Journal Free.fr crie sa misère

Posté par .
Tags : aucun
14
7
avr.
2010
Le dg de free.fr pleure parce que « ça eu payé, mais ça paye pu".

http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/04/06/financ(...)

Et de nous dire « Et puis il y a ceux qui, en se mettant derrière ce joli concept de neutralité technologique, créent les plus grosses capitalisations boursières mondiales, avec des services qui ont une dimension très commerciale, tout en refusant toute contribution au financement des réseaux et des contenus dont ils profitent».

Ben... augmentez le prix des abonnements, ou lancez-vous dans des services à dimension très commerciale. Ou vendez tout à un concurrent. Mais ne venez pas pleurer, on a un peu de mal à vous croire :p
  • # Le culot!

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les moteurs de recherche et les fournisseurs de services en ligne ne participent pas au financement des réseaux, qui sont la base de leurs services. En France, le déploiement des réseaux à haut débit est pour l'essentiel financé par les FAI et l'Etat.

    Et on paie qui, pour avoir accès à internet? Free ou Google? S'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à fermer boutique et à lancer un moteur de recherche :)
    • [^] # Re: Le culot!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'abonnement Internet et les cout de transit sont calculés par les opérateurs pour leur permettre de maintenir et développer leur réseau de transport.

      Là ce qu'il demande, c'est une redevance sur tout les usages commerciaux développés sur ce réseau. Bref, de l'argent qui tomberait dans leur poche sans aucun effort.

      C'est aussi débile que si les entreprises de BTP qui construisent les voiries demandait demandait une taxe basé sur le chiffres d'affaire ou le revenu des usagers de la voirie...

      Bref, espérons que cette idée fumeuse ne voit JAMAIS LE JOUR.
      • [^] # Re: Le culot!

        Posté par . Évalué à 10.

        Ça s'appelle une autoroute ton truc ;)

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Le culot!

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          C'est pas tout à fait pareil: dans le cas des autoroutes, c'était convenu d'avance :)

          Et puis, dans le cas des réseaux, on paie déjà notre accès. Ce que Free demande, c'est un peu comme si les sociétés d'autoroutes voulaient faire payer Renault quand tu empruntes une autoroute.
          • [^] # Re: Le culot!

            Posté par . Évalué à 6.

            alors là je t'arrête tout de suite!!!
            Les autoroutes devaient être payante le temps de rembourser leur construction, ensuite elle devaient devenir gratuite, mais on a préféré les vendre.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: Le culot!

              Posté par . Évalué à 5.

              Et qui paye l'entretien ?

              Parce que j'ai un souvenir des autoroutes gratuites en Angleterre qui ne me fait pas forcément regretter les péages des autoroutes françaises.

              Après le fait de les avoir vendues est à mon avis une très grosse connerie, mais c'est un autre problème
              • [^] # Re: Le culot!

                Posté par . Évalué à 4.

                Vu que avant la vente l'entretien et le remboursement etait couvert (largement) par les peages je te laisse juger par toi meme de l'arnaque.
                • [^] # Re: Le culot!

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pratique ça, les entretiens utiles pendant les 25 premières années puis inutiles jusqu'à la fin des temps !
                  • [^] # Re: Le culot!

                    Posté par . Évalué à 7.

                    ou ais je dit que c'etait inutile? J'ai dit que le prix des peages n'avaient pas change alors que le cout de la construction avait ete rembourse et que l'entretien assure donc si tu suis un peu cela veut dire que la portion que tu payais AVANT le don ne devrait plus exister et que les peages auraient du baisser enormement ce qui est tres tres loin d'etre le cas car c'est dans l'autre sens que cela va.

                    Donc oui c'est un don ce qui a ete fait car il n'y a eu AUCUN investissement fait par les acheteurs, ils ont juste recupere un trucs tres rentables qui n'avait plus de dettes.
                    • [^] # Re: Le culot!

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Par curiosité, ils ont payé combien pour l'achat? Tu as un lien? Je débarque complétement...
                      • [^] # Re: Le culot!

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Donc le plus intéressant pour le cliente était un contrat privé pour l'entretien sans vendre le réseau.

                        Le gvt a fait une connerie de plus en vendant les bijoux de famille, on a l'habitude.
                        • [^] # Re: Le culot!

                          Posté par . Évalué à 6.

                          comment ça une connerie ?
                          moi j'ai acheté plein d'actions (pour financer les investissements du futur de la croissance de ASF ;-) et tous les ans les jolis petits dividendes vont dans ma poches plutôt que dans celles de ces sales flics ou tristes infirmières.
                          mon banquier et moi ne trouvons pas le gvt très con sur ce coup là (ni sur pleins d'autres beaucoup plus subtils d'ailleurs)

                          Money is for money
                    • [^] # Re: Le culot!

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Oui Albert tu as en partie raison, mais j'ai bien peur que ce ne soit plus compliqué qu'une addition ou une soustraction. Si je me rappelle bien mes cours de Master de Finance, une boîte qui achète une autoroute commence à se faire du bénéfice au bout de 25 ans, en sachant qu'elle commence par s'endetter pas mal à l'achat. Et cela sans compter que ce n'est pas une vente à proprement parler mais une concession de capital par l'État.

