Sondage Question gestion de l'énergie

Posté par (page perso) .
8
1
oct.
2012

Quand il s'agit de gérer l'énergie consommée par ma machine, je suis plutôt…

  • Extinction, tout simplement (poweroff) :
    1110
    (50.5 %)
  • Mise en veille (pm-suspend) :
    298
    (13.6 %)
  • Mise en veille hybride (pm-suspend-hybrid) :
    37
    (1.7 %)
  • Mise en hibernation (pm-hibernate) :
    155
    (7.1 %)
  • France Gall (Débranche tout) :
    164
    (7.5 %)
  • Toujours allumée (/dev/null), uptime rulaize :
    228
    (10.4 %)
  • Incapable, mon système gère pas bien l'ACPI :
    73
    (3.3 %)
  • OSEF :
    132
    (6.0 %)

Total : 2197 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # Débranche tout

    Posté par . Évalué à 8.

    Dans le sens ou l'ordi est sur une prise multiple avec interrupteur. L'inconvénient est que la pile du Bios est plus rapidement vidé.

  • # Veille ou hibernation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Personnellement, en veille, c'est à dire suspension en mémoire la plupart du temps, et en hibernation, c'est à dire suspension sur disque dur quand c'est pour assez longtemps ou pour trifouiller des trucs simples à l'intérieur de mon ordinateur. Genre, tout récemment, ajouter un haut-parleur système.

    Ceci dit, je ne fais pas ça avec pm, qui nécessite de jouer avec sudo. À la place, j'utilise les fonctionnalités d'un truc — une lennarterie, à tous les coup — qui s'appelle UPower. L'ennui c'est que l'utiliser ressemble à de la magie noire — certainement une lennarterie donc —, voyez plutôt :

    dbus-send --system --print-reply --dest='org.freedesktop.UPower' /org/freedesktop/UPower org.freedesktop.UPower.Suspend
    
    

    Avantage : pas besoin d'être root, il faut juste que les BidulesKits — ConsoleKit, PolicyKit ou un truc abscons du même accabit — fassent bien leur boulot. Inconvénient : ça relève plus de la magie noire que de l'unixerie.

    • [^] # Re: Veille ou hibernation

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne vois pas en quoi c'est une commande magique. On comprend aisément qu'on envoie la commande org.freedesktop.UPower.Suspend (les commandes sont dans un espace de nom, c'est bien pratique pour éviter les conflits) au bus de système (logique pour la mise en veille) et on utilise la connexion org.freedesktop.UPower.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Veille ou hibernation

        Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 01/10/12 à 15:45.

        Ce n'est sûrement pas magique pour qui comprend ça, seulement ça n'est pas grand monde. C'est parfaitement alien pour un habitué d'Unix. Et c'est mal conçu, parce qu'il faut visiblement répéter trois fois la même information org.freedesktop.UPower.

        C'est également très, très mal documenté. Je n'ai trouvé aucune page de manuel sur ce sujet (donc ni man ni apropos ne permettent de déterminer comment faire), j'ai seulement trouvé et copié cette commande magique quelque part sur le Web, et deviné qu'en remplaçant « Suspend » par « Hibernate » ça allait mettre en suspension sur disque dur.

        Enfin, c'est très mal intégré. La façon naturelle de faire ce genre de chose pour un utilisateur Unix, c'est d'utiliser des commandes spécialisées. Eh bien, figurez-vous qu'il y a une commande upower. Très mal documentée, comme d'habitude, mais on arrive malgré tout à déterminer au moins une chose : quoi qu'elle puisse faire de bizarre (énumérer des trucs visiblement), elle ne permet pas de mettre en veille ni en hibernation.

        • [^] # Re: Veille ou hibernation

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ce n'est sûrement pas magique pour qui comprend ça, seulement ça n'est pas grand monde.

          Comme la plupart des commandes Unix.

          La façon naturelle de faire ce genre de chose pour un utilisateur Unix, c'est d'utiliser des commandes spécialisées

          Rien ne t'empêche d'écrire un script sh qui exécute cette commande, ça sera la même chose, tu aura un outil spécialisé pour le faire.

          C'est également très, très mal documenté.

          Il y a une doc sur le site web de Freedesktop http://upower.freedesktop.org/docs/UPower.html c'est loin d'être parfait mais ce n'est pas rien comme tu le décrit.

          quoi qu'elle puisse faire de bizarre (énumérer des trucs visiblement)

          Bonjour la mauvaise foi, c'est clairement décrit ce que fait cette commande : Connect to the UPower daemon and print a line every time a power source is added, removed or changed.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Veille ou hibernation

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Comme la plupart des commandes Unix.

            man man

            Rien ne t'empêche d'écrire un script sh qui exécute cette commande, ça sera la même chose, tu aura un outil spécialisé pour le faire.

            Exact, mais ç'aurait dû être proposé dès le départ.

            Il y a une doc sur le site web de Freedesktop http://upower.freedesktop.org/docs/UPower.html c'est loin d'être parfait mais ce n'est pas rien comme tu le décrit.

            Incompréhensible. C'est une espèce de documentation d'API, pas un truc pour utilisateur ça. En lisant ça, impossible de trouver la réponse à ma question : comment mettre mon ordinateur en veille ?

            Bonjour la mauvaise foi, c'est clairement décrit ce que fait cette commande : Connect to the UPower daemon and print a line every time a power source is added, removed or changed.

            Ni dans le man, ni dans la sortie avec --help. Outil mal fichu. Et désolé, mais la fonction qu'on attend d'un tel outil, c'est d'abord la fonctionnalité la plus basique, ici mettre en veille. Lister les nouvelles alimentations quand on les ajoute, c'est du raffinement.

            • [^] # Re: Veille ou hibernation

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Exact, mais ç'aurait dû être proposé dès le départ.

              Pourquoi ? Il y a déjà pm-suspend pour ça.

              C'est une espèce de documentation d'API

              C'est normal, UPower, c'est une API. Par contre, ce n'est pas incompréhensible, il y a un exemple pour montrer comment s'utilise et les fonctionnalités sont décrite. Par contre, ce n'est pas le but d'UPower de faire des commandes simples, par contre, il permet de les écrire facilement (par exemple, le bouton veille de KDE l'utilise).

              Ni dans le man, ni dans la sortie avec --help.

              Si c'est dans le man. En tout cas dans ma Ubuntu 12.04. Si ta distrib ne distribue pas des pages de man complètes, ce n'est pas chez freedesktop qu'il faut te plaindre.

              Et désolé, mais la fonction qu'on attend d'un tel outil, c'est d'abord la fonctionnalité la plus basique, ici mettre en veille.

              Mais ça n'a rien à voir avec l'outil de ce que j'en comprend (il est sans doute mal nommé). Tu attend aussi que ls mette en veille ?

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: Veille ou hibernation

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Exact, mais ç'aurait dû être proposé dès le départ.

                Pourquoi ? Il y a déjà pm-suspend pour ça.

                Non, il faut être root pour utiliser pm-suspend. Ou alors ça a changé depuis la dernière fois que j'ai regardé.

                Ni dans le man, ni dans la sortie avec --help.

                Si c'est dans le man. En tout cas dans ma Ubuntu 12.04. Si ta distrib ne distribue pas des pages de man complètes, ce n'est pas chez freedesktop qu'il faut te plaindre.

                Au temps pour moi, c'est bien dans le man.

    • [^] # Re: Veille ou hibernation

      Posté par . Évalué à 4.

      Tu peux aussi juste faire:

      echo mem >/sys/power/state

      Qui est un peu plus proche de ce qu’on attend d’un système UNIX. Et bien sûr, tu peux faire un chmod ou un chown sur /sys/power/state si tu as besoin de le faire en tant que simple utilisateur. Tu peux aussi envoyer disk dedans, au besoin.

  • # Extinction, tout simplement (poweroff)

    Posté par . Évalué à 2.

    Car la mise en veille (plus précisément la sortie de veille) ne fonctionne pas avec avec la carte ATI de mon laptop.

    • [^] # Re: Extinction, tout simplement (poweroff)

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pilote propriétaire ?

      • [^] # Re: Extinction, tout simplement (poweroff)

        Posté par . Évalué à 2.

        Non, les libres, les pilotes propriétaires ne s'installent pas (pas de carte ATI de trouvé selon le script d'installation) ; c'est un vieux portable (relativement du monde informatique, en réalité, il est très bien et suffisamment performant pour mon utilisation).

    • [^] # Re: Extinction, tout simplement (poweroff)

      Posté par . Évalué à 3.

