Nouveautés dans le monde Ubuntu

Posté par . Modéré par jerome.
Tags :
0
19
jan.
2006
Ubuntu
Toujours en mouvement la petite galaxie d'Ubuntu s'étoffe petit à petit. Petit panorama des nouveautés de ces derniers jours :

nUbuntu

Un nouveau projet de distribution est né : nUbuntu ou network Ubuntu. Il a pour but de fournir un LiveCD issu de Ubuntu mais remasterisé avec un ensemble d'outils requis pour pénétrer les serveurs et les réseaux (pen testing). Sans compter les outils de tests réseaux, nUbuntu sera faite pour être une distribution de bureau pour les utilisateurs avancés de GNU/Linux.
Le projet a reçu l'aval de Canonical (société de Mark Shuttleworth s'occupant de la partie commerciale de Ubuntu) pour utiliser nom et logo, officialisant, en quelque sorte, le projet.
nUbuntu est basé sur une Breezy, il utilise le gestionnaire de fenêtre Fluxbox et inclus notamment Ethereal, nmap, DSniff, et Ethercap. À l'heure où ces lignes sont écrites la liste complète des paquets est indisponible sur le site. nUbuntu n'existe que pour i386.


DapperFlight3

Autrement dit, sortie de la version alpha 3 de Dapper Drake, la prochaine version de Ubuntu, la 6.04, prévue, comme son numéro l'indique, pour avril.
Au menu, beaucoup d'évolutions, dont : X11R7, GNOME 2.13.4, amélioration des menus, nouveau panneau de configuration du bureau, de nouvelles applications, amélioration du LiveCD (possibilité de sauvegarder ses données sur un média, utilisation de squashfs et d'unionfs), amélioration de la détection matérielle lors de la phase d'installation.
La distribution est disponible (attention, c'est une alpha) pour les 3 distributions de la fondation : Ubuntu, Kubuntu et Edubuntu, en CD d'installation ou en LiveCD, pour i386, AMD64 et PPC.

  • # xubuntu

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    A noter un projet autre projet ubuntu intéressant: xubuntu ( https://wiki.ubuntu.com/Xubuntu )
    L'objectif est de proposer une distribution compatible binaire ubuntu, destinée aux machines peu puissantes, et facile d'utilisation (user friendly).
    Le window manager choisi est XFCE4 ( http://www.xfce.org/ ).
  • # UbuntuMac

    Posté par . Évalué à  10 .

    À noter aussi, un hypothétique projet de site "à la .mac" : https://wiki.ubuntu.com/UbuntuMac?action=show&redirect=U(...)

    Le but serait de fournir un regroupement de services en ligne pour les utilisateurs d'Ubuntu : page perso, webmail, calendrier, blog, espace de stockage... Une intégration à Gnome est étudiée (assistant pour Evolution...). Comme l'indique le lien ci-dessus, l'utilisation du fameux Launchpad est envisagée.
    • [^] # Re: UbuntuMac

      Posté par . Évalué à  2 .

      Launchpad , c est le truc pas libre ?
      • [^] # Re: UbuntuMac

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Tout à fait. C'est le logiciel qui n'est pas libre pour éviter qu'il serve au concurrent RedHat. Tout à fait dans l'esprit du libre quoi.
        • [^] # Re: UbuntuMac

          Posté par . Évalué à  -2 .

          Précise ta pensée...

          Sinatra - Le Grand Détournement
        • [^] # Re: UbuntuMac

          Posté par . Évalué à  1 .

          Oui c'est marrant, d'habitude sur la Home Page d'un projet open source, le type de licence est criant. Après 5 minutes de browsing sur , j'ai toujours pas trouvé.

          https://launchpad.net/products/launchpad
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            bah, c'est connu pourtant, suffit de suivre un peu l'actualité autour de debian

            http://azure.humbug.org.au/~aj/blog/2005/06/07

            Canonical n'est pas une association de bénévole, sinon, je suis à peu prés sur que ça avancerais pas aussi vite, à se perdre à écouter les minorités.

            Il y a un leader, qui prend des décisions et qui fait avancer le projet, contrairement au système consensuellement démocratique d'autres distributions ou ça avance pas.

            Et la, il a choisi de vouloir rassembler autour du logiciel en forcant l'utilisation de cette instance du site web, et je pense que c'est pas forcément une mauvaise idée dans son optique, à savoir federer sous la banniére ubuntu ( comme le montre les nombreux dérivés, fruit des efforts en la mztiére via l'utilisation de bzr/bazaar, etc ).

            Bien sur, personnelement, je pense qu'une solution plus perenne est la mise au point d'un format commun d'echange de bugs et de patch ( url du bts, url du patch/bug, description, reporteur, lien vers d'autre bts le cas échéant ) afin de permettre une utilisation completement décentralisé, de faire un moteur de recherche , au lieu d'essayer d'avoir tout sur le même service.

            Si on regarde, en tant que developpeur de distribution, ce que je cherche, c'est 1) est ce que le bug XX a déja été reporté, aussi bien upstream que chez d'autre distribution => moteur de recherche dans le pool de bugs
            2) est ce que le bug a été corrigé, si oui, comment => moteur de recherche et lien vers patch

            Et en tant que developpeur de soft, est ce que les distributeurs ont recu des rapports pour moi => recherche sur un moteur de façon réguliére, ou des patchs => moteur de recherche.

            Donc tout tourne autour d'une recherche, et pour ça, il faut avoir un format commun avec des metadonnées, accessible comme on peut le faire via rss, foaf, etc.

            l'autre solution étant bien sur d'utiliser tous le même systéme de gestion de bug, ce qui est grosso modo ce que fait en partie launchpad.

            Entre un choix centralisé, et un décentralisé, je préfere le 2éme.
            • [^] # le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

              Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

              Debian n'est pas apparu avant tout pour être le meilleur système d'exploitation, mais pour être un système libre, tout à fait libre.

              Il y'en a pour qui ça importe, il y en a pour qui la concurrence entre logiciels libres ne signifie pas faire du proprio. Par exemple, c'est le cas de boite comme RedHat.

              Ce n'est pas le cas de Cannonical.

              Ca doit vraiment faire mal au postérieur de certaines personnes pour qu'ils estiment systématiquement « impertinent » le fait de signaler cet aspect des choses sur un site tel que linuxfr. C'est le sale petit secret, que Cannonical est moins fidèle au libre que RedHat, Mandriva et SuSE, alors que le marketing de Cannonical aime à se dire qu'Unbutu est Debian en mieux ?
              • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Tu me montre les sources de l'application Oracle qui fait tourner le site du support de Redhat ?
              • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                Posté par . Évalué à  10 .

                Ca doit vraiment faire mal au postérieur de certaines personnes pour qu'ils estiment systématiquement « impertinent » le fait de signaler cet aspect des choses sur un site tel que linuxfr. C'est le sale petit secret, que Cannonical est moins fidèle au libre que RedHat, Mandriva et SuSE, alors que le marketing de Cannonical aime à se dire qu'Unbutu est Debian en mieux ?


                Ce qui est stupide, c'est de dire que ubuntu n'est pas libre à cause d'une application web ne faisant pas partie de la distribution.

                Maintenant, il est de bon ton de balancer à tort et à travers des ubuntucésalecépalibre, mais force est de constater que le soft n'est tout simplement pas distribué du tout, donc pour le moment la question "libre ou pas" ne se pose pas. Objectivement, si la distribution ubuntu commençait à beaucoup dépendre directement de services sur le système launchpad, ce serait plus inquiètant, mais on est pas encore là. Peut-être que chez cannonical ils n'ont simplement pas envie de se faire emmerder tout de suite à nettoyer le code de Launchpad et à faire du support pour les personnes voulant l'utiliser.

                Pour le reste, ta comparaison avec RedHat et SuSE ne tient pas la route une seconde car ces deux sociétés ont gadé des éléments , parfois clefs, de leurs distribution dans le domaine du non libre pendant des années... Quand Cannonical aura gardé Launchpad non publié ou non/libre aussi longtemps que SuSE n'a gardé YasT en license proprio, tu pourras geindre.
                • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                  « Ce qui est stupide, c'est de dire que ubuntu n'est pas libre à cause d'une application web ne faisant pas partie de la distribution. »

                  Si tu le dis.


                  « Maintenant, il est de bon ton de balancer à tort et à travers des ubuntucésalecépalibre, mais force est de constater que le soft n'est tout simplement pas distribué du tout, donc pour le moment la question "libre ou pas" ne se pose pas. »

                  Si tu le dis (C'est tellement de bon ton que la plupart des messages qui le disent sont quasi-censuré).

