Sondage La liberté la plus importante garantie par la GPL est

Posté par .
Tags : aucun
0
26
juin
2006
  • La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages :
    406
    (10.4 %)
  • La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins :
    1457
    (37.3 %)
  • La liberté de redistribuer des copies :
    264
    (6.8 %)
  • La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations :
    1149
    (29.4 %)
  • BSD license power :
    379
    (9.7 %)
  • La GPL est un cancer ! :
    250
    (6.4 %)

Total : 3905 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # ben oui

    Posté par . Évalué à 4.

    La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins

    Tous le monde connait cette fameuse histoire de driver d'imprimante d'où tout est parti...

    Par contre je ne suis pas d'accord sur le fait que la GPL est un cancer, tout simplement parce que la GPL est dite contaminante alors que le cancer lui ne l'est pas...
    • [^] # Re: ben oui

      Posté par . Évalué à 2.

      heu non moi je connais pas :)

      un petit lien ?
    • [^] # Re: ben oui

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      c'est quoi cette histoire de contaminante encore ?

      Tu parles plutôt du vaccin qu'est la GPL contre le proprio, c'est bien ça ? Dans ce cas, je t'encourage à changer (librement) de terminologie. La notion de vaccin est en effet bien plus positive qu'une autre et montre bien de quel côté est la maladie.
      • [^] # Re: ben oui

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Mais vaccin ne colle pas. La GPL est contaminante puisque mes terme de la licence se propage à l'ensemble du code qui est mélangé à un code GPL.

        Certes cela donne un côté "maladie" mais il faut y voir une méthode de propagation et non une sorte de peste juridique. "Contamination positive" me semble être précis, juste et adapté.
        • [^] # Re: ben oui

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mais vaccin ne colle pas.
          si si
          les autres zones du corps contaminées par le proprio sont aussi soignées. Tu peux même ingurgiter de nouveau des microbes, le vaccin continue de te protéger.
          Tout le monde préfère être complètement sain que de risquer d'être de nouveau malade... C'est donc bien une protection.

          Si tu préfères rester malade ou que tu es une "bactérie" (craignant la pénicilline), reste dans ton coin, loin de ce vaccin.
    • [^] # Cancer

      Posté par . Évalué à 2.

      Je trouve quand même que cette image de GPL/Cancer est très bien trouvée (pour des détracteurs des LL). On transforme en aspect très négatif et dangereux une particularité qui est tout le contraire.

      L'aspect "contaminant" de la GPL assure qu'un programme libre restera libre définitivement. Il impose également de partager son code quand on a profité de code partagé (ce qui est quand même la moindre des choses).
      • [^] # Re: Cancer

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        et l'aspect "vaccinant" de la GPL, ça ne te semblerait pas mieux ? à toi non plus ?
      • [^] # Re: Cancer

        Posté par . Évalué à 9.

        Je rappelle que le principe de la contamination, c'est qu'on ne demande pas l'avis du contaminé. Quand je chope la grippe, elle s'est introduite en moi sans me demander mon avis.

        Quand un éditeur de soft pleurniche parce que tout son soft va se retrouver GPL car il a utilisé du code GPL, ce n'est pas de la contamination, ni du viral, c'est de l'héritage (d'un chromosome dominant pour rester dans le biologique). Il a délibérement choisi d'utiliser ce code, c'était à lui de réflechir avant ou de mieux se renseigner sur la license.
        • [^] # Re: Cancer

          Posté par . Évalué à 3.

          "... la license." -> "... la licence"
    • [^] # Re: la GPL c'est comme les caries

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > Par contre je ne suis pas d'accord sur le fait que la GPL est un cancer, tout simplement parce que la GPL est dite contaminante alors que le cancer lui ne l'est pas...

      L'analogie du cancer à la contamination s'entend pour le cancer comme contamination de cellule à cellule et non d'individu à individu...

      Par contre à l'épithète contaminant pour la license GPL, je lui préfère encore celui de viral.
  • # Nombre de votes :

    Posté par . Évalué à 9.

