Migration du Parlement européen : soutenez la déclaration pour le Logiciel Libre

Posté par . Modéré par Nÿco.
14
16
sept.
2008
Communauté
Des députés européens - Jean-Louis Cottigny, Pierre Pribetich, Michel Rocard (PSE, FR) ; Bronislaw Geremek (ALDE, PL) ; Daniel Cohn-Bendit (Verts, DE) - ont lancé une déclaration écrite visant à :
  • faire migrer le Parlement européen vers des logiciels libres ;
  • soutenir la R&D publique européenne en logiciel libre.
Pour être adoptée, cette déclaration doit recueillir 393 signatures (la moitié des membres du PE + 1) d'ici le 25 septembre 2008. Une centaine de députés ont d'ores et déjà signé, et parmi eux 24 eurodéputés français (voir ci-dessous).

Cette déclaration écrite fait écho à la migration, en 2007, de l'Assemblée nationale française. En effet, depuis les dernières élections, les députés et leurs assistants utilisent des postes sous OS GNU/Linux, avec notamment un navigateur, un client de courriel et une suite bureautique libres.

Toutes les personnes qui soutiennent le Logiciel Libre en France et en Europe sont appelées à contacter leurs eurodéputés pour leur demander de signer cette déclaration lors de la session plénière de la semaine prochaine.

Vous pouvez trouver les coordonnées des eurodéputés sur le wiki de la Quadrature du Net (disponible également en anglais). Signataires français par ordre alphabétique :
Jean-Luc Benhamias (Verts), Guy Bono (PSE), Catherine Boursier (PSE), Bernadette Bourzai (PSE), Marie-Arlette Carlotti (PSE), Françoise Castex (PSE), Jean-Louis Cottigny (PSE), Marielle de Sarnez (ALDE), Anne Ferreira (PSE), Nathalie Griesbeck (ALDE), Catherine Guy-Quint (PSE), Jacky Hénin (GUE), André Laignel (PSE), Roselyne Lefrançois (PSE), Bernard Lehideux (ALDE), Alain Lipietz (Verts), Robert Navarro (PSE), Catherine Neris (PSE), Vincent Peillon (PSE), Bernard Poignant (PSE), Pierre Pribetich (PSE), Pierre Schapira (PSE), Yannick Vaugrenard (PSE), Bernadette Vergnaud (PSE).

On notera particulièrement l'absence, jusqu'ici, de signataires PPE français, mais aussi de personnalités du groupe PSE telles que Harlem Désir, Marie-Noëlle Lienemann, ou encore Catherine Trautmann. Cette dernière se montre également "partagée" dans le cadre du Paquet Télécom. Madame Trautmann a en effet proposé plusieurs amendements créant une discrimination favorisant les contenus et applications des grands éditeurs, au détriment de la concurrence et de la diversité.
  • # lettre type

    Posté par . Évalué à 2.

    Bjr,
    Auriez vous une lettre type a envoyer à mon euro-député ?
    Merci et bonne journée libre !!!
    • [^] # Re: lettre type

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben, j'ai écrit ça rapidos ce matin..
      et j'ai essayé de modifier le dernier paragraphe selon l'interlocuteur..


      -----------------------------------------------------------------------
      Monsieur le Député bonjour,

      je me permet de vous écrire afin de vous signaler l'existence d'une
      déclaration sur l'utilisation du logiciel libre au parlement, qui sera
      présentée la semaine prochaine.
      J'attire votre attention sur le fait que le logiciel libre offre de
      multiples avantages en termes de sécurité, de liberté, d'indépendance..
      Cette orientation me permet la seule capable de contrecarrer le monopole
      de fait de quelques entreprises américaines sur l'ensemble du marché, du
      monde.
      L'ouverture du marché peut permettre un maintien, voire une renaissance
      de l'informatique en Europe, d'autant que l'écrasante domination
      américaine n'est dûe qu'à une certaine forme de paresse et de conformisme.
      L'industrie européenne peut franchement faire aussi mal que les produits
      qui nous sont proposés (ou imposés ?) !
      Voire mieux ?