                  La question libre ou pas ne se pose pas ? Apparemment tu ne te la poses pas. Lorsque Cannonical déclare ne pas vouloir le distribuer pour pouvoir faire de l'ombre à RedHat, apparemment la question se pose pour Cannonical.


                  « Peut-être que chez cannonical ils n'ont simplement pas envie de se faire emmerder tout de suite à nettoyer le code de Launchpad et à faire du support pour les personnes voulant l'utiliser. »

                  Une hypothèse qui ne tiens pas compte des déclarations non-démenties faites sur plusieurs blogs.


                  « Pour le reste, ta comparaison avec RedHat et SuSE ne tient pas la route une seconde car ces deux sociétés ont gadé des éléments , parfois clefs, de leurs distribution dans le domaine du non libre pendant des années... »

                  SuSE l'a fait et à cessé de le faire, c'est très bien.
                  Pour RedHat, donne des noms de logiciel. Parce que gcc, linux, rpm, glibc, tout ça est en grosse partie le fruit de leur travail.

                  Or rpm est un exemple type d'un des éléments clefs de leur distribution qu'ils n'ont jamais fait en proprio.
                  • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Pour RedHat, donne des noms de logiciel.


                    RedHat Networks et son système de gestion de parc? Pour avoir le système de miroir officiel de RedHat interne des mises à jour, il faut en outre allonger 13000¤ rien que pour le serveur et 50 licenses workstation...

                    Sinon, du côté de SuSE, ils gardent aussi ZenWorks non-libre (et gardent Yast minimaliste pour qu'il n'empiète pas sur ZenWorks)... donc dire que SuSE a cessé, c'est juste démontrer que tu ne fréquentes pas assez SuSE...

                    Pour ce qui est de LaunchPad, maintenant, c'est vrai que cet élément peut inquièter à juste titre car on ne sait finalement pas comment cet outil va évoluer ni les politiques commerciales relatives à ce produit...
                    Mais ceux que celà dérange n'ont qu'à ne pas l'utiliser, ou mieux, développer un soft de la même veine et décentralisé.
                    Si Cannonical merde vraiment, il sera toujours temps de construire un truc à côté, et si un produit concurrent, libre, pratique et compétitif émerge, Launchpad sera bien forcé de s'ouvrir ou disparaître.

                    Launchpad n'a la valeur que la communauté du libre veut bien lui donner.
                    • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      « RedHat Networks et son système de gestion de parc? Pour avoir le système de miroir officiel de RedHat interne des mises à jour, il faut en outre allonger 13000¤ rien que pour le serveur et 50 licenses workstation... »

                      Un système de gestion de parc ? up2date était libre.

                      Ce que RedHat fait payer, ce sont les paquets mis-à-jour, le support. Je ne vois pas où est le problème. Libre ne veut pas dire gratuit, libre veut dire libre.


                      « Sinon, du côté de SuSE, ils gardent aussi ZenWorks non-libre (et gardent Yast minimaliste pour qu'il n'empiète pas sur ZenWorks)... donc dire que SuSE a cessé, c'est juste démontrer que tu ne fréquentes pas assez SuSE... »

                      Il me semble que là il n'est plus vraiment question de SuSE mais de Novell.


                      « Pour ce qui est de LaunchPad, maintenant, c'est vrai que cet élément peut inquièter à juste titre car on ne sait finalement pas comment cet outil va évoluer ni les politiques commerciales relatives à ce produit...
                      Mais ceux que celà dérange n'ont qu'à ne pas l'utiliser, ou mieux, développer un soft de la même veine et décentralisé. »

                      Ceci est vrai pour n'importe quel logiciel propriétaire.

                      Evidemment, lorsqu'il n'existe aucun logiciel libre faisant une tâche, il est utile de le faire. C'est pour cela que RedHat a crée RPM, par exemple.

                      Mais lorsque certains se lancent dans l'élaboration d'un tel logiciel et que pour autant ils n'en font pas un logiciel libre, et ce par peur que d'autres boites de libre puisse s'en servir, il me semble important de le signaler, histoire qu'on sache à qui on a affaire, à quoi s'attendre.

                      On tergiverse souvent sur ce site sur les pratiques de Microsoft. Je trouve qu'on en fait trop à propos des boites de logiciel proprio qui s'affirment en tant que telle et qu'on est trop léger à l'égard de boites qui survent sur le libre, contribuent au libre mais essaye aussi de tirer leur épingle du jeu avec des pratiques qui ne sont pas gagnant-gagnant.
                      Pour moi, le libre c'est avant-tout un rapport gagnant-gagnant entre les différents concernés (utilisateurs, developpeurs). Lorsqu'une boite cesse de jouer ce jeu, même uniquement au frontière, je pense préférable de le dire.

                      Ca ne veut pas dire qu'il faut condamner définitivement cette boite. Ca signifie juste qu'un peu de recul serait souhaitable, que l'on encense pas une boite sans jamais se poser la moindre question sur ses actes au nom d'on ne sait quoi.
                      • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                        Posté par . Évalué à  3 .

                        Un système de gestion de parc ? up2date était libre.
                        Je ne parle pas d'up2date mais de redhat networks... mais bon, tu ne connais sans doutes pas si tu n'utilises pas du redhat. Pour info, lorsque tu achètes une license RedHat, tu dois la valider dans un système qui s'appelle redhat networks qui s'occupe de superviser les licenses et les mises à jour du produit. Le source de RedHat Networks n'est pas dispo bien que ce soit l'outil quasi imposé par RedHat puisque toute machine enregistrée s'y retrouve et qu'il faut enregistrer sa machine pour avoir accès aux mises à jour.

                        Il me semble que là il n'est plus vraiment question de SuSE mais de Novell.
                        Subtile nuance en effet, mais si on va par là, on peut dire que SuSE n'a jamais ouver YaST puisque c'est Novell qui l'a fait...

                        Pour le reste, j'espère que Canonical publiera les sources de Launchpad, mais son attitude avec Launchpad ne remet certainement pas en cause la qualité de la distribution. Maintenant, ce à quoi il convient de faire attention, c'est de veiller à rendre toutes les données entrées dans Launchpad disponnibles sous une forme consultable par tous et garantie sans restrictions.
                      • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                        Ecoute, a chaque news Ubuntu y'a un mec qui vient nous gonfler avec le troll de Launchpad et d'autres qui en remettent une couche.

                        On le sait que Launchpad est pas distribue, que certains aimeraient bien mettre en place un launchpad chez eux mais qu'ils ne peuvent pas, etc... On a compris.

                        Alors arretez de nous faire chier a chaque news Ubuntu, ca pollue, ca n'apporte rien (c'est toujours le meme thread) et ca pourrit l'ambiance. (C'est valable pour tous les trolls).

                        On va finir par croire que tu n'utilises pas Ubuntu, donc que tu fout que Launchpad soit libre selon toi ou pas (ca paraitrait logique) et que tu ne cherches qu'a taper sur Ubuntu pour te conforter dans l'idee que ta distrib est la meilleure.

                        Le troll est vraiment la pire des choses qui existe dans le logiciel libre.
                        • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                          Posté par . Évalué à  4 .

                          Ahh non !

                          On a plus grand chose à se mettre sous la dent du coté de Redhat, et ces nazes de Suse on relaché YAST alors que ca nous permettait de conserver un minimum de joie de vivre ! Bref, on va pas lacher un truc pareil sous pretexte que des gens pensent que Linux est né avec Ubuntu.

                          Repeat after me : "Ubuntu ca pue, c'est pas libre !"

                          Le troll est vraiment la pire des choses qui existe dans le logiciel libre.

                          Ahh c'est marrant, moi je pensais à Launchpad.

                          M
                          • [^] # Tout ca pour dire ...

                            Posté par . Évalué à  3 .

                            Au delà de mon non-argumentaire précédent, j'ai appris pas mal de choses en lisant les commentaires des PRO et des CON (n'y voir aucune insulte) et il est toujours bon de garder un oeil critique sur les choses.

                            Ensuite penser que les gens ne retiennent que le mauvais coté, c'est croire que les gens sont trop bètes pour se faire leur propre opinion.

                            Enfin je ne vois pas ce que ca a de génant de voir un avis contraire du sien, c'est enrichissant au contraire. C'est trop facile de juste le qualifier de troll.

                            M
                            • [^] # Re: Tout ca pour dire ...

                              Posté par . Évalué à  2 .