    A l'heure actuelle, j'ai :

    La GPL est un cancer ! :
    2
    (5.1%)


    Hmm ... Bill Gates et Steve Ballmer ? :-)
  • # mais heuu

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    bon je sais bien que 80% des sondages sont perçus comme non satisfaisants par les sondés mais quand même... On aurait pu mettre :
    [X] toutes ces libertés sont importantes : s'il en manque une, ton soft est proprio.

    Avoir une seule de ces libertés sans avoir les autres rend le soft propriétaire car l'auteur en garde la maitrise et tu ne peux t'affranchir de son accord pour une utilisation.

    Notons au passage que GPL / BSD qui suxorz ou roulaise, ça n'a rien a voir avec les 4 libertés puisque les deux licences les garantissent.

    Bref le sondage il craint du boudin.
    • [^] # Re: mais heuu

      Posté par . Évalué à -4.

      +1
    • [^] # Re: mais heuu

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      [X]La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations

      car il me semble qu'elle inclut implicitement les 3 autres.

      En effet, la liberté d'améliorer implique que j'ai précédemment eu la liberté d'étudier le fonctionnement, donc que j'ai les sources. Celle-ci implique à son tour que j'ai pu exécuter librement le binaire qui en résulte.

      Et la liberté de distribuer les versions améliorées, c'est aussi la liberté de redistribuer les copies (on ne précise pas de degré d'amélioration minimum ...)

      Donc selon le principe du "qui peut le plus peut le moins", si il fallait n'en garder qu'une ce serait la dernière.
      • [^] # Re: mais heuu

        Posté par . Évalué à 3.

        Non, tu peux améliorer Windows en programmant un driver propriétaire pour une carte 3D qui ajoute des bureaux virtuels. Windows est amélioré grâce à cette extension mais reste tout à fait propriétaire.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: mais heuu

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, car ce n'est pas le programme explorer.exe ou je ne sais quoi que tu améliores, mais ton driver.

          On a pas le droit de décompiler explorer.exe, l'améliorer et le redistribuer.
      • [^] # Re: mais heuu

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'ai aussi choisi "La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations" car elle inclut de façon implicite les autres libertés.

        Je trouve l'énoncé des 4 libertés redondant et je préfère le dire comme suit :
        - 1 - Liberté d'utiliser
        - 2 - Liberté de connaître
        - 3 - Liberté de modifier
        - 4 - Liberté de redistribuer avec la même licence, que l'on ait modifié ou pas

        En mettant entre crochets les opérations optionnelles on obtient une écriture logique :
        utiliser [ connaître [ modifier ] ] redistribuer.

        J'ai eu l'occasion de présenter cette façon de voir à Richard Stallman. Il l'a trouvée correcte et logique. Alors, je lui ai demandé pourquoi il avait énoncé les quatre libertés dans un autre ordre. Il m'a répondu après avoir réféchi un instant qu'il avait classé les libertés selon leur importance.

        L'important est de faire connaître et appliquer ces quatre libertés induites par la GPL. En conclusion, utilisez l'énoncé qui vous convient le mieux.
  • # j'ai manqué quelque chose ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Depuis quand est-ce qu'il y a des sondages sérieux sur linuxfr.org ?
  • # BSD

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai vraiment une vision tres BSDienne du libre.

    Si je fait un code je m'enfout de ce que les autres en font, ils sont libre de choisir l'usage qu'il estime juste de faire avec. Si il trouve juste de faire du proprio avec tant pis pour eux, mais ca ne me regarde pas.
    • [^] # Re: BSD

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai vraiment une vision tres BSDienne du libre.

      Ah mais non ! On dit «BSDiste», voyons !
  • # ben ils se sont trompés de sondage

    Posté par . Évalué à -4.

    ça aurait du être france-espagne

    [ ] j'ai pas de télé

    [ ] 0 - 0 je connais rien au foot

    [ ] Zidane finit mal sa carrière

    [ ] c'était pas france italie ?