                      Que l'État décide de se désengager financièrement des autoroutes quand elles deviennent rentable NE VEUT PAS DIRE que les sociétés qui les achètent font du bénéfice tout de suite, loin de là.

                      Maintenant, que l'État cède des actifs qui commencent à être rentables, ça t'échappe peut-être, eh bien sache qu'à moi aussi.
                      • [^] # Re: Le culot!

                        Posté par . Évalué à 5.

                        Euh je me permets un lien vers l'excellent quoi qu'incomplet article de wikipedia : [http://fr.wikipedia.org/wiki/Concession_de_service_public_en(...)].

                        Il est précisé par exemple que les concessions de 2 autoroutes, depuis la réforme de 2001 imposée par l'Europe, sont de 55 et 65 ans. C'est long, mais ça ne fait "que" 30 et 40 ans de bénéfices assurés en regard de l'amortissement d'environ 25 ans. C'est ce qu'on appelle un investissement à long terme dans des infrastructures de service public...

                        Mais on s'éloigne su sujet, les autoroutes de l'information.
                      • [^] # Re: Le culot!

                        Posté par . Évalué à 1.

                        "Si je me rappelle bien mes cours de Master de Finance, une boîte qui achète une autoroute commence à se faire du bénéfice au bout de 25 ans, en sachant qu'elle commence par s'endetter pas mal à l'achat"

                        Si je me rappelle bien mes cours de finance que je n'ai jamais eu , ca devrait quand meme logiquement dépendre du prix d'achat desdites autoroutes. La question a déja été posée ailleurs, mais j'y retourne : des infos sur ce prix ?
                        • [^] # Re: Le culot!

                          Posté par . Évalué à 3.

                          vente :
                          14,8 milliards d’euros si je lis bien

                          par contre pour les bénéfice je ne trouve pas

                          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                          • [^] # Re: Le culot!

                            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                            On est loin du don là quand même...
                            • [^] # Re: Le culot!

                              Posté par . Évalué à 5.

                              http://www.batiweb.com/actualites/_4037.html

                              vu les benefs si c'est peanuts.

                              Sans parler que la court des comptes les estimais a 22 milliards d'euros.

                              Tu connais beaucoup d'investissements qui se remboursent sans probleme en 10 ans? Je dis bien sans probleme car le trafic autoroutiers ne fait que augmenter ainsi que le prix au peage.

                              http://www.marianne2.fr/2-milliards-d-euros-le-petit-cadeau-(...)
                              • [^] # Re: Le culot!

                                Posté par . Évalué à 4.

                                oui, l'achat de caserne de gendarmes, loués ensuite à ces derniers... (vendu sous le gouvernement Rafarin)

                                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                • [^] # Re: Le culot!

                                  Posté par . Évalué à 5.

                                  J'attends avec impatience le gvt qui aura les couilles pour re-nationaliser tout ça et sans compensation (vu qu'on a déjà vendu à perte et sans contrepartie pour les citoyens ==> baisse des tarifs, réduction de la dette - ça aurait même eu l'effet contraire, l'Etat perdant des entreprises souvent profitables--).
                                  • [^] # Re: Le culot!

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    Il faut pas l'attendre : il faut voter pour :)
                                    Il me semble toutefois que les français ne sont pas pour que l'état se réengage dans les services publics puisque depuis maintenant 15 ans (voire 30), sont élus des gens qui privatisent.
                                    J'ai pas l'impression que la nationalisation soit dans l'air du temps en Europe non plus.
                                    • [^] # Re: Le culot!

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      En même temps, quand je vois le comportement des employés de certains services publics (au hasard, le fret SNCF qui fait grève sur grève sans se rendre compte que chacune de leurs grèves participer à scier leur branche, ou encore la SNCM qui fait la grève parce qu'un nouveau concurrent arrive !), j'ai hâte que ce soit concurrentiel, qu'ils se cassent la figure, disparaissent, se fassent réembaucher chez les nouveaux concurrents, bossent pour de vrai et ne fassent plus parler d'eux.
                                      • [^] # Re: Le culot!

                                        Posté par . Évalué à 3.

                                        ça c'est marrant, tu as oublié de préciser l'augmentation des coûts qui allaient se produire avec la privatisation :D
                                        magnifique exemple avec l'eau en France ou le train anglais, et plus récemment les autoroutes.

                                        La perte de fiabilité du réseau (encore le train anglais)

                                        l'arrêt des lignes non rentable (faut il encore préciser que chez nos voisins british... )

                                        Pour rester dans l'exemple de la SNCF, je préfère avoir un réseau relativement fiable où y a 3/4 grèves par an sur ma ligne qui sont prévue à l'avance, et où il suffit de s'informer un peu pour voir s'il faut partir plus tôt ou plus tard avec des collègues qui comprennent que je peux arriver plus tard que d'habitude ces 3/4 jours par ans qu'un système totalement imprévisible où lorsque le train à 1H de retard tes collègue t'indique que tu as eu de la chance et que ça aurait pu être pire et durer la 1/2 journée et que ce retard est plus fréquent qu'un train à l'heure.

                                        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                        • [^] # Re: Le culot!