                              Au delà de mon non-argumentaire précédent, j'ai appris pas mal de choses en lisant les commentaires des PRO et des CON (n'y voir aucune insulte) et il est toujours bon de garder un oeil critique sur les choses.

                              À ce propos, une blague me revient en mémoire...

                              « Si pro est l'opposé de con, alors quel est l'opposé de progrès ? »

                              Bon, ça sonne mieux en anglais/américain quand même...
                        • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                          Posté par . Évalué à  2 .

                          C'est marrant, tu es exactement en train de décrire ce que vivent toutes les autres distributions ou presques : des lancers de trolls sur les annonces de leurs sorties. Ce qui est marrant, c'est que pour l'instant ça venait principalement des ubuntistes :)
                          • [^] # Re: le sale petit secret des amateurs d'Unbuntu, sujet tabou ?

                            Posté par . Évalué à  4 .

                            Ce qui est marrant, c'est que pour l'instant ça venait principalement des ubuntistes

                            Bah, c'est bien plus vieux qu'ubuntu ça... les mandrakweens contre les suseurs, ça a aussi existé ... sans compter les vieux trolls entre slackiste et redhatiens à la belle époque... c'est faire beaucoup d'honneur à ubuntu que de lui coller la quasi paternité d'une tradition si ancienne (qui ne se limite d'ailleurs pas aux distributions, mais aussi aux desktops, aux processeurs, aux langages de shell, ...)
      • [^] # Re: UbuntuMac

        Posté par . Évalué à  10 .

        Launchpad n'est ni libre ni non libre.
        Pour être l'un ou l'autre, il faudrait qu'il soit distribué, ce qui n'est pas le cas.
        • [^] # Re: UbuntuMac

          Posté par . Évalué à  -6 .

          Ah tiens donc , un logiciel pour avoir une licence soit etre distribué, c'est nouveau ca.

          Il faut savoir admettre la verité de temps en temps et sortir de sa chapelle " tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" chez les bisounours ubuntistes. Mark S a certes fait des trucs tres bien, ubuntu a des bons cotés , mais il contient aussi sa part de default , et launchpad en fait parti , c'est un soft non-libre et c'est comme ca.

          --
          Allez hop , la kabale , faites vous plaisir.
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par . Évalué à  3 .

            un soft ?

            je cite deux définitions qu'on trouve sur le site en question :

            "Launchpad is a catalogue of libre software projects and products."

            "Launchpad is a collection of services for projects in the open source universe."


            un soft, oui, vraiment...
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par . Évalué à  5 .

              J'allais dire la même chose ;)

              Parmis le catalogue de soft, il y a Rosetta, le système de traduction, qui n'est pas encore libre :

              Is Rosetta Open/Free Software?
              * No, Rosetta is not Open or Free Software at the moment. Rosetta will become open source sometime in the future but we don't have a date, although some parts of the Launchpad have already been released under the GPL by Canonical Ltd.
              (https://wiki.ubuntu.com/RosettaFAQ)
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par . Évalué à  -1 .

              Bravo tu viens de gagner une superbe tringle a rideau pour le prix " j aime jouer sur les mots"

              Je vais la refaire pour toi : les logiciels developpés pour le(s) service(s) launchpad ne sont pas ( tous ) libre.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par . Évalué à  3 .

                et ? on s'en branle. avec une tringle à rideau, puisque tu as l'air fan. ou une pelle à tarte, c'est bien aussi, les pelles à tarte.

                regarde vraiment de quoi tu parles. quelques pages php, une base mysql, une zolie présentation pour que le bazar soit utilisable, même mes stagiaires sauraient me refaire cet outil en quelques jours. c'est pas gros, et ça doit franchement pas interesser grand monde. si ce n'est pas (encore) libre, c'est un détail de l'histoire, un truc minuscule développé en interne qui a fait surface, quelque chose qui ne méritait à leur yeux pas plus de licence qu'un fichier /etc/hosts ou que 3 lignes de shell. "vous le voulez ? vraiment ? ah bon, on va y réflechir, faudra qu'on l'audite quand meme avant..."

                bref, tout le monde s'en fout. et la seule autre raison pour laquelle ils ne vont pas forcément fournir les sources de ça tout de suite est que ça a dû être écrit avec en vue une mise en production rapide (traduction osée : "c'est crado inside")


                mais bon, si il y a beaucoup de demande - mieux, si tu leur envoies un cheque - je suis sûr qu'ils feront un effort. ah, oui, car rajouter "libre" à quelque chose et le diffuser, en assurer plus de support qu'un "demerden sie sich", ça consomme des resources, figure toi
                • [^] # Re: UbuntuMac

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  « "vous le voulez ? vraiment ? ah bon, on va y réflechir, faudra qu'on l'audite quand meme avant..." »

                  Tu fais comme si tu n'avais pas entendu parler des commentaires postés sur des blogs par des gens bien concernés sur le sujet qui revendiquent presque la non diffusion de ce bout de code par esprit de concurrence avec RedHat ?

                  Il est effectivement probable que ce bout de code n'ait strictement aucun intérêt. C'est donc à plus forte raison ridicule de refuser de le diffuser, si c'est sans enjeu.

                  « bref, tout le monde s'en fout. et la seule autre raison pour laquelle ils ne vont pas forcément fournir les sources de ça tout de suite est que ça a dû être écrit avec en vue une mise en production rapide (traduction osée : "c'est crado inside") »

                  Argument ridicule. Ca ne s'améliorera pas en restreignant la quantité possible de contributeurs. Et tout le monde peut comprendre une qualité de code moindre en fonctions des impératifs d'un logiciel.

                  En raisonnant comme ça, la moitié des logiciels sur terre ne devraient jamais été publiés.


                  « mais bon, si il y a beaucoup de demande - mieux, si tu leur envoies un cheque - je suis sûr qu'ils feront un effort. ah, oui, car rajouter "libre" à quelque chose et le diffuser, en assurer plus de support qu'un "demerden sie sich", ça consomme des resources, figure toi »

                  Nul développeur n'est contraint de fournir du support. Au contraire, le support se paie. Ca consomme des ressources ; ça en rapporte aussi.

                  Et c'est comme ça que c'est censé marcher honnêtement : on paie pour avoir du support, et non pas pour qu'un type joue au grand seigneur en acceptant éventuellement de balancer le code en échange d'un chèque.
                  • [^] # Re: UbuntuMac

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    > « "vous le voulez ? vraiment ? ah bon, on va y réflechir, faudra qu'on l'audite quand meme avant..." »

                    > Tu fais comme si tu n'avais pas entendu parler des commentaires postés sur des blogs par des gens bien concernés sur le sujet qui revendiquent presque la non diffusion de ce bout de code par esprit de concurrence avec RedHat ?

                    en effet. ou plutot j'ai déjà dû oublier tellement c'était ridicule. "par esprit de concurrence avec RedHat" ? pourquoi pas avec Microsoft, tant qu'on y est ? c'est franchement risible, et ça concerne toujours l'équivalent d'un boulon de porte des toilettes d'un TGV pour un vendeur de TGV : l'interêt est ailleurs et ça n'a pas changé.

                    croire Red Hat incapable de créer la même dynamique en deux coups de cuillères à pot pour Fedora et RHES, c'est se faire des illusions. donc ne t'étonne pas si je n'accorde pas grand crédit à des commentaires officieux de ce calibre. c'est comme si un blogueur chez Microsoft se vantait aujourd'hui en 2006 qu'une prochaine mise à jour de IE 7 cassait volontairement et discrètement des réglages de Firefox. employé saoul ou idiot peut-être, information à prendre avec des pincettes certainement.


                    > Il est effectivement probable que ce bout de code n'ait strictement aucun intérêt. C'est donc à plus forte raison ridicule de refuser de le diffuser, si c'est sans enjeu.

                    comme j'ai dit avant, il y a plusieurs raisons qui peuvent empêcher une mise en libre, dont : du code pas libre acheté tout fait à gauche ou à droite, ou qui se trouvait déjà dans les cartons d'un des employés, ou sous-traité et donc sans contrôle direct sur son statut de code libre...

                    tu vois donc que la notion d'enjeu ne suffit pas, il y a aussi des impératifs divers qui viennent tout compliquer, et pas forcément sous leur contrôle. "garder les specs, le refaire mais en libre cette fois" ? oui, mais ça prend du temps et de l'argent. Shuttleworth a les moyens, mais il a surtout envie que son jouet avance vite.

