Printemps 2017 de Mozilla : Firefox 52 à 54 et Thunderbird 52

59
19
juin
2017
Mozilla

Mozilla a annoncé début 2017 que le cycle de sortie de Firefox ne sera plus fixe à huit semaines, mais qu’il pourra être plus rapide grâce à l’abandon des versions Firefox Aurora.

Cette annonce s’est clairement concrétisée ce printemps avec trois sorties de versions de Firefox à quatre mois d’intervalle (version 52 le 7 mars 2017, version 53 le 19 avril et version 54 le 13 juin).

Comme la communauté LinuxFr.org n’avait pas anticipé ces changements, nous sortons tardivement une nouvelle dépêche pour annoncer les modifications majeures de ces versions. Vous ne trouverez sûrement plus l’ancien style de dépêche qui profitait d’intervalles de huit semaines pour faire des annonces spécialisées par version.

Une nouvelle ère débute pour les dépêches collaboratives concernant Firefox et Mozilla, n’hésitez pas à venir contribuer dans l’espace de rédaction pour adapter notre communauté LinuxFr.org au futur.

Logo de Firefox

Sommaire

Firefox, Thunderbird : version 52 avec maintenance à long terme (ESR)

Cette dépêche était d’abord conçue traditionnellement pour la version 52, cette section sera donc particulièrement longue et disproportionnée. Ce sont les aléas des nouveaux styles de rédaction, mais vous pouvez nous aider à faire mieux en contribuant aux dépêches collaboratives dans l’espace de rédaction.

Nous nous permettons d’insister pour vous rappeler que ces dépêches sont collaboratives et qu’elles ne sont pas des notes de version. Vous ne pourrez y découvrir que ce dont la communauté à envie de parler. Si vous pensez qu’il manque une information importante ou qu’il y en a trop, venez contribuer !

Greffons NPAPI

La gestion des greffons NPAPI nécessaire à Flash, Java et GNOME Shell pour fonctionner dans le navigateur a été supprimée, comme annoncé. Seul la gestion du greffon Flash est restée, car cette technologie traîne encore beaucoup sur le Web, même si HTML 5, CSS 3 et JavaScript sont de nos jours clairement recommandés.

Pour les utilisateurs du bureau GNOME, pensez donc soit à utiliser GNOME Logiciel pour installer des extensions, soit à mettre à jour votre configuration en installant l’extension permettant d’accéder au site officiel des extensions pour GNOME Shell en remplacement du greffon utilisé jusqu’alors (/usr/lib/mozilla/plugins/libgnome-shell-browser-plugin.so, qui n’est plus nécessaire). L’installation se fait en deux temps : il faut installer le connecteur natif (des paquets sont proposés pour Arch, Debian, Fedora, Gentoo et Ubuntu) et l’extension (en version 8 minimum).

Bénéfice accessoire de ce changement (remplacement d’un greffon par une extension) : cela limite la possibilité d’identification par la technique du fingerprinting (tout site peut interroger votre navigateur pour connaître la liste des greffons installés).

Utilisateur de Windows, préparez‐vous à vous séparer de Silverlight, Java, Acrobat & Co (l’exception étant le greffon Flash).

Sécurité et authentification

Mozilla a retiré la prise en charge des certificats utilisant l’algorithme de signature SHA-1 : cet algorithme de hachage continue son obsolescence progressive, après le retrait pour les nouveaux certificats, Mozilla étend la restriction à tous les certificats. L’utilisateur pourra passer outre, pour l’instant, pour ne pas bloquer les situations d’utilisation de certificats auto‐signés ou d’une [infrastructure à clefs publiques] interne souvent utilisée en entreprise.

Nous voyons de nouveau un avancement conjoint des éditeurs des principaux navigateurs (Mozilla, Microsoft et Google) sur les questions de sécurité. Ce retrait, comme l’était celui de RC4, est prévu pour être progressif et avec un calendrier public des mesures. Notons que SHA-1 resterait utilisé sur 0,8 % des sites Web dans le monde, ce qui signifie que cette amélioration majeure de sécurité devrait avoir peu d’impact sur l’utilisation actuelle du Web. Cette annonce est d’autant plus importante que Google a annoncé l’utilisation réussie de collision sur SHA-1.

