Wikivoyage lancé officiellement

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, baud123 et Nils Ratusznik. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
38
18
jan.
2013
Communauté

Mardi 15 janvier, la Wikimedia Foundation (qui gère notamment Wikipédia) a lancé un nouveau projet : Wikivoyage. Wikivoyage est un guide touristique collaboratif, qui contient déjà 27000 destinations dans sa version anglaise et 2500 destinations dans sa version française.

Les données existantes proviennent en grande partie de Wikitravel, créé en 2003. Le domaine wikitravel.org a été racheté en 2006 par une entreprise dont la politique n'a pas plu à la communauté : nombreuses publicités, maintenance insuffisante, nomination des administrateurs sans concertation et, même, procès contre deux éditeurs qui menaçaient de forker.

Pour ceux qui voyagent sans Internet, j'ai créé une application Android Open Source « Wikivoyage offline ». Les contributeurs volontaires sont les bienvenus.

  • # Vitrines à pubs

    Posté par . Évalué à  3 .

    Je viens de jeter un coup d'œil sur le site, en particulier sur certaines pages de paris. Je suis attristé par mon constat : pour le moment ces pages me semblent plus être une mauvaise vitrine de pubs d'hôtels et bars qu'avoir un réel intérêt (celle du XI est magnifique, ce n'est pas la seule).

    Je ne perds pas espoir néanmoins, on a vu qu'une communauté pouvait redresser la barre, espérons que l'aspect objectif du guide touristique reviendra en force.

    • [^] # Re: Vitrines à pubs

      Posté par . Évalué à  3 .

      Les contributions publicitaires sont un vrai problème sur Wikitravel (cf. mon commentaire plus bas).

      Il y a des modèles pour les hôtels/restos/… Donc il est possible de simplement supprimer ce genre de contributions au motif qu'elles ne s'y conforment pas. Reste que ça peut nécessiter du temps et de la persévérance…

      Surtout que les auteurs sont parfois complètement cons et ne se rendent pas compte que la façon dont ils s'y prennent est contre-productive. Ou alors c'est moi qui suis complètement con et qui ne me rend pas compte que même si c'est écrit n'importe comment et au mauvais endroit et ça agace les contributeurs au projet, ça reste lisible sur internet, ça donne à manger aux moteurs de rechercher, etc, et au final, c'est bon pour eux quand même…

      C'est clair que la tentation est grande pour un restaurateur d'aller s'y faire mousser, de mettre son établissement en évidence, de supprimer celui du concurrent,…

      J'ai écrit que Wikitravel souffrait se sa marginalité. C'est vrai car fautes de contributeurs, il était difficile de faire régner l'ordre. Mais il est clair que si le site devenait une référence comme l'est Wikipedia, ce genre de publicité serait démultipliée. Tant que ça respecte le modèle, qui est sobre, ce n'est pas nécessairement un problème. Et puis j'imagine que sur Wikipedia, il y a un travail non négligeable de correction du vandalisme qui fonctionne bien (et que donc je ne vois pas du tout).

      • [^] # Re: Vitrines à pubs

        Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

        Avec la Wikimedia qui est derrière, cela sera sans doute mieux. Mais je doute que cela éliminera totalement ce problème car c'est l'un des problèmes propres au concept de guide touristique selon moi. Et cela parce que je pense que c'est aussi ce que cherchent beaucoup de "touristes" justement.

        Je n'ai jamais acheté de guide touristique de ma vie, mais j'en ai feuilleté plusieurs et j'y ai toujours vu ce genre de contenu inintéressant ou pub cachée. Quand je vagabonde dans les pays, en fait, j'y vais toujours sans me renseigner, sans jamais rien chercher avant à son sujet. En plus comme je suis un gros ignare en géographie, en sciences politique, en histoire, etc., il m'est même arrivé d'arriver à une frontière de pays sans vraiment savoir le nom du pays ou sa capitale. Je trouve cela bien plus marrant comme ça. Quant aux restaus, ou autre, je suis toujours bien plus attiré par le petit bouiboui qui a l'air de rien et qui ne finira jamais dans un guide que par le restau à l'occidental sans intérêt que les gens recherchent (j'ai ce souvenir particulier d'avoir suivi un voyageur au Kazakhstan qui nous a mené dans un restau qui vendait des pizzas américaines chères et pas bonne! Et ce, juste parce que son guide le conseillait). Et de manière générale, j'aime que mes choix soient dictés par le hasard.

