Traduction de la lettre ouverte d'Alan Cox

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
5
juin
2004
Communauté
Il y'a quelques jours, une dépêche sur LinuxFR signalait une lettre ouverte d'Alan Cox, appelant à voter pour des partis politiques ayant pris clairement position contre les brevets logiciels. Après avoir obtenu l'autorisation de l'auteur, je me suis permis de traduire sa lettre afin d'en augmenter sa diffusion. Si vous avez, dans votre entourage, des gens qui ne se sentent pas concernés par les élections de la semaine prochaine, ceci peut peut-être leur faire changer d'avis. Lettre ouverte à propos des brevets logiciels et des élections européennes

Traduit de l'anglais par Emmanuel Seyman et relu par bien d'autres.
NDT: l'auteur est citoyen britannique.

« Quoi que vous fassiez, ce sera insignifiant, mais il est très important que vous le fassiez. » -- Gandhi

La plupart du temps, la capacité d'influencer les hommes politiques est remarquablement limitée. Ils ignorent les lettres et souvent, tous les grands partis tiennent compte uniquement des intérêts propriétaires majeurs, assurant que vous aurez des CD qui ne pourront pas être écoutés dans une voiture, que vous serez arrêté pour aider les mal-voyants à lire des livres électroniques protégés et empêché d'écrire et d'utiliser des logiciels par le lobby des brevets, dévoué au verrouillage de la créativité technique tout comme les soviétiques ont verrouillé la machine à écrire.

Dans à peu près une semaine, vous allez avoir l'occasion d'envoyer un message aux hommes politiques de l'Union Européenne qu'ils ne pourront pas ignorer - mais malheureusement seuls 18% des citoyens du Royaume-Uni prendront la peine de le faire. Bien que la majorité des britanniques aimeraient ignorer l'Union Européenne, le fait est que c'est l'Union Européenne qui a fait passer l'EUCD, c'est l'Union Européenne qui peut combattre les brevets logiciels et c'est l'Union Européenne qui planche actuellement sur des lois sur le "droit à la propriété intellectuelle" encore plus draconiennes.

Cette lettre est adressée aux 82% restants qui sont hackers, supporters de l'Open Source ou simplement les gens qui veulent avoir le droit d'utiliser les CD qu'ils ont achetés de façon on ne peut plus honnête. Ce petit bout de carton est votre occasion de demander des comptes à l'Union Européenne et grâce au système de vote de l'Union Européenne vous pouvez faire la différence, en fait vous pouvez même faire cinq fois la différence dû à la faible participation prévue.

Il y a deux partis fondamentalement opposés aux brevets logiciels. L'alliance EFA-Green (Green Party, Plaid Cymru et alliés) mènent le combat contre les brevets depuis le début y compris en organisant des événements à Bruxelles, en plus de lutter pour rendre l'Union Européenne plus démocratique (pour empêcher des bureaucrates d'annuler les décisions du parlement). Le UKIP (UK Independance Party) est opposé sur le principe que des lois européennes comme les brevets logiciels affaiblissent les entreprises britanniques et la Grande Bretagne en tant que pays souverain. Contrairement à nos élections parlementaires, le système politique de l'Union Européenne ne se résume pas à un choix entre deux partis.

Vaincre les brevets logiciels maintenant implique une majorité absolue au parlement. Ceci sera difficile à faire mais *vous* pouvez contribuer à l'orientation politique du parlement et chaque vote comptera.

S'il vous plaît, si vous n'allez pas voter, donnez votre vote au UKIP ou aux membres de l'alliance Green-EFA (NTD: demandez aux partis de votre pays quelle position ils ont sur ce sujet avant de voter). L'idéal serait de choisir celui des deux qui a le plus de chances de gagner dans votre région mais si vous avez des raisons philosophiques de préférer l'un à l'autre (un mépris pour l'Union Européenne, par exemple), allez voter pour celui que vous préférez. Ceci sont les gens qui devront décider comment réparer l'EUCD, ce sont eux qui devront statuer sur les brevets logiciels. Que vous croyez en l'Union Européenne ou pas, les gens pour lesquels vous allez voter (ou les gens pro-brevets, pro-DRM qui seront élus si vous n'allez pas voter) seront ceux qui décideront de vos droits dans les années à venir.

Le taux de participation dans le Royaume-Uni devrait tourner autour des 18%. Ceci favorise toute personne qui peut se mobiliser et aller voter. C'est une occasion unique de donner un coup de pied au lobby pro-brevets là où ça fait mal.

