Journal Arrêter l'alcool, premier bilan

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
42
13
avr.
2013

Cela fait longtemps qu'il n'y a pas eu de troll à propos de l'utilité des journaux, alors j'ai décidé d'y aller fort : cela fait maintenant 10 mois que j'ai arrêté de boire de l'alcool, suite à une échographie du foie me montrant que les excès finiraient par avoir un prix, le temps de faire un premier bilan…

Facilité : 20/20

Je savais que je n'étais pas alcoolique, mais comme je tenais bien l'alcool et que je n'étais pas le dernier à boire en soirée ou à l'apéritif, donc la difficulté était la grande question. Finalement, j'ai juste arrêté du jour au lendemain, et comme j'ai toujours aimé l'eau du robinet le remplacement n'a pas posé de problème, seules deux difficultés loin d'être insurmontables sont apparues :
- le goût du ricard me manquait, mais c'est facilement remplacé par des infusions et des boissons fraîches au réglisse
- certaines habitudes sont difficiles à changer, au début j'ai dû renoncer à deux verres commandés par réflexe au restaurant

Vie sociale : 12/20

La grande crainte de ceux qui arrêtent l'alcool est de s'ennuyer en soirée, et comme j'avais déjà baissé ma consommation d'alcool depuis 3 ans (achat d'une voiture) j'avais déjà constaté le problème. La première solution que j'ai trouvé était de ne plus sortir, mais finalement je sors peu en veillant à aller à des endroits où je suis sûr de trouver des non-buveurs, quitte à les inviter moi-même. Cependant le non-buveur passe quand même souvent pour un chieur, et beaucoup de monde n'arrive pas à comprendre qu'on puisse arrêter volontairement de boire de l'alcool quand on n'est pas alcoolique. Après mûre réflexion, empreinte de philosophie, de sagesse et d'intelligence, il s'avère que finalement je m'en bats les couilles.

Éviter le ridicule : 0/20

http://apr1.org/sumo : tout est dit ici ; pendant des années j'ai béni le fait d'avoir été jeune avant que les appareils photo et vidéo soient dans les poches de tout le monde, mais finalement après avoir arrêté l'alcool je me retrouve en vidéo et en slip sur internet : d'accord c'était pour de l'argent, mais jamais on aurait proposé ce contrat à quelqu'un ayant bu.

Conclusion

Arrêter l'alcool, c'est facile, ça fait chier les cons, et ça n'empêche pas de travailler en se marrant : je n'y vois que des bons côté, allez-y !

  • # Boire modérément

    Posté par . Évalué à 10.

    Bon, évidemment, c'est bien d'arrêter de boire, personne ne dira le contraire. Mais même sans être alcoolique, on peut avoir tendance à lever le coude un peu de bon cœur. Grosse descente et/ou expatriation dans un endroit peu hospitalier mais où l'alcool est pas cher étant des facteurs qui aident pas mal.

    Cela dit, au lieu d'arrêter complètement, on peut prendre des résolutions moins radicales, genre arrêter de boire trop, même occasionnellement.

    Là tu te prives de petits délices de la vie tels qu'une bonne Leffe, qu'on ne devrait certes pas trop boire avant de conduire, mais qu'on n'est pas non plus obligé de consommer tous les jours, et pas au litre.

    Et puis l'avantage de boire peu, c'est qu'on fait plus attention à la qualité qu'à la quantité pour le même prix.

    • [^] # Re: Boire modérément

      Posté par . Évalué à -10.

      Oué mais boire de l'alcool pour ne pas en avoir les effets, je vois pas trop l'intérêt car une bière, c'est franchement dégueulasse.


      - oui?
      - tu vas te faire défoncer tes XPs, hérétique!

    • [^] # Re: Boire modérément

      Posté par . Évalué à 10.

      Même modérément, le corps a besoin d'un foie en parfait état pour assimiler l'alcool. Après j'ai choisi la solution de facilité : j'aurais pu renoncer à d'autres abus

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

      • [^] # Re: Boire modérément

        Posté par . Évalué à -1.

        pour appuyer ta remarque :

        une amie ne bois pas, est abstinente aussi, elle habite a brest.

        suite a un mal de dos elle se rend chez un kiné osteo, qui lui fait faire des mouvements de dos. Le kiné lui mets la main près des côte au niveau du foie et :

        • MAIS VOUS AVEZ LE FOIE MOU !!! (sous entendu : je n'ai jamais palpé ça ici !)

        ça doit pas être terrible l'alcool sur le foie

      • [^] # Re: Boire modérément

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Après j'ai choisi la solution de facilité : j'aurais pu renoncer à d'autres abus

        Le sexe et le troll n'impactent pas le foie.
        Il reste quoi ?

    • [^] # Re: Boire modérément

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      ou expatrier dans un pays ou il est coutume de boire cul-sec avec ses collègues, amis par politesse et ou le premier mot qu'on apprend à dire c'est "ganbei!" (cul sec)

      sinon je suis d'accord qu'en se fixant des limites assez simple à suivre (par exemple je me suis fixé de ne pas boire pendant les repas, jamais à la maison et en semaine, seulement le weekend ou lors de grande occasion (anniversaire etc.) )on diminue grandement sa consommation, et en se disant que par le même coup on baisse son budget alcool, on peut plus facilement se prendre une bonne bouteille de vin par mois plutôt que un pack par semaine

  • # Sale égoiste va

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Tu as pensé à tous ces travailleurs que tu vas mettre au chômage ? Comment va faire la filière des vins et spiritueux pour survivre si tout le monde s'arrête de boire ? Une seule solution : une taxe sur l'eau claire, pour soutenir l'industrie. Tu ne leur laisses pas d'autres choix !

    Moi, si je bois, c'est uniquement pour continuer à créer de l'emploi chez Pernod-Ricard.

    • [^] # Re: Sale égoiste va

      Posté par . Évalué à 10.

      Je ne bois que de l'eau Française, je pense aux pauvres petits actionnaires de veolia !

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

    • [^] # Re: Sale égoiste va

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      une taxe sur l'eau claire, pour soutenir l'industrie

      Moi, si je bois, c'est uniquement pour continuer à créer de l'emploi chez Pernod-Ricard.

      Pour être cohérent avec tes propos, il faudrait alors proposer un crédit d'impôt permettant de contrebalancer la taxe, à raison de 5 volumes d'eau pour 1 volume de pastis.

    • [^] # Re: Sale égoiste va

      Posté par . Évalué à 3.

      Moi, si je bois, c'est uniquement pour continuer à créer de l'emploi chez Pernod-Ricard.

      Et apparemment, ça a pas mal marché:
      http://www.abcbourse.com/analyses/chronique-pernord_ricard_sur_ses_plus_hauts_historiques-g9997.aspx

    • [^] # Re: Sale égoiste va

      Posté par . Évalué à 6.

      c'est faux il faut faire de la qualité et vendre ça aux chinois/indiens riches etranger comme ça on a les emplois sans les effets secondaires sur la santé

  • # Bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Arrêter l'alcool, c'est facile, ça fait chier les cons, et ça n'empêche pas de travailler en se marrant : je n'y vois que des bons côté, allez-y !

    Je n'y vois aucun intérêt, bien au contraire.
    Tant qu'on reste sous les limites "sanitaires", pourquoi se priver des petits plaisirs de l'existence ?
    Est-ce que ta peur liée à des futures problèmes de santé est la seule raison de ton arrêt définitif ?
    En plus un demi-ballon de rouge par jour est bon pour la circulation. _^
    J'ai plutôt l'impression que tu as du mal à gérer la quantité et que pour régler le problème, tu décides de tout stopper. Pourquoi pas, c'est exactement le cas de mon père, après s'être fait peur à 20 ans dans un accident de mobylette, il ne boit même plus une bolée de cidre.
    Mais bon, de là à le conseiller … :)

    • [^] # Re: Bof

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En plus un demi-ballon de rouge par jour est bon pour la circulation.

      Ça semble vrai pour certaines choses, mais globalement, rien n'est moins sûr (cf. dernier paragraphe de la section).

      • [^] # Re: Bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Une expérience interessante consiste à noter sa consommation quotidienne d'alcool, au verre près, chaque jour pendant un mois.
        Ensuite de cela j'ai arrêté de boire, pendant un mois aussi, pas de problème réel mais une certaine frustration.
        Depuis j'ai en tout cas cessé de boire tout les jours, ce qui ne m'empêche pas de prendre un apéritif une ou deux fois par semaine et de boire avec excès une ou deux fois par an.
        Bon le but de l'expérience était de savoir exactement où j'en étais par rapport à l'alcool et, vers la trentaine, c'est une question à se poser, juste pour savoir quelle place ce truc a pris dans sa vie, et puis se souvenir que c'est une drogue dure qui s'aprivoise doucement ou qui détruit.
        Ca fait un peu père la morale mais beaucoup de buveurs festifs se transforment en alcooliques mélancoliques.

        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 8.

          Manger du raisin est aussi bon pour la santé. L'apport positif, connu est reconnu, provenant des polyphénols.

      • [^] # Re: Bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        D'autant plus qu'il ne faut pas oublier qu'en France le lobby de l'alcool reste extrêmement puissant et diligente de nombreuses études orientées sur les bienfaits du vin (un peu comme coca-cola qui sponsorise régluièrement des événements sur la diététique et y envoie ses "experts" faire des conférences).

    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 7.

      Tant qu'on reste sous les limites "sanitaires", pourquoi se priver des petits plaisirs de l'existence ?

      — dites moi docteur, si j’arrête de boire, de fumer, de trop manger et que je cesse d'importuner ma femme tous les jours, est-ce que je serai centenaire ?
      — centenaire, je ne sais pas, mais le temps vous paraitra bien long.

