Le ministère des Finances utilisera les logiciels libres dans la gestion des impôts

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
0
5
juin
2004
Commercial
Un projet d'envergure sur plusieurs années vient d'être lancé et Bercy va investir 20 millions d'euros pour totalement renouveler son système d'information pour la perception des impôts. Un système unique va être mis en place, au lieu des multiples systèmes actuels. Confié à IBM et Unilog, le nouveau système va s'appuyer en particulier sur une utilisation massive de Linux, Samba ou encore Bugzilla. Un mélange propriétaire/libre a été choisi de manière à permettre une migration facile. Cette migration s'inscrit dans le cadre plus large de la rénovation des systèmes d'information de l'administration avec en particulier les projets Copernic et Adele. Copernic, c'est le projet sus-cité plus le projet de paiement par Internet des impôts.
Cependant, les sociétés Unilog et IBM ne veulent pas encore faire d'annonce car le projet vient de débuter. On notera au passage que la solution choisie est un mélange entre libre et propriétaire. Cependant, il semblerait que ce projet s'inscrive dans une volonté de l'état d'informatiser complètement l'administration.

Le nouveau système, qui sera totalement déployé dans cinq ans, assurera la gestion informatique complète du recouvrement des impôts pour les particuliers (impôts sur le revenu, taxe d'habitation) et les entreprises (impôts sur les sociétés, TVA, taxes professionnelles). Ces tâches étaient jusqu'alors effectuées à l'aide d'applications différentes selon le type d'impôt.

Le système a également pour objectif de faciliter les démarches des contribuables par Internet. Il doit ainsi simplifier la consultation des comptes fiscaux via le site web de la direction générale des impôts (DGI).
  • # Bravo !

    Posté par . Évalué à 1.

    Espérons que cela serve d'exemple.
    Cela mérite la première page de linuxfr !
    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par . Évalué à -4.

      Ben non, la preuve, tu l'as trouvé en seconde page :)

      Hop !

      M
    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par . Évalué à -6.

      moi qui espérais les pirater ....dommage ;-)
    • [^] # Re: Bravo !

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est effectivement un pas important dans l'utilisation des LL dans l'administration.. Esperons que ce ne sera pas le seul exemple de ce type :)
  • # ne révons pas trop

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    cette année encore, j'ai du renoncer à déclarer mes impots sur internet,
    leur java-machin refusait de trouver mes certificats pourtant sur le
    disque.

    Enfin, bon, peut être que l'an prochain ça marchera et que Chirac aura
    enfin démiss^H^H^H pris position contre les brevets logiciels.
    • [^] # Re: ne révons pas trop

      Posté par . Évalué à -2.

      Bah il t'aurait suffi de les installer sous root...
      • [^] # Re: ne révons pas trop

        Posté par . Évalué à -1.

        A ma connaissance pour installer les certificats de sécurité il faut être connecté. C'est peut-être pas une bonne idée de se connecter au web avec les droits admin...

        Il se prend pour Napoléon, son état empire.

        • [^] # Re: ne révons pas trop

          Posté par . Évalué à 5.

          moi j'ai mis les droits sur le répertoire où il stockait les certificats ... et c'est passé ...

          Dam
        • [^] # Re: ne révons pas trop

          Posté par . Évalué à 3.

          de même sous Win XP il faut être en Administrateur pour pouvoir installer les certificats. En plus quand tu es en utilisateur normal (Win XP ou Linux), tu vois bien que ça ne fonctionne pas mais aucun message d'erreur n'est remonté. Les instructions présentes sur le site ne mentionnent pas qu'il faut être root. C'est assez lamentable ...
  • # nicolas merci

    Posté par . Évalué à -1.

    personne ne s'etonne que lorsque nicolas S. fut au ministere de l'interieur, openoffice fut utilisé massivement?


    et la je vous le donne en mille, c'est qui qui est au ministere des finances?
    • [^] # Re: nicolas merci

      Posté par (page perso) . Évalué à -3.

      Ben, si c'est sur son initiative, je suis presque prêt à lui pardonner mes amendes pour excès de vitesse... ;-)

      Ca tourne sous Gnu/Linux, les radars automatiques ?
    • [^] # Re: nicolas merci

      Posté par . Évalué à 3.