Votez, encouragez vos amis et membres de famille à aller voter en masse. Sonnez la charge : l'heure de la revanche a sonné.

Alan Cox
  • # Correction

    Posté par . Évalué à -1.

    "l'heure de la revanche a sonné."
  • # 18% de votants

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    et ben... voilà un chiffre impressionnant.
    • [^] # Re: 18% de votants

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Sondage, quand tu nous tiens... Mais bon, c'est vrai que ca reste inquiétant. En France, ca devrait osciller entre 25 et 35%, donc c'est pas folichon non plus. L'abstention n'a jamais rien fait gagné, j'espère que les tous les Francais n'ont pas la mémoire courte. Le meilleur moyen d'exprimer son opinion, c'est de voter, alors si tout le monde remplit son role de citoyen, ca ne peut qu'etre bénéfique pour tout le monde (esperons pour le libre).
      • [^] # Re: 18% de votants

        Posté par . Évalué à 0.

        Il y a plus expressif qu'un bulletin avec un nom de parti... Il y a bien d'autres moyens pour s'exprimer, heureusement. Là par exemple tu t'es exprimé bien plus que tu ne pourras jamais le faire avec un simple bulletin de vote. Voter ça sert à élire, s'exprimer ça a lieu avant, a priori...

        D'autre part remplir son role de citoyen est important, mais ça n'implique pas de voter, juste faire ce que l'on juge le plus bénéfique (abstention incluse).
  • # Et en France ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Et les français ? Pourront-ils voter pour ces deux partis ? Quels sont les partis qui défendent nos droits à ce sujet ?


    Merci
    • [^] # Re: Et en France ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Bah les Verts font parti de l'alliance Green-EFA. Leur programme parle d'ailleurs des logiciels libres et des brevets logiciels, ils ont tout bon au questionnaire FFII, et ils ont déjà fait leurs preuves dans les batailles précédentes sur la question. Bon maintenant je ne dis pas qu'il n'y a qu'eux, mais sur ces sujets là au moins, force est de reconnaitre que c'est un bon cheval.
  • # il est trop extremiste pour convaincre

    Posté par . Évalué à 4.

    "le lobby des brevets, dévoué au verrouillage de la créativité technique tout comme les soviétiques ont verrouillé la machine à écrire."

    aïe, ça commence mal, ça sert à rien ce genre de comparaison douteuse
    je ne suis pas sur que comparer des entreprises, qui n'ont pour seul but que de gagner toujours plus d'argent, à des dictatures communistes va aider à le rendre plus crédible.
    au mieux il va réussir à confirmer l'adhésion à ces idées de ceux qui les soutiennent déjà, pendant que les autres risquent de stopper net la lecture ...
    • [^] # Re: il est trop extremiste pour convaincre

      Posté par . Évalué à 7.

      C'est sûr qu'avec une remarque de ce genre on peut être tenté de brandir son point Godwin un peu vite...

      Cependant, je vois au moins une raison de comparer les pratiques de certaines entreprises à celles de dictatures communistes, même si je ne vois pas de manière de le présenter sans frôler le point Godwin... il ne s'agit pourtant pas d'un jugement de valeur.

      Ce que je veux dire, c'est que certaines entreprises (qui se prétendent le fleuron du capitalisme) utilisent le pouvoir en place pour lutter contre le déroulement "naturel" des choses:

      - Les logiciels, et plus généralement tout ce qui est immatériel, ont tendance à se diffuser facilement, car ils ne coûtent (presque) rien à reproduire, alors on freine cette tendance avec des lois de copyright.

      - L'économie a tendance à favoriser la libre concurrence, les petits acteurs mobiles et adaptables, alors on tente de verrouiller le marché par des pratiques monopolistiques (dont l'abus d'usage des brevets n'est qu'un exemple parmi d'autres).

      - Et surtout, on s'arranger pour favoriser l'interventionnisme, dans tous les cas, tout en se prétendant libéral. On utilise un pouvoir en place pour asseoir sa position, alors que l'intérêt du plus grand nombre devrait dicter le comportement inverse à ce pouvoir.