  • # Antésite

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Salut,

    Juste une petite remarque.
    Tu évoques "des boissons fraîches au réglisse". Je ne sais pas si c'est à ça que tu penses ou même si tu connais, mais je ne peux que te conseiller l'Antésite (réglisse/anis). Ma femme carburait à ça pendant sa grossesse et en boit encore énormément tant qu'elle allaite.

    Elle à la base, elle est plutôt fan d'anisette, mais en terme de goût ça reste proche du Ricard.

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

    • [^] # Re: Antésite

      Posté par . Évalué à 9.

      oui, c'est ce que je bois, je retrouve vraiment le goût du ricard, et pourtant j'étais vraiment difficile, je refusais les autres pastis

      Membre de l'april, et vous ? http://www.april.org/adherer

    • [^] # Re: Antésite

      Posté par . Évalué à 3.

      Avec l'antésite, attention à l’hypertension…

      • [^] # Re: Antésite

        Posté par . Évalué à 3.

        Je ne résiste pas à l'envie de citer ici le disclaimer qui se trouve au dos de tous les flacons d'antésite :

        Il est conseillé aux personnes prédisposées à l'hypertension de ne pas consommer de façon prolongée et continue plus de 32 verres par jour.

  • # Ca se fete!

    Posté par . Évalué à 10.

    On va s'en j'ter un pour la peine?

    :)

    Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

  • # Génération ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Précision : je ne bois pas d'alcool car je n'apprécie tout simplement pas. Ni le goût des boissons, ni la sensation dans la gorge. Et le reste je ne connais pas puisque je n'ai jamais été saoul. Je consomme annuellement en gros 5 bières, et peut-être l'équivalent de 5 bouteilles de cidre plus 20 gorgées de vins/champagne/autres.

    Je ne saisi pas la partie « vie sociale ».
    De quoi sont faites les sorties de ceux qui boivent ? À part boire. Il semble écrit dans ce journal qu'une fois ce plaisir supprimé, il ne reste plus rien d'intéressant.

    J'entends parfois dire à mon propos des choses du genre « lui au moins il n'a pas besoin d'être bourré pour déconner ». J'ai l'impression que l'alcool permet à certain de faire/dire/ressentir autrement (dans le sens positif du terme, je ne parle pas de ressentir des nausées, de faire des conneries monstrueuses, etc). Est-ce la clef de ce que je ne pige pas ?

    • [^] # Re: Génération ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Précision : je ne bois pas d'alcool car je n'apprécie tout simplement pas. Ni le goût des boissons, ni la sensation dans la gorge.

      Putain, je suis pas le seul !

      Il y a eu une période où j’ai bu (les années lycée, 16-18 ans) mais maintenant j’aime plus du tout ça. Une bière ou un vert de vin sucrée ça va, mais pas plus.

      • [^] # Re: Génération ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Je ne bois pas pour une raison très simple, je ne tiens absolument pas l'alcool, je suppose qu'il me manque un enzyme glouton qui "traite" l'alcool. Un verre de cidre suffit à me rendre compte que je ne suis pas du tout en état de conduire.
        Pas la peine de souffler dans un ethylotest.

        If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par . Évalué à 10.

          J'avais le même problème. J'ai arrêté de conduire.

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par . Évalué à 6.

            Boire ou conduire, il faut choisir! On ne peut pas faire les deux en même temps!
            Moi, je piccole au feu rouge!

            -----------> [ ]

            PS: Elle est pas de moi, elle est vieille, mais je l'aime toujours autant

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Pas la peine de souffler dans un ethylotest.

          Il y a beaucoup de chance que tu ne sois pas positif, les gens réagissent différemment par rapport à l'alcool et la limite arbitraire fixée actuellement veut dire qu'il y a des gens en état de conduire au dessus de la limite et d'autres, en dessous, qui ne sont pas en état.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            De toute façon, c'est pas rien que le fait d'etre positif au test (intoxication alcoolique) qui fait qu'on termine au poste.

            Si le test est négatif est qu'on titube ou autre, on est quand même embarqué (etat d'ivresse)

      • [^] # Re: Génération ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il y a eu une période où j’ai bu (les années lycée, 16-18 ans) mais maintenant j’aime plus du tout ça. Une bière ou un vert de vin sucrée ça va, mais pas plus.

        Donc tu bois quand même un peu. C'est d'ailleurs amusant en France le gens qui disent "je ne bois pas" pour dire "je bois occasionnellement, rarement".

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          J'ai pas dit que je ne buvais pas, j'ai dit que je n'aimais pas l'alcool.

          Mais je te rejoins, le gens qui disent boire occasionnellement sont en général des gens qui boivent beaucoup. Les gens ont du mal à admettre qu'ils boivent.

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 15/04/13 à 16:52.

          C'est d'ailleurs amusant en France le gens qui disent "je ne bois pas" pour dire "je bois occasionnellement, rarement".

          Faut-il être absolument extrémiste pour pouvoir le dire?
          Je ne saurais pas où mettre la limite certes, mais son niveau de consommation d'alcool me semble être compatible avec dire qu'il ne boit pas, sous-entendu qu'il n'est pas un habitué (on n'est pas en informatique!).

          Dit, j'ai dû fumer 3 cigarettes dans ma vie, suis-je interdit de dire que je ne fume pas?

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            T'es interdit de rien :) Mais simplement, dire qu'on boit pas d'alcool quand on en boit tous les mois, je trouve que c'est un peu étrange. Et à cause de ça, quand on dit qu'on ne boit pas, il y a toujours quelqu'un pour te proposer une coupe de champagne parce que bon "tu bois pas mais aujourd'hui c'est un truc spécial".

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par . Évalué à 4.

          De toute façon ceux qui ne boivent pas meurent dans le mois. En comptant large.

          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Génération ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Et le reste je ne connais pas puisque je n'ai jamais été saoul […] Je ne saisi pas la partie « vie sociale ».

      Et bien alors c'est normal :)

      D'après mon expérience, l'alcool ne permet pas en soi de s'amuser. Il permet de se désinhiber complètement, de faire sortir les vrais réactions cachées au plus profond. En plus de ça, l'alcool diminue grandement tes réflexes et plus généralement ton temps de réaction, ce qui te donne l'impression de percevoir tout ce qui t'entoure en flou décalé. La fatigue n'arrive que tard, mais arrive d'un coup. C'est une sensation étrange, qui mélangée avec les bons ingrédients est l'assurance d'un bon moment (je pense notamment à des amis avec qui tu te sens bien, une bonne ambiance, une petite activité physique, et tu ne vois plus le temps passer; c'est toujours cette période que les gens apprécient, et recherchent). Par contre, mélange avec les mauvais ingrédients (fatigue dès le début, tristesse, colère, tempérament réactif, "moral dans les chaussettes") et tu es sûr de causer des problèmes à ton entourage et à toi-même.

      Malheureusement, une soirée arrosée mal gérée se finit souvent en gueule de bois interminable et en vomissements atroces, mais ça, c'est quand tu sais pas gérer (ou plutôt que personne ne te gère).

      Bref, c'est assez difficile de décrire la situation dans laquelle tu te retrouves, mais je pense quand même que c'est quelque chose à essayer, pour la science.

      • [^] # Re: Génération ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Il permet de se désinhiber complètement

        Complètement, n'est-ce pas justement un peu trop ? Parmi les inhibition, il y a le fait de ne pas tuer son abruti de voisin, de coucher n'importe comment avec n'importe qui, de ne pas conduire quand on est pas en état… Le monsieur du journal dis qu'il est en slip sur internet, donc on peut se désinhiber comme il faut pour faire la fête sans alcool.

        Quand au « flou décalé », ça me fait penser aux effets du gaz hilarant. Mais perdre la précision de ses sens quand on a encore à peu près toute sa tête, c'est plus frustrant qu'autre chose.

        Donc l'alcool, à part avoir une cuite, ça sert à…

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Il permet de se désinhiber complètement

          Complètement, n'est-ce pas justement un peu trop ?

          Je ne dirais pas qu'il désinhibe complètement, tout dépend des personnes. Un introverti restera partiellement introverti (contrairement à ce que dit Norman). Une personne ayant un sens civique élevé ne sera pas non plus complètement désinhibé. La quantité joue aussi, ce n'est pas avec 2-3 verres qu'on va se mettre à danser sur les tables.

          Quand au « flou décalé », ça me fait penser aux effets du gaz hilarant.

          Le gaz hilarant modifie surtout la tonalité de la voix (plus grave), et peut provoquer quelques fous rires. Il n'y a pas vraiment d'effets de "flou décalé".

          Donc l'alcool, à part avoir une cuite, ça sert à…

          L'alcool ralenti le cerveau, et a un léger effet analgésique.
          A faible dose, se détendre, à moyenne dose, modifier sa perception du temps et du monde, en espérant transformer quelques heures chiantes (j'ai jamais trouvé amusant de voir des gens pour ne rien faire) en bons moments.

          Opera le fait depuis 10 ans.

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Le gaz hilarant me fait entendre quadruple (mais moins fort, heureusement !), c'est pour ça que je pensais au flou et décalage.

            Il permet de se désinhiber complètement

            Complètement, n'est-ce pas justement un peu trop ?

            Je ne dirais pas qu'il désinhibe complètement

            N'ayant jamais été saoul, je réponds sur les bases qu'on me donne, si vous n'êtes pas d'accord, je n'y peut rien. ;)

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 14/04/13 à 18:34.

            j'ai jamais trouvé amusant de voir des gens pour ne rien faire

            Et bien ne les vois pas…

          • [^] # Re: Génération ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Un introverti restera partiellement introverti

            bof, une collègue hyper introvertie deviens intenable quand elle a but un verre (un martini suffit) : elle veut rouler des pelles a tout le monde (même les cheffes…), engueule les gens qu'elle ne connaît pas, raconte des tas de conneries etc.

