Slackware 14.2 beta est de sortie

Posté par . Édité par Nils Ratusznik. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
38
21
jan.
2016
Slackware

Patrick Volkerding, le fondateur et mainteneur de la plus ancienne distribution Linux encore en activité vient d'annoncer que la version current de Slackware passe en version 14.2 beta1. Pour mémoire, la version précédente (14.1) datait du 4 novembre 2013.

Derrière une évolution apparemment triviale du numéro de distribution se cachent pourtant des évolutions notables :

  • BlueZ 5 ;
  • pulseaudio (BlueZ 5 abandonne le support d'ALSA) ;
  • kernel 4.4.0 LTS ;
  • eudev et ConsoleKit2 (qui permettent un init sans systemd).

Tout confirme donc l'excellente santé de Slackware après plus de 23 ans d'existence !

En effet, sous ses airs conservateurs, la distribution est toujours aussi dynamique :

  • la gestion des dépôts tiers s'est améliorée grâce à slackpkg+ ;
  • la banque de logiciels issue des Slackbuilds est très à jour (grâce à Slackbuilds.org) et très facile à utiliser/maintenir à jour (grâce à sbopkg) ;
  • on peut maintenant tester la version current en live-CD/DVD/USB : différentes version live en fonction du volume du média, mais c'est du vrai Slackware dedans !
  • # La meilleure distrib' du monde entier, certes…

    Posté par . Évalué à 5.

    … mais quel intérêt de faire une dépêche sur une version bêta alors que dans quelques mois au plus tard (et on n'en est plus à ça près), on aura une release avec globalement les mêmes choses (+ des DVDs à acheter pour financer le projet) ?

  • # Résurrection

    Posté par . Évalué à 10.

    L'intérêt c'est surtout de montrer que Slackware redonne signe de vie (hors changelog) après deux années entières consécutives sans aucune nouvelle version, alors qu'il y avait au moins une version par an avant 2014.

    • [^] # Re: Résurrection

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En effet, c'est la première fois qu'il y a un cycle aussi long pour le développement.

      Seul point dommageable : c'est que c'est toujours KDE 4.x par défaut. Je sais que la Slack est conservatrice, que Plasma 5.x est encore un peu jeune, mais quand même :D

      Un libriste qui en a sa claque des puristes.

      • [^] # Re: Résurrection

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est pour ça que je précise que AlienBob met à disposition ses paquets de Kde5/plasma, et qu'un des live-CD de current qu'il propose l'a comme DE par défaut ;-)

      • [^] # Re: Résurrection

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Seul point dommageable : c'est que c'est toujours KDE 4.x par défaut.

        C'est surtout très bête parce que KDE 4 Workspace a atteint le statut "end-of-life" en Août 2015…

        • [^] # Re: Résurrection

          Posté par . Évalué à 3.

          Kde4 n'est plus développé upstream… Et ? C'est loin de vouloir dire qu'il ne sera plus utilisable. Perso, je fais confiance à la team Slackware pour maintenir le truc. Kde4 fonctionne, et je préfère l'adage : "if it works, don't fix it !".

          Ceci dit, plasma 5 fonctionne bien avec current ici, merci AlienBob.

          Et pour ma part je n'utilise pas de DE : la passion du bloatware c'est pour les noobs improductifs.

          • [^] # Re: Résurrection

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Et pour ma part je n'utilise pas de DE : la passion du bloatware c'est pour les noobs improductifs.

            Bien que je partage ton avis et que je n'utilise pas non plus de D.E bloaté ou non, il est à noter que Patrick Volkerding (que Bob le bénisse), utilise Kde.

          • [^] # Re: Résurrection

            Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 22/01/16 à 08:40.

            Kde4 n'est plus développé upstream… Et ?

            Et si des failles de sécurité sont découvertes dans KDE 4 ou KDE SC, ce sera pour le moins dommage de ne pas pouvoir compter sur l'équipe qui a écrit les millions de lignes de code de KDE 4, mais uniquement sur les quelques mainteneurs Slackware. :/

            "if it works, don't fix it !".