      Le projet de passage à JBoss date de bien plus longtemps que ça, ça fait plus d'un an que j'en entends parler. De plus, il y a forcément appel d'offre (vu que le projet, en tout cas pour la gestion des télécandidatures, est soumis à appel d'offre car la DGI veut que ce soit un intégrateur qui s'y colle), et donc ça prends du temps à se monter

      Donc, peut-être que Sarko y a mis un coup d'accélérateur, mais c'est certainement son prédéceseur qui a voulu ça.
      • [^] # Re: nicolas merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Donc, peut-être que Sarko y a mis un coup d'accélérateur, mais c'est certainement son prédéceseur qui a voulu ça.

        AMA c'est plutôt le DSI du ministère de l'intérieur indépendemment du Ministre en place. C'est pas le boulot du Ministre de l'Intérieur de choisir entre JBOSS, BEA ou autre Websphere.
    • [^] # Re: nicolas merci

      Posté par . Évalué à -1.

      Ici on n'est pas sur le site de L'UMP ni du PS ou tout autre parti , et on ne fait pas de la politique et on essaye seulement de faire evoluer le comportements des personnes envers les Logiciels Libres. donc je trouve que ton commentaire est inopportun. Tant si mieux si quelque soit le parti au gourvernement fait progresser notre cause. Une question
      est ce que sarko est pour le brevest Logiciel?
      • [^] # Re: nicolas merci

        Posté par . Évalué à 5.

        Oula.. t'es à deux doigts de vendre ton âme au premier supporter de linux venu...
    • [^] # Re: nicolas merci

      Posté par . Évalué à 2.

      Comme quoi la droite c'est mieux pour le LL : Mitterrand, Blum, Jaurès, aucune de ces grandes figures de la gauche n'a jamais rien fait pour OpenOffice.org !
      • [^] # Re: nicolas merci

        Posté par . Évalué à 0.

        "Comme quoi la droite c'est mieux pour le LL : Mitterrand, Blum, Jaurès, aucune de ces grandes figures de la gauche n'a jamais rien fait pour OpenOffice.org !"

        On me souffle dans mon oreillette que Mitterrand n'aurait de plus jamais rien fait de toutes ses vacances aux frais du contribuablessa vie politique. Ah si, pardon, il a attrapé un cancer de la prostate ! :-)

        Trève de plaisanteries, on peut bien critiquer la droite, mais en tout cas, leur politique en matière de sécurité routière a porté ses fruits. Mine de rien, 25% de tués en moins sur les routes en 1 an, il fallait le faire, et on a beau dire, là dessus, ils ont un bilan irréprochable :-) Bon, après, il y a le reste... ouais, c'est vrai...

        En ce qui concerne les radars, il suffit de respecter le code de la route pour ne jamais en être inquiété ! Après, je ne trouve pas forcément logique de placer ces objets sur des tronçons qui rapportent plutôt que près des écoles, ou à l'entrée des agglomérations.
        • [^] # Re: nicolas merci

          Posté par . Évalué à 4.

          Trève de plaisanteries, on peut bien critiquer la droite, mais en tout cas, leur politique en matière de sécurité routière a porté ses fruits. Mine de rien, 25% de tués en moins sur les routes en 1 an, il fallait le faire, et on a beau dire, là dessus, ils ont un bilan irréprochable :-)

          - j'ai vu que ces chiffres étaient contestés (désolé, pas plus de détails, mais j'attendrais d'en savoir plus)
          - rien ne prouve que leur politique est la principale responsable de cette baisse : on a deux courbes qui vont dans le même sens, c'est pas forcément une relation de cause à effet (une contribution est probable, mais elle est peut-etre insignifiante comparé à la prise de conscience qui avait déjà commencé).

          En ce qui concerne les radars, il suffit de respecter le code de la route pour ne jamais en être inquiété !

          Faux. (erreurs nombreuses, fausses plaques, etc.)

          De plus :
          - quid du comportement ailleurs que là où il y a des radars
          - respecter le code de la route est insuffisant, il faut aussi s'adapter, ne pas rouler fatigué, etc. Si les gens ne font plus de pause pour compenser le temps qu'ils ne gagnent plus sur les petits excès, personnellement je suis moins rassuré : la fatigue est bien plus grave que les légers excès. De plus si on se croit tranquille et qu'on est en confiance parce qu'on respecte le code, c'est dangereux, il faut être attentif en permanence.