        Mais la plupart des voyageurs veulent au contraire tout prévoir, savoir déjà leur planning, ce qu'ils vont visiter, là où ils mangeront et dormiront. Donc c'est ce que fournissent les guides touristiques (offre et demande).
        Et cela amène soit les commerces à se faire leur pub cachée, soit à des contributeurs qui font une pub totalement ridicule sans s'en rendre compte.
        En effet j'ai souvent vu des boutiques, restaurants ou hôtels qui sont dans tel ou tel guide connu (Michelin, Routard, Lonely Planet, etc.) alors que franchement j'y ai rien vu de spécial. Mais souvent c'est un touriste quelconque qui est allé sur la place, a trouvé le repas bon ou le lit confortable (alors même que le restau ou hôtel voisin est tout aussi bon pour le même prix, sans pour autant que ni l'un ni l'autre ne mérite plus de louange que cela) et a fait une contribution au guide. Au final cela n'est qu'une démonstration de plus du fait que les hommes ont une vue restreinte du monde et un guide touristique n'est rien d'autre qu'une des nombreuses œillères que les hommes s'auto-imposent. Ils vont là où les autres vont plutôt que risquer de se planter.

        Donc bon wikivoyage est probablement une initiative sympa, mais je doute que cela apportera grand chose de toutes façons et que ça rendra le contenu intéressant, parce que selon moi le concept même de guide touristique est "défectueux" de base.

        • [^] # Re: Vitrines à pubs

          Posté par (page perso) . Évalué à  10 . Dernière modification : le 18/01/13 à 16:21

          Quand je vagabonde dans les pays, en fait, j'y vais toujours sans me renseigner, sans jamais rien chercher avant à son sujet. En plus comme je suis un gros ignare en géographie, en sciences politique, en histoire, etc., il m'est même arrivé d'arriver à une frontière de pays sans vraiment savoir le nom du pays ou sa capitale. Je trouve cela bien plus marrant comme ça

          Marrant, sûrement, mais tu peux quand même louper de sacré trucs. Ca peut être bien de se renseigner un minimum sur les traditions, les pratiques, les usages pour communiquer avec les gens. Ca évite de faire des trucs qui vont choquer les autochtones (du genre, manger avec sa main gauche en Inde)

          selon moi le concept même de guide touristique est "défectueux" de base.

          Assez d'accord pour le type de guide "annuaire des trucs à voir / restaus où aller".

          • [^] # Re: Vitrines à pubs

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Salut,

            Marrant, sûrement, mais tu peux quand même louper de sacré trucs. Ca peut être bien de se renseigner un minimum sur les traditions, les pratiques, les usages pour communiquer avec les gens. Ca évite de faire des trucs qui vont choquer les autochtones (du genre, manger avec sa main gauche en Inde)

            Vagabond, c'est un peu ma vie. Et je n'ai jamais eu le genre de problèmes dont tu parles.
            T'es humain, les gens que tu croises sont humains, tu t'arranges pour pas être un gros con avec ces autres humains, et ça va tout seul. Le reste, ben justement c'est un truc de guide touristique pour moi. Attention, je ne veux pas dire que c'est faux ou quoi. Je connais aussi beaucoup de ces coutumes et trucs culturels qui sont censés choquer dans beaucoup de pays, parce que je suis pas totalement autiste et que je discute avec les gens justement. Ce que je dis, c'est que les relations humaines, en vrai, ça ne se passe pas comme ce genre de livre aimerait faire croire. Tout dans de jolies petites cases bien binaires ("tel pays, c'est comme ça que ça se passe"). Et c'est ainsi qu'après tu rencontres des voyageurs qui te sortent de grandes vérités générales sur un pays, ce qui pour moi est exaspérant.

            • [^] # Re: Vitrines à pubs

              Posté par . Évalué à  3 .

