Qui a intérêt à transformer Internet en Minitel ?

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
14
7
fév.
2009
Internet
Un entretien très intéressant avec Benjamin Bayart, président du fournisseur d'accès internet FDN intitulé « Tout le monde a intérêt à transformer Internet en Minitel » est paru sur Ecrans.fr (site web du journal Libération).

Il y parle bien entendu du parallèle entre internet et minitel, du danger des services centralisés tels que gmail, hotmail, les blogs hébergés ou des bibliothèques numériques que l'on n'a le droit que de consulter et surtout pas de copier et mettre à disposition ailleurs (d'où un danger de perte de l'information). Il suggère ainsi l'intérêt des formats ouverts et standardisés ainsi que le droit de les copier, et la généralisation des serveurs persos.

Ensuite il évoque le problème de l'asymétrie (ADSL) artificielle, des connexions internet, empêchant le développement des serveurs persos. Dans la même lignée il parle du manque de concurrence des réseaux téléphoniques en France (qui fait qu'on a les plus chers d'Europe), à mettre en regard avec internet où on a des prix compétitifs grâce à Free et ses techniciens. Il raconte également les sombres affaires de peering entre les différents opérateurs et dailymotion. Enfin, il parle de ses inquiétudes face aux dérives possible découlants des lois sur le filtrage de l'internet.

Bref, un entretien fort instructif que je vous recommande, et qui mets les formats ouverts et les logiciels libres en avant.

NdM : merci à FärvÄrdiN, auteur du journal à l'origine de cette dépêche. « les backups c’est pour les fillettes, les vrais hommes mettent leurs données sur un serveur FTP et laissent le reste du monde créer des miroirs » -- Linus Torvalds
  • # Erreur

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'ADSL est asymétrique, pas asynchrone...
  • # Mais.... "Le Minitel n'a pas dit son dernier mot"

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Un autre article paru récemment dans Le Monde - étrangement toujours lisible en ligne quand on prend le lien depuis Google : http://www.lemonde.fr/le-monde-2/article/2009/01/30/le-minit(...)
  • # Minitel

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le minitel c'est parfait pour le web :

    http://pyrollo.com/public/minitel.jpg

    Désolé, j'ai déjà fait ce commentaire dans le journal correspondant, mais vous comprendrez le besoin de rentabiliser le fort investissement matériel.
    • [^] # Re: Minitel

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est un peu hors sujet, mais je pense que je ne suis pas le seul à se demander comment tu as fait pour générer cette image et un petit lien serait le bienvenue... Merci!
      • [^] # Re: Minitel

        Posté par . Évalué à 6.

        À mon avis, il a simplement¹ pris un appareil photo…

        ¹ : t’as demandé comment il avait « généré l’image », pas comment il a fait pour que son minitel affiche ce texte…
      • [^] # Re: Minitel

        Posté par . Évalué à 2.

        Il y a plein de schémas électroniques d'adaptateurs minitel<->série qui traînent sur le net ...
      • [^] # Re: Minitel

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Le minitel est branché à un PC sous linux via un petit circuit convertissant le signal TTL de la prise "peri-informatique" (sic) du Minitel vers du RS232 (il y a une inversion de polarité et des tensions différentes).

        Le détail du circuit de trouve là : http://1100f.free.fr/serie.htm ou dans la doc du MAX232. Cela fonctionne bien, sauf qu'il est impossible d'alimenter le circuit depuis le minitel.

        Ca c'est pour le hard. Pour le soft, le minitel fonctionne en 4800 bauds, 7 bits, parité impaire (4800 7E1). Il faut un minitel avec la touche "Fnct". Faire Fnct-T A, Fnct-T E et Fcnt-P 4 (voir http://www.lea-linux.org/documentations/index.php/Pratique-m(...) ).

        Côté PC, il suffit (de mémoire) de lancer un :

        getty ttyS1 4800

        La parité est calculée automatiquement dès que le minitel envoie des caractères : au début, les premiers caractères affichés sur le minitel sont tout pourris, dès que l'on entre le login, ça va mieux. Ca m'a fait perdre pas mal de temps avant de comprendre.

        Ensuite, on se retrouve dans un shell. Par contre, links ne fonctionnait pas (affichage en 1 ligne x 1 colonne). J'ai donc triché pour l'affichage du texte. Par contre, on peut parfaitement surfer avec links sur une VT ou sur un vieux 8 bits des années 80 pourvu qu'il ait un port série et un programme terminal.
  • # Dommage

    Posté par . Évalué à 7.

    Si je trouve l'article interressant et clair, il y a une question ou j'ai trouvé la réponse un poil 'courte' c'est: "Tout le monde ne peut pas avoir un serveur chez lui ?"

    Beaucoup de gens ont déjà des serveurs potentiels chez eux, ce sont les box Internet..

    Certes même en SDSL une box ne pourrait pas servir slashdot, mais je pense qu'avec une espece de "HTTP sur bittorrent" une box aurait des capacités impressionante.

    Et je pense que pour les FAI cela aurait des bénéfices car c'est la bande-passante inter-FAI qui coute cher, pas celle intra-FAI..

    Apres comme tout réseau P2P, le probleme est d'éviter le leeching..
    • [^] # Re: Dommage

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      L'autre intérêt du net décentralisé est de poser la condition d'un accès équitable pour tous à internet comme necessité fondamentale au fonctionnement et donc à l'utilité du réseau. Exit donc les mesures de déconnexion à la HADOPI sans risquer de mettre à mal Internet et les bénéfices qui résultent de son utilisation.