            Perso je ne bois quasi jamais et jamais en grosse quantité (max 4 bière par an).

            Si je limite les quantités c'est parce que j'aime pas trop (hors bière), par peur d'être chiant (une personne bourré qui pleure ou est malade, c'est rigolo 30 secondes après c'est lourd…) et surtout parce que j'ai pas besoin d'alcool pour être désinhiber

      • [^] # Re: Génération ?

        Posté par . Évalué à 3.

        D'après mon expérience, l'alcool ne permet pas en soi de s'amuser. Il permet de se désinhiber complètement, de faire sortir les vrais réactions cachées au plus profond.

        J'avais vu une étude (je ne retrouve pas la source) qui expliquait que ce n'était pas l'alcool qui était responsable de cette désinhibition, mais l'idée que l'on se fait de l'alcool.

        En gros, on sait que l'alcool désinhibe, alors on en boit pour se désinhiber. Dès qu'on ressent les effets de l'alcool, on se considère (pas forcément consciemment) imbibé et du coup, comme on devrait être désinhibé, on se permet plus de trucs.

        Ça me parait crédible, car à la suite de la lecture de cette étude, j'étais beaucoup plus sérieux une fois alcoolisé.

        Le FN est un parti d'extrême droite

        • [^] # Re: Génération ?

          Posté par . Évalué à 3.

          J'avais vu une étude (je ne retrouve pas la source) qui expliquait que ce n'était pas l'alcool qui était responsable de cette désinhibition, mais l'idée que l'on se fait de l'alcool.

          Et le fait de pouvoir se dédouaner (« Oui, mais j'avais trop bu »).

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Génération ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Pareil !

      Ca me fait penser à ces pubs qui passaient il y a quelques années.
      On voyait des ados organiser un tirage au sort pour désigner le capitaine de soirée
      et le "perdant" faisait une gueule pas possible genre "la fête est finie pour moi".
      Une véritable promotion pour l'alcoolisme !

      J'ai souvent l'impression que l'alcool est utilisé pour dissiper un malaise
      dans un groupe "d'amis". Ceci étant dit je fume (houuuuuuuu le nul) ce n'est sûrement pas mieux et il y a aussi une fonction
      sociale similaire à celle de l'alcool sur certains points (en plus d'enfumer les autres, désolé).

      • [^] # Re: Génération ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Pour valoriser le rôle de capitaine de soirée, Groland à fait bien plus que toutes les campagnes de la sécurité routière.

        « tu peux trinquer, à leur petits popotins
        encore et encore, t'es pas cap'tain du matin »

  • # pareil

    Posté par . Évalué à 10.

    moi cela fait a peu prés 15 ans que je n'ai bu aucune goute d'alcool, pas de bière rien. Je n’étais pas alcoolique, :) je trouvais que cela n'apporte pas grand choses a une soirée, n’étant pas timide et assez rigolo a jeun, je n'ai pas le besoin d'en boire pour me libérer. et après une énorme fête ou je n'ai pas pu manger pendant 3 jours j'ai arrêté.

    Le coté rigolo : il y a toujours un moment en soirée ou tout le monde dit ce qu'il veut pour boire, il y a une bonne ambiance, la musique est bonne jusqu’à ce que tu dise un jus d'orange …. et tu rajoute que tu es abstinent.250 ange passe puis la soirée peut repartir.

    J'en connais 3 abstinent, ce n'est pas courant quand même. il y a toujours la pression social, ouais mais un petit peu cela ne fait pas de mal. Tu ne bois pas de vin avec le fromage ! MON DIEU !

    Sinon je rencontre plus facilement/vite des femmes qui sont fatiguées des mecs qui boivent de l'alcool, de ce coté ma vie sentimentale est à 20/20.

    • [^] # Re: pareil

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      il y a toujours la pression social

      Avis perso : c'est typique de la situation subie par les autres, qui trouvent que tu ne fais pas partie des leurs vue que tu échappes à ce truc. Et qui est justifiée par « ouais mais c'est festif ». Comme le bizutage (« c'est un rite d'intégration »). Comme ceux qui s'empiffrent sans pouvoir stopper et qui me regardent de travers avec mes 2 repas quotidiens (« c'est triste de ne pas profiter de la vie »). Comme probablement bien d'autres choses que je ne connais pas.

      J'imagine que ceux qui y trouvent leur compte ne sont pas ceux qui font chier avec ces histoires.

      • [^] # Re: pareil

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        mes 2 repas quotidiens

        Quoi ? Non seulement tu ne bois pas, mais en plus tu ne bouffes rien ! J'espère au moins que tu n'es pas français, espèce de traître : et les valeurs sacrées de la Patrie ?

        • [^] # Re: pareil

          Posté par . Évalué à 2.

          En espérant qu'il n'en arrive à l'extrème.

        • [^] # Re: pareil

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Actuellement 3500 kCal par jour sur 2 repas (je suis en légère restriction en ce moment), j'ai mon certificat de bon mangeur. Ça compte ?

          • [^] # Re: pareil

            Posté par . Évalué à 3.

            Autant je mange entre 1 et 3 repas par jour en fonction d'un tas de chose, autant en arriver à compte assez strictement le nombre de calories ingurgiter, ça me semble être un extrême pas très enviable (il peut y avoir des raisons médicales pour en arriver là, mais à part ça).

            Si tu veux vraiment manger convenablement, éduque-toi à manger comme il faut, puis écoute ton corps (il te dira les lendemains de gros repas qu'il préfère manger léger et plutôt des fibre par exemple). Mesurer sa prise de calories quotidienne est à mon humble avis une prise de tête qui ne sert à rien (le calcul devrait se faire sur une plus longue durée (3 à 7 jours)).

            Au passage 3500kCal/jour c'est 75% de plus que ce qui est recommandé pour un homme (sans activité sportive particulière), tu fais du sport à haut niveau ?

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: pareil

              Posté par . Évalué à 3.

              Au passage 3500kCal/jour c'est 75% de plus que ce qui est recommandé pour un homme (sans activité sportive particulière), tu fais du sport à haut niveau ?

              Ça m’étonnerait, je ne suis pas sûr que de manger seulement deux fois par jour soit très sain, surtout pour les sportifs de haut niveau. Bon après, il peut y avoir des cas particuliers bien sûr et nous sommes tous différents. Mais là, sans plus d’indications, j’ai plus l’impression qu’il se goinfre tous les jours, en seulement deux repas.

            • [^] # Re: pareil

              Posté par . Évalué à 5.

              Au passage 3500kCal/jour c'est 75% de plus que ce qui est recommandé pour un homme (sans activité sportive particulière), tu fais du sport à haut niveau ?

              Alors prenons les formules. Formule de Black et al :

              [metabolisme de base en kcal] = S × [masse en kg]^.48 × [taille en m]^.5 × [âge en année]^-.13
              
              

              Avec S=230 pour les femmes et S=259 pour les hommes.

              Le metabolisme de base correspond à ce que tu as besoin pour rester dans ton pieu toute la journée sans bouger.

              Ensuite pour avoir les dépenses energetiques quotidiennes, il faut multiplier le métabolisme de base par 1.37 pour les sédentaires, 1.55 pour les actifs, et 1.80 pour les sportifs, ceci est bien entendu un ordre de grandeur.

              Prenons un homme actif, 1.90 m, 100 kg, resultat 3300 kcal/jour.

              Pour tomber sur les 2000 kcal/jour que l'on voit sur certains support, si je cherche quel est l'homme sedentaire de 35 ans avec un IMC de 22, je trouve qu'il fait 1.62 m et 58 kg. Ça existe, mais ce n'est pas la gabarit standart. Si je cherche quel homme actif de 35 ans avec un IMC de 22 a besoin de 2000 kcal/jour, alors il fait 1.49 m pour 49 kg.

              Donner une reference de conseil sans tenir compte de la taille et de la masse (l'âge influe beaucoup moins), c'est une connerie.

              • [^] # Re: pareil

                Posté par . Évalué à 2.

                Merci pour la règle de calcul, elle est très intéressante, mais ça ne change pas grand chose à mon commentaire. Je ne vois pas bien l'intérêt d'en arriver à faire ce genre de calcul et à s'y tenir si rigoureusement si tu n'y es pas contraint. Comme je l'ai déjà dis (et comme ça doit être le cas si tu t'y tiens depuis quelques temps) qu'importe les chiffres ton corps possède une fonction qui permet de calculer ça de manière plus souple que la règle de calcul (il prend en compte l'état de corps (maladies ou autre) et l'historique de ce que tu as mangé et il ne regarde pas que le nombre de calories mais aussi les autres valeurs lipides etc). Si tu veux refaire le même calcul avec une formule moins précise, pas de problème, mais je ne le comprends pas.

                C'est cool des fois de faire plus confiance en son corps qu'en une machine de calcul.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: pareil

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  il ne regarde pas que le nombre de calories mais aussi les autres valeurs lipides etc)

                  Qui te dis que je ne m'en occupe pas ? :-)
                  Effectivement le contenu de la ration est important. Plus on est sédentaire, plus c'est important. A partir d'une certaines dose d'effort (ou de déficit calorique) quasi n'importe quelle source de calorie est ok.

                  Je t'assure que l'estimation de ce que tu manges est vraiment facile.
                  Une étude menée sur des élèves de collège en Angleterre a montré que les élèves sont capables d'évaluer correctement la ration calorique ainsi que glucides et protéines d'un repas posé sur leur plateau. Les lipides posaient problèmes pour je ne sais plus quelle raison, mais le total calorique était bon y compris avec des plats inhabituels à la cantine.
                  Leur entraînement a été : une semaine avec un panneau indiquant ces quantités pour chaque plat. Plus simple y'a pas.

                  • [^] # Re: pareil

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Je t'assure que l'estimation de ce que tu manges est vraiment facile.