      Extinction tout simplement, parce que WoL rulez!!!
      Je n'utilise pas l'hibernation car ça met plus de temps à restaurer que redémarrer from scratch et je n'ai pas besoin d'accèder directement à des applications ouvertes ou laissées en plein "travail".

      Peut-être qu'avec un SSD ça deviendra intéressant.

      Sinon, sur mon portable c'est veille tout le temps et jusqu'à présent sur les 4 laptops (dont 2 du boulot) que j'ai eu ces 10 dernières années, ça a toujours marché sous Linux.

  • # Pour conserver l'accès à distance ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai parfois besoin d'accéder à mon poste à distance, par conséquent j'ai désactivé toute mise en veille.
    Mais il y a probablement moyen de faire mieux, grâce au «Wake-On-Lan», non ? Je suppose que cela fonctionne pour les machines en veille également. Par contre la machine utilisant dm-crypt, impossible de la démarrer à distance (sans KVM / console série, etc).

    Derrière une LibreBoite v6, le «Wake-On-Lan» est-il possible ?

    alf.life

    • [^] # Re: Pour conserver l'accès à distance ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Derrière une LibreBoite v6, le «Wake-On-Lan» est-il possible ?

      Oui !
      Tester, approuvé et utilisé sur une v5 même. La v6 propose la même chose donc normalement pas de souci !

      Pour dm-crypt je ne peut pas t'aider là dessus …

    • [^] # Re: Pour conserver l'accès à distance ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Mais il y a probablement moyen de faire mieux, grâce au «Wake-On-Lan», non ? Je suppose que cela fonctionne pour les machines en veille également.

      Mieux encore : ça peut s'activer en fonctionnement, si c'est pour après la mettre en veille et la réveiller par réseau. En revanche, si tu veux l'éteindre et la réveiller par réseau, tu devras régler ça dans la configuration de la carte mère.

      Par contre la machine utilisant dm-crypt, impossible de la démarrer à distance (sans KVM / console série, etc).

      A priori oui s'il y a un mot de passe à fournir.

    • [^] # Re: Pour conserver l'accès à distance ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour la libre boite v5, il suffit d'activer Proxy WOL (Wake On Lan), ça doit être la même chose sur la v6 je pense.

      Sur le PC ça se configure dans le bios et le script d’extinction, chez moi /etc/init.d/halt

      Ensuite je me suis fait un petit script php pour démarrer à distance de mon tel.

      S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

  • # Extinction sauf carte réseau

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Tout est éteint sauf la carte réseau pour me permettre de faire du Wake-On-Lan et le démarrer à distance au besoins.

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

  • # Extinction simple et forcée...

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 01/10/12 à 16:35.

    Sinon, mon ASUS X71SL reste bloqué lors de la sortie de la mise en veille ou de l'hibernation. Le coupable semble être l'ACPI du BIOS.

    Et c'est encore pire sous Ubuntu (en ce moment j'utilise Archlinux), qui ne boot même pas sans désactiver l'ACPI (acpi=off).

    Je crois avoir lu qu'on pouvait spécifier sa propre "table ACPI" au kernel linux, mais j'ai peut-être rêvé…

    Ça marche très bien sous Windows (même XP !), évidemment.

    En fait la dernière fois que ça a fonctionné (y compris l'hibernation !), c'était sous Ubuntu <= 10.10, avec le kernel de l'époque évidemment (soit le kernel 2.6.35-32)…

    Depuis, j'ai beau avoir un kernel toujours à jour (le 2.6.truc, puis le 3.0, puis le 3.2… jusqu'au 3.5.4-1-ARCH d'aujourd'hui), d'essayer les nouvelles versions d'Ubuntu (vu que le kernel est patché par Canonical/Debian, peut-être que ça marcherait…), c'est toujours pareil.

    Y'a quoi qui a changé dans le kernel à ce niveau depuis ?!

    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

    Posté par . Évalué à 9.

    Je n'utilise pas l'hibernation, en particulier sur mon portable, car cela consiste à écrire en clair sur disque des données qui ne devraient normalement jamais sortir de la RAM: clefs privées, clefs de chiffrement symétrique, données en clair provenant de systèmes de fichiers chiffrés.

    Par cohérence je n'ai pas non plus de swap (même si contre les données secrètes en swap il y a quand même des solutions).

    • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Disons que ce n'est pas plus sûr que de laisser son ordinateur allumé.

    • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Justement en mettant le swap sur disque chiffré (dm-crypt), le problème semble résolu. Non ?

      alf.life

      • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/10/12 à 19:14.

        Oui.

        Juste je ne connaissais pas la méthode. Par exemple:
        - https://help.ubuntu.com/community/EnableHibernateWithEncryptedSwap

        Je mourrai moins bête, merci.

        Cela dit mon portable étant sous Windows (drivers, jeux, etc.) avec une VM Linux, je vais continuer de ne pas utiliser d'hibernation du fait des limitations de mon système d'exploitation privateur :-)

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 0.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 01/10/12 à 19:56.

            En fait, mon portable est un Thinkpad, parce que je n'aime pas les jouets pour madame michu.

            Mais je n'utilise pas les fonctionnalités de chiffrement matériel car:
            - Je préfère ne chiffrer qu'un système de fichiers, car chiffrer c'est aussi prendre plus de risques sur le fait de ne pas corrompre la totalité de ses données en cas de problème (j'ai déjà perdu un disque de sauvegarde comme ça, depuis je ne chiffre plus mes sauvegardes, à la place je les mets au coffre).
            - Je souhaite pouvoir lire le disque dur depuis un autre PC et depuis un boitier externe, car c'est utile en cas de panne et lors d'un changement de PC.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 02/10/12 à 10:11.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 02/10/12 à 11:02.

                Le chiffrement logiciel n'est pas plus fiable, mais il est ouvert, utilisable sur un autre matériel, et surtout il permet de ne chiffrer qu'un seul volume logique.

                Je n'ai pas encore vu l'option qui permet de faire tout ça dans un bios de Thinkpad. :-)

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à -1.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Euh… d'abord c'est toi qui te focalises sur les sauvegardes juste parce que j'ai dit plus haut que j'avais déjà eu un disque (fortuitement de sauvegarde) dont le contenu était globalement inutilisable suite à la combinaison d'une erreur locale et au chiffrement.

                    Ensuite:

                    L'argument 'ca me permet de mettre le dur dans une autre machine' c'est parce que tu imagines que c'est la machine qui va avoir un probleme, et pas le disque dur. C'est pas serieux comme argument.

                    Non, effectivement, on n'a jamais vu aucune autre défaillance sur un PC que le disque dur. Le reste du PC ne peut jamais tomber en panne, tu as raison. Je ne sais pas comment ça a pu m'échapper.

                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 07/10/12 à 00:15.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: L'hibernation c'est un trou de sécurité par nature

      Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 01/10/12 à 21:00.

      Je n'utilise pas l'hibernation, en particulier sur mon portable, car cela consiste à écrire en clair sur disque

      Pas nécessairement. Tu peux très bien chiffrer le swap, et rentrer la clé au début du boot.

      EDIT: Oui, je sais, on l'a déjà dit.

  • # [X] je change de machine moins souvent

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 01/10/12 à 19:17.

    Car le bilan énergétique de la fabrication d'une machine domine de beaucoup tout ce qu'elle consommera durant toute sa vie ! (d'ailleurs ça ne concerne pas que l'énergie, mais aussi l'ensemble des matières / métaux qui la constituent)

    Autre sujet : rappelons qu'il peut aussi y avoir de "fausses-bonnes idées" dans la gestion de l'énergie

    • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

      Posté par . Évalué à 8.

      Allons, tu n'as pas entendu parler du Green It©® ?

      Au contraire, il faut changer d'ordinateur très souvent car les derniers fabriqués consomment moins d'électricité!

      Et puis, les métaux lourds et autre polluants sont déversés dans les rivières chinoises, pas dans les nôtre, tu ne crois quand même pas que c'est le même océan ?

      ;-)

      • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 01/10/12 à 19:27.

        Au contraire, il faut changer d'ordinateur très souvent car les derniers fabriqués consomment moins d'électricité!

        Je vais répondre sérieusement même si ton post est humoristique à la base (ça me permet au passage de préciser quelques trucs et ajouter quelques liens :), mais c'est précisément cette affirmation que je réfute : le coût énergétique et environnemental de la construction d'une machine domine de beaucoup celui de son utilisation (dit autrement, même si on te propose une nouvelle machine qui consomme 3x moins, le fait de la fabriquer et de jeter ton ordinateur qui marche encore (même s'il consomme 3x plus) est une mauvaise affaire sur le plan de l'environnement)

        Rappelons aussi que le problème n'est pas qu'un problème d'écologie (i.e. comment l'homme souille son environnement) mais de durabilité de nos sociétés (quand il n'y aura plus de pétrole ni de métaux, nos acquis sociaux et notre civilisation ne feront pas long feu… Notons aussi que l'image "on a du pétrole pour 40 ans" est fausse : on va avoir du pétrole pour 40 ans… avec un rythme qui décroît et donc des récessions très fréquentes à partir du pic/plateau - qui est imminent !)

        • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je vais répondre sérieusement même si ton post est humoristique à la base (ça me permet au passage de préciser quelques trucs et ajouter quelques liens :), mais c'est précisément cette affirmation que je réfute : le coût énergétique et environnemental de la construction d'une machine domine de beaucoup celui de son utilisation (dit autrement, même si on te propose une nouvelle machine qui consomme 3x moins, le fait de la fabriquer et de jeter ton ordinateur qui marche encore (même s'il consomme 3x plus) est une mauvaise affaire sur le plan de l'environnement)

          Tu as raison.
          Ce qui peut être intelligent, c'est si tu as besoin de changer de machine pour des besoins réels (autonomie plus importante, ou plus de puissance vis à vis du besoin), tu peux donner ou revendre ta vieille machine pour qu'elle finisse sa vie dans une association, une personne lambda voire des pays où les machines d'il y a 5 ans sont du haut de gamme. Et avec ça tu peux te payer une machine qui consomme moins sans pour autant être néfaste pour l'environnement (car ta machine continue du vivre et d'être utilisée correctement).

          Rappelons aussi que le problème n'est pas qu'un problème d'écologie (i.e. comment l'homme souille son environnement) mais de durabilité de nos sociétés (quand il n'y aura plus de pétrole ni de métaux, nos acquis sociaux et notre civilisation ne feront pas long feu… Notons aussi que l'image "on a du pétrole pour 40 ans" est fausse : on va avoir du pétrole pour 40 ans… avec un rythme qui décroît et donc des récessions très fréquentes à partir du pic/plateau - qui est imminent !)

          Bien avant la destruction de nos sociétés il y aura des changements qui vont induire des comportements différents.
          Aujourd'hui en Europe le pétrole est cher, on cherche à diminuer son usage et sa dépendance et à limiter sa consommation personnelle au stricte nécessaire. Le pétrole va augmenter en prix, c'est une certitude et dépassera probablement les 2€ de moyenne d'ici 10-20 ans (sans inflation). Tu crois qu’à ce prix les gens vont consommer de la même manière qu'aujourd'hui ? cela va changer.
          De même pour les métaux, d'autant plus que aujourd'hui on pourrait remplacer certains métaux rares par d'autres qui sont très abondants (comme le fer) sans grand changement. Le fer est moins intéressant que le cuivre mais pour certains usages il pourrait très avantageusement le remplacer, si cela serait nécessaire.

          Normalement pour toute les prévision de durée de vie d'extraction d'une matière première cela se base sur :
          -La consommation actuelle de la matière, ce qui augmente aujourd'hui pour l'ensemble d'entre eux mais pourrait baisser demain (produits de substitutions, économies personnelles ou à l'échelle du monde, augmentation du recyclage, etc.)
          -Sur le prix actuel et la rentabilité d'extraction.
          -À la technologie actuelle (et oui si on améliore les technologies on peut extraire plus de ressources de manière rentable).

          En effet, les études se gardent de projeter les possibilités d’extraire certaines sources qui sont aujourd'hui inabordables mais pourrait un jour l'être. Avec le pétrole à 1€ en Europe, il n'était pas rentable de puiser dans les sables bitumeux du Canada pour extraire du pétrole alors que aujourd'hui c'est rentable.
          Sachant que ces matières premières, étant de plus en plus rares, sont de plus en plus chers, il y aura de plus en plus de sources qui vont pouvoir être exploité ce qui va faire durer la durée d'utilisation d'une ressource.

          Je suis conscient du problème et je ne la minimise pas (j'évite de gaspiller les métaux et le pétrole, et quand je peux je recycle ou réutilise des vieux appareils qui peuvent me convenir) mais dans ce discours souvent répété il y a des oublis notoires sur l’interprétation des études de ce type.

          • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

            Posté par . Évalué à 4.

            Aujourd'hui en Europe le pétrole est cher

            Comme c'est très bien expliqué dans la vidéo de J.M. Jancovici (que je cite souvent car il est très pédagogue, mais il n'est pas vraiment le seul) que j'ai mise en lien plus haut sur le pétrole : l'énergie ne vaut rien. Un litre d'essence contient à peu près 10 kWh d'énergie et tu payes ça un prix dérisoire si tu compares à ce que tu devrais payer pour avoir des "esclaves" qui pédaleraient pour générer la même énergie… Par ailleurs, le pétrole - en tendance longue - a augmenté moins vite que le pouvoir d'achat, et n'est toujours pas si cher que ça aujourd'hui (c'est vrai pour l'énergie en général : combien de temps dois-tu travailler pour te payer une tablette Android chinoise à 100 € ?). Dans le pétrole, on ne paye que le prix de l'extraction/raffinage/transport de la ressource. Personne ne paye la ressource elle-même (le pétrole était là, a mis des centaines de millions d'années à se former, et les personnes assises dessus le pompent gratuitement ! Idem pour les ressources metalliques : tout est gratuit !)

            Il me semble très possible que dans 10 ans le prix du pétrole soit très volatil, et celui de l'essence très supérieur à 2€/L. Pour amortir cela, il serait utile que nos gouvernements instaurent dès maintenant une taxe progressant plus vite que le pouvoir d'achat au lieu de subventionner ou faire baisser le prix à la pompe. Evidemment, c'est compliqué, car augmenter le prix de l'énergie signifie rogner (potentiellement significativement) sur le pouvoir d'achat des gens, générer du chômage et des situations sociales difficiles pour ceux qui ont déjà du mal à boucler leur fin de mois, etc. Mais cela dit

            • cette situation va se produire de toute façon. Si on ne l'organise pas, ça sera juste subi
            • il vaut mieux que des sous rentrent dès maintenant dans les caisses de l'état français pour aider à organiser la transition (et créer des emplois afférents), plutôt que d'aller dans les poches des pétroliers lorsqu'on subira la hausse réelle. D'ailleurs, forcer nos constructeurs Français à créer dès maintenant des véhicules légers (type 2CV) qui consomment 1 ou 2L / 100km pourrait bien leur éviter de faire faillite comme GM dans qq années…

            Bref, il me semble qu'aujourd'hui il n'y a pas d'alternative réelle à une combinaison efficacité+sobriété. Le côté "nouvelles technologies" / "renouvelables" restent des queues de cerises : tant qu'il faudra du lithium et du cobalt pour les batteries et du neodyme pour les éoliennes (ou des terres cultivables pour la biomasse et les agrocarburants, en compétition avec les cultures alimentaires) ça ne passera pas à l'échelle. Les gains de productivité (qui font qu'on vit bien mieux et bien plus nombreux qu'au XVIIe siècle) permis depuis le début de la révolution industrielle sont très largement dus à l'énergie abondante et pas chère (un ouvrier sur une chaîne de production peut produire beaucoup grâce aux machines infiniment plus puissantes que ses muscles… mais qui consomme de l'énergie !)

            d'autant plus que aujourd'hui on pourrait remplacer certains métaux rares par d'autres qui sont très abondants (comme le fer) sans grand changement

            "Sans grand changement" ? ça a besoin d'être argumenté et la question est complexe, car chaque métal a ses propriétés chimiques spécifiques (par exemple le zinc sert à lutter contre la corrosion - ça ne marche évidemment pas avec du fer… mais le zinc sera +/- épuisé dans environ 20 ans ! Et concernant le recyclage, les usages dispersifs (e.g. du zinc dans le dentifrice ou du cobalt dans les feux d'artifice) ne sont évidemment pas récupérables…)

            En effet, les études se gardent de projeter les possibilités d’extraire certaines sources qui sont aujourd'hui inabordables mais pourrait un jour l'être.

            Je suis d'accord que le prix d'une ressource influe sur la quantité des stocks accessibles de manière (économiquement) rentable. ça n'est d'ailleurs pas négligé par les gens qui s'intéressent à la question contrairement à ce que tu dis. Il n'empêche que si une ressource comme le pétrole devient limitée en volume, augmenter le prix n'augmente pas les volumes disponibles (qui sont tributaires des lois de la physique et de la géologie…) : si demain, il y a 10x moins de pétrole, tu auras 10x moins de transports au niveau macroscopique, et un PIB (donc un pouvoir d'achat moyen) divisé entre 10 et 20 ! (même si au niveau individuel, quelques personnes pourront toujours s'offrir cet accès au pétrole - dans la limite des volumes disponibles…).