Un autre point concernant la sécurité et la confidentialité a été ajouté : la spécification Strict Secure Cookies a été mise en place. Cette spécification empêche la création de cookies avec l’attribut secure depuis un site non sécurisé, c’est‐à‐dire avec l’origine http:// au lieu de https://. Cette spécification permet aussi d’empêcher un site non sécurisé de paramétrer un cookie avec le même nom qu’un cookie secure existant sur le même domaine.

Pour la confidentialité, Mozilla a également amélioré la demande de permission pour le partage de fenêtre et d’écran avec un site Web :

  • lors d’un partage de fenêtre, le bouton d’autorisation donne un aperçu complet de ce qui sera partagé : Partage de fenêtre avec aperçu

  • lors du partage d’écran complet, un avertissement de sécurité est affiché à l’utilisateur avec un aperçu de l’écran : Partage d’écran complet avec aperçu et avertissement

Ainsi, l’utilisateur sait ce qu’il va partager et il est clairement prévenu que cette permission ne doit vraiment être donnée uniquement qu’aux sites de confiance.

Autres améliorations

  • Firefox gère nativement le nouvel outil de programmation WebAssembly en cours de standardisation ;
  • Firefox détecte les redirections vers des portails captifs qui demandent une authentification sur le réseau avant de laisser l’utilisateur naviguer sur le Web. Mozilla utilise cette détection pour permettre l’ouverture du portail dans un nouvel onglet et ne plus déranger l’onglet courant de l’utilisateur ;
  • le gestionnaire de téléchargement a reçu quelques améliorations : le bouton de la barre d’outils indique quand un téléchargement a échoué, les cinq derniers téléchargements sont accessibles (au lieu de trois) et les boutons d’interactions ont été agrandis (pour annuler et redémarrer le téléchargement) ;
  • les réglages audio ont été améliorés, mais ils nécessitent dorénavant le gestionnaire de son PulseAudio sous GNU/Linux ;
  • pour Android, la taille du fichier d’installation APK a été réduite de plus de 5 Mio, pour un téléchargement et une installation plus rapide sur réseau mobile ;
  • pour Android, les boutons de contrôles vidéo sont ajoutés dans une notification système ;
  • l’API donnant l’état de la batterie a été entièrement enlevée pour diminuer le traçage des utilisateurs par les sites Web.

Installer Firefox 52 ESR

Les utilisateurs de versions Windows 32 bits (XP SP2 minimum), Windows 64 bits (Windows 7 minimum), macOS en 32 ou 64 bits (version 10.9 Mavericks minimum) et GNU/Linux en 32 ou 64 bits peuvent installer cette nouvelle version de Firefox [source].

En revanche, faites attention, car c’est la dernière version dont la compatibilité sera assurée avec Windows XP et Vista. Heureusement, c’est une version à maintenance étendue (ESR), ce qui laisse un peu de temps aux utilisateurs concernés !

Les utilisateurs d’Android (version 4.0 Ice Cream Sandwich minimum) sur x86 ou ARM (ARMv7 minimum) peuvent également installer cette nouvelle version de Firefox [page de téléchargement].

Une version spécifique (non basée sur le moteur de rendu développé par Mozilla) existe également pour iOS (version 8.2 minimum) [source].

Enfin, rappelons qu’il existe dorénavant un paquet Flatpak de la version Développeur de Firefox auquel s’ajoutent dorénavant des paquets Flatpak pour les versions Nightly et Nightly pour Wayland ! Attention toutefois, car cette dernière version est très expérimentale.

Thunderbird 52 ESR

La communauté Thunderbird profite de cette version 52 ESR pour sortir une nouvelle version de son client de messagerie créé sur le moteur (Gecko) de Firefox. La dernière version sortie de Thunderbird datait du moteur 45 (ESR également).

Thunderbird fait donc un saut en avant important concernant les nouveautés de fond, car il profite de tous les développements faits sur Firefox depuis la version 45.