                                          Posté par . Évalué à 5.

                                          En fait, ce qu'on oublie, c'est qu'à l'origine des grèves, il y a des causes, qui sont tout autres qu'"une caste de privilégiés qui veut conserver ses avantages". Plutôt que de rogner le droit de grève en proposant un "service minimal" qui ne marche pas, on pourrait aussi avoir un service maximal en évitant les causes.

                                          Enfin, si les cheminots étaient d'aussi gros glandeurs que ce qu'on dit dans les bistrots, les grèves ne gêneraient personnes car elles ne feraient aucune différence...
                                          • [^] # Re: Le culot!

                                            Posté par . Évalué à 3.

                                            ah ben non ! Surtout pas malheureux!
                                            Comment veux tu privatiser un service publique s'il marche bien ?

                                            Par contre si progressivement du génère un raz le bol général en faisant tout pour ne pas désamorcer les grèves, tu obtiens l'accord de la population et ça deviens bien plus facile.

                                            "Le problème que nous avons en France, c'est que les gens sont contents des services public" disait un ancien ministre de la fonction publique (2008)...

                                            Bon ça vient de Charlie Hebdo il me semble, donc a prendre avec des pincettes.

                                            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                        • [^] # Re: Le culot!

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                          Mais les coûts n'augmentent pas s'il y a la concurrence pour les faire baisser. Le parfait exemple, c'est les lignes de ferries vers la Corse :
                                          – il y a la SNSM avec ses glandeurs, qui coûte cher, qui a très peu de clients et qui n'arrivent pas à remplir leurs bateaux et ne font qu'un aller-retour par jour (et qui ont le culot de faire une grève pour protester contre l'installation d'un concurrent !) ;
                                          – il y a Corsica Ferries et d'autres concurrents efficaces, qui coûtent moins cher, ont plein de clients et remplissent leurs bateaux pour trois aller-retours par jour.

                                          Donc pour le fret ferroviaire, vivement que ce soit bien concurrentiel, que les concurrents bouffent la SNCF et que celle-ci ferme sa branche de fret inefficace qui coûte inutilement à l'État.
                                          • [^] # Re: Le culot!

                                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                            Pareil pour la SNSM : l'État ferait bien de la revendre à un euro symbolique à un repreneur pour qu'il la démantèle vite fait. Cette société n'apporte rien, se dilapide en grève absurdes et coûte inutilement à l'État.
                                            • [^] # Re: Le culot!

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              s/SNSM/SNCM/ !

                                              Rien à voir avec la Société Nationale des Sauvetages en Mer, je voulais parler de la Société Nationale Corse–Méditerranée, les champions des grèves scandaleuses.
                                            • [^] # Re: Le culot!

                                              Posté par . Évalué à 1.

                                              Jusqu'à preuve du contraire, le rôle de l'État n'est pas de faire du bénéfice, mais plutôt de répartir les recettes des impôts pour assurer le service public. Que le secteur ne soit pas rentable est un argument invalide pour justifier le retrait de l'État dans un organisme.

                                              C'est plutôt une vue néo-con* de dégager l'État des secteurs non rentables et de les vendre à des entreprises privées subventionnées, sans comptes à rendre sur le service rendu.

                                              * néo-conservateur, qu'on traduit en français par néolibéral...
                                              • [^] # Re: Le culot!

                                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                                Que le secteur ne soit pas rentable est un argument invalide pour justifier le retrait de l'État dans un organisme.

                                                Tout à fait d'accord, mais dans le cas cité en exemple, le retrait de l'état permettra très certainement d'améliorer le service rendu, tout en coûtant moins cher à l'état. Donc il n'y a rien d'idéologique derrière l'idée d'ouvrir à la concurrence les secteurs où le service public ne marche pas bien, juste du pragmatisme.
                                                • [^] # Re: Le culot!

                                                  Posté par . Évalué à 3.

                                                  "Tout à fait d'accord, mais dans le cas cité en exemple, le retrait de l'état permettra très certainement d'améliorer le service rendu, tout en coûtant moins cher à l'état. "

                                                  D'ou tiens tu cette certitude ? Car d'apres ce qu'on m'a rapporté sur les chemins de fer britanniques, j'aurais plutot la certitude inverse.
                                                  • [^] # Re: Le culot!

                                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                                    Le cas britannique n'a rien a voir avec le cas français. Après, le "très certainement" est bien entendu excessif, tout dépend comment les choses sont faites.
                                                    • [^] # Re: Le culot!

                                                      Posté par . Évalué à 4.

                                                      "Le cas britannique n'a rien a voir avec le cas français."

                                                      En quoi ?

                                                      C'est une vrai question : quelle est la spécificité du chemin de fer britannique qui fait que ca a merdé chez eux, et en quoi est-ce que le problème ne risque pas de se poser en France ?
                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                        Posté par . Évalué à 3.

                                                        La seule différence, c'est que eux avaient Mme Thatcher, nous on a Nicolas Sarközy. Je crois qu'on est foutu !
                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                        Posté par . Évalué à 1.

                                                        Ben on peut espérer qu'on apprenne des échecs de nos voisins, c'est pour ce que rff a été crée.