                    Je m'en fou que ce soit facile ou pas. C'est l'intérêt que je ne comprends pas.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: pareil

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Il se peut que tu manges le nombre de calories adapté à ta personne et ton activité sans y penser, car tu as été éduqué à bien manger et/ou que tu connais et écoute ton corps. Ce n'est pas le cas de tout le monde. Mesurer le nombre de calories (enfin de kilocalories…) peut te permettre de faire un peu le point sur ton alimentation. Et bien entendu l'énergie est loin d'être le seul critère pour une bonne alimentation.

                      Pour rester sur le sujet de l'alcool, ça fait maintenant un moment que je me demande pourquoi la valeur énergétique des aliments est indiquée sur absolument tous les aliments préparés (évidemment pas sur une pomme m'enfin c'est facile à trouver) sauf sur l'alcool. Bières, vins et spiritueux.

                      Soit, il s'agit de « calorie creuse » c'est à dire de l'énergie sans aucun nutriment (enfin il y quelques nutriments dans la bière ou le vin…) mais je ne comprends pas le pourquoi de cet état de fait.

                      Ce qu'il faut savoir c'est qu'en plus d'être très calorique (classé juste derrière les huiles) l'alcool va monopoliser le foie qui ne pourra donc plus s'occuper de nos réserves de graisse, c'est pour ça que ça n'aide pas à avoir un corps svelte l'alcool.

                      Lorsque l'on cherche une valeur nutritionnelle d'un aliment (énergie, vitamine, sodium, etc…) on peut se référer à http://www.afssa.fr/TableCIQUAL/

                      J'ai revu complètement mon alimentation et repris une activité physique après un arrêt de 8 ans (depuis environ 6 mois). J'ai perdu presque tout mon gras et je me sens nettement mieux. Il me reste à me calmer sur l'alcool, j'ai déjà réduit mais il me reste un peu de marge. Il me semble que la recommandation pour l'alcool c'est 20cl maximum par semaine, soit 40cl d'alcool fort à 50°, ce qui fait moins de deux verres par jour…

                      • [^] # Re: pareil

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Il se peut que tu manges le nombre de calories adapté à ta personne et ton activité sans y penser, car tu as été éduqué à bien manger et/ou que tu connais et écoute ton corps.¹ Ce n'est pas le cas de tout le monde. Mesurer le nombre de calories (enfin de kilocalories…) peut te permettre de faire un peu le point sur ton alimentation. Et bien entendu l'énergie est loin d'être le seul critère pour une bonne alimentation.

                        Oui c'est exactement ce que je disais, il faut réapprendre à manger. Mais une fois que c'est fait, la valeur énergétique ce n'est qu'un chiffre, je ne vois pas l'intérêt de passer son temps à calculer et recalculer encore.

                        ¹ : Non ce n'est pas mon cas je mange de manière trop calorique, mais je diminue progressivement depuis pas mal de temps et surtout je rééquilibre mes repas (c'est pour ma part le plus compliqué, il faut que je varie mon alimentation sans perdre la motivation de cuisiner). Grosso modo je touche peu aux quantité que je mange, je tente principalement de manger mieux. Je couple ça avec une remise au sport. Ça prend du temps mais la perte de poids est très stable.

                        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                        • [^] # Re: pareil

                          Posté par . Évalué à 2.

                          la valeur énergétique ce n'est qu'un chiffre, je ne vois pas l'intérêt de passer son temps à calculer et recalculer encore.

                          Tu ne vises peut-être pas non plus 11 % de masse grasse tout en étant baraqué.

                          • [^] # Re: pareil

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Le culturisme est à mon avis une forme de sport. Donc plus tu diminue ce nombre plus il s'agit d'un sport de haut niveau (il en a toute les caractéristiques en tout cas). Mon commentaire initial soulignais juste qu'il fallait avoir un objectif précis pour faire ça.

                            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: pareil

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              L'alimentation est un vaste sujet.
              Et rempli d'idées reçues/fausses/etc.

              en arriver à compte assez strictement le nombre de calories ingurgiter, ça me semble être un extrême

              Compter les calories est différent de les évaluer.
              Je les compte une fois de temps en temps pour « recalibrer » mon estimation. Avec l'habitude c'est aussi facile que de sentir qu'il est l'heure d'aller au lit.
              J'adapte ma ration en fonction de mon activité. C'est à la louche, mais je tombe à peu près juste. Les manques et excès sont facilement sensibles (toujours avec l'habitude). Et l'adaptation se fait bel et bien à la journée.

              Si tu veux vraiment manger convenablement, éduque-toi à manger comme il faut, puis écoute ton corps

              Ou peut-être que les fameux 3 repas par jour ne sont pas la seule méthode qui soit bonne sur le long terme ?
              Je mesure 1m81 (tous les jours), je pèse 79 kg (cette semaine), j'ai un taux de masse grasse d'environ 13% cet hiver, et je vise 11% pour juin. Pour la diététique, je te donne des cours quand tu veux :-)

              Au passage 3500kCal/jour c'est 75% de plus que ce qui est recommandé pour un homme (sans activité sportive particulière)

              Les recommandations actuelles sont de 2200 kCal quotidiennes pour un homme adulte modérément sédentaire de 72 kg (je crois).
              Une grosse partie de la population consomme nettement plus. Par exemple un homme « normal » de 85 kg consomme généralement plus de 2600 kCal.
              Dès qu'on à une activité physique légère sur la durée (chef de rayon, maçon, aubergine, informaticien qui brasse du matériel, etc), on consomme au moins 200 kCal de plus par heure.

              tu fais du sport à haut niveau ?

              Non.

              • [^] # Re: pareil

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/13 à 21:54.

                Là tu m’interpelles, 3 500 kcal en 2 repas pour atteindre 11 % de masse grasse… Tu dois avoir une bonne maîtrise de ton corps, je ne pense pas qu’on puisse conseiller ceci à n’importe qui.

                Tu vises un faible taux de masse grasse tout en mangeant beaucoup sans répartition en multiple repas. Deux gros repas est-il vraiment l’idéal pour la perte de graisse pour toi ? Prends-tu tout de même de petites collations ? Que fais-tu comme activité physique ? Sport d’endurance ? Musculation ?

                En tout cas, si tu arrives à atteindre tes objectifs tout en maîtrisant ta santé, bravo.

                • [^] # Re: pareil

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  je ne pense pas qu’on puisse conseiller ceci à n’importe qui

                  Ben non, forcément. C'est un investissement en connaissances, en écoute de soi, en partage avec d'autres personnes, etc.
                  C'est avant tout par passion, par goût de la difficulté.
                  Et une fois que tu as le résultat, je peux te dire que pour rien au monde tu laisses tomber :-)
                  Mais globalement mieux maîtriser ce qu'on mange sans chercher la performance, c'est facile. Je suis membre d'une AMAPP et j'y anime tous les 2 mois une petite séance de nutrition. Rien que des choses basiques toutes simples. J'ai également fais 2 fois sur onvasortir.com et clairement ça intéresse énormément de monde. Les quelques personnes qui respectent quelques principes ont des résultats qui leur donnent le sourire. Le quasi-unique problème vient de la difficulté à casser les habitudes.
                  Par exemple lorsqu'une nouvelle personne mange souvent avec moi, la teneur des repas fait qu'elle consomme automatiquement « mieux » (et souvent plus). En général ça donne de bons résultats alors que la personne en question n'a pas du tout fais de régime dans un sens ou l'autre. Mais pour la plupart des gens, une fois rentré à la maison après avoir pris connaissance des conseils, ben c'est comme la veille, comme l'avant-veille, etc.

                  Je ne mange pas spécialement beaucoup. Chaque repas fait entre 1 et 1,5 kg. Beaucoup d'IG faible, une bonne dose de lipides (noix et amandes variées, huiles, fromages, œufs, certains fruits, etc), un peu de protéines (environ 100 g par jour tout compris).
                  En deux repas, rien de plus. La seule chose en dehors des repas est l'eau. Parfois un jus de fruit (j'adore le jus de pomme) mais c'est tout.
                  Et très rarement une collation en soirée si je sens que j'ai trop faim (à 3500 kCal j'ai faim, toujours. Mais des fois j'ai encore plus faim, ce qui est signe de sous-alimentation, donc perte de protéines en premier lieu). Le problème dans ce cas est de consommer de l'énergie rapidement disponible alors que l'estomac n'est pas vide. Il faut donc prendre du liquide à faible IG.

                  Je fais de la musculation depuis 8 ans, sinon pas possible d'atteindre ce poids sans être gras. D'autant plus qu'à l'origine je suis très endurant, donc pas de viande volumineuse. Mais pas de gras non plus, ça aide.
                  Je marche pas mal, je bosse beaucoup (60 heures hebdomadaires). J'ai également une vie dissolue, ce qui aide à bien rester concentré sur le résultat (voir troisième ligne de ma réponse).

                  • [^] # Re: pareil

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je ne mange pas spécialement beaucoup. Chaque repas fait entre 1 et 1,5 kg.

                    lol ?

                    • [^] # Re: pareil

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je me marre en lisant cette page sur mon smartphone alors je me connecte pour répondre, pas possible de passer à côté.

                      Je connais un peu Kerro et je confirme qu'il ne mange pas: il bouffe. Donc lol pour moi aussi.
                      On est allé dans un Courtepaille et il a pris 2 menus. Et en plus il finissait les plats des autres car il était mort de faim. Ca lui a taillé une réputation directe. Et quand tu le vois en chemise il fait minet tout fin sauf qu'une fois je l'ai vu en sortie privée habillé moulant. Pas un pet de bide et de bonnes épaules. Ca fait drôle de voir ton boss que tu crois un peu maigrichon qui en fait te dépasse en hauteur, largeur et épaisseur. A l'époque c'était pas encore mon boss mais après ça m'a fait le même effet.