              Effectivement c'est possible dans les pays proche de notre culture dans lesquels on trouve des interlocuteurs qui parlent l'une des langues que l'on comprend, ou une langue proche des langues européenne. Néanmoins, il y a des pays ou les gens parlent une langue que tu ne comprends pas, ni de près ni de loin et n'en parlent aucune autre. Apprendre des choses et les info nécessaires dans ce cas est long et très limité.
              De plus, se renseigner un peu sur place avec son guide à la main ou avant de partir, évite d'aller mettre les pieds dans des coins vraiment dangereux; miné, en guerre ou des ghetto par exemple.
              Sans compter les recommandation dans certains pays, comme ou et comment trouver de l'eau potable (l'eau en bouteille n'est pas toujours une denrée universelle) ou se protéger des maladies endémiques.

              Effectivement, je n'ai pas besoin de guide pour aller en Espagne. Par contre pour l'Ouzbékistan oui

              • [^] # Re: Vitrines à pubs

                Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

                Salut,

                bon c'est mon dernier message sur ce sujet, parce que je me fais un peu prendre pour un idiot et je veux pas faire de, ni participer à, un troll. Mon premier message était une erreur déjà où j'ai un peu réagi à chaud; j'aurais jamais dû lancer la discussion. Donc je vais répondre cette fois, puis j'arrête. Aussi comme je l'ai dit dans une autre réponse, chacun fait comme il veut. Désolé d'avoir laissé entendre le contraire.

                Juste pour ce dernier message, cependant, je rappelle que j'ai dit que j'étais vagabond. Donc je ne suis pas allé en Ouzbékistan, mais je suis passé un petit mois au Kazakhstan voisin, de même qu'en Russie, Turquie, j'ai traversé la Mongolie, et plusieurs dizaines d'autres pays. Et je t'assure que je ne parle pas les langages de la plupart des ces pays, ou à peine (c'est à dire ce que j'apprends sur place, certainement pas assez pour philosopher), mais ça ne m'a pas empêché de communiquer, même sans langage commun. Et je n'ai jamais vexé personne à ma connaissance pour mon manque de manière.

                Aussi je n'ai aucun problème pour aller dans des endroits dits dangereux. Et je n'ai pas peur non plus de boire de l'eau partout dans le monde (je ne bois pas d'eau en bouteille en général). La notion de "potable" est très relative, et ce que beaucoup de pays occidentaux va considérer "non potable" est en fait tout à fait buvable. Alors ensuite y a des fois de l'eau "réellement" non potable, c'est à dire qu'elle est empoisonnée en gros. Quand ça arrive, on trouve d'autres solutions. Par exemple j'ai en général sur moi des pilules pour assainir l'eau (ce qui permet même de boire de l'eau boueuse, de l'eau de marais, etc.); mais même ce sont des cas extrêmes, et honnêtement c'est rare. Encore une fois, la plupart des gens s'imaginent le monde non occidental pour bien pire qu'il n'est. Attention je ne dis pas qu'il n'y a pas des endroits dangereux. J'ai déjà été attaqué, j'ai été confronté à des armes (Albanie, Russie, etc.) et des représentants de l'ordre véreux (Azerbaïdjan ou Mongolie par exemple. Notez que je n'ai jamais donné le moindre de pote de vin dans ce cas; la plupart des "recommandations" justement vous diront l'inverse pour éviter les "risques"), des problèmes techniques, etc. Mais tout ce que j'ai vécu, ce n'est pas ce que l'on lit dans les guides ou voit dans les films. Je n'ai nullement besoin de recommandation sur comment faire le bon touriste occidental ou comment être 100% prudent et n'aller voir que des attractions touristiques dont je n'ai pas grand chose à faire.

                Encore une fois, c'est juste moi. Si d'autres ont compris que je dis que le voyage organisé est mal, je suis désolé (à nouveau) pour le malentendu ou mon manque de tact (comme quoi, c'est pas pour les autres pays que je devrais prendre des cours de politesse :p).
                Sur ce, je ne répondrai plus sur ce fil de discussion.

        • [^] # Re: Vitrines à pubs

          Posté par . Évalué à  6 .

          Je sens un peu de mépris vis-à-vis des utilisateurs de guides touristiques. Là ça fait un peu "oh le n00b, il a un guide vert entre les mains !". Pourtant, quand on voyage il y a beaucoup d'informations à trier et les guides fournissent un condensé d'informations utiles. Évidemment, il est tout à fait possible de croiser ces informations avec celles provenant d'autres sources.