      Pour le coup du serveur chez soi, je suis actuellement en train de monter le mien et pour "un gars qui s'y connait" je trouve cela bien éloigné d'être à la portée de tous. (je suis parti d'une debian lenny). Le jour où en 3 clic on aura son serveur mail, jabber, web, blog, wiki... tout en ssl avec la sécurité qui va bien, beaucoup plus de personnes y auront accès.
      D'ailleurs une Box opensource permettrait d'éviter l'investissement dans un ordi qui coute peu, consomme peu et soit parfaitement silencieux.
      • [^] # Re: Dommage

        Posté par . Évalué à 3.

        pour un serveur chez soi assez rapide à monter....utilise une mandriva :
        par le centre de contrôle tu as les wizzards pour le web et le ftp. (il me semble qu'avant dans le centre de contrôle, on pouvait presque tout faire incluant le serveur mail ...)

        maintenant, il y a les méta paquets qui permettent de gagner du temps, genre:
        urpmi task-lamp-php
        urpmi task-mds (mandriva directory server )

        bon, c'est vrai il restera toujours pas mal de choses à ajouter, d'autres peut-être à enlever....
        • [^] # Re: Dommage

          Posté par . Évalué à 1.

          Il vaudrait peut-être mieux un truc tout fait sans wizard avec juste une interface web propre, non? Genre une base debian avec mises-à-jours de sécu automatiques, sans X et avec un webmin amélioré.
          • [^] # Re: Dommage

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Une fois configurée en trois clics, il suffit de passer en run-level 3 et c'est fini.
            Pour la mise à jour, MandrivaUpdate se charge de tout à moins de préférerer urpmi --auto-update en ligne de commande ou en crontab.

            Debian c'est très bien, ça oblige le sysadmin à connaître parfaitement sa machine, mais pour celui qui est un sysadmin pressé ou n'est pas un geek confirmé, une Mandriva est une très bonne solution. Ensuite, ça donne du temps pour apprendre et éventuellement monter tranquillement son serveur Debian.
    • [^] # Les box Internet auront un rôle à jouer - Re: Dommage

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'aime bien la phrase :

      Beaucoup de gens ont déjà des serveurs potentiels chez eux, ce sont les box Internet.

      Je crois aussi que les box Internet auront un rôle à jouer.

      Pour ma part, j'ai trouvé l'idée du rôle (accru) de ces box dans l'article "Le Web Sémantique ou l'importance des données liées"
      Source : http://www.biologeek.com/conferences,web-semantique/le-web-s(...)

      Je cite :
      ""
      Les données personnelles représentent actuellement la valeur que récupère une application en échange de son service, bien souvent « gratuit ». Dans la majorité des cas vous ne pourrez pas récupérer cette valeur sans être un geek, elle sera donc perdue en cas de changement de politique, faillite, perte de votre identifiant, crash de la base de données, etc. Mais comment rester maître de ses données alors ?
      Elles devraient tout simplement être stockées chez vous, sur votre serveur. Et ce n'est pas une utopie à l'horizon 2022 ou 2012, en fait vous l'avez déjà. Ça s'appelle une freebox, une livebox ou un autre truc qui finit par box. Vos données vont migrer de votre desktop à ce serveur local, vous permettant de n'avoir plus qu'un tablette de navigation, mobile directement connectée au web.

      ""

      Peut être que ces box ne joueront pas le rôle de serveur, mais on peut envisager au moins d'autres applications à minimal. J'en imagine au moins 2 :
      - pour le stockage de nos différentes identités numériques et des préférences associées,
      - pour la sauvegarde des données web 2.0 stockées sur d'autres applications.

      Ce deuxième point ferait ainsi que les applications web 2.0 qui seraient mieux vues du coté des utilisateurs seraient les applications qui permettraient d'exporter les données sous un format standard, ce qui renforcerait l'importance des standards.
      • [^] # Re: Les box Internet auront un rôle à jouer - Re: Dommage

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        c'est très pertinent.

        j'ajouterais que j'ai d'autres idées : du cloud computing avec les truc-box. non ne partez pas en courant, je ne suis *pas* technico-commercial :)

        mon idée : utiliser du P2P pour partager du contenu (et si vous regardez la vidéo minitel 2.0, vous savez que c'est l'origine du net que d'être sans centre).

        pourquoi ? à la manière de freenet, du p2p crypté, pas pour faire le méchant pirate mais pour proposer son espace disque de sa truc-boxe si l'on en a pas besoin, et aussi éviter un filtrage politique. en fait en quelque sorte installer freenet sur les truc-box.

        non seulement on aurait l'usage classique à venir auquel je crois (s'auto-héberger) cité plus haut, mais aussi proposer du disque dur aux autres si on utilise pas le sien (d'où le chiffrement pour ne pas lire les contenus locaux directements des autres s'ils doivent êtres rendus privés par leur créateur). avec des réplications automatiques, tout comme freenet, on est sûr que le contenu est toujours acessible et ça signifie : forte tolérance à la panne.

        les intérêts :
        - pas de risque de Sdottage/DDOS
        - ni de censure
        - on contourne l'asymétrie de nos connexions (cf vidéo minitel 2.0)

        T'as le bonjour de JavaScript !

        • [^] # Re: Les box Internet auront un rôle à jouer - Re: Dommage

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Oui, on peut envisager de faire du P2P mais cela ne va pas faire avancer le schlimblick de nos données perso aux mains des applications web 2.0 !

