Journal Qu'est devenu mandriva ?

Posté par (page perso) .
9
18
oct.
2011

Nan mais c'est vrai, ça rime à quoi Mandriva aujourd'hui ?

Je viens (enfin) de vouloir installer une mandriva et j'ai pas tellement compris le lien qu'il y avait entre les versions précédentes et la jointure avec Rosa (c'est ptetre pas eux qui sont en faute, j'en sais rien).

note : je parle là d'installer Mandriva en tant que serveur (oui ça existe, finalement la meilleur distro c'est celle qu'on connait et qu'on peut dépanner. Pis j'aime pas ubuntu). Et pour ce faire j'ai installé en machine virtuelle.

Première étape : trouver l'installation.

Avant tout le monde pestait sur le site web de mandriva, la difficulté à trouver une iso, etc. Bon, maintenant c'est plus simple, propre, facile. Bon en même temps j'avais l'habitude de parcourir le ftp de proxad, c'était bien plus efficace que le site de Mandriva. Mais bon, pour le coup c'est sympa.

Mais par contre c'est quoi les isos de dispo ? Deux isos seulement (une 32 et une 64). Bon je savais qu'ils avaient abandonné tout ce qui n'est pas KDE mais quand même. Elle est où la dual iso de quelques centaines de Mo ?

Bon, ok, je download une iso 64, 1.7Go environ. Et je la monte dans un ESXi (j'ai pris ce que j'avais sous la main...)

Installation

Argh !

Nan mais c'est quoi ce bordel ? Il est passé où l'installeur d'avant ? Je reconnais bien quelques briques, notamment diskdrake (en même temps c'est un des meilleurs partitionneurs, et depuis bien longtemps). Mais le reste, il est passé où ? Comment je configure mon réseau (non, je n'avais pas envie d'être en dhcp) ? Et mon écran, driver proprio ou non, etc ? Pis c'est pas beau quoi.

Mais surtout : où je choisi mon environnement ? Ha ok... nul part !

Ben oué, c'est devenu un vulgaire live cd. Oué mais moi je voulais profiter de la base de mandriva pour en faire un serveur. Ca risque de se finir à coup de urpme bien violent...

Suite

Le bureau est relativement propre, le style change des précédents de Mandriva, mais personnellement j'accroche pas.

Aucune source de paquet n'est installée (cool pour installer des softs, non ?)

Serveur ?

Ha oui, je voulais en faire un serveur. Tout du moins voir ce que ça pouvait donner.

Je me souviens d'une news qui était passée sur MDS. Je me dis que c'est l'occasion où jamais.

Nan mais je rêve ? Vous avez vu où est le code source ? https://github.com/mandriva-management-console/mmc/

Ils n'ont plus de serveur de source Mandriva ? Oui, je trouve que c'est naze pour une distro de ne même pas héberger les sources de ces outils, et encore moins de les héberger sur un outil proprio. Ha oui, je sais, même le kernel est passé par là. Par contre, ce n'était que transitoire. Ici ça vient de se faire (et à priori ce n'est pas transitoire).

Le bon point est que j'ai découvert ReadTheDocs (les sources sont ici) Ca semble sympa même si c'est du python.

Résumons

  • a pu les bureaux classiques (ils auraient au moins pu laisser un petit lxde, pas mal pour une station peu puissante ou un serveur qui aurait besoin d'une interface malheureusement)
  • aucun choix d'installation ni de configuration
  • positionnement nul sur le serveur
  • code source sur github
  • (en passant, MDS qui est sencé être bien intégré à Mandriva ... heu ... oué bon, à revoir)

Alors je comprend bien le positionnement ("type" ubuntu desktop) mais je trouve que c'est moins bien (oui, je sais, j'ai dit que ubuntu j'aime pas. Mais ceci n'est pas tant une comparaison qu'un avis sur le positionnement).

Mais surtout, une partie de ce qui me plaisait dans Mandriva à totalement disparu (justement le fait de ne pas être ciblé sur un cas particulier, multi environnement, multi type - desktop, serveur, ... -, configuration, etc)

Conclusion

  • Il ne me reste qu'à retourner sous mageia, pour le coup c'est vraiment la digne descendante de Mandriva de la belle époque. Je peux toujours faire une installation de ~200Mo pour en faire un serveur. Je peux toujours avoir du KDE et du GNOME en standard. Et graphiquement c'est mieux que les dernière mandriva
  • Et dans ce cas, merci et bravo à ceux qui ont fait Mandrake (la première que j'ai utilisé de manière quotidienne, la 7.2 traktopel), Mandriva et maintenant Mageia
  • # Ben oui quoi!

    Posté par . Évalué à 7.

    Ils reprennent une distro quasiment à l'abandon qui était gérée par une société morte. Tu crois qu'ils ont pu faire quoi?

    Mandriva n'est plus, paix à son âme.

    Comme il a déjà été suggéré, y compris par les principaux intéressés, Mandriva devrait s'appuyer sur Mageia tout comme RedHat s'appuie sur Fedora.

    Maintenant, s'ils ne veulent pas comprendre le message, c'est sûr qu'ils vont en chier pour rester à niveau.

    • [^] # Re: Ben oui quoi!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ils reprennent une distro quasiment à l'abandon qui était gérée par une société morte. Tu crois qu'ils ont pu faire quoi?

      Justement, vu ce que Mageia a pu faire, Mandriva aurait pu (au moins un minimum)

      Enfin il me semble...

      • [^] # Re: Ben oui quoi!

        Posté par . Évalué à 5.

        Effectivement, c'est là où on voit un autre exemple concret de l'importance d'une communauté.

        Les acteurs de Mageia ne sont pas payés pour développer Mageia. Mandriva sans contributeurs extérieurs... et bien ça donne ça!

    • [^] # Re: Ben oui quoi!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui, enfin pour l'instant je pense qu'il doivent surtout régler le problème de relation Franco-Russe. Parce que si les russes ont gagné le marché national, c'est quand même grâce au boulot de Mandriva, preuve que ce n'est pas si nul que ça.

      Quant à Mageia et Mandriva c'est deux choses différentes aujourd'hui. Est-ce un bien ou un mal c'est un fait.

  • # Retour sur MDS

    Posté par . Évalué à 3.