          Au cas où le paragraphe précédent ne serait pas suffisamment clair, je précise que je fais partie de ces gens qui planifient leur séjour (transport, logement, visites principales). Je fais cela en particulier à cause des contraintes temporelles et budgétaires.

          • [^] # Re: Vitrines à pubs

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            Salut,

            en effet, je n'ai pas été très diplomatique. Désolé. C'est parce que j'ai jamais aimé les guides, alors j'ai un peu réagi sur un coup de sang. J'aurai dû faire comme d'habitude, tourner sept fois mes doigts dans mes mains (ou un truc comme ça) et ne pas faire de message, comme je fais d'habitude. :-)

            Mais je n'ai en fait rien contre les gens qui utilisent les guides. Chacun fait comme il veut.

            • [^] # Re: Vitrines à pubs

              Posté par . Évalué à  2 .

              J'ai peut-être mal interprété tes propos. Ma remarque n'était pas dirigée contre toi en particulier car il y a plus bas d'autres commentaires suggérant qu'un voyageur ne devrait pas utiliser de guide mais se débrouiller sur place, et j'entends régulièrement ce genre de propos. Cela me semble exagéré car il est tout fait légitime de vouloir faire en sorte de ramener de bons souvenirs. Comme tu l'expliques, un guide permet de jouer la carte de la sécurité, certes en se privant de surprises bonnes comme mauvaises.

              Mais je n'ai en fait rien contre les gens qui utilisent les guides. Chacun fait comme il veut.

              J'adhère pleinement à ta conclusion.

          • [^] # Re: Vitrines à pubs

            Posté par . Évalué à  3 .

            C'est plus facile de vagabonder quand on a le temps que quand on a nos deux ou trois semaines de vacances annuelles pour "faire le tour" d'un pays au moins grand comme la France.

            Ça m'agace les gens qui vont traverser la ville et passer deux heures à chercher le resto du routard pour être sûr d'en avoir pour leur argent. Mais j'aime bien avoir un "guide" pour :

            • me faire envie avant de partir (un guide avec des belles photos, comme les "hachette évasion")

            • préparer le voyage : le temps étant limité, je prévois un itinéraire que je ne respecterai peut-être pas (je ne réserve rien, en général, sauf si obligatoire : trajet de bateau, par exemple) mais qui vise à vérifier que je peux au moins faire le tour des endroits qui me font le plus envie, histoire "d'optimiser", en quelque sorte

            • avoir des cartes des villes. C'est sûr que je pourrais acheter des plans, voire les trouver à l'office de tourisme, etc (ou sur Maposmatic ?), mais c'est pratique de les avoir

            • deux ou trois notions d'histoire, quand j'ai pas la flemme de lire (oui, j'ai honte)

            • quelques mots de vocabulaire qui font toujours plaisir

            Toutes ces petits infos condensées dans un bouquin d'une vingtaine d'euros, ça me paraît raisonnable, rapporté au prix d'un voyage. Ça oblige pas à marcher dans les sentiers balisés en se tenant bien à la rampe.

            Les guides sont quand même en général assez bien foutus pour qu'on sache à quoi s'en tenir sur les endroits à voir, et ils envoient les gens où ils veulent bien aller. Comprendre par là que s'ils pointent les sentiers battus, ça nous permet aussi de les éviter…

            J'aime bien faire de la rando, et ça fait partie des choses qui se préparent aussi. Grâce au guide (et à internet, etc), j'ai des idées d'endroit où aller, et j'ai même les itinéraires des sentiers. Des choses que je pourrais avoir sur place en prenant le temps, mais quand on voyage en sauts de puce, on a pas toujours le temps d'attendre l'ouverture du magasin, de l'office de tourisme, etc. Je reconnais que les fois où on a le temps sont aussi les fois qui peuvent nous réserver les rencontres les plus mémorables…

            • [^] # Re: Vitrines à pubs

              Posté par . Évalué à  2 .

              Je suis complètement en accord avec toi. Moi aussi j'utilise les guides, et pourtant j'estime être assez baroudeur.
              Je fais toujours des treks de plusieurs jours en vacance et les guides ont de bonnes informations pour les coins sympas à faire, sur les auberges de jeunesses des points de chutes, les monuments historiques à ne pas louper, les petits trucs culturels à savoir… je sais que sans les guides, je serais plusieurs fois passé à côté de plusieurs petites perles.

