Sondage Mandrake^H^H^Hiva

Posté par .
Tags : aucun
0
20
mar.
2006
  • va s'en sortir :
    330
    (10.5 %)
  • va dans le mur :
    558
    (17.8 %)
  • roxor :
    32
    (1.0 %)
  • suxor :
    217
    (6.9 %)
  • reproduit sans fin les mêmes erreurs :
    434
    (13.8 %)
  • a noyauté linuxfr :
    90
    (2.9 %)
  • ne vaut pas Debian :
    780
    (24.9 %)
  • explose Debian :
    54
    (1.7 %)
  • 42 :
    643
    (20.5 %)

Total : 3138 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Avenir du métier d'éditeur

    Posté par . Évalué à 10.

    Au delà de Mandriva, il faut s'interroger sur le métier d'éditeur de distribution Linux et d'industriel. Pour un industriel, l'objectif est de faire des bénéfices et ceci n'est pas incompatible avec les logiciels libres. Le plus souvent sont facturés prestation intellectuelle, formation, assistance, contrat de support, etc.
    Est-ce que ce schéma s'applique sur une distribution Linux ?
    Sans doute.

    En revanche, ce schéma présente un véritable intérêt pour les clients quand il existe une concurrence sur les prestataires qui peuvent réaliser ce type de prestation. Par exemple, je choisis JOnAS sur le plan technologique et je mets en concurrence tous les grands intégrateurs et/ou des sociétés de services spécialisées en logiciel libre.

    Pour une distribution Linux, si je choisis Mandriva comme distribution Linux qui puis-je mettre en concurrence ? La question reste valable si je choisis RedHat ou Suse. Ces éditeurs de distribution sont concurrentes l'une de l'autre et sont essentiellement concurrentes des Unix propriétaires mais elles ne me permettent pas de mettre des industriels en concurrence. En revanche, c'est logique ne s'applique pas à Debian où toutes les entreprises peuvent contribuer à une même solution et être mise en concurrence sur d'autres compétences.

    En conséquence, chez nous nous utilisons Debian ;-)
    • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

      Posté par . Évalué à -2.

      > Pour un industriel, l'objectif est de faire des bénéfices

      Avant de faire des bénéfices, ne faut-il pas :
      * fournir un service
      * transformer de la matière
      * produire de la matière
      ?

      Il ne faut pas mettre la charue avant les boeufs... Le client d'un industriel achète ce que produit cet industriel, avec une considération secondaire pour sa "valeur économique" (modulo l'éventuel côté rassurant). Mandriva prend exactement le contre-pied de mon propos, et je suis certain que celà sonne son glas. Les clients se tourneront naturellement vers de meilleurs produits. Pour moi, l'objectif d'un industriel est d'avoir une activité (de service, de production) UTILE à la communauté de ses potentiels clients. Les bénéfices/déficit sont une conséquence :
      * de l'intérêt de la communauté pour cette activité
      * de la bonne gestion interne de l'entreprise

      Malheureusement, ce n'est pas la tendance de notre époque, et celà contribuera certainement à notre déclin culturel, politique, social et à terme économique...
    • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

      Posté par . Évalué à 3.

      Le plus souvent sont facturés prestation intellectuelle, formation, assistance, contrat de support, etc.
      Est-ce que ce schéma s'applique sur une distribution Linux ?
      Sans doute.


      Et le developpement ? C'est une prestation intellectuelle ? Parce que le soucis si tu laisses les gens libres de payer ou pas le developpement, c'est que certains ne le paieront pas. Et tu te vois obligé de récuperer les frais de dev en surfacturant d'autres prestas. Les différentes solutions pour palier à ce probleme, c'est :
      - ne pas payer les developpeurs ( nooooooooooon )
      - surfacturer les autres presta en leur imputant une partie du developpement ( et donc du coup ça fait que les gens qui ont besoin de support payent plus cher ce support puisqu'ils payent aussi pour les gens qui savent se débrouiller seuls et qui n'ont pas payé le logiciel qu'ils utilisent ).

