Sondage Votre solution pour le son

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
12
3
sept.
2013

Quelle est la solution pour le son que vous utilisez sur votre système d’exploitation personnel principal?

  • PulseAudio parce que j’aime Lennart Poettering :
    1010
    (37.1 %)
  • ALSA parce que PulseAudio est une usine à gaz :
    669
    (24.6 %)
  • OSSv4 parce que l’API d’ALSA est affreuse :
    36
    (1.3 %)
  • sndio parce que je suis sous OpenBSD (et qu’OSSv4 c’est pourri) :
    37
    (1.4 %)
  • Jack parce que je fais de l’audio (comme un) pro :
    117
    (4.3 %)
  • CoreAudio parce que je suis Mac OS X comme Miguel de Icaza :
    143
    (5.2 %)
  • Le serveur de son de Windows, mais je sais pas comment il s’appelle :
    122
    (4.5 %)
  • J’utilise un système d’exploitation que vous ne connaissez pas (Haïku, Minix, ReactOS…) :
    27
    (1.0 %)
  • Hurd ne supporte pas (encore) les cartes sons, je lis mes musiques avec emacs :
    74
    (2.7 %)
  • Je n’utilise pas de serveur de son, j’envoie mes .flac directement à la carte son :
    50
    (1.8 %)
  • Obiwan, je lis mes musiques avec un éditeur hexadécimal :
    120
    (4.4 %)
  • Parlez plus fort, je n'entends pas. :
    320
    (11.7 %)

Total : 2725 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'utilise PulseAudio parce que c'est devenu plus ou moins incontournable, mais je n'aime pas ça, d'autant que sur mon ordinateur fixe personnel, il produit un son abominable — saturé de grésillements et avec un écho d'une seconde — avec VLC, jusqu'à ce que je joue assez avec pavucontrol pour que ces artefacts cessent, parfois complètement, parfois en laissant un léger grésillement.

    • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

      Posté par (page perso) . Évalué à 10. Dernière modification le 03/09/13 à 11:43.

      Ah, et puis aussi, une combinaison de caractéristiques haïssables de PulseAudio :

      • il occupe la carte son de façon exclusive, pas possible de l'utiliser en même temps par ALSA ou avec un autre PulseAudio ;
      • le mode « système », c'est à dire avec un PulseAudio global au système, lancé au démarrage sous un utilisateur dédié, est fortement découragé et même bridé parce qu'officiellement « pas utile dans la vraie vie, si vous l'utilisez vous avez tort », sans sauvegarde des réglages par exemple.

      Résultat donc : PulseAudio est peu utilisable en environnement multi-utilisateurs. Ce n'est pas bien important pour un système de son, me direz-vous, puisque le son n'est utile qu'à l'utilisateur qui est effectivement devant les enceintes. Sauf que MPD. Le démon de lecture de musique est conçu pour tourner sous un utilisateur dédié, et ne peut donc pas accéder directement à la carte son par ALSA — elle est déjà réservée à PulseAudio — ni par PulseAudio — qui est réservé à l'utilisateur assis devant l'ordinateur. Du coup il faut lancer PulseAudio en mode système, avec tous les inconvénients que cela implique.

      Un comble pour un logiciel développé par celui qui a introduit une usine à gaz que personne ne comprend, PolicyKit/ConsoleKit, pour pallier des manques de la gestion de permissions dans un contexte multi-utilisateurs par simples groupes Unix et introduire une finesse dont personne n'a vraiment besoin. Oui, ça permet de n'autoriser la lecture de son que par ceux qui sont connectés à la console physique, plutôt qu'à tous ceux du groupe audio y compris par SSH, mais qui s'en fout ?

      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne comprend pas ton problème. Mon système est sous PulseAudio, MPD est configuré sur Alsa et je n'ai jamais eu de problème. Le seul soucis c'est effectivement PulseAudio + Jack que je n'ai pas réussi à résoudre.

        de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

        Posté par . Évalué à 3.

        D'où tu sort que PulseAudio "occupe" le matériel ?

        Déjà il est pas parallèle à Alsa mais au dessus, ensuite en sélectionnant la bonne sortie il est parfaitement possible d'utiliser Alsa sans que PulseAudio ne le sache http://gentoouser.free.fr/anpulse.jpg

        Tu peux même faire en sorte que PulseAudio ne soit pas utilisé par défaut, mais seulement par les application utilisant l'API pulse.

        Concernant l'utilisation de PulseAudio en environnement multi-utilisateurs, j'ai jamais testé, mais vu les objectifs du projet ça m’étonne que ça ne marche pas.

        Sinon perso j'utilise PulseAudio parce qu'il conviens aux besoins modernes (certes, ça va faire rire les barbus) : détections des sorties, contrôle du volume par application, des mixeurs au noms intelligibles…

      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

        Posté par . Évalué à 5.

        il produit un son abominable — saturé de grésillements et avec un écho d'une seconde

        Je remarque systématiquement ce comportement sur les machines un peu datées/pas super puissantes. C'est moi où on ne parle pas beaucoup de ce problème ?

        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

          Posté par . Évalué à 2.

          Ça marche pourtant bien sur un pauvre netbook Atom.

          Plus précisément, Xubuntu (qui embarque PA) n'a aucun problème au niveau du son sur un Asus eeePC 1005 HA.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Non, c'est plutôt indépendant de la puissance du processeur, pour ce que j'en ai vu.

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par . Évalué à 3.

            Il me semble que les problèmes de sons (forte amplification, grésillement) venait plus d'un pilote noyau mal écrit (surement à cause du manque de spécifications) et qui posait des problèmes avec PulseAudio. Corrigez-moi si je me trompe.

            de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

    • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/09/13 à 20:41.

      J'utilise PulseAudio parce que c'est devenu plus ou moins incontournable (…)

      Faux, faux, faux, archi faux. Il est incontournable seulement si tu as des besoins assez particulier, mais pour une utilisation disons 'normale', tu peux très bien te contenter d'ALSA. Et je peux t'assurer que beaucoup des problèmes que tu sembles avoir seront réglés lorsque tu auras désinstallé (et peut-être après un peu de configuration) PulseAudio, vraiment.

      Pareil pour journald d'ailleurs… A non, sous ArchLinux, impossible d'enlever journald, on peut juste l'empêcher de trop écrire sur le disque. C'est mauvais signe… Je hais ce mec, il verrouille mon système.

      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

        Posté par . Évalué à 7.

        Faux, faux, faux, archi faux. Il est incontournable seulement si tu as des besoins assez particulier, mais pour une utilisation disons 'normale', tu peux très bien te contenter d'ALSA

        Exemples d'utilisation « de base » :

        – Mon bureau KDE m'affiche une icône pour gérer le son. Avec Alsa je peux régler chaque canaux obcur. Avec Pulseaudio, je peux régler le volume de chaque application, ce qui est nettement plus pratique.
        – Pour la VoIP, j'essaye d'utiliser jitsi au lieu de skype. Je crois que la suppression de l'echo passe par pulseaudio…

        Voila, c'était des exemples absolument pas normal d'utilisation d'un environnement de bureau Linux. On peut en rajouter un, qui me semble assez banal aujourd'hui : j'ai deux PC, l'un branché sur de bonnes enceintes dans le salon, l'autre c'est un PC portable. J'aimerais écouté ma musique du PC portable directement sur les enceintes. Deux choix possibles : un partage de fichiers + lancer le lecteur sur le PC salon… ou lancer le lecteur sur le PC portable, et choisir la sortie pulseaudio qui va bien…

        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/09/13 à 00:54.

          – Mon bureau KDE m'affiche une icône pour gérer le son. Avec Alsa je peux régler chaque canaux obcur. Avec Pulseaudio, je peux régler le volume de chaque application, ce qui est nettement plus pratique.

          Chaque application susceptible de produire du son intègre déjà son propre réglage de volume, du coup le réglage apporté par pulseaudio n'est qu'un doublon inutile, il n'y a donc absolument rien de pratique ! Et ce d'autant plus qu'il est bien plus rapide de régler le volume directement depuis l'application dans laquelle on est que d'aller chercher le réglage ailleurs.

          Situation la plus con possible personnellement rencontrée à ce sujet : ne sont listées que les applications qui produisent du son (et non pas celle susceptibles d'en produire), du coup, quand on utilise une application sonore qui arrête de produire du son quand elle perd le focus – par exemple quand on clique sur l'icône de haut-parleur pour régler son volume dans pulseaudio – sa jauge y disparaît (puisqu'elle ne produit plus de flux sonore).

          Pour terminer, personne n'est obligé d'aller trifouiller dans les canaux d'Alsa, par défaut il donne accès au canal global (configurable). Mais ceux qui ont un besoin plus avancé peuvent tout simplement y accéder en un clic, et pour eux les canaux en question n'ont absolument rien d'obscur. Au passage, quand tu veux configurer tes aigus, basses ou l'équilibrage des sorties, tu peux le faire avec ces canaux, alors que pulseaudio ne t'y donne juste pas accès et tu peux t'asseoir dessus.

          Bref, face à la montagne de merdes que je rencontrais depuis que je m'étais astreint à utiliser pulseaudio installé par défaut, j'ai fini par le virer et revenir sur Alsa, depuis je revis.

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par . Évalué à 1.

            Chaque application susceptible de produire du son intègre déjà son propre réglage de volume, du coup le réglage apporté par pulseaudio n'est qu'un doublon inutile, il n'y a donc absolument rien de pratique ! Et ce d'autant plus qu'il est bien plus rapide de régler le volume directement depuis l'application dans laquelle on est que d'aller chercher le réglage ailleurs.

            Bah non, avec ALSA, cela modifie le Master volume, donc ça affecte tout le monde. Un des pires bugs que j'ai jamais vu !
            Je baisse le son dans Audacious, ça baisse le volume Master, et ça baisse le volume dans SMPlayer, dans Parole, partout !
            Et non, utiliser le mixer logiciel (déconseillé) d'audacious, ou un canal "pas utilisé" comme "canal de mixage" dans Audacious (chose que les autres applications n'offraient pas) ne règle rien.

            Situation la plus con possible personnellement rencontrée à ce sujet : ne sont listées que les applications qui produisent du son (et non pas celle susceptibles d'en produire), du coup, quand on utilise une application sonore qui arrête de produire du son quand elle perd le focus – par exemple quand on clique sur l'icône de haut-parleur pour régler son volume dans pulseaudio – sa jauge y disparaît (puisqu'elle ne produit plus de flux sonore).

            Bah non, chez moi PA a toujours listé les applications qui produisent du son et celles susceptibles d'en produire (exemple : je viens de lancer DOSBox, et il s'affiche. Pourtant, il ne sort aucun bruit).

            Il me liste aussi Timidity, alors qu'il ne produit rien comme son en ce moment (et ce depuis le début de ma session).

            Et quand je lance SMPlayer ou Parole, il n'est pas affiché. Mais si je lance un film, il l'est. Et il est toujours affiché, même si je mets le film en pause ou que l'application perd le focus.