          A propos du fait de rassembler nos données perso en un endroit plus sécurisé, j'en ai fait un post :
          "About gathering web 2.0 personal data into one safer place"
          http://www.jroller.com/dmdevito/entry/about_gathering_web_2_(...)

          La montée en puissance des box Internet pourrait changer la donne, va surement la changer.

          On va peut être avoir (voici qques idées préliminaires) :
          - des services d'export/import et/ou de réplication de données : la base principale étant sur la box, les autres étant considérées comme des copies, ou la box étant considérée comme une unité de sauvegarde (d'où l'importance des standards),
          - un redécoupage des données : les données fournis par l'utilisateur principal, les données brutes, étant originaires de la box (les serveurs disposant d'une fonction de cache) et les commentaires, par ex, stockés sur la base de l'application web 2.0.
          - les données identitaires plus surement sur la box.


          En tout cas, le jour où une box sera dotée d'une fonction de stockage, alors la première application web 2.0 s'appuyant dessus, d'une manière ou d'une autre, va avoir un avantage du point de vue des utilisateurs, cela pourrait faire boule de neige...

          Peut-être qu'il faudrait soumettre l'idée à free ;-)
          Et les autres FAI suivront...
          • [^] # Re: Les box Internet auront un rôle à jouer - Re: Dommage

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            "Oui, on peut envisager de faire du P2P mais cela ne va pas faire avancer le schlimblick de nos données perso aux mains des applications web 2.0 !"
            oh oui ça n'a rien à voir, c'était une autre fonction possible des box.

            j'aurais envie de répondre à propos des applis web 2.0 : ne les utilise pas. c'est extrème mais c'est simple. en fait, pour être plus précis: n'alimente que les site français car ils respectent la légisation dont la CNIL est la conseillère (loi de 1978) . le droit américain ne sera jamais ton allié quant à la rectification ou suppression de tes données.

            pour en revenir à ton idée : je ne crois pas que cela marche pour des raisons économiques. qui voudrait sacrifier son business ? un aggrégateur/réseau social comme facebook veut et garde ton clone numérique (et leurs nouvelles-déjà revues conditions d'utilisation font enfin un peu de remous). crois-tu qu'il cèderait facilement à ta requête qui est : laissez-moi déporter tout chez moi afin que je contrôle ce que je diffuse !

            ce serait trop simple : tu débranches la box ou efface un fichier et pouf ton facebook est vide. pratique pour toi et criminel pour eux.

            ils pourraient le faire. mais perdraient ce qui constitue leur valorisation boursière (qui s'écroule, c'est comique). je dis que, cela n'apportant rien de leur côté ni de celui des FAI, ni des constructeurs, je ne vois personne réclamer cette évolution. où serait le profit financier ?

            concernant l'identité numérique, et uniquement à but d'authentification, je crois plus à l'openID généralisé. on nous l'imposera pour notre bien, contre le terrorisme, les escroqueries, etc. j'imagine un système international où de nombreuses transactions seront purement ignorées si non validées par un openID "étatisé". mais là n'est pas le sujet.

            T'as le bonjour de JavaScript !

            • [^] # Re: Les box Internet auront un rôle à jouer - Re: Dommage

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              ""
              pour en revenir à ton idée : je ne crois pas que cela marche pour des raisons économiques. qui voudrait sacrifier son business ? un aggrégateur/réseau social comme facebook veut et garde ton clone numérique (et leurs nouvelles-déjà revues conditions d'utilisation font enfin un peu de remous). crois-tu qu'il cèderait facilement à ta requête qui est : laissez-moi déporter tout chez moi afin que je contrôle ce que je diffuse !
              ""

              Il y a différentes étapes.
              J'ai parlé tout d'abord d'une fonction d'import/export qui pourrait être offerte par les applis web 2.0. Une appli web 2.0 qui offrirait une telle fonctionnalité (pour un export par ex vers une box Internet) serait mieux perçue des utilisateurs et attireraient plus de clients.

              Dans une démarche plus complète, si toutes les données sont, par ex, du coté de la box, un fournisseur d'appli web 2.0 peut toujours y trouver son avantage ; avec un peu d'imagination ;-)
              Même si la box sert de stockage, tous les messages circulent sur les serveurs de l'appli web 2.0. Cette appli web 2.0 peut tjrs coller des pubs Google dans les pages web produits ou coller des pubs dans les messages envoyés ou recus. Bref, une appli web 2.0 qui ne serait pas lieu de stockage peut aussi s'y retrouver pour son business, ne serait-ce que parce que l'on passerait quand même par cette appli web 2.0 et que cela générerait du trafic !

              Quant aux données d'authentification et des différents profils que l'on peut utiliser, on peut imaginer qu'ils résident aussi sur la box.
    • [^] # Re: Dommage

      Posté par . Évalué à 2.

      Beaucoup de gens ont déjà des serveurs potentiels chez eux, ce sont les box Internet..

      Je suis sceptique quand à la possibilité d'échapper à "la grande centralisation monopolistique" par l'utilisation des box Internet. Parce que justement, ces box ne sont PAS libres. Elles appartiennent le plus souvent au FAI qui en fait ce qu'il souhaite. Et elles sont devenues incontournables, c'est devenu quasiment impossible d'avoir chez soi son propre modem ADSL (ou fibre) avec la possibilité de faire ce qu'on veut dessus. C'est aussi une façon de lier un peu plus le client avec son FAI (je change de FAI, je perd tous les enregistrements que j'avais sur ma box).
      • [^] # Re: Dommage

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour le moment oui, mais cela peut peut-être changer: a une époque tu ne pouvais brancher que des téléphones AT&T sur le réseau téléphonique AT&T (et cela ne m'étonnerait pas qu'en France cela ait été la même chose) et puis il y a eu un procès pour abus de monopole..

