Portage de Wine en cours sur Android

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Xavier Claude et Nils Ratusznik. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
30
5
fév.
2013
Android

C'est l'information du moment remontée par Phoronix depuis le FOSDEM. Wine, (Wine Is Not an Emulator, littéralement « Wine n'est pas un émulateur » en français), implémentation libre de l'API Windows pour X/Unix, est en cours de portage pour les plate-formes ARM/Android. Une démonstration a été réalisée par le principal développeur Alexandre Juliard (employé à temps plein par CodeWeavers pour travailler sur Wine).

Selon les premiers retours, la démonstration était convaincante, mais horriblement lente. Il faut dire que Wine tournait sur l'environnement de développement, à savoir un émulateur Android (peu réputé pour sa vélocité), lui même fonctionnant sur Linux sur un MacBook !

Logo Wine

Cela reste encore au stade de travaux et de la démonstration de faisabilité, mais l'arrivée d'applications Windows compilées pour ARM (avec Windows RT) permettrait donc de les faire fonctionner sur des tablettes Android, ou tout autre engin mobile suffisamment puissant. D'ailleurs, si on en croit l'article, CodeWeavers semble particulièrement regarder du côté d'Intel et de ses futurs processeurs x86 Atom pour tablettes, ouvrant alors un vaste champ d’opportunités pour des applications Windows spécifiques sur tablettes Android.

  • # Quel est le but du portage ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Bonjour, merci de communiquer à ce sujet, mais cette nouvelle me donne envie d'être critique.

    Quand on voit le peu d'achèvement de l'implémentation de Wine sur plateforme classique (x86 essentiellement), on est en droit de se demander quelle est l'utilité d'un portage sur appareils mobiles, alors que le logiciel Wine n'est déjà pas un exemple de légèreté et de stabilité.

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      on est en droit de se demander

      On est toujours en droit de se demander.

      quelle est l'utilité d'un portage sur appareils mobiles

      Le fun, le divertissement des developppeurs ? L'envie de porter porter de voir fonctionner des applications windows sur son téléphone, de voir sa base de code ameliorée grace au portage ? Voir le nombre d'utilisateur et donc developpeur multiplié ?

      J'ai vu il y a quelque jour passer un article d'un utilisateur de win3.1 sous dropbox pour pouvoir utiliser photoshop sur sa tablette android.

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par . Évalué à 4.

      alors que le logiciel Wine n'est déjà pas un exemple de légèreté et de stabilité.

      C'est un logiciel qui aide (moi je l'ai utilisé que pour jouer au poker, mais ça marche). T'as pas l'impression de faire ton grumpy cat là pour le coup ?

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Souvent Wine peut me sauver d'un reboot Windows. Si sauver des utilisateurs innocents d'un peu d'utilisation de Windows n'est pas une forme d'achèvement…

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -2.

      le logiciel Wine n'est déjà pas un exemple de légèreté et de stabilité.
      On s'aperçoit bien souvent que quand Wine plante, c'est que le programme plante aussi sous Windows (du moins sur des versions précédentes). De plus, Microsoft incluerait des "features" pour que ça se passe ainsi sous Wine que ça ne m'étonnerait pas.

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par . Évalué à 7.

        De plus, Microsoft incluerait des "features" pour que ça se passe ainsi sous Wine que ça ne m'étonnerait pas.

        La difficulté du retro-engineering des différentes (et différentes versions !) des API Windows par Wine expliquerait que ça se passe ainsi que ça ne m'étonnerait pas.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par . Évalué à 5.

        On s'aperçoit bien souvent que quand Wine plante, c'est que le programme plante aussi sous Windows

        Euh… Non. Je ne me souviens pas avoir déjà vu un programme qui plante sur les deux. Au contraire, je teste sous Wine pour éviter de rebooter, et si ça ne marche pas, je redémarre Windows parce que je sais que ça fonctionne.

        Tu as un exemple ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par . Évalué à 3.