            Pour terminer, personne n'est obligé d'aller trifouiller dans les canaux d'Alsa, par défaut il donne accès au canal global (configurable).

            A tout le monde. Ce qui est totalement idiot (voir plus haut).

            Mais ceux qui ont un besoin plus avancé peuvent tout simplement y accéder en un clic, et pour eux les canaux en question n'ont absolument rien d'obscur. Au passage, quand tu veux configurer tes aigus, basses ou l'équilibrage des sorties, tu peux le faire avec ces canaux, alors que pulseaudio ne t'y donne juste pas accès et tu peux t'asseoir dessus.

            alsamixer
            Et j'utilise pourtant PA en ce moment même.

            Bref, face à la montagne de merdes que je rencontrais depuis que je m'étais astreint à utiliser pulseaudio installé par défaut, j'ai fini par le virer et revenir sur Alsa, depuis je revis.

            Face à la bataille pour accéder au canal Master, j'utilise PA et plus aucune application ne fait ce qu'elle veut.
            Power to the user ! \m/

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 05/09/13 à 01:46.

              Bah non, avec ALSA, cela modifie le Master volume, donc ça affecte tout le monde. Un des pires bugs que j'ai jamais vu !

              Ça doit venir de ta configuration matérielle ou de ta distribution alors, parce que je n'ai jamais rencontré ce comportement aberrant avec Alsa (Debian, configuration par défaut si ce n'est le canal PCM que j'ai « figé » à 80%, canal principal sur Master).

              Et quand je lance SMPlayer ou Parole, il n'est pas affiché. Mais si je lance un film, il l'est. Et il est toujours affiché, même si je mets le film en pause ou que l'application perd le focus.

              Parce que l'application ne doit pas fermer la chose. La preuve qu'il y a bien quelque chose à ouvrir et maintenir ouvert réside dans le fait que le réglage n'est pas disponible à l'ouverture, il te faut lancer une vidéo pour qu'il apparaisse. Maintenant, prends le cas d'une application qui ferme cette communication lors de la perte de focus (typiquement World of Warcraft, dans sa livrée par défaut qui coupe le son lors de la perte de focus), et tu as le problème que j'ai rencontré.

              A tout le monde. Ce qui est totalement idiot (voir plus haut).

              Ben non, tu as un bouton de réglage du volume général, c'est le besoin de base de tout le monde de pouvoir régler le volume. Une seule jauge suffit pour ça. Kmix permet de configurer le canal auquel se rapporte la jauge du canal principal. Personnellement ça exploite le canal Master, et surtout pas le PCM. D'ailleurs, ta description des problèmes me laissent penser que ton bureau, tes applis ou ton module de configuration sonore utilisait le canal PCM comme canal principal (et là, oui, je veux bien croire que c'est la merde et qu'un réglage influe sur toutes les applis à la fois).

              Et j'utilise pourtant PA en ce moment même.

              Ce n'est pas PA qui te donne accès à la chose, mais alsamixer (au passage, quand PA est utilisé, tu remarqueras que même avec alsamixer tu ne peux pas modifier les autres canaux, à moins de changer la vue (F5 si je me souviens bien). Au moins, avec Alsa/KDE, nul besoin de passer par alsamixer dans le terminal, c'est directement dans kmix, tout beau, tout propre, bien intégré.

              Face à la bataille pour accéder au canal Master, j'utilise PA et plus aucune application ne fait ce qu'elle veut.
              Power to the user ! \m/

              C'est effectivement ce qui compte. :)

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par . Évalué à 3.

            Et ce d'autant plus qu'il est bien plus rapide de régler le volume directement depuis l'application dans laquelle on est que d'aller chercher le réglage ailleurs.

            Encore un exemple simple : J'écoute de la musique avec amarok. Du d'un coup je veux regarder une vidéo, ou parler en VoIP. Là je vais dans l'applet, je baisse amarok et voila. Sinon il faut trouver amarok (qui est minimisé), voir où on baisse le son (qui est différent si l'utilise vlc ou mplayer…). Bref, niveau utilisateur, c'est sans comparaison à mon avis, surtout pour les utilisateurs peu expérimentés.

            ne sont listées que les applications qui produisent du son

            Je suis d'accord, c'est un problème. En face ALSA ne permet pas du tout de sélectionner facilement par application, donc c'est pas mieux.

            Pour terminer, personne n'est obligé d'aller trifouiller dans les canaux d'Alsa, par défaut il donne accès au canal global

            Mais dans une utilisation classique de bureau, on se fiche d'accéder à Master, PCM ou autre. On veut souvent accéder au volume global, ou par application, éventuellement aux différentes sorties (HDMI/Haut-parleur). Là encore, niveau utilisation, ALSA est complètement à la ramasse.

            pulseaudio ne t'y donne juste pas accès et tu peux t'asseoir dessus.

            Faux. Je me souviens de veromix (un plasmoid pulseaudio) qui intègre beaucoup de filtres.

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Chaque application susceptible de produire du son intègre déjà son propre réglage de volume

            Il est où le réglage de son dans Mozilla Firefox ?

            Pour moi, le réglage du son d'une application devrait être comme le réglage de la taille de la fenêtre : assiocié à la ressource.

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 3.

              Sauf qu'en pratique, t'a même envie de pouvoir couper le son par onglet. Donc un volume global pour ton navigateur n'est pas suffisant.

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 3.

              Il est où le réglage de son dans Mozilla Firefox ?

              Dans l'application intégrée à la page, qui produit le son ?

              • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Donc tu voudrais que tous les sites, en plus de réinventer dix-mil fois l'UI, doivent fournir des outils de gestion de ton matériel ? C'est fun.

                • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Euh… Ce n'est pas vraiment « gérer le matériel » c'est du logiciel…

                  Je pensais par exemple au lecteurs flash (comme celui de YouTube), il intègre un bouton pour régler le volume et je trouve ça très bien. Cela permet de régler le volume différemment sur deux onglets. Oui je le reconnais ça n'a que très rarement un intérêt mais quand même.

                  Mettons que j'écoute une émission sur YouTube tout en surfant (sur un autre onglet donc), là j'arrive sur une page avec un lecteur flash qui produit du son et de la video, et bien je suis content de pouvoir baisser le son juste sur ce dernier. Si je n'avais qu'un volume général pour le navigateur je ne pourrais pas.

                  Alors là tu vas me dire : « Bah t'as qu'à juste faire stop sur la deuxième vidéo ! » ce à quoi je te répondrai que cette video peut m'intéresser, mais sans le son, vu que j'écoute déjà un truc sur un autre onglet ;)

      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

        Posté par . Évalué à 6.

        Pareil pour journald d'ailleurs… A non, sous ArchLinux, impossible d'enlever journald, on peut juste l'empêcher de trop écrire sur le disque. C'est mauvais signe… Je hais ce mec, il verrouille mon système.

        Tu ne peux pas enlever journald parce que c'est un élément de systemd. Il faut donc enlever systemd et revenir à init/rc. si tu ne peux pas revenir à init/rc c'est plutôt un choix de la distribution de ne livrer plus que systemd… Dans ce cas c'est plutôt Archlinux qui verrouille tes possibilités.

        de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

          Posté par . Évalué à 6.

          Tu trouves cela normal qu'un système de log soit lié au système de démarrage ? pas moi.

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu trouves cela normal qu'un système de log soit lié au système de démarrage ?

            Je ne vois pas le problème. Systemd tente une approche, elle n'est pas bonne ou mauvaise mais différente. Tu as un avis sur la question mais il est facultatif (comme le miens d'ailleurs) et comme sur les systèmes libres on a le choix donc tout va bien.

            de même que nous profitons des avantages que nous apportent les inventions d'autres, nous devrions être heureux d'avoir l'opportunité de servir les autres au moyen de nos propres inventions ;et nous devrions faire cela gratuitement et avec générosité

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 5.

              Je ne vois pas le problème. Systemd tente une approche, elle n'est pas bonne ou mauvaise mais différente.

              Ce n'est pas l'approche de systemd qui est mauvaise sur ce point, mais celle de journald qui exige que systemd soit utilisé, ce qui est pas normale de mon point de vue.

              et comme sur les systèmes libres on a le choix donc tout va bien.

              On a toujours le choix. Disons que tu souhaite changer l'autoradio de ta Lennarture (Une voiture qui démarre au quart de tour). Néanmoins l'autoradio est tellement bien intégrée à la Lannerture qu'elle fait partie intégrante du tableau de bord. Tu peux :

              • Changer la voiture.
              • Tenter un bricolage à grand renfort de cutter pour enlever l'autoradio et tenter d'en mettre une nouvelle.

              Le choix aurait tellement été plus simple si l'autoradio avait été conçu de sorte à être facilement remplaçable…

              Bon ok, je sors.

              • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                Posté par . Évalué à 4.

                Le choix aurait tellement été plus simple si l'autoradio avait été conçu de sorte à être facilement remplaçable…

                Je pense pourtant que c'est le cas…

                Myth: systemd doesn't allow your to replace its components.
                Not true, you can turn off and replace pretty much any part of systemd, with very few exceptions. And those exceptions (such as journald) generally allow you to run an alternative side by side to it, while cooperating nicely with it.

                Myth: systemd is not modular.
                Not true at all. At compile time you have a number of configure switches to select what you want to build, and what not. And we document how you can select in even more detail what you need, going beyond our configure switches.
                This modularity is not totally unlike the one of the Linux kernel, where you can select many features individually at compile time. If the kernel is modular enough for you then systemd should be pretty close, too.

                Myth: systemd is not scriptable, because of its D-Bus use.
                Not true. Pretty much every single D-Bus interface systemd provides is also available in a command line tool, for example in systemctl, loginctl, timedatectl, hostnamectl, localectl and suchlike. You can easily call these tools from shell scripts, they open up pretty much the entire API from the command line with easy-to-use commands.
                That said, D-Bus actually has bindings for almost any scripting language this world knows. Even from the shell you can invoke arbitrary D-Bus methods with dbus-send or gdbus. If anything, this improves scriptability due to the good support of D-Bus in the various scripting languages.

                Myth: systemd requires you to use some arcane configuration tools instead of allowing you to edit your configuration files directly.
                Not true at all. We offer some configuration tools, and using them gets you a bit of additional functionality (for example, command line completion for all settings!), but there's no need at all to use them. You can always edit the files in question directly if you wish, and that's fully supported. Of course sometimes you need to explicitly reload configuration of some daemon after editing the configuration, but that's pretty much true for most UNIX services.

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                  Posté par . Évalué à 0.

                  And those exceptions (such as journald) generally allow you to run an alternative side by side to it, while cooperating nicely with it.

                  • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    journald donne des infos en plus à syslogd, je vois pas ce que tu perds avec le passage à systemd.

                    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                    • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Bon ok, je laisse tomber, après tout c'est normal d'avoir à utiliser une couche en plus totalement inutile. J'ai hâte de voir le Linux dans 20 ans avec au moins une couche en plus à peu près de partout pour faire exactement la même chose qu’aujourd’hui.