        Donc ce n'est pas forcément une situation irréversible.
  • # blogeee

    Posté par . Évalué à 2.

    tiens justement ils en parlent également sur blogeee :

    http://www.blogeee.net/2009/02/07/un-blog-heberge-sur-une-ee(...)

    Merci à Blogeee pour mettre en avant ces idées !

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: blogeee

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      La EEE box est en partie un des maillons manquants pour l'auto-hébergement derrière les lignes ADSL permettant de rendre sa symétrie originelle à internet , puisqu'elle permet de trouver une machine peu consommatrice à bas prix.

      Maintenant viennent les autres problèmes : quelle distrib, quels logiciels ? Ma question n'est pas non Apache ou LightTPD. Je saurais y répondre tout seul comme un grand, je fais ça toute la journée. Mais quel logiciel de Webmail libre puis-je utiliser pour avoir une webmail Ajax dernier cri ? (comme le truc de G..) Comment puis-je faire streamer des vidéos à mon Apache ? (non, je ne veux pas lancer ffmpeg, je veux un truc aussi simple que Youtube). Quel reader RSS accessible via le web ? Bref, il y a beaucoup de choses qui devraient être codés. Et s'ils sont déjà codés, qu'attendez-vous pour vous faire mieux connaitre, en proposant par exemple une dépêche sur ce site ?

      Ma question n'est pas non plus Ubuntu ou Fedora. S'il faut monter mon propre serveur avec une distrib généraliste, je saurais faire (en fait j'ai déjà fait et je continue de le faire). Mais quelles sont les distributions disponibles pour monter très rapidement un serveur multi-usage mail/web/jabber sur mon propre nom de domaine ? Rien que pour monter un serveur mail complet, il faut installer une douzaine de paquets ; style postfix + procmail + amavisd + spamassassin + clamav + lighttpd + PHP + squirrel-mail + wu-imapd et pourquoi pas aussi fetchmail. Pas facile pour le débutant, tu m'étonnes qu'il va ouvrir un compte gmail.. Comme dit, il faut s'approcher du "aptitude skyblog" proposé (mais sans la ligne de commande) C'est un domaine intéressant à développer pour les gens du logiciel libre. Si on pouvait mettre un Cd dans le lecteur, lancer l'installation et ensuite avoir un truc gérable par le navigateur web par Mme Michu, ce serait parfait !
      • [^] # Re: blogeee

        Posté par . Évalué à 5.

        Tu devrais aller voir du côté de autonomo.us, ils ont eu quelques réflexions sur les outils à utiliser dans ce genre de cas, et je pense qu'y participer (c'est en anglais) pourrait t'aider à trouver ce qui te convient.

        En ce qui me concerne, je triche (je suis sur une dédibox et pas directement chez moi), mais j'essaye de garder à l'esprit ce côté "j'héberge moi et les miens". Pas de webmail trop sexe pour le moment (juste un horde tout bête), par contre du ejabberd + jwchat c'est assez appréciable. Je propose des bookmarks partagés avec semanticscuttle et de la lecture de flux avec tt-rss. Pour le reste, c'est assez variable. J'ai eu des blogs, j'ai eu du "profil en ligne" à la noserub. Je lorgne pas mal du côté de buddypress (surcouche à wordpress-mu permettant de "singer" un réseau social sur fond de blogging) et de Elgg.

        J'essaye de suivre de très près tout ce qui a trait à la fédération de serveurs, parce que je si je reste persuadé de l'importance de décentraliser tout ça, je ne suis pas prêt non plus à pouvoir me passer des communications entre nœuds. J'ai d'ailleurs de plus en plus le sentiment que la vraie clé du problème se nomme XMPP, mais je rêve peut-être un peu.
        • [^] # Re: blogeee

          Posté par . Évalué à 2.

          Bonjour,

          XMPP a tendance a tout faire passer par le serveur, du coup je comprends que tu lorgnes sur la fédération des serveurs.

          SIP http://fr.wikipedia.org/wiki/Session_Initiation_Protocol est déjà plus peer to peer et le sera peut-être complètement un jour:
          http://www.p2psip.org/

          De plus SIP a le soutien des fabricants de matériels.

          Cordialement,
          Yannick
          • [^] # Re: blogeee

            Posté par . Évalué à 3.

            Oui, mais avec Jingle XMPP a(ura) exactement la même chose. Et XMPP a déjà tout ce qu'il faut pour dialoguer avec le monde HTTP (BOSH, notamment). La convergence ultime en quelque-sorte :p
            • [^] # Re: blogeee

              Posté par . Évalué à 4.

              Je reviens un peu là-dessus, parce que je me rends compte que j'ai répondu un peu vite.

