Journal Posez vos questions à Christine Albanel

Posté par .
Tags : aucun
7
10
avr.
2009
Mme Albanel sera l'invité du talk Orange - Le Figaro ce soir à 18 heures.

Vous pouvez lui posez vos question en laissant un commentaire a l'article du figaro.fr [1]

Il est évident que tout les message ne seront pas lus mais ça ne coûte rien d'essayer (en étant constructif).


[1] http://www.lefigaro.fr/le-talk/2009/04/10/01021-20090410ARTF(...)
  • # Poster les questions

    Posté par . Évalué à 8.

    Ce serait intéressant de poster ici les questions que ceux d'entre nous ont posé, et après l'émission, de poster la liste des questions qui ont été posé à l'émission pour comparer.
    • [^] # Si elle répond à cette question, je fais un don à linuxfr

      Posté par . Évalué à 5.

      Madame la ministre, le rapporteur de la loi HADOPI s'est opposé à l'interopérabilité du logiciel de contrôle estimant qu'il s'agissait d'une contrainte. Ce logiciel n'aurait donc été disponible que pour Windows, excluant volontairement les utilisateurs de Macos ou de Linux. Avec le recul estimez-vous cela normal ?
    • [^] # Re: Poster les questions

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et surtout qui lui demandera pourquoi certains créateurs sont au sommet de son échelle de valeurs (musiciens, chanteurs, éditeurs, et cætera) et d'autres n'y figurent même pas (programmeurs, scientifiques, simples citoyens ...) au point que les seconds payent déjà des impôts (taxe copie privée) aux premiers et qu'elle veuille en plus leur interdire l'utilisation de logiciel libre ?

      Et puis il y aurait bien aussi ces questions un peu paradoxales : comment se fait-il que les principaux bénéficiaires et soutients d'une loi renforçant le droit d'auteur soient des éditeurs alors que le droit d'auteur visait théoriquement à défendre les auteurs contre les éditeurs ? Et puis comment comprendre que des auteurs s'offusquent du fait que leurs œuvres trouvent une diffusion plus large que le seul public solvable (et oisif) ? Ne s'attendrait-on pas plutôt à ce qu'un auteur souhaite la plus large diffusion à ses œuvres ? Cette attitude de certains auteurs ne serait-elle pas un effet hérité du temps ou la diffusion des œuvres était difficile et compliquée ; une sorte de vestige d'un passé qu'il faudrait bien vite oublier plutôt que maintenir en hypothèquant l'avenir et oblitérant le progrès téchnologique ?
      • [^] # Si on lui présente ta question

        Posté par . Évalué à 10.

        Je crois qu'arrivée à "oblitérant" elle nous fera un buffer overflow.
      • [^] # Re: Poster les questions

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        J'en ai une autre : pourquoi tenter de préserver des acteurs (les majors) qui ont tout du rôle du parasite, plutôt que d'aider les vrais créateurs, artistes, interprètes, acteurs ?
        http://www.numerama.com/magazine/5547-La-poule-vend-100000-d(...)
        http://www.numerama.com/magazine/12585-George-Lucas-ne-peut-(...)

        Pour les cas de Sebasto, qu'on aime ou pas, sur le principe un gars qui vend 100 000 singles et finit par toucher le RMI, il y a un problème au niveau des intermédiaires, et Création et Internet ne fera rien pour améliorer cela.
        • [^] # Re: Poster les questions

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          À ces questions, Anéfé c'estdéjà exprimé.

          "Il n'est pas du ressort de la loi de s'immiscer dans la relation contractuel qui lie l'auteur avec son producteur/distributeur"

          A quoi bon poser des questions a Albanel. Elle vient avec ses réponses !
          • [^] # Re: Poster les questions

            Posté par . Évalué à 2.

            "Il n'est pas du ressort de la loi de s'immiscer dans la relation contractuel qui lie l'auteur avec son producteur/distributeur"
            Elle est belle quand même celle là, on devrait l'encadrer.

            Je vas faire un contrat où dès que quelqu'un fait une toute petite connerie, il me doit 150 000 000 000 000 €(y'a assez de zero ?) :]. Ah ben oui la relation contractuelle entre deux personnes n'est pas du ressort de la loi, moi je suis ce que dis notre ministre.
            • [^] # Re: Poster les questions

              Posté par . Évalué à 2.