Pour ce qui est spécifique au client de courriel nous noterons les points suivants :

  • l’éditeur de courriel ne copie plus directement les fichiers et images dans les courriels, un bandeau d’avertissement demande si l’action est voulue ou non avant d’insérer le fichier ;
  • l’éditeur de courriel insère dorénavant les images comme des adresses URL de données (schéma data:) ce qui permet d’améliorer la compatibilité avec MS Office et LibreOffice ; comme les données sont insérées directement sans référence à d’autres parties de message, les images insérées depuis d’autres messages sont correctement affichées ; il est à noter que les images insérées par URL http:// ne sont plus automatiquement téléchargées, mais laissées ainsi ;
  • la vue des dossiers sur la gauche a été améliorée (pour l’activer, passer par le menu Affichage > Barre d’outils > Barre du panneau des dossiers) : un sélecteur au sommet des dossiers permet de passer rapidement de la liste des dossiers unifiés, des dossiers non lus, des dossiers préférés (et avec leurs versions compactes sans arborescence des comptes) ;
  • par défaut, pour les nouveaux dossiers, la liste des courriels affiche la colonne unifiée « Correspondants » au lieu des colonnes « Expéditeurs » et « Destinataires » ;
  • les rendez‐vous et tâches peuvent maintenant être créés, visualisés et modifiés dans les onglets (« Modifier les évènements et les tâches dans un onglet plutôt que dans une fenêtre de dialogue », dans Préférences > Agenda).

Plusieurs changements sous le capot ont été aussi apportés :

  • les fichiers de données peuvent être également supprimés lors de la suppression d’un compte ;
  • les paramètres de comptes peuvent être importés depuis le logiciel Becky! Internet Mail ;
  • la messagerie instantanée prend en charge plus de fonctionnalités pour Twitter (messages directs, likes, favoris) et Jabber (authentification SASL/CRAM et copies carbones XEP-280). En revanche, elle perd la prise en charge de Yahoo!, puisque Yahoo! a arrêté de gérer les outils utilisés ;
  • les réponses aux listes de diffusion sont envoyées à l’adresse de courriel contenue dans From: au lieu de Reply-To: ;
  • dans la création de courriel, si le format de distribution choisi est « Texte uniquement », la barre d’outils de formatage reste à disposition ;
  • le cache IMAP utilise les dernières technologies de cache de Mozilla ;
  • pour suivre les suites Office, le raccourci clavier pour insérer des liens est passé de Ctrl + K à la place de Ctrl + L ;
  • pour les développeurs d’extensions, l’accès aux outils de développement de Firefox a été simplifié : il est directement accessible depuis le menu Outils > Outils de développement > Boîte à outils de développement.

Firefox : version 53

Cette nouvelle version de Firefox apporte un peu plus de stabilité aux graphismes sous Windows, grâce au projet Quantum Compositor qui crée un processus séparé qui gère les interactions avec la carte graphique (GPU Process).

De plus, nous avons les modifications suivantes :

  • deux nouveaux thèmes compacts (sombre et clair) ont été ajoutés ;
  • le mode lecture estime le temps nécessaire pour lire l’article affiché ;
  • les titres trop longs dans les onglets se terminent avec des caractères éclaircis pour afficher plus de caractères ; jusqu’à maintenant, les derniers caractères étaient remplacés par des points de suspension  ;
  • l’installateur pour Windows permet de choisir entre la version 32 et 64 bits ;
  • la prise en charge du canal alpha a été ajoutée aux vidéos au format WebM ;
  • la version Android gère les langues écrites de droite à gauche.

La version 53 est l’occasion pour Firefox de faire un grand nettoyage dans son code puisque beaucoup de plates‐formes ont été abandonnées :

  • la prise en charge du 32 bits pour macOS a été abandonnée ;
  • la prise en charge de Windows XP et Vista a été abandonnée, comme annoncé ;
  • pour GNU/Linux, les processeurs plus anciens que l’Intel Pentium 4 et l’AMD Opteron sont abandonnés.

En plus de ces modifications, les outils des développeurs Web ont reçu beaucoup de modifications un peu partout (HTML, JavaScript, DOM, médias…).

