Journal SyncNet, navigateur peer-to-peer

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
20
5
fév.
2014

J'aime bien les projets décentralisés. Même si en pratique la quasi totalité des services Internet que j'utilise au quotidien sont centralisés (à part le mail, si on oublie le G qui est bien souvent avant), l'idée de ne pas dépendre d'une entité centrale est plutôt plaisante. C'est pour ça que j'aime bien les initiatives comme Freenet, les réseaux mesh, ou tous ces beaux projets de réseau social décentralisé.

Jack Minardi a l'air de lui aussi bien aimer ça. Il est l'auteur de SyncNet, un navigateur web qui a pour caractéristique de pouvoir naviguer sur un Web décentralisé.

L'idée est de partager en peer-to-peer des sites (en HTML/CSS/JS classique). Lorsque l'on veut naviguer sur un de ces sites, le navigateur va les chercher sur le réseau peer-to-peer, puis en faire un copie local. Ainsi plus un site est visité, plus il est diffusé, et plus on peut y accéder facilement. Le comportement classique du peer-to-peer, quoi. La conséquence, c'est qu'on ne peut faire que des sites statiques.

En interne tout repose sur le protocole BitTorrent Sync qui permet de synchroniser des répertoires en utilisant le protocole peer-to-peer BitTorrent. Lorsque vous décidez de synchroniser un répertoire, deux clefs sont générées : une clef secrète read-write, et une clef read-only. C'est cette dernière qui est utilisée par SyncNet pour récupérer le contenu d'un site mais empêcher n'importe qui de le modifier.

Actuellement il faut vraiment taper la clef dans la barre de navigation (ou cliquer sur un lien de type sync://), mais à terme l'idée est de pouvoir utiliser un système de DNS lui aussi décentralisé. L'auteur n'est pas encore fixé sur la technologie à utiliser, mais il semble pencher vers Colored Coins. Si j'ai bien compris (j'ai découvert cette techno en même temps que SyncNet), l'idée de Colored Coins est de se baser sur le système du Bitcoin (une chaîne de blocs validée par la communauté) pour enregistrer des propriétés (dans le sens d'appartenance). Dans notre cas, un nom de domaine et un site (une clef) correspondant. L'auteur n'exclue cependant pas l'utilisation d'autres technologies (comme Namecoin).

Une autre idée pour le future est de pouvoir décentraliser rapidement un site. Vous vous baladez sur le Web classique avec SyncNet, vous cliquez sur un petit bouton et hop !, le site en question est automatiquement aspiré et ajouté aux dossiers synchronisés par BitTorrent Sync. Il reste des points à éclaircir (qui a le droit de mettre à jour cette copie ? si plusieurs copies se baladent, comment savoir laquelle est la plus récente ? comment savoir s'il existe une copie d'un site que je visite ?), mais l'idée est intéressante. C'est d'ailleurs même je pense un (futur) atout majeur du projet, parce que soyons honnête, je ne crois pas à l'émergence d'un Web parallèle décentralisé réellement intéressant pour le grand public (exemple avec Freenet : si c'est techniquement intéressant, il y a dessus en pratique majoritairement du contenu pornographique, des tutoriels pour faire pousser de la drogue / construire des bombes, et des théories complotistes).

Cette dernière idée me rappelle d'ailleurs un peu Coral, un projet de CDN lui aussi peer-to-peer (mais il faut cette fois installer un serveur spécifique), ou PeerCDN, la même chose mais avec des WebSockets (et donc directement sans serveur ni client spécifique).

Sources et information supplémentaire :
* Article chez Korben
* Papier sur Colored Coins
* le code source de SyncNet

  • # Résilience

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Cette idée de navigateur p2p est en fait particulièrement intéressante pour obtenir un site supportant un pic d’affluence. La mise à jour du site peut être ordonnée par un point central à heures fixes, (de préférence creuses, pour porter ensuite la mise en charge). La version du site et ses paramètres de synchronisation peuvent être inclus dans une balise spéciale ou un fichier séparé.