              Personne n'est obligé de signer ton contrat, les gens sont libres et c'est à eux de déterminer leur intérêt.

              Par ailleurs ta clause pénal peut tout de même être vérifier par un juge.



              Ce qui me donne l'idée que les FAI pourraient mettre ta clause dans leur contrat, pour le cas ou leur abonné pirate. Ca supprimerai l'HADOPI, et la prime encouragerait les FAI à traquer les pirates.

              Hum ?
              • [^] # Re: Poster les questions

                Posté par . Évalué à 3.

                Personne n'est obligé de signer ton contrat, les gens sont libres et c'est à eux de déterminer leur intérêt.
                Pas tout à fait vrai, si tu te place en tant qu'employeur ou autre par ex...


                Par ailleurs ta clause pénal peut tout de même être vérifier par un juge.
                Toutes les clauses peuvent être vérifiées par un juge.

                Un contrat doit être équitable pour chacune des parties, et il doit respecter la loi (enfin certaines lois).
                La loi peut très bien définir (une partie de) ce qu'il y a dans le contrat (par ex tu n'as pas le droit de faire un contrat de travail pour 35h/semaines à moins que le SMIC)
                • [^] # Re: Poster les questions

                  Posté par . Évalué à 0.

                  "Personne n'est obligé de signer ton contrat, les gens sont libres et c'est à eux de déterminer leur intérêt.
                  Pas tout à fait vrai, si tu te place en tant qu'employeur ou autre par ex..."

                  ??




                  "Un contrat doit être équitable pour chacune des parties"


                  Bein non. Un contrat peut très bien donné 90% à l'un et 10% à l'autre, ce n'est pas un problème. C'est à celui qui signe de déterminer si oui ou non sa situation va s'améliorer grâce à ce contrat, et à personne d'autre.


                  "et il doit respecter la loi (enfin certaines lois)."

                  Heu, non, il doit respecter TOUTES les Lois !


                  "La loi peut très bien définir (une partie de) ce qu'il y a dans le contrat (par ex tu n'as pas le droit de faire un contrat de travail pour 35h/semaines à moins que le SMIC)"

                  Qu'elle le puisse, peut être, c'est déja à discuter car les gens s'adaptent.
                  Qu'elle le doive, là je ne vois pas. Personne ne peut savoir ce qui est bon pour vous ou pas.
                  Bref, que la Loi cherche à ce que les gens connaissent ce qu'ils signent, très bien. Quelle les oblige à acheter tel produit à tel condition, alors là, pas du tout.
                  • [^] # Re: Poster les questions

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Bein non. Un contrat peut très bien donné 90% à l'un et 10% à l'autre, ce n'est pas un problème. C'est à celui qui signe de déterminer si oui ou non sa situation va s'améliorer grâce à ce contrat, et à personne d'autre.
                    Bein non il peut pas.

                    On trouve cette obligation dans l’article 1135 du Code Civil français :

                    « les conventions obligent non seulement à ce qui y est exprimé, mais encore à toutes les suites que l’équité, l’usage ou la loi donnent à l’obligation d’après sa nature ».
                    • [^] # Re: Poster les questions

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ce dont tu parles, c'est la lésion, qui n'existe pas en général en droit français (sauf pour les immeubles, des 7/12), car il ne prend pas en compte la valeur, sauf vraiment déséquilibre tellement énorme (genre un euro pour ta Roll-Roys en or 1928) que l'on peut considérer qu'il n'y a pas eu de prix.

                      Mais sinon, puisque les choses n'ont pas de valeurs en soi..
                      Que c'est au individu à évaluer selon les circonstances ce qui améliore leur situation..
                      Que la Loi ne protège pas les cons..
                      Et que l'important, c'est d'assurer la stabilité des relations juridiques..



                      Je te signal que le droit c'est comme l'économie ou l'histoire, on ne peut pas débarquer comme ça !
                      • [^] # Re: Poster les questions

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Mais sinon, puisque les choses n'ont pas de valeurs en soi..
                        Rien n'a de prix, par contre en regardant sur des transaction équivalentes, on peut donner "le prix du marcher" ;)

                        Sans compter que l'équité n'est pas forcément une affaire de prix. Un contrat c'est pas forcément pour fixer un prix à quelque chose. (CGV par ex).

