Racketiciel.info lance une action mondiale.

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
18
26
sept.
2009
Microsoft
Vous connaissez tous le site Racketiciel.info qui a fait l'objet de plusieurs articles sur ce site. Au cas invraisemblable où une personne ne le saurait pas encore, ce site se consacre entièrement à la lutte contre la vente forcée d'un système d'exploitation avec un ordinateur neuf.

Racketiciel.info passe maintenant à la vitesse supérieure et lance une action mondiale pour lutter contre un aspect particulier de cette vente forcée et illégale. De très nombreuses universités souscrivent un contrat avec Microsoft nommé Microsoft Developer Network Academic Alliance (MSDN AA). C'est une offre logicielle destinée à l’enseignement supérieur. Voici le texte issu de la page MSDNAA :
Les établissements ayant souscrit à MSDNAA bénéficient des logiciels Microsoft pour la pédagogie (salles de cours, de TP, libre-service pour les étudiants, etc.) incluant de nombreux produits tels que Windows Vista, Windows XP, Windows Server 2008, Visual Studio 2008, Virtual PC, Visio, etc. Ces logiciels peuvent également être installés sur les machines personnelles des étudiants et enseignants chez eux ! …Le tout sans payer les licences des produits.

Il est donc inutile que les étudiants paient le système d'exploitation imposé lors de l'achat d'un PC neuf puisque leur université a déjà payé ce logiciel pour eux. C'est là que se situe l'initiative de Racketiciel.info pour demander le remboursement des logiciels illégalement imposés. Le changement d'échelle de l'action de racketiciel.info devrait par son ampleur envoyer un signal fort aux constructeurs. Faute de place, tous les liens en anglais n'ont pu être mentionnés ci-dessus. Les voici donc. On notera que racketiciel devient racketware en anglais.

Appel aux étudiants :
Informations pour les libristes :
Informations utiles pour récupérer sa licence MSDNAA :
Courriel à diffuser dans son université :
Affiches taille A4 :
Il ne faut pas non plus oublier la liste des « bons constructeurs » tenue à jour par l'équipe de racketiciel.info : ce sont ceux qui acceptent de rembourser les licences imposées lors de l'achat d'un PC.
  • # mouais....

    Posté par . Évalué à 10.

    Je ne sais pas ce qui me gêne le plus (en fait, si je sais) :

    - le fait que des étudiants aient payé des logiciels commerciaux alors qu'ils auraient pu les avoir gratos
    - le fait que des établissement publics se laissent tondre ainsi par une entreprise commerciale privée

    Si au moins dans tous ces établissement, la diversité était la règle et la base de l'enseignement...
    • [^] # Re: mouais....

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Je ne trouve pas qu'il y ai vraiment une absence totale de diversité, en tout cas au niveau du DUT que j'ai passé à Strasbourg, on voyais certes du microsoft windows et visual studio, mais c'est également que j'ai appris les bases de vi, et les cours de système se passait de manière général sous linux.

      Après au niveau de la licence pro. y avais un peu trop de AD et autres techno résolument proprio à mon goût au niveau de l'enseignement, mais en même temps c'est un diplôme qui vise à l'insertion professionnel et y a sans doute plus de demande de ce coté là que pour du ldap/kerberos, etc. Cela étant au niveau des projets tuteurés on était libre de choisir les technos qu'on voulait, donc les libristes pouvaient s'y donner à cœur joie.
  • # Félicitations !

    Posté par . Évalué à -1.

    Merci pour cette dépêche Pierre.

    Avec une mise en page efficace... épurée.

    Excellente initiative. Merci !
  • # Pas la même licence

    Posté par . Évalué à 5.

    De ce que je me souviens, les licences qu'on à sur MSDNAA sont plus réstrictives sur les usages, mais ça à peut être changé depuis.
    • [^] # Re: Pas la même licence

      Posté par . Évalué à 6.

      En même temps, une licence OEM...
      • [^] # Re: Pas la même licence

        Posté par . Évalué à 3.

        Pas faux..

        Les ex-étudiants ont le droits de garder les logiciels installés chez eux aussi, mais si leur école ne reste pas dans MSDNAA, ils ne peuvent plus les réinstaller (vus sur la FAQ de Microsoft), c'est la seule grosse différence que je vois avec les licences OEM..
        • [^] # Re: Pas la même licence

          Posté par . Évalué à 3.