    (exemple avec Freenet : si c'est techniquement intéressant, il y a dessus en pratique majoritairement du contenu pornographique, des tutoriels pour faire pousser de la drogue / construire des bombes, et des théories complotistes).

    Je n'ai jamais bien réussis à accrocher à Freenet: donner accès à ma machine pour des données cryptées potentiellement douteuses est déjà peu rassurant, mais donner un accès internet à partir de ma machine pour tous type d'action est inquiétant. Et ce n'est pas ce genre de remarques régulieres qui me ferait changer d'avis. Et pourtant je comprend les nombreux avantages d'un réseau décentralisé.

    • [^] # Re: Résilience

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Cette idée de navigateur p2p est en fait particulièrement intéressante pour obtenir un site supportant un pic d’affluence.

      Les californiens le font depuis 2007 avec Flashback. Ils redirigent le trafic, de façon vraiment ingénieuse, vers les clients web eux mêmes. Ça à l'air assez similaire, mais je n'ai jamais vu personne l'utiliser :(

      À mon avis, le gros point fort de SyncNet sera atteint lorsqu'il y aura un DNS décentralisé et intégré au protocole. Là on pourra parler de révolution.

      Courage les gars !

    • [^] # Re: Résilience

      Posté par . Évalué à 4.

      Cette idée de navigateur p2p est en fait particulièrement intéressante pour obtenir un site supportant un pic d’affluence.

      C'est ce que je pensais. Notamment pour les sites qui sont sur le point de se faire slashdoter ou linuxfriser. Comme c'est une annonce, une page statique suffit généralement.

      Après les gens qui veulent aller plus loin peuvent continuer sur le site centralisé.

    • [^] # Re: Résilience

      Posté par . Évalué à 10.

      Je n'ai jamais bien réussis à accrocher à Freenet: donner accès à ma machine pour des données cryptées potentiellement douteuses est déjà peu rassurant, mais donner un accès internet à partir de ma machine pour tous type d'action est inquiétant.

      A propos de cela, j'ai remarqué un truc :
      D'un côté tout le monde est pour la neutralité du net, on laisse tout circuler sans aucun filtrage, mais de l'autre personne ne veut contribuer à Freenet et parfois même à Tor par peur de distribuer des contenus indécents.

      • [^] # Re: Résilience

        Posté par . Évalué à 3.

        Je pense que la différence vient aussi de la responsabilité. Tu peut facilement être tenu pour responsable si tu fait de ta machine un routeur pour distribuer du contenu illégale ou pour faire des attaques. Alors que les FAI sont rarement inquiété.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Résilience

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Exactement. Si la loi assurait que tu ne risques absolument rien en hébergeant du mauvais contenu et que seul son auteur pouvait être condamne, il y aurait beaucoup plus de monde qui participerait.

          L'un des autres problèmes c'est que c'est extrêmement lent, donc ça n'attire que les explorateurs ou ceux qui ont besoin d'un anonymat fort. C'est d'ailleurs l'une des raisons qui fait que Tor réussit a grossir aussi vite, c'est parce que l'un des points du cahier des charges est de faire en sorte que ça aille vite.

        • [^] # Re: Résilience

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Freenet se défend sur ce point en arguant que le contenu que tu héberges (et redistribues) est chiffré. Tu ne sais donc pas ce que c'est. Seule la personne qui veut vraiment consulter ce contenu obtient la clef de déchiffrement.

          Après est-ce que c'est vraiment défendable face à un tribunal, je ne sais pas.

          Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

      • [^] # Re: Résilience

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tout à fait d'accord avec toi.

        pour moi, le problème se pose sur le "sans aucun filtrage":

        Cela ne me gène pas que l'on utilise ma bande passante, mon adresse IP, mon disque dur, pour des vidéos de chatons tous mignons, des chanteurs, des mails, des sites de news, des forums…

        Mais je ne souhaite pas que l'on utilise ma bande passante, mon adresse IP, mon disque dur pour des vidéos terroriste, des discours haineux, du spam, des sites de pornographie illégale, des forums pour construire une bombe…

        Alors qu'il s'agit bien des mêmes usages, mêmes protocoles. Il est alors bien plus difficile de faire un filtrage, surtout que les données mise en cache sur le disque dur sont cryptées pour rester confidentielles. Et quand bien même elles ne seraient pas cryptées; personne ne va passer tous les jours son disque au peigne fin pour vérifier si tout est clean… Et cela reviendrait à devoir être tous et chacun d'entre nous "un gendarme du net" censurant son lointain voisin inconnu.

        Heureusement ici le sujet est d’autoriser un site en particulier, que nous avons visité et que nous somme prêt à aider la diffusion. Cela me semble bien plus facile à gérer.

      • [^] # Re: Résilience

        Posté par . Évalué à 10.

        Il y a une sacrée différence entre la neutralité et la liberté d'expression d'un côté, et l'anonymat de l'autre. Il est donc tout à fait cohérent (au moins dans nos sociétés «démocratiques») de militer pour que n'importe qui puisse diffuser ce qu'il veut sur le net, tout en gardant la possibilité que ce n'importe qui puisse répondre devant la justice de son activité.

        • [^] # Re: Résilience

          Posté par . Évalué à 5.

          Quand on dit comme juste au dessus de ton commentaire, « moi je veux bien faire routeur, mais je veux filtrer » tu ne vois pas le problème avec la neutralité du réseau ?

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Résilience

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pas filtrer : que les fournisseur du contenu soient responsables.
            Je ne vois pas où tu vois une incohérence entre neutralité du réseau et responsabilité de celui qui diffuse.
            Il n'a pas parlé d'être juge et décider qui a le droit de quoi, mais de pouvoir identifier la source.

            Tor et compagnie n'ont rien à foutre de la neutralité du net (c'est une fonctionnalité colatéralle) mais s'interesser à déresponsabiliser le fournisseur de contenu. Et ça, ce n'est pas acceptable (du moins pour certaines paersonnes comme moi).

            Bref, la solution technique proposée a plus de points négatifs que de points positifs, donc non utilisable.

            Pourquoi vouloir mélanger deux sujets complètement différents? Pour mieux faire passer un sujet qui sinon n'est pas vendeur?

          • [^] # Re: Résilience

            Posté par . Évalué à 3.

            Je ne pense pas que la question de filtrer ou de ne pas filtrer soit spécialement intéressante en soi : tu ne peux pas contrôler explicitement le contenu de l'information qui passe par ton routeur (et si tu le fait, tu prendre justement le risque de te faire accuser de complicité dans le cas où du matériel terroristo-pédo-pornographique a transité par chez toi). Je pense qu'il y a une différence fondamentale entre héberger sur son serveur un site au contenu illicite, et faire serveur de cache pour des "petits bouts aléatoires d'internet" à des fins purement techniques. Le premier problème, c'est que je ne suis pas sûr que la loi prenne bien en compte cette différence. Le deuxième problème, c'est que le choix du type d'informations que tu routes par chez toi peut facilement te retomber dessus : quand tu héberges un nœud Tor ou que tu fais serveur de cache pour Megaupload, tu risques de ne pas être bien convainquant devant la justice, parce qu'il te sera difficile de prétendre ignorer que la majorité de ce genre de traffic est, au mieux, douteux.