                        Je te signal que le droit c'est comme l'économie ou l'histoire, on ne peut pas débarquer comme ça !
                        Tout ce que tu as eu comme argument c'est "non ça s'applique pas".
                        Je te sors un article du code civil, et tu me sors 'non mais généralement ça n'existe pas en droit français".
                        et il y a un livre (entre autre) qui est sortis uniquement sur cet article là, que tu arrive à jeter d'un coup de pichenette :
                        http://www.decitre.fr/livres/Retour-sur-l-article-1135-du-Co(...)

                        Comme tu dis, le droit on peut pas débarquer comme ça, je te laisse lire le quatrième de couverture, et tu verras qu'il si il peut s'appliquer ou pas uniquement à l'immobilier...
    • [^] # Re: Poster les questions

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bonjour Mme la ministre,

      J'ai deux questions pour vous:

      1) Alors que l'échange d'information est devenu si facile qu'il est impossible à contrôler, pourquoi ne pas en prendre acte et essayer de construire un mécanisme de rémunération qui accompagne cette réalité, plutôt que d'essayer à tout prix de contrôler les échanges d'informations entre citoyens, ce qui est de toutes façons impossible à plus ou moins long terme?

      2) Pourquoi continuez-vous à entretenir la confusion entre le vol de biens matériels et la diffusion illégale de contenus numériques, alors que ce sont de toute évidence des problèmes complètement distincts? Tous les internautes qui vous regardent comprennent cette distinction, et essayer d'entretenir la confusion ne fait que vous décrédibiliser d'avantage, et décrédibilise l'ensemble de la fonction politique aux yeux de la jeunesse.
  • # Comme d'hab

    Posté par . Évalué à 5.

    À moins qu'elle ait pris des cours accélérés, elle ne répondra à aucune question technique. Probablement aussi que les questions techniques ne passeront même pas vu que les journaleux trouvent ça trop techniques (faut avouer qu'ils ne pigent pas grand chose non plus et ne font pas d'effort parce que de toute façon les journaleux sont, quand ils ne sont pas spécialisés, des gens profondément incompétents) et que donc ça n'intéressera pas le public (même les pékins moyens valent mieux que les journalistes dans ce genre de pb).

    Et quoiqu'il en soit elle répondra à côté...

    Donc il n'y aura rien de bien intéressant à part la bêtise habituelle des politiques (surtout l'invitée en question) et des journalistes qui sont probablement les deux professions les plus vulgaires aujourd'hui.
    • [^] # Re: Comme d'hab

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Même les questions non technique...
      Les seuls question dont dont vous verrez des réponses seront celles qui lui permettront de dire que les méchants de l'opposition ont triché, et que ce n'est pas grave, soyez rassuré, la culture sera sauvée de ces dangereux opposant qui veulent le mal de nos chers artistes car elle s'assurera que la loi sera bien votée le 28.
    • [^] # Re: Comme d'hab

      Posté par . Évalué à 5.

      Ah mais je te garantis que même dans la catégorie des journalistes spécialisés, tu peux trouver une belle brochette de baltringues. Il suffit de lire 01.
      • [^] # Re: Comme d'hab

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        La question est de savoir en quoi 01 est spécialisé. A une époque j'avais pensé que c'était spécialisé en informatique, domaine vaste, certes, mais visiblement non. Ils s'y connaissent autant que tata Odette, le vocabulaire pro en plus.
        • [^] # Re: Comme d'hab

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          En fait je crois qu'ils sont spécialiste de la DSI, qui, beacoup d'entre nous le savent par expérience, tiens bien plus de la gestion que de l'informatique à proprement parler.
          Ca parle juste "enjeux", "décision", "marché", "ROI", "foutaises".
          • [^] # Re: Comme d'hab

            Posté par . Évalué à 4.

            Quand je vois des articles du type ''Les langages dynamiques débarquent dans l'entreprise'' qui parlent de PHP/Python/Ruby/autre comme si c'était la dernière nouveauté du moment et qu'il faut absolument se jeter dessus, sans parler de toutes les publicités^Warticles qui te réinventent le RAID, la gestion de parc et le monitoring ... Pour moi, Ça restera que de la pub-lication .
  • # Désolé,je joue le lecteur du Figaro...