      [ici un paragraphe plus adapté à la personnalité]


      C'est pourquoi je vous encourage à soutenir cette démarche.
      Merci de l'attention que vous porterez à cette lettre.

      Un citoyen français, amoureux de sa liberté de créer et d'utiliser.


      -----------------------------------------------------
      • [^] # proposition de version remaniée

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Monsieur le Député,

        Je me permets de vous écrire afin de vous signaler l'existence d'une
        déclaration sur l'utilisation du logiciel libre au parlement, qui sera
        présentée la semaine prochaine.
        J'attire votre attention sur le fait que le logiciel libre offre de
        multiples avantages en termes de sécurité, de liberté, d'indépendance..
        Cette orientation me semble la seule capable de contrecarrer le monopole
        de fait de quelques entreprises américaines sur l'ensemble du marché.
        L'ouverture du marché peut permettre un maintien, voire une renaissance
        de l'informatique en Europe, d'autant que l'écrasante domination
        américaine est uniquement liée à une certaine forme de paresse et de conformisme.
        L'industrie européenne peut franchement faire aussi mal que les produits
        qui nous sont proposés (ou imposés ?) !
        Voire mieux ?
        J'espère que vous signerez ce texte.

        Cordialement

        Speed dating is useless. 30s isn't long enough to explain the benefits of functional programming in Haskell

        • [^] # Re: proposition de version remaniée

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          L'industrie européenne peut franchement faire aussi mal que les produits qui nous sont proposés (ou imposés ?) !

          Pas la peine de faire plus mal ! Je pense qu'il manque une négation ou alors il faut utiliser le mot mieux :
          « L'industrie européenne a franchement les capacités de faire nettement mieux que les produits qui nous sont proposés (ou imposés ?) ! »
        • [^] # Re: proposition de version remaniée - bis

          Posté par . Évalué à 3.

          Madame le Député,

          Je me permets de vous écrire afin de vous signaler l'existence d'une
          déclaration sur l'utilisation du logiciel libre au parlement européen,
          qui sera présentée la semaine prochaine.

          J'attire votre attention sur le fait que le logiciel libre, tel que le
          définit la FSF [1], offre de multiples avantages en termes de sécurité,
          de liberté et d'indépendance. En effet, le fonctionnement d'un logiciel
          libre peut être compris, étudié et modifié intégralement.

          Ainsi, un logiciel libre contient seulement des briques logicielles dont
          les utilisateurs veulent, car toute brique logiciel malveillante (virus,
          espion, bug, faille, parasite...) est décelable et isolable du reste du
          logiciel. Je pense que c'est seulement ce type de logiciel dont a besoin
          une institution à dimension internationale.

          J'espère que vous signerez ce texte en faveur du logiciel libre.

          [1] http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html
          L'expression « Logiciel libre » fait référence à la liberté pour les
          utilisateurs d'exécuter, de copier, de distribuer, d'étudier, de
          modifier et d'améliorer le logiciel.

          Cordialement,
          • [^] # Re: proposition de version remaniée - bis

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Monsieur le Député,

            Je me permets de vous écrire afin de vous signaler l'existence d'une déclaration sur l'utilisation du logiciel libre au parlement qui sera présentée la semaine prochaine.

            J'attire votre attention sur le fait que le logiciel libre offre de multiples avantages en termes de sécurité, de liberté, d'indépendance (Voir à cet effet le rapport du député UMP Bernard Carayon pour le Premier ministre de septembre 2006 [1])... En effet, ce nouveau modèle économique favorise le développement d'une industrie logicielle "de proximité" en plaçant l'utilisateur au coeur de la démarche en lui donnant les moyens d'agir sur l'évolution des produits qu'il utilise. De plus, des économies substantielles sont en général réalisées par le recours à ce modèle économique (voir le rapport financé par la Commission européenne [2]).