    [ ] On va en finale ... on va en finale ... on va on va on va en finale
  • # LL != GPL

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est volontaire que soient décrites ici les 4 libertés des logiciels libres et c'est un gros troll stupide ? Ou encore c'est un test pour voir si on connaît nos libertés ? Je crains malheureusement qu'il s'agit d'un manque de compréhension de celui qui a proposé le sondage (et le j'm'enfoutisme de celui qui l'a approuvé).

    Ce qui m'étonne c'est que dans les commentaires, personne ne l'ait encore dit.

    BSD, GPL, etc: tout logiciel libre possède ces 4 libertés.

    Il n'y a pas de "meilleure" liberté parmi ces libertés fondamentales des LL. En ce qui concerne la GPL, la meilleure *garantie*, ce qui la distingue d'une autre licence, c'est tout simplement la garantie que le code linké ou dérivatif sera lui-même sous GPL : c'est ça qui fait que la GPL est la GPL. Les autres licences approuvées FSF *sont* des licences libres qui ont ces quatre libertés sans forcément de condition sur le code dérivé ou linké.

    Par ailleurs, la GPL n'est *pas* virale. C'est un FUD créé par les anti-GPL alors si on doit le retrouver sur LinuxFR, c'est le pompom. Rien n'oblige qui que ce soit à utiliser du code sous GPL (et donc à publier son code sous GPL dans l'optique de la distribution), et je ne connais pas beaucoup de virus qu'on choisit d'attrapper. C'est effectivement plutot un vaccin qui garanti que le travail qu'on a fait va rester libre.

    De plus, vu qu'il y a le droit d'intimité dans les LLs, rien n'empêche d'utiliser du code GPL et de le modifier "in-house". On ne doit redistribuer les sources que si l'on distribue le logiciel sous une forme quelconque.

    C'est tout pour l'explication de texte.
  • # la transparence

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense qu'il vaut mieux parler de transparence du logiciel libre plutôt que "étudier" le code source. Car l'avantage certain de ce logiciel est quand même que -- contrairement aux boîte noire propriétaires --, n'importe qui, -- entreprise, État, particulier, etc. -- peut s'assurer de ce qui est exécuté en auditant soi-même ou par un expert le code source.

    Logiciel libre = pas de spyware !
    • [^] # Re: la transparence

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      contrairement aux boîte noire propriétaires
      ah ! Tu es donc d'accord que des firmwares closed-source ne devraient pas se retrouver dans une distribution 100% libre, encore moins avec le kernel présent sur le liveCD.
      n'est-ce-pas ?
      • [^] # Re: la transparence

        Posté par . Évalué à 2.

        oui et non :
        le firmware est trés spécifique et effectivement le but a atteindre est qu'il soit complètement libre.
        toutefois je préfère une boite qui a un firmware closed source mais qui distribue des drivers libre avec le firmware inclu et/ou qui laisse le firmware et les specs a dispositions à une boite qui fait tout proprio ;)
      • [^] # Re: la transparence

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est vrai que le tout libre est le St Graal. Cependant, il m'importe plus que le code qui gère mon GPU, mon CPU et ma carte réseau soit libre, après c'est pas trop grave d'avoir un microcode dans le périphérique non libre.

        M'enfin je préfère un firmware propriétaire à un blob. M'enfin, un firmware libre serait le bienvenue aussi !
  • # Le partage

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    La liberté de redistribuer des copies est celle qui a recueilli le moins de votes. C'est pourtant celle qui me semble la plus importante, et aussi la plus subversive, car elle met en avant les valeurs de don et de partage, bref l'entraide sans laquelle tout le reste ne vaut rien.
    • [^] # Re: Le partage

      Posté par . Évalué à 3.

      Bien d'accord. Quand tu découvre qu'il y a tout un pan de l'informatique que tu ne connaissais pas et qui t'offre des logiciel de qualité gratuitement, ca fait chaud au coeur et ca peut donner envie de participer. J'était très heureux à 15 ans découvrir un peu de langage c avec des outils gratuit qui ne puaient pas le "achète la version payante qui est bien plus agréable à utiliser".