    Posté par . Évalué à 10.

    M Albanel,

    La crainte d'être accusé sans preuve (n'oublions pas les 1/3 de faux positif), pousse les français à rejoindre les réseaux cryptés et autres réseaux anonymes (par exemple tor). Par la même occasion, les pirates, pédophiles et terroristes les rejoignent, trouvant des réseaux vivants car utilisés. Alors que jusqu'à aujourd'hui, internet n'est pas anonyme (facilité d'obtenir une identité à partir d'une IP en passant par un juge), vous allez transformer internet en une zone de non droit. D'ailleurs les forces de l'ordre sont très inquiètes de ne plus pouvoir identifier les criminels suites aux effets induits par "internet et création".


    Pour vous la protection des délinquants n'est qu'un effet collatéral négligeable de votre loi? Vos "artistes" ont ils plus de valeur que nos enfants?



    Comme cette intervention ne passera probablement pas le cap de la modération, je préfère la poster ici aussi.
    • [^] # Re: Désolé,je joue le lecteur du Figaro...

      Posté par . Évalué à 6.

      J'ai une question technique sur ta question. En quoi la crainte d'être accusé sans preuve à cause de faux positifs peut-elle être réduite par l'utilisation de réseau chiffrés ? Parce que si ton ip est glissée aléatoirement dans le tracker d'un torrent, que _toi_ tu utilises ou non bittorrent ne va pas la faire disparaitre. Si ?

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Désolé,je joue le lecteur du Figaro...

        Posté par . Évalué à 2.

        De même que cette loi ne va pas protéger les artistes.

        J'ai bien précisé en titre que je jouais au lecteur du figaro :p

        Mais même si ce n'est pas la crainte des faux positifs (que j'ai évoqué pour pouvoir placer les 1/3 ;) ), les téléchargeurs vont rejoindre ces réseaux...
  • # Posez vos questions à Christine Albanel

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    > Posez vos questions à Christine Albanel

    Votre coupe de cheveux est directement inspiré du casque de Dar Vader (Dark Vador pour les vieux en VF), est-ce que vous travaillez pour l'empereur du mal ?
  • # Les députés representent-il vraiment le peuple?

    Posté par . Évalué à 3.

    Madame,
    Pensez vous que les 16 députés sur 577 qui était présents dans l'hémicycle représentaient vraiment le peuple Français.
    Et trouvez vous normal qu'une loi puisse être accepté et/ou refuser par un échantillon si peu représentatif ?
    • [^] # Re: Les députés representent-il vraiment le peuple?

      Posté par . Évalué à 5.

      Anéfé, je trouve moi aussi inadmissible qu'il y ai eu si peu de députés UMP lors du vote.
    • [^] # Re: Les députés representent-il vraiment le peuple?

      Posté par . Évalué à 5.

      Je trouve rien de choquant que les seuls députés présent sont ceux qui ont étudiés le dossier et ont compris les tenants et les aboutissants de l'affaire.

      J'aurais trouvé plus choquant de retrouver des députés qui ne comprenait rien au dossier et était obligé d'être présent pour le vote .... un peu comme une bonne partie des députés UMP en faites.
  • # Sécurisation et arguments dangereux...

    Posté par . Évalué à 3.

    Les décrets vont préciser un ensemble de spécifications qui définiront une ligne sécurisée.

    Si nous les respectons (sans acheter de logiciel certifié), sera t il possible de contester une décision d'HADOPI face à un juge en utilisant le système de défense suivant:
    "Monsieur le juge, on m'a coupé pour défaut de sécurisation. Or ma ligne est sécurisée. Si on a retrouvé mon adresse IP c'est juste parce que que je téléchargeais illégalement".
    Abandon des charges de non sécurisation. Passage sous la DADVSI, saisi des ordis.
    "Si si regardez, j'ai sauvegardé l'album des L5 dans dev/null"

    :D
    • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

      Posté par . Évalué à 4.

      oui masi comme tu aura reconnu que tu téléchargais illegalement -> 300 000€ et 3 ans de prison ( DADVSI en fait)
      • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

        Posté par . Évalué à 8.