Firefox : version 54

Le changement le plus important de cette version est l’activation tant attendue du projet e10s-multi. Ce projet permet de séparer les tâches spécifiques à l’interface graphique de Firefox des autres contenus comme le travail des extensions et des pages Web.

Cette amélioration était déjà activée sur certaines populations de test depuis la version 48 et elle a été activée pour tout le monde depuis la version 54.

Normalement, Firefox donnera une meilleure impression de réactivité, puisqu’une page Web demandant beaucoup de travail processeur ne bloquera plus toute l’interface du navigateur, mais uniquement son processus.

Cependant, comme l’indique l’article de OMG! Ubuntu!, le paquet de Firefox 54 proposé par Ubuntu désactive le multi‐processus. Le responsable est l’extension Ubuntu Modifications, incompatible avec Electrolysis. Une mise à jour de cette extension serait en cours, mais en attendant pour profiter du multi‐processus la seule solution est de désactiver l’extension Ubuntu Modifications dont les fonctionnalités ne sont pas essentielles, puisque cette extension se contente de modifier la page d’accueil et d’ajouter quelques marque‐pages et moteurs de recherche.

Comme pour la version précédente, beaucoup de modifications ont été apportées dans les outils de développement Web.

Firefox : version Aurora et canaux de mises à jour

Mozilla a annoncé une simplification dans la gestion des versions disponibles de Firefox dès cette année. Il n’existera plus que les versions suivantes de Firefox :

  • Nightly, la version construite tous les jours depuis les sources, à utiliser si vous souhaitez apporter votre avis aux développements expérimentaux, voire contribuer au projet ;
  • Beta, la prochaine version qui sera à disposition des utilisateurs, à utiliser pour améliorer la qualité des versions stables ;
  • Developer, une version de Firefox Beta à destination des développeurs Web ;
  • Firefox, la version stable à destination des utilisateurs finals, à utiliser par tout le monde.

Le canal Aurora n’existera donc plus et les mises à jour de Firefox pourront être un peu plus fréquentes, puisqu’une étape de moins sera nécessaire pour créer une nouvelle version finale.

Autour de Firefox, Thunderbird et Mozilla

Firefox OS et les objets connectés

Un développeur Mozilla nous raconte l’histoire de Firefox OS de son point de vue de développeur actif à plein temps sur ce projet durant cinq ans. La communauté Mozilla Francophone nous offre une traduction que nous vous invitons à lire.

Au sujet de Firefox OS, Mozilla avait annoncé un nouveau projet Connected Devices qui reprenait Firefox OS pour l’inclure dans les objets connectés. Cependant, ce projet a également été abandonné et l’équipe de développeurs a été dissoute ce printemps.

Mozilla achète l’entreprise Pocket

Pour nos lecteurs ne lisant pas les journaux LinuxFr.org, Mozilla a annoncé le rachat de l’entreprise Pocket qui permet d’enregistrer les pages Web sur un serveur pour une lecture différée. Ce rachat n’est pas trop surprenant, puisque Firefox avait déjà un bouton intégré dans son interface pour inciter à l’utilisation de ce service. En revanche, le service libre concurrent Wallabag est songeur, puisqu’il ne semble pas avoir été pris en compte (ni pour l’intégration dans Firefox, ni lors du rachat).

Thunderbird et Mozilla

Après plusieurs mois de recherche, le projet Thunderbird et la fondation Mozilla ont annoncé continuer leur collaboration administrative pour le client de messagerie Thunderbird.

Pour rappel, Mozilla a laissé la gestion de l’outil Thunderbird à la communauté depuis plusieurs années, mais la fondation fournissait encore toute l’infrastructure du projet.

La communauté Thunderbird devait prendre une décision quant à sa gestion administrative et à ses infrastructures et en mai dernier, suite à une discussion avec plusieurs entités déjà existantes (Mozilla Foundation, The Document Fondation (qui gère LibreOffice) et Software Freedom Conservancy), il a été décidé que la Fondation Mozilla continuera d’être l’espace légal, fiscal et culturel du projet Thunderbird, à condition que l’équipe exécutive de la Fondation Mozilla et le concile Thunderbird maintiennent de bonnes relations, prennent des décisions régulièrement et que le projet Thunderbird reprenne son indépendance opérationnelle et technique à court terme.