      Une solution plus équitable serait de faire payer les utilisateurs du logiciel. Malheureusement c'est difficile avec du libre d'appliquer le modele economique type "progiciel" ( mutualisation des couts de dev sur un nombre important d'utilisateurs ). Et ça n'aura échappé à personne que certaines entreprises peu scrupuleuses (sic) continuent à faire payer le developpement meme quand cela n'a plus de raison d'etre d'un point de vue cout ( M. BG si tu me lis ... ).
      Bref c'est pas simple.
      • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        J'avais lu par ici l'adage : "Un logiciel libre est gratuit quand il a été payé une fois".

        Contrairement aux "entreprises peu scrupuleuses (sic)", ce concept permet de vivre (tout juste) du développement, et de mettre du beurre dans les épinards en vendant du service. Mais ca implique aussi que c'est le premier "couillon" qui a besoin d'un truc, qui le paye pour le reste du monde (y compris ses propres concurrents !). Ca refroidit certaines entreprises/clients potentiels ... (1)

        Des modèles économiques de type "souscription" pour une fonctionnalité donnée est peut-être mieux adaptée au développement libre-pas-gratuit. C'est finalement ce que Mandrak^H^H^Hiva a mis en place avec le Club, et ca me semblait assez efficace ces derniers temps. Mais après les déboires financiers que l'on sait, la phase d'expansion et de rachats n'aurait-elle pas été un peu hâtive ?

        Je pense que Mandriva ne profite pas assez de ses implantations géographiques et des éventuels soutiens politiques associés : contrairement à SuSE qui est vraiment répandue en Allemagne, et peut-être ex-Connectiva au Brésil, je n'ai pas l'impression que les administrations et les entreprises françaises fassent spécialement appel au seul grand éditeur le logiciel du pays (oops, j'oubliais le fossile de Bull) pour le déploiement de logiciels libres. Pour les grands comptes qui s'intéressent à GNU/Linux, hors Red Hat point de salut, et on est en train de refaire un monopole.

        Ce qui me surprend aussi, c'est que les professionnels de la sécurité, les militaires et leurs fournisseurs ne soient pas plus intéressés par l'indépendance technologique (envers qui-vous-savez-de-l'autre-côté-de-l'Atlantique) la robustesse et la sécurité apportées par les logiciels libres.


        (1) Oui, je sais, la GPL n'impose de distribuer les sources _que_ aux utilisateurs (éventuellement payants) et pas gratuitement au monde entier. Mais le client frileux est déjà surgelé avant d'avoir compris ca.
        • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          J'avais lu par ici l'adage : "Un logiciel libre est gratuit quand il a été payé une fois".
          L'auteur est François Élie, le président d'Adullact
        • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

          Posté par . Évalué à 6.

          >>je n'ai pas l'impression que les administrations et les entreprises françaises fassent spécialement appel au seul grand éditeur le logiciel du pays (oops, j'oubliais le .fossile de Bull) pour le déploiement de logiciels libre>>

          Pour les entreprises et les administrations il faut admettre que l'état financier de Mandrake et sa stratégie n'ont jamais été très clairs, contrairement à celle de Red Hat. A trop hésiter entre le marché des entreprises et celui des particuliers Mandrake s'est dispersé sans jamais prendre le temps de consolider ses acquis. Son profil en tant que partenaire industriel reste pour l'instant "non fiable" : pas de cohérence, manque de transparence, pas de direction précise à moyen ou long terme. C'est d'autant plus regrettable et irritant que le potentiel technique et humain de Mandrake est excellent.

          Au nouveau PDG de prouver qu'il a la capacité de rassurer ses salariés et ses futurs clients. Et rapidement, sans quoi l'éviction de Gaël Duval risque d'apparaître comme une erreur de plus...


          Bull, Bull... mmm... c'est pas une marque de bière ? Non, vraiment sinon ça ne me dit rien du tout :-)
        • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense que Mandriva ne profite pas assez de ses implantations géographiques et des éventuels soutiens politiques associés
          Elle en profite bien, mais peut-être pas assez encore. Il devait également y avoir de l' attente : voir la viabilité de l' entreprise mandrake/mandriva avant de passer à autre chose que des (gros) coups d' essais. A suivre.
          L' attribution du (récent) marché (d' une partie) de la défense à RedHat à dû se faire sur des critères de capacités d' autonomie vis-à-vis d' une commande de produits finis. Mais Mandriva à aussi gagné de nombreux marché intérieurs, (les coups d' essais...) pour les administrations. Et pas seulement en terme d' équipements, mais aussi en terme de maintenance, d' intégration et de services.