        Y'a toujours pas internet en prison?
      • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu peux reconnaître avoir télécharger mais pas nécessairement illégalement. Si on a déjà acheté la musique (CD par exemple), peut-on télécharger la musique sur internet ?

        Si c'est le cas, il suffit d'aller vite acheter les 10 musiques incriminées (si on se fait avoir, je suppose que c'est juste pour quelques musiques, sinon c'est qu'on a un gros trojan sur son ordi). Ensuite on planque son disque avec sa musique et l'affaire est réglée. "Regardez j'ai bien acquis la musique légalement, j'ai le CD".

        Ça peut fonctionner ? Bon en sois, je m'en fiche car non concerné mais je me suis fait la réflexion.
        • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça ne marche par car le fait de l'avoir reçu d'une source ne disposant pas des droits pour le diffuser en fait une contrefaçon et l'acquisiton de de contrefaçon est illégale. (pas de chance si tu ne savais pas que la source n'avait pas le droit).

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

            Posté par . Évalué à 2.

            Comme avec Deezer... au début, quand c'était encore le mal et non la principale illustration de l'offre légale.

            The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Bonjour,

          Selon C. Albanel, tu aurais téléchargé dans ce cas une contrefaçon.

          J'ai un ami qui à un DVD qui est un peu rayé... et qui se demande s'il peut télcharger la même version (ou en plus crade).

          Bonne journée
          • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

            Posté par . Évalué à 3.

            Ben voyons, « j’ai un ami qui »…
          • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Je connaissais quelqu'un qui téléchargeait les divx des dessins animés de Disney alors qu'il avait acheté le DVD. Ça le soulait de devoir rester 10 minutes à regarder des pubs avant de pouvoir lancer le film pour sa fille qui était trop petite pour se servir de la télécommande.
            • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

              Posté par . Évalué à 5.

              Anéfé, mais la publicité est importante pour tous ceux qui aiment les artistes car ça permet de les financer.

              Je propose donc la loi Internet et Publicité, ainsi on coupera l'accès à Internet à tous ceux qui ne regardent pas la pub des DVD ou utilisent des pare-feux pirates pour les supprimer de Microsoft Firefox Explorer.
            • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Bonjour

              Concernant la pub sur les DVD, c'est uniquement les films distribués en France. C'est alors parfois une pub pour un studio concurrent, au choix du distributeur français.

              J'ai vu ça une fois sur un DVD, on y voyait des pubs pour Pisney. Alors que c'était un film d'un autre studio. Malheureusement j'ai plus le nom du film, mais je peux le retrouver.

              Le zonage, la pub comme ça, c'est ce qui me bloque sur l'achat de DVD. Même au cinéma les 15 minutes de pub ça m'ennuie.

              Heureusement qu'il existe des salles d'Art et d'essais, où il y passe d'excellents films, sans pub, et.... c'est moins cher.

              Pour la question du DVD rayé, c'était une vrai question. Chez moi, je n'ai aucun DVD de toute façon, ils ne servent qu'à l'archivage de donnée ou au gravage d'ISO Linux.

              A bientôt
              Grégoire
              • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

                Posté par . Évalué à 2.

                ils ne servent qu'à l'archivage de donnée
                Essaie de lire des dvd vieux de 2/3 ans qu'on s'amuse un peu :P
                tu risque d'avoir quelques secteur défectueux (pas forcément un grand nombre, mais murphy toussa).
                • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Oui, je n'ai pas été asez clair.

                  Je n'ai que quelques DVD, qui ne servent qu'à faire des archives.... entre temps, je suis passé aux disques durs, c'est bien plus fiable et pratique.

                  J'ai justement des DVD avec des secteurs défectueux ou des trucs comme ça. Pour graver une iso de Linux cela ne pose pas de problème, parce qu'au bout de quelques mois je n'en ai plus besoin (et donc j'utilise des DVD RW, mais c'est assez fragile, c'est rare quand je peux graver dix fois dessus).

                  Le CD ou le DVD, R, c'est pratique pour donner une iso Linux à des amis, un projet...

                  A bientôt
                  Grégoire
        • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

          Posté par . Évalué à 2.