              Par "fédération", je n'entends pas forcément une communication pair à pair intégrale. Plutôt pas, même. Je crois davantage à un multitude de "petits centres", en réponse au modèle actuel (peu de "gros centres"). Et en ce sens, l'approche prônée par SMTP ou XMPP me paraît assez saine : des noeuds mis en place et maintenus par les compétences "locales" (le service informatique d'une entreprise, une association, un grand frère pour une famille, etc.). Ces noeuds communicant entre eux pour fournir un service le plus proche possible des services centralisés actuel. À quelques détails près (les RBL qui listent les IPs résidentielles comme "invalides", notamment), c'est déjà/toujours complètement possible pour l'e-mail, et pour l'IM si on accepte de faire une croix (temporairement, j'espère) sur les aspects multimédia.

              En gros, Jingle/SIP ne me paraissent utiles que pour une fraction des applications. Le reste, c'est à un réseau semi-centralisé qu'il revient.
      • [^] # Re: blogeee

        Posté par . Évalué à 8.

        La EEE box est en partie un des maillons manquants pour l'auto-hébergement derrière les lignes ADSL permettant de rendre sa symétrie originelle à internet , puisqu'elle permet de trouver une machine peu consommatrice à bas prix.

        Je pense qu'il y a une très grosse erreur de compréhension dans la communauté du logiciel libre (je l'ai vu sur la ML de l'APRIL à plusieurs reprises ainsi que sur LinuxFR). Il y a une différence profonde entre peer-to-peer et end-to-end. Ce qui est en jeu avec ce qu'on nomme la neutralité du réseau ce n'est pas de rétablir une sorte d'utopie originelle d'un Internet totalement distribué (peer-to-peer) mais bien de conserver la liberté de diffuser de nouvelles applications sans être empêché ou contrôlé par les opérateurs de réseau (end-to-end). Ca n'a aucun sens techniquement et économiquement de vouloir aboutir à ce que chacun héberge son contenu. Par contre, il faut garantir que ça reste possible pour ceux qui le souhaitent sans avoir à demander la permission au moindre opérateur (et au passage hébergé soi-même ça peut être différent de chez soi).

        Je vous recommande chaudement de vous plonger dans les RFC 2775, 4924 et 3724 qui décrivent très bien de manière synthétique le vrai problème. Je vous enjoins également à utiliser le même terme que l'IETF "transparence d'Internet" plutôt que "neutralité du réseau".
        • [^] # Re: blogeee

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Je crois que justement le discours de Benjamin Bayart, dans sa présentation RMLL 2007 (vidéo Minitel 2.0 donnée dans les liens de la dépêche), insiste sur l'importance d'être soi-même son "propre hébergeur". Et il encourage tout le monde à monter son propre serveur (web, mail, news ...), hébergé chez soi ou ailleurs. L'importance est de rester maître de son contenu. Et il montre très bien le danger actuel de la diminution des hébergeurs Français (plus que 4), qui permet de moins en moins de garantir l'indépendance de son contenu web, de ses mails, et même ses vidéos ou photos de vacances.

          De plus, je pense qu'il faut distinguer le contenu hébergé, entre le strictement personnel (photos et vidéos de vacances, blog, mail perso ...) et ce qui relève de la communauté logiciel libre. Autant je tiens à rester absolument maître de l'hébergement de mon contenu personnel (et j'envisage sérieusement une solution de type eeeBox ou équivalent), autant pour ce qui est développement open source (serveur trac et svn), je peux par exemple me servir d'un serveur de mon université avec grosse bande passante en upload, sachant que de toutes façons les sources sont distribuées sur plusieurs dizaines de machines.

          Cela dit, je pense qu'il est nécessaire d'insister sur le fait qu'il devrait être normal de pouvoir héberger soi-même son propre contenu, personnel ou pas. Comme l'a dit Benjamin Bayart, l'internet a été créé en joignant des machines entre elles de telle sorte qu'elles soient à la fois client et serveur, et on est en train d'assister à la transformation du réseau, nous retirant de plus en plus la possibilité d'être hébergeur.
          • [^] # Re: blogeee

            Posté par . Évalué à 4.

            Je suis globalement d'accord avec toi sur l'interprétation du discours de Benjamin Bayart. Néanmoins, ce qui me gêne c'est qu'on est en train de se concentrer sur la possibilité de s'auto-héberger. Or comme on est déjà entouré de services web à plus savoir quoi en faire et que nos données (et surtout les données de la majorité des utilisateurs d'Internet) sont déjà servies par ces services web, je pense qu'il est beaucoup plus important de se concentrer sur les standards ouverts qui permettent d'entrer et de sortir à volonté de ces services plutôt que sur l'auto-hébergement.

            Après d'un point rétablissement du end-to-end, c'est sûr que ça irait bien mieux avec de la fibre à peu près symétrique et de l'IPv6 partout. Mais à vrai dire je pense que ce qui serait encore plus efficace, ce serait de séparer les fournisseurs de connectivité des fournisseurs de contenus. Or avec le développement de l'IPTV, on est plutôt en train de faire le chemin inverse (ex : Orange devenant producteur de cinéma et de télévision). C'est qui est curieux c'est que dans d'autres domaines où il y a des notions de réseaux, on a bien fait attention à séparer opérateur de réseau (RTE, RFF) d'opérateur de service pour sauvegarder la compétition.
            • [^] # Re: blogeee

              Posté par . Évalué à 3.

              Pourquoi _mes_ mails devraient être stockés chez laposte, _mes_ photos chez flickr ou autre, _mes_ vidéo chez youtube ? Le principe de l'auto-hébergement c'est de dire _mes_ données personnelles sont chez moi, ou à défaut, chez un proche que je connait bien, et surtout pas chez une grosse entreprise commerciale à l'éthique pas toujours claire.