            Cette orientation me semble la seule capable de contrecarrer le monopole de fait de quelques entreprises américaines sur l'ensemble du marché. L'ouverture du marché peut permettre un maintien, voire une renaissance de l'informatique en Europe [2], d'autant que l'écrasante domination américaine est uniquement liée à une certaine forme de paresse et de conformisme.

            J'espère que vous signerez ce texte.

            Veuillez recevoir, Monsieur le Député, mes salutations distinguées.




            [1] http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/064000728(...) p71-81
            [2] http://ec.europa.eu/enterprise/ict/policy/doc/2006-11-20-flo(...)
      • [^] # Re: lettre type

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        contrecarrer le monopole de fait de quelques entreprises américaines

        Le « de fait » me semble de trop, ça donne l'impression que, de fait, Microsoft est en situation de monopole, alors que c'est plus que ça, puisqu'on est forcé d'être client.
  • # Bronislaw Geremek

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Bronislaw Geremek a du lancer la pétition il y a quelque temps car il est décédé le 13 juillet 2008: http://fr.wikipedia.org/wiki/Bronis%C5%82aw_Geremek
  • # liste des eurodéputés

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    La liste des eurodéputés sur le site de la quadrature me semble très incomplète. D'après http://www.france-politique.fr/elections-parlement-europeen-(...) il y en a bien plus !

    Est-ce que quelqu'un a une liste plus complète de coordonnées, ainsi que la liste complète des signataires ?

    Je ne comprends pas trop l'intérêt de mettre en évidence l'absence de signature de quelques députés PSE, vu qu'il y en a plein d'autres (PSE ou autre) qui n'ont pas signé...

    Il semble que la déclaration existe depuis le 19/05. Y a-t-il vraiment encore un espoir de réussir à faire signer tant de députés en même pas 10 jours ? Il aurait peut-être fallu s'y prendre un peu plus tôt :-)
    • [^] # Re: liste des eurodéputés

      Posté par . Évalué à 5.

      > La liste des eurodéputés sur le site de la quadrature me semble très incomplète. D'après http://www.france-politique.fr/elections-parlement-europeen-(...) il y en a bien plus !

      Il y a 78 eurodéputés français ; le wiki de la Quadrature - comme le site France Politique - en recense 78. Ce sont bien les élus de 2004. Le wiki de la Quadrature est à ma connaissance la liste la plus complète de coordonnées. Il y est également indiqué des informations relatives aux votes des députés sur certains scrutins importants (brevets logiciels, EPLA, riposte graduée...).

      Après, si tu n'as pas confiance tu peux aussi aller sur le site du Parlement Européen : http://www.europarl.europa.eu/members/expert.do?language=FR


      > Je ne comprends pas trop l'intérêt de mettre en évidence l'absence de signature de quelques députés PSE, vu qu'il y en a plein d'autres (PSE ou autre) qui n'ont pas signé...

      Je n'ai pas parlé que des PSE, j'ai commencé par préciser qu'aucun PPE Français n'avait jusqu'ici signé. Et je l'ai signalé parce que je crois que ces signatures seront moins faciles à obtenir que les autres, alors qu'elles sont importantes pour avoir une certaine cohésion entre les eurodéputés français. Je rappelle que cette déclaration fait écho à la migration des postes des députés à l'Assemblée nationale.