                                                        De plus il me semble la situation anglaise est un peu différente: le réseau de chemin de fer a arrêté d'être entretenu lorsque l'angleterre à frôler la banqueroute et a du demander de l'aide au fmi (après le choc pétrolier), l'état a cru que les opérateurs privés feraient eux même (et correctement) l'entretient des lignes. La rff a été mise en places pour éviter cela (bon il parait que l'état des lignes en france est déjà lamentable, preuve que la scission rff/sncf serait mal faite ?)
                                                        • [^] # Re: Le culot!

                                                          Posté par . Évalué à 3.

                                                          La rff a été mise en places pour éviter cela (bon il parait que l'état des lignes en france est déjà lamentable, preuve que la scission rff/sncf serait mal faite ?)
                                                          En fait, la RFF a aussi été mise en place pour séparer le rentable (SNCF) et le non rentable (RFF), sachant que la première fait maintenant de gros bénefs qui pourraient servir à combler le déficit de la seconde, mais qui, privatisation aidant, iront dans les poches de pansus investisseurs à la place. On appelle ça "nationaliser les pertes et privatiser les bénéfices".
                                                          • [^] # Re: Le culot!

                                                            Posté par . Évalué à 2.

                                                            Oui, c'est bien ce qui m'embête dans la privatisation des autoroutes et de la sncf

                                                            Ceci dit, rff se doit de vendre son service au vrai prix: elle loue les lignes et fait sous traiter leur entretient à la sncf. Si ce n'est pas rentable, c'est bien que le prix de location des lignes est trop bas, ou que les tarifs d'entretient proposés par la sncf sont trop haut.

                                                            On me rétorquera qu'un service public n'a pas a être rentable, mais vu notre déficit, et la promesse que Fillon a fait à l'UE de passer notre déficit de 8% à 3% en 5 ans, faut bien taxer les sous quelque part
                                                            • [^] # Re: Le culot!

                                                              Posté par . Évalué à 2.

                                                              Lorsque tout etait une seule entitee ie la SNCF cela ne marchait pas donc c'est surement pas en separant la partie deficitaire et la partie benificiare que cela va fonctionner mieux. De plus la RFF a eu droit a se taper toutes les dettes de la SCNF ancien model. Sachant que c'est la partie qui ne fait pas d'argent c'est aberrant mais pas surprenant car le but du jeu c'est de filer un truc hyper rentable pour pas cher a se copain comme pour les autoroutes.
                                                              • [^] # Re: Le culot!

                                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                                Oui enfin la rff ça date de 97, et les dettes ont été partagées (il me semble 20 milliard pour la rff en contrepartie de l'infrastructure, 8 pour la sncf) à ce moment là. Même si elle fait des bénefices, la sncf est toujours lourdement endettée. De là à parler de cadeau, je trouve ça éxagéré, une société qui va devenir privé et soumise à la concurence, si elle n'est pas rentable, autant la fermer tout de suite.

                                                                On peut être contre la mise en concurence de la sncf (ou d'un service public), mais vu que ça va être fait, mettre en place la rff était une bonne chose. Par contre en plus des dettes acquises lors de sa création, la rff a investi, ce que je critique c'est cet investissement qui à prioris n'améliore pas la qualitée des lignes, et qui apparement ne permet pas d'avoir des comptes à l'équilibre.
                                                                Peut être que la multiplication des sociétés utilisant les lignes, par l'intermédiaire des droits de péage que fait payer rff, améliorera leur situation, mais j'en doute
                                                              • [^] # Re: Le culot!

                                                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                                Sachant que c'est la partie qui ne fait pas d'argent c'est aberrant mais pas surprenant car le but du jeu c'est de filer un truc hyper rentable pour pas cher a se copain comme pour les autoroutes.

                                                                Non le but est de permettre à plusieurs opérateurs de faire circuler des trains sur le réseau, en ne gardant qu'une seule entité pour gérer le réseau.

                                                                C'est très facile d'inventer des théories du complot à la con, mais si tu n'as pas de preuves à l'appui, ça ne vaut rien du tout.
                                                                • [^] # Re: Le culot!

                                                                  Posté par . Évalué à 4.

                                                                  Sauf qu'en pratique tu ne mets pas 2 compagnie sur une ligne où des trains / métro se succèdent à 1min30 en heure de pointe.

                                                                  Par contre j'ai carrément plus d'ennui/retard venant d'un défaut d'entretiens des trains que de problèmes du aux grèves.

                                                                  En numéro un :
                                                                  Incident technique (porte qui se ferme pas, wagon qui se décroche, motrice en panne...) en général entre 15 minutes et plusieurs heures, totalement imprévisible
                                                                  Dans le lot on peu ajouter feuille sur la voie

                                                                  en Numéro 2
                                                                  Incident [grave] de voyageur (5/15 minutes) pour les bénins, jusqu'à la 1/2 journée pour l'autre

                                                                  en Numéro 3
                                                                  incident externe a la sncf, (véhicule/manifestant sur la voie, tirage de sonnette d'alarme...) de 15 minutes à la demi journée

                                                                  Et enfin en N° 4 La grève.
                                                                  contrairement aux 3 autres, elle est prévue d'avance.