              Pour la séparation entre les gens qui s'occupent des tuyaux et ceux qui s'occupent de l'information qu'on y trouve dessus je suis totalement d'accord avec toi.
              • [^] # Re: blogeee

                Posté par . Évalué à 5.

                ou à défaut, chez un proche que je connait bien, et surtout pas chez une grosse entreprise commerciale à l'éthique pas toujours claire.

                Le hic, c'est que dans la tête de beaucoup de gens il vaut mieux un mec qu'on connaît pas et qui a 15000 clients (et donc statistiquement beaucoup moins de chances de vous chercher des noises) que son voisin ou son pote, avec qui on peut subitement se fâcher et qui gagnerait du coup un avantage insolent.
      • [^] # Re: blogeee

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        "Si on pouvait mettre un Cd dans le lecteur, lancer l'installation et ensuite avoir un truc gérable par le navigateur web par Mme Michu, ce serait parfait !"

        on en est pas loin. il y a plusieurs années, j'avais suvi la piste de logiciels de ce genre. je ne sais plus s'il agissait d'OUVATON ou d'une autre structure, mais on pouvait télécharger une application web (une simple archive à décompresser sous apache de mémoire) et ça permettait en quelques clics de tout paramétrer dans une belle interface. tout c'est tout, même du partionnement de disque, des quotas user, etc. ça a peut-être progressé, et est dispo depuis un liveCD, qui sait ?

        T'as le bonjour de JavaScript !

  • # D'un autre coté...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ceux qui se souviendront des RTEL (135060318*RTEL pour entrer en 3614 et laisser les blaireaux casquer sur le 3615), AKELA, STAR et autres SM1, savent que c'est Internet qui a copié le Minitel !
    Sur ces services il y avait :
    - Des canaux de chat très évolués qui acceptaient de petits script pour faire du graphisme animé dans le canal.
    - Des forums de discussion.
    - Des messageries privées.
    - Des blogs ou rubriques dédiés.
    - Des pages d'articles.
    - Des jeux.
    Etc..

    Bref, rien de moins que sur certains sites Internet pourtant classés dans la catégorie "web 2.0".

    Je sais j'exagère, sur Internet, grosse évolution, on peut avoir des hyperliens vers des super sites de c.. heu...sites culturels !
    • [^] # Re: D'un autre coté...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ceux qui se souviendront des RTEL (135060318*RTEL pour entrer en 3614 et laisser les blaireaux casquer sur le 3615), AKELA, STAR et autres SM1
      Arghh le coup de vieux :-(
      C'est l'époque où j'ai découvert l'incompétence généralisée en informatique: PABX directement accessibles et reprogrammables depuis l'extérieur, serveurs Videotext privés facilement pénétrable, je me souviens de celui d'EDF, et plein d'autres joyeusetés. Je constate que ça ne c'est pas vraiment amélioré depuis :-)
    • [^] # Re: D'un autre coté...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Accessoirement, le cout de la minute de connexion n'est pas la même entre le web et le minitel.

      Ce qui fait que je n'ai utilisé le minitel qu'au maximum 10 fois dans ma vie.
      • [^] # Re: D'un autre coté...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        En fait on l'utilisait aussi pour se connecter sur des BBS et autres serveurs indépendants et ce au tarif téléphonique de l'appel. Il suffisait d'avoir le bon câblage et un Minitel 1B pouvait se raccorder sur une machine grand-publique de cette époque (apple II, amstrads, sinclairs, commodores etc...)
        Bon, ça faisait un modem qui fonctionnait à 1200 bauds en réception et 75 en émission, et distribué gratuitement par France Telecom.

        Le 3613 et le 3614 étaient utilisable à des prix raisonnables, d'où l'intérêt d'avoir des codes d'accès dans ces modes de connexion !
        Et franchement, Internet dans les années 80-90, c'était pas vraiment le truc utilisable par le grand publique en France ! Du coup, grâce au Minitel, on a eu accès avant l'heure à des services qui offraient pratiquement les mêmes fonctions que les sites d'aujourd'hui.
        • [^] # Re: D'un autre coté...

          Posté par . Évalué à 3.

          Oui, et même l’internet pour particuliers des années 1990, c’était tout aussi cher : p.ex. sans abonnement, ça se fai(sai)t par un numéro au tarif local (donc même prix qu’un 3614), et avec abonnement, c’était kif-kif (faut pas rigoler, les FAI n’ont jamais craché sur les revenus).
        • [^] # Re: D'un autre coté...

          Posté par . Évalué à 4.

          En fait on l'utilisait aussi pour se connecter sur des BBS et autres serveurs indépendants et ce au tarif téléphonique de l'appel.
          Un sacré souvenir... Un AtariST pouvait tenir sans pb 4 lignes. Un pote avait un serveur sur Toulouse, il avait 4 lignes FT (qui ne devait pas s'appeler comme ça à l'époque d'ailleurs (-; ), 4 minitels et zou!

          Le prix de la communication téléphonique était ridicule à l'époque. Je me souviens plus précisément, mais une unité (moins de 1F !) durait de l'ordre de l'heure...
          • [^] # Re: D'un autre coté...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Attends, un franc l'heure de communication ? C'était quand, ça ? Les prix du téléphone ont monstrueusement monté, en fait ?
            • [^] # Re: D'un autre coté...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              le prix du pain aussi
              • [^] # Re: D'un autre coté...

                Posté par . Évalué à 3.