    Quel est ton retour sur MDS ? Tu as essayé de l'installer sur une machine serveur avec un ou des postes Mandriva à coté ?
    MDS m'a toujours un peu tenté, mais j'ai toujours eu peur que ca tombe dans l'oubli. Et puis j'aurais aussi préféré une option pour avoir des "home" centralisés.

    • [^] # Re: Retour sur MDS

      Posté par . Évalué à 2.

      MDS marche très bien ... en tout cas sur une Debian ;). On utilise chez nous pour gérer un PDC samba. Ce logiciel manque de fonctionnalités, mais ce qu'il fait il le fait bien.

  • # faut dire que tu l'as cherché

    Posté par . Évalué à 6.

    installer une distribution orientée desktop pour en faire un serveur, tu cherches un peu les ennuis quand meme.

    ;)

    • [^] # Re: faut dire que tu l'as cherché

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Non non. Ca c'est parce que les choses ont changées. Car Mandrake / Mandriva était très bien pour les serveurs (à condition de pouvoir les installer correctement, donc simplement de bien choisir les paquets. msec par exemple est pas trop mal)

      J'ai des serveurs qui tournent sous mandriva depuis plusieurs années, et ça n'a rien à envier à du debian/ubuntu.

      Le problème est que Mandriva 2011 oublie totalement cet aspect, surement par souhait de vendre du Mandriva Serveur, mais bon...

      • [^] # Re: faut dire que tu l'as cherché

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ça et parce que les gens qui s'occupaient de la partie serveur sont pour la plupart partie complétement ou à moitié sur mageia ou ailleurs ( genre le mainteneur postgresql ( nanardon), le mainteneur puppet (moi), le mainteneur openldap/samba (buchan), celui de postifx ( lucas), de cfengine (guillomovitch), de rails (shikamaru) ).

        Bien sur, si on avait demandé à la communauté son avis sur les changements au lieu de les imposer d'ailleurs, les 2/3 qui sont restés auraient pu dire "on a besoin de ça pour tel raison". Genre d'avoir un installeur automatique maintenu, pas d'un livedvd.

        • [^] # Re: faut dire que tu l'as cherché

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Vu comme ça, ça ne donne absolument pas envie ni confiance de baser un serveur sur du mandriva (avec genre, ldap, postfix et samba, un truc tout classique quoi).

          Par contre, merci mageia de continuer le boulot !

  • # Serveur

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    a pu les bureaux classiques (ils auraient au moins pu laisser un petit lxde, pas mal pour une station peu puissante ou un serveur qui aurait besoin d'une interface malheureusement)

    Un serveur n'a pas besoin d'interface graphique.

    Sinon, c'était quoi le but d'utiliser une machine virtuelle au juste ?

    • [^] # Re: Serveur

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Un serveur n'a pas besoin d'interface graphique.

      C'est faux. En général c'est vrai par contre.
      Parfois des serveurs ont besoin d'interfaces. Ha c'est sur, pour des mails basiques oui, pas besoin. Mais le monde des serveurs ne se limite pas toujours à ça.
      Et il existe aussi de bons outils de configuration, graphique, plus pratiques et performants que de la CLI.

      Sinon, c'était quoi le but d'utiliser une machine virtuelle au juste ?

      C'est une vrai question ?
      Bon, j'ai plusieurs réponses :

      • pour pouvoir mettre plusieurs OS sur une même machine maître, pour pouvoir isoler les services (une vm pour mails, une vm pour web avec des versions stables, un vm pour du dev - versions de dev, versions bleeding edge, etc -
      • parce que ma machine le permet (quadcore et 8Go de ram et 1To, un truc classique quoi)
      • pour pouvoir tester plusieurs environnements avant de faire mon choix de système d'exploitation (j'ai donc plusieurs machines qui tournent)
      • [^] # Re: Serveur

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Parfois des serveurs ont besoin d'interfaces.

        Mauvais logiciel serveur, changer logiciel serveur. Sérieusement, un logiciel serveur qui nécessite une interface graphique ne mérite pas qu'on l'utilise.

        Et il existe aussi de bons outils de configuration, graphique, plus pratiques et performants que de la CLI.

        Utiliser un outil de configuration graphique n'implique pas d'installer un serveur graphique sur le serveur en question. Le déport d'affichage X11 ça sert aussi à ça.

        • [^] # Re: Serveur

          Posté par . Évalué à 9.

          Tout à fait d'accord avec toi, pour quoi utiliser des ressource systèmes pour ça? J'ai jamais compris les serveurs Windows (les infos bulles, la page de démarrage et la visite guidée, au bout de la énième installation, ça gave...)

          je comprendrais jamais ce besoin pour un admin système d'avoir une interface graphique : c'est si dure que ça de faire un apt ou un yum? Éditer un fichier texte est au dessus de vos forces? Changez de métier!

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            c'est si dure que ça de faire un apt ou un yum? Éditer un fichier texte est au dessus de vos forces? Changez de métier!

            mouai...

            Tu sais quand même que les derniers windows serveur peuvent s'installer et s'administrer sans interface graphique j'espère.

            • [^] # Re: Serveur

              Posté par (page perso) . Évalué à -6.

              Quel rapport avec la choucroute au juste ? On explique qu'un administrateur digne de ce nom n'a pas besoin d'interface graphique sur son serveur, et tu nous indiques que Windows serveur peut tourner sans interface graphique. Ravi de l'apprendre, ça conforte un peu ma position, mais pourquoi introduire cela d'une façon qui laisse entendre que tu vas émettre un argument contradictoire ?

              • [^] # Re: Serveur

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Quel rapport avec la choucroute au juste ?

                Tu as lu tous les commentaires ou non ?

                J'ai jamais compris les serveurs Windows (les infos bulles, la page de démarrage et la visite guidée, au bout de la énième installation, ça gave...)
                je comprendrais jamais ce besoin pour un admin système d'avoir une interface graphique

                les derniers windows serveur peuvent s'installer et s'administrer sans interface graphique

                Ca va mieux là ?