                                                                  En privatisant, tu vas augmenter le risque N°1, le plus fréquent et imprévu, et diminuer le N°4 le moins fréquent et généralement prévisible, et en créer un autre qui est la coordination foireuse en cas d'incident (comprendre suppression, retard )

                                                                  Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                                                  • [^] # Re: Le culot!

                                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                                    En privatisant, tu vas augmenter le risque N°1, le plus fréquent et imprévu, et diminuer le N°4 le moins fréquent et généralement prévisible, et en créer un autre qui est la coordination foireuse en cas d'incident (comprendre suppression, retard )

                                                                    jvois pas trop le lien de cause à effet privatisation->augmentations des incidents techniques
                                                                    ni comment tu vas diminuer le 4 (bon il y a peut etre moin de grêve dans le privé)

                                                                    Tu peux détailler ?
                                                                    • [^] # Re: Le culot!

                                                                      Posté par . Évalué à 3.

                                                                      pour le lien privatisation->augmentations des incidents techniques
                                                                      c'est un problème de rentabilité, l'entretient coute cher. Le réduire sans le supprimer permet de faire des économie pour une baisse de fiabilité encore acceptable (ie : les passager ne vont pas se détourner du train pour la voiture). Ca se dégrade d'année en année, ou du moins sur la ligne Paris Montparnasse, en 2 ans, il m'est arrivé un paquet de mauvaises blague, alors que je ne prend le train que 2 fois par jour en semaine. J'ai eu
                                                                      * Incident technique sans plus de précision (visiblement leur préféré)
                                                                      * problème de fermeture de porte (assez récurent)
                                                                      * Porte ouverte d'un coté bloqué de l'autre, j'ai du rester dans le train jusqu'au terminus...
                                                                      * motrice en panne
                                                                      * train double étage perdant ses wagons en gare de Meudon (j'ai la photo sur mon téléphone ^^ )

                                                                      Parmi les autre blague, mon train qui a "oublié" de s'arrêter en gare (ca permet de rattraper du retard selon certaines mauvaises langues).
                                                                      Les horaires en retard par rapport au train (oui leur subvention baisse si les trains sont en retard). La solution retarder les horaires de 2 minutes, j'ai vu des trains portes fermée repartir 8H45 le train affiché a 8H47.

                                                                      Et ca c'est un service publique a qui on demande d'être rentable, je ne veux même pas voir une boite privée...


                                                                      pour le 4, dans le folklore communément admis, il y a moins de grèves dans le privé. Moi je mettrais une GROSSE nuance: les grève dans le privés sont moins médiatisé.
                                                                      Moi je serai plus pour filer les réseau de banlieue à la RATP, ils sont moins en grève que la SNCF.

                                                                      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                                                        Et ca c'est un service publique a qui on demande d'être rentable, je ne veux même pas voir une boite privée...

                                                                        Si tu mets de grosses pénalités en cas de retard ou d'absence de service dans le contrat, je ne suis pas du tout convaincu qu'une boîte fasse moins bien que la SNCF.
                                                                        • [^] # Re: Le culot!

                                                                          Posté par . Évalué à 2.

                                                                          Et c'est là où tu te méprends, la sncf fait déjà le maximum pour rejeter la faute sur les extérieurs 1 vélo sur une voie un train qui perds ses wagons, une seule information le lendemain : Vélo sur la voie.

                                                                          Si les pénalités sont trop lourdes tu vas couler les boites ou aucune ne voudra prendre le risque (une série noire ça arrive) si elles sont trop légère il y aura de l'abus.

                                                                          Si en plus tu mets plusieurs sociétés dans le schmilblik, elles se renverront la balle mutuellement et tu ne trouveras jamais l'origine du problème.

                                                                          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                                        Posté par . Évalué à 1.

                                                                        c'est un problème de rentabilité, l'entretient coute cher.

                                                                        c'est fortement possible. Néanmoins j'ai l'impression que ce genre d'incident arrive (en tout cas m'arrive) de moin en moin (et je prends pourtant de plus en plus le train). Par contre je vois de plus en plus de problèmes sur l'entretient des lignes et infrastructures associés (problème de caténaire, de génerateur). Ceci dit c'est ptet simplement les trains qui sont de plus en plus fiables (tgv récent), ou que ma région étant riche (pour les ter), ou moi qui dort de plus en plus lors des trajets ;).

                                                                        Ceci dit je n'arrive pas à trouver de chiffres la dessus

                                                                        un service publique a qui on demande d'être rentable, je ne veux même pas voir une boite privée

                                                                        jsuis pas convaincu que ça soit pire. Outre le fait que les services publics ne sont pas (plus) de très bonne qualitée, le train est en concurence avec les autres compagnies de trains, la route et l'aérien, si une boite privé veut avoir une bonne image, elle sera contrainte d'éviter ce genre de problèmes.


                                                                        pour le 4, dans le folklore communément admis, il y a moins de grèves dans le privé. Moi je mettrais une GROSSE nuance: les grève dans le privés sont moins médiatisé.


                                                                        Bon je dis pas, jconnais pas vraiment le sujet.
                                                                        Javais limpression que dans le privé on supporte plus longtemps une situation, et qu'on explose de temps en temps dans un grand coup médiatique lorsque la situation devient inacceptable.