              Ensuite, les bars et restaurants, ce sont généralement des parties des guides qui ne m’intéressent pas.
              Pour les plans, les guides ne sont par contre pas suffisants et je fais tourner l'économie locale en achetant ceux du coin.

  • # Ça fait plaisir

    Posté par . Évalué à  4 .

    Merci pour l'info !

    J'avais passé un peu de temps à contribuer à Wikitravel à une époque. Ça me fait plaisir que ces modestes contributions "vivent" encore. C'est une belle illustration des valeurs de partage que l'on porte. Ça n'arriverait pas avec, par exemple, les photos et commentaires que les utilisateurs envoient sur le site du Routard, si celui-ci venait à fermer.

    J'espère que la greffe vers Wikimedia va prendre. Wikitravel souffrait de sa marginalité : beaucoup de contributions publicitaires, et quelques contributeurs réguliers qui se retrouvaient à faire la police. Ajouté aux suites du rachat, ça avait du lasser pas mal de monde.

    Je n'avais pas du rentrer d'adresse électronique dans wikitravel, et je n"y suis pas allé depuis une éternité, donc je n'étais pas au courant de la procédure de migration. Apparemment il y aurait une possibilité de récupérer dans Wikivoyage les droits sur son compte importé depuis Wikitravel, plutôt que de créer un nouveau compte.

    • [^] # Re: Ça fait plaisir

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Si t'as déjà un compte sur Wikipédia ou tout autre projet de la fondation, tu peux te connecter avec les même identifiants.

      • [^] # Re: Ça fait plaisir

        Posté par . Évalué à  1 .

        J'imagine que tu peux aussi créer un compte.

        Mais je parlais de la possibilité de récupérer ton historique de contributions sous Wikitravel, d'être le même compte, en fait. C'est pas que ça a une grande importance, mais bon…

  • # But du projet ?

    Posté par . Évalué à  8 . Dernière modification : le 18/01/13 à 14:19

    J'ai un peu de mal a bien comprendre le but du projet.

    S'il s'agit juste de servir de guide culturel, pourquoi pas, mais la valeur ajoutée par rapport à wikipedia est vraiment faible, hors de l'aspect "pratique" transport/horaires, je ne vois pas trop quelles infos "objectives" ce projet peut indiquer.
    S'il s'agit de référencer des bonnes adresses (ce que j'esperais naïvement…), l'echec complet est à l'horizon : en prenant l'exemple du 11e cité plus haut, on voit que tout a vocation à rester sur la même page (café/restos/hotels), sans pouvoir différencier les contributeurs, sans systeme de vote (a la tripadvisor, lafourchette, etc…), aucune info de localisation, pas d'indication de prix, bref, rien de normalisé.

    J'avoue etre sacrement deçu, j’appelle de tout mes voeux un concurrent libre à tripadvisor, et je me disais qu'avec son impact mediatique, wikimedia avait un coup à jouer, mais ca me semble fort mal parti, et je n'ai aucune envie de contribuer.

    • [^] # Re: But du projet ?

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      J'ai un peu de mal a bien comprendre le but du projet.

      ça peut aussi servir, lors de visites, à avoir des informations complementaires. Par exemple : Je suis devant le colisée, ça me donne les informations de sa constructions, les autres lieux touristiques à coté etc.

      • [^] # Re: But du projet ?

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Je suis devant le colisée, ça me donne les informations de sa constructions,

        La page Colisée de Wikipédia devrait suffire.

        les autres lieux touristiques à coté etc.

        Pour cela, une carte de la ville.

        • [^] # Re: But du projet ?

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          La page Colisée de Wikipédia devrait suffire.

          La page WP du Colisée est à mon avis trop complete et pas axées visite. on peut imaginer un truc du genre « vous etes face à l'entree principale, sur votre droite la statue de machin, par ici rentrait les gladiateurs etc. »

          Pour cela, une carte de la ville.

          Oui ça peut etre un bon complement à OSM.

    • [^] # Buts et non-buts

      Posté par . Évalué à  6 .

      Buts et non-buts

      Voici la mission de Wikivoyage :

      Wikivoyage est un projet pour créer un guide de voyage libre, complet, à jour, et fiable.