                Allez, histoire de te clarifier les messages :

                • Tanguy : un vrai serveur avec des poils ça n'a pas d'interface
                • Moi : ça dépend
                • Tanguy : Non, pas d'interface
                • Olorim : ouin, sous windows y'a toujours des interfaces c'est nul, jsuis d'accord avec Tanguy
                • Moi : oué, sauf qu'un serveur windows ça s'installe aussi sans interface (en clair je répond au commentaire auquel je répond, non le tien)
                • [^] # Re: Serveur

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Oui, je suis au courant qu'il existe une version sans interface graphique, preuve que même les fenêtres peuvent reconnaitre leurs erreurs...

                  Merci pour l'information sur Windows 2008 serveur core, mais j'ai installé les premiers serveur de cette version chez mon ancien client il y'a 3 ou 4 ans : coté admin sans interface, ça ne vaut vraiment pas un linux ou une BSD!

                  Et quoi que tu en dises, c'est pas vraiment l'installation par défaut. L'interface du serveur (avec ces affreuses infobulles qui ne sont vraiment pas faciles à virer) m'a vite gavé.

                  • [^] # Re: Serveur

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Et quoi que tu en dises, c'est pas vraiment l'installation par défaut.

                    Heu par contre, je n'ai jamais dit que c'était l'installation par défaut

            • [^] # Re: Serveur

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              Tu sais quand même que les derniers windows serveur peuvent s'installer et s'administrer sans interface graphique j'espère.

              C'est vrai. Avec 2008.
              En tant que certifié Microsoft dans tous les sens depuis des années, ben je me trouve bien con devant les limitations de la version non graphique.
              Pour gérer un domaine, tu dois avoir au moins un serveur de domaine graphique. Donc une entreprise avec un seul serveur (cas le plus courant)... ben non.
              En fait un domaine fonctionne sans la partie graphique, mais les limitations font que tu as un truc bridé. Déjà que... pas la peine d'en rajouter.

              • [^] # Re: Serveur

                Posté par . Évalué à 2.

                D'après un article d'ars technica, MS va étendre ça pour windows server 8.

                That approach centers around PowerShell and Server Manager, the new Metro-style management console. Server Manager provides a convenient GUI, but behind the scenes, PowerShell commands are constructed and executed. The commands can also be copied, edited, and executed directly in PowerShell.

                The same mechanism is used to administer multiple machines simultaneously; it makes remote PowerShell calls to multiple machines, allowing actions to be performed on them in parallel. To enable this, PowerShell has been expanded with more than 2,000 new commands.

                • [^] # Re: Serveur

                  Posté par . Évalué à 2.

                  en gros un smit/smitty à la IBM mais avec un million d'années en retard.

        • [^] # Re: Serveur

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Sur le principe je suis d'accord. Et le mieux reste même l'interface graphique (dans certains cas il s'entend) connectée au serveur qui lui n'a aucune brique graphique. Sur le principe c'est malheureusement pas toujours comme ça.

          Ensuite, il y a le cas des "serveurs" gérés par des personnes non admin, non informaticiennes, par exemple petit serveur de fichier, serveur basique pour faire deux trois conneries. Et là, une interface et un soft propre c'est bien.

          Et puis il y a aussi tout un tas de serveurs qui s'accèdent en graphique. Le serveur où on va mettre une application avec une seule licence et trois clients (pc par exemple) qui vont s'y connecter et ouvrir une session. Ca arrive, et ça s'appel aussi un serveur.
          Y'a pas que les serveurs ninternet web dans la vie.

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par . Évalué à 4.

            Ensuite, il y a le cas des "serveurs" gérés par des personnes non admin, non informaticiennes, par exemple petit serveur de fichier, serveur basique pour faire deux trois conneries. Et là, une interface et un soft propre c'est bien.

            Bien que d'accord avec toi c'est un mauvais exemple. Dans ce genre de cas, le plus courant c'est d'avoir une interface web.

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par . Évalué à 2.

            par exemple petit serveur de fichier, serveur basique pour faire deux trois conneries. Et là, une interface et un soft propre c'est bien.

            Tout dépend des logiciels, il est parfois plus simple de modifier le /etc/logiciel.conf que de farfouiller dans l'interface graphique. Une interface graphique n'est pas en soit plus simple à utiliser qu'une interface en ligne de commande.

            • [^] # Re: Serveur

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Tout dépend des logiciels, il est parfois plus simple de modifier le /etc/logiciel.conf que de farfouiller dans l'interface graphique. Une interface graphique n'est pas en soit plus simple à utiliser qu'une interface en ligne de commande.

              Tout dépend au final de la personne qui configure. Si on parle d'un petit serveur, sous entendu un serveur qui ne sera pas administré par une personne ayant une longue formation (voire pas de formation du tout) en matière de gestion de serveurs, alors une interface graphique est ce qu'il y a de mieux. En effet pour éditer un /etc/logiciel.conf il faut déjà savoir ce qu'il faut mettre dedans, la syntaxe de configuration, etc. ce qui n'est pas a priori évident pour le profil dont je parle. De plus l'interface graphique peut avoir directement accès à l'aide associée à une partie, une case, ... (et même dans la langue configurée, s'il y a eu une bonne traduction) là où le fichier texte expliquera juste en commentaire (et généralement en anglais) ce qui est attendu.

              • [^] # Re: Serveur

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Pas besoin d'un serveur X11 pour ça, nom d'un gnou ! Le déport d'affichage, ce n'est pas fait pour les chiens !

                • [^] # Re: Serveur

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Je parle de personne qui n'ont pas les compétences non d'un gnou ! Pas les compétences pour éditer un fichier logiciel.conf alors causer à ces personnes du déport d'affichage !!!

                  • [^] # Re: Serveur

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Dans ce cas, elles ne devraient mieux pas utiliser linux en serveur.

                    Envoyé depuis mon lapin.

                    • [^] # Re: Serveur

                      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                      Dans ce cas, elles ne devraient mieux pas utiliser linux en serveur.

                      C'est quoi cette réflexion ? Je fais partie des personnes qui utilisent Linux à titre perso sans être informaticien. J'apprécie donc à ce titre les interfaces graphiques pour configurer ce dont j'ai besoin (d'où mon utilisation de Mandriva puis de Mageia). Et si demain je veux mettre un serveur, par exemple chez moi, j'ai juste envie de pouvoir configurer avec une interface graphique.

                      Au final, tu voudrais juste que je n'utilise pas Linux ?