            Bon, et puis, un particulier n'est pas un FAI. Si je préfère héberger un cache de Wikipedia plutôt qu'un cache de Youporn, c'est mon droit, et je ne vois pas en quoi ça remettrait en cause la neutralité du réseau…

        • [^] # Re: Résilience

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Ce raisonnement ne tient que s'il n'y a que des sociétés démocratiques dans le monde et qu'on a la garantie qu'elles le seront toujours.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Résilience

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce raisonnement ne tient que s'il n'y a que des sociétés démocratiques dans le monde

            Non, ça tient si les données permettant de lever l'anonymat ne sont accessibles que depuis un pays démocratique. Par exemple, si tu héberges un serveur à partir duquel tu héberges des blogs de Chinois, le gouvernement Chinois ne peut pas avoir accès à tes logs. Par contre, la justice Française, oui. Si un Chinois héberge chez toi des photos pornos de bébés pandas, la justice peut te demander à lever l'anonymat.

            et qu'on a la garantie qu'elles le seront toujours

            C'est une discussion qui a eu lieu maintes et maintes fois, et je n'espère pas la régler aujourd'hui. Je tiens juste à préciser que, pour moi, c'est un argument fallacieux. Comme il est évidemment impossible de fournir cette garantie, ça justifie n'importe quel comportement paranoïaque. Pourquoi est-ce que tu ne mets pas des pièges à loup dans ton jardin? Parce qu'il n'y a plus de loups? As-tu la garantie qu'ils ne reviendront jamais?

            Tes logs de connexion, tu peux les détruire à tout moment le jour où un coup d'État renversera le gouvernement. Et le jour où un pouvoir autoritaire sera mis en place, la facilité avec laquelle l'État récupèrera tes fadettes sera le dernier de tes soucis. Si le système n'est pas en place ce jour là, il le sera 15 jours plus tard.

            Franchement, au lieu de fantasmer sur des changements de régimes hypothétiques, je pense qu'il vaut mieux s'assurer qu'actuellement, de telles données puissent être raisonablement facilement récupérées par la justice dans le cadre d'une procédure légale, impliquant des agents assermentés et un contrôle croisé des agissements des uns et des autres par des pouvoirs indépendants. Le jour où un procureur et un officier de police judiciaire te demanderont des infos sur un gusse qui a diffusé des saloperies à partir de ton serveur, et que tu répondras «ah non c'est un nœud Tor, le gars est intraçable», je pense que c'est toi qui seras le grain de sable dans la machine démocratique.

            • [^] # Re: Résilience

              Posté par . Évalué à 5.

              Franchement, au lieu de fantasmer sur des changements de régimes hypothétiques, je pense qu'il vaut mieux s'assurer qu'actuellement, de telles données puissent être raisonablement facilement récupérées par la justice dans le cadre d'une procédure légale, impliquant des agents assermentés et un contrôle croisé des agissements des uns et des autres par des pouvoirs indépendants. Le jour où un procureur et un officier de police judiciaire te demanderont des infos sur un gusse qui a diffusé des saloperies à partir de ton serveur, et que tu répondras «ah non c'est un nœud Tor, le gars est intraçable», je pense que c'est toi qui seras le grain de sable dans la machine démocratique.

              Au lieu de fantasmer sur notre belle justice et la probité de notre législateur, je pense qu'il serait bon de regarder l'histoire un peu plus loin que le bout de son nez (sa naissance en l’occurrence).
              Au cours des 100 dernières année notre sol a vu deux guerres, trois au cours des 150 dernière, quatre au cours des 200 dernières…
              Le pouvoir est démissionnaire (pour pas dire félon), les puissants toujours plus puissants et les pauvres plus pauvres. Je doute que ça dure 50 ans de plus ainsi…

              Tu as l'air convaincu que les requêtes de la justice sont nécessairement dans l’intérêt collectif, quand on vois que bluetouff a été condamné pour avoir mené un travail d'investigation… Je me dis que cette idée est loin de s'imposer d'elle même.

              Please do not feed the trolls

              • [^] # Re: Résilience

                Posté par . Évalué à 1.

                Le problème, c'est que tu n'as aucun argument pour prouver que tu ne nages pas en plein fantasme.