                                                                        Le seul préavis de grève que j'ai vu dans ma courte carrière, fut une histoire de café 10 cents trop cher... (c'était dans une banque)
                                          • [^] # Re: Le culot!

                                            Posté par . Évalué à 2.

                                            Et comme cela on pourra creer de nouvelles entreprises, forcement subventionnes par l'etat tant que cela ne sera pas rentable, qui relieront les petits villages qui ont vu leur gare ferme. De plus cela va augmenter l'empreinte CO2 de la France comme de tout de facon le rechauffement ce sont des betises cela n'est pas un probleme.
                                            • [^] # Re: Le culot!

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                              Je n'ai pas parler d'abandonner le fret ferroviaire. Mais si on ne change rien, il va être abandonné, vu que la branche fret de la SNCF perd des clients à chaque grève.

                                              Donc, il faut des concurrents, pour bouffer le fret SNCF et le remplacer, tout simplement.
                                              • [^] # Re: Le culot!

                                                Posté par . Évalué à 1.

                                                et que celle-ci ferme sa branche de fret inefficace qui coûte inutilement à l'État.

                                                Tu crois vraiment que des compagnies prives vont garder des lignes non rentables juste pour une question de couverture du territoire? Si c'est le cas tu es un peu naif a mon avis.
                                                • [^] # Re: Le culot!

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  Il parlait du fret, mais les boites privés elles font ce que le cahier des charges imposé par l'état leur impose, si ça n'est pas rentable, soit personne n'achètera, soit on dégradera la qualité du réseau ailleurs.

                                                  Ceci dit il me semble que la sncf fait des bénéfices depuis 5 ans, même avec les lignes non rentables, donc si la SNCF était privatisée, il n'y a pas de raison que les petites lignes soient abandonnées. Par contre vendre un truc qui fait des benefs alors que l'état est dans le rouge... enfin cest un autre débat.

                                                  Par contre je me demande ce que ça donnerai d'un point de vue écologique: où faire plus de benef ? en réduisant les couts de l'énergie qui doivent être astronomique, et donc acheter l'électricité là où elle est moins cher et produite à partir d'énergies fossiles. Mais c'est juste une hypothèse basée sur rien du tout.
                                                  • [^] # Re: Le culot!

                                                    Posté par . Évalué à 1.

                                                    les boites privés elles font ce que le cahier des charges imposé par l'état leur impose

                                                    Tu crois vraiment a cela? Actuellement c'est a peu pres exactement l'inverse que l'on voit. L'etat fait ce que les entreprises lui impose.

                                                    Ceci dit il me semble que la sncf fait des bénéfices depuis 5 ans, même avec les lignes non rentables, donc si la SNCF était privatisée, il n'y a pas de raison que les petites lignes soient abandonnées.

                                                    Tu connais beaucoup d'entreprise qui garde des actifs pourris?
                                                    • [^] # Re: Le culot!

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      ben cest le cas pour les autoroutes en tout cas
                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                        Posté par . Évalué à 2.

                                                        Il y a des autoroutes prives en France non rentable? Je veux bien des examples.
                                                  • [^] # Re: Le culot!

                                                    Posté par . Évalué à 2.

                                                    Il parlait du fret

                                                    quel est la difference? Je connais des petits villages qui sont devenus des villages fantomes car la gare a ete supprime et c'est couillon mais la seule activite un peu importante du village c'etait une menuiserie. Le jour ou la gare a ferme, la menuiserie aussi car plus de bois transporte pas trop cher ou pas trop complique.
                                                    • [^] # Re: Le culot!

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      Oui j'ai connu ce genre de cas (marrant une menuiserie justement, vers la forêt de tronçais), elle a découvert de que la route lui revenait bien moin cher (car plus souple... les lignes de trains ne vont pas toujours de manière la plus directe au bon endroit).
                                                      • [^] # Re: Le culot!

                                                        Posté par . Évalué à 2.

                                                        Il y a quelques années, un fabricant d'isolants du sud de la France a fait la même découverte. Mêmes raisons (prix et souplesse).
                                          • [^] # Re: Le culot!

                                            Posté par . Évalué à 4.

                                            Mais les coûts n'augmentent pas s'il y a la concurrence pour les faire baisser
                                            c'est vrai que les prix des abonnement téléphoniques portables ont baissé avec la concurrence...
                                            Pour la privatisation du rail tu te heurtes à un problème de disponibilité, qui elle est limité.
                                            Les trajets en Ferry ne sont pas saturés, contrairement aux lignes de trains ou les fréquences utilisés par les téléphone. Un ferry qui tombe en panne n'impacte pas la concurrence et le responsable est facile à désigner. Les ferry comme les bus peuvent être privatisés sans trop de soucis quand un train perd des wagons en court de route, c'est toute la ligne qui est impactée dans les deux sens.

                                            A partir du moment où la ressource exploitée est limité (fréquence pour les téléphones, faisceaux pour les trains...) il suffit de remporter le marché et presser les usagers au maximum. Si en plus les usager n'ont pas le choix des opérateurs, alors là c'est le jackpot (suffit de voir l'eau)

                                            Par ailleurs le but des entreprises n'étant pas philanthropique, elle vont rogner les coût partout où elles le peuvent, et l'entretient fait parti des premières réduction

                                            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                            • [^] # Re: Le culot!