          Pour Bull, il en a été question à une époque je crois mais je n' affirme rien. Et d' après mes infos, ils auraient rechignés au don de matériel... Mais Bull à évolué depuis, s' est remis à flôts et propose des matériels de qualité. Wait & see, il pourrait y avoir des choses intérressantes de ce côté, pour les deux parties, clairement.


          hors Red Hat point de salut, et on est en train de refaire un monopole.
          CLAP_CLAP_CLAP_CLAP. quelque soit le monopole, et aussi bon serait il, il faudra le faire tomber.

          De m' inquièter de la même manière pour le poste de l' utilisateur. Certains essaient de nous refaire un monopole. En plus à grand coup d' insécurité et de très mauvaises habitudes données à l' utilisateur. Comme MS l' a fait jadis en son temps. Dommage, il y a de nombreuses distributions de qualité (dont celle ci, là (...) , aussi). Entre distributions je préfère employer le terme d' émualtion que de concurrence. La concurrence se joue sur les services ajoutés en direction des marchés professionnels.N' ayant nul envie de troller sur telle ou telle distro (la mienne est plus grosse, nianianian), il y à de la place pour tous, pour tout les goûts, pour toutes les chapelles (rpm, apt,...pci ? ports !!) et plutôt que se bouffer la rate sur les 10% du marché actuellement occupé, concentrons nous sur les 90% restant ...
        • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

          Posté par . Évalué à 1.

          >> je n'ai pas l'impression que les administrations et les entreprises françaises fassent spécialement appel au seul grand éditeur le logiciel du pays >>

          Il faut préciser que certaines administrations ont des programmes sur plusieurs années avec des volumes importants afin de réaliser des économies d'échelle. La fiabilité des partenaires est un élément de choix aussi important que la performance ou le coût.

          Concernant Bull, je faisais un trait d'humour pour pousser une association Bull / Red hat qui lui permettrait de retrouver de l'énergie :-)

          Je ne dors pas dans des draps bleus blancs rouges, mais Bull comme nom pour une entreprise française c'est quand même plutôt bof...
    • [^] # Re: Avenir du métier d'éditeur

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      > Pour une distribution Linux, si je choisis Mandriva comme distribution Linux qui
      > puis-je mettre en concurrence ? La question reste valable si je choisis RedHat
      > ou Suse. Ces éditeurs de distribution sont concurrentes l'une de l'autre et sont
      > essentiellement concurrentes des Unix propriétaires mais elles ne me
      > permettent pas de mettre des industriels en concurrence. En revanche, c'est
      > logique ne s'applique pas à Debian où toutes les entreprises peuvent contribuer
      > à une même solution et être mise en concurrence sur d'autres compétences.

      En même temps, on mets pas les gens en concurences pour un produit, mais pour répondre à un besoin.
      Et "utiliser une distribution linux" n'est pas un besoin. Ou du moins, pas un besoin rationel, pour moi, c'est comme "utiliser oracle" ou "refaire un réseau en technologie Cisco".
  • # [X] permettre de lancer un vieux Troll Mandrake vs Debian sur LinuxFr...

    Posté par . Évalué à 5.

    Je ne sais pas si ce post à grand intérêt mais créer un sondage qui propose d'opposer Mandrake à Debian, c'est maaal, marrant mais mal...
  • # Coup de gueule pessimiste...

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Les entreprises éditrices de distributions ce type sont, selon moi, vouées à disparaître ou à se remettre profondément en question.

    Installer des paquets d'une distribution à l'autre sans casser son système de dépendance est une galère sans fin.

    Lorsque vous empaquetez un logiciel, vous devez souvent faire un paquet par distributions...

    Malgré LSB, chaque distribution s'arrange pour rajouter quelques incompatibilités.

    Tout ceci pour espérer vendre du support personnalisé...

    Et zut, raté.

    Mandriva paye le prix de sa politique.

    Linux prendrait-t-il le chemin d'unix ?
    • [^] # Re: Coup de gueule pessimiste...

      Posté par . Évalué à 3.

      >Linux prendrait-t-il le chemin d'unix ?

      N'exagérons pas, même s'il est vrai qu'utiliser un paquet d'une autre distrib ne se fait pas toujours sans heurts (même si j'ai quelques paquets ubuntu et autres rpm alienisés sur ma debian), il reste toujours le .tar.gz qui reste universellement compatible avec toute distribution GNU/Linux normalement constituée, même s'il est vrai que recompiler les sources n'est pas toujours aussi aisé que d'installer un binaire...