          Je viens de regarder, et une des grosses clauses c'est qu'il n'y a que toi qui a le droit d'utiliser le logiciel. C'est ce qui m'avait empêché d'installer un Windows pour des proches.

          Et l'un des autres désavantages, c'est qu'il faut obligatoirement être administrateur sur un PC sous Windows pour pouvoir télécharger les ISO
  • # Action mondiale ?

    Posté par . Évalué à 7.

    La législation française interdit la vente liée. Mais qu'en est-il dans les autres pays ?
    • [^] # Re: Action mondiale ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Si la vente liée n'est pas interdite dans les autres pays, rien n'interdit de les informer. Déjà que chez nous, cette interdiction est bafouée*, un rappel ne peut pas faire de mal.

      * (hors sujet : pour ma boîte, on vient de demander le remboursement de Windows sur deux laptops, la réponse du fabricant est un monument de mauvaise foi et d'intimidation. Ils vont apprendre la définition de teigneux)
  • # Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bien que libre n'est pas gratuit, l'effet de bord qu'est la gratuité constitue sans doute l'un des atouts les plus attractifs du libre.

    Les universités françaises disposent d'un groupe qui va négocier avec les éditeurs de logiciel des tarifs pour l'ensemble des universités, le groupe logiciel. Leur travail est indispensable dans le sens où ils donnent une bonne souplesse dans l'installation de certains logiciel et des prix intéressants (que l'on a pas le droit de communiquer, ne me les demandez pas :-)).

    http://groupelogiciel.univ-lille1.fr/Pages/Default.aspx

    Les tarifs sont tellement intéressants qu'ils constituent pour moi un frein énorme aux logiciels libres dans l'éducation supérieure. Ajoutez à cela qu'Office est offert aux profs :

    http://www.microsoft.com/france/education/prim-sec/enseignan(...)

    Vous aurez beau parler d'indépendance, de pérennité, d'ouverture, profs et élèves se ruent sur ces offres, et quand ils ont les sous ou qu'ils sont en entreprise ou dans un établissement public, ils achètent ou font acheter les logiciels auxquels ils sont devenus dépendants (j'ai entendu ça texto par un intervenant des journées du groupe logiciel il y a quelques années). Pire beaucoup de gens trouve ça normal d'aider les pauvres établissement publique à utiliser des logiciels beaucoup trop cher pour eux, mais indispensable pour tous. C'est d'autant plus ridicule quand il s'agit d'une suite office, l'inertie de Microsoft Office dépasse mon entendement.

    En tant qu'administrateur système et réseau dans le supérieur ce qui est bien avec le groupe logiciel, c'est qu'ils ont mis en place une interface simplifiée pour acheter des logiciels, particulièrement utile pour l'achat de logiciels pas libre dont on ne pourrait pas se passer pour certaines taches, ou qui permettent d'être productif plus vite et pour moins cher sur un travail donné (oui, ça existe n'en déplaise au fondamentaliste :-)).

    En tant que défenseur du logiciel libre, ce qui m'attriste dans ce genre de pratique c'est qu'elles relèvent par moment du dumping. Pour le concurrencer le logiciel libre devra être bien meilleur, refaire exactement et facilement ce qu'on faisait avec l'autre logiciel, reprendre toutes les données sans problème et pour finir il faudra payer la personne pour l'utiliser parce qu'elle fait un effort. Il n'a aucune chance quoi.

    L'action de racketiciel semble finalement protéger, reconnaître ce type d'accord. Je souhaiterai pour ma part qu'il y ait plus de transparence dessus, en rendant publique par exemple les tarifs négociés.
    • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

      Posté par . Évalué à 5.

      Il me semble que les université sont (encore) un service public. N'y a-t-il pas une obligation d'appel d'offre de marché public pour l'équipement informatique et logiciel ? Dans ce cas les prix devraient être connus.

      J'aimerai bien savoir quels sont les logiciels propriétaires qui permettent d'être plus productif dans le milieu universitaire (en dehors d'applications spécifique qui n'auraient pas d'équivalent libre).
      • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

        Posté par . Évalué à 7.