                                              Posté par . Évalué à 2.

                                              c'est vrai que les prix des abonnement téléphoniques portables ont baissé avec la concurrence...

                                              S'il y avait eu concurrence sur le téléphone portable, ça se serait su.
                                              • [^] # Re: Le culot!

                                                Posté par . Évalué à 2.

                                                c'est bien ce que je pointe, sur une ressource limité, il y a entente.
                                                Les compagnie d'eau s'entendent sur les prix et se répartissent les communes, il n'y a même pas besoin de se mettre d'accord, suffit juste d'aligner ses prix sur la concurrence, si ils montent, faut aussi monter.

                                                Comme le marché à un nombre restreint d'acteur et que le client n'a pas le choix que de s'abonner, a moins qu'un trublion fasse son apparition suffit de garder des prix élevés pour engranger un max de bénéfice, baisser les prix serait stupide.

                                                La mise en concurrence est un leurre pour le train pour les même raisons.

                                                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                                • [^] # Re: Le culot!

                                                  Posté par . Évalué à 1.

                                                  Il y a concurence pour le train:
                                                  eurocargo, veolia pour le fret sur rails, et ça a fait baissé les prix
                                                  la route (voiture/camin/bus) et les airs pour les moyens de transports en géneral, et la sncf est rarement le moin cher, mais certainement le plus confortable et le moin polluant.
                                                  • [^] # Re: Le culot!

                                                    Posté par . Évalué à 2.

                                                    je parle principalement pour le transport en banlieue. (principalement sur les axes paris / banlieue) la voiture n'est pas une solution viable (embouteillage), impossibilité de se garer (chez moi comme au travail), le bus pas mieux.

                                                    Alors oui je parle de ce petit monde que je connais, mais clairement là ca ne se privatise pas correctement.

                                                    Le RER A, 1 incident qui survient c'est toute une coordination qui se met en place, chose que tu ne peux avoir si y a plusieurs compagnies. Et si y en a qu'une seule, comme pour les autoroutes les cout vont flamber.

                                                    Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                                                    • [^] # Re: Le culot!

                                                      Posté par . Évalué à 1.

                                                      paris est un cas particulier, sur de nombreux points (bon daccord, cest tout de même 10% de la population). C'est vrai de plus qu'il y a peu de concurrence possible à Paris vu la situation particulière... ceci dit quand j'habitais à Paname, c'est bien le RER (D) qui m'a fait choisir la voiture pour aller à Creteil (en gagnant du temps en plus... car en contresens du traffic).

                                                      Ceci dit il me semble que les lignes A et B sont gérés par la RATP et non par la sncf.

                                                      Le RER A, 1 incident qui survient c'est toute une coordination qui se met en place, chose que tu ne peux avoir si y a plusieurs compagnie

                                                      Je ne vois pas trop pourquoi ?
                                                      Il me semble que c'est rff qui gère l'entretient des lignes et la synchro entre train de différentes compagnies, et à prioris ca se passe bien. C'est peut être différent pour les lignes intra-urbaines.

                                                      Et si y en a qu'une seule, comme pour les autoroutes les cout vont flamber.

                                                      Il me semble que c'est l'état qui fixe les tarifs des autoroutes (péages, dépannage)

                                                      Bon ceci dit, je suis assez daccord avec toi de manière générale, je n'ai pas compris l'interet de privatisé les autoroutes (qui rapportaient de l'argent), ni même la sncf (le train est à mon gout un service public, et ouvrir je pense que concurrencer un service public est le meilleur moyen de faire perdre de l'argent à l'état)
                                        • [^] # Re: Le culot!

                                          Posté par . Évalué à 3.

                                          "Pour rester dans l'exemple de la SNCF, je préfère avoir un réseau relativement fiable où y a 3/4 grèves par an sur ma ligne qui sont prévue à l'avance,"

                                          Tu veux dire qu'il n'y aura plus de grève pendant les 50 prochaines semaines ? (oui, sur ma ligne, 4 jours de grève dans les 2 dernières semaines... J'en ai plein le cul, vraiment !)
              • [^] # Re: Le culot!

                Posté par . Évalué à 2.

                En même temps l'entretien représente 20% au mieux du ticket au péage. http://www.linternaute.com/0redac_actu/0411-novembre/peages.(...) Et dans un rapport de la cour des comptes ici: http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/RPA/I-peages-autorout(...) que j'ai parcouru en travers, la cc reproche au gouvernement de laisser aux sociétés autoroutières prendre trop de marge. Donc, pour les autoroutes, l'entretien est une belle excuse, mais ne représente pas vraiment le principal souci, du point de vu financier, des sociétés qui les gèrent.
            • [^] # Re: Le culot!

              Posté par . Évalué à 9.

              s/vendre/donne aux copains pour qu'ils se fassent plein de sous/

              Sachant que la vente a ete faite APRES le remboursement. Les autoroutes ont et brades (d'ou ma correction au dessus) sachant que ce qui coute cher c'est surtout leur construction et non pas l'entretien, le fait que le prix des autoroutes ne fait que croitre est un scandale de plus.
              • [^] # Re: Le culot!