      > Il semble que la déclaration existe depuis le 19/05. Y a-t-il vraiment encore un espoir de réussir à faire signer tant de députés en même pas 10 jours ? Il aurait peut-être fallu s'y prendre un peu plus tôt :-)

      Je n'ai pas la maîtrise de l'agenda. Oui il reste 10 jours ; mais une signature ça prend approximativement 10 secondes, donc ça devrait suffire :)

      Les eurodéputés reçoivent beaucoup de mails de leurs collègues. Beaucoup d'entre eux n'ont pas réellement percuté sur la déclaration. S'ils reçoivent des mails de citoyens à ce sujet - ou mieux, des appels téléphoniques à leur bureau de Bruxelles - ils y prêteront une attention différente. Et puis une opération de promotion de cette déclaration est organisée au PE pour la semaine prochaine. Avec tout ça il y a de quoi récolter des signatures ^^

      Si cette déclaration n'était pas adoptée, alors il serait très important qu'elle ait quand même récolté un maximum de signatures. Cela permettra d'engager une réflexion au PE à ce sujet, et notamment d'utiliser des outils compatibles avec les recommandations de l'IDABC sur les standards ouverts.
      À titre personnel j'aimerais bien, en effet, que les eurodéputés puissent ouvrir les documents au format .odt que je leur envoie :-/
      • [^] # Re: liste des eurodéputés

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Est-ce que j'ai un euro-député français attribué ?
        en fonction de mon adresse ?
        Comment puis-je savoir lequel, sachant que je suis français résident à l'étranger ?
      • [^] # Re: liste des eurodéputés

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Il y a 78 eurodéputés français ; le wiki de la Quadrature - comme site France Politique - en recense 78. Ce sont bien les élus de 2004. Le wiki de la Quadrature est à ma connaissance la liste la plus complète de coordonnées. Il y est également indiqué des informations relatives aux votes des députés sur certains scrutins importants (brevets logiciels, EPLA, riposte graduée...).

        Oups, je me suis basé sur la liste des élus de 2004. Visiblement, de nombreux députés ont choisi de se consacrer à d'autres tâches depuis... :-)
  • # La liste

    Posté par . Évalué à 4.

    La liste des députés par État-membre et groupe politique est disponible à cette adresse :

    http://www.europarl.europa.eu/members/expert.do?language=fr&(...)

    On y apprend que Ari VATANEN est député français.

    http://www.europarl.europa.eu/members/expert/groupAndCountry(...)

    Réélu en 2004 sous la bannière de l'UMP après avoir été élu dans sa Finlande natale.

    (Je me souviens avec émotion de ma 205, ma première voiture)
  • # interêt ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Quel est l'interêt de faire pression pour que ces gens utilisent des logiciels libres ? À part un interêt économique dont je ne peux m'assurer, Je ne suis pas sûr de bien comprendre. Je preferrerai de loin qu'on leur impose d'utiliser des formats libres. Le jour où les formats bureautiques et les codecs audio/vidéo seront vraiment libres et qu'on aurra des alternatives libres de qualité, alors un grand pas aurra été franchi.
    J'ai arrêté d'essayer de convertir des gens au libre en leur forçant la main ; démarer une relation dans un rapport de force n'est pas forcément très sain.
    • [^] # Re: interêt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Par contre, soutenir la R&D publique européenne en logiciel libre, ça, ça me parait plutôt important !
      • [^] # Re: interêt ?

        Posté par . Évalué à -1.

        Je vois pas trop en quoi ça consiste personnellement.
        - Les informaticiens théoriques ils font pas de logiciel,
        - Les informaticiens appliqués ils font déjà du logiciel libre, puisque c'est la vitrine de leur travail,
        - Les physiciens leur code est moche de toutes façons, on en veut pas.
    • [^] # Re: interêt ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Une bonne utilisation de l'argent public ? La mutualisation ? Etc. De manière générale, les enjeux (de société, stratégiques, économiques) sont proches de ceux évoqués par Candidats.fr pour le Pacte du Logiciel Libre pour les députés.
      http://candidats.april.org/documents/Logiciel_Libre_Les_Enje(...)
      • [^] # Re: interêt ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Justement, imposer des formats ouverts me parait bien plus important en termes d'enjeux que d'imposer des logiciels ouverts. Ensuite, le logiciel libre doit être choisit s'il est de qualité, pas uniquement parce qu'il est libre.