        N'y a-t-il pas une obligation d'appel d'offre de marché public pour l'équipement informatique et logiciel ?
        ça ne fonctionne pas comme tu sembles le penser.
        d'après ce que je comprends, tu dis :
        j'ai besoin d'un traitement de texte, on fait un appel d'offre. Microsoft Ofice et OpenOffice sont en concurrence, que le meilleur (moins cher) gagne.
        Alors qu'en fait c'est :
        j'ai besoin de Microsoft Office, on fait un appel d'offre. Plusieurs distributeurs sont en concurrence, que le meilleur (moins cher) gagne.
        et en général, c'est le fournisseur de machines qui gagne (dell, hp,...)
        • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          >j'ai besoin de Microsoft Office, on fait un appel d'offre. Plusieurs distributeurs sont en
          >concurrence, que le meilleur (moins cher) gagne.

          Malheuresement, c'est souvent le cas. Mais cela n'est pas normal (voir pas légal). Les directives européennes sur les marchés publics [1] disent clairement (et le répète beaucoup de fois) que la concurrence ne doit pas être faussée.

          Il n'est "normalement" pas envisageable de dire dans l'appel d'offre, on veut MS Office sans une justification réelle du genre :
          - on veut donner des cours de MS Office car indispensable pour les secrétaires qu'on forme

          L'argument, il n'y a pas de concurrence ne tient pas la route car il y en a (pas besoin de citer tout le monde ici en connait). Dire :
          - on est bloqué dans le format propriétaire
          - il n'y pas tel fonction
          - ...
          n'est pas valable car les fonctions ça se développe et les appels d'offre passé ne doivent pas influencer les appels suivants pour le format proprio.

          [1] http://eurlex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:20(...)
      • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je suis pas une star de la finance publique, ni de l'administration, ce sont mes services financiers qui gèrent ça. En gros en dessous de 20000€, il y a besoin de trois devis, de 20000 à 89999 il faut faire un marché à procédure adapté. Au delà il faut faire un marché public. Pour ce qui est du groupe logiciel, il y a cette procédure établis, c'est comme ça, je ne connais pas les détails, mais je pense que tout est correct du point de vue de la loi.

        Pour ton autre question, les universités, les écoles donnent beaucoup de formations pratiques dans de nombreux domaines. Dans des disciplines comme l'architecture ou le graphisme par exemple, ne pas apprendre aux élèves à utiliser Autocad, Photoshop ou Illustrator n'est pas une très bonne idée. Pour la plupart des professionnels de ces domaines, et même ceux ouvert sur le libre, il est rare de trouver des équivalents. Tu as aussi le cas ou tu dépenses moins d'argent et d'énergie en gardant une application sur Windows que tout le monde connaît comme ton logiciel de compta.
        • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Limite hors-sujet : est-ce exact que les universités françaises ont acheté SAP et sont en train de le mettre en place ?

          Si c'est le cas, je suis très étonné, quand on voit la facture purement logicielle (licence SAP), qui sera à payer éternellement (je ne parle pas du paramétrage, des machines). Cet argent serait bien mieux utilisé de plein de façons (davantage de bourses, des facs mieux équipées...)

          Speed dating is useless. 30s isn't long enough to explain the benefits of functional programming in Haskell

    • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

      Posté par . Évalué à 6.

      Et pour 1000000 licences MS Office achetées, 1 serveur windows gratuit:

      http://groupelogiciel.univ-lille1.fr/Pages/Default.aspx/

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Quand la gratuité du libre n'a plus de valeur

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je ne pense pas que tu puisses dire cela, que nous "reconnaissions" ce type d'accord.

      C'est une sorte de boutade, de "poussage de logique" jusqu'au bout ... L'accord existe, essayons de tirer profit de cet accord pour le libre et les étudiants. Évidemment, si trop d'étudiants venaient à vouloir faire jouer le remboursement, et bien, les clauses de l'accord changeraient, et l'accord serait moins intéressant pour les Universités, et, rêvons, finirait par être dénoncer par qlqs Universités (et donc on aurait contribuer a rendre de la compétitivité au Libre pour suivre tes remarques). Qu'aurait apporter de dire seulement : "nous libristes, nous sommes contre cet accord" sans apporter de grain de sable. La, nous apportons un grain de sable qui, s'il est utilise par seulement 1% des étudiants, fera (1) évoluer l'accord, (2) encombrera les tribunaux de proximité: si on encombre trop, le problème devrait être réglé par les pouvoirs publics.