                      • [^] # Re: Serveur

                        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                        Je t’ai pertinenté parce-que je comprend bien ta réaction, cependant, étant moi-même non informaticien et maintenant un serveur chez moi, je pense que sa mise en garde est tout à fait valable : avant de se lancer dans ce genre d’aventure il vaut mieux être attentif à certains pré-requis et notamment à la sécurité.

                        Si ton interface graphique t’aide à configurer un truc « qui marche » en te cachant des étapes de compréhension, alors je comprends qu’on puisse préférer que tu n’aies pas de serveur. De même qu’on peut préférer qu’une personne incompétente en informatique n’ait pas accès à un lecteur de courriels et de PDF qui gère JavaScript ou un greffon Java… sa sécurité n’affecte pas que lui, particulièrement s’il devient relayeur de spam.

                        Dans le cas d’un serveur Unix, tellement de choses reposent sur les fichiers, que masquer cela par une interface graphique me semble sérieusement freiner la compréhension de son système.

              • [^] # Re: Serveur

                Posté par . Évalué à 1.

                En effet pour éditer un /etc/logiciel.conf il faut déjà savoir ce qu'il faut mettre dedans

                La plupart des fichiers de configuration sont très largement commenté, la plupart du temps il me suffit juste de décommenter les bonnes lignes… et l'aide intégrale est bien souvent accessible sur internet.

                Donc si une personne ne sait pas éditer un fichier texte, le lire et éventuellement faire une recherche sur internet pour trouver de l'aide, elle n'a pas a administrer un serveur, il faut un minimum de connaissance quand même !

                Après comme je le dit plus haut, tout dépend du logiciel, tu peux très bien avoir des interfaces graphiques imbitables (windows ?) et des fichiers de configuration très lisible (awstats, mpd, backuppc, etc.) ou l'inverse.

                Ajouter une interface graphique apporte bien souvent son lot de problème : failles de sécurité, plus de problèmes potentiels, besoins en ressource plus important, etc.

        • [^] # Re: Serveur

          Posté par . Évalué à 2.

          OOo en mode serveur nécessite une interface graphique (c'est une dépendance du paquet).

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Si LibreOffice a besoin d'un affichage X11 pour fonctionner, et que le paquet dépend d'un serveur X11, c'est une erreur des mainteneurs du paquet en question, parce que les bibliothèques X11 suffiraient, pour du déport d'affichage typiquement.

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tu veux parler du pare-feu ?

      • [^] # Re: Serveur

        Posté par . Évalué à -1.

        Sans oublier les interfaces basée sur ncurses[1].

        Je suis du même avis que Tanguy, un client X sur un serveur c'est nul.

        Il y a aussi la solution interface HTTP pour administrer des serveurs.

        [1] Et avec Unicode on va pouvoir les blinder de pictogrammes ça pourrait être fun !

        • [^] # Re: Serveur

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je suis du même avis que Tanguy, un client X sur un serveur c'est nul.

          Dans ce cas tu n'es pas d'accord avec moi, parce que moi, je suis d'avis qu'un serveur X sur un serveur c'est nul.

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci d'avoir noter l'erreur. Je l'avais vu mais bon...

            Donc en fait si on veut faire du déport d'affichage il faut les bibliothèques X + un client sur le serveur ? C'est bien ça ?

            • [^] # Re: Serveur

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Déjà, clarifions les termes :

              • un client X, c'est un logiciel qui veut afficher des trucs ;
              • un serveur X c'est un logiciel capable d'afficher sur un écran (et d'interpréter ce qui arrive sur des périphériques de saisie et de pointage) ce que lui demandent les clients.

              Donc, pour afficher sur ton poste des logiciels tournant sur un serveur, il faut un serveur X sur ta machine. Le client X est déjà sur le serveur, c'est le logiciel que tu veux afficher ; il utilise comme dépendances des bibliothèques telles que GTK+ et la Xlib (par exemple).

          • [^] # Re: Serveur

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et si ton serveur est dédié à offrir des connections graphiques (dans le genre d'un serveur avec des terminaux en xdcmp), avoir un serveur X dessus, c'est si nul que ça?
            Ce que je décris n'est pas un serveur?

  • # Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Mais surtout, une partie de ce qui me plaisait dans Mandriva à totalement disparu (justement le fait de ne pas être ciblé sur un cas particulier, multi environnement, multi type - desktop, serveur, ... -, configuration, etc)

    Tu sais que c'est Debian, qui se définit comme un système d'exploitation universel, que tu nous décris là ? Sérieusement, ça vaudrait la peine d'essayer je pense.

    • [^] # Re: Debian

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      J'utilise déjà du debian et du ubuntu (server) depuis des années.
      Mais as-tu déjà testé du mandriva ?
      Car mandrake, mandriva (jusque la 2010) et mageia permettent justement d'avoir également un "système d'exploitation universel".
      Et l'avantage non négligeable est d'avoir la même base pour l'admin, très agréable.

      • [^] # Re: Debian

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        j'abonde et c'est surtout lié aux méta-paquets nommés task- permettant de tirer un ensemble de dépendances cohérentes.

        Sur une Mageia 1 :
        task-c++-devel
        task-c-devel
        task-e17
        task-e17-minimal
        task-edu
        task-esteid
        task-gnome
        task-gnome-minimal
        task-kde4
        task-kde4-devel
        task-kde4-minimal
        task-lamp
        task-lamp-extras
        task-lamp-perl
        task-lamp-php
        task-lxde
        task-nagios
        task-printing
        task-printing-canon
        task-printing-epson
        task-printing-hp
        task-printing-lexmark
        task-printing-misc
        task-printing-okidata
        task-printing-scanning
        task-printing-server
        task-pulseaudio
        task-scanning
        task-x11
        task-xfce
        task-xfce-devel
        task-xfce-minimal
        task-xfce-plugins

        mes préférés étant task-gnome-minimal et task-kde-minimal permettant de choisir spécifiquement quoi ajouter ;-)
        Pour un serveur, les task-lamp sont bien pratiques aussi.