                      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 05/09/13 à 13:59.

                        Ce n'est pas une couche en plus. On peut utiliser journald tout seul.

                        La compatibilité syslog, c'est juste de la rétrocompatibilité et pour ceux qui préfèrent les logs en texte (même si journald fournit de quoi filtrer ses logs et sort du texte sur la sortie standard quand on appelle journalctl). Bref, c'est totalement inutile dispensable.

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                          Posté par . Évalué à 2.

                          oui il est certainement parfait.

                          Par contre quand je vois qu'il y a plusieurs logiciels syslog, avec chacun ses forces et ses faiblesses (y compris au niveau filtrage et backend), et qu'on peut les remplacer à volontée, je trouve bizarre d'avoir une brique obligatoire

                        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Ce n'est pas une couche en plus. On peut utiliser journald tout seul.

                          Non. C'est totalement impossible et assumé par Lenart. Journald ne sait discuter qu'avec systemd dans un environement (structure du file system, variables de kernel, outils d'interaction etc.) prévu pour.

                          La compatibilité syslog, c'est juste de la rétrocompatibilité et pour ceux qui préfèrent les logs en texte (même si journald fournit de quoi filtrer ses logs et sort du texte sur la sortie standard quand on appelle journalctl). Bref, c'est totalement inutile dispensable.

                          Oui, déjà il faut aimer les logs textes passés par la moulinette journald, et ensuite le mec qui a son journal binaire corrompu pour une raison X ou Y, il fait quoi ? Ben généralement il est super content d'avoir les vieux logs textes totalement dispensables - mais lisibles eux.

                          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Non. C'est totalement impossible et assumé par Lenart. Journald ne sait discuter qu'avec systemd dans un environement (structure du file system, variables de kernel, outils d'interaction etc.) prévu pour.

                            "tout seul" = "sans syslog".

                            Je sais bien que journald dépend de systemd.

                            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                      • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Ça a beaucoup trollé sur systemd, mais quand il faut reconnaitre que ça a été une avancée pour pas mal de choses (meilleur suivi des processus, facilité pour ajouter un nouveau démon, gestion des dépendances, et évidemment performances).

                        Tout comme le système d’initialisation est proche du noyau, le journal est proche du système d’initialisation (du coup y gagne des informations supplémentaires). Tout cela ne me semble pas anormal. En fait, quand c’est pas assez intégré on râle, si c’est trop intégré on râle. Tu peux tout à fait utiliser un autre système d’initialisation, tout comme tu peux utiliser un autre navigateur web que Firefox.

                        Avant udev, on faisait la même chose que maintenant. Pourtant le passage à udev à permis de faire les choses proprement, avec un système de droits, avec de meilleures performances. Je pense que systemd s’inscrit dans cette optique.

                        journald intégré dans systemd permet d’avoir plus d’informations, des options de filtres démentielles (on peut chercher par UID, par nom d’hôte, des trucs avec SELinux… tout ça combiné), et on t’offre la possibilité d’utiliser ton outils précédent avec des informations en plus (des informations très tôt au démarrage impossible à obtenir autrement).

                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                        • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                          Posté par . Évalué à 1.

                          En fait, quand c’est pas assez intégré on râle, si c’est trop intégré on râle.

                          Le problème de systemd c'est pas son integration, c'est la liste importante de choses que tu ne peux plus faire. Les daemon mono-processus par exemple sont ingérables, one ne peut plus passer de variabales d'environnement ou de paramètres aux services de façon dynamique. Le service A ne peut plus demarrer le service B sans passer par systemd - ce qui ne peut se faire que si le service A a des droits monstrueux. Et il y en a comme ça une pelletée.

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par . Évalué à 3.

            Ah ben oui c'est super utile un système de démarrage sans journal.

            (par ailleurs, journald peut facilement enregistrer à la fois dans son journal et ceui de syslog, ou un autre sysloger)

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 1.

              Ah ben oui c'est super utile un système de démarrage sans journal.

              Le problème n'est pas là, le problème c'est que je n'ai plus le choix du système qui gère mon journal.

              (par ailleurs, journald peut facilement enregistrer à la fois dans son journal et ceui de syslog, ou un autre sysloger)

              Mais pourquoi diable dois-je maintenant passer par journald pour utiliser syslogd ?
              journald aurait dut être conçu comme un système de log, tel que syslogd, pas comme un 'routeur' de log qui ne fait rajouter une couche et complexifie inutilement le système.

              La critique est la même pour PulseAudio, bien que le domaine concerné soit différent. L'intégration entre les logiciels c'est bien, mais il faut la faire proprement et de façon cohérente avec le système cible.

              • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                Posté par . Évalué à 2.

                journald aurait dut être conçu comme un système de log, tel que syslogd, pas comme un 'routeur' de log qui ne fait rajouter une couche et complexifie inutilement le système.

                C'est un système de log à part entière.

                Je n'utilise même plus syslog, d'ailleurs. J'aime pas les doublons.

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Tu trouves cela normal qu'un système de log soit lié au système de démarrage ? pas moi.

            Tu trouves cela normal qu'un système de log soit lié au noyau ?

            Pas moi : c'est pas vraiment la vocation d'un noyau de faire du log !

            À moins que…

            ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 3.

              Le sens de ma phrase est : si je veux changer journald pour une alternative, je dois obligatoirement me battre avec systemd, et ça, ce n'est pas normal.

              Ce que j'aime particulièrement avec les systèmes de type Unix, c'est que beaucoup de choses sont modulaires, on fait attention à ce que chaque brique s'imbrique plus ou moins biens avec le reste du système.

              Personnellement, je ne veux pas de logs binaires sur ma machine. Si les choses avaient bien été faite, j'aurais la possibilité de changer mon système de log, sans avoir à toucher aux autres briques du système.

              Lennart à certainement de bonnes idées, de bonnes innovations à proposer, mais ses réalisations ne sont pas cohérente le système ciblé : Unix. Je veux garder la main sur mon système, et avoir le choix des briques que je veux utiliser.

              Pour te répondre précisément, le noyau est un élément à part du système d'exploitation, de plus, son système de log n'a pas vocation à être utilisé par l'espace utilisateur, du moins pas du tout comme un démon utiliserait syslogd. C'est de mon point de vue ce qui place le système de log du noyau à part :)

              • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

                Posté par . Évalué à 3.

                Ce que j'aime particulièrement avec les systèmes de type Unix, c'est que beaucoup de choses sont modulaires, on fait attention à ce que chaque brique s'imbrique plus ou moins biens avec le reste du système.

                Ça tombe bien, systemd est modulaire

                Myth: systemd is not UNIX.
                There's certainly some truth in that. systemd's sources do not contain a single line of code originating from original UNIX. However, we derive inspiration from UNIX, and thus there's a ton of UNIX in systemd. For example, the UNIX idea of "everything is a file" finds reflection in that in systemd all services are exposed at runtime in a kernel file system, the cgroupfs. Then, one of the original features of UNIX was multi-seat support, based on built-in terminal support. Text terminals are hardly the state of the art how you interface with your computer these days however. With systemd we brought native multi-seat support back, but this time with full support for today's hardware, covering graphics, mice, audio, webcams and more, and all that fully automatic, hotplug-capable and without configuration. In fact the design of systemd as a suite of integrated tools that each have their individual purposes but when used together are more than just the sum of the parts, that's pretty much at the core of UNIX philosophy. Then, the way our project is handled (i.e. maintaining much of the core OS in a single git repository) is much closer to the BSD model (which is a true UNIX, unlike Linux) of doing things (where most of the core OS is kept in a single CVS/SVN repository) than things on Linux ever were.
                Ultimately, UNIX is something different for everybody. For us systemd maintainers it is something we derive inspiration from. For others it is a religion, and much like the other world religions there are different readings and understandings of it. Some define UNIX based on specific pieces of code heritage, others see it just as a set of ideas, others as a set of commands or APIs, and even others as a definition of behaviours. Of course, it is impossible to ever make all these people happy.
                Ultimately the question whether something is UNIX or not matters very little. Being technically excellent is hardly exclusive to UNIX. For us, UNIX is a major influence (heck, the biggest one), but we also have other influences. Hence in some areas systemd will be very UNIXy, and in others a little bit less.

                Et à propos de journald :

                Myth: systemd makes it impossible to run syslog.
                Not true, we carefully made sure when we introduced the journal that all data is also passed on to any syslog daemon running. In fact, if something changed, then only that syslog gets more complete data now than it got before, since we now cover early boot stuff as well as STDOUT/STDERR of any system service.

                Et tant que j'y suis :

                Myth: systemd is monolithic.
                If you build systemd with all configuration options enabled you will build 69 individual binaries. These binaries all serve different tasks, and are neatly separated for a number of reasons. For example, we designed systemd with security in mind, hence most daemons run at minimal privileges (using kernel capabilities, for example) and are responsible for very specific tasks only, to minimize their security surface and impact. Also, systemd parallelizes the boot more than any prior solution. This parallization happens by running more processes in parallel. Thus it is essential that systemd is nicely split up into many binaries and thus processes. In fact, many of these binaries[1] are separated out so nicely, that they are very useful outside of systemd, too.
                A package involving 69 individual binaries can hardly be called monolithic. What is different from prior solutions however, is that we ship more components in a single tarball, and maintain them upstream in a single repository with a unified release cycle.

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: PulseAudio mais je n'aime pas Lennart

              Posté par . Évalué à 3.

              Tu trouves cela normal qu'un système de log soit lié au noyau ?

              Tu fait comment en userspace pour logger la stacktrace quand ton noyau vautre totalement et panique ?

              Note que ce système de log ne s'applique qu'au noyau et pas à Java ou systemd.

  • # parce que j'aime Lennart .. ben voyons

    Posté par . Évalué à 4.

    Il y a plein de gens qui ont juste plus le choix, maintenant, a moins de sabrer dans les packages comme un âne pour le voir revenir via d'autres dépendances un mois après.

    Bon ceci dit, ça marche pas trop mal, finalement, pulse. Je suis pas certain de comprendre la valeur ajoutée par rapport à Alsa mais bon …

    • [^] # Re: parce que j'aime Lennart .. ben voyons

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Disons que sur les ordinateurs sur lesquels il fonctionne bien, j'en suis tout à fait satisfait. Comme dit plus haut, ce n'est pas le cas de mon ordinateur fixe personnel, malheureusement.

    • [^] # Re: parce que j'aime Lennart .. ben voyons

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bon ceci dit, ça marche pas trop mal, finalement, pulse. Je suis pas certain de comprendre la valeur ajoutée par rapport à Alsa mais bon …

      Le son par le réseau ou Bluetooth est normalement bien mieux géré.
      C'est sûr que cela ne concerne pas forcément l'usage de totu le monde mais il y a de nombreuses situations où PulseAudio est particulièrement véloce.

      • [^] # Re: parce que j'aime Lennart .. ben voyons

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 03/09/13 à 11:34.