                      Je ne suis même pas jalou car le connaissant c'est le résultat de beaucoup de travail, et ce genre de travail très peu pour moi.
                      Par contre je suis bien jalou de sa vie dissolue comme il dit. J'éprouve comme un sentiment de part de gâteau qui est plus grosse pour certains. Sauf que contrairement à ce qu'il écrit ce n'est pas le physique qui amène ça, enfin je pense. C'est plutôt son attitude.

                • [^] # Re: pareil

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  J'ai oublié l'essentiel de ta question.

                  Le nombre de repas influe beaucoup sur la perte de poids. Ainsi que sur la santé en général.
                  Le hic est que ce qui est généralement enseigné se révèle contre-productif. À savoir les fameux 3 repas quotidiens, avec souvent 2 collations conseillées.

                  Il y a beaucoup d'approximations et de choses fausses à propos de la nutrition. Par exemple l'hypoglycémie dont on parle souvent n'est (presque) jamais de l'hypoglycémie (hors diabétiques). Pourtant le petit déjeuné obligatoire est souvent expliquée avec l'hypoglycémie comme preuve.
                  Il y a bien d'autres choses du genre.

                  Faire 2 ou 3 repas quotidiens n'est possible que depuis une époque récente par rapport à l'évolution de notre génome.
                  Déjà manger quotidiennement ET en quantité suffisante, c'est récent. Alors plus d'une fois…

                  On constate qu'à apport calorique égal, moins de repas font moins grossir (ou plus maigrir). Et que l'état général est meilleur. Mais dans nos pays riches, ceux qui ne font qu'un ou deux repas sont des personnes qui le font volontairement, donc statistiques faussées car elles sont en général attentives à leur régime alimentaire.
                  On constate également que pour la plupart des sportifs amateurs, deux repas sont plus adaptés. Si possible espacés de 4 à 6 heures.
                  Pour les sportifs pro cela dépend de la dépense calorique. Au delà de 6000 kCal par jour il devient difficile de s'alimenter en 2 repas. Même en prenant de la maltodextrine ou du Waxy ça devient problématique. Par exemple en natation les femmes sont aux alentours de 5000 kCal, elles ne peuvent pas le faire en seulement deux repas. Les hommes sont à 6000 ou plus, pareil.

                  Pour les sportifs spécialistes du taux de gras (culturistes), ils sont souvent tellement extrêmes dans leur objectifs (certains sont à 5% de gras) que c'est très différent : ne pas perdre de muscle tout en étant sous-alimenté, c'est étroitement lié au génome de chacun, ainsi qu'à la résistance psychologique. Donc 1000 personnes auront 1000 méthodes.
                  Mais là ce sont des phénomènes de foire.

                  • [^] # Re: pareil

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Merci beaucoup pour ta réponse !

                    On ne comprenait pas la même chose quand tu disais, sans plus d’informations :

                    Comme ceux qui s'empiffrent sans pouvoir stopper et qui me regardent de travers avec mes 2 repas quotidiens (« c'est triste de ne pas profiter de la vie »).


                    Mais dans nos pays riches, ceux qui ne font qu'un ou deux repas sont des personnes qui le font volontairement, donc statistiques faussées car elles sont en général attentives à leur régime alimentaire.

                    Je pensais plutôt que beaucoup ne prennent par exemple pas de petit déjeuner par manque de temps ou parce qu’ils n’ont pas faim. Je ne suis pas sûr que cela soit ces personnes qui font le plus attention à leur régime. Je me trompe peut-être.

                    J’avais aussi lu qu’on pouvait avoir tendance à faire des réserves de graisse en mangeant beaucoup en peu de repas. Quand manges-tu dans tes journées ?

                    En tout cas, si tu as des liens sur des régimes alimentaires ou des programmes de musculation, tout en pratiquant divers sports, je peux être intéressé.

                    • [^] # Re: pareil

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      Je déterre le fil…

                      La plupart des personnes qui sautent le petit déjeuner le font parce qu'elles ressentent une sorte de besoin de ne pas faire ce repas. Le manque de temps n'est qu'une excuse qu'on se donne. Si tu as faim, tu manges même si tu es en retard :-)
                      Ceux qui sautent ce repas n'ont tout simplement pas faim. Ou pas envie de manger, ce qui revient plus ou moins au même. C'est comme si leur organisme disait « stop tu bouffes trop ». Vu qu'un nombre élevé (4 à 6) de repas et collations n'est pas une bonne idée, sauter le petit déjeuner n'est pas trop mal. Mais comme ce n'est pas fait en toute connaissance de cause, les effets ne sont pas maximaux. D'autant plus que pas mal de ces personnes culpabilisent car elles ont appris que ce n'est pas bien de sauter ce repas, donc tentent de rattraper le coup… avec des manœuvres qui éliminent l'avantage de sauter ce repas.

                      D'une manière purement théorique, pour les personnes « normales » il faut un premier repas comportant entre 66% et 80% de la ration énergétique quotidienne dans les 4 heures suivant le lever. Et un second repas entre 4 et 8 heures plus tard avec le reste.
                      Ou même un seul repas quotidien pour les personnes qui ont une petite dépense calorique. Le problème devient alors social, parce que physiologiquement no problemo.

                      Le stockage de graisse se fait presque uniquement selon le taux d'insuline. Pour les non diabétiques ce taux est grosso modo fonction de l'indice glycémique de ce qu'on mange (demandes à Google pour les tables, et utilises ton cerveau car beaucoup contiennent des erreurs). Tu consommes 2000 kCal à faible indice glycémique --> pas de stockage. Tu consommes 100 kCal de sucre en poudre --> tu fais du gras.
                      Légumes, légumes, légumes, légumes. Peu de céréales blanchies. Quelques céréales complètes. Quelques fruits (ou pas, on vit très bien sans, mais c'est tout de même rudement bon pour le palai). Des fruits secs, j'adore. Tu ajoutes un peu de bidoche ou poisson ou laitage ou œufs, et c'est réglé pour la journée. ha, et de l'huile (vierge, bio, première pression à froid. Le reste = poubelle). Mais pour ma part je n'aime pas bien alors je compense avec des fruits secs.

                      Il faut entre 50 et 100 grammes de protéines par jour (même moi qui « fait de la gonflette » je ne dépasse pas 100 g). Il faut entre 10 et 20% d'énergie potentielle provenant des lipides (donc 5 à 10% de masse de lipides consommés). Le reste c'est du glucide. À toi de faire ton menu.

                      Une partie importante des lipides consommés se retrouve directement dans les toilettes. Le reste est stocké (destocké dans la journée si alimentation correcte) ou utilisé directement pour un certain nombre de processus chimiques.

                      L'énergie glucidique consommée dans la journée et non stockée sous forme de gras se retrouve dans le foie. C'est notre réserve de glycogène (entre 200 et 600 kCal). Le reste se balade dans le sang ou est temporairement stocké sous forme de graisse qui sera destockée sans effort spécial dans la journée.
                      Si tu consommes des aliments à fort indice glycémique, tu stockes plus que ce qui sera destocké dans la journée --> tu prends du gras.

                      Pour les liens diététiques, il faut fouiner car il n'y a rien de tout cuit.
                      En général les forums sportifs avancés sont bien (cyclisme, natation, escalade. Evites le culturisme car grosses dérives dûent au marketing. Sauf sur all-musculation.com qui reste très correct), mais les conseils sont destinés à des personnes très habituées. Donc il faut prendre l'esprit, pas la mettre.
                      Au final ça reste hyper simple : maximum 100 g de protéines, un peu de lipides non trafiqués (pas de graisses trans), et le reste en glucides sans IG élevé. Avec ça tu traces la route pour le reste de ta vie.

                      • [^] # Re: pareil

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Wow merci, je marque-page ton commentaire ! :-)

                        Il est vrai qu’entre les idées reçues, le marketing et la société de consommation, il n’est pas toujours facile d’avoir des connaissances très fiables.

              • [^] # Re: pareil

                Posté par . Évalué à 2.

                Je les compte une fois de temps en temps pour « recalibrer » mon estimation. Avec l'habitude c'est aussi facile que de sentir qu'il est l'heure d'aller au lit.
                J'adapte ma ration en fonction de mon activité. C'est à la louche, mais je tombe à peu près juste. Les manques et excès sont facilement sensibles (toujours avec l'habitude). Et l'adaptation se fait bel et bien à la journée.

                Tu dis à peu près ce que je dis par la suite. L'important ce n'est pas le chiffre, c'est d'éduquer son corps, ce que tu appel l'habitude (je n'appelle pas ça l'habitude parce qu'on mange assis par habitude, mais on a envie de manger des tomates parc qu'on écoute son corps par exemple).

                Ou peut-être que les fameux 3 repas par jour ne sont pas la seule méthode qui soit bonne sur le long terme ?

                Tu m'a vu dire le contraire ?

                Une grosse partie de la population consomme nettement plus. Par exemple un homme « normal » de 85 kg consomme généralement plus de 2600 kCal.

                Je ne connaissais pas la formule qu'a donné jben plus haut. Ma question ne venait pas du fait qu'il faut se forcer pour manger autant, mais parce que quand on compte c'est qu'on ne veux pas faire d'excès (je le rappel au cas où je ne connaissais pas la formule donné par jben).

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: pareil

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est vrai que la pression sociale est forte. Je ne bois pas du tout d'alcool, et dès que je suis avec des personnes différentes, les gens demandent systématiquement "pourquoi tu ne bois pas ?" avec des yeux héberlués. Preque que comme si on commettait un sacrilège, en tous cas comme si on faisait un truc qui heurte la logique. Beaucoup boivent aussi par conformisme.

        Par contre, le non-buveur peut quand même sortir, et trinquer avec ses potes, car de plus en plus de bars proposent des cocktails sans alcools plus ou moins sympas. Après, c'est sûr que dans une soirée où tout le monde est bourré, on s'amuse moins.