        Hmmm il y en a un peu moins maintenant sur une Mandriva cooker :
        task-c++-devel-2011.0-1-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-c-devel-2011.0-1-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-gnome-2010.1-6-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-gnome-minimal-2010.1-6-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-kde4-4.6.2-2-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-kde4-devel-4.6.2-2-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-kde4-minimal-4.6.2-2-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-lxde-201100-10-mdv2012.0.noarch.rpm
        task-mds-2.4.2-1-mdv2012.0.noarch.rpm
        task-printing-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-canon-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-epson-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-hp-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-lexmark-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-misc-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-okidata-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-scanning-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-printing-server-2011-2-mdv2012.0.i586.rpm
        task-pulseaudio-2010.0-5mdv2011.0.noarch.rpm
        task-scanning-2011.0-1-mdv2011.0.noarch.rpm
        task-x11-2011.0-2-mdv2011.0.noarch.rpm

        (en revanche, il y a task-mds en plus, ce qui peut être utile pour le besoin évoqué dans le journal).

        Dommage de ne plus avoir le méta-paquet task-games (ça date de la 2008.1 iirc) pourtant il apparaît encore sur http://sophie.zarb.org/distrib//cooker/i586/rpms/task-games et il semble qu'il soit en préparation pour la suite d'après http://sophie.zarb.org/distrib//cauldron/i586/rpms/task-games :-) (chut, je n'ai rien dit, la prétérition me perdra).

        • [^] # Re: Debian

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et be... plus je lis sur mandriva, plus ça me renforce dans l'idée de n'utiliser que mageia. (nan mais pourquoi virer task-lamp par exemple ?)

          Pour task-mds, dans l'idée oui. Mais en réalité c'est juste du vent. Le méta paquet ne contient pas tout ce qu'il faut (entre autre le schéma ldap qu'il faut installer manuellement), ni pas mal de conf à faire (modifier des autres fichiers, déplacer des confs entre des dossiers.
          En gros, ça sert pas à grand chose. Et franchement, niveau intégration ben vraiment bof. Dommage, ça pourrait être un très bon point pour Mandriva d'avoir une solution toute prête du genre, basée sur la version libre et gratuite. Mais bon.

          Au final, je suis en train de retester mageia, je viens d'en installer deux avec du kolab dessus (bon, spa la dernière version mais ça devrait aller). Et pour le moment c'est plus sympa que mandriva. C'est con, ça ne se joue à pas grand chose.

          D'ailleurs, en parlant de kolab, dites les gens qui hébergent des mails, vous utilisez quoi pour configurer votre serveur ? (je veux dire config de plusieurs domaines mails, adresses, quota, alias, etc)

          • [^] # Re: Debian

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            pour tempérer et sans vouloir opposer mandriva linux (disons cooker que j'ai bien connu) et mageia, beaucoup de contributeurs sont restés sur mandriva linux pendant le lancement de mageia. Ce n'est pas un appel du pied, nous étions là, mais visiblement il y avait une autre communauté à créer (eugeni dodonov y était presqu'arrivé en gardant l'historique et rattrapant 2-3 erreurs, mais il est parti en août iirc) et une version est sortie, telle qu'annoncée en mai visiblement pour ceux qui suivent l'historique, avec peu de contact avec la communauté voire un fonctionnement en vase clos (c'est mon impression par rapport à rosa dont les apports me semblaient flous même s'ils semblent à première vue remplis, misc ou tankey me contrediront au besoin).

            Mandriva semble s'orienter vers debian (mds est même packagé), Mageia propose un modèle similaire à Debian, en collaborant dès le début avec OpenSuse/Debian/Freedesktop et échangeant avec les autres distributions (merci pour l'accueil sur le stand commun avec Gnome au Fosdem par vuntz !). Il y a une volonté de part et d'autre de faire du libre mais une communication différente, très présente et disponible sur Mageia, accueillant les nouveaux pour les faire progresser (et contribuer hein, il ne faut pas se leurrer).
            Ce que j'apprécie dans Mageia c'est l'approche communauté à la debian, impliquant les utilisateurs qui le souhaitent ; un point positif étant l'intégration dans les updates des paquets venant de cauldron n'existant pas dans la version 1, dans la logique "un paquet, s'il y a un mainteneur" qui est un peu plus pérenne que la liste de nomaintainer de l'autre côté :/ (une dérive constatée au cours du temps qui cherche à être résorbée en constituant des équipes ; j'ai beaucoup d'attentes concernant http://mageia.org/wiki/doku.php?id=sciencesig par exemple, qui pourrait accueillir pleins d'étudiants motivés et je vous laisse trouver d'autres initiatives sur le forum et le wiki pour vous impliquer).

            • [^] # Re: Debian

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Mandriva s'oriente pas vers Debian, il y a juste que les équipes Linbox ( ou plutôt, ce qu'il reste de linbox ) sont des débianneux hardcores. C'est pour ça que les serveurs installés vite faitsont des debians, choix personnel de l'admin ( https://linuxfr.org/users/boklm/journaux/quel-est-los-utilis%C3%A9-sur-les-serveurs-de-mandriva ).

              D'un coté, je trouve ça cool. Mandriva a toujours embauché des gens de background divers, n'a jamais rien eu contre leur engagement dans la communauté, et Debian est un choix solide. De l'autre, ça envoie quand même un message mixte vis à vis des clients.

      • [^] # Re: Debian

        Posté par . Évalué à 2.

        « système d'exploitation universel »(tm) c'est copyright Debian mon bon Monsieur !

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # netinstall

    Posté par . Évalué à 7.

    aucun choix d'installation ni de configuration

    Comme tu aime bien chercher sur les miroirs tu aurais pu prendre le boot.iso ou all.img
    Ainsi tu a l'installateur habituel avec tout ce qui va bien.

    http://ftp.free.fr/mirrors/ftp.mandriva.com/MandrivaLinux/official/2011/x86_64/install/images/

    • [^] # Re: netinstall

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est vrai, merci. Je n'ai pas pensé à fouiller ici.
      Je vais retester ça alors.

      • [^] # Re: netinstall

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        un des gros avantages du boot.iso c'est que ça ne télécharge que les paquets dont tu as besoin en prenant directement updates (et pas les 1,7 Go qu'il faudra en plus ensuite mettre à jour avec les updates, qui auraient pu corriger dès le début des soucis identifiés après la sortie de l'iso).

        Bon, d'expérience (même si je n'ai jamais trop compris pourquoi) préférer l'utilisation de dépôts via rsync pluôt que http ou ftp ; bon, c'est surtout en période de charge sur les miroirs, mais pour moi préférer rsync m'a souvent limité les soucis de paquets qui ne se téléchargent pas bien et demandent une relance de urpmi. C'était surtout pour les montées de version, mais valable pour le boot.iso aussi.