                    > tout le monde peut comprendre une qualité de code moindre en fonctions des impératifs d'un logiciel.

                    un que j'ai cité en exemple était "sortir ça tout de suite".

                    et, au passage, tout le monde ne peut pas comprendre "une qualité de code moindre" : il y a des cons partout, dont beaucoup chez les bloggeurs, et une truie qui gueulerait au code sale ferait beaucoup de bruit et de mauvaise publicité à Ubuntu, sans parler du temps et des resources à consacrer à régler ces soucis de relations publiques.

                    prendre des mesures préventives face à des hordes de mongolitos qui attaquent et mordent tout ce qui bouge me parait parfaitement raisonnable. ça s'appelle prendre ses précautions.


                    > En raisonnant comme ça, la moitié des logiciels sur terre ne devraient jamais été publié

                    euh, quelque chose qui est l'oeuvre d'un ou deux individus et quelque chose codé au départ "par une boite", c'est très, très différent. des évenements historiques comme OpenOffice ou Mozilla sont plutot rares en fin de compte, et absolument pas parfaits.

                    quel est le but de publier sa production ? pour deux adolescents en jean et rastas qui s'y collent aujourd'hui c'est différent que pour une équipe qui s'y est mis il y a 5 ans, ou pour les dinosaures à la Apache ou GCC qui sont pratiquement nés libres

                    bref, si quelqu'un ou une boite ne publie pas aujourd'hui le code source de ses outils (pas sa production principale, ses OUTILS), c'est peut-être qu'il s'en fout pour le moment

                    > Nul développeur n'est contraint de fournir du support. Au contraire, le support se paie. Ca consomme des ressources ; ça en rapporte aussi.

                    le simple fait de PUBLIER ses chef-d'oeuvres prend du temps et consomme des resources. et même avec marqué en gros "fourni comme tel, aucun support, je n'ai pas le temps et le sujet ne m'interesse plus" avec des têtes de mort et des croix gammées, tu auras quand même des gens qui te contacteront pour du support et gérer ça (lire leurs proses, la poubelliser et éventuellement répondre "non") prend du temps aussi.

                    (au passage, je n'utilise pas Ubuntu, et j'ai déjà publié des gros pavés)
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                      « croire Red Hat incapable de créer la même dynamique en deux coups de cuillères à pot pour Fedora et RHES, c'est se faire des illusions. »

                      Crois ce que tu veux. J'ai comme la vague impression qu'il faut mieux pour une boîte apparaître comme leader sur le marché des serveurs professionnels, avec des gros machins proprios comme Oracle qui certifient ton truc à toi, que apparaître comme leader d'une communauté d'utilisateurs qui au final ne sont qu'un micron dans un micron (une communauté d'utilisateurs d'une distrib parmi la communauté d'utilisateur de GNU/Linux, ça reste pas grand chose) et surtout ne rapportent pas un radis.


                      « Shuttleworth a les moyens, mais il a surtout envie que son jouet avance vite. »

                      Tu lui prête beaucoup d'intentions. Moi j'observe des éléments factuels.


                      « t une truie qui gueulerait au code sale ferait beaucoup de bruit et de mauvaise publicité à Ubuntu, sans parler du temps et des resources à consacrer à régler ces soucis de relations publiques.

                      prendre des mesures préventives face à des hordes de mongolitos qui attaquent et mordent tout ce qui bouge me parait parfaitement raisonnable. ça s'appelle prendre ses précautions. »

                      Encore un prêt d'intentions, tout ça pour justifier des faits.


                      « le simple fait de PUBLIER ses chef-d'oeuvres prend du temps et consomme des resources. et même avec marqué en gros "fourni comme tel, aucun support, je n'ai pas le temps et le sujet ne m'interesse plus" avec des têtes de mort et des croix gammées, tu auras quand même des gens qui te contacteront pour du support et gérer ça (lire leurs proses, la poubelliser et éventuellement répondre "non") prend du temps aussi. »

                      Ton argument est vrai pour l'ensemble des logiciels libres. Je devrais y répondre ce que j'ai répondu précédemment. Avec ce genre de justification, on devrait probablement ne rien publier.

                      Ce qui m'épate, c'est cette volonté de justifier des faits douteux par des intentions inventées de toutes pièces (qui peuvent être exacte, mais cela est invérifiable, contrairement aux faits).
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

            > Ah tiens donc , un logiciel pour avoir une licence doit etre distribué,
            > c'est nouveau ca.

            Ah ben oui !
            Tu me dis quels sens à une licence tant que tu ne distribues pas le soft ? une licence c'est fait pour savoir à quelles conditions tu distribues.
            Tu peux m'expliquer sur quels critères toi tu juges de la liberté d'un soft qui n'a pas été distribué ?



            A titre de rappel, ce n'est pas le soft qui a une licence. Le soft n'a rien en lui-même, c'est un abus de langage.
            C'est toi, utilisateur, qui a (éventuellement) une licence pour utiliser/distribuer/modifier/autre le logiciel.

            Si le soft n'est pas distribué, personne n'a de licence. Cette licence inexistante n'est donc ni libre ni non libre. Le soft n'a rien de plus proprio ue le noyeau linux.
            J'irai même jusqu'à dire que dans ce cas la seule personne (physique ou morale) a bien les 4 libertés pronées par la FSF. Cette personne a donc dans les mains une version libre. Personne n'en ayant d'autre version, personne ne peut prétendre que ce soft est autre chose que libre. CQFD
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par . Évalué à  -1 .

              Si le soft n'est pas distribué, personne n'a de licence. Cette licence inexistante n'est donc ni libre ni non libre.

              Quand un logiciel n'as pas de licence , seul l'auteur ( ou l employeur ) a des droits dessus et ce sont les droits d auteurs qui s appliquent ( ca evite de se faire voler du code meme si on a pas de licence ) , ces droits sont tres tres loin d une licence de logiciel libre.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                > ces droits sont tres tres loin d une licence de logiciel libre

                ah ? dans le cas d'un soft non distribué, peux tu me dire quel utilisateur du soft n'a pas les droit accordé par la fsf ?

                Ces droits permettent à l'auteur (la seule personne concernée si le soft n'est pas distribué) de tout faire, ce qui valide largement les critères de la fsf tu ne crois pas ?
                • [^] # j'aime pas ta soupe

                  Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

                  La FSF n'accorde aucun droit. Elle propose une licence que des auteurs décident d'utiliser ou pas. Sauf dans le cas de figure où la FSF est l'auteur, c'est absolument faux de dire que la FSF accorde des droits.

                  Ce point étant éclairci, tu dis que « Ces droits permettent à l'auteur (la seule personne concernée si le soft n'est pas distribué) de tout faire, ce qui valide largement les critères de la fsf tu ne crois pas ? ».

                  Un logiciel n'a pas besoin d'être distribué pour être libre. Ce qui compte, c'est que tout ceux qui en ont une copie dispose des 4 libertés bien connues.
                  Est-ce que tout les gens qui ont une copie de ce logiciel disposent de ces 4 libertés ? C'est à dire tout les gens qui ont vu ce code, les gens sur qui ce service est installé ?
                  Si oui, alors c'est un logiciel libre non distribué. Mais si aucune licence n'est précisée au titre qu'il n'est apparemment pas diffusé, ça veut dire que le droit d'auteur de base s'applique et que ce logiciel est parfaitement propriétaire, que ceux ayant vu son code ne peuvent l'utiliser.

                  Voilà pour le second point.

                  Mais là on reste dans la BRANLETTE INTERGALACTIQUE. Parce qu'on est comme des avocats de l'industrie du tabac, juste à chercher des subtilités qui ne disent pas clairement ce qu'on veut au final, les raisons de nos actes.
                  Sur un blog, ces raisons ont été données : Launchpad n'est pas diffusé pour avoir une plus-value sur RedHat.
                  Ce logiciel n'est pas disponible en tant que logiciel libre, peut importe qu'on puisse prétendre qu'il l'est ou pas théoriquement, pour taper sur un acteur majeur du libre.

                  Un acteur qui lui joue le jeu du libre intégralement, qui ne s'amuse pas à faire des extensions spéciales et proprio à GCC pour avoir une plus value sur les autres distribs, par exemple.

                  Si ça rassure le public d'Unbuntu de bouffer la soupe hypocrite de Cannonical, ben c'est cool, tant mieux pour eux. Je trouve ce manque de lucidité et d'honnêteté lamentable.
                  Que ce public dise qu'il s'en tape que Cannonical ne soit pas dans un logique libre à 100 %, ce serait moins ridicule.
                  • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

                    > Un acteur qui lui joue le jeu du libre intégralement

                    Tu confonds les critères de liberté du logiciel avec le principe de gestion communautaire.
                    Ceux qui ne diffusent pas leurs softs ne font *rien* contre le libre, ni dans les faits ni dans l'esprit. Le principe du libre c'est de ne pas soumettre l'utilisateur a des conditions inacceptables. Si le soft n'est pas distribué alors il n'y a par principe aucun problème.