      On pourrait déjà porter les applications Linux sous Android avant de s'attaquer aux applications Windows non ?
      Le premier qui me dit "c'est déjà possible" devra m'expliquer comment, et la manip qui consiste à installer une surcouche debian/ubuntu suivie d'un serveur VNC ne compte pas.

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Arrête de tout mélanger.
        J'ai l'impression que beaucoup de gens croient que les gens qui font du Logiciel Libre sont au sein d'une même boîte ou d'une même famille et sans volonté propre à chacun. C'est faux.

        Si les gars de Wine ne faisaient pas le portage Android, soit ils avanceraient plus sur le Wine d'origine ou alors ils ne feraient rien. En aucun cas cela signifierait qu'il s'activerait à porter des applications GNU/Linux vers Android (car les compétences ne sont pas identiques, la motivation et le besoin non plus, etc.)
        C'est pareil, si un type fork Ubuntu pour juste changer le fond d'écran, rien ne dit que ce temps là il aurait pu faire quelque chose d'autres au niveau de Ubuntu lui même s'il n'avait pas forké… (j'en parle car souvent nous en parlons de ce cas de figure).

        Wine est à mes yeux surtout un défi technique. J'ai quelque doute sur l'utilité réelle du programme (en tout cas pour mon besoin scolaire cela ne les résout pas) mais je comprends parfaitement leur volonté de le faire et le porter partout car cela demande de grandes compétences et permet de résoudre des problèmes assez intéressants. Et porter sous Android permet d'étendre leur spectre d'application et le défi à surmonter.

        • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

          Posté par . Évalué à 8.

          On pourrait déjà porter les applications Linux sous Android avant de s'attaquer aux applications Windows non ?

          Ben, c'est ce qui est fait, wine étant entre autre une appli linux

          --> []

        • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'ai quelque doute sur l'utilité réelle du programme

          déjà, pouvoir faire tourner des jeux windows sur tablette android, tout comme on peut déjà faire tourner des jeux nintendo, amiga ou dos…

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        On pourrait déjà porter les applications Linux sous Android avant de s'attaquer aux applications Windows non ?

        Oui, vas-y.

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par . Évalué à 2.

      J'avais le même à priori négatif et même après réflexion je n'ai pas plus d'intérêt dans la chose et je trouverais sans doute un poil plus intéressant de porter des applis iOS/OSX vers Linux/Android, quoique.

      Mais voilà, au détour d'un reddit relayé à point nommé, John Carmack faisait une mise au point honnête sur l'intérêt de plutôt miser sur l'émulation que d'espèrer un portage de jeu natif et il saluait donc l'initiative de CodeWeavers, WineHQ.

      Je pense cela dit que baser son argument sur le faible succès commercial de Quake 3 et Doom sur Linux pour injustifier l'intérêt de la platforme est erronné. Ceci lorsque on sait que ces jeux sont sortis bien après leurs versions Windows et qu'ils n'ont pas connus une vraie sortie physique estampillée "for Linux" et que ceux qui voulaient y jouer n'avaient d'autres choix que d'augmenter les stats de ventes de jeux PC.

      Steam pourrait lui donner tort, Unity 3D le prouve déjà, mais Valve doit dépêcher de fournir des gros titres, car à part TF2 (gratuit) et des petits jeux, il n'y a pas encore de réelle démonstration et l'investisseur pourra finir par un rapide "not bankable!".

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Mais voilà, au détour d'un reddit relayé à point nommé, John Carmack faisait une mise au point honnête sur l'intérêt de plutôt miser sur l'émulation que d'espèrer un portage de jeu natif et il saluait donc l'initiative de CodeWeavers, WineHQ.

        Combien de fois faudra-t-il le répéter?
        Wine n'est PAS un émulateur!!!

        Il s'agit de l'implémentation d'une API, pas de la simulation du fonctionnement d'une machine.