        La mutualisation ?
        La mutualisation de quoi ?

        Une bonne utilisation de l'argent public
        L'argent publique va de toute façon aller chez un prestataire de service genre Atos ou autre. Donc on filera plus de sous à Atos et moins à MS. Et ?
        • [^] # Re: interêt ?

          Posté par . Évalué à 9.

          "Une bonne utilisation de l'argent public
          L'argent publique va de toute façon aller chez un prestataire de service genre Atos ou autre. Donc on filera plus de sous à Atos et moins à MS. Et ?"

          Et ?
          1. Les prestataires de service (genre Atos) sont quand même plus nombreux (donc concurrence) que MS.
          2. Les prestataires sont généralement "locaux" -> Emploi Européen, taxe sur entreprise Européenne ... Je préfère que l'argent public européen fasse vivre l'économie Européenne plutôt que "états-unienne".
          3. L'argent donné au prestataire de service est utilisé pour payer un travail ... pas pour payer des licences. Pour un déploiement de solutions bureautique de MS ... il faut aussi passer par un prestataire de service ... + payer des licences qui ne font qu'enrichir MS et l'économie Américaine.
          4. Le prestataire de service peut adapter le LL de bureautique pour répondre aux besoin des administrations publics par exemple en développant les fonctionnalités demandées (chose plus difficile sur une suite comme MS Office car cela dépend du bon vouloir de MS et de ses objectifs). Ces développements ne seront payer qu'une fois et pourront ensuite être utilisées par toutes les administrations (et le grand public), sans frais supplémentaires. L'argent public a ainsi été mieux utilisé et les efforts ont été mutualisés.

          Passer les PC d'une administration de Win XP à Win Vista représente : Des coûts de licences (licences Vista à acheter), des frais de déploiement (Prestataire externe ou ressources interne, ou mix des 2), frais de formation (Même si c'est Windows dans les 2 cas, il faudra des formations ... et probablement autant que pour passer de Win à Linux distribution X).
          Le même cas vers des LL (linux) : Pas de frais de licences, mais en contre partie, il faut étudier application par application les problèmes spécifiques de migration (quoi que avec Vista, il faut le faire aussi, mais c'est sans doute un peu moins difficile), sinon pour le reste, c'est pareil. Les coûts de migration sont des coûts uniques alors que des coûts de licences sont récurrents.

          Il y a surement encore d'autre arguments, mais je crois que tu as compris l'idée.
        • [^] # Re: interêt ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Justement, imposer des formats ouverts me parait bien plus important en termes d'enjeux que d'imposer des logiciels ouverts. Ensuite, le logiciel libre doit être choisit s'il est de qualité, pas uniquement parce qu'il est libre.

          Rendre obligatoire l'utilisation de formats ouverts me paraît moi aussi plus important dans un premier temps. Cela dit, l'initiative des euro-députés va dans le même sens, puisque les logiciels libres utilisent plus volontiers des formats de fichiers ouverts que fermés.

          L'argent publique va de toute façon aller chez un prestataire de service genre Atos ou autre. Donc on filera plus de sous à Atos et moins à MS. Et ?

          Atos est une entreprise française, Microsoft est une entreprise américaine.
          • [^] # Re: interêt ?

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            Atos est une entreprise française, Microsoft est une entreprise américaine.
            Beh on s'en fout de ça : si des américains font de meilleures prestations que des européens, c'est normal qu'il remportent le marché, non ?
            • [^] # Re: interêt ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Oui, sauf que Microsoft remporte aussi le marché juteux de la grande consommation parce qu'il est obligatoire d'être client. Dans le genre distorsion de concurrence, ce n'est pas mal.
              • [^] # Re: interêt ?

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                Ca c'est le bon argument : merci :)
                Mais qu'ils soient américains suisses ou tahitiens, on s'en fout. Plus encore quand on parle d'europe ou de libre concurrence faussée.
            • [^] # Re: interêt ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Beh on s'en fout de ça : si des américains font de meilleures prestations que des européens, c'est normal qu'il remportent le marché, non ?