            Rien que le nouveau KMail est largement meilleur que l'ancien…

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Résurrection

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              Rien que le nouveau KMail est largement meilleur que l'ancien…

              Le mieux est l'ennemi du bien.

              • [^] # Re: Résurrection

                Posté par . Évalué à 3.

                Le mieux est l'ennemi du bien.

                Le pas bogué, c'est mieux que le bogué. -_-

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Résurrection

      Posté par . Évalué à 3.

      Pas toujours, la 14.0 avait pris déjà presque un an et demi (25/04/11-26/09/12). Et si on compare à Debian Jessy, on n'est pas non plus complètement hors des clous pour une distrib' stable (surtout que -current n'est pas pour autant censée être un truc qui pète à tout bout de champ).

      • [^] # Re: Résurrection

        Posté par . Évalué à 3.

        surtout que -current n'est pas pour autant censée être un truc qui pète à tout bout de champ

        Je confirme, j'upgrade régulièrement ma -current sans réfléchir, sans lire le changelog, et en faisant tout les mauvais choix pour être sûr d'avoir le maximum de problèmes et j'en ai franchement pas souvent (réinstaller la glibc pile au moment où le disque dur est blindé à 100% par exemple, mais ça c'est pas lié à la Slack ).

        Comme d'hab le plus problématique quand on est en -current ce sont les paquets compilés à la main qui peuvent nécessiter d'être reconstruits.
        C'est comme de mettre à jour le kernel, faut reconstruire les pilotes NVidia et VirtualBox.

        Yth.

        • [^] # Re: Résurrection

          Posté par . Évalué à 2.

          Si on se fie à lq (et au sens du séchage de la crotte de nez au bout de mon doigt), je pense même que ça doit être le cas de la majorité des utilisateurs en hors-serveur.

          (D'ailleurs, il faudrait peut-être ajouter le lien vers linuxquestions dans la dépêche, c'est anglophone mais vraiment LE lieu pour se tenir au courant de ce qui se fait sur la planète Slack, on y croise même Patrick de temps à autre).

          • [^] # Re: Résurrection

            Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 23/01/16 à 13:27.

            L'autre lieu se trouve sur Usenet et c'est alt.os.linux.slackware.
            On y croisera bon nombre de contributeurs à Slackware et slackbuilds.org comme Robby Workman mais également des utilisateurs expérimentés.
            Par contre PV est réputé pour ne jamais y passer, il ne peut pas être partout, mais les éventuelles découvertes de bugs qui pourraient y être postées lui sont remontées.

  • # Refus incompréhensible de systemd :-(

    Posté par . Évalué à -10.

    On constate avec tristesse que Slackware refuse encore systemd, en 2016 !

    En s'obstinant à utiliser l'archaïque SysVinit, les développeurs de Slackware condamnent leur distribution à une fossilisation certaine. Cette décision est regrettable et incompréhensible ; tout le monde reconnaît aujourd’hui la supériorité technique et de la polyvalence de systemd.

    J'espère que les développeurs de Slackware comprendront rapidement leur erreur, et qu'ils reviendront à la raison.

    • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

      Posté par . Évalué à 5.

      Je ne te freine pas dans ton élan je vois bien que tu es chaud et que t'apprettes à développer un argumentaire de qualité.

    • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

      Posté par . Évalué à 10.

      J'ai vérifié l'heure et on est bien vendredi…
      Ça part sur des chapeaux de roue ;-)

      • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

        Posté par . Évalué à 4.

        Merci d'avoir compris que mon commentaire était un troll :-)
        Effectivement, il ne contenait aucune argumentation pertinente. Et j'avais pris soin d'attendre vendredi pour le poster :-D

    • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      tout le monde reconnaît aujourd’hui la supériorité technique et de la polyvalence de systemd.
      ^^^^^^^^^^^^^^

      Argumentum ad populum.

      Mis à part une statistique élaborée au doigt mouillé, as-tu des chiffres probants ?

      • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

        Posté par . Évalué à 10.

        Argumentum ad populum.

        On ne va pas pleurer pour un petit sophisme, surtout quand il est facile de faire mieux.