                Des guerres? Oui, il y en a eu. Il y a 70 ans pour la dernière sur notre territoire métropolitain. Ça fait long. Et surtout, la guerre et le pouvoir autoritaire, ça n'est pas vraiment lié.

                De toutes manières, tu n'as pas compris mon argument. Ce que j'essaye de dire, c'est que le maintien de la liberté est un combat politique, pas un combat technique. Tu auras l'air de quoi avec ton VPN le jour où des milices armées vont venir te chercher parce que ta tronche a déplu à quelqu'un?

                Le pouvoir est démissionnaire (pour pas dire félon), les puissants toujours plus puissants et les pauvres plus pauvres. Je doute que ça dure 50 ans de plus ainsi…

                FUD + Faux sur du long terme + Nostradamus. On dirait un gourou qui joue à faire peur et à prédire la fin du monde. Ça fait 100 ans que les partis d'extrême gauche et droite prédisent la chute imminente de notre civilisation capitaliste égoïste et matérialiste. Ce que tu racontes aujourd'hui (exactement les mêmes arguments : pouvoir corrompu, injustice sociale -> révolution!) a toujours été raconté par des gens comme toi depuis un siècle, et pour l'instant, la prédiction ne s'est jamais réalisée. Tu n'as pas plus d'arguments aujourd'hui qu'il y a 70 ans, et donc tu n'as aucune raison rationnelle d'avoir raison. Tu es juste en train de confondre les faits et tes espoirs politiques, ça marche peut-être avec toi, mais c'est beaucoup trop faible comme argument pour convaincre les gens qui ne pensent pas comme toi.

                En plus, c'est hyper-bizarre comme idéologie. Le constat que tu proposes, les élites corrompues, la faillite de la démocratie, etc, sont les arguments même des idéologies fascistes. À te lire, on a presque l'impression que tu souhaites que la démocratie tombe pour éviter que la démocratie tombe, ça n'a pas de sens. Tu serais près à cautionner un régime autoritaire rien que pour prouver que tu avais raison?

                quand on vois que bluetouff a été condamné pour avoir mené un travail d'investigation

                Bluetouff a été condamné pour avoir accédé (très) facilement à un ordinateur sur lequel il n'avait rien à faire, et il le savait parfaitement. Exactement la même chose que si on te vole ta voiture si tu as laissé tes clés dessus. C'est du vol, c'est illégal, et c'est condamnable. Le fait que le propriétaire du serveur ou de la voiture est un gland est incontestable, mais je ne vois pas par quel miracle le fait d'être derrière un écran rendrait un délit magiquement légal. Genre, si tu trouves un bug sur Amazon et qu'en faisant Ctrl-Alt-F3-AMAZONGRATOS tu commandes tout ce que tu veux sans payer, tu crois que c'est légal?

                • [^] # Re: Résilience

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Et surtout, la guerre et le pouvoir autoritaire, ça n'est pas vraiment lié.

                  Qui fait les guerres déjà ?

                  De toutes manières, tu n'as pas compris mon argument. Ce que j'essaye de dire, c'est que le maintien de la liberté est un combat politique, pas un combat technique. Tu auras l'air de quoi avec ton VPN le jour où des milices armées vont venir te chercher parce que ta tronche a déplu à quelqu'un?

                  C'est toi qui n'a pas compris. Tu disais qu'il fallait respecter la loi sans se poser de question, je dis juste que c'est pas si simple. Ensuite je n'ai jamais dis que le problème allait se résoudre par la technique.

                  Quant à ton délire sur le VPN… C'est le sophisme de l'Homme de paille. C'est mauvais pour ta crédibilité. Quand on prétend démonter un argumentaire il faut le faire de manière honnête, sinon c'est de la triche.

                  FUD + Faux sur du long terme + Nostradamus. On dirait un gourou qui joue à faire peur et à prédire la fin du monde. Ça fait 100 ans que les partis d'extrême gauche et droite prédisent la chute imminente de notre civilisation capitaliste égoïste et matérialiste.