  • # urpme

    Posté par . Évalué à 2.

    Ca risque de se finir à coup de urpme bien violent...

    oula, t'as pas encore tout vu.
    tu comptais pouvoir faire confiance à l'arbre réputé magique des dépendances chez mandriva ? rataiiih, fini ce temps là, maintenant c'est urpmi world, urpme world. (...)

  • # migration des outils mcc dans KDE

    Posté par . Évalué à 0.

    plutôt d'accord avec ce journal, dans les grandes lignes, si ce n'est que j'ajouterai 2 choses :
    -> j'aime beaucoup Rosa, et surtout je trouve le thème (lorsque l'accélération graphique est activé) magnifique,
    -> les ajouts dans l'admin de KDE des outils de mcc. ça devrait plaire au utilisateur de KDE (il y a toujours une version ligne de commande).

    Pour résumer, j'aime bien le recentrage sur KDE et la simplification de l'installation. je trouve de toute manière que configurer sa carte réseau pendant l'installation est une mauvaise chose (obligé de faire des outils spécifique). c'est mieux en post-install (télécharger les m.a.j. pendant l'installation est juste débile une mauvaise idée).

    • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      je trouve de toute manière que configurer sa carte réseau pendant l'installation est une mauvaise chose (obligé de faire des outils spécifique)

      ?
      Pourquoi est-ce une mauvaise chose ?
      Si j'ai besoin de le faire (par exemple pas de dhcp de dispo) comment je fais ?
      Il faut obligatoirement un outil spécifique ? Heu, je suis pas sur. Les outils de l'installeurs ne sont-ils tout simplement pas les outils du MCC ? Par exemple le partitionneur est diskdrake, il n'y en a pas deux (en tout cas j'espère bien...)

      télécharger les m.a.j. pendant l'installation est juste débile une mauvaise idée

      Pourquoi ?
      C'est pratique (à la fin de l'installation j'ai un système vraiment à jour)
      C'est désactivable (on te demande ton avis)

      Je viens de réinstaller deux mageia, et l'installeur est juste bien je trouve. Si on veut pas s'embêter on fait clic clic clic gnome/kde clic clic terminé. Et si on veut faire plus, on peut.

      • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

        Posté par . Évalué à 0.

        l'outils de configuration réseau n'est pas celui de mcc lors de l'installation (qui est assez complexe : gestion des profils ...). c'est sans doute une erreur de conception, mais si c'est destiné à être une installation desktop, selon moi, ce n'est pas un problème, si on peut trouver simplement les outils de config réseau.

        pour un serveur, ou une installation distante, c'est autre chose (je sais pas si c'est possible avec une Mdv, avant j'utilisais une image OVH et reconfigurais les sources).

        • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          l'outils de configuration réseau n'est pas celui de mcc lors de l'installation (qui est assez complexe : gestion des profils ...)

          Tu est sur ? (c'est une vrai question hein)
          Car je le trouve quand même très proche (ça ne veut pas pour autant dire que toutes les options sont dispos lors de l'installation)

    • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

      Posté par . Évalué à 5.

      (télécharger les m.a.j. pendant l'installation est juste débile une mauvaise idée). *

      Argggggghhhhh; c'est avec des raisonnement comme ça qu'on se retrouve avec un système devant rebooter à peine 5 minutes après le premier démarrage. Sur mandriva, ou du moins les versions précédentes, à la fin de l'install tu pouvais installer les mises à jour à la fin de la phase d'installation; ce qui en cas de changement de noyau évitait une popup réclamant un reboot.

      je trouve de toute manière que configurer sa carte réseau pendant l'installation est une mauvaise chose

      moi qui ne fait quasiment que des net install, je trouve cette affirmation un peu à l'ouest. Sans réseau c'est un peu dur.

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

        Posté par . Évalué à -1.

        quel rapport? tu meurs pas si tu fais pas de m.a.j. lors du premier boot. t'es pas obligé de rebooter après avoir installé ff 7 ???

        je n'aime pas les installeurs qui font tout, et deviennent trop complexe.

        • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          je n'aime pas les installeurs qui font tout, et deviennent trop complexe.

          Sauf qu'au final tu te retrouve avec un système qui n'est pas totalement installé. Et c'est bien le problème. Et pour le reboot, si tu avais lu il parle d'une maj de kernel par exemple.
          Franchement, quel est l'intérêt de complexifier l'après installation (avec par exemple configuration du réseau, des mises à jours, qui d'ailleurs ne seront pas faites) alors qu'on peut l'intégrer à l'installation, et de plus de manière optionnelle sans perturber celui qui ne veut pas ?

      • [^] # Re: migration des outils mcc dans KDE

        Posté par . Évalué à -3.

        pour les net install c'est autre chose, un message en parle au-dessus. je voulais parler d'une installation desktop.

  • # Mandériva

    Posté par . Évalué à 3.

    Mandriva, c'est 4 gus dans un bureau (squatté) à côté d'Opéra.
    Autre question ?

    • [^] # Re: Mandériva

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Mise à jour : le siège social de Mandriva France est à côté du musée Grévin et ce n'est plus un squat.
      Hormis le fait que ça soit pas mal d'employés à travers le monde, Mandriva c'est trois sociétés différentes, une en France, une au Brésil, une en Russie.

      Même si Mandriva France coulait et ne trouvait pas de repreneurs, j'ai des doutes quand à la disparition complète du projet.

      • [^] # Re: Mandériva

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ce n'est plus un squat, ce qui veut dire que c'était le cas avant ? J'ai su pour les soucis de prud'hommes ( http://forum.mandriva.com/fr/viewtopic.php?t=135460&p=856134 ), j'avais su pour le manque de fond pour ne pas être sur de payer le loyer fin septembre, mais j'étais parti du principe que l'accès au net et les locaux seraient au moins payé...

        • [^] # Re: Mandériva

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bien sûr le terme squatter n'est pas du tout ici utilisé dans son sens familier (c'est à dire dans le sens ou ils louent un espace au sein des bureaux d'une autre entreprise) mais dans son premier sens, occupation sans titre, vol de bien immatriculé etc.