    • [^] # Re: pareil

      Posté par . Évalué à 5.

      Le coté rigolo : il y a toujours un moment en soirée ou tout le monde dit ce qu'il veut pour boire, il y a une bonne ambiance, la musique est bonne jusqu’à ce que tu dise un jus d'orange …. et tu rajoute que tu es abstinent.250 ange passe puis la soirée peut repartir.

      C'est pour ça que, pour ma part, je n'ai pas arrêté.

      Pour éviter cette ambiance lourdingue, je ne refuse pas une coupe de champagne ou deux en soirée. Ou un verre de kir quand je suis invité à manger.

      À part ça, je ne bois jamais (enfin plus) d'alcool chez moi, rarement en soirée (quand je me sers, je prend du jus d'orange ou un truc soft, mais je ne refuse que la 2e ou 3e coupe de champagne).

      C'est un compromis qui me convient. Ça évite les « ah bon, tu ne bois pas/plus ? », et les 5 minutes d'explications derrière (plus si des gens se greffent à la conversation). Et ça ne me coute pas très cher (quelque dizaines de verres par an).

      Le FN est un parti d'extrême droite

  • # grammaire

    Posté par . Évalué à 10.

    J'étais tranquillement entrain de siroter un verre de whisky tout en lisant ce journal, et je n'ai pu arriver qu'à une seule contribution : les "sobres" qui y ont contribué des commentaires ont pour la plupart une grammaire déplorable.

    Bref, je vais valider ce commentaire, et me resservir un verre, pour la langue française.

    • [^] # Re: grammaire

      Posté par . Évalué à 10.

      Manifestement les vapeurs d'alcool troublent ta maîtrise du français:

      entrain de siroter

      Étais-tu en train de siroter avec entrain ?

  • # Mise en avant

    Posté par . Évalué à 7.

    D'après mon père, qui a aussi arrêté :

    Faire parler de soi : 20/20

    En tout cas, il prétends que c'est uniquement pour cette raison qu'il a arrêté, et le connaissant, ça ne m'étonnerais même pas !
    Ceci dit, il boit quand même toujours dans l'avion.

    Moi, je n'ai jamais commencé, en fait.

    LinuxFr, parfois c'est bien de la MERDE : http://linuxfr.org/news/cpp17-exprime-la-virgule-flottante-en-hexadecimal-et-offre-des-cadeaux-aux-lecteurs-de-linuxfr-org#comment-1686201

    • [^] # Re: Mise en avant

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Ceci dit, il boit quand même toujours dans l'avion.
      Ah il est pilote de ligne ?

      Bon je []

      If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

  • # Questions

    Posté par . Évalué à 7.

    Salut,

    quel âge as-tu ?

    Comment et pourquoi as-tu passé une échographie du foie ?

    Quelle était l'état de ta consommation antérieure et qu'est-ce qui t'a poussé à une visite au toubib ?

    Combien d'années as-tu consommé de l'alcool et à quel rythme pour que ton foie commence à demander grâce ?

    Merci.

    Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

    • [^] # Re: Questions

      Posté par . Évalué à 10.

      Tu rajouteras les résultats de ton bilan médical complet, ton numéro de sécurité sociale et un scan de ta carte d'identité.

      Nous aimerions également savoir si tu as des antécédents judiciaires, tes orientations sexuelles, et si tu souffres de dépendances hors alcool: drogues douces/dures, jeu, etc.

      N'oublie pas ton adresse et ton numéro de téléphone ainsi que tout autre moyen de harcèlement communication.

      Sérieusement, je pense que toutes ces questions pourraient trouver une réponse chez un vrai toubib, étant donné que c'est plus souvent du cas par cas.

      Si on attend que le foie demande grâce, on est déjà dans la merde. En général, ce sont des examens de santé qui disent que le foie a atteint une taille supérieure à la normale révélatrice d'habitudes malsaines.

      Se mettre une grosse mine réduit instantanément ton espérance de vie d'un chouïa (et donc beaucoup de chouïa ça commence à faire… beaucoup!) et ça met ton foie à rude épreuve. La nausée le lendemain de cuite, c'est parce que le foie monopolise un petit peu toutes les ressources pour réparer les dégâts. C'est dire si y'a du boulot. Évidemment, plus on active le système de réparation d'urgence, plus il y a de chances que ça dérape: cancers, etc. Donc se la coller tous les week-end (voire plus), c'est chercher les problèmes.

      C'était la minute moralisatrice d'un ancien habitué des bouteilles pas chère dans les bars (donc pas en France, hein!) qui vous dit de pas faire comme lui à l'époque.

      • [^] # Re: Questions

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Pourquoi lui demander ? Ça se trouve pas dans le STIC ce genre d’info ? :)

      • [^] # Re: Questions

        Posté par . Évalué à 4.

        à c'était ça la nausée. Je dis ça parce que un temps j'ai beaucoup bu mais maintenant ça me fait plus chier qu'autre chose. Par contre, le problème c'est la dépendance. En gros vaut mieux s'arrêter avant.

        Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

      • [^] # Re: Questions

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Tiens j'ai cru que Mark Z. moulait sur linuxfr…

  • # Tout ça pour du placement du produit...

    Posté par . Évalué à 1.

    … Madrange, le jambon star !

  • # Pression sociale

    Posté par . Évalué à 5.

    Très intéressant retour !

    Pour voir un autre avis de quelqu’un qui ne boit pas, et qui ressent cette pression sociale, voir ici:
    http://www.pingoo.com/2013/02/22/les-buveurs-dalcool-sont-des-gros-cons/ (attention, langage non édulcoré).

    • [^] # Re: Pression sociale

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      "(…) Au moment de la commande, les 3/4 du temps, le serveur se trompe et servira le soft à la meuf qui a commandé de l’alcool, et l’alcool à moi. Un réflexe j’imagine. (…) Je considère sincèrement que chaque individu sur terre, qui a ce type de réaction est un putain de déchet humain qui ne mérite que de crever étouffé dans sa cirrhose."

      Faut pas aller trop loin non plus, ça m'arrive très souvent (madame grande consommatrice de grandes bières, et moi je prend un petit panaché), et c'est tout bonnement parce que 99% du temps c'est la bonne combinaison qui est servie, on dit juste d'inverser et voila, faut pas surjouer et voir le mal partout.
      (les autres exemples sont plus crédibles sur la mentalité d'en face, juste pas celui-la)

      • [^] # Re: Pression sociale

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Faut pas aller trop loin non plus, ça m'arrive très souvent

        Ça s'appelle le sexisme ordinaire, et c'est justement parce que c'est ordinaire que c'est dangereux.

        • [^] # Re: Pression sociale

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Ça s'appelle le sexisme ordinaire

          Je pense pas non. C'est comme s'il y a une activité / un objet différent gaucher / droitier. On va quasiment toujours de donner la version droitier. Pourquoi ? Juste que c'est, proportionnellement, le plus courant.

          Là c'est pareil. Si tu demandes une bière et un panach, statistiquement ça doit être la bière pour l'homme. Après ça ne change rien que le serveur devrait demander. Mais il ne faut pas voir du sexisme partout dès qu'on parle de femmes.

          • [^] # Re: Pression sociale

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Mais il ne faut pas voir du sexisme partout dès qu'on parle de femmes.

            Note que je suis un homme, ma pseudo "virilité" est en cause aussi. Ici c'est égalité, un homme + une femme servis par un homme ou femme.
            Bref, il ne faut pas voir du sexisme partout, tout court.

            • [^] # Re: Pression sociale

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Bref, il ne faut pas voir du sexisme partout, tout court.

              Juste. De la même manière, on a beaucoup plus tendance à parler de sexisme alors qu'on parle de femmes, beaucoup moins lorsqu'on parle d'hommes. Mais tu as raison.

              • [^] # Re: Pression sociale

                Posté par . Évalué à 3.

                Je sais pas si c'est pas aussi une vision sexiste. Je veux dire les préjugés sur les hommes sont considérés régulièrement comme des préjugés mélioratifs (je n'ai pas dis tout le temps) : c'est viril.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Pression sociale

              Posté par . Évalué à -1.

              Bref, il ne faut pas voir du sexisme partout, tout court.

              Faudrait surtout comprendre ce que c'est hein, ça peut aider à le voir quand il s'est subrepticement et insidieusement glissé quelque-part. Rappel :

              [Le mot sexisme] a pour vocation de dénoncer les croyances, valeurs et attitudes fondées sur des modèles stéréotypés et intériorisés

              Mais c'est vrai que "les-hommes-boivent-de-l'alcool et les-femmes-n'en-boivent-pas" n'est pas du tout un stéréotype, n'est-ce pas ? D'ailleurs, dans 99% des cas…

              Par ailleurs ça m'étonne que tu n'aies pas sauté sur ce passage un peu plus loin :

              J’insiste sur un fait, si vous êtes une meuf, on ne vous fera jamais ce type de remarque. Ca marche sur moi, parce que je suis un mec. On cherche souvent des exemples de sexisme sur les garçons, ça en est une forme.

              • [^] # Re: Pression sociale

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Mais c'est vrai que "les-hommes-boivent-de-l'alcool et les-femmes-n'en-boivent-pas" n'est pas du tout un stéréotype, n'est-ce pas ? D'ailleurs, dans 99% des cas…

                Dans pas mal de cas, les femmes sont plus faibles que les hommes, d'ailleurs on fait des compétitions "pour femmes" et des compétitions "pour hommes", oh le sexisme avec les croyances… Ou alors, on a regardé.

                Tu peux fantasmer dur le sexisme des serveurs si tu as envie, ça ne change pas la réalité que dans 99% des cas, leur façon de servir marche, ce n'est pas une croyance mais des stats à eux avec leur vécu, et sinon ils ne le feraient pas (ils sont pressés! perdre du temps à discuter / se justifier quand ils se plantent n'est pas leur intérêt).