        Le son par le réseau […] est normalement bien mieux géré.

        Pris en charge tout court.

        Le son par […] Bluetooth est normalement bien mieux géré.

        Non, seulement l'ajout et le retrait de cartes sont, que ce soit par dent bleue ou par USB. Donc, par corollaire, les cartes son bluetooth sont mieux prises en charge tout court parce que par définition, ce sont des cartes qu'on ajoute après démarrage.

      • [^] # Re: parce que j'aime Lennart .. ben voyons

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le son par le réseau […] est normalement bien mieux géré.

        Tellement bien que PA utilise au moins 10Mb/s (udp port 6000 de mémoire) vers chaque boîtier de ma freebox lorsque j’y suis connecté en WiFi. Jusqu’à ce que je le tue.
        Et tout ça sans essayer de lire le moindre son…

    • [^] # Re: parce que j'aime Lennart .. ben voyons

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Dans mon cas j'utilise PulseAudio parce qu'il était installé par défaut, et qu'il fonctionne.

      Tant que ça marche et qu'il me suffit, je ne vois pas l'intérêt de chercher à le virer.

      alf.life

  • # PulseAudio, parce que j'ai trouvé un certain intérêt, et comment l'intégrer...

    Posté par . Évalué à 7.

    Ma carte son :

    lsmod | grep hda
    snd_hda_codec_realtek
    snd_hda_intel
    snd_hda_codec

    Même si ma carte son s'occupe du mixage toute seule (HDA codec realtek), PulseAudio me permet de modifier le volume d'une application sans que ça affecte le volume globale (oui d'après certains c'est possible avec ALSA seul mais j'y suis jamais arrivé, même en installant dmix).
    Il me permet aussi de mettre le son à 150% du volume, utile quand le son est vraiment bas. Il se souvient aussi du volume sonore / état sonore (muet/pas muet) des applications. Il détecte aussi si un casque est branché et se rappelle du volume globale appliqué au "périphérique de sortie" pré-nommé "Casque", ce qui évite de se péter les oreilles.

    Je sais qu'il a bien plus de fonctionnalités, mais ce sont celles que j'apprécie le plus.

    Bon, tout ça c'est bien, mais au début, j'avais des problèmes :

    • Beaucoup de latence / son distordu avec Timidity. Or, j'aime beaucoup la banque de sons Titanic (démo sonore sur Youtube), ça me donne l'impression d'avoir une Sound Blaster AWE32 plutôt qu'une HDA qui ne connaît même pas la synthé MIDI FM. ;-)

    Pour ça, il m'a fallu trouver la commande magique :

    timidity -iAD -Os &

    L'argument qui évite d'avoir la moindre latence est le "-0s" :

    -O mode, --output-mode=mode
    --flac-verify
    --flac-padding=n
    --flac-complevel=n
    --oggflac
    --speex-quality=n
    --speex-vbr
    --speex-abr=n
    --speex-vad
    --speex-dtx
    --speex-complexity=n
    --speex-nframes=n
    Selects the output mode from the compiled-in alternatives. mode
    must begin with one of the supported output mode identifiers.
    Run TiMidity++ with the -h option to see the list.
    Special in Ogg FLAC output mode, verifying generated data (will
    be a bit slower), the size of header padding (default is 4096),
    the compression level (0 to 8) (default is 5), and enabling
    OggFLAC stream can be specified by --flac-verify, --flac-pad‐
    ding, --flac-complevel and --oggflac options respectively.
    Special in Ogg Speex output mode, the compression quality (0 to
    10) (default is 8), Enabling VBR output, enabling ABR output and
    setting the ratio to n, enabling VAD (voice activity detection),
    enabling DTX (discontinuous transmission), the encoding complex‐
    ity (0 to 10) (default is 3), and frames in a single Ogg packet
    (0 to 10) (default is 1) can be specified by --speex-quality,
    --speex-vbr, --speex-abr, --speex-vad, --speex-dtx, --speex-com‐
    plexity and --speex-nframes options respectively.
    The following identifiers are available in all versions:

              -Od    Outputs via audio device (default)
    
              -Os    Output to ALSA
    
    • Pas d'intégration dans Xfce (du moins sous Archlinux, les utilisateurs de Xubuntu n'ont pas ce problème, ni celui de Timidity, ni celui après d'ailleurs)

    Par défaut, Xfce n'a aucun support pour PulseAudio. En effet, xfce4-mixer et xfce4-mixer-plugin (le greffon pour le tableau de bord), et xfce4-volumed (le gestionnaire de touches multimédia liées au son) utilisent tous le mixer de gstreamer0.10, qui est compatible sous Linux avec ALSA uniquement.

    En plus, cette API n'existe plus dans gstreamer1.0 (donc si des volontaires veulent contribuer, c'est l'un des gros bugs de Xfce en ce moment !)

    En remplacement j'ai dû installer pnmixer-xfce4. Ce dernier met à disposition :
    - un applet dans la zone de notification,
    - un accès rapide au volume global via un clic gauche,
    - modification du volume global en utilisant la molette de la souris sur l'icône
    - notifications (désactivable)
    - support pour les touches multimédia
    - muet / pas muet via clic milieu sur l'icône (c'est l'action par défaut, on peut en mettre une autre)
    - choix de la carte son et du canal principal
    - spécification d'une commande à lancer lors d'un clic sur "Contrôle du volume" dans le menu contextuel (clic droit sur l'icône)
    - rechargement d'ALSA à la volé

    Et pour le support des touches multimédia (avec notifications), j'ai mis à disposition sur l'AUR xfce4-volumed-pulse, c'est à dire le fork de xfce4-volumed écrit par Lionel Le Folgoc (aussi connu sous le pseudonyme de mr_pouit) pour Xubuntu. Évidemment c'est un peu superflu avec pnmixer, mais ça je l'ai appris après.

    • Problème de 'race-condition' (pour ainsi dire) entre PulseAudio et ses serviteurs

    Parfois, timidity se lancait avant PulseAudio : pas de son.
    D'autres fois, xfce4-volumed-pulse se lançait avant PA : pas de support pour les touches multimédia

    Ça, c'était simple à résoudre :

    $ cat bin/pulseaudio-timidity.sh
    start-pulseaudio-x11 &
    sleep 5
    xfce4-volumed-pulse &
    timidity -iAD -Os &
    pnmixer &

    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Oubli

      Posté par . Évalué à 2.

      Au départ, à la place de pnmixer, je voulais indicator-sound-gtk2 (qui provient de Xubuntu), mais je n'ai jamais réussi à le compiler (problème avec la bibliothèque… libido. Non, je rigole pas !).

      Pourtant, indicator-sound-gtk2 est joli et permet d'interagir avec le lecteur audio depuis le tableau de bord (j'imagine qu'il utilise pour cela le standard MPRIS :
      indicator-sound-gtk2-xubuntu

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: PulseAudio, parce que j'ai trouvé un certain intérêt, et comment l'intégrer...

      Posté par . Évalué à 2.

      PulseAudio me permet de modifier le volume d'une application sans que ça affecte le volume globale (oui d'après certains c'est possible avec ALSA seul mais j'y suis jamais arrivé, même en installant dmix).

      Je ne me rappelle plus si c'était toi qui m'avais demandé davantage d'infos à ce sujet quand j'en avais parlé, mais je confirme, je tourne sous Alsa de base (aucun réglage particulier), et chacune de mes applications dispose de son propre réglage de volume par défaut, quand je joue avec les jauges, ça n'affecte que la jauge (et le volume) de l'application, pas la volume général. Je n'ai strictement rien fait pour avoir ce comportement autre que d'avoir l'Alsa de ma distribution. Je tourne sous KDE, mais j'utilise quelques applications autres à l'occasion, et elles ont un fonctionnement similaire.

      Il me permet aussi de mettre le son à 150% du volume, utile quand le son est vraiment bas.

      Vu que chez moi Pulseaudio diminue la puissance sonore de moitié facilement (voire pire encore), ça ne m'apparaît être qu'un palliatif à son défaut. De plus, amplifier ainsi le volume via pulseaudio produit un son dégueulasse qui crache, c'est juste insupportable.

      Il détecte aussi si un casque est branché et se rappelle du volume globale appliqué au "périphérique de sortie" pré-nommé "Casque", ce qui évite de se péter les oreilles.

      Je me souviens à quel point c'était débile comme comportement quand rien n'est proposé pour switcher la sortie (du moins sous KDE), de sorte que je devais débrancher mon casque pour avoir du son sur mes haut-parleurs.

      Sinon, avec Alsa/KDE, j'ai un canal de sortie pour le casque, il évite lui aussi de se péter les oreilles et conserve son réglage.

      Et j'ai tout ça avec Alsa/KDE depuis bientôt 15 ans que je suis sous Linux, Pulseaudio n'a été qu'une gigantesque régression me concernant.

    • [^] # Re: PulseAudio, parce que j'ai trouvé un certain intérêt, et comment l'intégrer...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Marrant, je contrôle le son de PulseAudio dans Xfce avec le mixeur audio par défaut. Aucun problème, j’ai juste ajouté xfce4-volumed pour le support des touches multimédias.

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # AudioFlinger

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    AudioFlinger d'Android principalement car c'est mon téléphone pour la voiture et les transports en commun et ma tablette pour quand je ne suis pas chez moi.

    CoreAudio m'a laissé un bon souvenir, mais les fonctionnalités réseau de PulseAudio me font rêver toutes les nuits.

  • # inutile

    Posté par . Évalué à -7.

    Pour moi ce thread dénote vraiment un probleme fondamental de fractionnement stupide dans la communauté linux: comment une chose aussi simple que lire du son doit-il être aussi compliqué avec des serveurs à installer et configurer, incompatible entre eux, chacun faisant et refaisant dans son coin la même chose? J'ai l'impression qu'on n'apprend pas!

    Il faut un serveur son pour tout le monde, multi utilisateur, qui fonctionne et basta ! Qu'on se concentre sur les vrai problemes!

    Il n'y a pas plusieurs serveurs de sons sous Windows ou Mac, et les applications aussi variées que les jeux où les logiciels de montages audio cohabitent sans probleme!

    • [^] # Re: inutile

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Beh oui il est évident qu'il suffirait d'avoir un serveur de son universel, basse latence, haute qualité, compatible tout noyau, rétrocompatible avec tout, non exclusif, qui mixe, gère le multi-carte son et qui fasse le café. Pour le mettre à côté du serveur graphique universel, haute résolution, multi-écran, 3D, haute fréquence, rétrocompatible Wayland/Xorg/Weston/autres, qui marche en réseau, multi-carte graphique, multi-tout, basse consommation, compatible IPv6 et qui fait le café. Ça me semble tellement simple et souhaitable :). D'ailleurs autant faire un serveur de son et graphique universel.

      • [^] # Re: inutile

        Posté par (page perso) . Évalué à -10.

        Xorg marche bien et répond à tous les besoins (même le jeu), alors pourquoi réinventer Wayland (pas de remote display), Weston, dans le temps Berlin project) et j'en passe.