      Dans les dizaines de cas traités par l'équipe Racketiciel, une fraction notable concerne des personnes qui ont déjà des licences légales, et qui ne veulent surtout pas de MS Vista.
  • # Licence windows

    Posté par . Évalué à 4.

    racketiciel.info encourage de contrevenir à la licence mdsnaa qui est claire sur ce point:

    Certains logiciels inclus dans le programme sont des systèmes d’exploitation. L’installation et l’utilisation des ces logiciels sont autorisées uniquement sur des machines qui ont déjà un système d’exploitation installé (système d’exploitation Microsoft ou concurrent – commercial ou non commercial) lors de l’achat de la machine et au moment de l’installation de ces produits. Cette règle s’applique pour les machines détenues ou louées par le département ainsi que pour les machines personnelles des étudiants et/ou enseignants


    Il faut donc avoir linux ou un autre os libre d'installé AVANT d'installer windows msdnaa , racketiciel.info proposant juste Je peux installer un système d'exploitation libre.
    • [^] # Re: Licence windows

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Nous avons largement décortiqué cette clause, avec des juristes et autres personnes très compétentes. Free DOS va très bien. DELL et HP ont des offres avec Free DOS. Et ce n'est qu'un exemple. De plus, l'OS de l'achat et l'OS lors de l'installation d'un OS ne sont pas nécessairement les mêmes ... (Vivement que qlq1 soit convoque par MS au Tribunal, ca va nous faire de la pub !)

      Ceci a été vérifié très sérieusement, et nous serions ravis que les clauses MDSNAA soient mieux écrites pour bien préciser ce point. Il faut dire qu'avec la vente forcée (pour ma part je considère cela comme un véritable racket) d'un OS MS sur les machines grand public, il est aisé de mal écrire une telle clause puisque quasiment toutes les machines neuves grand public sont encombrées de la brouette Vista (Vista le meilleur ami d'Ubuntu pour mes étudiants ;-)

      Petit NB: en ce moment, en France, DELL fait des promo de machines avec option totale des OS
      (une case a cocher pour avoir en plus XP ou Vista (si si, au choix) pour 76 Euro) MAIS *seulement* pour les personnes travaillant dans les universités ou certains centres de recherche dont le CNRS. Clairement, ils peuvent ensuite mettre pour 0 euro et en toute légalité un OS issu de MDSNAA. Ceci concerne au bas mot entre 50 000 et 100 000 personnes et leur famille !.
      • [^] # Re: Licence windows

        Posté par . Évalué à -1.

        Justement je faisais remarquer que Racketiciel contrevient à ce principe dans leur appel aux étudiants: pourquoi proposer une procédure contrevenant clairement une clause msdnaa alors que la procédure n'y convenant pas n'est pas véritablement plus complexe et serait plus saine ?

        A partir du moment où l'on est conscient d'utiliser des logiciels avec licences non libre, qu'on aime ou qu'on aime pas il faut les respecter !

        D'ailleurs AlainZ associe entres de recherche dont le CNRS et mdsnaa, c'est sans doute un lapsus mais il faut repréciser que msdnaa ne concerne pas la recherche !
        • [^] # Re: Licence windows

          Posté par . Évalué à 4.

          Oui, il faut avoir installé un système d’exploitation Microsoft ou concurrent – commercial ou non commercial

          C'est quoi que tu ne comprends pas? "concurrent"?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Licence windows

            Posté par . Évalué à 1.

            Je fais référence à l'appel aux étudiants dont la procédure est (je passe au point 5)

            5 - je refuse la licence windows
            6 - J'installe Windows ® (licence MSDNAA) en écrasant la version préinstallée (licence OEM).