          D'ailleurs il y a encore de la place pour un graffeur ou un jongleur, personne d'intéressé ? La seule condition c'est de penser à faire la vaisselle et ramener du PQ.

  • # Github

    Posté par . Évalué à 3.

    Je trouve cela utile d'avoir mis MDS sur github. Moi qui ai installé MDS sur une Debian, je comprends bien que des programmeurs aient envie de contribuer au développement de MDS sans passer par Mandriva.

    Perso, j'ai rien contre github, c'est pas libre mais cela utilise des protocoles libres et c'est gratuit pour les projets publics. Le deal me convient. Je préfère des projets hébergé sur ce genre de site plutôt que de travailler avec des fauxpen-sources hébergé chez l'éditeur.

    • [^] # Re: Github

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bonjour la fausse dichotomie "je préfére utiliser ce truc pas libre qui me coince chez eux, plutôt qu'un truc pas libre qui me coince ailleurs".

      • [^] # Re: Github

        Posté par . Évalué à 2.

        En tant que développeur sur mes heures de temps libres. Je ne vois pas quels sont les libertés que je perds sur Github. Je ne sens donc pas coincé sur Github.

        Pour en revenir à un projet comme MDS, j'ai l'impression qu'une plateforme de social de développement est bien plus avantageuse pour la communauté qu'un CVS solitaire hébergé chez l'éditeur.

    • [^] # Re: Github

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Moi qui ai installé MDS sur une Debian, je comprends bien que des programmeurs aient envie de contribuer au développement de MDS sans passer par Mandriva.

      Attends, je suis pas sur de comprendre la logique : contribuer à un soft c'est bien. contribué à un soft hébergé chez mandriva c'est mal. Même si c'est le même soft. C'est bien ça ? Car hébergé sur github ou non ça ne change rien au projet.

      Je préfère des projets hébergé sur ce genre de site plutôt que de travailler avec des fauxpen-sources hébergé chez l'éditeur.

      Et je trouve totalement ridicule qu'un éditeur de logiciel open source ne soit pas capable d'héberger lui-même ses outils. Mais bon, MDS ne vient-il pas plutôt de linbox ? (pas sur hein) Auquel cas je comprendrais mieux vis à vis de mandriva, mais bon...

      fauxpen-sources

      Quelqu'un utilise réellement ce genre de mot ???

      • [^] # Re: Github

        Posté par . Évalué à 2.

        Quelqu'un utilise réellement ce genre de mot ???

        Peut-être les fans de Fringe…

      • [^] # Re: Github

        Posté par . Évalué à 1.

        Car hébergé sur github ou non ça ne change rien au projet.

        Je trouve que si, ça change le projet; ça le rend plus accessible. Il est plus facile de faire un fork, de publier ce fork et puis d'intégrer de fork au projet. Il n'est plus nécessaire de demander un droit d'écriture sur le dépôt.

        Je ne comprends pas très bien ta position, en quoi, est-ce naze de ne pas avoir de serveur de sources ? Je ne trouve pas cela ridicule d'offrir plus de libertés à un projet.

        • [^] # Re: Github

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je ne trouve pas cela ridicule d'offrir plus de libertés à un projet.

          Si mandriva pose MDS sur un git hébergé sur leurs serveurs, en quoi cela t'offres moins de possibilité, moins de possibilité pour forker ?
          Les devs du noyaux ils ralent car le kernel n'est plus sous github ?

          Donc non, pour moi héberger son soft (qui plus est sur une plateforme proprio) n'offre pas plus de liberté.

          • [^] # Re: Github

            Posté par . Évalué à -1.

            D'abord, il faut obtenir un droit d'écriture sur le dépôt. Ce que tu n'as pas besoin de faire sur Github.

            Ensuite, les synergies entre l'éditeur et les développeurs externes sont plus importantes sur un plateforme de développement social. Les contributions sont plus faciles à intégrer.

            Et troisièmement, les développeurs externes peuvent être héberge au même endroit. Tout en simplifiant la chose.

            Je dis pas que Github, c'est le nirvana du développement. Je dis juste que c'est bien que MDS soit passé à un développement plus social.

            Et je vois pas en quoi, c'est naze d'externaliser son serveur de sources, si ils font mieux ailleurs et que le projet reste libre. Pourquoi pas.
            Il y a peut être des raisons pratiques que je ne vois pas. Mais c'est justement la question que je te pose.

            • [^] # Re: Github

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              D'abord, il faut obtenir un droit d'écriture sur le dépôt. Ce que tu n'as pas besoin de faire sur Github.

              Pourquoi tu en aurais besoin? Tu peux très bien faire sans, tu peux faire ton fork sur github même si les sources sont hébergées chez mandriva (il suffit d'un git clone et d'un git push github).

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Github

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            En fait, les gens de mandriva qui se sont fait jeter ( les gens qui sont maintenant chez mageia ) avaient fait une étude pour savoir ce qui était bloquant, et le numéro était "le fait d'avoir besoin d'ouvrir 15 comptes".

            Donc si quelqu'un veut contribuer, dans un monde ou on externalise tout, il faut :
            - 1 compte chez github ( qu'on peut utiliser comme wiki et bugtracker, soyons fou )
            - 1 compte sur une plateforme type transifex.net
            - 1 compte sur un forum ou assimilé
            - 1 compte stackoverflow ( pour la discussion avec les utilisateurs )

            Ensuite, tu t'apercoit que ton bugtracker, celui de github, il gére pas les bugs de sécurité et des accés spécifique, etc.
            Bon, alors tu te fait hebergé ailleurs.

            Tu t'apercoit que le wiki, il a moins de features que mediawiki, donc tu commences à faire pareil.

            Donc on a déja 6 comptes. C'est le bordel. Et tout ça parce que github est pas libre et parce que personne bosse sur gitorious ou un clone, car personne ne voit le souci. C'est pas pour rien que launchpad est au coeur d'ubuntu, et sert de gestionnaire d'identité et de sso pour tout ce qui touche à la distro. Parce que c'est plus simple sur le long terme quand on réfléchit globalement au projet.

  • # J'ai du mal à comprendre

    Posté par . Évalué à 1.

    Tout d'abord je tiens à dire que l'article est intéressant car il donne enfin une justification à Mageia qui est pour le moment un "doublon" de Mandriva avec un repackaging.