        Je suis sur qu'il existe encore plein de clone de PulseAudio en préparation, pour des raisons plus stupides les unes que les autres, genre la licence ne me convient pas, soit GPL est trop restrictif, soit LGPL est trop laxiste, bref, des considérations qui n'aident en rien le progrès.
        Ce fut d’ailleurs le cas par le passé: projet Armony pour contrer Qt, projet Gnome pour contrer KDE qui avait le toupet d'utiliser une librairie pas GPL….
        Que d'efforts dupliqués pour quoi au final:
        Toujours pas de suite office qui permette de se passer d'MS Office.
        Aucun, je dis bien aucun client de messagerie capable de se connecter à un serveur Outlook en MAPI. Que des pseudo solution à base de proxy serveurs (openchange), webdav ou imap, mais rien qui permette dans le monde de l'entreprise d'arriver avec un PC linux et d'utiliser la messagerie imposée ou les fichiers offices imposés.
        Rien non plus pour remplir les PDF formulaires signés….

        Par contre, le jacky tunning, ça, y'a plétore……….Et après, on pleure que Linux ne perce pas dans le desktop……

        • [^] # Re: inutile

          Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 03/09/13 à 13:47.

          Xorg marche bien et répond à tous les besoins (même le jeu)

          Euh bah non. Le rendu est pourri, et il est trop lourd, trop lent. Sinon, y'aurait pas besoin de Wayland. Le remote desktop natif de X, par exemple, est inutilisable (trop lent) en dehors du réseau local.

          Xorg fait une chose : de l'IPC. Et il la fait mal. Très mal.

          , alors pourquoi réinventer Wayland (pas de remote display), Weston, dans le temps Berlin project) et j'en passe.

          "Et j'en passe ?"

          Y'a d'autres projets à part Wayland et Mir ?

          Je suis sur qu'il existe encore plein de clone de PulseAudio en préparation,

          Source ?

          pour des raisons plus stupides les unes que les autres, genre la licence ne me convient pas, soit GPL est trop restrictif, soit LGPL est trop laxiste, bref, des considérations qui n'aident en rien le progrès.
          Ce fut d’ailleurs le cas par le passé: projet Armony pour contrer Qt, projet Gnome pour contrer KDE qui avait le toupet d'utiliser une librairie pas GPL….

          Elle était même carrément propriétaire, comme celle de Xfce à ses débuts.
          Si tu ne veux pas un OS libre, mais un OS tout court, t'as qu'à prendre Windows ou Mac OS.

          Que d'efforts dupliqués pour quoi au final:

          Tu sais, même sous Windows il y a énormément de logiciels concurrents. Est-ce que ça fait du tort à Windows ? Certainement pas !

          Toujours pas de suite office qui permette de se passer d'MS Office.

          Je m'en passe pourtant… avec LibreOffice et Thunderbird.

          Aucun, je dis bien aucun client de messagerie capable de se connecter à un serveur Outlook en MAPI.

          C'est peut-être parce que ce n'est pas standard, pas documenté, changeant, et propriétaire.

          Que des pseudo solution à base de proxy serveurs (openchange), webdav ou imap, mais rien qui permette dans le monde de l'entreprise d'arriver avec un PC linux et d'utiliser la messagerie imposée ou les fichiers offices imposés.

          Rien non plus pour remplir les PDF formulaires signés….

          Je l'ai fait avec evince l'autre jour ! Et puis il n'y a pas que Evince :
          http://askubuntu.com/questions/29230/is-there-software-that-can-fill-pdf-forms
          http://unix.stackexchange.com/questions/41295/how-to-save-a-copy-of-a-protected-pdf-form-in-evince

          Par contre, le jacky tunning, ça, y'a plétore……….

          Chez les utilisateurs de Windows avancées (aka "power users"), ça y va aussi, t'inquiètes pas. ;-)

          Et après, on pleure que Linux ne perce pas dans le desktop……

          Windows se réinvente en permanence lui aussi. Et pourtant, il domine toujours le desktop. Comme quoi, ça n'a rien à voir.

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: inutile

            Posté par . Évalué à 8.

            Y'a d'autres projets à part Wayland et Mir ?

            Il y a DirectFB, , je trouve que tout le monde l'enterre un peu vite… :-(

            Tant que Mir ou Wayland n'atteindront pas cette fuidité sur un ARMv9 pour moi ce sera poubelle.

            On peut également citer les programmes faisant appel directement au framebuffer comme Netsurf-FB. Cette solution a l'élégance de se passer complètement de serveur graphique. Ce qui supprimerait un bon quart des discussions sur Linuxfr ;-D

            • [^] # Re: inutile

              Posté par . Évalué à 3.

              Alors tu postes une video d'un arm qui lit une video mais on sait absolument rien de rien sur le cpu en question, y a des arm v9 tres puissant. Cela etant dis wayland permet tout a fais de creer un desktop rapide sur des configurations modeste une video d'un desktop totalement debile sous raspberrypi et sur un ecran bien plus grand (resolution->nombre de pixel->band passante) que celui de ta video :

              https://www.youtube.com/watch?v=1RTk77JRAKw

              Sans vouloir etre condecendant, directfb c'est mort. Il y a presque plus de chip sans gpu et directfb c'est vraiment uniquement pour ces derniers retardataire et encore l'api de directfb est vraiment terrible.

              Le temps d'ecrire direct dans le framebuffer, c'est vraiment les annees 90, c'est plus du tout la bonne solution, tu consommera toujours plus a utiliser le cpu plutot que d'utiliser les bloques gpus.

              • [^] # Re: inutile

                Posté par . Évalué à 1.

                y a des arm v9 tres puissant.

                Regarde la date de la vidéo. Des arm v9 très puissants il n'y en avait des masses en 2008 ;-)

                Sans vouloir etre condecendant, directfb c'est mort

                La dernière news date du 30/08/2013. Pour un mort il se porte plutôt bien.

                Il y a presque plus de chip sans gpu

                Si, dans qemu, virtualbox et vmware ;-). Mais je suis d'accord, sur une machine physique moderne ça n'a pas trop de sens.

                directfb c'est vraiment uniquement pour ces derniers retardataire et encore l'api de directfb est vraiment terrible.

                L'API c'est un problème de programmeur, pas d'utilisateur. Désolé de le dire aussi cruement mais que le travail d'un programmeur soit rendu infernal par une API ce n'est pas mon problème. Mon problème c'est d'optimiser le triangle coût/fonctionnalités/performances.

                Le temps d'ecrire direct dans le framebuffer, c'est vraiment les annees 90

                C'était le bon temps, à cette époque Linuxfr n'était pas encore "mainstream" comme disent les hipsters aujourd'hui. Et le réseau Internet n'était pas saturé de photos de chats et de vidéos de vacances.

                • [^] # Re: inutile

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Dans ta vidéo c'est une très probablement une toute petit résolution (640x400 je dirais à vu de nez) donc pas du HD du tout, pour comparaison une pandaboard avec wayland jouant une video HD http://www.youtube.com/watch?v=MrcTWdPCj2U le tout utilisant le driver graphique 3D et l'accélération video. C'est simplement impossible en utilisant uniquement le cpu sur cette même platforme.

                  Quand je dis mort, je ne dis pas que plus personnes ne travail dessus, je dis que plus personne ne considère directfb comme une solution d'avenir. Le constat est très simple, utiliser le GPU et le décodage video hardware est bien plus performant temps point de vue de la consommation que des resources. Et dans ton triangle coût/fonctionnalités/performances, le seul paramètre ou directfb est mieux positionné c'est le coût, il est juste impossible de décoder proprement de la HD+son sur un cpu bas de gamme (--fonctionnalités,—performances), de même les animations des interfaces de téléphone sont particulièrement couteuses et un GPU est bien mieux adapter. Bref directfb ne peut qu'offrir des fonctionnalités inférieurs : pas de vidéo hd, pas de jeux 3d (or des trucs très très très basique aka wolfenstein premier du nom), pas d'interface blingbling (que j'aime pas personnellement).

                  • [^] # Re: inutile

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Tout à fait d'accord. Pour moi son emploi est cantonné au marché de niche de la virtualisation.

                    Mais je t'assure que sur une batterie de 2000 machines virtuelles ne faisant tourner qu'une application qui est un navigateur web, 10Mo de RAM économisés sur le serveur graphique par chaque machine ça fait une ENORME différence au final.

                    Et il y a un marché pour la situation que j'évoque, fais-moi confiance ;-)

                  • [^] # Re: inutile

                    Posté par . Évalué à 1.

      • [^] # Re: inutile

        Posté par . Évalué à 2.

        Peut-être que l'existence de serveurs différents tels que PA et Jack se justifie car répondant à des contraintes différentes (faible latence vs consommation & transparence réseau), mais au moins n'auraient-ils pas pu essayer de se mettre d'accord sur une API commune ? (dit autrement et PA étant né après: n'aurait-il pas pu reprendre l'API de Jack… ?)

        • [^] # Re: inutile

          Posté par . Évalué à 2.

          L'API de Jack est très spécifique au besoin elle aussi.

    • [^] # Re: inutile

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Sauf que ce n'est pas simple, et qu'une solution unique n'est pas forcément souhaitable. Et que ce n'est pas la logique dans le monde du libre.

    • [^] # Re: inutile

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 03/09/13 à 12:28.

      Il n'y a pas plusieurs serveurs de sons sous Windows

      Vraiment ?
      Plusieurs API se sont succédées, pourtant. Au moins, WaveOut, DirectSound, et Media Foundation.

      Du côté du MIDI, depuis Windows 2000, windows embarque son propre synthétiseur logiciel et sa propre banque de sons (on peut la remplacer, heureusement).

      Et puis du côté de NT, y'a un service "Audio Windows" qu'on peut désactiver/redémarrer.

      Le véritable serveur de son est apparu avec Vista (il a au moins toutes les fonctionnalités de PA que j'ai décris plus haut : volume et état sonore par application, application d'effets/traitements sonores, détection du casque audio, …).

      Bref, tout ça me porte à croire qu'il y a eu beaucoup d'évolutions depuis l'époque de l'accès direct à la carte son via/sous DOS. ;-)

      Donc, beaucoup de fragmentation…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: inutile

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 03/09/13 à 12:33.

      Déjà le titre est incorrect alsa/oss ne sont pas des serveurs de son mais des ensembles api/driver pour accéder au matériel.

      Ensuite au dessus y'a éventuellement un serveur de son, et y'en a seulement deux de "courants" : PulseAudio le grand public et Jack le professionnel.

      Niveau applications soit tu te fait chier à coder 2 ou 3 backends pour couvrir tous les cas, soit tu passe par une bibliothèque au choix qui s'en charge à ta place : sdl, openal, phonon…

    • [^] # Re: inutile

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Câlins bisous poutous nounours.

      Love – bépo

    • [^] # Re: inutile

      Posté par . Évalué à 3.

      Et des Trabant pour tous le monde!