Dans l’actualité autour de Thunderbird, nous avons aussi que le projet Debian a annoncé que le logiciel Icedove prend sa retraite et reprend le nom original de Mozilla Thunderbird dans les prochaines versions du système d’exploitation.

Enfin, pour les utilisateurs de l’extension Exchange EWS Provider pour Thunderbird qui fournit une interface aux serveurs Exchange, sachez que l’extension actuelle ne fonctionne plus avec Thunderbird 52 en raison de modifications amenées par Mozilla sur l’authentification NTLM et à cause du changement d’interface fait pour pouvoir modifier les événements et tâches dans des onglets. Suite à ces problèmes, la communauté d’utilisateurs de l’extension a dû créer une divergence (fork) du projet afin de pouvoir continuer à maintenir l’extension. Le fork est disponible sur GitHub dans une nouvelle organisation ExchangeCalendar et nécessite plus de développeurs pour être sain.

Mozilla et Tor Browser collaborent

Tor Browser est un navigateur Web fondé sur Firefox ESR qui applique des modifications pour rendre la navigation sur le Web un peu plus anonyme en modifiant les préférences de Firefox et en intégrant l’utilisation du réseau Tor.

Comme Firefox 52 est une version ESR, l’équipe de Tor Browser a créé la nouvelle version 7 de son navigateur et l’a rendue disponible le 7 juin dernier.

Comme les modifications apportées par Tor Browser favorisent l’anonymisation au détriment de l’expérience utilisateur et de certaines fonctionnalités de Firefox, elles ne peuvent pas être directement toutes intégrées dans Firefox.

Toutefois, les deux équipes de développement ont trouvé des collaborations possibles afin de proposer certaines modifications moins intrusives à un plus large panel d’utilisateurs. Ces collaborations sont en cours dans le projet Mozilla dénommé Tor Uplift.

C’est ainsi que les équipes de Mozilla et de Tor Browser ont travaillé ensemble pour apporter la nouvelle fonctionnalité First Party Isolation qui fournit un outil d’anti‐pistage plus avancé pour l’anonymisation, mais qui risque de casser certains sites Web.

Grâce à cette collaboration, l’équipe Tor Browser peut maintenant utiliser ses ressources pour d’autres fonctionnalités et les utilisateurs avancés de Firefox peuvent profiter de cette dernière grâce au paramètre privacy.firstparty.isolate (désactivé par défaut).

Autres implémentations de WebRTC

Microsoft s’est longtemps opposé à WebRTC, préférant pousser sa propre solution pour gérer la voix sur Internet (VoIP) appelée CU-RTC-Web.

Récemment, Microsoft a annoncé que son navigateur Web Edge est partiellement compatible avec WebRTC depuis la version Creator de Windows Update. Comme le but de Microsoft est de rendre fonctionnelles les API nécessaires aux sites actuels, les développeurs ont décidé de n’implémenter qu’une partie des API et en particulier le partage audio et vidéo.

  • # extension Ubuntu Modifications

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-0).

    J'ai désactivé cette extension Ubuntu Modifications ce qui n'était pas suffisant mais l'extension ACT (Add-on Compatibility Reporter) m'a permis de détecter les modules non compatibles multi-processus. Après un grand ménage de printemps, Firefox tourne en mode multiprocess et cela parait plus réactif, plus rapide mais cela reste totalement subjectif. Peut-être que la satisfaction de voir ce satané mode activé m'a enlevé toute objectivité :-)

    • [^] # Re: extension Ubuntu Modifications

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

      Sous Arch Linux, j'ai aussi installé Add-on Compatibility Reporter qui a rapporté toutes les extensions installées comme étant compatibles et pourtant Electrolysis n'était toujours pas activé (Fenêtres multi-processus marqué Désactivé dans about:support). J'ai dû forcer son activation en créant la valeur booléenne browser.tabs.remote.force-enable à l'état true dans about:config.

