Meteor 1.0

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, BAud, Nils Ratusznik, Pierre Jarillon et palm123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
21
31
oct.
2014
JavaScript

Meteor est une plate‐forme open source facilitant le développement d’applications modernes Internet et mobiles en JavaScript. Il offre des fonctions de mise à jour automatique des interfaces permettant le travail collaboratif temps réel et des interfaces intuitives assurant la même expérience utilisateur qu’une application de bureau. Ces applications peuvent s’exécuter dans un navigateur Web, ainsi que sur tous les appareils mobiles (applications natives avec Cordova/PhoneGap).

Meteor 1.0 est sorti hier soir, annoncé par Matt DeBergalis du MDG (Meteor Developpement Group). Cette version assure la stabilité de l’API, qui jusqu’alors évoluait fortement entre chaque version.

Voyez sa description en seconde partie de l’article…

Meteor est composé d’une poignée de greffons noyau (core packages) développés par le MDG et de plus de 2 400 greffons développés par la communauté, dont des membres de Meteor France. Afin de comprendre comment est constituée l’architecture logicielle de Meteor, nous vous invitons à consulter l’explication sur le site de Meteor.

Nouveau avec Meteor ? Les trois pistes suivantes devraient vous aider :

  • tout d’abord, un nouveau tutoriel décrivant le développement pas à pas d’un outil collaboratif et introduisant chaque élément composant Meteor ;

  • ensuite, de nouveaux exemples d’applications ont aussi fait leur apparition, afin que vous puissiez consulter leur architecture. La première est une application de « À faire » (TODO) avec des tâches privées et partagées. La deuxième est une application de marché local avec partage de photos, utilisées par des commerces de proximité afin de créer une véritable communauté autour de leur activité. Agrémentée d’une authentification Twitter et de la prise en charge des appareils photo sur mobile, cette application totalise moins de 1 000 lignes de pur JavaScript ;

  • enfin, pour célébrer la sortie de la version 1.0, les responsables de Discover Meteor ont lancé une édition gratuite de leur excellent livre en ligne. Vous avez huit jours pour profiter de cette offre.

Meteor reçoit en France un soutien important de Morea et d’Amazon AWS qui sont les sponsors principaux des événements organisés par Meteor France via leur groupe Meetup Meteor Paris.

  • # J'ai le pdf

    Posté par . Évalué à 1.

    Salut,
    si certains souhaitent découvrir le pdf sans s'inscrire, je peux l'envoyer par mail (ou par un autre moyen à me proposer ?).
    ++

    • [^] # Re: J'ai le pdf

      Posté par . Évalué à 4.

      As tu l'autorisation des ayant droits pour redistribuer ce document ?

      • [^] # Re: J'ai le pdf

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ceci dis, sur la page web principale, dans la section "A Solid Choice", le premier point est "Fully open source" en citant la licence MIT… Il faut être logique dans sa démarche : soit on joue le jeu du libre, soit on ne le joue pas.

        • [^] # Re: J'ai le pdf

          Posté par . Évalué à 2.

          ou alors on fait du logiciel libre financé par la vente d'un bouquin dont on présente 8 chapitres aux personnes suffisamment intéressées pour accepter d'être contactées plus tard par e-mail.

      • [^] # Re: J'ai le pdf

        Posté par . Évalué à 0.

        Toute façon faut sortir un peu le baton de son c..
        Le savoir, ça se partage, que se soit légal ou non (histoire Aaron Schwartz).
        Là dans l'optique le livre est accessible gratuitement mais le site veut se faire une base de pigeon qui accepte de poster leur mail pour se faire spammer dans le futur…

        • [^] # Re: J'ai le pdf

          Posté par . Évalué à 4.

          Le livre n'est pas accessible gratuitement: il l'est en échange de ton adresse e-mail, qui comme tu le soulignes a une valeur pour certains.

          Mais de ce que tu expliques, je conclus que ça ne te fait ni chaud ni froid lorsque ton logiciel libre préféré voit sa licence bafouée par un tiers. En somme l'important pour toi c'est que ce soit gratuit, indépendamment des souhaits des auteurs, c'est ça ?

          • [^] # Re: J'ai le pdf

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je suis d'accord avec ton commentaire, mais également avec celui auquel tu réponds.
            Quelque chose me dit que les deux ne sont pas opposés (à part dans la formulation).