                    Après tu peux raler parce que toi tu n'as pas accès au soft, mais ne va pas en tirer que Canonical fait du proprio comme tu le fais. Le libre selon la FSF c'est quatre critères bien précis. Ils sont éventuellement pas mal sujets à discussions et interprétations, mais pour le coup tout ce que fait canonical respecte pour l'instant ces principes.

                    Après si ça te rassures de clamer "proprio" à tous les coins de rue pour faire peur dès que tu as une société ou quelqu'un qui ne partage pas toute sa propriété, libre à toi, mais ne vas pas t'étonner que les gens réagissent.
                    • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                      Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

                      « Après tu peux raler parce que toi tu n'as pas accès au soft, mais ne va pas en tirer que Canonical fait du proprio comme tu le fais. Le libre selon la FSF c'est quatre critères bien précis. Ils sont éventuellement pas mal sujets à discussions et interprétations, mais pour le coup tout ce que fait canonical respecte pour l'instant ces principes. »

                      Ben non, ce logiciel ne répond à aucun de ces principes. Un logiciel sans licence est un logiciel propriétaire, car le copyright de base d'applique.
                      Le fait qu'il soit diffusé ou pas ne change rien.


                      « Après si ça te rassures de clamer "proprio" à tous les coins de rue pour faire peur dès que tu as une société ou quelqu'un qui ne partage pas toute sa propriété, libre à toi, mais ne vas pas t'étonner que les gens réagissent. »

                      Je voudrais faire peur dès que quelqu'un « ne partage pas toute sa propriété » ? Mais tu as le moindre argument pour justifier ton procès d'intention ?
                      • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                        Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                        > Un logiciel sans licence est un logiciel propriétaire, car le copyright de base
                        > d'applique.

                        Il n'y a *rien* qui s'applique à *personne*. De plus opposer copyright et licence c'est tout de même très crétin, la licence n'étant justement *que* l'application du copyright de base : c'est à dire une concession expresse de l'auteur.
                        Il y a tout de même un ou deux trucs que tu ne sembles pas avoir compris dans ce qu'est une licence visiblement. Tu peux tourner ta phrase comme tu veux, elle n'a aucun sens.

                        Un logiciel libre c'est un abus de langage, c'est la licence qui est libre ou pas. Tu ne peux ici pas dire que la licence n'est pas libre, puisque justement il n'y en a pas.

                        > Le fait qu'il soit diffusé ou pas ne change rien.

                        Tu peux me rappeler ta définition du logiciel libre ? Celle que je vois sur la FSF demande que tous les utilisateurs se voient accorder 4 libertés précises.
                        Pour dire que c'est proprio j'espère que tu peux me dire quels sont les utilisateurs du soft qui ne se sont pas vus accorder ces libertés ?
                        Bonne chance pour les trouver si le soft n'est pas distribué.

                        D'ailleurs, la FSF annonce elle même dans ses FAQ que développer ou modifier un soft seul dans son coin est tout à fait légitime et ne contredit pas du tout le logiciel libre. C'est même une possibilité garantie pour les logiciels libres.
                        Oser dire qu'un soft est non-libre parce que non distribué c'est tout de même marcher à reculons.
                        • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                          « D'ailleurs, la FSF annonce elle même dans ses FAQ que développer ou modifier un soft seul dans son coin est tout à fait légitime et ne contredit pas du tout le logiciel libre. C'est même une possibilité garantie pour les logiciels libres. »

                          Ce que tu t'évertues à ignorer, c'est le fait que les developpeurs de ce Launchpad n'ont manifestement pas ce droit.


                          « Il n'y a *rien* qui s'applique à *personne*. De plus opposer copyright et licence c'est tout de même très crétin, la licence n'étant justement *que* l'application du copyright de base : c'est à dire une concession expresse de l'auteur.
                          Il y a tout de même un ou deux trucs que tu ne sembles pas avoir compris dans ce qu'est une licence visiblement. Tu peux tourner ta phrase comme tu veux, elle n'a aucun sens. »

                          T'as l'impression de connaître le sujet ? Si selon toi la licence est l'application du copyright de base, à quoi sert elle cette licence ? Le copyright de base ne te donne AUCUN DROIT sur un logiciel écrit par autrui, de même que pour la musique. Ni copier, ni executer, ni modifier, ni distribuer. Tu l'ignores ? Ca n'évoque rien en toi ?

                          Si tu ne l'ignores pas, comment oses-tu prétendre qu'une licence n'est que l'application du copyright de base ?
                          • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                            > Si tu ne l'ignores pas, comment oses-tu prétendre qu'une licence
                            > n'est que l'application du copyright de base ?

                            Le copyright ce n'est pasforcément "tu n'as aucun droit" mais "tu n'as que ce que l'auteur t'accorde". La licence sert justement à exprimer ce que l'auteur accorde ou pas. Oui, le principe même de licence n'est que la stricte application du copyright et du droit d'auteur tel qu'il est actuellement. Opposer les deux n'a aucun sens dans nos législations.

                            > Ce que tu t'évertues à ignorer, c'est le fait que les developpeurs de ce
                            > Launchpad n'ont manifestement pas ce droit.

                            Et je maintiens.
                            Une licence qui obligerait une entreprise à diffuser le soft à tous ses salariés l'utilisant au boulot ne serait pas une licence libre du point de vue de la FSF. Mais toi tu cries "pas libre" justement pour le contraire ? étrange.
                            Maintenant si tu trouves qu'il est anormal de séparer ton travail au boulot de ton nom personnel alors soit. Mais c'est un débat qui n'a rien à voir avec le logiciel libre les licences ou le copyright.
                      • [^] # Re: j'aime pas ta soupe

                        Posté par . Évalué à  6 .

                        je vois qu'on reste dans la BRANLETTE INTERGALACTIQUE :

                        Un logiciel sans licence est un logiciel propriétaire, car le copyright de base s'applique.

                        je pense qu'il faudrait renommer 'propriétaire' par 'démoniaque', on clarifierait pas mal de discours
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                Quand un logiciel n'as pas de licence , seul l'auteur ( ou l employeur ) a des droits dessus et ce sont les droits d auteurs qui s appliquent ( ca evite de se faire voler du code meme si on a pas de licence ), ces droits sont tres tres loin d une licence de logiciel libre.


                Le droit d'auteur et la licence sont complètement indépendants. Sur du code source quel qu'il soit il y a du droit d'auteur. Ensuite, si ce code est distribué à des tiers, tu concèdes quelques uns de ces droits au moyen d'une licence. Et selon les termes de cette dernière, le code fourni pourra plus ou moins être copié/modifié/redistribué.
                • [^] # Re: UbuntuMac

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  « Le droit d'auteur et la licence sont complètement indépendants. Sur du code source quel qu'il soit il y a du droit d'auteur. Ensuite, si ce code est distribué à des tiers, tu concèdes quelques uns de ces droits au moyen d'une licence. Et selon les termes de cette dernière, le code fourni pourra plus ou moins être copié/modifié/redistribué. »

                  Et donc, en l'absence de licence, le droit d'auteur s'applique tel quel.

                  Il n'y a aucun malentendu.

                  Et il est parfaitement erroné de dire que le droit de l'auteur et la licence sont indépendant, car la licence tire toute sa légitimité du droit d'auteur.
                  Le « tu » qui concèdes, c'est le détenteur du droit d'auteur.
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par . Évalué à  8 .

            Ce n'est pas nouveau, c'est même complètement fondamental.

            Une licence, c'est le contrat passé entre le propriétaire des droits d'un soft et les personnes auxquelles il distribue son soft.

            Donc effectivement, parler de la licence d'un logiciel qui n'est pas distribué n'a aucun sens.

            Il est vraiment dommage de devoir rappeler un point aussi fondamental ici.

            Ceci dit, je préfererais bien sûr que lanchpad soit distribué, et qu'il le soit sous une licence libre.
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

              « Donc effectivement, parler de la licence d'un logiciel qui n'est pas distribué n'a aucun sens.

              Il est vraiment dommage de devoir rappeler un point aussi fondamental ici. »

              Tout logiciel dès lors qu'il passe entre plusieurs mains est distribué.