            Enfin bref, ce n'est pas que j'entretienne forcément une vision apocalyptique de l'avenir, mais je trouverait salutaire qu'on réfléchisse tous et dès maintenant aux manières de moins (et mieux) consommer.

            • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je suis d'accord globalement de ce que tu dis sur le pétrole, je pense aussi qu'on devrait trouver des alternatives le plus tôt possible et que si ce n'est pas fait ça se fera de manière naturelle (et incontrôlable).

              Bref, il me semble qu'aujourd'hui il n'y a pas d'alternative réelle à une combinaison efficacité+sobriété. Le côté "nouvelles technologies" / "renouvelables" restent des queues de cerises : tant qu'il faudra du lithium et du cobalt pour les batteries et du neodyme pour les éoliennes (ou des terres cultivables pour la biomasse et les agrocarburants, en compétition avec les cultures alimentaires) ça ne passera pas à l'échelle. Les gains de productivité (qui font qu'on vit bien mieux et bien plus nombreux qu'au XVIIe siècle) permis depuis le début de la révolution industrielle sont très largement dus à l'énergie abondante et pas chère (un ouvrier sur une chaîne de production peut produire beaucoup grâce aux machines infiniment plus puissantes que ses muscles… mais qui consomme de l'énergie !)

              Le tout est de se dire qu'il n'y a pas qu'une solution pour résoudre le problème écologique. Le tout est de varier les ressources naturelles utilisées, les sources d'énergies et la diminution de consommation globale. La variété de ces solutions permet de ne pas réduire le niveau de vie sans pour autant polluer plus (et essayer même de polluer moins !). C'est comme croire que l'électricité sera 100% verte un jour, il faudra toujours des moyens de substitution plus sales derrière, pour les coups durs.

              "Sans grand changement" ? ça a besoin d'être argumenté et la question est complexe, car chaque métal a ses propriétés chimiques spécifiques (par exemple le zinc sert à lutter contre la corrosion - ça ne marche évidemment pas avec du fer… mais le zinc sera +/- épuisé dans environ 20 ans ! Et concernant le recyclage, les usages dispersifs (e.g. du zinc dans le dentifrice ou du cobalt dans les feux d'artifice) ne sont évidemment pas récupérables…)

              Ça dépend des métaux, le jour ou le zinc sera cher les zones ou c'est peu utile ou trop cher pour l'employer, ça disparaitra. Sans oublier qu'on peut penser que l'État un jour régule l'utilisation des métaux rares quand les prix seront très difficiles à gérer ce qui rallonge l'utilisation de tels matériaux. sans compter tout ce qu'on pourrait gagner en récupérant ce qui est inutile chez l'habitant et regorge de métaux intéressants.

              Je suis d'accord que le prix d'une ressource influe sur la quantité des stocks accessibles de manière (économiquement) rentable. ça n'est d'ailleurs pas négligé par les gens qui s'intéressent à la question contrairement à ce que tu dis.

              J'ai du lire une dizaine d'articles sur le sujets, provenant de linuxfr au détours d'une conversation ou d'ailleurs. Le phénomène que j'ai expliqué n'était que rarement exposé, et encore plus rarement correctement traité.
              Ravis de voir qu'il y a des études plus intéressantes que ça. Il n'empêche qu'il y a beaucoup de merdes sur ce sujet ailleurs (bon sur Internet, on peut trouver facilement plein de discours qui disent n'importe quoi sur tout aussi).

              • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

                Posté par . Évalué à 2.

                Le tout est de (…). La variété de ces solutions permet de ne pas réduire le niveau de vie sans pour autant polluer plus

                Quel que soit le domaine, le tout n'est pas d'avoir une idée ni même qu'elle soit implémentable en lab, mais bien qu'elle passe à l'échelle ! Et là, on ne peut pas se passer d'une analyse un peu chiffrée… (par ailleurs, il faut distinguer les problématiques d'éfficacité et de sobriété. Il est en théorie très facile de régler beaucoup de problèmes par la sobriété… sauf que "sobriété" peut signifier davantage que "se passer uniquement du superflu" (rappelons notamment qu'au début du siècle dernier, nous étions beaucoup moins nombreux…)).

                Donc: se méfier des conclusions simples et des affirmations du type ("permet de ne pas réduire le niveau de vie sans pour autant polluer plus") non appuyées sur des chiffres. Cet excellent bouquin sous licence CC BY-NC-SA constitue une très bonne base de départ pour avoir des ordres de grandeur en tête.

                le jour ou le zinc sera cher les zones ou c'est peu utile ou trop cher pour l'employer, ça disparaitra

                Ouais, et tous ses usages avec… (c'est pas comme si l'acier galvanisé n'avait que peu d'usages indispensables)
                Il faut arrêter de croire qu'on n'a que des usages superflus et que "on fera bien sans", sans rentrer dans le détail. Notre monde est très interdépendant.

                J'ai du lire une dizaine d'articles sur le sujets, provenant de linuxfr au détours d'une conversation ou d'ailleurs. Le phénomène que j'ai expliqué n'était que rarement exposé, et encore plus rarement correctement traité.

                Petite précision : l'argument s'applique uniquement à l'aspect économiquement rentable d'une extraction. Il existe une autre limite, qui concerne l'aspect énergétiquement rentable ou non : si extraire le pétrole profond nécessite plus d'énergie que ça n'en apporte, ce n'est évidemment plus une source d'énergie ! (tout au plus, c'est une matière, par exemple pour du plastique…)

            • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

              Posté par . Évalué à -2.

              tu as des preuves que le petrole c'est forme en aussi longtemps ?
              regardes les clarates de methane
              pour le petrole la suite c'est les micro-algues ou cyanobacterie ogm mais ça on a pas le droit en france donc on fait en espagne

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Euh, s'il n'y a plus de clients, le prix baisse ! Le prix s'ajuste pour que tout soit vendu, hein, sinon c'est simplement que les vendeurs ne veulent pas vraiment vendre.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 4.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Quand stocker coûte plus cher que de vendre à perte, tu vends à perte. Donc le prix sera en dessous du coût de production. Ceci dit, entre la production et la vente finale, des intermédiaires se sucrent.

                  Ah, et un exemple concret : les agriculteurs vendent régulièrement en dessous de leurs coûts de production. Quand le marché n'est pas demandeur, il faut bien se débarrasser de produits qui risquent de pourrir.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 3.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Pour le pétrole, on le brûle donc il est perdu, mais pour les métaux, je ne suis pas certain que cette inquiétude à propos de leur épuisement soit justifié. Lorsque ces métaux naturels seront devenus assez rares, les décharges où on entasse actuellement les appareils usagés ne deviendront-elles pas des mines compétitives face aux mines classiques ?

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Vraiment ? Si on a mélangé des métaux pour faire des alliages, c'est qu'on a une utilisé pour ces alliages : ne peut-on pas les utiliser tels quels ? Genre, fondre un vieux clou en laiton pour en faire… un autre machin en laiton ?

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à 2.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/10/12 à 08:08.

                Vraiment ? Si on a mélangé des métaux pour faire des alliages, c'est qu'on a une utilisé pour ces alliages : ne peut-on pas les utiliser tels quels ? Genre, fondre un vieux clou en laiton pour en faire… un autre machin en laiton ?

                Pour faire un alliage en laiton il faut un four chauffant au moins à 1000°C.
                Les fonderies, en ce moment des personnes se battent pour ne pas les éteindre…
                Il y a les fours à arc… mais bon, ce n'est pas la même échelle.

                Ensuite, le laiton c'est un alliage entre du cuivre et du zinc en proportion variable (avec parfois d'autres éléments), si tu mets tous "les clous" et autres objets en laiton pour recycler ( avec des impuretés) dans le creuset… tu auras un alliage "batard" qui ne trouvera pas forcément preneur (dureté, usinage, etc…)

          • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

            Posté par . Évalué à 3.

            Sur le principe, ça se défend en partie. Cela dit l'excellent livre "quel futur pour les métaux ?" et la vidéo de présentation de l'auteur montrent bien les limites du recyclage - notamment à cause des usages dispersifs, de la perte de qualité/pureté des éléments récupérés, et de l'énergie que nécessite leur retraitement (ou leur extraction).

      • [^] # Re: [X] je change de machine moins souvent

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 02/10/12 à 12:30.

        Allons, tu n'as pas entendu parler du Green It©® ?
        Au contraire, il faut changer d'ordinateur très souvent car les derniers fabriqués consomment moins d'électricité!