  • # comment connaître le serveur de son utilisé

    Posté par . Évalué à 2.

    En pratique, comment sait-on quel serveur de son on utilise ?

    Pour ma part j'ai fait :

    ps -ef |grep pulse
    

    Et j'ai vu des process :

    /usr/bin/pulseaudio --start ...
    etc.
    

    J'en ai déduit que j'utilise pulseaudio. J'ai bon ?
    Mais pour les autres serveurs de son, est-ce aussi simple ?

    • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      En pratique, comment sait-on quel serveur de son on utilise ?

      Bah les deux principaux serveurs de sons sous GNU/Linux aujourd’hui sont PulseAudio et Jack. Les précédesseurs de PulseAudio, comme esd ou arts, sont obsolètes, et je doute qu’on les trouve encore sur des distributions un tant soit peu récentes.

      Jack étant réservé à un usage particulier, tu ne peux pas vraiment l’utiliser sans le savoir. À ma connaissance aucune distribution généraliste ne l’installe par défaut (à juste titre), seules les distributions spécialisées dans la production musicale le font.

      Quant à sndio, CoreAudio ou encore DirectSound, c’est facile, regarde si ton système d’exploitation est OpenBSD, Mac OS X ou Windows. ;)

      • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

        Posté par . Évalué à 3.

        Jack étant réservé à un usage particulier, tu ne peux pas vraiment l’utiliser sans le savoir. À ma connaissance aucune distribution généraliste ne l’installe par défaut (à juste titre), seules les distributions spécialisées dans la production musicale le font.

        Je n'ai d'ailleurs toujours pas compris pourquoi ne pas utiliser Jack comme serveur de son par défaut pour une distribution généraliste. En partant du principe : « Qui peut le plus peut le moins. »

        Pas encore assez stable ? Trop gourmand ?

        • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Rapidement, quelques éléments de réponse.

          a) D’abord, on peut utiliser Jack comme serveur de son général par défaut, mais… si quasiment tous les programmes dédiés à la production musicale supportent Jack, c’est loin d’être le cas de tous les programmes pouvant avoir besoin d’émetre du son ; et à ma connaissance, il n’y a pas de couche de compatibilité permettant aux programmes ALSA d’utiliser Jack de façon transparente, comme c’est le cas avec PulseAudio.

          b) PulseAudio et Jack n’ont pas du tout les mêmes objectifs, ce sur quoi s’accordent leurs développeurs respectifs : voici ce qu’en dit Lennart Poettering, et ce qu’en dit Paul Davis (beaucoup plus succintement, dans le deuxième paragraphe). Les deux serveurs ne sont donc pas interchangeables.

          Par exemple, là où PulseAudio s’accommode de sources utilisant des formats différents (fréquence et taille des échantillons), Jack impose un format unique à tous ses clients, ce qui n’est pas forcément judicieux pour un serveur de son qui serait destiné à être utilisé par toutes les applications du bureau (alors que c’est parfaitement acceptable pour les quelques applications dédiées à l’audio pro).

          Du coup, le principe du « qui peut le plus peut le moins » n’est pas applicable ici, ou du moins pas dans le sens que tu souhaites : en fait c’est PulseAudio qui en fait « plus » que Jack (d’où sa plus grande complexité).

          c) Enfin, et sur un plan non-technique : PulseAudio est en bonne passe de devenir le serveur de son standard sous GNU/Linux, ce à quoi ses prédécesseurs comme arts ou esd ont toujours échoué. Maintenant qu’on est sur le point d’avoir une solution unifiée (qui a dit « enfin » ?), est-ce vraiment le moment de changer de direction et de partir sur une autre base ? Si PulseAudio n’est pas parfait, corriger ses défauts me semble une bien meilleure option que de le remplacer complètement par autre chose. Et je dis ça en n’étant pas un grand fan de PulseAudio, que je n’utilise personnellement pas.

          d) Enfin (pour de bon cette fois), rien ne dit que si Jack connaissait la même utilisation intensive que PulseAudio, il ne serait pas exposé aux mêmes critiques (usine à gaz, couche supplémentaire inutile-parce-qu’après-tout-avec-ALSA-ça-marche-déjà-très-bien™, personne n’a besoin de pouvoir envoyer du son à travers le réseau, c’est nul mon programme préféré ne peut pas accéder à la carte son parce que Jack la monopolise, etc.). Jack ne fait pas l’objet de critiques (ou alors elles sont vraiment très discrètes) parce que tout ceux qui s’en servent en avaient besoin et l’ont choisi ; impose-le à tous les utilisateurs de distribution généraliste comme s’est imposé PulseAudio, je ne suis pas sûr qu’il serait mieux accueilli.

          Mes deux cents.

          • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

            Posté par . Évalué à 2.

            si quasiment tous les programmes dédiés à la production musicale supportent Jack, c’est loin d’être le cas de tous les programmes pouvant avoir besoin d’émetre du son

            Dans ce cas la question c'est pourquoi une distribution GNU/Linux ne pourrait pas se limiter un proposer une seule application par fonction (une seul navigateur, un seul lecteur multimédia, une seule suite bureautique, un seul client mail, etc…). Dans ce cas elle pourrait utiliser jack comme serveur de son par défaut.

            • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Non mais Jack est fait pour les basses latences et utilise beaucoup de ressources. Ça peut vite être chiant pour un utilisateur d’ordinateur fixe mais pour un ordinateur portable c’est vite la catastrophe…

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

                Posté par . Évalué à 2.

                La latence est modifiable (en modifiant certains paramètres comme la taille du tampon). Avec une latence à disons 20 ms ça doit être déjà moins gourmand.

                • [^] # Re: comment connaître le serveur de son utilisé

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Et donc tu te retrouves rapidement à tweaker Jack pour l’adapter à une utilisation pour laquelle il n’est pas conçu…

                  Je le répète : tu peux le faire sur ta machine si tu le tiens vraiment, mais aucune distribution généraliste (a fortiori aucune distribution « grand public » à la Ubuntu) ne fera ça par défaut, pour plusieurs raisons :

                  – personne à part toi ne semble penser que ça pourrait être une bonne idée ;
                  – en particulier, aucun développeur upstream (que ce soit du côté de Jack, de PulseAudio, ou de tous les programmes cherchant à jouer du son) n’accorde du crédit à cette idée — donc si une distribution s’avisait de faire ça, ses mainteneurs ne pourraient vraisemblablement pas compter sur le soutien des développeurs ;
                  – une distribution qui (juste pour pouvoir utiliser Jack comme serveur de son par défaut) limiterait les choix de l’utilisateur aux quelques programmes connus pour supporter Jack ? Franchement, ça intéresserait qui ? Ceux qui ne veulent catégoriquement pas de PulseAudio ? S’ils ont de bonnes raisons de ne pas vouloir PulseAudio, ils s’y connaissent déjà probablement assez pour savoir comment s’en passer.

  • # J'utilise ALSA

    Posté par . Évalué à 4.

    J'utilise ALSA.

    Pour un serveur de son je ne me suis jamais posé trop de questions… J'en ai choisi un, il faisait ce que je lui demandais, donc je l'ai gardé. Je pense que je pourrais en utiliser un autre que ça ne changerait pas grand chose…

  • # Alsa + Jack + Kernel RT

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 03/09/13 à 14:55.

    En tant que musicien, Jack audio connection kit est ce qu'il se fait de mieux pour un usage normal et professionnel musical. Je l'utilise à la fois pour y connecter mes applications Jack Native, mais aussi des applications Non Jack, du genre jeu video ou mumble. ( c'est possible et sans la choucroute "dmix" )

    Petite traduction: "Jack est un système de traitement en temps réel, à faible latence audio (et MIDI). Il fonctionne sur GNU / Linux, Solaris, FreeBSD, OS X et Windows (et peut être porté sur d'autres plates-formes conformes POSIX). Il peut connecter un certain nombre d'applications à un périphérique audio, leurs permettant de partager l'audio entre eux.[] JACK possède aussi un support pour la diffusion du traitement audio à travers un réseau, LAN ou WAN.

    Ce que je pense de Pulseaudio ?

    D'la merde accoustique, codé avec les moyens du bords ( à la systemd ), par un gus qui n'a absolument aucunes connaissances musicale. Au final ça s'adresse plutôt bien à des utilisateurs qui n'ont aucune oreille et qui aiment écouter du son dans une casserole 8bits, 8000 Hz.

    • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

      Posté par . Évalué à 6.

      D'la merde accoustique, codé avec les moyens du bords ( à la systemd ), par un gus qui n'a absolument aucunes connaissances musicale. Au final ça s'adresse plutôt bien à des utilisateurs qui n'ont aucune oreille et qui aiment écouter du son dans une casserole 8bits, 8000 Hz.

      Trop gros, passera pas.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

        Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 03/09/13 à 17:50.

        C'est un fait,

        Dans les années 80 on écoutait la musique ainsi:

        Titre de l'image

        aujourd'hui on l'écoute comme cela:

        Titre de l'image

        Si ça ce n'est pas une régression…

        La musique c'est comme le logiciel libre, il faut aiguiser ses sens, son ouïe pour la comprendre, pour ne pas oublier la signification du mot "mauvais".

      • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Trop gros, passera pas.

        T'es pas hipster, tu peux pas comprendre.

    • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

      Posté par . Évalué à 2.

      Ce que je pense de Pulseaudio ?
      D'la merde accoustique, codé avec les moyens du bords ( à la systemd ), par un gus qui n'a absolument aucunes connaissances musicale. Au final ça >s'adresse plutôt bien à des utilisateurs qui n'ont aucune oreille et qui aiment écouter du son dans une casserole 8bits, 8000 Hz.

      Je ne comprends pas. Comment Pulseaudio altèrererait le son? Il n'est pas sensé faire de traitement du signal (au sens propre: FFT, etc…), pourtant?
      Je pose naïvement la question. (Quand je fais du montage et du mix c'est sous Mac, je n'ai pas grande connaissance du fonctionnement du son sous Linux). Ne serait-ce pas la carte son qui serait déterminante dans la chaîne?

      • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'utilise pas pulseaudio, mais j'ai lu qu'il était capable de réduire l'écho. Il doit donc bien toucher au signal

      • [^] # Re: Alsa + Jack + Kernel RT

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je ne comprends pas. Comment Pulseaudio altèrererait le son? Il n'est pas sensé faire de traitement du signal (au sens propre: FFT, etc…), pourtant?

        Si, PulseAudio ré-échantillonne tous les signaux qui lui parviennent à la même fréquence d’échantillonnage avant d’envoyer le résultat à la carte son.

        Ce serait une des causes de sa consommation de CPU jugée parfois excessive, en fonction de l’algorithme de ré-échantillonnage utilisé.

  • # Pulseaudio

    Posté par . Évalué à 6.

    J'utilise Pulseaudio pour contourner certaines faiblesses d'Alsa.

    J'utilise Alsa, parce que les développeurs de logiciels ne conçoivent pas que l'on veuille utiliser autre chose pour le son.