    Cependant j'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de faire un serveur à partir de la version "normale" de Mandriva. Parce que tout d'abord ils font une version Enterprise dédiée à cela, même si elle est payante.

    Ensuite si tu veux un serveur avec une distro robuste basée sur du RPM, la première chose qui me vient à l'esprit c'est CentOS / RedHat. Mandriva est l'une des dernières à laquelle je pense. Le support est-il assez long ? Es-tu assuré que dans 6 mois la société ne va pas abandonner la distro ou un tas de paquets ?

    • [^] # Re: J'ai du mal à comprendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Mageia qui est pour le moment un "doublon" de Mandriva avec un repackaging

      Justement non, ça montre clairement que les choix sont totalement différents sur plusieurs points.

      faire un serveur à partir de la version "normale" de Mandriva. Parce que tout d'abord ils font une version Enterprise dédiée à cela

      Depuis quand y a-t-il une différence entre une version normale et une version serveur ? Il suffit de choisir ses paquets, prendre kernel-server et non kernel-desktop, etc. Un openssh ou un apache sur une version "normale" ou sur une version "desktop" c'est pareil.

      serveur avec une distro robuste basée sur du RPM, la première chose qui me vient à l'esprit c'est CentOS / RedHat

      Oué, c'est aussi pour ça que côté constance dans le temps mandriva a urpm* depuis un moment là où redhat a changé trois fois.
      Et d'ailleurs, que sais-tu de la robustesse de mandriva exactement ?

      Le support est-il assez long ? Es-tu assuré que dans 6 mois la société ne va pas abandonner la distro ou un tas de paquets ?

      M'en fiche du support, c'est un serveur perso. Que mandriva disparaissent ça ne me changera rien vu que finalement je passe sous mageia qui ne disparaitra pas à mon avis. Et côté paquets disparus, c'est finalement déjà le cas avec mandriva, contrairement à mageia.

    • [^] # Re: J'ai du mal à comprendre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      j'ai un peu de mal à comprendre l'intérêt de faire un serveur à partir de la version "normale" de Mandriva.

      Qu'appelles-tu "normale" ?

      • l'iso ?
      • la version desktop (et le noyau afférent)
      • le live cd ?
      • l'arbre des sources complet (avec main+updates voire backports) ?

      Contrairement à d'autres mondes, ceux qui connaissent cooker savent que c'est une rolling-release (ou une version de développement plus précisément) :

      • la distinction desktop de serveur ne tient qu'aux paquets choisis et la politique de maintien dans le temps (stable sur les versions pour serveur avec mise à jour de sécurité, agressif pour les fonctionnalités sur desktop mais avec tests de paquets différents)
      • la version serveur est développée en même temps que la version desktop (il n'y a pas de sens à distinguer les deux), en tout cas en cooker
      • chaque "version" peut venir d'une stabilisation sur des cycles différents (et des paquets distincts), un exemple représentatif même s'il est faux dans la pratique serait : updates pour un serveur, backports pour du desktop

      J'ai déjà croisé quelques sociétés qui utilisent Fedora en serveur donc bon en même temps j'ai du mal à comprendre la segmentation artificielle entre desktop et serveur (ce sont les mêmes logiciels des deux côtés, pas forcément la même config' système ni les mêmes versions retenues).

      • [^] # Re: J'ai du mal à comprendre

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Il y a serveur et serveur. Si on veut se faire un serveur LAMP, par exemple, MES n'est pas vraiment d'un grand apport. En fait la version serveur de Mandriva est plus précisément une version "enterprise server" (controleur de domaine, messagerie d'entreprise, DNS, DHCP, groupware, déploiement, snapshots, inventaire...). Elle comprend notamment une préconfiguration de MDS et offre une base d'accueil facilitée pour Mandriva Pulse 2 ou des produits tiers comme Zarafa.

        MDS comme Pulse 2 sont complètement libres.

        Ce qui est payant c'est l'accès à des dépôts spéciaux ou le rythme de mise à jour et de support est plus précautionneux et plus lent que les dépots classiques main et contrib, et le support beaucoup plus long.

        En clair MES c'est surtout MDS (MMC, MMC-Wizard etc) avec un support, des fonctionnalités clés et une préconfiguration optimisée (du moins c'est l'objectif) avec des wizards, une interface graphique légère et une interface web agréable.

        Si on devait comparer MDS (et non MES) à quelque chose d'autre, ce serait Zentyal. Les deux veulent apporter des fonctionnalités clés s'appuyant sur des outils standards (samba/ldap/apache/etc) et une gestion via une interface web sympa. N'ayant pas testé Zentyal, je ne peux parler de l'efficacité de cette dernière. Mais elle semble avoir beaucoup plus de fonctionnalités (puisqu'elle fait aussi dans la téléphonie) néanmoins comme disait quelqu'un plus haut, ce que fait MDS, elle le fait très bien, c'est en python, facilement scriptable (j'ai à un moment créé mes propres modules mds) c'est un produit que j'utilise tous les jours en entreprise avec beaucoup de plaisir.

        De plus MDS supporte diverses plateformes (Centos/RedHat/Fedora, Debian/Ubuntu...), zentyal semble clairement orientée ubuntu.

      • [^] # Re: J'ai du mal à comprendre

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En fait, la distinction 'desktop' 'serveur', c'est surtout dans l'esprit des gens qui confondent leur desktop et un desktop d'entreprise. Les considérations de durée de vie peuvent aussi être valable sur un déploiment de station de travail, personne n'a envie de mettre à jour une machine tout le temps quand ça implique de reformer les utilisateurs, et ce genre de choses.

        Et personne n'a envie d'avoir un serveur avec du matériel non supporté, et il y a aussi des gens qui veulent une version récente de leur serveur pour avoir accès à des nouvelles fonctionnalités ( depuis le dnssec, une nouvelle version de php, de puppet, ou d'un outil de virtualisation, etc ).

        Donc faire en effet la distinction "serveur == longue durée" et "desktop == mise à jour à mort", c'est faux.
        Donc à partir de la, une mandriva, une ubuntu ou une fedora, ça peut servir pour un serveur, une rhel ou une debian, ça peut servir sur ton desktop. Pas forcément pour ton serveur critique, pas forcément sur ta station de travail d'adepte de la nouveauté, mais c'est pas impossible.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.