        Les gens qui font du green* disent que chaque économie induite par un saut technologique est aussitôt engloutie par l'augmentation du confort/service nouveau fourni… Les TV consomment moins à écran de taille comparable mais elles ont doublé de taille (et n'ont plus de bouton OFF).

        edit: ortho

  • # Je savais pas trop quoi repondre...

    Posté par . Évalué à 1.

    Difficile de répondre,généralement OSEF, mais parfois je voudrais utiliser l'"hibernation" mais ça marche jamais ( Sur ma tour avec un carte mère asus et sur mon eepc asus je perd le wifi en sortie de veille et sur mon HP/Compaq je perd le clavier en plus) du coup c'est extinction complète pour les portables sinon c'est toujours allumé pour la tour.

    Franchement si y'a bien une chose de foireuse sous linux, c'est bien l'ACPI. Mais bon comme je m'en fout carrément ,je me suis jamais vraiment penché sur le sujet.

  • # des véhicules légers (type 2CV)

    Posté par . Évalué à -4.

    des véhicules légers (type 2CV) qui consomment 1 ou 2L / 100km

    Une 2CV consomme 6,44 L / 100 km c est ICI
    Les verts on toujours une longueur d'avance sur la bêtise humaine.

    Les ordinateurs qui consomme moins c'est bien pour l'utilisateur mais pas pour la planète.
    Je garde mes ordi jusqu'à ce que je puisse plus les réparer et la je les démontes pour en réparer d'autre la c'est écologique.
    Ma dernier tour qui étais en EISA que j'ai démonter l'année dernier étais un 386 SX 33.

    ci non, j'ai répondu que j'éteint l'ordi parce que la mise en veille avec ATI c'est la croix et la bannière pour afficher le bureau.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

      Posté par . Évalué à 7.

      forcer nos constructeurs Français à créer dès maintenant des véhicules légers (type 2CV) qui consomment 1 ou 2L / 100km

      En matière de bêtise humaine… non, rien.

    • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Expliquons…

      Avec les progrès technologiques, il doit être possible de créer des véhicules destinés à l'usage urbain faisant dans les 500 kg et ne consommant que 1 ou 2 l aux 100 km, ce qui correspond au concept de la 2CV pour la technologie de l'époque.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

        Posté par . Évalué à 4.

        Avec les progrès technologiques, il doit être possible de créer des véhicules destinés à l'usage urbain faisant dans les 500 kg et ne consommant que 1 ou 2 l aux 100 km, ce qui correspond au concept de la 2CV pour la technologie de l'époque.

        Pour le milieu urbain, le véhicule léger est le problème pour la consommation. D'ailleurs, si on cherche vraiment à quantifier, on devrait plutôt parler de consommation moyenne par personne ( l /(km. personne)).
        La meilleur façon de diminuer la consommation en ville, c'est de densifier celle-ci en habitats et de développer le transport type poids "lourds" (genre bus).
        Le problème en ville pour un moteur thermique à explosion, c'est les phases d’accélération, et de freinage répétitifs. Ces phases augmentent d'autant que le trafic est dense.

        Si on cherche à quantifier un peu:

        En moyenne, une moto consommerait 7l au 100 ( je ne suis pas motard mais mon amie l'est). Bien sûr, ça dépend du type de moteur, du type de conduite, etc… En gros ça peut monter bien jusqu'à 10l au 100 suivant le motard et la moto; prendre 7l au 100 c'est pas trop déconnant…tout ce là pour 1 personne (rarement des motards en ville avec un passager).

        En moyenne, une voiture en ville peut consommer jusqu'à 5 à 6l au 100, suivant les modèles et le type du conducteur on peut monter facile jusqu'à 12l au 100km.
        En moyenne, la consommation par personne varie entre 6l et 1.4l ( 1personne et 4 personnes).

        La consommation d'un bus (75 places à une dizaine de places) varie en ville entre 30l et 50l au 100 km. Comme d'habitude, ça dépend du chauffeur, du modèle de bus, etc…
        On remarque que, pour un bus prenant en moyenne une dizaine de personnes, on passe de 3 à 5l au 100km par personne. Si on augmente la quantité de passagers, cette valeur diminue d'autant…
        Pour un transporteur en ville, son but c'est de minimiser sa consommation et le cout total de son parc de bus ( c'est à dire le moins de bus possible utilisés efficacement ).
        Cela étant dit, on pourrait adapter le type de bus en fonction de horaires: heures de pointe, bus 75 places et heures creuses bus 10 places consommant moins. Mais le problème de cette méthode, c'est l'investissement couteuse pour le transporteur dans son parc (qu'il faudra rentabiliser).
        Le mieux serait d'adapter une fréquence de bus suivant les heures pleines ou creuses ( un bus tous les 5 minutes en heures pleines et tous les quarts/demi heures en heures creuses). C'est ce qui se fait à l'heure actuelle.

        Si on diminue le trafic urbain, il y aura moins de véhicule ayant une forte consommation (donc globalement moins de consommation) et donc moins de phases d'accélération et de freinages (donc une diminution de la consommation).
        On si densifie l'habitation, les lieux de travail, etc… on augmente la possibilité d'avoir plus de personnes montant dans un bus.

        C'est mon opinion, mais je pense que l'optimisation de la consommation ne passe forcément à l’amélioration systématique de la techno automobile. On pourrait avoir des améliorations plus rapide autrement.

        • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

          Posté par . Évalué à 0.

          En moyenne, une moto consommerait 7l au 100 ( je ne suis pas motard mais mon amie l'est). Bien sûr, ça dépend du type de moteur, du type de conduite, etc… En gros ça peut monter bien jusqu'à 10l au 100 suivant le motard et la moto; prendre 7l au 100 c'est pas trop déconnant…tout ce là pour 1 personne (rarement des motards en ville avec un passager).

          Relativement si. Les 600/650 font maintenant dans les 5/5.5 litres voire moins pour les plus modernes et hormis quelques motos particulières dont l’usage urbain n'est pas des plus agréable, la conso des gros cubes a très largement chuté entre 6 et 7 litres (au cent bien sur). Les normes Euro y sont pour beaucoup.
          Enfin les scooters archi majoritaire en zone urbaine sont de petites cylindrées avec des consommation tournant plutôt du coté des 4 à 5 litres, voire moins pour les 125 (environ 35% du marché).

          • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

            Posté par . Évalué à 1.

            Relativement si. Les 600/650 font maintenant dans les 5/5.5 litres voire moins pour les plus modernes et hormis quelques motos particulières dont l’usage urbain n'est pas des plus agréable, la conso des gros cubes a très largement chuté entre 6 et 7 litres (au cent bien sur). Les normes Euro y sont pour beaucoup.
            Enfin les scooters archi majoritaire en zone urbaine sont de petites cylindrées avec des consommation tournant plutôt du coté des 4 à 5 litres, voire moins pour les 125 (environ 35% du marché).
            Je parlais bien d'utilisation en milieu urbain.
            Sinon, je me suis fendu d'un moto magazine (fevrier 2012) de ma meuf. Avec la comparaison de quelques 600/650cm3 (à part la ducati qui frôle les 700):

            • Ducati 696 Monster
            • Honda CBF 600N
            • Kawazaki ER-6N
            • Suzuki 650 Gladius
            • Yamaha XJ6 N

            Pour leur test la consommation moyenne tourne entre 5.5 et 6L (à part pour la suzuki à 5.L)
            Leur essai, je ne sais pas où ils les ont fait mais c'est surement pas en ville ( ils ont testé les reprises et les consommations à 130km/h).
            En ville, la consommation peut facilement monter entre 15 et 20% ( certain estiment même à 30%) de la consommation moyenne.
            Je ne pense pas déconner avec mes chiffres (et je ne parle pas des bonnes grosses cylindrée).

            Je n'avais pas effectivement regardé les scooters:
            Pour les scooters, j'ai regardé les tests (motomag sur le net) d'un X-max yamaha 125cm3, ils affirment 4L en ville (de même pour les piaggo 125).

            Au final, ça ne change en rien à l'argumentation.
            on prend la trentaine de passagers d'un bus qui consomme en gros 30L au 100 (et je ne parle pas d'un bus optimisé en consommation, je donne juste un ordre de grandeur), et on les met tous en scooters… la conso totale en scooter restera supérieure à celle d'un bus (pour un même circuit urbain).

            J'ai rien contre les motards, mais leur véhicule reste quand même un objet pour se faire plaisir.

            • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

              Posté par . Évalué à 1.