          Les radars confortent une logique de « l'automobiliste contre le gendarme », et pas de « l'automobiliste contre le danger inhérent à la route, à lui-même en tant que conducteur ».

          Sans parler de ce que ça coûte en salaires dédiés à la répression (par définition non productive).

          Après, je ne trouve pas forcément logique de placer ces objets sur des tronçons qui rapportent plutôt que près des écoles, ou à l'entrée des agglomérations.

          C'est pourtant très logique. Ca s'appelle la logique de profit. La logique de sécurité par contre n'est pas aussi rentable, donc elle n'est pas suivie (elle passerait par la prévention à l'aide de la promotion d'autres moyens de transport, moins dangereux. La route est dangereuse et le conducteur est faillible, pas spécialement par mauvaise volonté).
          • [^] # Re: nicolas merci

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            D'autant que les radars automatiques ne sont principalement (exclusivement ?) que sur les autoroutes... qui ne représentent que de l'ordre de 10% des accidents mortels de la route... (donc c'est surement pas la baisse des accidents sur les autoroutes qui peut être à l'origine de -25% de tués en moins... donc ce n'est pas non plus les radars qui rendent la route moins dangereuse).

            Quand au fait de il n'y a "qu'à respecter" les limitations, sur l'A7 que j'empreinte régulièrement, ils ne sont que sur des portions limitées à 110, quasi tout de suite après le 1er panneau, dans des portions d'autoroute où il n'est pas forcément justifiée ou du moins évident que ça ne soit pas 130... Ce qui fait que si tu n'as pas vu le seul panneau 110 qu'il y a avant le radar (panneau caché par un camion par exemple, et il y a énormément de camions qui fréquentent l'A7)... et bin t'es gaulé en roulant gentillement à 130... (je pense sincérement que la "tolérance" devrait être jusqu'à 135 km/hn même quand la limitation est à 110... je ne parle pas des zones de travaux où le bon sens indique de ralentir).

            Bref, le radar automatique, ça me semble vraiment une pompe à fric, qui n'apporte rien au niveau sécurité...
            • [^] # Re: nicolas merci

              Posté par . Évalué à 0.

              le probleme c'est celui qui croit que les radar automatiques ne sont pas utiles a leur emplacement.

              quand tu roule a 200km/h sur autoroute quand tu sort de l'autoroute tu as vraiment du mal a rouler a 90km/h, 'parce que cela n'avance pas' dixit des milliers d'automobiliste.

              je suis pour plein de radar automatique sur l'autoroute, depuis qu il existe, sur la RN15 presque plus personne ne roule a 100km/h ou plus. Les radars automatiques servent a responsabiliser les conducteurs qu elle que soient leur emplacement.

              /mavie
              dans une société une pmi il y avait beaucoup mais vraiment beaucoup de vol, ordinateur, effet personnel, marchandise etc... . Puis il eu une installation de camera video avec enregistrement et archivage. seulement seulement 20% des caméra etaient des vrais caméra, les autres juste des boites avec un fil.

              depuis ce jour hop plus de vol! car c'est dissuasif meme la ou il n'y a pas de camera.

              de toute facon que penser du francais? aujourd'hui je viens d'apprendre que dans une société ou la propreté est vitale, il vont changer tous les casier et caisson pour les memes avec une pente de 50° au dessus pour eviter que les employés jetent leur mouchoir, mare de café, gobelet, mouchoir, plastique divers au dessus. un peu comme les fumeurs qui jete leur megot au pied du cendrier!

              bon allez courage nous sommes au 21ieme siecle
  • # Télécandidature.

    Posté par . Évalué à 1.

    A noter également qu'un appel d'offre pour le remplacement des serveurs gérant les télécanditature a été remporté par un intégrateur (français). La solution retenue est à base de JBoss, même si je me suis laissé dire que la solution à base de Jonas était plus performante.

    Cela ne représente pas vraiment des réductions de couts, étant donné que le nombre de serveur serait multiplié par 4 ou 5, et que le contrat (avec obligation de résultat, forcément), doit être assez sympatique au niveau budget.

    Le gros avantage pour le logiciel libre (Jonas ou JBoss), est le retour qui pourrait (espérons le) en être fait. Une telle plateforme de production rencontrera certainement des problèmes (bugs ou problèmes de performance), et créera des outils son administration globale. Espérons donc que le retour d'expérience et de code sera réel.
  • # Bien mais ou est l'uniformisation ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Tandis que la DGI va se doter d'un système libre, et que la secu fait des tests sur des plate-formes Debian, je trouve vraiment dommage qu'on ne sache toujours pas en France associer les compétences de deux ministères pour mettre en place une informatique de qualité avec des coûts réduits !