              Dans le cas d'un logiciel dont le détenteur du copyright est une boite, on peut même estimer que son développement est une forme de distribution. Car l'absence de licence signifie que le développeur qui a une copie du code ne peut légalement rien en faire hors de son cadre de travail.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                > Car l'absence de licence signifie que le développeur qui a une copie
                > du code ne peut légalement rien en faire hors de son cadre de travail.

                C'est quand même la base hein. Ca n'a rien à voir avec les licences. Quand tu fais quelque chose en tant qu'employé ce n'est pas toi qui le fait, c'est la boite, la personne morale.
                Si tu manipules un soft au boulot non, *toi* personne physique, on ne t'a pas distribué le soft.
                Ca n'a rien à voir avec le libre ou les licences ça.
                • [^] # Re: UbuntuMac

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  « C'est quand même la base hein. Ca n'a rien à voir avec les licences. Quand tu fais quelque chose en tant qu'employé ce n'est pas toi qui le fait, c'est la boite, la personne morale.
                  Si tu manipules un soft au boulot non, *toi* personne physique, on ne t'a pas distribué le soft.
                  Ca n'a rien à voir avec le libre ou les licences ça. »

                  Tu fais beaucoup d'effort pour ne rien comprendre;

                  Quand tu manipules ton putain de soft au boulot, toi, qui pond le code, tu n'as légalement pas le droit d'en faire quoi que ce soit ailleurs.
                  Parce que c'est pas du logiciel libre.

                  C'est une bonne approche pour toi ? Ben c'est cool, je suis heureux pour toi. Tu as une définition très amusante des cas où il est intéressant de faire du logiciel libre.

                  Je n'insiste pas, je ne vois pas l'intérêt d'une discussion aussi lamentable où il ne s'agit que de jouer sur des impressions et des concepts légaux.


                  « Ca n'a rien à voir avec le libre ou les licences ça. »

                  Libre à moi de croire que tu ne sais manifestement pas d'où sort le libre.
                  • [^] # Re: UbuntuMac

                    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

                    > Quand tu manipules ton putain de soft au boulot, toi, qui pond le code, tu n'as
                    > légalement pas le droit d'en faire quoi que ce soit ailleurs. Parce que c'est pas
                    > du logiciel libre.

                    Repartons à la base alors. Tu manipules au boulot un logiciel créé par ta boite. Ta boite le diffuse a ses clients sous GPL (ou tout autre licence libre qui t'amuse).

                    Et bien ... tu n'auras aucun droit de l'installer chez toi, de l'utiliser ou de le modifier. Personne ne t'aura diffusé le soft à toi, monsieur dupont, donc tu ne peux pas te prévaloir de la licence libre en question.
                    Pourtant c'est bien une licence libre, donc tu peux appeler le logiciel "logiciel libre". J'insiste donc, le fait que tu ne puisses pas utiliser ce que tu manipules au boulot n'a rien à voir avec le fait que ce soit libre ou pas.

                    L'erreur dans ta phrase c'est que quand tu manipules au boulot ce n'est pas "monsieur dupont" qui manipule, c'est "société X".


                    > C'est une bonne approche pour toi ?

                    Qui a dit que c'était une bonne approche ? tu dis "c'est du proprio", les autres te répondent "non, ça n'a rien à voir avec du logiciel sous licence proprio". Maintenant tu en fais ce que tu veux, tu peux essayer de diverger sur un terrain moral, il n'empêche que ce que tu disais était faux.

                    > Libre à moi de croire que tu ne sais manifestement pas d'où sort le libre.

                    Un soft que je ne pourrai pas faire en interne en me refusant de le diffuser ne pourrait pas factuellement être qualifié de "libre" par la FSF. Et toi tu viens le qualifier de "proprio" justement parce qu'il n'est pas distribué. Et après c'est moi qui ne voit pas d'où sort le libre ?
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      « Repartons à la base alors. Tu manipules au boulot un logiciel créé par ta boite. Ta boite le diffuse a ses clients sous GPL (ou tout autre licence libre qui t'amuse).

                      Et bien ... tu n'auras aucun droit de l'installer chez toi, de l'utiliser ou de le modifier. Personne ne t'aura diffusé le soft à toi, monsieur dupont, donc tu ne peux
                      pas te prévaloir de la licence libre en question.

                      L'erreur dans ta phrase c'est que quand tu manipules au boulot ce n'est pas "monsieur dupont" qui manipule, c'est "société X". »

                      Et l'oubli dans ta théorie, c'est que la société X a légalement le droit, par la licence, de te filer à toi Dupond une copie, et toi Dupond, tu peux en faire de même...


                      « Qui a dit que c'était une bonne approche ? tu dis "c'est du proprio", les autres te répondent "non, ça n'a rien à voir avec du logiciel sous licence proprio". Maintenant tu en fais ce que tu veux, tu peux essayer de diverger sur un terrain moral, il n'empêche que ce que tu disais était faux. »

                      A QUEL MOMENT A T-ON DIT QUE CE DEBAT THEORIQUE SUR LES DROITS D'UN EMPLOYE ETAIT STRICTEMENT EQUIVALENT AU CAS DE LAUNCHPAD.

                      Je suis là de ces discussions risibles où tout est tout le temps mélangé, ou un argument sert à discuter un autre propos !

                      Un logiciel sans licence est un logiciel où seul s'applique le droit d'auteur. C'est un logiciel propriétaire, rien d'autre. Les discussions sur les droits d'un employé ne change rien à ce fait.
                      Pas convaincu ? Dis-moi ce qu'autorise le droit d'auteur !
                      • [^] # Re: UbuntuMac

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        Que connais-tu de la licence de Launchpad ?
                        Qui peut affirmer que launchpad n'est couvert par aucune licence ?

                        Il pourrait très bien être sous GPL, ou bien encore sous une licence proprio affreuse, personne n'en saurait rien, car il n'est pas distribué.

                        Tu ne peux pas affirmer qu'il est propriétaire de même que nul ne peut affirmer qu'il est libre.

                        Il n'est simplement pas DISTRIBUÉ !!

                        Du coup, tout ce débat parait un peu vain...

                        Voire gonflant.
                      • [^] # Re: UbuntuMac

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        > Et l'oubli dans ta théorie, c'est que la société X a légalement le droit,
                        > par la licence, de te filer à toi Dupond une copie, et toi Dupond, tu peux
                        > en faire de même...

                        Elle a aussi légalement le droit de ne pas le faire.
                        Ce droit lui est même garanti par les logiciels libre. C'est au contraire lui nier ce droit qui serait aller à l'encontre des LL (parce que qui dit obligatoire de distribuer dit "ne respecte plus la définition de LL de la FSF").

                        Tu veux rajouter une obligation (redistribuer) qui non seulement n'existe pas dans le LL mais en plus est contraire à sa définition.


                        > Un logiciel sans licence est un logiciel où seul s'applique le droit
                        > d'auteur.

                        Plouf plouf, on est d'accord là dessus.
                        Je rajouterai juste "un logiciel avec licence aussi".

                        > C'est un logiciel propriétaire, rien d'autre.

                        Parce que ? tiens, je n'ai pas vu ce qui te fait passer de ce qu'il y a au dessus à cette phrase. Un logiciel propriétaire est, du point de vue de la FSF, un logiciel où un utilisateur ne s'est pas vu accorder les 4 droits fondamentaux.
                        Tu ne m'a toujours pas montré cet utilisateur.

                        > Les discussions sur les droits d'un employé ne change rien à ce fait.

                        Pourtant c'était ton seul argument qui bien qu'erroné avait un sens.

                        > Pas convaincu ? Dis-moi ce qu'autorise le droit d'auteur !

                        Autorise .... à qui ? aux utilisateurs de ce soft non distribué ? tout, vu que le seul utilisateur est justement l'auteur.
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par . Évalué à  2 .

            Ah tiens donc , un logiciel pour avoir une licence soit etre distribué, c'est nouveau ca.


            Tu fais des licenses pour les softs que tu distribues pas toi? LOL
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par . Évalué à  1 .

              Et oui ca a l air con comme ca mais les logiciels faits en interne dans une entreprise et qui ne sont pas distribué sont soumis aux droits de l employeur et quelque fois cet employeur impose une licence , c est pas pour ca qu il est distribué.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par . Évalué à  -2 .

                Oui çapucépaslibreetilsledistribuentmêmepas.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par . Évalué à  2 .

                Tu dis "quelques fois" mais c'est même plus rare que ça puisque l'employeur possède tous les droits sur l'application produite en interne , et celà sans qu'il y ait besoin de license.

                Rédiger une license n'a un intéret que si tu veux soumettre les utilisateurs à un régime particulier.