      Non le principal problème de la diversité des systèmes de paquetages, c'est pour les entreprises souhaitant fournir des logiciels propriétaires pour GNU/Linux, je n'entrerai pas dans le débat sur l'intérêt ou non d'une telle chose, mais certains y arrivent (Opera par exemple).
      • [^] # Re: Coup de gueule pessimiste...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Une normalisation trop précoce freine la créativité. Une normalisation trop faible ou trop tardive conduit à la pagaille.

        Il s'agit de conserver un équilibre entre innovation et normalisation. Cet équilibre ne sera jamais définitif. Il faudra toujours le maintenir.
        • [^] # Re: Coup de gueule pessimiste...

          Posté par . Évalué à -1.

          Haa.. ce commentaire est tellement d'actualité!

          <mode paco rabanne>
          Je pense que l'on va converger dans les trois ans à venir vers une normalisation plus poussée. Mais je doute que ce soit le facteur déclenchant pour l'adoption de Linux par les éditeurs propriétaires (qui se planquent derrière ce prétexte pour freiner l'expansion "de l'approche l'ennemie")
          </mode paco rabanne>
  • # 6x7

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est une drôle d'idée de remplacer sans les sondages « Pierre Tramo » par « 42 ».
  • # Raz le bol des guerres fratricides...

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce sondage arrive à point nommé pour soulever le problème posé par l'attitude de certains d'entre nous qui ne savent pas arrêter les trolls...

    J'ai un ami utilisateur. Ca arrive... On ne peut pas avoir que des amis geeks :)

    Il s'est mis tout doucement à Linux pour progressivement remplacer son Windows... Il y est arrivé et ne manque pas de volonté...

    L'autre jour, il a voulu se rendre à la RML de Dijon...

    Utilisateur de base qu'il est, il a maheureusement posé une question sur un petit problème qu'il a rencontré...

    Non seulement on l'a envoyé chié, mais on l'a limite insulté car il utilise une Mandriva et pas une Debian...

    Je trouve que ce genre d'attitide peut sans problème se comparer à du racisme à l'encontre des utilisateurs qui font le pas pour passer à Linux.

    C'est très dégradant pour l'image de la communauté, alors, que c'est justement ces utilisateurs qui font la meilleure publicité de Linux car ils parlent le même langage que les autres utilisateurs de base sous Windows.

    Oui, il utilise Mandriva, KDE, K3B, Amarok, Kaffeine, K9Copy, Gimp, OOo, ...

    Oui ce n'est pas un geek...

    Mais c'est le premier à faire la publicité de Linux aux autres utilisateurs, à pôner l'extermination de Néro par K3B, la suppériorité de Gimp face à Photoshop, les fonctionnalités poussées d'Amarok comparées à celles de Winamp, la supériorité de Kaffeine face à WMP, l'écrasante rapidité de K9Copy face à DVDShrink, etc...

    Oui, il n'utilise pas cdrecord, dvdrecord, mkisofs, mplayer, vamps, vim, emacs, etc...

    Mais il arrive à faire une bien meilleure publicité de Linux que beaucoup d'entre nous...

    Alors, merci de changer d'attitude face à ces utilisateurs...

    Et à ceux qui disent que Mandriva c'est de la merde, vive Debian!!!

    Je réponds : Debian c'est de la merde, vive LFS et Gentoo!!!

    A bon entendeurs...
    • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

      Posté par . Évalué à 2.

      la suppériorité de Gimp face à Photoshop


      trop gros, passera pas.
      • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'utilise aucun des deux, mais je pense que Gimp a encore un peu de chemin à faire du côté de la retouche photo, mais beaucoup moins du côté dessin...

        Je retranscris juste ce qu'un utilisateur de base m'a dit...
        • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

          Posté par . Évalué à 8.

          Je suis d'accord avec toi Poloh ...

          Raz le bol des intégristes ...

          Et puis d'abord :

          La meilleur distro du monde c'est celle avec laquelle on ce sent bien.

          Et peut être un jour on arrêteras de ce taper dessus pour rien ...
          • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

            Posté par . Évalué à 2.