                Le prix du pain c'est pas sûr ! En 1900 la part de la boustifaille dans le revenu des ménages pouvait monter jusqu'à 75%, environ 40% en 1950, pour être moins de 20% (voir 15%) maintenant. Alors le pain il a augmenté ?
                • [^] # Re: D'un autre coté...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  c'est le prix d'internet qui a augmenté ! regarde ces chiffres sûrement :

                  En 1900 la part d'internet dans le revenu des ménages était de 0%, environ 0% en 1950, pour être moins de 6% (voir 3%) maintenant. CQFD !

                  T'as le bonjour de JavaScript !

            • [^] # Re: D'un autre coté...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Et oui, les appels "locaux" étaient bien moins chers à la fin des années 80 et au début des années 90. Cependant la zone locale était géographiquement assez restreinte, et les appels à l'autre bout de la France était assez chers.
              • [^] # Re: D'un autre coté...

                Posté par . Évalué à 5.

                En 1996 (j’ai un vieux fichier de conf. pour gérer mes connexions qui me le dit), l’unité FT était à 0,742 FRF et durait 1h en local (en gros, un canton) et quelque chose comme 1 ou 3 min en national. (À comparer aux 0,22 FRF pour 10 min pour une connexion sans abonnement chez Club-Internet (même époque).)

                Avec l’arrivée des mobiles surtaxés et les forfaits et autres options (numéros favoris…), les changements de tarifs sont passés inaperçus…

                Maintenant, le téléphone fixe est gratuit, même à l’international, mais il n’a jamais aussi mal fonctionné (écho, larsen, forfait voyelles…).

                C’est beau le progrès…
                • [^] # Re: D'un autre coté...

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > il n’a jamais aussi mal fonctionné (écho, larsen, forfait voyelles…)
                  Je ne connais pas, tu as des liens qui en parlent ?

                  Ça me fait penser à la TNT (que je n'avais pas), je n'entendais personne se plaindre sauf sur LinuxFR, jusqu'au jour où je l'ai eu, et j'ai effectivement vu des images très salies par de sales codecs.
                  • [^] # Re: D'un autre coté...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    > il n’a jamais aussi mal fonctionné (écho, larsen, forfait voyelles…)
                    Je ne connais pas, tu as des liens qui en parlent ?


                    Non, je n’ai pas de lien mais j’ai un téléphone…

                    (Je parle évidemment des téléphones VOIP et mobiles, le bon vieux téléphone analogique fonctionne toujours de la même façon donc aussi bien qu’avant.)
              • [^] # Re: D'un autre coté...

                Posté par . Évalué à 1.

                D'où les réseaux Fidonet qui devaient permettre d'appeler son voisin du réseau au tarif local et ainsi acheminer les infos et fichiers à travers le pays, et au delà.
  • # Oui mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai trouvé cet article bien intéressant.
    C'est clair que le web a beaucoup changé ces dernières années.

    Y juste un point qui me chagrine... Si les gens utilisent gmail c'est aussi parce qu'il propose ce qu'il y a de mieux en terme de gestionnaire de courrier.

    Moi qui voyage beaucoup, je peux garder tous mes mails sous la main de mes différents comptes.
    Mes contacts peuvent se synchroniser et mes événements de mon calendrier aussi.
    Sans parler de la réactivité de l'interface qui n'a rien à envier aux clients mails classics que j'utilise aussi en imap (Kmail, Mail).

    Par ailleurs, je co-administre un serveur ou j'héberge mes pages et certains comptes mails ... mais je ne me sens pas forcement super en sécurité au point d'y mettre mes données sensibles (mails importants, fichiers persos etc).

    Donc oui avoir son propre serveur c'est le top. Mais je trouve que ça ne s'adresse pas à tout le monde car il faut :
    - avoir les connaissances techniques suffisantes.
    - les moyens financiers
    - et surtout : avoir le temps!

    et le temps à l'air du 2.0 c'est la chose la plus précieuse ;o))
    • [^] # Re: Oui mais...

      Posté par . Évalué à 4.

      faut pas oublié de voir la video aussi. Il nous invite nous, libriste, à faire en sorte à ce qu'on fasse "aptitude install skyblog" et avoir tout le nécessaire pour publier en ligne.

      D'ailleurs il en profite aussi pour titiller les FAI avec leur box qui pouvait très bien mettre un service "LAMP-like" avec wordpress/dotclear/autre pré-installé mais qui ne le font pas.
      Si c'était le cas je suis persuadé que le problème financier et temps que t'évoque ne se pose plus... reste éventuellement le problème technique mais dans ce genre de configuration je le trouve déjà bien simplifié
  • # parler pour rien dire

    Posté par . Évalué à -1.

    Bonjour,

    Le grand méchant minitel qui dénature l'internet....
    La centralisation est naturelle est nécessaire pour permettre une diffusion efficace de l'information. (Si dans une organisation chaque utilisateur stocke l'information sur son poste, celle-ci ne peut pas fonctionner).
    Il peut y avoir des dérives si tout le monde utilise google pour stocker ces informations confidentielles. Mais ca relève de la responsabilité des utilisateurs.

    (En fait il faudrait que la centralisation de l'information ne soit pas entre les mains d'intérêts économiques // Bibliothèques).
    • [^] # Re: parler pour rien dire

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Faux. Le courrier électronique et le DNS sont des contre-exemples magnifiques.
      • [^] # Re: parler pour rien dire

        Posté par . Évalué à 2.