      Bien sur ca n'est ni le point de vue entreprise ni le point de vue j'utilise gcc parceque je peux le modifier et le rendre meilleur.

      N'oubliez pas que les vocations ne naissent pas nécessairement dans la tête d'adulte supra-techno libriste.
    • [^] # Re: Le partage

      Posté par . Évalué à 1.

      Tout à fait d'accord.

      En outre, c'est cette liberté de redistribuer qui concerne le plus de monde: bien que les libertés d'étudier ou de modifier un programme existent et sont importantes, pour l'immense majorité des utilisateurs de LL, ces libertés sont purement théoriques.

      En effet, elles ne peuvent être exercées pleinement que par des personnes ayant des connaissances en programmation.

      Tandis que redistribuer, c'est à la portée de tout le monde.
      • [^] # Re: Le partage

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        revenons à l'époque du freeware (qui existe encore) et qui donne comme dérive le shareware (lui aussi distribuable à satiété) : tous deux enferment l'utilisateur à dépendre d'un développeur généralement, qui enterrera son bébé avec l'eau du bain quand ça lui conviendra, sans forcément penser à le libérer.

        ça vous convient toujours autant de n'avoir que cette liberté ?
        • [^] # Re: Le partage

          Posté par . Évalué à 2.

          Je n'ai dit nulle part que redistribuer était la seule liberté nécessaire: elles le sont toutes. J'ai simplement dit qu'à mes yeux, c'est la plus importante, car c'est celle qui touche le plus de monde.

          En outre, le risque que tu cites ne s'applique pas aux licences libres, qui imposent de laisser un accès au code. Et quand je parle de redistribuer, je veux dire sous licence libre, évidemment.
        • [^] # Re: Le partage

          Posté par . Évalué à 1.

          tous deux enferment l'utilisateur à dépendre d'un développeur généralement, qui enterrera son bébé avec l'eau du bain quand ça lui conviendra, sans forcément penser à le libérer.

          Vous me faites bien rire a dire que le developpeur enferme l'utilisateur, et ensuite dire que la GPL n'est pas virale car on la choisit.

          Et l'utilisateur, il ne choisit pas le soft qu'il utilise lui ? Pourquoi donc lui il est sense devenir "prisonnier" d'un truc qu'il choisit en connaissance de cause, mais un developpeur lui n'est jamais victime d'un code GPL qu'il a choisi ?

          Vive les 2 poids 2 mesures
  • # Cancer ou pas cancer...

    Posté par . Évalué à 10.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_publique_g%C3%A9n%C3%A9(...)
    La GPL version 1 datant de janvier 1989 est Capricorne ou Verseau (et Dragon en astrologie chinoise)
    La GPL version 2 en revanche, date de juin 1991et est donc possiblement un cancer!!! ...ou un gémeau ^_^ (et chèvre en astro chinoise)

    Dire que la GPL n'est pas un cancer est donc une généralisation peut-être un peu trop rapide :-P
  • # Absurdité ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Petite réflexion philosophique : est-il complètement absurde de se demander quelle est la liberté la plus importante, étant donné que la liberté est une valeur morale absolue ?
    • [^] # Re: Absurdité ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Dans le cadre du sondage, non. Ce qui est interressant c'est le choix que tu dois faire avec les contraintes liées au sondage (un seul choix, les justification n'apparaissent pas,...).

      Pour une réflexion philosophique, je pense que ton axiome de départ est faux. La liberté n'est pas une valeur morale absolue, pas plus que l'égalité par exemple, si l'on regarde les clivages politiques qu'ils engendrent. On peut donc bien discuter des libertés que l'on préfère.
      • [^] # Re: Absurdité ?

        Posté par . Évalué à 2.

        La liberté est quelque chose d'absolu, presque indéfinissable. Parler des clivages politiques engendrés par la liberté ou l'égalité, c'est un peu comme chercher quoi de l'oeuf ou de la poule est arrivé en premier. ;)

        On peut toujours discuter de ces semi-libertés qu'on préfère étant donné qu'aucune réponse n'est acceptable, mais les réponses à cette question découlent uniquement de la psychologie des différentes personnes.