            Et peut être un jour on arrêteras de ce taper dessus pour rien ...


            Le jour ou il y aura plus de troll, ce sera la mort du libre ;)
            Le problème c'est juste qu'il y en a un certain nombre pour se prendre pour des Dieux parce qu'ils utilisent telle distro d'homme, d'autres qui prennent les trolls au sérieux, qui trollent pas avec les bonnes personnes, ...
    • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Oui, mais par qui s'est il fait insulté ?
      Par une bande de minable.

      Il y a toujours des gars pour t'insulter parce que tu achètes un mac et pas un PC... Linux et pas BSD. PSP et pas NDS, ido et pas esperanto, ford et pas bmw...

      Ceux qui l'ont insulté sont tout simplement des gros neuneux.

      Tu n'imagines pas le nombre de gens qui ont pleuré en disant "mouiiiiinn ! quand on critique mandriva on né moinssééééé !!!"

      Aujourd'hui critiquer mandriva, c'est "in", méga-tendance, uber-hype, trop rebel, underground, border-line toussquetuveux donc tu te fais pertinenter. ;)

      Les temps changent, la connerie est la même...
      • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui, mais par qui s'est il fait insulté ?
        Par une bande de minable.

        J'en suis persuadé...

        Les temps changent, la connerie est la même...

        Maleureusement...

        Alors que ce que disait Puppet_Master est tout ce qu'il y a de plus vrai et il le sait bien, je le lui ai assez répété... :)

        La meilleur distro du monde c'est celle avec laquelle on ce sent bien.
    • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

      Posté par . Évalué à 1.

      je suis tout a fait d' accord avec toi, mais n' exagerons rien. Ce type d' attitude vient essentiellement des nouveaux utilisateurs découvrant avec plaisir linux au travers d' ubuntu. c' est assez insupportable de lire les commentaires dénués d' approndissements techniques, c' est usant d' y répondre et de tenter d' expliquer certaines choses. Mais cela ne doit pas faire oublier l' autre facette de cet engouement envahissant : cela veut avant tout dire que de plus en plus de monde passe a gnu/linux.
      Et c' est bien ça, l' essentiel :)
      Il est vrai que cet envahissement est parfois déroutant et troublant pour nombres d' utilisateurs, mais il a été de même quant mandrake a sortie sa 9 et sa 9.1 bamboo. Quelle explosion dans les chaumières... et que de trolls partout. C' est la même chose aujourd hui, avec le cadre actuel : plus d' utilisateurs et plus de trolls.
      de terminer avec une pointe d' humour en forme de 'lapalissade' : l' avenir est devant nous !! ;)
      • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

        Posté par . Évalué à 3.

        Typo : pas d'espaces après les apostrophes.
      • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

        Posté par . Évalué à 2.

        Tout le monde peut débuter dans un domaine particulier.
        Même Linux.
        J'ai commencé à utiliser Linux avec une Mandrake 9.0, depuis je trouve que la Debian 3.1 me convient mieux, et je préfère passer du temps à expliquer à un utilisateur comment marche telle ou telle chose, plutôt que de le renvoyer vers une documentation (bien que je n'oublie jamais de mentionner cette dernière dans mon explication). Je suis même ravi de voir autant de personnes passer sous GNU/Linux, que ce soit pour la performance, le prix ou autre.

        Par contre, si nous arrêtions ces trolls puants, je pense que l'on pourrait "convertir" plus d'utilisateurs à GNU/Linux, que ce soit avec Mandriva/Debian/Gentoo/RedHat/Fedora/etc.
      • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

        Posté par . Évalué à 1.

        " l' avenir est devant nous !!"
        et si vous vous retournez vous l'aurez dans l'dos!
        (De mémoire : tirée du sketch de Francis Blanche et Pierre Dac le Sar rabindrhanat Duval)
    • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis d'accord avec Serge !!!

      Je suis moi-même un utilisateur de base qui utilise Linux, et je vous laisse quelle distro j'utilise...

      Il y a encore 6 mois j'étais en dual boot, depuis le crash de mon disque dur systeme, je n'ai pas reinstallé l'affreux Bill...

      Alors soyez gentils avec les piti noobs qui utilisent k3b ( c'ets vrai quoi, il est bien...) et autres ryhtmbox ! C'est déjà bien que de faire l'effort de s'habituer à un nouveau systeme qui n'ets quand meme pas fait pour les non-informaticiens. Mandriva a grandement contribué à rendre possible l'utilisation de Linux pour les nuls !!