              Sinon, je me suis fendu d'un moto magazine (fevrier 2012) de ma meuf. Avec la comparaison de quelques 600/650cm3 (à part la ducati qui frôle les 700). Pour leur test la consommation moyenne tourne entre 5.5 et 6L (à part pour la suzuki à 5.L)

              Je l'ai déjà écrit ici, la consommation moyenne réalisé par des essayeurs professionnels moto (mais aussi certainement en auto), n'a rien à voir avec la consommation moyenne de l'utilisateur lambda de deux roues au quotidien. Lors des essais, ils triturent a fond des véhicules non ou peu rodés pour pouvoir en quelques kilomètres, avoir une idée précise des forces et faiblesses des véhicules testés.

              De plus et c'est valable pour beaucoup de véhicules aux normes Euro 3 et plus, la consommation est énormément lissée par les systèmes d'injection/allumage modernes, comprendre la plage entre la consommation mini et maxi est très resserrée, beaucoup plus qu'avant, donc le plus 20 à 30 % est totalement faux. Pour donner des chiffres, sur un 650 kawa (Versys même moteur que l'ER-6) sur 50 000 km la consommation mini a été de 4,2 litres et la maxi 6.5 litres (Journée circuit) et la moyenne à 5 litres.

              Enfin, le marché du 2 roues est devenu un marché de mobilité urbaine, les chiffres des ventes sont disponibles et ils sont très clair, les scooters dominent de la tête et des épaules le marché des 125 et commencent à se tailler une très belle part dans le marché gros cube.

              Les derniers comptages effectués en région parisienne font état de pics à 40% de deux roues en périodes de pointe. Ce n'est pas pour se faire plaisir, mais pour répondre à un réel besoin de mobilité que les transports en communs, bus compris, n'offrent pour l'instant pas; indépendamment de l'aspect économie d’énergie.

              • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/10/12 à 16:42.

                De plus et c'est valable pour beaucoup de véhicules aux normes Euro 3 et plus, la consommation est énormément lissée par les systèmes d'injection/allumage modernes, comprendre la plage entre la plage entre la consommation mini et maxi est très resserrée, beaucoup plus qu'avant

                Les normes EurosN concernent les émissions à gaz "toxiques" et polluant ( ne prend pas en compte l'émission de dioxyde de carbone). Peux-tu me dire comment tu fais pour passer de la quantité d’émission de ces gaz aux km (ou aux kWh) à la consommation d'un véhicule?

                le plus 20 à 30 % est totalement faux.

                Sources?

                Pour donner des chiffres, sur un 650 kawa (Versys même moteur que l'ER-6) sur 50 000 km la consommation mini a été de 4,2 litres et la maxi 6.5 litres (Journée circuit) et la moyenne à 5 litres.

                Une source que je peux lire?
                Journée circuit, que cela veut-il dire? test sur circuit? y-a-t-il des phases d'accélération douces et rapides sur au moins 2km ( compter une bonne vingtaine de fois) ?

                Enfin, le marché du 2 roues est devenu un marché de mobilité urbaine, les chiffres des ventes sont disponibles et ils sont très clair, les scooters dominent de la tête et des épaules le marché des 125 et commencent à se tailler une très belle part dans le marché gros cube.

                Ta source signale une baisse globale du marché…avec une augmentation pour les gros cube pour la période estivale!( été, vacance, plaisir, toussa,…)

                J'ai une source de 2008 venant du ministère du développement durable concernant
                Localisation des ménages et usage de l’automobile.
                On y apprend comment suivant les contextes, les personnes utilisent un véhicule motorisé (2 roues compris) en zone urbaine. Les personnes utilisant la moto/scooters sont négligeables par rapport à celle avec la voiture.
                La moto reste un plaisir, il suffit de comparer d'une part le prix, le prix de l'assurance, de la commodité de l'appareil, de la possibilité de transport de personnes, et les vols, la consommation.

                Les derniers comptages effectués en région parisienne font état de pics à 40% de deux roues en périodes de pointe. Ce n'est pas pour se faire plaisir, mais pour répondre à un réel besoin de mobilité que les transports en communs, bus compris, n'offrent pour l'instant pas; indépendamment de l'aspect économie d’énergie.

                Source pour le pic à 40%? d'ailleurs un pic de quoi? sur la durée de l'accélération? Combien dure ce pic? Combien y-a-t-il de pics sur un parcours urbain à trafic dense?
                Et si la moto c'est pour se faire plaisir ( même le lien que tu me donnes confirme cela)!
                Je ne dis pas non plus que l'on ne peut pas améliorer l'efficacité du transport commun… mais ce que l'on constate c'est surtout que les gens en ville préfère utiliser un engin motorisé pour faire en gros 2 km ( 33% de déplacement pour la source que je donne); sachant que dans la zone dense, il y a un transport en commun à moins de 100m.
                Un bus en consommation par personne fera toujours moins (en tout cas en période dense).

                Les constructeurs se plaignent du calendrier de mise en vigueur des normes EurosN (trop dur) et demandent des reports. La R&D coute également bonbon…
                Si on veut mutualiser le cout de la consommation en essence, je dis que l'aménagement du territoire, et l'optimisation des moyens de transport ( qui sont pas trop trop mal en moyenne)
                sont plus profitables que de forcer et espérer que les constructeurs améliorent les engins.

                • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Les normes EurosN concernent les émissions à gaz "toxiques" et polluant ( ne prend pas en compte l'émission de dioxyde de carbone). Peux-tu me dire comment tu fais pour passer de la quantité d’émission de ces gaz aux km (ou aux kWh) à la consommation d'un véhicule?

                  La manière de réduire les émissions polluantes est en lien direct avec la gestion de la consommation, car on utilise en général des mélanges pauvres qui justement ont aussi pour effet de diminuer la consommation. (http://eric.cabrol.free.fr/Moteur/carburation.html)

                  Pour la conso de la Versys, les sources sont personnelles et privées. Elle n'en sont pas moins juste et exhaustives, bien plus qu'un essai sur 300 km de motomag, moto-journal ou autres.

                  Journée circuit, que cela veut-il dire? test sur circuit? y-a-t-il des phases d'accélération douces et rapides sur au moins 2km ( compter une bonne vingtaine de fois) ?

                  Une journée circuit, c'est une location de circuit via un organisateur, et tu as 6 ou 7 fois 20 minutes de roulage… à fond ! Soit environ de 200 à 300 km dans la journée. C'est la configuration dans laquelle un véhicule consomme le plus.

                  Ta source signale une baisse globale du marché…avec une augmentation pour les gros cube pour la période estivale!( été, vacance, plaisir, toussa,…)

                  Le marché automobile est tout aussi saisonnier que le marché du deux roues. Il y a plus de déplacements en été qu'en hiver.

                  Source pour le pic à 40%? d'ailleurs un pic de quoi? sur la durée de l'accélération? Combien dure ce pic? Combien y-a-t-il de pics sur un parcours urbain à trafic dense?

                  C'est une étude faite par la DRIEA, je ne l'ai pas retrouvé sur leur site, néanmoins on peut en lire quelques infos ici ou également dans le motomag de ce mois.
                  Il s'agit d'un comptage de véhicules sur certaines autoroutes autour de Paris dans laquelle est relevé la proportion de deux roues motorisées en fonction de l'heure, dans les deux sens Paris -> Province et Province -> Paris. Aux heures de pointe, la proportion de 2 roues motorisés frôle les 40 %. Je veux bien que les franciliens aient des loisirs étranges, mais je doute qu'ils fassent des ronds sur autoroutes urbaines aux heures de pointe par pur loisir. Ces valeurs montrent juste que le commuting en deux roues motorisés n'est pas un épiphénomène destiné aux motards désireux de se faire plaisir avec un gros cube, mais un réel besoin de mobilité d'une partie importante de la population permettant de gagner du temps.

                  Si les gens prennent des véhicules individuels, c'est que majoritairement les transports en commun mêmes proches ne répondent pas à leur besoins. Par exemple, j'ai assez peu vu de poussettes dans les bus aux heures de pointe, et elles sont en général assez rares dans le métro/RER à cause entres autres des innombrables escaliers.

                  Si on veut mutualiser le cout de la consommation en essence, je dis que l'aménagement du territoire, et l'optimisation des moyens de transport ( qui sont pas trop trop mal en moyenne) sont plus profitables que de forcer et espérer que les constructeurs améliorent les engins.

                  L'aménagement du territoire et l'optimisation des moyens de transports sont des charges lourdes pour l'état, l'amélioration du transport individuel motorisé ou pas d'ailleurs est à la charge des constructeurs et des particuliers, mais dans tous les cas l'état touche la TVA et les taxes sur les carburants. Au vu de la conjoncture, je te laisse le soin d'apprécier dans quel sens risque de pencher la balance.

        • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

          Posté par . Évalué à 1.