                Mais je sais bien que la chasse aux sorcières "sexistes" est à la mode en ce moment… Ca reste des conneries, avec cette peur de se faire lyncher pour un moindre geste qui découle toujours d'une chasse aux sorcières par des gens qui veulent voir le mal partout.

                Par ailleurs ça m'étonne que tu n'aies pas sauté sur ce passage un peu plus loin :

                Et je suis en total désaccord avec lui sur ce point (le service sans forcément des remarques à la con) : c'est une forme dans les autres cas qu'il a donné (les remarques à la con). Tu pourrais lire entièrement ce que j'écris. Surtout, je suis le premier à hurler sur le sexisme envers les hommes, j'ai plein d'exemples, si tu mes lis dans les autres journaux. Ici, c'est juste de la connerie d'y mettre du sexisme.

          • [^] # Re: Pression sociale

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Bizarrement, le serveur qui apporte un plat il va demander, s'il ne s'en souvient pas, qui a passé quelle commande. Pourquoi ça serait différent ici ?

            • [^] # Re: Pression sociale

              Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 15/04/13 à 15:23.

              Tu as dû zapper un mot assez important dans ma réponse : stats.
              Pour info, ça m'est aussi déjà arrivé pour un plat (madame avait faim et moins avait envie que d'un dessert).

              C'est fou comme on peu s'offusquer pour un rien… Et inventer le mal quand il n'existe pas. La vie serait trop chiante sans le mal inventé (faut pas déconner, faut pas chercher ce que pense la personne en réalité) pour faire chier le voisin.

              • [^] # Re: Pression sociale

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tu as dû zapper un mot assez important dans ma réponse : stats.

                En France, statistiquement, les noirs et les arabes volent plus de voiture que les blancs. Mais c'est pas du racisme, c'est des stats…

                • [^] # Re: Pression sociale

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Tu es pour faire un concours unique dans le sport, pas de séparation hommes/femmes car sinon ça serait des stats, désolé : pas moi.

                  Et oui, je ne vois aucun problème à utiliser ce genre de stats que tu présentes pour chercher un coupable, du moment où il n'y a pas de préjugés ensuite afin de ne pas condamner ou réagir avec des préjugés (et ne pas faire chier statistiquement 36x la même personne lors d'un contrôle), mais séparer la recherche de l'accusation est trop dur, donc on mélange tout pour argumenter ce qu'on a envie.

                  Je suis toujours impressionné par l'incapacité à faire des différences, tout mettre dans le même sac, sans réfléchir, et à s'offusquer pour tout et surtout rien. Bordel, on parle d'un verre! Et je suis dans la situation du "celui sur qui on a les préjugés", ça prend quelques secondes de dire "raté", c'est fou se qu'on peut s'offusquer et c'est fou cette chasse au politiquement correct.

                  • [^] # Re: Pression sociale

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Et oui, je ne vois aucun problème à utiliser ce genre de stats que tu présentes pour chercher un coupable

                    Donc les contrôle d'identité au faciès, ça ne te dérange pas ?

                    (et ne pas faire chier statistiquement 36x la même personne lors d'un contrôle)

                    Ha ben si en fait, ça te dérange. Mais pourtant, ce ne sont que des stats non ?

                    Je suis toujours impressionné par l'incapacité à faire des différences

                    Moi je suis impressionné par ta capacité à pas voir plus loin que ta petite personne et à t'offusquer que les gens s'offusquent pour des choses que tu ne comprends pas.

                    Bordel, on parle d'un verre!

                    C'est marrant quand on parle de sexisme avec toi, ce n'est toujours que quelque chose de minime.

                    • [^] # Re: Pression sociale

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/13 à 17:03.

                      C'est marrant quand on parle de sexisme avec toi, ce n'est toujours que quelque chose de minime.

                      C'est marrant quand on parle de sexisme avec toi, tu oublies tout ce qui ne t'arrange pas. Dire que je dis seulement que c'est minime est à mourir de rire, tellement j'ai donné plein d'exemples de sexisme, chose que je ne supporte pas quand ça en est réellement.

                      Mais comme ce que je te dis ne rentre pas dans les cases que tu as faites, impossible d'accepter de lire la prose, et surtout balancer un "tu ne comprends pas" juste parce que j'ai le malheur de ne pas être d'accord avec toi.

                      Si il faut aller dans l'attaque personnelle, "tu ne comprends pas" est ton argument classique (ce n'est pas la première fois) quand ça ne te plait pas. Ce n'est pas un argument, c'est une fuite.
                      Le problème est peut-être que justement, je comprend et sait faire la différence entre le sexisme et ce genre de comportement statistique dont les personnes n'ont aucun préjugé ou neutre sur le sexisme mais qu'on veut absolument les accuser, les pointer du doigt, sans chercher à comprendre ce qu'elles pensent. Rien de nouveau ceci dit, le sexisme est la nouvelle chasse aux sorcière, rien à foutre des subtilités.

                    • [^] # Re: Pression sociale

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/13 à 20:08.

                      C'est marrant quand on parle de sexisme avec toi, ce n'est toujours que quelque chose de minime.

                      Je vais reprendre un exemple pour essayer, si tu le souhaites évidement, de te faire comprendre la différence.
                      Exemple tout à fait au hasard, toute ressemblance avec un événement réel serait purement fortuit (ou pas).
                      Prenons une pédiatre qui cause à 2 parents.
                      - "Quand papa rentre du travail, l'enfant est-il bla bla bla". La première fois, ce n'est pas forcément du sexisme, il est possible que ce soit que des stats car ça marche le plus souvent
                      - "Non, c'est maman qui rentre du travail", faut des fois corriger et ça ne gène pas, on est tous au courant des stats
                      - "Quand papa rentre du travail, l'enfant est-il aussi bla bla bla" 2 minutes après, la il y a de fortes chances que ce soit du sexisme, avec un préjugé sur l'impossibilité que ce soit maman qui rentre du travail.

                      Je ne m'offusque absolument pas de la première fois, les stats sont contre moi et ça prend 2 secondes à préciser que les stats sont fausses pour moi, aucun soucis.
                      Je bondis et ai envie d'insulter quand c'est la deuxième fois 2 minutes après, car ça montre le préjugé, le sexisme, ce n'est pas minime.

                      Et toi, derrière, tu prends la première partie de mon texte pour dire que c'est minime de mon point de vue, en "oubliant" la deuxième partie pour que ça rentre dans tes cases "bien"/"mal".

                      Mais voila : hurler au sexisme dès la première phrase pas "correcte" pour toi, sans imaginer que ça peut être autre chose, c'est du n'importe quoi : tu n'as aucune preuve que c'est du sexisme, tu rentres dedans sans savoir, sans avoir un moindre doute que c'est du sexisme, juste parce que tu veux que ça en soit. Non, ça n'en est pas forcément, et tu n'as pas besoin d'imaginer le mal tout de suite, ça s'appelle la présomption d'innocence, et il suffit de 2 secondes pour corriger, rien de bien méchant (pour un contrôle au faciès, ce qui me gène n'est pas les stats, mais la durée du contrôle et l'attitudes des flics qui ne font pas que des stats mais ont des préjugés, ils y a d'autres problèmes que les stats).

                      Ici, remplace pédiatre par serveur et parents par clients, c'est la même chose, aucune possibilité d'avoir un doute sur un potentiel sexisme, présumé coupable tout de suite alors que ça ne te dérange pas du tout de corriger vite fait.

                      • [^] # Re: Pression sociale

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Qui est-ce qui hurle ici ? Certainement pas moi.

                        Je ne fais que révéler ce fait : ton pédiatre tiens des propos bourré de sexisme (dans son imaginaire, c’est forcément l’homme qui travail). J’ai jamais dit que j’allais le pendre pour ces propos, c’est toi qui l’insinue ça. À vrai dire j’aurai simplement fait la même remarque que toi.

                        Mais par contre, c’est du sexisme, point. Surtout que les discriminations ordinaires sont les pires des discriminations, elles font tellement partit de notre quotidien que les personnes visées les acceptent totalement.

                        • [^] # Re: Pression sociale

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          elles font tellement partit de notre quotidien que les personnes visées les acceptent totalement.

                          Peut-être que ce n'est pas sexiste?
                          Tu n'as pas répondu à d'autres exemples, genre "tu es français" dès que tu parles français, considérer que tu est sans doute droitier…

                          Je l'accepte totalement car je tiens profondément à la présomption d'innocence ainsi qu'à l'optimisation, pas parce que ça serait une "discrimination ordinaire" : parce qu'en fait il n'y a aucune discrimination, contrairement à ce que tu te plais à imaginer, le serveur échange les verres et c'est pareil, personne n'en souffre à part ceux qui veulent voir le mal partout.

                          Par curiosité, tu es discriminé en quoi d'après toi avec ce verre inversé par "défaut"?

                        • [^] # Re: Pression sociale

                          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                          ton pédiatre tiens des propos bourré de sexisme

                          Si si dur à comprendre la différence entre la phase 1 (stats) et la phase 2 (préjugé)?

                      • [^] # Re: Pression sociale

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Je ne m'offusque absolument pas de la première fois, les stats sont contre moi et ça prend 2 secondes à préciser que les stats sont fausses pour moi, aucun soucis.
                        Je bondis et ai envie d'insulter quand c'est la deuxième fois 2 minutes après, car ça montre le préjugé, le sexisme, ce n'est pas minime.

                        La deuxième fois c'est pas forcément du sexisme, c'est peut être
                        - qu'il ne t'a pas écouté la premiere fois : il attendais un oui/non pour remplir son formulaire, le fait que ca soit toi qui bosse ou ta femme, il s'en cogne, ca ne changera rien a son diagnostique.
                        - qu'il lit betement son formulaire sans avoir prit le temps de corriger, encore une fois parce que ce détail ne change rien de son point de vue.