            Et voila on installe une licence msdnaa en contrevenant à la licence. On peut jouer sur les mots et chercher le mal partout chez Microsoft mais dans ce cas la personne qui installe est consciente de sa licence et fait le choix de windows de plein gré: linux souffre beaucoup trop du piratage sous windows (combien de gens passeraient à linux/gimp s'ils n'avaient pas pirater du temps de leur jeunesse photoshop ??? ) pour que les linuxiens prennent ses problèmes de licences à la légère !

            Pourquoi ne pas changer cette procédure et mettre un 6 j'installe linux, 7 j'installe windows msdnaa ?
            • [^] # Re: Licence windows

              Posté par . Évalué à 4.

              Voyons voir..

              L’installation et l’utilisation des ces logiciels sont autorisées uniquement sur des machines qui ont déjà un système d’exploitation installé (système d’exploitation Microsoft ou concurrent – commercial ou non commercial) lors de l’achat de la machine et au moment de l’installation de ces produits

              Rien n'indique explicitement que le système installé lors de l'achat, et le système installé au moment de l'installation d'un produit MSDNAA, soient le même système, comme AlainZ l'a fait remarquer:
              De plus, l'OS de l'achat et l'OS lors de l'installation d'un OS ne sont pas nécessairement les mêmes

              On dirait que vous êtes d'accord, et proposer d'installer un OS "bidon" (MultiDeskOS par exemple) avant de poser le système MSDNAA et après avoir viré le OEM me parait à la fois totalement absurde et scrupuleusement respecteux de la licence. Je vote pour :)

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: Licence windows

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Nous nous sommes posés la question il y a quelques semaines. En fait lorsque le système OEM est installé il y a un système installé donc la clause en question est ok, et on peut installer le Windows MSDNAA.

                Le fait qu'on refuse le CLUF ne détruit rien sur le disque. Après qu'on a refusé le CLUF, si on redémarre bêtement, on retombe sur l'accueil (langue, clavier, etc) et le CLUF de nouveau (j'ai fait récemment, en tout cas avec XP sur un netbook). Sans doute veulent-ils vraiment qu'on accepte le CLUF. ;-)

                Donc si on installe par-dessus l'OEM, même après avoir refusé le CLUF, il y a toujours le système OEM installé.

                La séquence suivante est donc ok :
                5 - je refuse la licence windows
                6 - J'installe Windows ® (licence MSDNAA) en écrasant la version préinstallée (licence OEM).
                • [^] # Re: Licence windows

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Mais alors c'est débile, ça veut dire que l'usage d'une licence MSDNAA est interdite dans le cas précis où l'on a un PC acheté "nu".

                  Pratiquement, ça ne concerne que les PC assemblés par l'utilisateur lui-même. J'ai du mal à saisir le but de cette clause, alors.


                  [hs]Rien à voir, mais je me rends compte que j'ai enfreint la licence MSDNAA quand j'avais installé le Windows 2000 de l'université sur mon PC assemblé de toutes pièces.. En plus ça marchait pas, impossible de trouver les pilotes AGP pour ma carte mère bi processeur, donc pas de pilotes nVidia, donc bloqué en 640x480, donc Mandriva[/hs]

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

                  • [^] # Re: Licence windows

                    Posté par . Évalué à 2.

                    La clause est stupide et microsoft ne cherche sans doute pas à la faire appliquer. D'ailleurs aux us cette clause n'existe pas, leur eula permettant même de les installer dans des machines virtuelles.

                    Et si on va chercher plus en détail, microsoft explique qu'une l'installation de windows est terminée quand l'activation a été faite. Ce qui signifirait en d'autres termes que l'oem pré-installée non activée n'est pas *selon microsoft* un os installé. Le texte de microsoft n'est pas assez clair et précis pour trancher sans jurisprudence, ce qui n'arrivera jamais car personne n'ira au procès pour ce détail !