      • [^] # Re: extension Ubuntu Modifications

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Moi j'ai fait ça :
        https://hitech-us.com/articles/entry/266/How-to-activate-multiprocess-mode-in-Firefox
        Mais je ne vois pas beaucoup de changements non plus

        microsoft just gives you windows, Linux gives you whole house

        • [^] # Re: extension Ubuntu Modifications

          Posté par . Évalué à 0 (+0/-0).

          J'ai fait pareil et depuis deux semaines…

          Résultat : avec ou sans multiprocess = kif kif bourricot !

          La commande ps aux |grep firefox me renvoie ceci (ci-dessous) et il y a bien deux processus dont l'un semble d'origine chinoise ;-)

          bibific05 4771 5.4 0.4 2695736 616872 ? Sl 15:07 8:51 /usr/lib/firefox/firefox
          bibifric05 4877 8.0 0.4 2865472 620484 ? Sl 15:07 12:53 /usr/lib/firefox/firefox -contentproc -childID 1 -isForBrowser -intPrefs 5:50|6:-1|18:0|28:1000|33:0|34:10|43:128|44:10000|48:0|50:400|51:1|52:0|53:0|58:0|59:120|60:120|133:2|134:1|147:5000|157:0|159:0|170:10000|195:24|196:32768|198:0|199:0|207:2|211:1048576|212:100|213:5000|215:600|216:4|217:1|226:2|241:60000| -boolPrefs 1:0|2:0|4:0|26:1|27:1|30:0|35:1|36:0|37:0|38:0|39:1|40:0|41:1|42:1|45:0|46:0|47:0|49:0|54:1|55:1|56:0|57:1|61:1|62:1|63:0|64:1|65:1|66:0|67:1|70:0|71:0|74:1|75:1|79:1|80:1|81:0|82:0|84:0|85:0|86:1|87:0|90:0|91:1|92:1|93:1|94:1|95:1|96:0|97:0|98:1|99:0|100:0|101:0|102:1|103:1|104:0|105:1|106:1|107:0|108:0|109:1|110:1|111:1|112:0|113:1|114:1|115:1|116:1|117:1|118:1|119:1|120:1|122:0|123:0|124:0|125:1|126:0|127:1|131:1|132:1|135:1|136:0|141:0|146:0|149:0|151:1|152:1|154:1|158:0|160:0|162:0|164:1|165:1|171:0|172:0|173:1|175:0|186:0|193:0|194:0|197:0|200:1|202:0|204:1|205:0|210:0|214:1|219:0|220:1|221:0|222:1|224:1|225:1|228:1|233:0|234:0|235:1|236:1|237:0|238:1|239:1|240:0|242:0|243:0|245:0|253:1|254:1|255:0|256:0|257:0| -stringPrefs 3:7;release|174:3;1.0|191:332;  ¼½¾ǃː??։֊׃״؉؊٪۔܁܂܃܄ᅟᅠ᜵           ???‐’․‧??????? ‹›⁁⁄⁒ ⅓⅔⅕⅖⅗⅘⅙⅚?⅜⅝⅞⅟∕∶⎮╱⧶⧸⫻⫽⿰⿱⿲⿳⿴⿵⿶⿷⿸⿹⿺⿻ 。〔〕〳゠ㅤ㈝㈞㎮㎯㏆㏟꞉︔︕︿﹝﹞?./。ᅠ???�|192:8;moderate| -greomni /usr/lib/firefox/omni.ja -appomni /usr/lib/firefox/browser/omni.ja -appdir /usr/lib/firefox/browser 4771 true tab
          b

  • # "From au lieu de Reply-To" : pourquoi ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

    Les réponses aux listes de diffusion sont envoyés à l’adresse de courriel contenue dans From au lieu de Reply-To

    Ça semble illogique (le champ Reply-To n'est pas fait pour beau). Pourquoi cette décision a été prise ?

  • # Très mauvaise version ESR

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

    Personnellement, je suis très mécontent de cette version Firefox 52 ESR.

    Mozilla a poussé l'activation d'e10s par défaut alors qu'il y a des gros bugs ouverts à ce sujet. Résultat je suis obligé de passer chez tous mes utilisateurs pour désactiver ça manuellement.