        A ce propos, sans vouloir alimenter inutilement la polémique je tiens à vous signaler que le comportement de Lennart Poettering et Kay Sievers m'évoque, plutôt que celui de techniciens sûrs d'eux-mêmes, celui des ministres dissidents qui, chargés d'annoncer des réformes contraires au bon sens le plus évident ou à leurs convictions, doivent manger leur chapeau tous les jours par arrivisme et en conçoivent avec le temps une amertume ou une aigreur qui devient manifeste. Cela cache donc évidemment quelque chose et il faudrait être bien naïf pour penser le contraire.

        En fait, l'attitude méprisante des développeurs sus-mentionnés ne peut s'expliquer que comme nuage de fumée destiné à cacher l'origine véritable et bien peu avouable de systemd. Car si l'apport réel de ce système d'init est d'uniformiser le pilotage des noyau et services pour toutes les distributions, cela, comme chacun ici pourrait en témoigner, ne bénéficie aucunement aux personnes qui gèrent déjà des parcs d'ordinateur et de serveurs : ils connaissent leur propre système d'init réglé au quart de poil. Par contre, pour une entité qui voudrait pouvoir intervenir arbitrairement sur tout système linux, il est important d'avoir des outils fonctionnant partout pour ne pas perdre de temps à comprendre chaque installation, ce qui est équivalent au final à pouvoir automatiser le contrôle de tout ordinateur à distance, comme le démontre, dans un long article, un expert du domaine.

        Comme disait en son temps et entre deux bières le chansonnier visionnaire jim morrison, "Celui qui contrôle le boot, contrôle les esprits" (la traduction libre est de moi). La preuve est donc tout à fait faite ici, à moins d'être un farouche opposant à la vérité, que ce sont les services de renseignement américains qui ont forcé redhat à produire et diffuser un système d'init uniforme pour tous les linux de la planète afin d'avoir une surface d'attaque également uniforme. Difficile de le nier après les révélations de Snowden a moins d'avoir de solides arguments. D'ailleurs que cherche à faire un intrus dans ton ordinateur ? A obtenir un shell root, bien sûr ! Tiens, tiens, justement… il y a maintenant un shell dans systemd. Comme par hasard…

    • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'espère que les développeurs de Slackware comprendront rapidement leur erreur, et qu'ils reviendront à la raison.
      (…)tout le monde reconnaît aujourd’hui la supériorité technique et de la polyvalence de systemd

      C'est vendredi tout est permis ! Allez je marche dedans :)

      En s'obstinant à utiliser l'archaïque SysVinit

      Pour autant que je me rappelle, sur la 14.0 c'était encore de l'init BSD, pas du SysVinit. SysV était supporté uniquement parce que c'est imposé par la LSB (tout comme le support de rpm).
      Quand à SystemD, comme l'a dit Volkerding ce n'est pas très Unix-like (tout dans un seul daemon) et fait les choses de manière étrange, mais à priori il n'était pas contre à l'époque de l'interview, juste qu'il n'en voyait pas l'utilité. De toutes manières, il se peut que dans quelques temps il n'y ait plus le choix et qu'il faille y passer, qu'on aime ou pas.

      • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

        Posté par . Évalué à 4.

        Ça dépend de si il parle de sysvinit PID 1 ou de sysvinit système de scripts. Dans le premier cas, c'est tout à fait vrai, dans le deuxième cas, c'est largement faux.

        Sinon Patrick n'a vraiment pas l'air chaud à la base (Onion == Gorafi), ce que confirme dernièrement le passage sur eudev (alors que plus de deux ans après l'entretien, il disait sur ./ encore ne pas savoir ce qu'il allait faire). Si un jour systemd fait son entrée sous Slack, ce sera le signe qu'on ne pourra vraiment plus faire autrement (dans une distrib' généraliste du moins, LFS perdurera peut-être en systemdless).

        • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 22/01/16 à 15:08.

          sysvinit PID 1 ou de sysvinit système de scripts

          Si ce que tu appelles sysvinit PID 1 c'est le fait qu'init gère la notion de runlevel/inittab, alors c'est clair que Slack est system V, oui. Si c'est juste parce que le PID 1 c'est init, il me semble que c'est la même sur BSD, c'est juste qu'init gère le démarrage différemment (sans runlevel via les rc.X). Remarque, je raconte peut-être des conneries vu que mes tripotages d'UNIX commencent à dater et que les linux actuels divergent de plus en plus d'UNIX (systemd, FSH & LSB, disparition des runlevel, user root dilué…).
          J'ai l'impression que c'est surtout cette divergence avec UNIX qui fait que Volkerding est réfractaire au passage à certains outils ou pratiques à la mode.

          • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

            Posté par . Évalué à 4.

            Je me suis mal exprimé, ce que je voulais dire c'est que l'init(8) de Slackware est bien issu de la suite logicielle "sysvinit" (init+poweroff+killall+telinit+…) telle que l'a écrite Miquel van Smoorenburg pour Linux. Après, la manière dont Pat a organisé ses scripts au-dessus fait qu'on est effectivement plus proche à ce niveau des BSDs.

    • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

      Posté par . Évalué à 10.

      Tout à fait d'accord, ça rejoint d'ailleurs ce que j'expliquais encore à mon chien la semaine dernière : moi, tous ces indiens qui veulent continuer à vivre selon leurs traditions le cul dans les fourrés, que le Moyen-Âge à côté c'est Star Trek, ça me rend malade. Une bonne grosse ville en damier, avec maisonnettes, feux-rouges et passages piétons, c'est quand même bien plus simple et confortable, non ? Parce que là, où tu veux qu'ils puissent seulement garer leurs voitures les mecs ? Tu me diras qu'ils en ont pas, mais, moi personnellement, on m'enlèvera pas de mon idée que c'est quand même un peu une excuse facile de dire que t'as pas de besoins avant de juste avoir les moyens de les avoir…

      Et bien mon chien, tu le croiras, il était 100% d'accord avec moi, hein ? Même les bêtes, que je leur fait bien plus confiance qu'aux hommes, elles trouvent que c'est de l'abus, c'est pas une preuve ça peut-être ?

      • [^] # Re: Refus incompréhensible de systemd :-(

        Posté par . Évalué à -5.

        Tu devrais peut-être en parler sur le topic de star-wars car je crois que les portes dans star-trek fonctionnent avec la même technologie et il y avait un débat à ce sujet.

  • # Dix bonnes raisons pour utiliser Slackware

    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 22/01/16 à 09:51.

    J'utilise mon propre remix de Slackware sur tous mes serveurs et postes de travail, pour toute une série de raisons.

    Dyslexics have more fnu.

  • # i586

    Posté par . Évalué à 2.

    Parmi les changements notables, il est aussi à pointer que désormais les paquets 32bits n'assurent plus qu'une compatibilité avec i586 (>= Pentium) quand jusqu'ici celle-ci était poussée jusque i486.

    • [^] # Re: i586

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tiens, c'est vrai ça…

      Du coup est-il possible, hormis la compilation de LFS, de trouver une distrib à la fois récente (maintenue, avec des programmes récents et patchés) compatible avec des machines assez vieilles , par exemple pré-i586 ?

      Je sais que c'est vieux mais j'ai encore des cartes antédiluviennes et néanmoins utile : Cartes Geodes, cartes en PC-104…

      En utilisation industrielle / pour le contrôle de vieilles machine (truc en GPIB, cartes ISA…) ca peux servir , et avoir une machine à jour reste plus rassurant :-)

      • [^] # Re: i586

        Posté par . Évalué à 2.

        Regarde peut-être du côté de puppy/toutou linux, mais je pense que les pré-pentium doivent vraiment devenir obsolètes de nos jours. En dernier recours, prendre une distro de l'époque. Après tout, ce n'est pas, j'imagine, destiné à aller trainer sur le net, on peut donc estimer le risque raisonnable (et ça se trouve, même les failles sont obsolètes sur ces trucs :D).

      • [^] # Re: i586

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Du coup est-il possible, hormis la compilation de LFS,

        Salut Obinou, tu as regardé du coté de buildroot ?

        * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.