                    Bref un mauvais travail de microsoft qui devrait revoir sa copie.
        • [^] # Re: Licence windows

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Quel lapsus ? Dans la plupart des universités françaises il y a des labo CNRS avec plusieurs tutelles dont une ou plusieurs universités. Et un agent CNRS peut être enseignant
          dans une université. Ce caractère d'enseignement est d'ailleurs confirmer par la paperasserie qu'il faut faire pour que ces agents CNRS soient payer en plus ... Et de toute façon, c'est prévu dans les statuts http://www.sg.cnrs.fr/drh/omes/metiers-ch.htm

          Et puis, si on remonte a la source de MSDNAA --la version US doit faire foi
          devant un tribunal s'il y a une contestation devant un tribunal (cf d'autres licences de certains logiciels proprio ... ou libre (GPL, jugement récent) !)--, je pense que ca va clore le fil:

          http://msdn.microsoft.com/en-gb/academic/bb250614.aspx#naked

          Q. Can we install the OS on a naked machine?

          A. Yes, provided that you intend to use that machine and the tools given in
          accordance with the EULA (academic STEM, or VIDA usage with the appropriate
          subscription only).
          • [^] # Re: Licence windows

            Posté par . Évalué à 3.

            On ne va pas clore le fil uniquement pour vous faire plaisir: un chercheur n'a pas accès à msdnaa, un point c'est tout ! Il a accès s'il est enseignant du supérieur, ce que font en effet bon nombre de chercheurs, ce que fait aussi bon nombre de vacataires venant du privé, qui eux aussi ont droit à msdnaa. Et ces personnes devront utiliser leur licence dans le cadre de leur enseignement, ce qui est très délicat concernant un OS.

            et en france je ne vois pas en quoi la version américaine aurait une primauté sur la version française.
          • [^] # Re: Licence windows

            Posté par . Évalué à 2.

            Et puis, si on remonte a la source de MSDNAA --la version US doit faire foi [...]

            Bah, en fait, il n'y a même pas besoin de comprendre l'anglais :
            « Systèmes d'exploitation des ordinateurs de bureau. Certains logiciels inclus dans le programme sont des systèmes d'exploitation. Vous pourrez autoriser l'installation et l'utilisation de ces logiciels sur des machines qui n'ont pas de système d'exploitation installé au moment de l'installation de nos produits, tant que les machines sont détenues ou louées par vous-même et/ou les étudiants. Vous pourrez également installer ces produits dans des environnements de machines virtuelles tant que ces machines virtuelles (a) sont utilisées conformément aux présentes conditions et (b) fonctionnent sur des machines détenues ou louées par vous-même et/ou les étudiants. Tous les autres cas de figure nécessitent l'achat préalable d'une licence commerciale appropriée. »

            Lu à l'instant sur http://download.microsoft.com/download/0/7/1/0713be7b-669e-4(...)

            Alors j'ai pas compris. Soit ils ont changé la close récemment, soit il y a deux versions (?). Mais dans les deux cas, ça va être effectivement difficile pour eux de t'emmener devant un tribunal avec ça...
    • [^] # Re: Licence windows

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pas de problème. Quand on achète un ordinateur lié avec une licence Windows, il y a un système installé ! On peut refuser la licence, ça ne change rien au fait qu'il est installé, donc on peut utiliser une licence MSDNAA.
  • # Si j'ai bien compris…

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    En somme, racketiciel propose juste aux gens qui ont acheté windows, de se faire rembourser windows, puis de remettre windows ?
    Je trouve ça logique, mais que ça ne concerne pas spécialement le logiciel libre, hormis le fait que ça pourrait pousser les gens à demander un pc sans OS, donc sans la fameuse « taxe windows », nous permettant du même coup d'installer des OS libres sur nos pc sans pour autant payer cette dernière. (encore que la clause nécessitant un OS déjà installé soit assez risible)
    Pas beaucoup d'intérêt, donc, selon moi…
    • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Pas beaucoup d'intérêt, donc, selon moi…

      Le fait de ne pas filer de fric à MS, donc de ne pas lui fournir les moyens financiers de continuer à développer un OS proprio, n'est pas suffisant? le fait de vouloir faire respecter les clauses de MS pour qu'il les changent si ça va pas et donc que ce sera moins de la refile de 1ère dose gratuite?
      Ca l'est pour d'autres, les rivières sont faites de petits ruisseaux, pourquoi vouloir absolument rejeter les gens qui ne préconisent pas absolument le libre mais aident à descendre les finances de MS pour arriver au même but?
      • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je pense que ça n'« aide » pas à descendre les finances de MS, ça ne les fait juste pas augmenter. Et je pense que MS, ce qui les intéresse, ce n'est pas nécessairement le nombre de licences vendues, mais plutôt l'emprise qu'ils ont sur le marché, que ce soit par des licences obtenues légalement comme par des versions crackées.
        Et la solution préconisée par racketiciel n'y apporte aucun remède, au contraire, presque.
        • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pense que ça n'« aide » pas à descendre les finances de MS, ça ne les fait juste pas augmenter.

