Journal Freeroute a disparu

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
15
20
juin
2014

Bonjour nal !

J'écris pour vous annoncer la disparition de l'auto-routeur externe en lien avec Kicad (le logiciel pour fabriquer soit-même ses circuits imprimé : kicad). Cette petite application java disponible sur le web permettait de tracer les routes entre les composants de façon plutôt efficace.

L'histoire telle que je l'ai comprise :
- Le développeur a décidé de libérer son application en GPL, car il ne faisait plus de mise à jour et partait en retraite
- Quelque mois (...)

Journal BOUML vs Wikipedia administrators : la fin du combat

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
8
12
oct.
2010
Résumé

J'arrive après la bataille et je n'ai pas tout compris, mais je vais quand même essayer de résumé. Je n'ai pas trouvé non plus de dépêche ou journal sur le sujet.

La présentation du logiciel de conception UML2 sur Wikipedia comporte une image (BOUML_logo.png). L'auteur Bruno Pagès (du logiciel et des images associées a priori) en a demandé la destruction. Je n'ai pas trouvé le "pourquoi", mais c'est son droit. Vous pouvez la voir car l'image est encore présente (...)

Toujours à propos de scanner 3D...

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
0
19
jan.
2006
Technologie
Après un premier jet pour créer un logiciel libre de numérisation 3D (COPOS), voici le second : le logiciel de reconstruction de nuage de points 3D.

Qrust est une interface qui permet de manipuler le nuage de points 3D en proposant les fonctionnalités suivantes :
  • Homogénéisation/décimation du nuage
  • Suppression manuelle des points parasites
  • Reconstruction au moyen de deux méthodes paramétrables
  • Exportation du modèle polygonal en OBJ

Pour l'instant, il n'y a pas de connexion entre COPOS (qui permet de créer un nuage de points à partir d'une vidéo) et Qrust (qui effectue le travail de reconstruction)

Il reste beaucoup de travail avant d'arriver à un logiciel complètement utilisable, mais le projet avance.

Journal Liberticide et compagnie

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
25
nov.
2005
Bonjour cher journal,

je m'interroge actuellement sur les projets de lois dites liberticides qui vont bientôt déferlées (exemple parmi tant d'autres : http://fr.news.yahoo.com/051125/206/4p22b.html). Ces lois partent d'un bon sentiment, la guerre sainte contre le terrorisme (il faut toujours un vrai méchant sinon ça ne se vend pas).
Lorsque j'évoque le problème autour du moi lié à la vidéo-surveillance, la réponse quasi immédiate est : "si tu n'as rien à te reprocher alors tu risque rien". Je ressens que cet adage (...)

Nouvelle version de COPOS

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
0
7
nov.
2005
Technologie
L'utilisation d'un scanner 3D peut être envisagée pour faciliter la tâche et faire gagner du temps aux artistes / graphistes. Pour l'utilisateur moyen de logiciel de modélisation 3D, ça peut être vital. Mais les scanner 3D très bon marché n'existent pas à l'heure actuelle.

COPOS est le logiciel qui permet de franchir une première étape : il permet de passer d'une séquence vidéo à un nuage de points. La vidéo est enregistrée au moyen de trois éléments : webcam, barrière laser et plateau rotatif très simple à construire.

Le site du projet propose, d'une part, une approche théorique de la numérisation au moyen d'une barrière laser, ainsi que la reconstruction à partir de nuage de points et d'autre part l'approche pratique avec les plans de construction du scanner ainsi que le logiciel pour exploiter la vidéo.

Fabriquer son scanner 3D

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
1
6
sept.
2004
Technologie
La création de modèles en 3D est un travail long et ardu, il nécessite de bonnes compétences ; en d'autres termes, il faut d'excellents artistes/graphistes. Pour faciliter cette tâche, on peut avoir recours aux scanners 3D, mais c'est onéreux et pas très facile à utiliser. Pourtant, la technologie de la barrière laser n'est pas très compliquée. Le site suivant vous propose de fabriquer un scanner 3D simple à partir d'une webcam, d'un pointeur laser, d'un moteur et de quelques engrenages.

Pour utiliser le tout, j'ai écrit un programme en C avec l'interface en GTK, COPOS (sous GPL). La numérisation se fait en plusieurs étapes :
  • capture d'une séquence d'image avec la webcam ;
  • sélection du laser sur la première image ;
  • définition des paramètres du système (distance focale, distance entre le laser et la webcam, etc.) ;
  • visualisation du résultat, un nuage de points représentant la surface de l'objet.