              On ne devrait pas s'en foutre comme tu dis, parce qu'on y perd à beaucoup d'égards et à de multiples reprises, comme l'explique très bien le message d'Olivier Ponchaut plus haut.
              En plus il reste à démontrer que les américains offrent des prestations supérieures à celle des européens.
              • [^] # Re: interêt ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                parce qu'on y perd à beaucoup d'égards et à de multiples reprises
                A cause du propriétaire : tout à fait d'accord. A cause d'un commerce international j'ai un peu plus de mal à y croire.

                En plus il reste à démontrer que les américains offrent des prestations supérieures à celle des européens.
                C'est pas ce que j'ai dit mais bon.

                Il me semble que je ne suis pas clair :
                A la question "Quel est la différence pour l'état de filer du pognon a une société de service autre que MS" la réponse donnée dans le post précédent le mien est : ATOS est français alors que MS est américain.
                Ce à quoi je réponds "Et alors ? Si une SSII/éditeur américain est meilleur qu'un français c'est normal qu'il remporte le marché non ?"

                Reformulation du texte pour ceux qui ont du mal à lire entre les lignes de dedans ma tête:
                Le problème n'est pas dans la nationalité de la boite (MS-France paye aussi des impôts en France, faut pas croire) mais dans le modèle propriétaire qui ferme le marché. Parce que sinon, il va falloir m'expliquer comment on peut justifier du chauvinisme et du patriotisme de la préférence nationale à deux balles alors que notre fond de commerce dans le libre c'est (entre autres) la libre concurrence non faussée par des monopoles créés par la technique.
                • [^] # Re: interêt ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  Le problème n'est pas dans la nationalité de la boite (MS-France paye aussi des impôts en France, faut pas croire) mais dans le modèle propriétaire qui ferme le marché. Parce que sinon, il va falloir m'expliquer comment on peut justifier du chauvinisme et du patriotisme de la préférence nationale à deux balles alors que notre fond de commerce dans le libre c'est (entre autres) la libre concurrence non faussée par des monopoles créés par la technique.

                  La libre concurrence peut s'appliquer à différentes échelles : nationale, européenne, mondiale. Le patriotisme économique ou la préférence nationale n'est pas un gros mot pour tout le monde. Les américains ou les allemands, pour ne citer qu'eux, savent protéger leurs intérêts bien mieux que les français.
                • [^] # Re: interêt ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  notre fond de commerce dans le libre c'est (entre autres) la libre concurrence non faussée par des monopoles créés par la technique

                  Et par la coercition. N'oublions pas les racketiciels : tu achètes ce logiciel sinon tu n'as pas ton d'ordinateur.
                • [^] # Re: interêt ?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  +1 aux 2 commentaires précédents.

                  Le problème n'est pas dans la nationalité de la boite (MS-France paye aussi des impôts en France, faut pas croire)

                  Ce n'est pas tout a fait vrai. Certes MS France paie ses charges sociales en France, par contre lorsque MS France vend des logiciels, le contrat est signé avec MS Irlande car les taxes y sont très faibles.
                  C'est ainsi que la plupart des revenus de MS en Europe s'évadent fiscalement en transitant par l'Irlande. MS (comme beaucoup d'entreprise américaine utilisant ce type de montage financier) ne paye quasiment pas de taxes en France sur la vente de logiciels.

                  Alors qu'il me semble qu'une entreprise ayant son siège en France va plus difficilement utiliser ce type de montage financier (mais je ne suis ni juriste, ni ne jongle avec les finances d'une entreprise).
          • [^] # Re: interêt ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Justement, imposer des formats ouverts me parait bien plus important en termes d'enjeux que d'imposer des logiciels ouverts.