                  C'est sympa, je révise mes sophismes, j'en apprend même des nouveaux :
                  L'« apodioxis », le fait de refuser une discussion en l'accusant de manquer de serieux… gourou, nostradamus ? Bon, là, en l’occurrence, tu refuse pas, tu pars juste dans tout les sens.
                  Encore l'Homme de paille : Je n'ai jamais prétendu à l’imminence d'une révolution, ni de l'effondrement du système capitaliste

                  Tu n'as pas plus d'arguments aujourd'hui qu'il y a 70 ans, et donc tu n'as aucune raison rationnelle d'avoir raison.

                  j'ai juste dis que la situation de paix relative actuelle ne durera pas. Parce que la situation n'a pas changé (comme tu le fais très justement remarqué) depuis très longtemps. Pour le reste, je ferais juste remarquer que dans les 70 ans que tu cite il y a eu des massacres en Europe, une guerre, donc oui, j'ai une « raison rationnelle d'avoir raison », bon, une raison raisonnable de penser ce que je pense au moins. Et ces 70 ans ne sont certainement pas les plus efficaces pour servir ton propos. Trouve en 300 stables, sans régime totalitaire, et montre moi que notre pays est dans la même configuration, tu me convaincra.

                  Tu es juste en train de confondre les faits et tes espoirs politiques, ça marche peut-être avec toi, mais c'est beaucoup trop faible comme argument pour convaincre les gens qui ne pensent pas comme toi.

                  Homme de paille pour les histoires politiques, mais bon, c'est toujours le même, ça compte qu'une fois.
                  Le « ça marche avec toi » je ne comprend juste pas ce que tu veux dire.

                  La faiblesse de cet argumentaire ne me saute pas aux yeux, il est même plutôt fort reposant sur rien de moins solide que l'Histoire.

                  Sinon, quand à « convaincre », très sincèrement ce n'est pas mon but. J'enfonce une porte ouverte en affirmant que les préoccupations médiatiques sont loin d'être à la hauteur des enjeux du monde (la semaine dernière les avoirs de l'Iran ont été dégelé, dans le cadre de l'accord nucléaire de Genève, et c'est un putain de chat contre un mur qui a fait le buzz). Et il me semble donc absolument important de garder à l'esprit que la stabilité est loin d'être acquise. Que beaucoup de loi très douteuses sont passé ses derniers temps, et que donc l'idée de ne pas obéir aveuglément devrait être considérée par toute personne raisonnable.

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentation

                  Please do not feed the trolls

                  • [^] # Re: Résilience

                    Posté par . Évalué à 3.

                    ajout : j'ai oublié de finir, je passe sur le gros délire de l'avant dernier paragraphe, mais pour bluetouff. Ta comparaison avec les voiture est boiteuse. Si elle était pertinente, il faudrait considérer que tout ce qui est indexé par Google l'est par erreur. Ou bien, selon cette logique, c'est Google le coupable, ce sont eux qui essayent d'ouvrir toute les voitures à la recherche de celle dont les clé sont dedans.

                    Please do not feed the trolls

                • [^] # Re: Résilience

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Le problème, c'est que tu n'as aucun argument pour prouver que tu ne nages pas en plein fantasme.

                  5000 ans d'histoire documentée comportant de manière quasi-ininterrompue des guerres, la manipulation des masses, l'oppression, des meurtres à grande échelle, les systèmes de pouvoir qui dévient presque systématiquement à l'encontre du peuple.
                  Non franchement, aucun argument.

                • [^] # Re: Résilience

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  En plus, c'est hyper-bizarre comme idéologie. Le constat que tu proposes, les élites corrompues, la faillite de la démocratie, etc, sont les arguments même des idéologies fascistes. À te lire, on a presque l'impression que tu souhaites que la démocratie tombe pour éviter que la démocratie tombe, ça n'a pas de sens. Tu serais près à cautionner un régime autoritaire rien que pour prouver que tu avais raison?