        Des demis contre-exemples, hélas. L'un comme l'autre, du fait de leur grand age, souffrent de présupposés qui ne sont plus guère d'actualité. Avec comme conséquences néfastes la recrudescence du spam ou les récents problèmes de sécurité du DNS (qui n'est d'ailleurs pas aussi décentralisé que l'email).

        Ceci étant dit, et on espère que XMPP en fera la preuve, ces problèmes ne sont pas forcément inhérents à la nature décentralisée de ces protocoles.
  • # Concurrence

    Posté par . Évalué à 8.

    Dans la même lignée il parle du manque de concurrence des réseaux téléphoniques en France (qui fait qu'on a les plus chers d'Europe), à mettre en regard avec internet où on a des prix compétitifs grâce à Free et ses techniciens.

    Le problème c'est pas la concurrence c'est la démocratie.

    Avec un opérateur public dirigé convenablement on peut décider comment on finance la téléphonie et l'internet. Le réseau a un coût, il faut savoir décider comment on se le répartit. Ca peut être cher, surtout si on veut désservir correctement des zones isolées y compris en période de tempête. Avec trois entreprises privées (parfois ça commence à plus mais elles se rachètent entre elles par la suite) qui s'entendent sur les prix, il ne faut pas s'attendre à des miracles. Les prix ne baissent pas. A la limite on gagne en débit ou en services inutiles (TV, autres conneries) et on est forcé à sur-consommer, comme avec les téléphones mobiles. Ces entreprises ont alors une rente de situation, et on ne décide pas démocratiquement de ce qu'on veut comme politique de communication (le débit, les services, le prix ?).

    Je ne parle pas des conditions de travail, contrats précaires et délocalisations chez les opérateurs. (Ni des conditions chez FT ou l'ambiance n'est pas au beau fixe puisque c'est géré de la même manière...)

    En ce qui concerne l'innovation, free a peut-être été moteur. Il a aussi été le premier à sortir sa box pas forcément finie, ce qui a poussé FT à sortir sa livebox avant qu'elle soit finie aussi. Ca fait que la plupart des connectés à l'ADSL ont un radiateur comme modem parce que la conso électrique n'est pas une priorité, par exemple. Ou qui parfois ne daigne pas se connecter. Qui a décidé que l'avenir c'était la VoIP ? C'est peut-être le cas mais ce qui m'intéresse, c'est comment ça a été décidé.

    Au lieu de réfléchir posément à quelle politique de télécommunications on veut, on laisse décider "le Marché" en faisant croire au consommateur qu'il a le pouvoir et qu'il est gagnant. Comment peut-on faire moins cher et mieux tout en prélevant des bénéfices pour les investisseurs et en claquant un max de pognon en publicité ? Précarisation salariale, chute des investissements et de la maintenance, on laisse le pas rentable au public... Socialisation des pertes, privatisation des profits.

    Donc on commence à gérer le service public comme une entreprise, avec acquisitions et placements en bourse, à l'étranger, abus de monopole. Mauvaise communication. Mauvaises décisions. Absence de débat. Qui veut tuer son chien l'accuse de la rage. Et ensuite on lâche le loup dans la bergerie en ouvrant à la concurrence un besoin fondamental (communications, énergies, transports, santé, éducation, c'est partout pareil). Profits juteux à prévoir pour les investisseurs qui jouent sur du velours, et les agences de publicité.

    A cet égard, le coup des renseignements est caricatural, et assez risible.
    http://www.cie-joliemome.org/spip.php?article73
  • # Convaincu par la vidéo ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Vous avez lu l’article ? Vous avez vu la vidéo ? Vous avez été convaincu ?

    Alors, peut-être que, comme moi, vous vous dites :
    1º) Je devrais peut-être changer de fournisseur d’accès (ou faire mon mien à moi, comme il dit…).
    2º) Au minimum, il faudrait que j’ai mon propre serveur à la maison.

    Ma question porte sur le deuxième point. Comme un des auditeurs de la vidéo, je suis plutôt sensible aux questions écolo (et budgétaires, soyons francs) et je souhaite donc trouver un serveur minimal (mon site, ce n’est pas Google) consommant moins de 15W, voire moins de 5W si possible, à moins de 250 € tout compris.

    Quelqu’un a-t-il une expérience à partager pour me guider dans le choix de la bête ?

    Je précise que si c’est faisable sans flasheur d’EEPROM ou autre matériel exotique (bref, « avec les moyens du bord »), je saurai faire.

    Yves.
    • [^] # Re: Convaincu par la vidéo ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      tout dépend de tes besoins de puissance machine et de ton budget.

      pour héberger, il y a du mini-mini comme les fonera. c'est pas puissant et pas libre, ok. mais avec les bonnes bidouilles tu as une machine basée sur du libre 100% pur jus, avec ces centaines de mégas de memflash pour stocker, cpu d'environ 100mhz. cf ma page perso.

      en plus performants, tu as des routeurs soit vendus sur base libre, soit modifiable de manière plus ou moins légales comme la fonéra ci-dessus. on pensera notamment aux lynksys (WRT54G), puissants, discrets, fiables et souples dans leur conf.

      plus haut dans le thread on évoque les Eee_Box, des machines type netbook mais sans la portabilité. tout lowcost ou presque.

      sinon un Mac_mini de récup, même de vieille génération tiendra bien la charge. y en a sûrement d'autres ! je te laisse cherche les détails des conso de ces matériels.

      T'as le bonjour de JavaScript !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.