    Les 2 gros bugs que j'ai sont :
    - les style CSS ne fonctionnent plus dans les
    - les impressions depuis le lecteur PDF intégré ne fonctionne plus correctement (genre le texte ne s’impriment pas, ou alors juste les images mais pas le texte en noir, etc.).

    Bref, pour l'ESR ils auraient au mois pu désactiver e10s par défaut !
    Maintenant je dois attendre un an avant un fix ?! WTF. Et encore c'est si Mozilla se bouge le cul car le bug des styles CSS vient seulement d'être corrigé partiellement dans Firefox 54. Ça fait 4 ans que le bug est ouvert…

    • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

      => les style CSS ne fonctionnent plus dans les balises SELECT / OPTION html

      • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+5/-6).

        T'as de la chance que le bug ait été partiellement corrigé, moi j'attends que des bugs soient corrigés depuis pas loin de 15 ans, et pas des petits !

        Perso je n'attends plus rien de Mozilla, ils en ont rien à foutre des utilisateurs.

        « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

        • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-3).

          Pourquoi est-ce qu'ils font un navigateur du coup ?

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

            Posté par . Évalué à 3 (+5/-4).

            Pour le fric.

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

            Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

            Pour continuer à payer leurs ingénieurs et leurs dirigeants ? La réponse n'est pas idiote : quelle que soit l'utilité de Firefox, la plupart des gens chez Mozilla ont intérêt à ce que le projet continue à être développé…

            • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

              Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

              Oui, mais leurs revenus est directement liée à leur popularité.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

                Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                La course à la popularité a des défauts: vaut-il mieux privilégier une friture attendu par le grand public (Pocket par exemple, je ne sais pas ce que c'est, mais apparemment Mozilla considère que c'est très important) ou juste pratique (au hasard un calendrier pour les inputs de type date)?

                http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

      Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+6/-0).

      Si on réalise esr52.0.0 & esr52.1.0, c'est justement pour que les utilisateurs nous remontent ce genre de bugs.
      Est ce que tu peux m'indiquer les urls vers les deux bugs que tu as?

      Dans certains cas, on prend des correctifs de bugs importants pour nos utilisateurs.

      Note que l'on a des listes de diffusions pour les utilisateurs ESR, tu auras plus de chances qu'ils soient corrigés rapidement que se plaindre sur linuxfr.

    • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

      Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

      Je croyais que l'activation de e10s c'était sur la 54, non?

      • [^] # Re: Très mauvaise version ESR

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Oui, il est activé par défaut pour tout le monde dans la version 54.

        Par contre, il peut être activé depuis la version 48 selon certains critères qui déterminent si l'utilisateur peut faire partie de la population de test: https://wiki.mozilla.org/Electrolysis

        Firefox Release
        If you're using Firefox 48 or later, you might be using e10s already. Check about:support and look for a number higher than 0 in the "Multiprocess Windows" entry. If you would like to opt-in, open about:config and toggle browser.tabs.remote.autostart to true. On your next restart, e10s should be active.

        Dans la release note de Firefox 54, on a par contre la mention:

        Added support for multiple content processes (e10s-multi)

        Dans l'article cité, Firefox 54 active la seconde étape du projet e10s: la première était d'avoir 1 process pour le navigateur et 1 process pour le rendu des pages ; la seconde étape permet d'avoir maintenant 1 process par page chargée.

  • # Petite surprise en passant...

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    Lors de la mise à jour vers Firefox 54, je me suis aperçu que des choses ont commencé à merder autour de la gestion de l'historique de navigation (grosso modo, une grande partie de mon historique semblait avoir disparu d'un seul coup).

    Après quelques questionnements, j'ai fini par trouver la raison : Firefox 54 supprime totalement la prise en charge de l'ancien protocole Firefox Sync, qu'on pouvait auparavant continuer à faire fonctionner via une instance privée même s'il était déjà retiré des serveurs Mozilla. Notons qu'on peut facilement installer une instance privée du nouveau serveur Firefox Sync (qui n'utilise pas le même protocole d'authentification : dorénavant, il faut un mot de passe associé au compte utilisateur, ce qui me semble une régression).

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.