                  Ce n'est pas du tout l'impression que m'a laissé son message, qui me semblait plutôt indiquer juste qu'il semble un peu naïf de croire que l'être humain d'aujourd'hui est plus civilisé que celui d'il y a cent ans, et que tout ce que tu pouvais craindre de mauvais il y a cent ans, tu peux toujours le craindre aujourd'hui. Perso, le contraire m'étonnerait, vu l'historique.

                  Après, que la situation actuelle ne se prète pas ici aux guerres, c'est autre chose, une guerre ne se fait pas au hasard, mais pour défendre des intérêts économiques, et actuellement la mode (dictée par une cruelle logique) c'est plutôt de les faire ailleurs (Afrique, Moyen-Orient, etc…), ce qui nous permet de maintenir un semblant de démocratie sur notre terrain, qui disparaîtra ou non suivant si cela continue à convenir ou non aux besoins de la caste. Et pour le moment on dirait que ça leur va bien, mais je me souviens il y a pas longtemps comment en Espagne (c'est une démocratie il paraît) les controleurs aériens ont été militarisés du jour au lendemain, sans aucun respect pour la constitution ni la démocratie, dès qu'ils ont fait mine de faire grève, et le pire c'est que les gens ont applaudi la mesure.

  • # Ah, WebSocket ou WebRTC?

    Posté par . Évalué à 8.

    Je pense qu'il y a une erreur dans le journal, les websockets sont de la communication asynchrone (socket TCP) entre le serveur et le naviagateur, c'est WebRTC qui fait du p2p entre les navigateurs. Le serveur/site web fait la mise en relation (annuaire).

  • # C'est pas déjà le cas?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est pas déjà pair à pair le web?

    Je fais tourner un serveur web sur mon PC, tu peux y accéder avec ton navigateur, aucun intermédiaire.
    Tous les sites que je visite sont sur des PCs différents et je dialogue directement avec eux.

    • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense que c'est plus un modèle client-serveur. Tu te connectes à un serveur directement et qui te renvoie ce que tu as demandé. Dans le Pair-à-Pair, c'est le réseau qui va t'envoyer ce que tu as demandé, et tu vas envoyer aussi à d'autres ce même contenu.

      • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        http://fr.wikipedia.org/wiki/Pair_%C3%A0_pair

        D'après Wikipédia, «un modèle de réseau informatique proche du modèle client-serveur mais où chaque client est aussi un serveur», donc si on compile Apache et Firefox dans un même binaire on a du pair-à-pair :-P
        Plus sérieusement, je comprends bien la différence entre le web classique et celui-là, c'est la même qu'entre bittorrent et HTTP GET (ou scp).

        Mais sans parler de l'appellation ambigu pair-à-pair, l'auteur dit aussi «pouvoir naviguer sur un Web décentralisé», c'est ça qui me choque, de considérer que HTTP est un protocole centralisé.
        En plus il cite le mail en exemple de protocole décentralisé, je vois pas en quoi il le serait plus que le web. (la partie centralisée du web, DNS, étant aussi utilisée pour le mail…)

        Donc oui, je comprends l'intérêt du réseau présenté (hébergement répartie sur le réseau des sites, grossomodo), mais je m'interrogeais sur le fait de considérer le web comme centralisé.

        • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui, je me suis peut être un peu mal exprimé. Le mail est effectivement aussi centralisé (ou décentralisé) que le Web (HTTP). C'est vrai que cette exemple n'était pas terrible.

          Il faudrait peut être plutôt parler de réseau distribué dans le cas des solutions comme SyncNet, Freenet, ou autre.

          Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

        • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Pour éclaircir tout ça, le terme pair-à-pair est apparu historiquement en algorithmique distribué, dans la fin des années 90 pour s'opposer au modèle « client-serveur », en désignant des protocoles/services dans lesquels on ne retrouve pas les rôles particuliers et classiques que sont « le serveur » et « le client ».