      Tout ça pour dire que, sans aller jusqu'à parler de dictature des entreprises, on retrouve quand même un schéma d'abus de pouvoir assez inquiétant.
      • [^] # Re: il est trop extremiste pour convaincre

        Posté par . Évalué à 3.

        ah mais ça je suis entierment d'accord, d'ailleurs ça n'est pas moi que tu surprendras à défendre ce type d'entreprise et leurs agissement, et d'ailleurs je me place dans la catégorie "d'accord avec ces idées (contre le brevet logiciel)"
        le problème c'est de réussir à convaincre ceux qui soutienne les brevets logiciels. Mais là, avec une telle comparaison, il est sur de perdre toute crédibilité à leurs yeux, qu'il y ait des raisons de pouvoir penser ou pas que ces entreprises agissent comme des dictatures communistes

        d'ailleurs, même en n'aillant pas envi de défendre ces entreprises, j'ai du mal à admettre la comparaison : les dictatures, c'était un petit peu plus que de l'abu de pouvoir :D
        ils tuaient des gens, en torturaient, ils supprimaient tous divergences d'opinions (ce n'est pas le cas ici, même si les forces en présence ne sont pas équitables), et ils faisaient ça dans un but de pouvoir absolu, là où les entreprises ne font que continuer sur leur ligne de conduite éternelle, à savoir, gagner encore et toujours plus d'argent (ce qui m'ennerve depuis toujours alors je commence à m'habituer et à mieux l'accepter que les dictatures)
        • [^] # Re: il est trop extremiste pour convaincre

          Posté par . Évalué à 2.

          d'ailleurs, même en n'aillant pas envi de défendre ces entreprises, j'ai du mal à admettre la comparaison : les dictatures, c'était un petit peu plus que de l'abu de pouvoir :D
          ils tuaient des gens, en torturaient, ils supprimaient tous divergences d'opinions (ce n'est pas le cas ici, même si les forces en présence ne sont pas équitables), et ils faisaient ça dans un but de pouvoir absolu, là où les entreprises ne font que continuer sur leur ligne de conduite éternelle, à savoir, gagner encore et toujours plus d'argent (ce qui m'ennerve depuis toujours alors je commence à m'habituer et à mieux l'accepter que les dictatures)


          Tu penses vraiment qu'aucun ouvrier n'est tué ou mutilé suite aux négligences conséquences de la logique de profit ? Regarde les statistiques d'espérance de vie en fonction du métier. Regarde comment les capitalistes s'approprient la presse, les éditions qui font les manuels scolaires, etc. « gagner de l'argent » ce n'est pas bénin, c'est retirer cet argent, cette richesse, de la société, sous une autre forme (temps, travail...) Aujourd'hui c'est plus subtile, un riche patron a juste les pouvoirs dont il a besoin, pas besoin de "pouvoir absolu" mais les dégats (humains) sont les mêmes.
  • # Shocking!

    Posté par . Évalué à 6.

    Malgré tout le respect dû à M. Alan Cox, je trouve quand même choquant qu'il recommande de voter UKIP. Heureusement qu'il donne une alternative entre eux et l'alliance EFA-Green. Il faut quand même savoir que UKIP n'est pas opposé aux brevets logiciels sur le fond. Il est juste opposé au fait que ce soit une décision européenne. Si demain on défend l'idée qu'un OBB (Office Britannique des Brevets) serait une bonne chose pour les entreprises d'Outre-Manche, il sera pour.
    UKIP, c'est aussi Kilroy, un animateur télé récemment éjecté de la BBC pour avoir tenu des propos racistes, et Joan "Dynasty" Collins qui répond « demandez à Kilroy, il vous répondra mieux que moi » quand on lui pose une question sur le programme de son parti.
    En France, vous ne pouvez pas voter UKIP, mais, si je vous disais « votez contre les brevets logiciels, votez de Villiers », comment réagiriez-vous ?

    Oui, allez voter ! Oui, pensez aux brevets et préférez les partis qui y sont ouvertement opposés, mais ne favorisez pas d'autres dérives au moins aussi graves. Merci.
    • [^] # Re: Shocking!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En France, vous ne pouvez pas voter UKIP, mais, si je vous disais « votez contre les brevets logiciels, votez de Villiers », comment réagiriez-vous ?

      En disant que Villiers n'est pas la seule alternative quand au choix de voter contre les brevets logiciels ? Ca tombe bien, c'est le message qu'a fait passer Alan Cox, vu qu'il propose le choix entre les 2 partis opposés aux brevets logiciels.