      Allez, pour me faire pardonner et montrer que je fais des efforts, j'utilise gphoto2 en ligne de commande parce que avec lui, c'ets plus rapide de récupérer toutes les photos par le shell plutot que de passer par l'interface graphique...

      Sinon, bah Vive Linux, quellequesoit la distrib'...
    • [^] # Re: Raz le bol des guerres fratricides...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis bien d'accord qu'il est regrettable que les gens "envoient chier" ou "limite insultent" ceux qui posent des questions, ou n'ont pas la même distrib etc.

      Par contre, les trolls interminables, c'est vrai que c'est pas intelligent, mais en même temps - quand ça ne devient pas méprisant comme dans l'exemple ci-dessus - ça fait un peu partie du folklore.

      Du coup, quand on initie les gens à Linux, et qu'on explique les différentes distros, les différents environnements graphiques etc., il faut penser à ce moment à expliquer la vie et les moeurs des trolls : ce qu'ils sont, dans quels lieux ils peuvent nous tomber dessus (une rencontre de geek est forcément un gros nid à Trolls), lesquels sont les plus féroces et les plus poilus. Ce rudiment de sociologie sera sans doute plus utile au débutant que la commande ls, dans un premier temps.
  • # Quelle direction suit Mandriva ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Les derniers contrats décrochés par Mandriva sont des applications professionnelles qui auraient pu être développées sur d'autres distributions. Mandriva devient un éditeur de solutions logicielles plus ou moins libres comme n'importe quelle SSLL
    La différence, c'est que les autres SSLL ne lient pas leurs solutions à une distribution précise. Si chacune faisait ainsi on se retrouverait avec de multiples solutions incompatibles entre elles. Je pense que les décideurs feraient vite leur choix, Windows ! Et oui comme disent les anglo-saxon "It's better the devil you know"
    Et c'est ainsi que les gaulois ont perdu devant les romains.

    Bref pour moi, Mandriva devient une SSLL qui possède sa propre distribution. Elle suit maintenant une logique purement commerciale et orienté vers les professionnels. Je lui souhaite de s'en sortir au moins pour que ses salariés ne se retrouvent pas au chomage mais pour moi ils sont mort pour le grand publique.

    Gaël à s'est fait virer d'une entité qui avait perdu son âme. Je lui souhaite d'obtenir un max d'indemnité pour préjudice moral et de nous sortir rapidement son Ulteo.
    • [^] # Re: Quelle direction suit Mandriva ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Tu compares à novell et red-hat par exemple ? C'est pas normal d'essayer d'inciter à utiliser sa solution ?

      bon hormis les erreurs que tu cites, mandriva développe des applications qui marchent pour plusieurs types de SE, comme Pulse qui fait de l'autodistribution pour n'importe quelle distribution linux avec rpm ou deb, et windows.

      Quel rapport avec les gaulois et les romains ?
  • # des choix intelligibles svp

    Posté par . Évalué à 0.

    pour que le vote ait un sens encore faudrait-il que les choix proposés soient intelligibles pour le commun des mortels !! pas la moindre idée de ce que siginfie 'roxor' 'suxor' ou '42'
  • # un choix absurde imposé par la grille des questions

    Posté par . Évalué à -2.

    En outre une grande partie des choix (uniques) proposés sont de toute évidence parfaitement compatibles avec tout ou partie des autres choix !!! quels hurlements ne pousserait-on pas si une firme de logiciels propriétaires ou des personnes que nous n'aimons pas dans le domain politique ou social organisaient de telles "consutlations" !!! Respectons-nous nous même un peu plus...
    • [^] # Re: un choix absurde imposé par la grille des questions

      Posté par . Évalué à 6.

      T'as raison, les sondages sur linuxFR ça a toujours été n'importe quoi.

      Entre les sondages sur la taille des poils de barbes, les sondages avec des choix idiots, Pïerre Tramo, la non représentativité des participants, les bots voteurs, les sondages qui restent pendant trois semaines, les trolls subtilement cachés dans les choix, et tout le reste, c'est vraiment parce que je suis une grosse feignasse que je rajoute pas un tracker dans le système de suivi pour les virer.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.