      Les articles Wikivoyage devraient pouvoir servir dans les cas suivants :

      • Pour des voyageurs en route qui l'utilisent en ligne, trainant dans un cybercafé en pleine jungle tard dans la nuit, qui ont besoin d'information à la minute sur un logement, les moyens de transports, les aliments, la vie nocturne, et autres nécessités ;
      • Pour des voyageurs se préparant en ligne, passer en revue les destinations, planifier leurs itinéraires, faire des réservations et être impatients à l'idée de partir ;
      • Pour des articles individuellement imprimés, c'est à dire, pour imprimer une liste de musées ou bars karaoké qu'on peut mettre en poche en cas de besoin—ou en faire une photocopie quand un autre en a besoin ;
      • Pour des guide de voyage ad-hoc , petits livres de voyage dédié à un itinéraire particulier;
      • Pour des intégrations dans d'autres guides de voyage, donner des informations à jour pour des éditeurs de guide de voyage.

      Il y a probablement des centaines d'autres utilisations possibles des articles de Wikivoyage. Nous essayons de garder principalement ceux-ci à l'esprit lorsque nous réalisons et modifions des articles.

      Non-buts

      Voici quelques non-buts, c'est-à-dire des choses que certaines personnes pourraient imaginer être le but de Wikivoyage, mais qui ne l'est pas :

      • Créer une anthologie des récits de voyage. Wikivoyage n'est pas un magazine de voyage. Les articles doivent être pensés et écrits dans le but de fournir des informations concrètes en rapport direct avec les voyages.
      • Créer une collection de journaux personnels de voyage. Les Wikivoyageurs ont souvent un tas d'histoires passionnantes sur leurs aventures personnelles qui, hélas, devront être mises ailleurs sur le Web.
      • Fournir une galerie de photos de vacances. Les photos et les images sont destinées à illustrer les articles, et ne doivent pas servir à montrer à votre entourage vos différents souvenirs.
      • Être un hébergeur de pages personnelles. Chaque utilisateur enregistré a sa propre page d'utilisateur. Celles-ci doivent être conçues comme un support au développement du guide de voyage, et ne pas devenir un Tout sur moi ou La page web de mon chat. Une ou deux photos sur votre page personnelle est raisonnable. Au-delà de 5, ça devient exagéré.
      • Créer un chat sur les voyages. Il y a un tas de groupes de discussion sur internet dans lesquels on peut parler de son expérience, poser des questions, se plaindre, se faire des amis ou rigoler. Wikivoyage a des pages de discussion pour chaque article mais elles doivent être utilisées pour la création de l'article lui-même, et non pas comme un lieu pour les "commentaires". Tout le monde peut modifier un article de Wikivoyage; si vous avez des informations utiles, alors mettez les dans l'article même.
      • Faire une brochure publicitaire. Wikivoyage a évidemment des listes et des informations sur des entreprises commerciales qui ont rapport avec les voyages. Mais, il faut que ces commerces soient représentatifs et, de préférence, à jour. Les publicités voyantes ne sont pas les bienvenues et, encore moins, la suppression d'informations sur des concurrents.
      • Faire un annuaire des restaurants, hôtels, ou bars d'une ville. Les guides pour les villes ne doivent pas comprendre des centaines de référence. Imaginez qu'un ami arrive dans votre ville et vous demande ou il devrait aller, vous ne lui donnerez pas la liste des 200 possibilités, mais 2-5 options par genre, budget, ou lieu de la ville.
      • Construire un annuaire de sites. Les articles de Wikivoyage peuvent et doivent fournir des liens vers des ressources externes à propos des différentes destinations, itinéraires, sociétés de transport et tout autre site en rapport avec les voyages. Eh oui, mais ça ne peut pas être le seul but d'un article. Les liens externes doivent être considérés comme des compléments au contenu d'un article. Notons qu'en mettant les liens sur le site DMOZ, on est plus efficace. Il suffit ensuite de mettre un lien vers la bonne page. Exemple : Lyon
      • Faire un supplément aux guides de voyages. Le système WikiWiki utilisé pour Wikivoyage nous permet d'inclure des informations qui ne sont pas dans les autres guides de voyage. Cela ne veut pas dire que nous devons mettre uniquement des informations qu'on ne trouve pas ailleurs. Wikivoyage se veut un guide voyage complet, et non un simple supplément aux guides traditionnels.