          Même réflexion ... mais une autre me vient à l'esprit ... quelle musique va-t-on pouvoir acheter ? Personnellement, j'aimerais donner de l'argent aux artistes, mais en même temps que mes téléchargements interpellent les autorités... qui a dit que c'est impossible ?
      • [^] # Re: Sécurisation et arguments dangereux...

        Posté par . Évalué à 2.

        dépend des délais de prescriptions, on peut peut être joué dessus :P
  • # paradoxe

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si je comprends bien, cette loi sert à lutter contre le piratage.
    Une fois adoptée, une famille française avec plusieurs PC à la maison sera considérée comme ne téléchargeant pas, si un PC de la maison tourne le mouchard Hadopi même si les autres PC passent leur journée à télécharger.

    Croyez-vous que le téléchargement illégal va reculer avec l'adoption de cette loi ?

    If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Moi j'en ai une de question , ca tombe sur elle mais c'est plus général . Pourquoi faire l'amalgame entre le terme pirate et le fait de télécharger ? Au niveau du piratage comment juridiquement la loi l'a elle définie (pas l hadopie , je parle des vrais , pirate de l'air , de mer etc ... ) . Pourquoi criminaliser les personnes qui télécharge à ce point ? Peut on réellement qualifier de piratage le téléchargement (qui stricto sensu est fait dès qsu'il y a transfert de donné , donc aller sur google c'est du piratage aussi , aller sur sa boite mail aussi etc ... )

    Pourquoi ne pas parler de contrefaçon ? (reproduire , copier qqch sans en avoir eu l'autorisation du titulaire du droit ) .
    • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Perso le terme piratage me dérange pas tant que ça, contrairement à l'assimilation du téléchargement illégal au téléchargement en général.
      • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Je plussoie, et j'ajouterais que l'emploi de ce terme me choque moins que l'amalgame quasi généralisé dans les propos de nos gouvernants actuels, et ce du haut (certes, grâce aux talonettes) jusqu'en bas de l'échelle, qui consiste à comparer le téléchargement illégal et le vol à l'étalage.
        Soit ils sont vraiment stupides, soit ils nous prennent pour des imbéciles, la distinction entre une chose matérielle et immatérielle étant à la portée d'un enfant de 4 ans.
        Ajoutons 4 ans de maturité pour en saisir les différences économiques, et nous avons soit l'âge mental de nos gouverneurs, soit celui qu'ils considèrent comme étant le nôtre.
        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 5.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

          Posté par . Évalué à 2.

          "Ajoutons 4 ans de maturité pour en saisir les différences économiques, et nous avons soit l'âge mental de nos gouverneurs, soit celui qu'ils considèrent comme étant le nôtre."

          L'hémicycle est un cour de récréation ou c'est les grands , gros et gras (les majors ) qui font la loi !
    • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Sans compter qu'on sait plus ce que veut dire piratage : contrefaçon ou intrusion dans un système informatique ?

      Enfin c'est comme internet et web, ordinateur portable et téléphone portable, …
      • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        mobile le téléphone, mobile tout court ;-) un portable c'est un ordinateur bien sûr.

        Pour piratage, avec les événements actuels en Somalie, je crois que ça ne fait aucun doute que ce sont des gens qui partent à l'abordage même si ce n'est plus forcément à bord de galion et que le sabre au clair a été remplacé par les mitraillettes (vi ça ne rigole pas dans le coin visiblement :/).
        • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est aussi ce que je me disais pour un téléphone portable : faut dire mobile, et portable ça reste un laptop.

          Sauf qu'en fait, mobile ça veut rien dire. Donc finalement je dis cellulaire.
        • [^] # Re: Amalgame : téléchargeur = Pirate = criminelle = prison ?

          Posté par . Évalué à 2.

          il faut FORTEMENT relativiser le piratage issu de la somalie avec les corsaires et autres flibustier (les pirates "historiques").

          Les pirates somalien ne tuent pas les otages*, et les respectent un minimum (leur but c'est d'avoir une rançon, et les gens sont plus aptes à donner une rançon quand ils sont persuadé de retrouver les gens vivant plutot que mort).
          Les pirates historique prenaient les trésor sur les bateaux, ainsi l'équipage n'avait guère de valeur, et il n'était pas rare qu'il finisse au fil du sabre.