            Imposer les formats ouverts est essentiel et strictement indispensable à l'interopérabilité. Ensuite les logiciels libres dont les performances sont en augmentation croissante s'imposent naturellement dès qu'ils atteignent un niveau de qualité suffisant.
            À ce jeu, les logiciels propriétaires n'ont que très peu d'atouts.
            • [^] # Re: interêt ?

              Posté par . Évalué à 3.

              S'ils s'imposent naturellement dès qu'ils atteignent un niveau de qualité suffisant , pourquoi vouloir l'imposer au parlement européen.
              Autant j'adhère vraiment au second point sur le soutient de la R&D publique européenne en logiciel libre, autant demander à faire migrer le Parlement européen vers des logiciels libres me parait incongru. N'en déplaisent à tous ceux qui moinssent.
    • [^] # Re: interêt ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Parce que l'intérêt du libre, ça n'est pas seulement les formats de fichier.
    • [^] # Re: interêt ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je preferrerai de loin qu'on leur impose d'utiliser des formats libres. Le jour où les formats bureautiques et les codecs audio/vidéo seront vraiment libres et qu'on aurra des alternatives libres de qualité, alors un grand pas aurra été franchi.

      Si tu as un problème comme celui-ci à résoudre, il sera d'autant plus rapidement résolu si tu l'attaques sur 2 fronts.
      Puisque les logiciels libres utilisent principalement des formats ouverts, leur omniprésence permettrait à beaucoup de ses utilisateurs la valeur des formats ouverts.

      Je pense qu'il faut donc faire la promotion des 2.
  • # Signataires actuels ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Est-ce qu'il y a un endroit où l'on peut voir les signataires actuels sur le site du parlement européen (ou autre) car je ne l'ai pas trouvé ?

    Merci.
    • [^] # Re: Signataires actuels ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Oui, je suis également à la recherche de cette liste. Car ça serait dommage d'envoyer un courrier non pertinent alors que j'ai d'autres choses à lui dire à la député la plus proche de moi …
      • [^] # Re: Signataires actuels ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Les signataires français sont indiqués dans la deuxième partie de la dépêche. Pas d'autres nouvelles pour l'instant.

        Une des difficultés est que les MEPs signent les déclarations lors des sessions plénières ; entre temps, ils peuvent faire connaître leur intention de signer mais rien ne peut être acté.
  • # Contacter ses députés

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Même si ce découpage ne joue qu'au moment des élections, il peut être intéressant de mettre un peu la pression sur les députés pour lesquels nous allons voté d'ici l'année prochaine : http://www.europarl.europa.eu/members/public/geoSearch/zoneL(...)
    À vos clavier !
  • # Microsoft recycles its lobby platform "Voices for Innovation" to lobby

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    http://www.noooxml.org/forum/t-91368/microsoft-recycles-its-lobby-platform-voices-for-innovation-to-lobby-against-open-source-software



    Microsoft lobby plafform "Voices for Innovation", which is managed by APCO (a well-known lobby firm of which Microsoft is a client) and which was used during the OOXML fiasco, has sent an alert to their corporate members asking them to lobby against a parliamentary resolution led by Rocard-Cotigny-Geremek-Geremek, which is asking to migrate the European Parliament systems to FLOSS, and to give some funds for R&D of open source products in Europe. Here is the mail:

    From: Voices for Innovation [mailto:eu@voicesforinnovation.info]
    Sent: 22. september 2008
    Subject: Policy Alert: Open Source activists secure close to 100 signatures in effort to mandate OSS

    Open Source activists secure close to 100 signatures in effort to mandate OSS

    Over the past few weeks radical elements in the open source community have intensified their efforts in the European Parliament. They are attempting to significantly change the existing public procurement framework, which follows a policy of technology neutrality, by introducing an open source software preference.