      Si tu disait a quelqu'un qui ne compte pas voter mais qui vote habituellement a droite de voter les Verts en France, il ne le fera peut-etre pas. Si tu lui dit les Verts ou CPNT (qui sont les 2 partis a avoir inscrit l'opposition aux brevets logiciels dans leurs programme pour les Européennes), il votera peut-être CPNT, non ?
      D'ailleurs en France, il faut noter que les partis a éviter et qui sont pour le brevet logicels sont surtout UDF/UMP, même RPF (Pasqua), MPF (Villiers) et FN étant (assez faiblement) opposés. En Angleterre, c'est l'inverse, la pluspart des partis sont pour.

      Le message d'Alan Cox c'est pas de brevets logiciels, et il essaye de mettre tout le monde d'accord pour gagner de ce point de vue là (car les Euro-Sceptiques sont nombreux en Angleterre justement, vu que c'est un peu ce que représente l'UKIP). Il a peut-être lui aussi une préférence pour l'un des 2 partis, mais il met prioritairement les risque de brevet logiciel en avant. Et crois-moi une chose : il a raison. Apres que les gens de l'UKIP ne connaissent pas leur programme ou tiennent des propos racistes, c'est moins dommageable que le brevet logiciel pour l'Europe (car je vois mal tous les pays Européens se débrouiller pour envoyer cela majoritairement a Bruxelles). Le Royaume-uni est l'un de ses plus farouches adversaires, si la situation change dans ce pays ca peut fortement faire changer le vote final. Et ce peut importe le parti qui est contre les brevets logiciels gagne en Angleterre, en Irlande et dans les autre pays actuellement pour.

      Autre chose : l'avis des lecteurs de linuxfr semble être majoritairement à gauche. Essaye de poster la meme chose sur des forums de gens qui votent plutot a droite (genre un forum du MEDEF), et le "vote" ira dans le sens inverse. Je sais parfaitement ce que je risque d'y lire a la place : pourquoi appeler a voter Green-EFA alors que dans ces partis il y a des gens favorables a la taxe Tobin ?
  • # Petite question

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Quelqu'un connaît la position du PCF et de la LCR (<troll politique> bien que son alliance avec LO va faire que la moitié des élus de la liste s'abstiendra systématiquement </troll politique>) et leurs actions/inactions précédentes sur ce sujet??
    Merci
  • # Pour les non-verts

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Bonjour, je suis contre les brevets logiciels, je ne suis pas pro-vert, et encore moins de l'extreme gauche, pour qui puis-je voter ?!
    • [^] # Re: Pour les non-verts

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      CPNT et les Verts sont les 2 partis a mettre en avant leur opposition aux brevets logiciels dans cette campagne : http://www.cpnt.asso.fr/europeennes2004.htm(...)

      Donc tu peut voter CPNT si tu veux pas voter Verts.

      Sinon, au pire, les listes Villiers, Pasqua ont également voté contre le brevet logiciel en septembre, mais leur avis est assez fragile sur le sujet.
      Le FN aussi est opposé aux brevets logiciels, leur opposition est plus sensible que chez Villiers et Pasqua, mais bon, je trouve qu'ils racontent pas mal de conneries a coté eux (enfin, c'est toi qui voit, je suis pas du genre a crier au loup dès que je vois des gens voter un programme aussi démagogue, ah pardon, c'est le coté raciste qui gêne la majorité, pas le record de démagogie).

      Par contre les listes UMP & UDF sont a éviter.
      • [^] # Re: Pour les non-verts

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        sioupaiiiire. Comme d'hab va falloir voter pour le moins pire...
        • [^] # Re: Pour les non-verts

          Posté par . Évalué à 1.

          > Comme d'hab va falloir voter pour le moins pire...

          Le mieux est sans doute de voter pour le parti anti-brevet de ton choix, puis d'envoyer, une fois les elections passées, une lettre (j'ai bien dit une lettre et non un mail) pour expliquer ton choix au parti en question. Si avec ca, il ne s'oppose pas aux brevets logciels, c'est vraiment qu'ils comprennent rien a rien.
      • [^] # Re: Pour les non-verts

        Posté par . Évalué à 0.

        Sinon, au pire, les listes Villiers, Pasqua ont également voté contre le brevet logiciel en septembre

        vous ne voulez plus de la peste ?

        Elisez le coléra et la diphtérie!


        ps: pour la peste, on verra après les élections pour vous la recoller profonde...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.