    Et oui, si je ne m'abuse, la DGI s'est déjà doté d'un Annuaire ( Novell ) + BDD + etc ... pour stocker et réaliser les traitements de nos impôts. La secu va-s'en doute faire de même, en utilisant bien sur des équipements différents, des technologies différentes pour avoir au final, sans doute deux annuaires, qui contiendront des informations redondantes, et des centaines de machines qui auront sans doute les mêmes fonctionnalités!
    C'est dommage, car il me semble que dans une entreprise, les deux services seraient priés par soucis de coûts de s'entendre, mais il semble que l'État ne soit pas encore à ce stade de réflexion!!!!

    Ps: j'avoue je suis un peu désabusé ce matin :-)
    • [^] # Re: Bien mais ou est l'uniformisation ?

      Posté par . Évalué à 5.

      La secu va-s'en doute faire de même, en utilisant bien sur des équipements différents, des technologies différentes pour avoir au final, sans doute deux annuaires, qui contiendront des informations redondantes, et des centaines de machines qui auront sans doute les mêmes fonctionnalités!

      D'un autre coté, certaines infos ne seront pas partagées, et c'est aussi un avantage.

      Je n'ose imaginer la situation si, par exemple, la DST, la police, les impôts, la redevance TV, les différentes préfectures, etc... n'avaient qu'une seule base commune. Bien sûr, les coûts seraient réduits, et plus de redondances d'informations. Et puis ensuite, au nom de la sécurité, de la lutte contre le terrorisme, contre le resquillage, etc... chaque organisme trouvera une bonne raison de regarder les infos mises dans la base par le voisin...

      Heureusement, il y a la loi informatique et libertés, qui interdit le recoupement des informations des différentes bases de données nominatives.

      Bref, ne sacrifions pas nos vies privées pour une hypothétique réduction d'impôts.
      • [^] # Re: Bien mais ou est l'uniformisation ?

        Posté par . Évalué à 4.

        ...sans oublier que les administrateurs des bases de donnees sauraient tout sur tout le monde !

        Hier on apprenait que la comtesse De Machinchose etait en fait un agent double. Demain, on apprendra que l'admin systeme Duchnoque etait aussi un agent double :)

        Le bonjour chez vous,
        Yves
      • [^] # Re: Bien mais ou est l'uniformisation ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Mouais !!!!!

        Ca me rappel quelque chose en relation avec les impôts !
        Quand tu déménages, tu reçois bien ta feuille pour déclarer ton impôt mais tu ne reçois pas ta feuille pour payer cet impôt !
        Et oui le ministère des finances se compose de la DGCP et de la DGI, un service qui reçoit les sous sous et un service qui facture. C'est vachement efficace.

        Je n'ose imaginer la situation si, par exemple, la DST, la police, ...
        Euh y a pas un super service de police maintenant qui a la possibilité de faire du regroupement de l'informations ? :*)

        En fait si je pousse un peu plus loin, ce qui me choque c'est qu'on va obtenir une multitude de portail d'identification ( et qu'on va les financer !! ) Avec des systèmes d'identification qui seront multiples pour accéder à de l'information nous concernant.

        Il me parait tout à fait envisageable d'avoir une authentification commune aux applications. Et une fois authentifie, nous accédons à des applications spécifiques aux ministères. ( Via des serveurs WEB, qui pourront également être commun et des BDD spécifiques au ministère )
        • [^] # Re: Bien mais ou est l'uniformisation ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je crois que la séparation entre DGI et DGCP pour la "facturation" et le paiement de l'impot est une conséquence du principe de finance publique de la séparation de l'ordonnateur et du comptable.

          Il n'y a pas de volonté de l'état de se compliquer la tâche sur ce point.

          Avis aux juristes qui voudraient éclaircir ce point.
    • [^] # Re: Bien mais ou est l'uniformisation ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Il est souvent plus intéressant d'essayer plusieurs technologies, puis de choisir la meilleur. Plutôt que de choisir la meilleur (Minitel) en place d'une technologie médiocre (Internet).

      Attention ! Contient des morceaux d'ironies !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.