Open Cloud : the next step? Avec John Sullivan, FSF

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure, Xavier Teyssier, Nÿco, Florent Zara, tuiu pol, Xavier Claude et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
9
13
sept.
2013
Paris Open Source Summit

John Sullivan, le directeur exécutif de la FSF, vient à Paris introduire la session Cloud de l'Open World Forum. Nous entrons en effet dans l'ère du nuage à tout va. Or, le projet GNU avait commencé par une préoccupation pour la liberté individuelle sur les ordinateurs personnels. Il se focalise maintenant sur la protection des utilisateurs du "cloud computing" et du "software as a service" (Saas). Définir des nuages libres est la nouvelle priorité pour le projet GNU.

John Sullivan

A GNU priority for a GNU era,
conférence introductive le 4 oct. 2013, de 09:00 à 09:40

L'Open World Forum se déroulera à Paris du 3 au 5 octobre. La présentation de la session Cloud suit dans la deuxième partie.

Si la session Cloud de l'Open World Forum a été centrée ces dernières années sur l'Open Cloud, cette année le choix a été d'orienter cette session vers une approche plus concrète : le pilotage du cloud, de l'orchestration jusqu'au PaaS ou plate-forme en tant que service.

La session Cloud s'organisera autour de trois temps :

  • Une table-ronde en plénière sur "Open Cloud : the next step ?" le jeudi 3 à 14h ;
  • La rencontre de la communauté française d'OpenStack (solution libre d'IaaS ou infrastructure en tant que service), Meetup OpenStack#5 « Go to Havana! », durant laquelle interviendront plusieurs membres de la fondation, le jeudi soir à partir de 18h30 ;
  • Une demi-journée le vendredi 4, de 9h à 13h, qui comprendra différentes interventions avec un focus particulier sur l'orchestration durant laquelle seront abordées différents technologies comme CloudStack, oVirt ou OpenStack.

Voir le programme complet dans les différents liens.

  • # OpenStack et verrouillage de l'utilisateur

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Si le but est protéger les utilisateurs de "cloud", utiliser des piles libres (Openstack et consorts) ne garantit rien à ce sujet là, puisque que le fournisseur peut toujours verrouiller l'utilisateur.

    Quelles sont donc les initiatives pour garantir la liberté dans le reste de la chaine ?

    • [^] # Re: OpenStack et verrouillage de l'utilisateur

      Posté par . Évalué à 8.

      Quelle est la définition de la liberté dans le contexte de l'échange de services ?

      C'est par là qu'il faut commencer la réflexion.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

    • [^] # Re: OpenStack et verrouillage de l'utilisateur

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      peut-être que d'avoir des "clouds" libres et relativement aisés à installer permettra à des familles, des entreprises, des petites associations de l'installer eux-même sur leurs propres serveurs.

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: OpenStack et verrouillage de l'utilisateur

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ne se trompe-t-on pas d'objectif dans ce cas là, vu que le l'intérêt du cloud est justement de ne pas avoir à s'occuper d'un serveur ? Ne devrait-on pas trouver des solutions pour réellement garantir à l'utilisateur la maitrise de ses données, sans qu'il ait à maintenir un serveur, le sauvegarder, etc ?

        • [^] # Re: OpenStack et verrouillage de l'utilisateur

          Posté par . Évalué à 4.

          Ça garantit la possibilité de monter une alternative, mutualisé ou par une autre entreprise, en migrant facilement les outils d'un des serveurs à l'autre parce qu'interropérable (même plateforme.) Non ?

  • # nouvelle priorité

    Posté par . Évalué à -4.

    Ca y est, ils reconnaissent que HURD est mort-né ?

    • [^] # Re: nouvelle priorité

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 13/09/13 à 18:12.

      Ça fait des années qu'il a été retiré de la liste des priorités. Par exemple la dépêche de 2008 La FSF met à jour la liste de ses priorités ne mentionne même pas Hurd. Sur Wikipédia, :en:GNU Hurd donne des citations de Stallman de 2010 : « not very optimistic » et « finishing it is not crucial ».

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.