    • [^] # Re: J'ai le pdf

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est un peu gonflé de proposer le PDF gratuit pile dans le thread annonçant la mise à disposition d'une version gratuite…

      Mais sinon au passage, je signale qu'il y a aussi une version française (et entièrement gratuite) du livre traduite par des volontaires: http://fr.discovermeteor.com/

      (Je suis un des co-auteurs du livre en question)

  • # déçu je suis

    Posté par . Évalué à 3.

    j'ai pensé à http://www.brasserie-meteor.fr et ce n'était pas ça.

    (si vous me cherchez, je suis déjà sorti sur la terrasse prendre une mousse)

    • [^] # Re: déçu je suis

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      je suis déjà sorti sur la terrasse prendre une mousse

      Je passe chercher Doug, et on arrive avec les olives.

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

      • [^] # Re: déçu je suis

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Le temps d'enfiler un slip en laine de yak et un pull-over et j'arrive.

        • [^] # Re: déçu je suis

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          et j'arrive.

          Si tu prends le batch UUCP de 15h42, tu vas arriver à temps pour la performance de http://quimerarosa.net/ aux Pavillons Sauvages. J'ai assisté cette nuit au dernier run de test avant « mise en prod' », et c'est assez magique. On a aussi un peu discuté de l'opensource, et ils vont probablement bientôt sortir un petit livret avec tous les schémas de leurs électroniques étranges \o/

          * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

  • # images

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai cherché environ 5 petites minutes et pas moyen de trouver le screenshot d'un exemple sur le site officiel. Pour un framework en partie graphique je trouve ça très dommage.

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

    • [^] # Re: images

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Meteor n'a pas de partie graphique mais un moteur de template HTML. Libre à toi d'utiliser les outils (Bootstrap, …) que tu souhaites. C'est un peu comme dire qu'il est dommage qu'il n'y ait pas de screenshot sur le site du W3C :).

  • # Comet?

    Posté par . Évalué à 3.

    ça a à voir quelque chose avec Comet?

    Parce que ça me semble très proche… (outre le jeu de mot dans le nom)

    • [^] # Re: Comet?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Autant qu'une roue a à voir qqchose avec une voiture …
      (suis assez content de ma métaphore)

  • # vendredi tout est permis

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Moi, je vois meteor comme un "jouet" …
    Certes, c'est bien finie, bien penser, bien intégrer, et ça devrait répondre à 90% des besoins en moyenne. Mais ça ne peut pas tout faire quand même …
    Pas autant, qu'un angularjs + wamp/autobahn + un serveur backend(soit "routeur wamp", soit "serveur web", soit les deux) dans la "techno qui va bien".

    Me trompe-je ?

    • [^] # Re: vendredi tout est permis

      Posté par . Évalué à 3.

      Me trompe-je ?

      Oui

    • [^] # Re: vendredi tout est permis

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Meteor est basé sur NodeJS, il te faudra donc toujours un serveur Node pour le faire tourner. Tu peux utiliser NginX + Passenger ou NodeJS + Forever ou tout autre solution te permettant de faire tourner une application NodeJS.

      C'est un avis comme un autre mais pour tous ceux qui ont mis le nez dedans Meteor est largement plus puissant que AngularJS, ce n'est pas un framework mais une plateforme (Framework, websocket, DDP, dev. env., client/server, builer, packager, …).

      • [^] # Re: vendredi tout est permis

        Posté par . Évalué à 1.

        Je vois ça comme un inconvénient l’aspect « plateforme ». AngularJS me plaît car il me laisse utiliser ce que je veux pour ma partie serveur (et donc, réutiliser une bonne partie de mon existant).

        Après, tout est évidemment question de contexte. Mais de manière générale, l’aspect tout intégré est un frein à la réutilisation de composants.

        Mes commentaires sont en wtfpl. Une licence sur les commentaires, sérieux ? o_0

  • # Je ne connaissais pas...

    Posté par . Évalué à 2.

    et j'avoue que je suis bluffé.
    Ça donne un sacré coup de vieux aux autres framework de type Django.

    • [^] # Re: Je ne connaissais pas...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Django a des outils intégrés qui sont accessibles dans Meteor via de très bons packages de la communauté (autoform, collection2, …). Et inversement Meteor intègre des outils qui sont accessibles dans Django via des bibliothèques externes (websockets, synchro objet, …).

      Mais globalement je rejoins ton avis car Meteor est plus facile d'accès et uniformisé, ses 2500 packages permettent de vite trouver une solution à une problématique. Un autre atout étant de pouvoir mutualiser du code client et serveur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.