    Bref, à contre coeur : OSS, c'était mieux.

    • [^] # Re: Pulseaudio

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Meme LP recommande d'utiliser l'api alsa plutot que l'api pulseaudio :
      http://0pointer.de/blog/projects/guide-to-sound-apis.html ( I want to do basic PCM audio playback/capturing! Use the safe ALSA subset. )

    • [^] # Re: Pulseaudio

      Posté par . Évalué à 2.

      OSS éxiste toujours
      perso je l'utilise parce que ma carte son ne marchait pas avec alsa (à l'époque, ça a surement changé, mais vu qu'oss est installé et tourne bien, j'y reste)

      oss est à prioris utilisable avec PA (non testé)

      • [^] # Re: Pulseaudio

        Posté par . Évalué à 1.

        J'ai fait ça aussi puis j'en ai eu marre de bidouiller et alsa était enfin compatible avec ma carte son.

        Et oui, on peut utilise oss avec PA et ça résoud une grande partie des problèmes de compatibilité.

        • [^] # Re: Pulseaudio

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et oui, on peut utilise oss avec PA et ça résoud une grande partie des problèmes de compatibilité.

          Permet-moi d'en douter. Si aujourdh'ui on n'a pas OSS par défaut dans Linux c'est pour le manque de pilote par rapport à ALSA. En plus beaucoup de travail a été effectué sur les pilotes pour que PulseAudio puisse avoir les bonnes infos.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Pulseaudio

            Posté par . Évalué à 4.

            Si aujourdh'ui on n'a pas OSS par défaut dans Linux c'est pour le manque de pilote par rapport à ALSA.

            Ah?
            J'ai toujours cru que c'était une histoire de kernel-space vs user-land. Linus n'aime pas OSS parce qu'il nécessite des calculs en virgule flottante dans le noyau.

            (Si ça sonne comme un mec qui répète un truc qu'il n'a pas forcément compris, rappelez-vous de ça: Vous avez absolument raison!)

            • [^] # Re: Pulseaudio

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Linus n'aime pas les virgules flottantes, c'est sûr. Je ne sais pas si OSS en utilise. Mais la raison est principalement historique.

              Dans des temps reculés, OSS était le système de son utilité sous Linux. OSS n'était pas développé par des développeur Linux mais par une entreprise nommée 4Front.

              Elle sorti une version non-libre. Du coup, les développeurs du noyau ont crée leur alternative, qui apportait de nombreux avantages.

              La version suivante fut distribué sous licence libre et non-libre, qui rattrapait son retard par rapport à ALSA et techniquement meilleure d'après ce qu'on dit (meilleure qualité de son, meilleure API).

              Mais une autre transition aurait été compliquée, parce que le son qui ne marche pas c'est embêtant (les gens qui râlent à propos de PulseAudio le montre) et réécrire ainsi que contourner des bugs matériels dans les pilotes, ça va bien 5 minutes.

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # mouaihhh (en tout ca pour la mao)

    Posté par . Évalué à 1.

    bon , j'ai pas le niveau de certain en desktop linux mais :

    • j'ai voulu virer mon mac os x et ma carte son motu firewire (super son )en prenant une carte son compatible linux : m-audio delta 66 , eh bien ce fut l'enfer.

    Entre jackd et pa : je ne savais plus ce qui marchait ou pas.
    le son gresillait (avec un super pc bien sure) , sur le hackintosh tout cela tournait d'enfer (et tourne encore).

    Le jour au PA equivaut Core audio : je signe mais y'a du chemin !!!

  • # Ghu...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 03/09/13 à 17:04.

    X : J'ai installé une distribution, le son a marché direct et je n'ai aucune idée du système utilisé.

    • [^] # Re: Ghu...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      ben ça, ça s'appelle pulseaudio, quoiqu'on en dise :)

      • [^] # Re: Ghu...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ah ? Sur ma gentoo, je n'ai pas installé PA et pourtant le son a marché tout seul…

        • [^] # Re: Ghu...

          Posté par . Évalué à 9.

          Voyons, sur Gentoo rien ne marche tout seul ! Tu a bien du emerger alsa-utils, unmuter les canaux et ajouter alsasound au démarrage non ?

          • [^] # Re: Ghu...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            alsa-utils est venu en dépendance d'un autre paquet (je n'ai aucun paquet "*alsa*" dans mon world) et je ne me souviens pas avoir du faire quoi que ce soit pour unmuter des canaux.
            Enfin, j'ai bien un service alsasound dans /etc/init.d/ mais qui n'est démarré dans aucun "runlevel" d'OpenRC.

        • [^] # Re: Ghu...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          pour moi la condition de dépendance suivante était implicite :

          exactly-one-of (gentoo ? "je n'ai aucune idée du système utilisé" ?)
          

          ma remarque, était que sur beaucoup de distribution, PA est installé par défaut, et quand le travail d'intégration est bien fait, ça juste marche pour 99.9999% des usages. Sans que personne n'est besoin de se soucier de quoique ce soit.

          • [^] # Re: Ghu...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Sans que personne n'est besoin

            On dit «avoir besoin», donc «Sans que personne n'ait besoin» (si je ne me trompe pas sur la conjugaison).

            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # le son qui disparaît aléatoirement, fun

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'utilise PulseAudio

    De temps en temps, j'ai le son qui disparaît, pendant une vidéo, ou entre 2 vidéos.
    Je n'ai pas réussi à comprendre pourquoi.

    Quand ça arrive, alsamixer montre le Master en mute (MM), et le son, au lieu d'être à 80% (mon réglage) est du genre à 10%.

    Enlever le mute et remonter le niveau ne suffit pas à remettre le son.

    Je trouve que le son sous Linux est une vraie plaie, comme les cartes wifi il y a une dizaine d'années.

    Ubuntu 13.04 à jour.

    Le son sous le Windows que je boote tous les 3 mois sur le même PC fonctionne impeccable, et avec plus de puissance :-(

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

    • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je trouve que le son sous Linux est une vraie plaie, comme les cartes wifi il y a une dizaine d'années.

      Moi je trouve juste que c'est depuis PulseAudio. Avant, j'avais alsa, ça marchait, j'ai installé un jeu du Humble Indie Bundle qui m'a demandé PA, j'ai installé PA, joué, mes autres applis n'ont pas arrêté de m'emmerder pour le son, je suis revenu à alsa, ça tourne nickel.

      J'ai pas eu de souci pendant 8 ans, sauf lors des passages à PAS. Donc il faut dire :

      Je trouve que PulseAudio est une vraie plaie, comme les cartes wifi il y a une dizaine d'années.

      It's a fez. I wear a fez now. Fezes are cool !

      • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Avant, j'avais alsa, ça marchait, j'ai installé un jeu du Humble Indie Bundle qui m'a demandé PA, j'ai installé PA, joué, mes autres applis n'ont pas arrêté de m'emmerder pour le son, je suis revenu à alsa, ça tourne nickel.

        Il faut aussi comprendre un peu le principe de PulseAudio. La situation idéale pour PulseAudio, c’est qu’il utilise seul la carte son et tous les autres programmes voulant émettre du son passent par lui. Si on installe PulseAudio au milieu d’un système dans lequel auparavant tous les programmes utilisaient ALSA directement, il est « normal » que cela pose problème, parce que tous les programmes doivent modifier leur comportement.

        Il y a bien sûr des contournements, à la pasuspender, pour les programmes qui n’utilisent pas PulseAudio, mais ça reste des contournements. Le fonctionnement optimal de l’audio sur un système avec PulseAudio installé nécessite que tout le monde joue le jeu avec PulseAudio.

        C’est un peu le problème avec les projets de Lennart Poettering, en fait : ils nécessitent une intégration complète dans la distribution pour fonctionner correctement.

        • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Il faut aussi comprendre un peu le principe de PulseAudio. La situation idéale pour PulseAudio, c’est qu’il utilise seul la carte son et tous les autres programmes voulant émettre du son passent par lui.

          C'est vrai, officiellement ? Source ?

          Parce que si c'est le cas, ça prouve que les développeurs de PulseAudio ont mal conçu leur truc, entre cette recommandation et celle de ne pas lancer PulseAudio en mode « système ».

          • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            C'est vrai, officiellement ? Source ?

            Ben, ce n’est dit nulle part ainsi, mais c’est le principe d’un « serveur de son »…

            PulseAudio se définit ainsi :

            it is a proxy for your sound applications. It allows you to do advanced operations on your sound data as it passes between your application and your hardware. Things like transferring the audio to a different machine, changing the sample format or channel count and mixing several sounds into one are easily achieved using a sound server.

            Il est évident que pour en profiter pleinement, il faut que tout le monde passe par ce « proxy ». Il suffit d’un seul programme qui décide de causer tout seul à ALSA indépendamment de PulseAudio pour perdre une grande partie de l’intérêt du serveur.

            D’autant que comme ALSA ne permet pas à plusieurs programmes d’utiliser la carte son simultanément, tout programme voulant utiliser ALSA directement s’en verra empêché par la seule présence de PulseAudio (si ce dernier est déjà lancé, sinon c’est PulseAudio qui ne pourra pas accéder à la carte son).

            C’est précisément à cause de ça que « désinstalle PulseAudio » est devenue la réponse archétypique (mais pas forcément bonne) aux problèmes de son. La situation typique, c’est qu’un utilisateur se plaint qu’un programme A n’émet aucun son (parce que PulseAudio est installé, tourne et monopolise la carte son, alors que le programme A, soit ne supporte pas PulseAudio, soit n’est pas configuré pour l’utiliser), il désinstalle PulseAudio, la carte son est désormais libre, le programme A fonctionne. Conclusion de l’utilisateur : PulseAudio c’est vraiment de la merde.

            • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ben, ce n’est dit nulle part ainsi, mais c’est le principe d’un « serveur de son »…

              Il est évident que pour en profiter pleinement, il faut que tout le monde passe par ce « proxy ». Il suffit d’un seul programme qui décide de causer tout seul à ALSA indépendamment de PulseAudio pour perdre une grande partie de l’intérêt du serveur.

              D'où ma constatation : il est absolument insensé de la part des développeurs de PulseAudio de déconseiller l'usage d'un mode « système » avec un seul PulseAudio lancé sous un utilisateur dédié au démarrage du système.

        • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          N'importe quoi. N'importe quel logiciel codé pour parler à ALSA fonctionne avec PulseAudio, sauf bug ou cas spécifique.

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            — Seulement si ALSA est configuré pour ça, ce qui manifestement n’est pas toujours le cas (sinon les multiples problèmes rapportés par des utilisateurs, se plaignant que depuis l’installation de PA leur programme préféré ne peut plus émettre de son, n’auraient pas lieu d’être) ;
            — Vois ça comme tu veux, pour moi ça reste un contournement assez moche, par rapport à une situation idéale où toutes les applications utilisent PulseAudio volontairement.

            • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              — Seulement si ALSA est configuré pour ça, ce qui manifestement n’est pas toujours le cas (sinon les multiples problèmes rapportés par des utilisateurs, se plaignant que depuis l’installation de PA leur programme préféré ne peut plus émettre de son, n’auraient pas lieu d’être) ;

              sudo pacman -S pulseaudio{,-alsa}

              Puis redémarrage de X sous Arch Linux et ça fonctionne. Pourtant Arch fournit des paquets vanilla.

              — Vois ça comme tu veux, pour moi ça reste un contournement assez moche, par rapport à une situation idéale où toutes les applications utilisent PulseAudio volontairement.

              1. Toutes les applications qui utilisent un framework ou une bibliothèque multimédia qui date pas de 1_000 ans passe directement par PA s'il est présent et lancé.
              2. Ah bah oui, la compatibilité avec l'existant c'est mâââl, c'est mieux les vieux logiciels qui fonctionnent plus. Et après ça va se plaindre…
              3. Qu'est-ce que ça changer d'utiliser PA directement ou via l'API d'ALSA? Franchement?

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                sudo pacman -S pulseaudio{,-alsa}

                Tu dois installer pulseaudio-alsa explicitement ? Donc par défaut, sous Arch Linux l’installation de pulseaudio (seul) ne fait pas le nécessaire pour que les applications utilisent PulseAudio automatiquement ?

                Ben voilà, c’est exactement ce dont les utilisateurs se plaignent. C’est à ce moment-là qu’on leur dit de désinstaller PulseAudio, qu’ils constatent qu’après ça marche, et qu’ils en concluent que c’est à cause de PulseAudio que ça ne marche pas.

                Malheureusement, il semble que sur les forums on trouve plus de gens pour dire « désinstalle PulseAudio » que pour dire « installe pulseaudio-alsa ». C’est con, et ce n’est pas vraiment de la faute de PulseAudio, mais c’est ce qui se passe.

                • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  pulseaudio-alsa est installé par défaut sur toutes les distributions grand public, ou alors est inclut dans le paquet pulseaudio comme, je crois, Ubuntu. Ceux qui font les distributions GNU/Linux sont pas cons non plus.

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                    Et bien sûr, ça a toujours été le cas, n’est-ce pas ? Personne n’a jamais eu à se plaindre d’une mauvaise intégration de PulseAudio dans les distributions grand public, ça se saurait. Ce type qui se plaint du travail des empaqueteurs PA chez Ubuntu est sûrement un vil Poettering-hatter qui aime à répandre du FUD sur PulseAudio, n’est-ce pas ?

                    OK, ces problèmes sont maintenant réglés, les empaqueteurs ont appris à intégrer PA correctement (ce qui n’est pas une mince affaire, d’après le même type — « Adopting PA in a distribution is a fair amount of work, given that it interfaces with so many things at so many different places » — mon dieu, pourquoi tant de FUD ?). Tant mieux. Mais j’essaie d’expliquer comment PulseAudio a, par le passé, gagné sa réputation d’empêcheur de jouer du son en rond, réputation, on le voit, dont il a encore du mal à se débarrasser aujourd’hui.

                    • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Tu le fais exprès ou quoi?

                      Tu dis que les applications doivent modifier leur comportement pour PulseAudio, je te réponds que non grâce à la couche de compatibilité avec ALSA. Tu enchaines en disant que PulseAudio ne fonctionne pas parce que la couche de compatibilité n’est pas installé, je te réponds que c’est faux.

                      Si ça merde, ça vient d’un bug du logiciel ou d’un problème dans l’intégration mais certainement pas l’absence d’un composant duquel tout le monde connait l’importance pour la rétro-compatibilité avec l’existant, surtout à l’arrivée de PulseAudio où il y avait forcément moins de bibliothèques et logiciels qui pouvait utiliser son API directement.

                      Faudrait pas prendre ceux qui les équipes derrières les distributions GNU/Linux pour des quiches non plus.

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                      • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Tu le fais exprès ou quoi?

                        Je te retourne la question.

                        Tu dis que les applications doivent modifier leur comportement pour PulseAudio

                        Non, je dis qu’elles devraient. Une couche de compatibilité, c’est très bien, mais c’est au mieux un pis-aller pour les applications trop vieilles (qui ne sont plus maintenues) et une solution temporaire pour les autres en attendant que leurs développeurs implémentent le support direct de PulseAudio. Ça ne devrait pas être considéré comme une solution définitive. Ce n’est certainement pas une solution idéale en tout cas.

                        Si on devait se contenter d’utiliser des couches de compatibilité, aujourd’hui on se retrouverait avec des applications audio toujours conçues pour fonctionner avec OSS et qui ne fonctionneraient sous GNU/Linux que grâce à la couche de compatibiltié OSS que fournit ALSA…

                        Tu enchaines en disant que PulseAudio ne fonctionne pas parce que la couche de compatibilité n’est pas installé, je te réponds que c’est faux. […] Si ça merde, ça vient d’un bug du logiciel ou d’un problème dans l’intégration

                        OK, je te l’accorde : je ne fais pas la différence entre une couche de compatibilité non-installée et une couche de compatibilité qui ne fonctionne pas à cause d’un bug ou un problème d’intégration quelconque. Je ne suis pas sûr que la différence soit très importante pour l’utilisateur, cela dit.

                        Faudrait pas prendre ceux qui les équipes derrières les distributions GNU/Linux pour des quiches non plus.

                        J’ai déjà vu quelques erreurs d’empaquetage assez pendables, toute distribution confondue. Je ne prends pas les développeurs pour des quiches, mais personne n’est à l’abri d’une erreur.

                        • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Tu dis que les applications doivent modifier leur comportement pour PulseAudio
                          Non, je dis qu’elles devraient.

                          Je te cite:

                          Si on installe PulseAudio au milieu d’un système dans lequel auparavant tous les programmes utilisaient ALSA directement, il est « normal » que cela pose problème, parce que tous les programmes doivent modifier leur comportement.

                          Effectivement, si tu voulais dire devraient ça change tout.

                          Une couche de compatibilité, c’est très bien, mais c’est au mieux un pis-aller pour les applications trop vieilles (qui ne sont plus maintenues) et une solution temporaire pour les autres en attendant que leurs développeurs implémentent le support direct de PulseAudio. Ça ne devrait pas être considéré comme une solution définitive. Ce n’est certainement pas une solution idéale en tout cas.

                          Bah aujourd’hui presque tout fonctionne avec PulseAudio parce que les bibliothèques bas-niveau savent s’en servir.

                          Si on devait se contenter d’utiliser des couches de compatibilité, aujourd’hui on se retrouverait avec des applications audio toujours conçues pour fonctionner avec OSS et qui ne fonctionneraient sous GNU/Linux que grâce à la couche de compatibiltié OSS que fournit ALSA…

                          Ce qui n’est pas le cas, et aujourd’hui n’importe quelle applications modernes peut dialoguer avec PulseAudio.

                          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                        • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                          Posté par . Évalué à 2.

                          On fait comment pour les vieilles appli OSS qui ne seront jamais mises à jour ? Et qui ne sont pas remplaçables, évidemment. (des vieux jeux, par exemple)

                          Il faut un moyen de faire marcher ces vieilles applis, de manière définitive.

                          • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            Et si un jour un nouveau système de son arrive, il faudra recoder tous les pilotes, avec tout ce que cela implique (code jeune potentiellement bugué, non optimisé, qui n’ont pas des années de correctifs), mais il faudrait aussi être compatible OSS/ALSA/PulseAudio! Autant dire que c’est pas demain la veille.

                            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

    • [^] # Re: le son qui disparaît aléatoirement, fun

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai un peu ce problème de réglages aléatoires qui surviennent sur une Mint.
      Après, je crache pas forcément sur PA, c'est peut être un mauvais réglage ou un autre logiciel, au hasard skype, qui vient mettre le boxon dans la config.

      En tout cas, de toutes les distribs que j'ai pu tester, PA n'a jamais fonctionné non-stop sans jamais poser de problèmes tôt ou tard.
      Pour quelque chose qui "fonctionne chez tout le monde sauf chez moi"™ , c'est tout de même curieux.

  • # Bluez ?

    Posté par . Évalué à 1.

    ça fait longtemps que mes enceintes et mon casque sont en bluetooth…

    Par conséquent il me semble que je n'ai pas besoin de serveur de son. Mais peut-être que je me trompe.

  • # CoreAudio

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bien que je ne sois pas OS X, j'utilise quand même CoreAudio. Accessoirement, il a le bon goût de répondre à mes besoins, donc je n'ai pas à me plaindre :-)

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Jack mais en fait j'utilise une autre distribution

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 05/09/13 à 12:19.

    Bonjour,

    Intéressant ce sujet, mais je ne sais plus me situer dans les réponses.

    J'utilise AP linux, qui utilise jack pour traiter le son en temps réel. Le son est envoyé sur une carte son externe (dac) via le port usb (par exemple).

    Alors est-ce que je rentre dans cette réponse ? (parce qu'il y a quand meme jack) :

    "Je n’utilise pas de serveur de son, j’envoie mes .flac directement à la carte son"

    Du coup comment envoyer ses flacs directement à la carte son ? (développer son propre système ??)

    Merci

    • [^] # Re: Jack mais en fait j'utilise une autre distribution

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      "Je n’utilise pas de serveur de son, j’envoie mes .flac directement à la carte son"

      Du coup comment envoyer ses flacs directement à la carte son ? (développer son propre système ??)

      C’est une boutade en fait. :p

      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

      • [^] # Re: Jack mais en fait j'utilise une autre distribution

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce n'est pas ce qui se passe avec le bluetooth ?

        • [^] # Re: Jack mais en fait j'utilise une autre distribution

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Nope. Ton mp3 ou ton opus est décodé puis envoyé à la carte son: on parle de codec (codeur décodeur).

          Ensuite c'est envoyé au système de son (ALSA, OSS, PulseAudio, Jack, AudioFlinger, CoreAudio, etc) qui possède souvent un mixeur logiciel et qui va envoyer le son au bon composant. Ensuite il y a le pilote qui intervient.

          Après je ne connais pas le détail de comment diriger le son vers la bonne sortie…

          Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Jack mais en fait j'utilise une autre distribution

            Posté par . Évalué à 1.

            Tiens donc, je me disais bien que le son était décodé sur le PC, mais je pensais qu'ensuite le son était envoyé directement en PCM via bluetooth au périphérique. En d'autre termes j'imaginais que ça fonctionnait un peu comme quand on balance /dev/dsp via netcat vers un autre PC.

  • # Mon PC fait des bips au démarrage, aucun besoin de serveur de son

    Posté par . Évalué à 5.

    Le progrès par la simplification!

    Plus sérieusement, PA, je n'ai pas d'avis sur Lennart Poettering en dehors de l'appréciation de son activité. J'ai moins aimé sa sortie style "on fait pour Linux et on s'en fout des autres".

    J'apprécie PA parce qu'il met fin à des années de foutoir avec le son sous Linux. PA a eu du mal à être correctement intégré par les distros, mais c'est un pas dans la bonne direction.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.