          De plus, comme le dit l'article Wikipédia, on peut avoir un protocole pair-à-pair partiellement centralisé (Napster par exemple), mais là on retrouve un rôle particulier, celui du serveur Napster. On préfère donc généralement parler de « point de centralisation ». D'ailleurs dans la littérature scientifique sur les protocoles pair-à-pair on ne parle jamais de système (ou protocole) « décentralisé », mais plutôt « partiellement décentralisé » ou « totalement décentralisé », ce qui est plus rigoureux :)

          Pour la comparaison avec le Web, qui me semble super hasardeuse, on dit généralement que le mail est un protocole décentralisé, dans le sens où chaque domaine a son propre serveur qui fait autorité, et communique avec d'autres serveurs qui gèrent d'autres domaines. C'est cette communication inter-serveur, qui n'existe pas dans le modèle HTTP, qui fait dire que le mail est un peu « pair-à-pair ». Mais à mon humble avis, c'est de l'enculage de mouches :)

          Quand à la centralisation du Web, il me semble que l'on fait plutôt référence à la concentration des grosses infrastructures (serveur mail, HTTP, XMPP, etc) dans un nombre réduit de gros datacenter (Facebook, Google, Amazon, MS, etc). La décentralisation, consiste alors à tirer partie des petites infrastructures, qui, ayant moins de ressources, nécessitent la mise en œuvre de services « davantage distribués » (idéalement pair-à-pair pour éliminer tout point de centralisation) pour rendre un service du niveau de ceux hébergés par les grosses infrastructures.

          Voilà My 2 cents compréhension du sujet :)

        • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          si on compile Apache et Firefox dans un même binaire on a du pair-à-pair

          Dans les années 90, Oracle avait tenté ce genre de chose, qui semblait très bien sur le papier, mais n'a pas vraiment pris dans la vraie vie. Je me demande ce que ça donnerait de nos jours…

          http://en.wikipedia.org/wiki/Oracle_PowerBrowser

          * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      La différence c'est que quand tu vas sur un site web, il n'y a qu'une seule et unique source pour le contenu: le site web. Avec syncnet, la source n'est la que pour authentifier le contenu; le contenu en lui-même peut venir de n'importe ou. Même (surtout?) si le site de base est éteint, le contenu peut continuer de circuler.

      • [^] # Re: C'est pas déjà le cas?

        Posté par . Évalué à 3.

        Si ça fonctionne sur le même principe que le Bitcoin par exemple, c'est la majorité qui pourra certifier l'autenticité du contenu. Tu demandes une page de Wikipédia telle qu'elle existait le 5 février à 15h30, 99 te renvoient des bouts de la même page, et un te renvoie un truc différent, tu peux partir du principe que le contenu authentique est le contenu majoritaire.

        Ceci dit, c'est loin d'être convainquant, parce que ça aurait peut-être pu marcher il y a 15 ans, mais aujourd'hui, les contenus semblent trop dynamiques pour qu'on puisse se satisfaire d'une version statique d'une page dans la plupart des cas, sauf quand le site est en rade. L'autre problème, c'est qu'il est en général plus rapide d'aller interroger un serveur chez un hébergeur en californie qu'un cache de la page derrière l'ADSL du voisin. D'ailleurs, d'un point de vue purement écologique, il est certainement déraisonnable de faire tourner en permanence des centaines de millions de petits serveurs de cache hébergés sur des PC de chez Auchan derrière des box, plutôt que d'avoir un système centralisé.

        Il est fort probable que si un tel système devenait populaire, la plupart des grands opérateurs feraient tout pour empêcher son fonctionnement : Google, Amazon ou Yahoo veulent que leurs utilisateurs se connectent à leurs serveurs, parce que leur business model fonctionne sur la «personnalisation des services» (i.e. le tracking).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.