    The Parliament’s current approach reflects a much more balanced view, as it uses both proprietary and open source technology. The Members of the European Parliament (MEPs overseeing the Parliament’s IT spending follow the clear line that the Parliament’s IT procurement choices must be based on reasonable and objective criteria, such as “interoperability, cost/value for money, reliability, vendor support, ease of use and security”, thus ensuring the best value for tax payers money. If the Parliament moves away from this established policy we must fear that the choice available to both citizens and institutions will be significantly reduced, limiting the functionality and user-friendliness of the European Parliament’s portals.

    Next week their efforts will intensify further, as they are planning to approach Members of the European Parliament with the view of signing and supporting a draft entitled “Written Declaration on the use of Open-source software”. The draft has been tabled for consideration by MEPs in May and calls on the Parliament to migrate its entire computer network to Open Source software as a means to tackle the digital divide in Europe. Open Source proponents need to collect signatures of the 50% +1 Members of the European Parliament by next Thursday. At the moment they are far from reaching that number – clearly as many of the MEPs have seen through the ploy of masking an attempt to change the procurement policy of an institution, with a cause benefiting the disadvantaged members of our society.

    It is unclear how the proponents of this draft Declaration draw a link between implementing an ‘Open-source software only’ policy in the European Parliament and confronting the challenges of the digital divide. The major challenges of the digital divide are widely regarded to be the consequence of limited access, poverty, social exclusion, personal factors (age, disability) or education and skills gaps. The exclusion of proprietary software models could potentially result in a significant increase of people without access to technology – thus achieving the exact opposite of what they set out to do - increasing the digital divide in Europe.

    In order to address these challenges, governments, industry (including proprietary and OSS vendors) and civil society are already working together to drive greater awareness of the benefits of technology and investing in e-skills and education across the populations – see for example the European Alliance on Skills for Employability. The main goal of the Alliance is to help better co-ordinate industry and community investments, services and other offerings, dialogue and engagement with NGOs and public authorities in a way that enhances the positive impact of ICT literacy and professional training on employability prospects of the young, the disabled, older workers and other unemployed or under-employed people throughout the European Union – thereby seeking to address the digital divide.

    The Written declaration therefore falls short of doing anything about its stated objective. In fact it does something much more radical, which many of the ones signing it might well not have been aware of – it drastically changes the procurement policies of European institutions, effectively excluding all but OSS solutions from its use.

    Should you be interested in presenting an opinion to your local Member of Parliament please contact eu@voicesforinnovation.info

    More information will be posted up on the following website https://www.voicesforinnovation.org/

    Links to the written declaration can be found on the European Commission’s website http://osor.eu/news/meps-petition-european-parliament-switch-to-open-source

    Here is the resolution in plain text:

    EUROPEAN PARLIAMENT
    2004- 2009

    19.5.2008

    0046/2008

    WRITTEN DECLARATION
    pursuant to Rule 116 of the Rules of Procedure by Jean Louis Cottigny, Pierre Pribetich, Michel Rocard, Bronisław Geremek and Daniel Cohn-Bendit on the use of open source software

    Lapse date: 25.9.2008

    DC\721370EN.doc
    PE406.962v01-00
    EN

    0046/2008 Written declaration on the use of open source software

    The European Parliament, – having regard to Rule 116 of its Rules of Procedure,

    A. having regard to the growing disparities in access to information and communication technologies in the European Union, reflected in the establishment of a digital divide, a new cause of social disparity which further excludes an already vulnerable population,

    B. whereas these new technologies have become an essential tool in areas as varied as employment, education, information etc.,

    C. whereas European citizens have the inalienable right freely to access documents and information from the institutions which represent them,

    D. whereas the use of open source software is one of the effective ways of reducing this digital divide and whereas this solution, established by some Member States in their administrations, delivers significant results,

    1. Calls on the European Union to take the necessary measures to help finance public research on open source software;

    2. Calls for Parliament to switch its whole computer network to this type of software;

    3. Instructs its President to forward this declaration, together with the names of the signatories, to the parliaments of the Member States, the Council and the Commission, so that they may join forces on this measure.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.