      Note perso : Je ne pas comment éviter l'effet "annuaire". Comment faire un tri objectif entre les restaurants ?

  • # Triste voyageur

    Posté par . Évalué à  -8 .

    Triste voyageur que celui qui ne s'expose jamais au risque et qui a besoin de toutes les informations possibles et imaginables pour oser se déplacer. C'est vrai que c'est tellement compliqué de demander son chemin, on risquerait de rentrer en contact avec d'autres êtres humains.

    Après les voyageurs rivés sur leur bouquin (on les reconnait bien, ils vont tous au même endroit), on va avoir ceux rivés sur leur smartphone.

    Libre d'être seul dans son petit monde, mais ouvert ? sûrement, mais là je ne vois pas.

    • [^] # Re: Triste voyageur

      Posté par . Évalué à  6 .

      heureux voyageur que celui qui doit se faire dialyser plusieurs fois par semaine et qui peut trouver des infos à ce sujet dans différents guides, ce qui lui permet de partir en vacances malgré sa maladie …

      • [^] # Re: Triste voyageur

        Posté par (page perso) . Évalué à  -2 . Dernière modification : le 19/01/13 à 12:40

        C'est vrai que la gestion de cette exception (qu'on essaye d'en faire une généralité?) est dans les guides touristiques à la section obligatoire "pour les dialysés"… J'ai bien rit. Je te défie de me montrer comment tu fais avec un dialysé + un guide touristique.

    • [^] # Re: Triste voyageur

      Posté par . Évalué à  1 .

      Triste voyageur que celui qui ne s'expose jamais au risque et qui a besoin de toutes les informations possibles et imaginables pour oser se déplacer. C'est vrai que c'est tellement compliqué de demander son chemin, on risquerait de rentrer en contact avec d'autres êtres humains.

      C'est vrai quoi, finir dans une ruelle sombre ça n'arrive que dans les films ! Les gens avec des battes veulent juste jouer au base ball !

      • [^] # Re: Triste voyageur

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .

        Je ne sais pas comment tu fais, mais perso je voyage quasiment toujours sans "guide", ce qui m'a certes amené aux "grandes places" (faut quand même les voir) mais aussi permit de découvrir plein de petits endroits non touristiques bien sympathiques.
        Et je ne suis jamais tombé sur une ruelle sombre avec des gens avec des battes (faut dire que généralement, ce genre d'endroit refroidit un touriste bien avant, il passe son chemin tranquille avant d'aller dedans).

        J'avoue ne pas savoir comment tu peux le faire.

        • [^] # Re: Triste voyageur

          Posté par . Évalué à  4 .

          Je ne sais pas comment tu fais, mais perso je voyage quasiment toujours sans "guide", ce qui m'a certes amené aux "grandes places" (faut quand même les voir) mais aussi permit de découvrir plein de petits endroits non touristiques bien sympathiques.

          Oui par ce que si tu as un guide dans les mains tu ne peux absolument pas découvrir plein de petits endroits non touristiques bien sympathiques par ce qu'il te force à faire ce qu'il veut…

          PLONK.

          Autrement rien à voir mais conseil de photographe apprenez à vous lever très tôt ou à ressortir tard ainsi qu'avoir une notion des points cardinaux et des heures de coucher/lever soleil. Y'a moyen de découvrir des lieux touristiques sous un tout autre angle.

      • [^] # Re: Triste voyageur

        Posté par . Évalué à  5 .

        C'est exactement le genre de lieux que les habitants te déconseilleront avant que tu y mettes les pieds (en général le bon sens suffit). A condition de parler avec les gens bien sur. Leur langue c'est mieux, sinon il y a des gestes explicites .

        J'ai tellement entendu souvent des locaux me dire de faire attention et de ne pas aller dans telle direction, que j'attendais que plusieurs personnes me disent de faire demi-tour pour rebrousser chemin. 1er avertissement, prudence. 2-3 avertissements, demi-tour.

        Et puis se cantonner a tel et tel quartier c'est bien gentil mais
        les places touristiques attirent aussi les pickpockets. Paris n’étant pas en reste d'ailleurs…

        Donc la sécurité c'est avant tout toi, ton comportement, un minimum d’éthique et de bon sens.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.