        On pourrait essayer :
        La liberté la plus importante garantie par la GPL est
        - la liberté.

        Mais là non plus ça ne va pas. La GPL ne peut pas garantir cette liberté, d'où les limites de la GPL. ;)
        • [^] # Re: Absurdité ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Ouaich, mais tu confonds "la" liberté au sens philosophie de Terminale et la liberté sous entendu par le mot "libre" de "logiciel libre" ou on ne fait qu'inclure quatre conditions de liberté (des limites, là est l'apparent paradoxe) sans parler de tout le reste.
          • [^] # Re: Absurdité ?

            Posté par . Évalué à 3.

            T'as raison il ne s'agit "que" de la liberté appliquée au logiciel telle que définie par la FSF ;), en plus y'a un lien dans la question du sondage...
        • [^] # Re: Absurdité ?

          Posté par . Évalué à 0.

          En fait, je n'ai pas compris ce que tu entendais par valeur morale absolue. Je pensais à une valeur morale que l'on ne peux pas remettre en question, sans restriction aucune ou quelque chose dans ce goût là... Mon argument était une réaction là dessus.

          J'ai cherché sur wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Morale#Le_probl.C3.A8me_du_fond(...)

          mais je ne vois pas en quoi en quoi on ne pourrais pas fragmenter le concept de liberté en un ensemble de liberté plus élémentaires, que la liberté sois une valeur absolue ou pas. Je le fais devant vous, un sous ensemble de liberté = {liberté d'éxécuter le programme, étudier le fonctionnement, copies, publier les améliorations}.

          Un autre sous ensemble pourrait être {liberté d'exploiter les petits chinois dans la fabriquation de basket, liberté de protestation, liberté d'exprimer publiquement une opinion}, ce sous ensemble ci me permet de privilégier certaine liberté par rapports à d'autre très facilement, sans aucune absurdité.

          L'absurdité de la question du sondage ne vient pas d'une quelconque valeur morale absolue mais du choix des éléments de liberté pris en compte.
          • [^] # Re: Absurdité ?

            Posté par . Évalué à 2.

            On ne peut pas fragmenter le concept de vraie liberté comme ça, sinon on obtient des paradoxes (y'en a dans ton sous-ensemble), le plus évident étant peut-être "liberté de restreindre la liberté" (ce que fait notamment la GPL ? ;).

            On joue sur le sens des mots et on voit bien l'importance de la langue, dans ce contexte il faudrait utiliser d'autres mots que "liberté" (ou en tout cas, le mot renvoie à plusieurs notions distinctes).

            La GPL a été pensée et rédigée en anglais, et on connait bien l'ambiguïté sur le mot "free", quelle influence ça a pu avoir par rapport à la même chose dans une autre langue (en l'occurrence, le français) ? ;)

            En anglais "liberty" désigne la notion philosophique (cf. "Statue of Liberty" offerte par... oh tiens la France), mais "freedom" a aussi ce sens-là, en plus du sens plus générique. Le problème est que "liberty" n'a pas d'adjectif en anglais, mais "freedom" si, avec l'ambiguïté... Enfin je diverge... ;)
  • # Et pour ceux qui n'ont pas pris l'option C++ première langue ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour moi, qui ne suit pas (du tout) informaticien, certaines libertés sont plus importantes que d'autres.

    Ainsi, la liberté d'étudier le programme et de l'adapter et / ou celle de l'améliorer sont très séduisantes mais me laissent de marbre car ce n'est pas demain que je pourrai m'en servir.

    Je pense qu'il en est de même pour la (très) grande majorité des utilisateurs d'ordinateur !

    Alors, arrêtrons les chamailleries du genre "GPL c'est mieux que BSD et moins bien que ...", c'est incompréhensible pour la majorité des "vrais" gens !