          Je pense aussi que l'augmentation du télétravail (pour tout ce qui est paperasse/intellectuel/administratif) et des incitations pour encourager l'étalement des horaires entre entreprises ou entre employés (pour que tout le monde ne commence pas en même temps et ne termine pas en même temps) est de nature à réduire le problème des heures pleines…

    • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

      Posté par . Évalué à 1.

      Une 2CV consomme 6,44 L / 100 km

      Ou comment pinailler sur la forme… (évidemment, la 2CV est un modèle passé, évidemment elle consommait plus que 2L/100km. Par contre on a fait des progrès entre-temps : "La voiture de 1950 : 375 cm3 de cylindrée, 9 CV de puissance, 60 km/h, 500 kg, et une consommation de 4,5 litres aux 100", "La voiture de 2008 : 1.400 cm3 de cylindrée, 70 CV de puissance, 160 km/h, 1.000 kg, et une consommation de 5 à 6 litres aux 100").
      Donc, je pense qu'on devrait savoir faire des voitures plus légères / moins rapides / plus rustiques que celles d'aujourd'hui, et qui consomment au moins deux fois moins. (il n'y a qu'à voir le succès de la Logan pour voir que les gens sont demandeurs de voitures plus simples, avec moins de gadgets, plus faciles à réparer, et… moins chères ! Mais la Logan est beaucoup trop "conventionnelle" et trop lourde). Après, on risque d'objecter que la carrosserie est importante pour la sécurité, mais on ne peut pas tout avoir…

      Les ordinateurs qui consomme moins c'est bien pour l'utilisateur mais pas pour la planète. Je garde mes ordi jusqu'à ce que je puisse plus les réparer et la je les démontes pour en réparer d'autre la c'est écologique.

      Là dessus on est d'accord (c'est ce que je dis depuis le début) : le bilan énergétique d'un ordinateur (ou autre gadget électronique) provient de sa conception bien davantage que de sa consommation, et donc il faut prolonger leur durée de vie autant que possible (ce qui n'est pas forcément vrai pour d'autres domaines : il peut être souhaitable d'envoyer des véhicules énergivores/polluants à la casse et de concevoir des véhicules légers à la place - en recyclant autant de matières premières que possible au passage !)

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: des véhicules légers (type 2CV)

          Posté par . Évalué à 1.

          On ne peut pourtant pas nier que l'énergie cinétique d'un véhicule d'une tonne soit double de celle d'un véhicule de 500kg (et que ça dépend aussi du carré de la vitesse. E=m*v²/2). Donc un véhicule léger qui n'irait pas à plus de 100km/h doit logiquement consommer moins ! (surtout en ville, où on passe son temps à accélérer/freiner/accélérer…)

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 06/10/12 à 23:59.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Ma machine est toujours allumée car toujours occupée

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand je ne suis pas devant ma machine, elle recompile entièrement ma Gentoo avec des nouvelles options pour mieux gérer l'énergie. Ainsi, j'ai un système plus écolo.

  • # Ça dépend

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Pour ma part je mets en veille lorsque durant la journée je laisse l'ordinateur seul pendant quelques heures avant de pouvoir le réutiliser rapidement, et j’éteins en générale les soirs ( et débranche le chargeur ), afin qu'il soit de nouveau tout frais pour la journée suivante. Je vois que d’après certains commentaires la mise ne veille est difficile avec les systèmes GNU/linux, concernant mon cas tout est fonctionnel sans réglage, j'ai de la chance!

    Et oui aussi j'active la mise en veille de l'écran automatique au bout de 15 minutes, la vrai mise en veille pas des trucs qui bougent sur l'écran bien entendu. Je suis persuadé que l'écran bouffe beaucoup plus que le reste de la machine qui reste inactive.

    Cordialement.

  • # OSEF

    Posté par . Évalué à 3.

    OSEF parceque cela fait 'bien longtemps' que j'ai laissé les tours sun, dell et autre ibm ppc au recyclage. Mes machines sont donc du genre économe, par définition (un laptop 17' comme station, un acer aspire on reconverti en routeur et un mcp7a-ion comme media-center). Bon voilà quoi, des giga de ram a ne plus savoir qu'en faire, des cores en veux tu en voilà que même Gentoo n'arrive pas à faire chauffer, et un total de 75 watts en pleine charge. Bon, ça peut rester allumer 24/24, ça, mais j'éteins quant même le laptop, le +gros consommateur.
    3 machines, 75w = osef.

    • [^] # Re: OSEF

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ben le OSEF est très relatif : c'est financièrement négligeable aujourd'hui, ça ne le sera plus dans quelques années. Pour ma part, même le portable qui consomme 20w se met en veille : 2w c'est plus mieux négligeable que 20 ;-)

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: OSEF

      Posté par . Évalué à 1.

      génial.

      si 1 000 000 de personnes raisonnent comme toi (chiffre certainement pas déconnant à l'échelle d'un pays), on a 75MW qui partent en fumée. on doit pas etre loin de la production d'une petite centrale.

      mais OSEF :)

  • # Toujours allumé...

    Posté par . Évalué à 2.

    Indispensable vu que j'héberge un (petit) site web dessus…

  • # application de la physiques

    Posté par . Évalué à 3.

    on touche aux limites physiques

    Mais pour quoi les voitures sont de plus en plus lourds ?
    1T5 en moyenne alors que 20 ans en arrière elles étais a 1T2….

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

    Posté par . Évalué à 1.

    On remarque que, pour un bus prenant en moyenne une dizaine de personnes, on passe de 3 à 5l au 100km par personne. Si on augmente la quantité de passagers, cette valeur diminue d'autant…

    J'ai bien aimée le ( Si on augmente la quantité de passagers ), c'est ce qu'ils font gras au bus accordéon, et ci sa suffit pas, le dernier qui entre pousse les autres pour faire de la place tous comme dans le métro.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

      Posté par . Évalué à 4.

      Mon dieu…

      Fais un effort, apprends à écrire.

      Moi je t'embauche même pas comme chauffeur-livreur avec une orthographe si catastrophique. :(

      Ton avatar c'est Tux qui vient de lire un de tes commentaires ?

      • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/12 à 12:31.

        je t'embauche même pas comme chauffeur-livreur

        J'étais chauffeur PL en national et international pendant de nombreuses année et personne ne c'est plains de mon travail bien au contraire.
        Pour les faute, je fais tous les effort demander mais, je suis incurable de ce coter et pourtant comme j'aimerais ne plus faire autant de faute d'orthographe.

        Ton avatar

        OUI

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

        • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

          Posté par . Évalué à 3.

          J'étais chauffeur PL en national et international pendant de nombreuses année et personne ne c'est plains de mon travail bien au contraire.

          C'était il y a combien de temps ? J'ai pris cet exemple car il me semble qu'il y a de plus en plus de paperasse (paperasse électronique), comme dans un peu tous les métiers de nos jours.

          Bon après, dans le PL international tu peux pas non plus parler (encore moins écrire) dans toutes les langues.

          Qu'est-ce qui t'as poussé à arrêter ce métier ? L'éloignement ? Licenciement économique ?

          Pour les faute, je fais tous les effort demander

          Je ne crois pas. Tu pourrais commencer par te relire avant de poster.

          Par exemple, je prends une des fautes :

          J'ai bien aimée le ( Si on augmente la quantité de passagers ), c'est ce qu'ils font gras au bus accordéon, et ci sa suffit pas, le dernier qui entre pousse les autres pour faire de la place tous comme dans le métro.

          Visiblement tu connais le mot si, tu l'as bien écrit une première fois. La deuxième fois tu as vraiment hésité avec le mot ci ou tu ne t'es pas relu ?

          Pareil pour ça et sa. Tu veux me faire croire que tu ne fais pas la différence ?

          Vraiment, c'est pas pour me la péter que je te fais toutes ces remarques. J'essaie d'aider. Pour une licence ça passera jamais, à mon avis, je ne sais pas ce que les autres en pensent.

          • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

            Posté par . Évalué à 2.

            C'était il y a combien de temps ?

            J'ai arrête il y a 5 ans.

            il y a de plus en plus de paperasse

            Une signature une date a écrire beaucoup de calcul et ou case a cocher.

            tu peux pas non plus parler (encore moins écrire) dans toutes les langues.

            Je me débrouille, et avec un peut d'imagination j'arrive a lire le hongrois au grand étonnement des hongrois qui mon connu.

            Qu'est-ce qui t'as poussé à arrêter ce métier ?

            Sous payer depuis l'arrivée de l'euro et les 35 heures, je faisais 2x35 heures par semaines.

            Visiblement tu connais le mot si, tu l'as bien écrit une première fois.

            J'ai copié bêtement la premier fois et la deuxième fois j'ai hésité ne sachant pas quoi écrire.