        Après, pour la diffusion physique, c'est logique, il n'y a pas grand monde qui aie une machine sous linux, alors ça serait pas mal de quantité de matériel gaspillée. Pour le retard comparé à windows, en revanche… c'est moins logique, sauf si on se dis que les logiciels (jeux ou pas) ne sont pas développés de façon portable, mais bien portés à priori.
        D'ailleurs, m'est avis que ça doit coûter la peau des fesses comparé à un dev portable dès le début?

        • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Exactement, mais ce n'était pas pour trahir le contenu du message de Carmack, cela dit, j'allais rejeté la faute sur lui mais cette ligne:

          I truly do feel that emulation of some sort is a proper technical direction for gaming on Linux.

          Me fait dire que la simplification est volontaire et non la démonstartion d'une méconnaissance.

          Bref, +1 pour la remise au pas! :)

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        je trouverais sans doute un poil plus intéressant de porter des applis iOS/OSX vers Linux/Android

        Certains s'y essaient : http://darling.dolezel.info/en/Darling
        Le projet est balbutiant… mais à y réfléchir, j'ai l'impression que cela donnera moins de difficulté que Wine, parceque OS X est moins éloigné de GNU/Linux que Windows l'est, et que beaucoup de technos sont partagées et/où connues. Nous partageons une base unix, il y a déjà des projets comme GNUStep qui nourrissent un certain savoir faire chez des développeurs libres… Bref, c'est pas impossible, si les moyens sont mis.

        ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Quand on voit le peu d'achèvement de l'implémentation de Wine sur plateforme classique (x86 essentiellement)
      alors que le logiciel Wine n'est déjà pas un exemple de légèreté et de stabilité.

      C´est pas un peu exagere toutes ces affirmations ??? Il faudrait l´utiliser avant d´en parler…

      • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est une réalité. La plupart des applications ne vont même pas s'installer. À ce prix là, mieux vaut installer XP dans une virtualbox dans un grand nombre de cas. Windows ne cherche pas à être portable et je ne sais pas d'où viennent les plus grandes difficultés de l'équipe de WineHQ et de codeweaver, mais apparemment la portabilité des applications Windows est difficile à mettre en œuvre.

        Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

        • [^] # Re: Quel est le but du portage ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Je crois qu´il y a une grande meconnaisance de ce que fait Wine et de comment marche Windows en general. Wine est aussi lege que Windows peut l´etre. Actuellement il implemente environ 500 dlls et 60 exes donc c´est pas l´equivalent de 30 developpeurs a plein temps qui va pouvoir rivaliser avec Microsoft. Ceci dit, et heureusement, toutes les applis n´utilisent pas toutes les APIs.
          Wine est plutot bien acheve et stable. Mais pour etre plus precis, parler d´achevement et de stabilite n´a pas vraiment de sens, il vaudrait mieux parler de compatibilite. Il y a des milliers d´applis qui marchent et bien sur plein d´autres qui ne marchent pas. Il semblerait que les applis prevues pour les versions anterieurs a XP fonctionnent mieux sous Wine que sous XP et plus.
          Pour les problemes d´install, ca ete effectivement le cas un temps mais ca fait longtemps. Les fonctionnalite de Microsoft Installer sont assez complete maintenant.
          Apres Wine vs Windows+VM c´est plutot un choix ideologique ou de facilite.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 0.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # WIE

    Posté par . Évalué à -1.

    Du coup Wine Is an Emulator (ou du moins, il en utilise un)

    ou alors il se cantonne aux applications WinRT/ARM

    • [^] # Re: WIE

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Android tourne (très bien) sur x86. C'est d'ailleurs une bonne méthode d'avoir un émulateur rapide pendant le développement (quand Google ne le casse pas).

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: WIE

      Posté par . Évalué à 1.

      L´idee c´est de faire marcher les applis mobiles (donc essentiellement ARM) Windows CE/mobile/phone sur Android/Linux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.