    RR
    • [^] # Re: Et pour ceux qui n'ont pas pris l'option C++ première langue ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Dis toi simplement que le logiciel ne serait probablement pas ce qu'il est si ces libertés n'avaient pas été octroyées aux personnes qui ont, de fait, pu y participer ;-)
    • [^] # Re: Et pour ceux qui n'ont pas pris l'option C++ première langue ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Ainsi, la liberté d'étudier le programme et de l'adapter et / ou celle de l'améliorer sont très séduisantes mais me laissent de marbre car ce n'est pas demain que je pourrai m'en servir.

      Je suis un peu dans le même cas, même si je parle un peu le c (bon d'accord, pas beaucoup plus mieux que l'anglais).
      Cependant, c'est ce choix pour lequel j'ai voté. Pourquoi ?

      Et bien parce que pour moi, c'est ce qui fait la richesse des logiciels libres. Il y a des programmes opensource qui ne sont pas libre car on n'a pas le droit de les modifier. C'est déjà un plus, mais ça ne permet pas aux logiciels de se développer.
      Je considère les logiciels libres, contrairement aux logiciels propriétaires comme un ensemble. Les logiciels propriétaires sont complètement indépendant alors que les logiciels libres se développes les uns avec les autres.
      Je pense que c'est ce qui crée la formidable richesse qu'il y a dans le monde du libre. Lorsque quelqu'un qui développe à une idée, il peut facilement se servir de code déjà existant. Cela contribut donc grandement a la rapidité et à la diversité du libre.

      Un exemple par parmis d'autre, c'est parce que l'on a les sources de templeet que quelqu'un va pouvoir proposer un patch qui va automatiquement corriger les fautes d'orthographes et de grammaire de mes commentaires.

      Donc même si personnellement, je ne peux actuellement pas me servir de cette killer feature de la gpl, il se trouve que c'est quand même celle que je trouve la plus importante.
    • [^] # Re: Et pour ceux qui n'ont pas pris l'option C++ première langue ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      > des "vrais" gens !

      Ha ha je savais qu'il y avais des bots sur linuxfr.

      A Ce propos, ce qui est pour toi des chamailleries sont des réalités pour d'autres, il faut choisir une license, si possible une license qui protege son travail.

      Je pense que tu y preterais plus d'attention si c'était ton projet pour lequel tu fais les sacrifices de tes nuits.

      En faite pour un utilisateur "Vrai gens" comme toi, une BSD ou une GPL ne change pas radicalement les données du problèmes. Par contre pour les membres du projet WINE il ne faut pas leur parler du logiciel Cedega.

      Remarque les faux gens sont peut etre une race de mutant venu coloniser la Terre, et toi qui me lis tu es peut-être le derniers vrai humain :)).
  • # Bancal comme sondage...

    Posté par . Évalué à 2.

    Y'a un problème dans ce sondage : les libertés ne peuvent être autonomes...
    - si on ne peut pas exécuter librement le programme, comment l'adapter ?
    - si on ne peut pas redistribuer des copies, comment publier nos améliorations ?
    - si on ne peut pas étudier le fonctionnement du programme, comment l'améliorer ?
    • [^] # Re: Bancal comme sondage...

      Posté par . Évalué à 1.

      Le paradoxe du sondage bidon... ;-)
    • [^] # Re: Bancal comme sondage...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      non, ça n'est pas toujours lié. j'ai déjà vu du code que j'ai eu le droit de modifier pour mes usages persos sans avoir le droit de le redistribuer. j'ai aussi vu du du code que l'on pouvait redistribuer tel-quel mais ne pas modifier (c'est notamment classique pour les docs techniques)..

      Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire, et surtout la grande armée des gens d'autant plus sévères qu'ils ne font rien du tout. \n -- Jules Claretie

  • # Hummm

    Posté par . Évalué à 1.

    Pour moi, la liberté, c'est tout ce qui à été décrit :

    * La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages.
    * La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins.
    * La liberté de redistribuer des copies.
    * La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations.

    Il ne faut pas départager cela, car un est aussi important que l'autre.
  • # Niveaux de liberté

    Posté par . Évalué à -1.

    <debarque>
    On dirait que les premières réponses correspondent aux niveaux de liberté selon RMS, non ?
    </debarque>

    http://www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.