                En l'occurence, Launchpad n'a pas de license et n'est pas distribué
                • [^] # Re: UbuntuMac

                  Posté par . Évalué à  1 .

                  En l'occurence, Launchpad n'a pas de license et n'est pas distribué

                  Mais j'ai pas dit le contraire , j'ai juste dit qu un logiciel qui n'est pas distribué peut avoir une licence.

                  Dans le cas de launchpad on n en sait aboslement rien.
                  • [^] # Re: UbuntuMac

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    «Dans le cas de launchpad on n en sait aboslement rien.»
                    Alors pourquoi te permets tu d'affirmer qu'il n'est pas libre ?

                    Je crois que tu es un peu en train de te rendre ridicule.
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par . Évalué à  -1 .

                      «Dans le cas de launchpad on n en sait aboslement rien.»
                      Alors pourquoi te permets tu d'affirmer qu'il n'est pas libre ?

                      Je crois que tu es un peu en train de te rendre ridicule.


                      Donc pour toi un logiciel sans licence est libre ?
                  • [^] # Re: UbuntuMac

                    Posté par . Évalué à  5 .

                    Un logiciel pas distribué peut avoir une licence, bon, pourquoi pas.

                    Mais si le logiciel pas distribué l'est un jour, il peut très bien être distribué sous une autre licence.
                    Qui plus est un logiciel peut être diffusé sous plusieurs licences, le tout en fonction de celui à qui le soft est distribué.

                    Conclusion, seule la licence de distribution à un intérêt.
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Donc pour toi, ça n'a pas d'intérêt de savoir qu'un developpeur de Cannonical ayant développé Launchpad ne peut pas l'utiliser hors de son cadre de travail.

                      Mais c'est quoi l'intérêt du logiciel libre alors ?
                      • [^] # Re: UbuntuMac

                        Posté par . Évalué à  5 .

                        Pour ceux qui ont peur des betes à poil, je préviens, je risque d'en réveiller une ici.

                        Pour commencer, je dois avouer que je suis tout à fait d'accord avec gnap gnap, c'est vraiment pas dans l'esprit du libre (tel que je le vois) de faire ce que fait Cannonical. "C'est pas du jeu" ;)

                        Sur la forme maintenant. Puisque c'est là que se situe le débat, je crois. Tel que je le comprend, rien ne permet de dire que ce logiciel n'est pas libre. C'est la meme astuce qu'utilise (c'est ici que je me souviens d'un troll déjà vu) Free.
                        Sur la FreeBox, j'ai cru comprendre que des logiciels libres modifiés sont utilisés, sans redistribuer les sources. Ces logiciels sont libres, on ne peut pas le nier (ils sont sous GPL, si je ne m'abuse ...). Il ne sont par contre pas distribués puisque la FreeBox appartient à Free, et, du coup, Free ne se sent pas obligé de redistribuer le code.

                        Je crains qu'on trouve de plus en plus d'exemples de ce type. Des entreprises qui profitent du libre sans complètement jouer le jeu ...
                      • [^] # Re: UbuntuMac

                        Posté par . Évalué à  5 .

                        Critique le fait qu'il soit pas distribué, avant de critiquer le fait qu'il soit pas libre (fait qui ne s'établi que lors de la disribution), ça évitera les trolls ;)
          • [^] # Re: UbuntuMac

            Posté par . Évalué à  0 .

            Il faut savoir admettre la verité de temps en temps et sortir de sa chapelle " tout le monde il est beau tout le monde il est gentil" chez les bisounours ubuntistes.


            C'est sûr qu'ils sont très méchants, ils veulent pas te donner le code source de leur site web...pour le moment en tout cas...

            BOUH les méchants!
            • [^] # Re: UbuntuMac

              Posté par . Évalué à  2 .

              C'est sûr qu'ils sont très méchants, ils veulent pas te donner le code source de leur site web...pour le moment en tout cas...

              Ahlala la moquerie c est tellement facile quand on veut pas aborder un problème...Je m en fous que launchpad soit libre ou pas , ce qui me derange c est que ubuntu est idéalisé comme un exemple du logiciel librealors que c en est pas 100% le cas , c est tout.
              • [^] # Re: UbuntuMac

                Posté par . Évalué à  -1 .

                ce qui me derange c est que ubuntu est idéalisé comme un exemple du logiciel librealors que c en est pas 100% le cas , c est tout.

                Unbuntu est avant tout un exemple magistral de distribution linux communautaire qui tient la route. Maintenant franchement, leur reprocher qu'ils n'ont pas encore publié les sources de leur site web, ça fait petit. Il n'y a rien dans le gpl qui oblige quelqu'un à publier les sources de son site web si il maintient une distribution linux à ce que je sache... est-ce que Mandriva publie les sources de son site d'e-commerce?

                Ahlala la moquerie c est tellement facile quand on veut pas aborder un problème... C'est peut être un problème pour toi, mais moi perso, le site web je m'en tamponne, tant que j'ai une distribution linux qui est libre et tient la route... Et franchement, oui, la moquerie est méritée dans ton cas, d'ailleurs tu es le premier a avoir utilisé la moquerie avec ta comparaison bisounours. Si tu n'es pas capable d'accepter la moquerie en retour de la moquerie, je pense que tu dois avoir un petit problème d'ego en plus d'être un peu parano...

                Sans rancune ;)
                • [^] # Re: UbuntuMac

                  Posté par . Évalué à  -1 .

                  ... est-ce que Mandriva publie les sources de son site d'e-commerce?

                  oui http://www.xwiki.org/
                  • [^] # Re: UbuntuMac

                    Posté par . Évalué à  2 .

                    Eh, je parle d'E-commerce et tu me files leur wiki ... le débat peut encore tourner en rond un bon bout de temps à ce rythme là...


                    Le plus navrant c'est que l'on te plussoie comme ça pour une réponse à côté de la plaque...
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      t'as qu'à chercher oscommerce sur yahoo
                    • [^] # Re: UbuntuMac

                      Posté par . Évalué à  3 .



                      Eh, je parle d'E-commerce et tu me files leur wiki ... le débat peut encore tourner en rond un bon bout de temps à ce rythme là...


                      C est pas seulement le wiki , mandrivaclub est lié au store et tourne sur xwiki ( cf http://www.xwiki.com/xwiki/bin/view/Blog/VoteForMandrivaClub(...) ) , la partie commerce est ( etait ? ) gerée en partie par oscommerce
                      • [^] # Foutredieu de bendiou

                        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                        Wouaou quel thread !

                        Il s'agit là d'un joli fil des familles comme je les aime.

                        Ubuntu fait parler d'elle. Elle est passée en 2 ans des arcanes de l'anonymat le plus total à un acteur fédérateur, connu du plus grand nombre, disposant d'une solide base d'utilisateurs en croissante augmentation, ouvrant Linux à un nouvel horizon d'utilisateurs.
                        Sans parler qu'il est devenu un contributeur _majeur_ au projet Debian.

                        Que d'ombre pour les autres! Ubuntu, quoique non côtée en bourse, commence à se hisser au niveau de la statures d'acteurs majeurs de longue date, notemment grace aux certifications de logiciels non libres comme DB2 (établie) ou Oracle (le Oracle Cluster File system intégré à Breezy est un début: http://oss.oracle.com/projects/ocfs2/ )

                        Bref, Ubuntu, ça fait jaser, mais ça marche. C'est dur pour les crétins qui pensent que leurs certifications RedHat seront à repasser le jour où elles existeront pour Ubuntu.

                        Pour les autres, c'est que du bonheur.

                        Et je précise que je ne pense pas qu'obtenir les sources de lauchpad dans l'instant soit un objectif indispensable pour quiconque que pour les concurrents.

                        Rafael (Ex trolleur _professionnel_)
  • # ubuntu lite

    Posté par . Évalué à  9 .

    Bon si on part par là il y a aussi le projet Ubuntu Lite (http://ubuntulite.org/) qui propose une distrib light pour les machines une peu ancienne.
  • # Beaucoup de sous-distributions...

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    On va bientôt avoir autant de sous distributions Ubuntu qu'il existe de distributions actuellement...
    Enfin, peut-importe, longue vie à tous ces projets, puisqu'il paraît que la force du Libre, c'est le choix....
  • # pen testing ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    « a pour but de fournir un LiveCD issu de Ubuntu mais remasterisé avec un ensemble d'outils requis pour pénétrer les serveurs et les réseaux (pen testing). »

    Ca veut dire quoi pénétrer les serveurs et les réseaux ? Pénétrer le marché ? Faire tomber des serveurs ? Faire du sexe dans les réseaux ?
    • [^] # Re: pen testing ?