                        Bref : toi aussi, tu vois du sexisme là où ca n'en est pas forcément.

                • [^] # Re: Pression sociale

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Statistiquement, il existe des hommes battus, mais on n'en parle jamais et les foyers pour femmes battues (déjà le nom est sexiste) les refusent (salauds de mecs, aussi), et vraiment, les hommes battus, c'est pas la priorité, questions de stats.
                  Mais ça, ça ne dérange pas foule, par contre ça dérange un verre inversé qui prend 2 secondes à changer…

                  • [^] # Re: Pression sociale

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Mais ça, ça ne dérange pas foule, par contre ça dérange un verre inversé qui prend 2 secondes à changer…

                    Je viens d'avoir la foule au téléphone, elle dit qu'elle ne te connait pas.

                  • [^] # Re: Pression sociale

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le verre inversé a peu de conséquences, on est d'accord (comme tu dis, ca prends 2 secondes à changer). Mais ton exemple avec le pediatre, il en a encore moins : son diagnostique ne sera pas changé pour un poil s'il sait que c'est toi qui est a la maison et pas ta femme. POurtant, ca t'enerve.

                    Donc c'est pas une question de conséquences, c'est une question de ressenti.

        • [^] # Re: Pression sociale

          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/13 à 12:47.

          Quitte à me répéter du coup : faut pas aller trop loin non plus.

          Moi qui suis le premier à réagir sur le sexisme de ce type, je le redis : ça n'a rien à voir avec le sexisme, juste des stats, un serveur fait ça, on lui dit non, "excusez-moi", et il inverse, c'est tout.
          Le sexisme intervient à partir du moment où il y a des remarques ou regards à la con. Personnellement, j'ai eu que des gens confuses de s'être trompées tellement ça marche dans 99% des cas (on discute parfois du coup avec les serveurs, on a l'info de première main, et il n'y a absolument rien qui laisse entrevoir la moindre idée de sexisme). Ces personnes sont payées pas top et ont des horaires à la con, je comprend complètement qu'elles ont autre chose à foutre que de poser une question dont la réponse est connue dans 99% des cas. Je le "subis", et ça ne me dérange absolument pas (on en rigole même).

          Les gens qui me gonflent bien plus que cette erreur statistique (bon, ce n'est pas difficile, vu que que ça ne me gonfle pas du tout) sont les gens qui voient le sexisme partout au moindre petit détail statistique ridicule. Tout comme je dirais "il" si je parlais de George Sand aujourd'hui (oui, je sais, à l'époque c'était voulu) sans connaitre son vrai prénom, car dans 99% des cas George est un homme et ça ne m’empêchera pas de corriger immédiatement au moment où j'apprend le vrai sexe de la personne sans avoir une idée sexiste, juste des stats. bon exemple à la con peut-être, partons aussi sur les sites web qui proposent un outil pour voyants, pas en chaise roulante, droitiers, par défaut : juste des stats! Ah autre chose : quand tu parles français à l'étranger, on te dit "ah vous êtes français" alors que tu peux être belge ou suisse, encore des stats.

          La mal est aussi de voir le mal partout, non merci la chasse aux sorcières.

          • [^] # Re: Pression sociale

            Posté par . Évalué à 0.

            George Sand aujourd'hui (oui, je sais, à l'époque c'était voulu) sans connaitre son vrai prénom, car dans 99% des cas George est un homme

            La distinction ne peut pas se faire de manière orale ; mais il m'a été rapporté que George sans "s" est féminin à mettre en nuance avec Georges, masculin.

            C'était la minute confiture…

            • [^] # Re: Pression sociale

              Posté par . Évalué à 2.

              Il me semble plutôt que George est la variante anglo-saxonne du prénom masculin Georges.

  • # Pour vivre centenaire...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Pour vivre centenaire, il faudrait abandonner toutes les choses qui donnent envie de vivre centenaire.

    Citation attribuée à Woody Allen

    Pour ma part je ne suis pas en sur-poids (un peu d’embonpoint tout de même), je n'ai pas de cholestérol, je continue à faire du sport à 58 ans, et je ne sais pas de quoi je devrais mourir. Assassiné à 120 ans par un mari jaloux ? (citation aussi, mais je ne sais plus de qui)

  • # Puortant l'aclool c'ets bein

    Posté par . Évalué à 10.

    Farnchemnet, je ne vosi psa pouruqoi il fuadrait se prver des bonnse choses.

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Puortant l'aclool c'ets bein

      Posté par . Évalué à 5.

      Farpaitement !

    • [^] # Re: Puortant l'aclool c'ets bein

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ecxzagtebent, commem par exanlpe, unne bomne dnide au wihyskhy !

      • [^] # Re: Puortant l'aclool c'ets bein

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        « Toutes celles que j'ai escortées, je les ai baisées ! D'accord ? Irina de Frosberger, je l'ai baisée. Jocelyne Turner, je l'ai baisée. Le prince Patrice de Moldavie, je l'ai baisé — j'étais bourré ! N'empêche je l'ai quand même baisé ! Et Odile Deray, Madââme Odile Deray, pas le droit de la baiser ? »

        • [^] # Re: Puortant l'aclool c'ets bein

          Posté par . Évalué à 3.

          Et pourquoi y a- t-il du fer dans l'alcool ? Euh, dans l'eau ferru ferrugineuse, hum ?
          Parce que le fer à repasser, heu, pas le fer,…
          l'eau, disais-je, l'eau, c'est parce que l'eau a passé et a repassé sur le fer, et le fer a dissout. Il a dissout le fer (rire).
          Et le fer a dix sous, c'est pas cher, Hoc, hein ?

          Alors pourquoi boire cet alcool qui est plus onéreux que l'eau ferru…, ferrugineuse, ruine la santé et le portefeuille ?

          L'alcool non, mais l'eau ferru, l'eau ferru ferrugineuse oui !

  • # minilien

    Posté par . Évalué à 10.

    http://apr1.org/sumo : tout est dit ici

    Et pourquoi ne pas mettre le lien original ?

    J'arrive à voir des utilisations (presque) légitimes des réducteurs d'url : Utilisation d'un service permettant de poster des messages limités en nombre de caractères (mais qui ne dépend pas du codage de caractères, ah ah ah), genre identica. Ou encore masquer quelque chose de trop évident dans une url qui pourrait gâcher la surprise avant l'ouverture du lien.

    Mais là, rien de tout ça.

    Alors pourquoi ?

    Même si c'est un service proposé par l'April, ça reste moins bien qu'un lien direct. Imaginons que demain, il n'y ait plus de logiciel privateur, que les politiques comprennent ce qu'est le logiciel libre et qu'il n'y ait plus besoin de leur expliquer les enjeux, l'April devient inutile et ferme ses portes et ton lien est mort. Bon ok, il reste du temps.

    Le pire étant un article dont le seul contenu et un minilien décoré avec du remplissage vide de sens. Cet article est mini-url-ifié et envoyé sur twittter qui a son propre service de réduction d'url obligatoire. On se retrouve avec trois redirections et un site intermédiaires. Il suffit qu'un seul de ces maillons soit indisponible pour que tout soit indisponible. Vive le Web 3.0.

    http://youtu.be/aHJYsfdsCLg (videoob play aHJYsfdsCLg@youtube)

    Le FN est un parti d'extrême droite

  • # Gourmet

    Posté par . Évalué à 4.

    Boire de l'alcool, ça ne veut pas forcément dire forcer sur la quantité pour être bourré, ça peut aussi vouloir dire apprécier les arômes et les gouts de produits de qualité sans spécialement rechercher l'ivresse !
    Pour ma part, j'adore le cognac (et d'autres breuvages aussi, mais particulièrement le cognac :). Seulement je préfère mettre un peu plus cher pour avoir quelque chose de très bon qu'on peut déguster et apprécier dans la durée. Mon budget alcool n'est pas nécessairement beaucoup plus élevé que celui de plein de monde qui consomment davantage (on ne se prend pas des murges avec des bouteilles "de dégustation" ! Une bouteille de cognac me fait facilement > 6 mois), et c'est pour moi un réel plaisir de pouvoir faire découvrir les délices de notre terroir à des amis, notamment étrangers !


    "Il faut vous enivrer sans trève. Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise, mais enivrez vous !"—Charles Baudelaire

    • [^] # Re: Gourmet

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui mais a-t'on vraiment besoin d'ethanol dedans pour en apprécier les arômes ?
      Je me pose souvent cette question, alors que je suis un amateur de Single Malt, est-ce que j'aimerais autant un Ardbeg TEN sans l'alcool dedans, car après tout, je suis fou de tourbe et de fûmé.

  • # désolé mais moi, je vais continuer

    Posté par . Évalué à -4.

    6 phrases… je n'ai relevé que 6 phrases dans ton texte… mais il y a franchement de quoi se marrer…

    Je savais que je n'étais pas alcoolique

    comme j'ai toujours aimé l'eau du robinet le remplacement n'a pas posé de problème

    au début j'ai dû renoncer à deux verres commandés par réflexe au restaurant

    comme j'avais déjà baissé ma consommation d'alcool depuis 3 ans (achat d'une voiture)

    beaucoup de monde n'arrive pas à comprendre qu'on puisse arrêter volontairement de boire de l'alcool quand on n'est pas alcoolique

    Arrêter l'alcool, c'est facile, ça fait chier les cons

    merci pour ce moment de franche rigolade… et condoléances à ton foie.

  • # Alcool

    Posté par . Évalué à 0.

    ça me fait penser au mec qui vient de se faire choper avec 11g d'alcool dans le sang, j'ose même pas imaginer l'état de son foie…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.