          Ne pas augmenter des recettes qui auraient augmenté sans cette action, c'est descendre les recettes (par rapport à ce que ça aurait été sans, ce qui était sous-entendu évidement, sinon de quoi parle-t-on?), ou alors nous n'avons pas les mêmes mathématiques.

          Et la solution préconisée par racketiciel n'y apporte aucun remède, au contraire, presque.

          Dire que ça fait le contraire, c'est un peu tarabiscoté comme conclusion, nous n'avons pas la même conclusion. Au pire, avec ta logique (avec ce que tu souhaites), ça ne change pas l'emprise sur le marché, donc ça ne fait rien. Il n'y a rien dans ton argumentaire qui dit que ça fait "au contraire".

          Tu rejettes une idée parce qu'elle ne va pas à 100% "vers le libre", mais vivre ensemble, c'est aussi accepter des choses qui vont dans une bonne direction (ici, le respect de la loi, ne pas augmenter le nombre de licences que MS peut dire avoir vendu, ne pas augmenter son CA...) sans pour autant qu'elle aille à 100% dans "ta" direction.
      • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

        Posté par . Évalué à 6.

        Euh, tu sais que tu fais limite peur, là?
        Moi j'utilise Linux parce que j'aime ça, et je soutiens racketiciel parce que je trouve scandaleux d'être forcé à payer un système que je n'utilise pas, ou de devoir payer un système acheté en forfait par son université, en l'occurrence.

        Dire qu'on combat le racketiciel dans le but de "descendre MS", c'est un but, ça?

        Je croyais qu'ici on était "pour le libre, grâce aux qualités du libre et à la loyale".
        Là j'ai l'impression de lire "pour le libre, en tuant MS"!
        Tu ne conçois pas que Linux puisse s'imposer sans que MS disparaisse avant?
        • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je me suis sans doute mal exprimé : le but est de ne pas donner de l'argent à une entreprise lorsqu'on a déjà payé pour le produit qu'on a.
          Si MS vend honnêtement (qu'il respecte les licences qu'il fournit : si on a la licence par le biais de son école, on n'a pas à l'acheter une nouvelle fois!), aucun soucis, que le meilleur gagne. Si il vend 2x le même produit, c'est de l'argent qu'il n'aurait pas dû avoir. Au final, il me semble qu'on est exactement sur la même longueur d'onde.

          Je te rappelle que je suis un des premiers ici à défendre MS contre les "100% libristes", et tu n'es pas un nouveau ici, tu me connais non?
          • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

            Posté par . Évalué à 4.

            Effectivement, on est sur la même longueur d'onde!

            Pour ce qui est de te connaître, figure-toi que je ne regarde jamais l'auteur d'un commentaire avant d'y avoir répondu/avant d'avoir décidé de ne pas répondre.
            Ca préserve la neutralité de mes réponses (jamais aucun à priori).
            Bon, sauf quelques exceptions qu'on reconnaît instantanément au style et au troll, mais sinon, j'évite.
            Effectivement, en regardant un peu mieux la ligne bleue, j'ai vu que je ne répondais pas à un extrêmiste ;).
    • [^] # Re: Si j'ai bien compris…

      Posté par . Évalué à 7.

      > Pas beaucoup d'intérêt, donc, selon moi…

      C'est parce que tu as mal compris. :) La finalité n'est pas d'avoir des machines vierges de tout OS pour y installer des OS libre mais d'avoir des machines vierges de tout OS parce que les personnes qui vont s'en porter acquéreur disposent de la possibilité d'y mettre un OS.

      Pour reprendre l'exemple des étudiants et de MSDNAA, la façon de faire actuelle permet de gonfler le nombre de vente de licences Windows en y ajoutant des personnes bénéficiant de licences « gratuites » prévues dans le cadre d'un contrat.

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.