      Posté par . Évalué à  6 .


      « a pour but de fournir un LiveCD issu de Ubuntu mais remasterisé avec un ensemble d'outils requis pour pénétrer les serveurs et les réseaux (pen testing). »
      Ca veut dire quoi pénétrer les serveurs et les réseaux ? Pénétrer le marché ? Faire tomber des serveurs ? Faire du sexe dans les réseaux ?


      il doit tous simplement s'agit d'une erreur de traduction.
      par "penetrer" l'auteur de la news a surement voulu dire infiltrer.
      l'idée générale est d'avoir un toolkit permettant de tester la sécurité d'un réseau et donc des serveurs qui le composent.

      L'idée est plutôt séduisante, cela évite d'avoir à se palucher des multiples installations de soft pour avoir un toolkit potable permettant de tester la sécurité de son réseau, voir même de découvrir des outils qui pourraient être trés intéressants et qui nous seraient inconnus pour une raison x ou y.
      • [^] # Re: pen testing ?

        Posté par . Évalué à  3 .

        L'idée est plutôt séduisante, cela évite d'avoir à se palucher des multiples installations de soft pour avoir un toolkit potable permettant de tester la sécurité de son réseau, voir même de découvrir des outils qui pourraient être trés intéressants et qui nous seraient inconnus pour une raison x ou y.

        Et par rapport aun meta-package qui installerait tous les outils en question, ca apporterait quoi ? A part bien sur la pub que ca peut faire de dire qu'il y a une nouvelle declinaison de la distro...
        • [^] # Re: pen testing ?

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ben c'est juste la visibilité et la possibilité de le télécharger sur un livecd, parce que ces distributions .ubuntu sont aussi accessibles par meta-packages :

          berti@pc-nbvenus:~$ aptitude search desktop |grep ubuntu
          p edubuntu-desktop - edubuntu desktop system
          i kubuntu-desktop - Kubuntu desktop system
          i ubuntu-desktop - The Ubuntu desktop system
          p xubuntu-desktop - Xubuntu desktop system
  • # Intéret de nUbuntu ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Tout d'abord, je ne fait que poser une question pour avoir un avis, ne croyez pas que je veux dénigrer Ubuntu (que d'ailleurs j'utilise), ni même que j'ai déjà une réponce à ma question en tête.

    Pour un serveur, Debian est une distribution aproprié, sachant que Ubuntu est dérivé de Debian et que les point fort d'Ubuntu (plus simple à utiliser que Debian) ont rarement un intéret pour admin de serveur qui est quand même sensé s'y connaitre suffisament pour ne pas avoir besoin des simplification d'usage d'Ubuntu, pourquoi faire un serveur à partir d'Ubuntu ?
    • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      je risque de répondre à cotés de la plaque, mais tant pis, je me lance.

      Nubuntu permet de tester la sécurité d'un reseau , quelque soit l'OS installer sur ces serveurs (Linux,Solaris.....) et donc par extension quelque soit la distribution utilisée (Debian, Fedora.....).
      ca aurait pu trés bien s'apeller ndebian ou nfedora ou nsuse.

      pour la question pourquoi Ubuntu plutôt que Debian, je n'ai pas vraiment de réponse apropriée à cette question.
      je dirais juste que tous les gouts sont dans la nature.
      je rajouterai que certaines optimisation déjà présente ne sont donc plus à faire, c'est aussi un gain de temps, certe minime, mais bon 5min+5min+n(5min)= gain de temps sur un projet ;=)

      je sais je réponds pas forcement,
      mais j'expose simplement mon point de vue sur ta question.
    • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Je ne crois pas que nUbuntu soit destiné à créer un serveur. Je ne pense pas non plus qu'il ne soit possible que d'auditer les serveur Ubuntu.

      Mais pour répondre à ta question: il n'y a pas que des professionels qui montent des serveurs.
      • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

        Posté par . Évalué à  1 .

        Oui et d'ailleurs il existe une version serveur d'ubuntu, il me semble.
        • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

          Posté par . Évalué à  1 .

          suffit de taper : "server" au boot du CD d'install d'ubuntu et aprés à coup d'apt-get, tu installes ce dont tu as besoin pour monter ton serveur ;).
          • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            Ouais enfin, un serveur, c'est pas un "systéme de base qu'on personnalise", c'est plutot un truc qui offre des services de maniére si possible sécurisé et stable. Faut arreter de croire " j'ai pas mis X, j'ai un serveur, je suis trop fort".

            À ce moment la, autant dire que le dos est mieux que 2003 pour faire un serveur.
            • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

              Posté par . Évalué à  3 .

              ce n'etait pas le fond de ma pensée.

              c'est juste une habitude de travail chez moi,
              de partir d'une brique de base et de rajouter petit à petit les briques necessaires pour que la machine que j'installe fasse ce à quoi elle est destinée.
              la sécurité et la stabilité, ca passe aussi par une connaissance aprofondis de ce que l'on met en place et de ses mecanismes de fonctionnement.

              à chacun son opinion et ses habitudes de travail.
              • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

                Posté par . Évalué à  2 .

                je rajoute en me répondant à moi même,

                je parlais bien d'un serveur (web ou fichier ou ....)
                et non d'un poste de travail ou d'une console de supervision.
    • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      un autre point fort est le rythme plus rapide des sorties de versions stables utilisables, ou milestones

      pour certaines personnes, ça colle mieux à leurs besoins qu'une Debian stable qu'il faudra compléter soi-même par des back-ports, des compilations persos, ou commencer à mélanger des paquets de stable, testing et unstable, ce qui reste possible mais prend du temps.
    • [^] # Re: Intéret de nUbuntu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      C'est pas parce qu'on est admin, developpeur, ou expert qu'on veut un truc compliqué à utiliser.

      Sous le pretexte que je suis censé savoir comment on monte une clé usb à la main, je devrait refuser le montage automatique, même sur un serveur ?

      Et dans ce cas, pourquoi ne pas compiler tout les paquets parce que je sais le faire ?

      Soit ça simplifie la vie et je voit pas le mal, soit ça la simplifie pas et c'est probablement un truc qui peut être corrigé, donc un bug.
  • # Au fait ...

    Posté par . Évalué à  -6 .

    Mark Shuttleworth ??
    C'est pas lui qui a inventé le concept de libre proprio et qui forke la communauté Linux dans son ensemble ???
    • [^] # Re: Au fait ...

      Posté par . Évalué à  10 .

      non, ça c'est Steve Jobs
      • [^] # Re: Au fait ...

        Posté par . Évalué à  -4 .

        Ah ben oui effectivement !!! Mais j'ai l'impression que ubuntu and co font finir par produire la même chose...
        • [^] # Re: Au fait ...

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Si tu donnais l'ombre d'un argument, tu serait peut-être un peu moins moinssé.

          Une des idées principales de Mark Shuttleworth est de permettre la coopération entre les distributions. Il y a des tonnes de distributions, chacune modifie plus ou moins légèrement les softs qu'elle utilise, et le but, c'est que toutes ces petites modifications puissent facilement passer d'une distrib à l'autre, ou remonter en upstream.

          Si tu considères ubuntu comme un fork de Debian, par exemple, fait "grep -i ubuntu" ou "grep -i canonical" dans les changelog des packages Debian, juste pour voir.
  • # et la knoppix std ?

    Posté par . Évalué à  10 .

    Salut,
    il y a bien longtemps quelquechose du nom de knoppix STD existait déjà : http://www.knoppix-std.org/ .
    En plus ils ont un super logo, je me suis empressé d'acheter leur casquette ...
  • # Ethercap?

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Ettercap!

    http://ettercap.sourceforge.net/index.php
    • [^] # Re: Ethercap?

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      J'ai fais passer le mot sur irc ce matin aux modérateurs mais cela n'a pas eu l'air des les émouvoir...
  • # Contenu de nubuntu

    Posté par . Évalué à  1 .

    Juste une question .. un live CD c'est pas le truc que tu mets dans ton lecteur et hop t'as un OS prêt à tourner au bout de quelques minutes ?
    Parce que si c'est bien celà je ne comprends pas le contenu de l'iso proposé sur le site, car c'est un cd d'install classique qui est proposé.
    Problème de terminologie alors , ou de lien pour le téléchargement ?
    • [^] # Re: Contenu de nubuntu

      Posté par . Évalué à  2 .

      Je pense avoir trouvé la réponse : l'équipe de dev n'en ai qu'à un stade de développement (testing phase , 4 ème selon leur plan de développement), et donc il s'agit encore d'une installation.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.