          *Bon sauf quand il y a des forces d'intervention qui se croient plus malin que tout le monde...
  • # C'était bidon

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Question consensuelle, déjà mille fois posées.

    Réponse vide, plein de sophismes et autre contre-vérités.

    Bref, nul.
    • [^] # Re: C'était bidon

      Posté par . Évalué à 2.

      18 minutes plus tard c'est déjà fini ? :-(
    • [^] # Re: C'était bidon

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est pas comme si les médias ne servaient qu'exclusivement ce genre de plat froid, hein ?
    • [^] # Re: C'était bidon

      Posté par . Évalué à 6.

      On y apprend quand même qu'elle part si le texte n'est pas représenté à l'AN.

      Et puis il on apprend aussi que la France a le record du monde du piratage, mais que seulement 30% des internautes téléchargent.
      Elle explique également qu'il y a aujourd'hui « des milliers » d'offres légales, ainsi que « des millions et des millions » d'œuvres disponibles sur ces plateformes.

      Alors effectivement elle raconte n'importe quoi, mais c'est toujours intéressant de la voir s'enfoncer. Et je trouve que le « journaliste » ose poser les questions des internautes, même si ce ne sont pas les plus virulentes, il annonce quand même qu'il n'a jamais autant reçu de mail, et que tous les mails sont contre cette loi, on ne peut pas dire qu'il étouffe la contestation.
      • [^] # Re: C'était bidon

        Posté par . Évalué à 2.

        Ouais, mais le journaliste ne cherche pas à la contredire non plus !
        Alors soit il ne connaît pas son sujet, soit il a décidé (on a décidé pour lui ?) de ne jamais la contredire et de prendre ses propos pour paroles d'évangile.
        • [^] # Re: C'était bidon

          Posté par . Évalué à 2.

          D'après sa façon d'agir, je pense qu'il voulait simplement poser un maximum de questions. De toutes façons, je pense qu'il était incapable de débattre avec elle, vu qu'il ne devait pas connaître le sujet et qu'il n'a pas vraiment à prendre partie.
      • [^] # Re: C'était bidon

        Posté par . Évalué à 4.

        Et puis il on apprend aussi que la France a le record du monde du piratage, mais que seulement 30% des internautes téléchargent

        Précisons que selon ses dires, la première affirmation est absolue, la seconde est une estimation.
        Personnellement, je n'ai jamais lu ni entendu parler d'un tel classement. Par ailleurs, les sources ne sont pas précisées, ni le détail de ce classement : est ce en terme de bande passante ? de quantités d'oeuvres "piratées" ? de nombre de reproductions illicites ? de nombre d'utilisateurs de p2p ?
        Nous avons donc là du pur discours politique, une phrase choc sans aucun fondement.

        Néanmoins, pour aller dans le sens de notre chère ministre, nous sommes l'un des pays les plus avancés en terme de déploiement du haut débit. Si son affirmation tient sur une quantité de bande passante, il se peut qu'elle soit dans le vrai. Par contre, cela n'a aucune valeur quantitative : les français téléchargent plus de lowless que de mp3, plus de dvdrip que de divx ? En clair, cela ne veut rien dire.
        • [^] # Record du monde du piratage

          Posté par . Évalué à 2.

          C'est quand même une affirmation (gratuite et) étonnante, si l'on considère par exemple les stats de The Pirate Bay :
          http://www.zataz.com/news/18541/TPB-Tracker-Geo-Statistics.h(...)

          Et nous ne sommes pas les seuls à être en train d'avancer des lois liberticides en proclamant qu'elles protègent la création et internet : la suède, l'italie, le danemark sont en train de connaitre le même sort (vous pouvez suivre cela en anglais sur http://torrentfreak.com/ ). Est-ce que "l'argument" du record du monde du piratage est avancé là-bas aussi ?
  • # Constructif et sain

    Posté par . Évalué à 9.

    "Mme Albanel, combien les majors vous ont-ils payée?"

    Vive le vendredi! (mais elle va pas comprendre...)
  • # Video Talk/Figaro

    Posté par . Évalué à 3.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.