            Pareil pour ça et sa. Tu veux me faire croire que tu ne fais pas la différence ?

            Je n'arrive pas a faire la différence entre ça, sa, si, çi et conjuguer correctement, c est ce qui ma poser de gros problème a l'école, je me suis arrêter en cm2 apres avoir redoubler 3 fois. :$

            Pour une licence ça passera jamais

            Oui et je suis bien conscient de ce gros problème et il faut savoir lire écrire et parler l'anglais business, je suis débutant confirmer en anglais.

            Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

            • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu es au bon endroit pour prendre des cours de français… les linuxfrien sont pointilleux, et à force on progresse. Même moi, et je partais de très loin, j’ai fait beaucoup de progrès.

            • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

              Posté par . Évalué à 3.

              Je n'arrive pas a faire la différence entre ça, sa, si, çi et conjuguer correctement, c est ce qui ma poser de gros problème a l'école, je me suis arrêter en cm2 apres avoir redoubler 3 fois. :$

              Il va falloir t'y remettre. Par exemple avec l'AFPA.

              http://www.afpa.fr/formations/les-offres-de-formation-et-vae/remise-a-niveau-a-distance/fiche/1355/objectif/les-bases-du-francais.html?url=&xtor=

              C'est sûr que c'est pas ce qui te fera bouffer, va falloir bosser le soir après une journée de boulot si tu en trouves un. Mais sans ça, ça me paraît compliqué.

              D'ailleurs tu as fait comment pour avoir ton baccalauréat en ayant arrêté en cm2 ? Parce qu'il en faut un pour s'inscrire en licence STS… Tu as un bac pro transport ? Sinon je ne sais pas si un contrat de professionnalisation sera suffisant.

              • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                Posté par . Évalué à 1.

                tu as fait comment pour avoir ton baccalauréat en ayant arrêté en cm2 ?

                Je suis passée par l'AFPA pour obtenir un bac-pro (Technicien informatique) et une année supplémentaire pour avoir un BTS (Technicien supérieur)

                je ne sais pas si un contrat de professionnalisation sera suffisant.

                Pour apprendre a écrire correctement non, apprendre l'anglais j'ai peut-être un peu d'espoir quoi que.

                Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Bah voilà ! Tu vois qu'en te relisant tu fais nettement moins de fautes. J'en vois que deux :

                  Je suis passé (sans e à moins que tu sois une femme)

                  Pour apprendre à écrire (accent sur le a)

                  En tous cas, malgré ces deux fautes, c'est nettement moins la galère à lire. Merci.

                  • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Tu vois qu'en te relisant

                    Coup de chance, j'utilise une pièce de monnaie et je fais pile ou face, et sa marche. :)

                    à moins que tu sois une femme

                    non non, je suis bien un homme.

                    c'est nettement moins la galère à lire. Merci.

                    De rien.

                    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

          • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

            Posté par . Évalué à 2.

            J'ai pris cet exemple car il me semble qu'il y a de plus en plus de paperasse

            Genre.

            • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

              Posté par . Évalué à 2.

              C'était il y a combien de temps ? J'ai pris cet exemple car il me semble qu'il y a de plus en plus de paperasse (paperasse électronique), comme dans un peu tous les métiers de nos jours.

              Je savais vraiment pas que hitmanu avait été chauffeur. Et sinon qu'est-ce que tu sous-entends ?

              • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                Posté par . Évalué à 1.

                Ils ont transfère la paperasse de la secrétaire à l'employer.

                Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

              • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/12 à 18:43.

                Je sous-entends que tu as choisi cet exemple parce que c'est un métier où la grande majorité des gens n'ont pas fait d'études, et ont souvent un niveau déplorable en français.

                Faut pas se leurrer, la plupart n'ont que très peu de culture « intellectuelle » (je ne sais pas comment qualifier la culture élitiste en opposition à la culture de masse) et n'ont pas cherché à inventer le bidon de deux litres. Je le sais, je suis pompiste/livreur de gaz.

                • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je pense qu'il à choisi chauffeur comme il aurait pu choisir Technicien de surface.

                  Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

                • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Mon propos est que dans tous les métiers, savoir lire, parler, et écrire français, savoir s'exprimer de manière claire par écrit, prend une place de plus en plus importante. Même dans des métiers où on pense à priori que ça ne sert à rien, comme conduire un camion, faire le ménage ou que sais-je encore.

                  Si un technicien de surfaces[1] doit laisser un mot au client, faire une note de service pour remonter certains problèmes, ou exprimer ses besoins en matériel et produits divers, qu'il sache le faire lui-même sans avoir à le dicter à un contre-maître, c'est mieux. Le contre-maître a plus de temps pour faire des devis. Même chose pour un employé qui met des trucs dans des cartons toute la journée dans une usine ou creuse des trous dans une route.

                  Alors à part encore peut-être pour ramasser des fruits et des légumes en étant payé au kilo ce n'est pas un critère, entre deux techniciens de surfaces qui bossent à la même vitesse, entre celui qui écrit comme un goret et celui qu'on arrive à lire sans faire un effort intellectuel pesant, je choisi le deuxième sans hésiter.

                  je ne sais pas comment qualifier la culture élitiste en opposition à la culture de masse

                  Tu viens de le faire non (élitiste vs. de masse) ? Enfin, il y a aussi la culture « courante » qui vient se placer entre celle des élites et celle des masses abruties.

                  Bref, un bon chauffeur routier international devrait être capable de parler 2 ou 3 langues, voir plus, et ça passe souvent par une maîtrise de l'écrit dans sa langue natale.

                  Je le sais, je suis pompiste/livreur de gaz.

                  Et tu sais écrire correctement, c'est fou ? Peut-être que :

                  la plupart n'ont que très peu de culture « intellectuelle »

                  est sûrement un fait. Ce n'est pas pour ça que ça doit le rester et que ce n'est pas un handicape pour la société.

                  [1] Je préfère le terme « agent de propreté » et je suis loin de dénigrer ce métier, je l'ai moi-même fait, et je me demande ce que les informaticiens (ou autres travailleurs « intellectuels ») diraient si ils devaient faire le ménage eux-mêmes dans leur bureau. Il est également intéressant de constater la confiance tacite envers ses travailleurs (basée sur leur réputation d'ignorance ?), qui ont souvent, dans beaucoup d'entreprises, un accès physique aux machines ou aux dossiers, bien tranquille entre 3h et 6h du matin…

                  • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    entre deux techniciens de surfaces qui bossent à la même vitesse, entre celui qui écrit comme un goret et celui qu'on arrive à lire sans faire un effort intellectuel pesant, je choisi le deuxième sans hésiter.

                    Moi aussi.

                    Tu viens de le faire non (élitiste vs. de masse) ? Enfin, il y a aussi la culture « courante » qui vient se placer entre celle des élites et celle des masses abruties.

                    C'était pour préciser que j'aime pas trop l'adjectif que j'ai employé « élitiste » mais que j'ai pas trouvé mieux. Je pensais à ce que tu appelles sûrement le « culture courante », soit lire des journaux bien écrits, des livres classiques et/ou pour lesquels il faut brancher le cerveau, s'intéresser à la musique qui n'est pas matraquée sur les ondes et à des mouvements sociaux-culturels qui ammènent au débat.

                    Bref, un bon chauffeur routier international devrait être capable de parler 2 ou 3 langues, voir plus, et ça passe souvent par une maîtrise de l'écrit dans sa langue natale.

                    J'en ai croisé beaucoup de mauvais alors, qui ne parlent pas un mot de français. Heureusement, la plupart parlent anglais mieux que moi, on se comprend.

                    Je le sais, je suis pompiste/livreur de gaz.

                    Et tu sais écrire correctement, c'est fou ? Peut-être que :

                    J'ai eu la chance de faire quelques études. Par contre je le cache un peu pour pas qu'on se moque trop de moi, c'est de bonne guerre.

                    la plupart n'ont que très peu de culture « intellectuelle »

                    est sûrement un fait. Ce n'est pas pour ça que ça doit le rester et que ce n'est pas un handicape pour la société.

                    C'est un fait, j'en suis sûr. Je ne moraliserais pas là-dessus, savoir si c'est bien ou mal, un handicap ou pas, j'ai pas vraiment d'avis sur la question. Ça n'empêche personne d'être sympas, les entreprises de tourner et les familles de fonctionner en tous cas.

                    • [^] # Re: Pouuuusssssser y a encore de la plaaaaace.

                      Posté par . Évalué à 1.

                      je le cache un peu pour pas qu'on se moque trop de moi

                      Ce moquer de quelle qu'un qui a fait des études?
                      Ce serait le monde a l'envers.

                      Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.