                Posté par . Évalué à 4.

                ah oui c'était tellement clair dans ma tête que j'ai oublié de préciser ce détail.
                Note bien nous somme quand même plus chanceux que les grecs; eux ont vendu leur autoroute contre un prêt, même chez nous ils ont pas osé.

                Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

        • [^] # Re: Le culot!

          Posté par . Évalué à 1.

          Non ! Il fallait pas faire une comparaison avec une autoroute...

          Et voilà, sur les 100 commentaires du fil, il y en a 90 qui parle d'autoroute et 10 qui parle d'internet...

          Ah, merci hein !
      • [^] # Re: Le culot!

        Posté par . Évalué à 3.

        Bah, la sacem a bien obtenu ce genre de redevance, alors ils peuvent tenter ...:)

        Cela dit, la fameuse taxe débile pour compenser la suppression de la pub sur les chaines publiques, ça n'a pas du non plus leur faire que du bien, et sur ce point je les comprends.
      • [^] # Re: Le culot!

        Posté par . Évalué à 2.

        > L'abonnement Internet et les cout de transit sont calculés par les opérateurs pour leur permettre de maintenir et développer leur réseau de transport.

        > Là ce qu'il demande, c'est une redevance sur tout les usages commerciaux développés sur ce réseau. Bref, de l'argent qui tomberait dans leur poche sans aucun effort.

        je parlerais bien de méthodes de maquereaux et de proxénétisme mais ça va encore déraper vite fait.
    • [^] # Re: Le culot!

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      S'ils ne sont pas contents, ils n'ont qu'à fermer boutique et à lancer un moteur de recherche :)

      C'est déjà fait pour le moteur de recherche : http://fr.dir.com/ . Pour ce qui est de fermer boutique, ca m'a l'air mal parti. Pour le moteur de recherche aussi d'ailleurs quand on voit les résultats retournés :/
  • # Pendant ce temps, Google…

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    … envisage de poser des fibres optiques de raccordement d'abonnés aux États-Unis, avec un débit de 1Gb/s symétrique.

    J'aime bien le service de Free, mais je ne suis pas marié avec eux : si Google se pointe chez moi avec une offre comme ça, je signe tout de suite et je largue Free avec grand plaisir. Pour le moment, la fibre optique en France est à peine déployée, même en plein Paris, alors je n'irais pas plaindre Free.
  • # Solution

    Posté par . Évalué à 10.

    Free n'a qu'à bloquer les fournisseurs de contenu. On verra au bout de deux mois s'ils leur restent des abonnés.
    • [^] # Re: Solution

      Posté par . Évalué à 2.

      ils ne le feront jamais car ils savent tres bien les consequences que cela aurait. PAr contre ils pleurent pour tenter d'avoir leur part dans la futur taxe internet qui ne saurait tarder.
      • [^] # Re: Solution

        Posté par . Évalué à 3.

        En pleurant, les majors ont bien réussi à avoir la taxe pour la copie privée (avec DRM pour qu'elle soit pas possible en plus) et hadopi et j'en passe... Donc ils essaient de nous faire la même chose (surtout que free a besoin d'argent pour ces investissements mobiles et fibre).

        C'est plutôt ces principes de rentes qu'on devrait interdire et encourager la création (industrielle,artistique ou de services)
    • [^] # Re: Solution

      Posté par . Évalué à 3.

      A l'inverse, les fournisseurs de contenus pourraient demander une taxe aux FAI puisque c'est aussi un peu grâce à eux que des gens s'abonnent. Du coup ça équilibrerait.
      • [^] # Re: Solution

        Posté par . Évalué à 6.

        Les fournisseurs de contenus payent très cher pour diffuser beaucoup.

        Les utilisateurs payent cher pour recevoir beaucoup et envoyer peu.

        Les utilisateurs mobiles payent extrèmement cher pour un accès très limité.

        A chaque communication les fournisseurs d'accès sont rémunérés par les deux bouts.
        • [^] # Re: Solution

          Posté par . Évalué à 2.

          À ce propos, voir un billet récent de Benjamin Bayart : http://blog.fdn.fr/post/2010/03/29/En-r%C3%A9ponse-%C3%A0-Al(...)
          Promouvoir l'ADSL et après se plaindre de l'asymétrie, ce n'est pas très logique. (OK, les réseaux sociaux et les sites de vidéos tout en P2P ça n'existe pas encore vraiment, mais ce sont des projets très intéressants, je trouve).
    • [^] # Re: Solution

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ils l'ont déjà fait : http://www.ecrans.fr/Tout-le-monde-a-interet-a,5762.html

      Si tu es plus gros que le fournisseur de contenus, et si tu as dans tes abonnés une grosse partie de ses auditeurs, alors c'est lui qui a besoin du temps de cerveau de tes abonnés, et si tu lui demandes de payer, il payera. En d'autres termes, si tu es Free, tes abonnés représentent 25% des internautes français, tu tiens Dailymotion par les couilles.

      Par contre, si tu es Free, tu as 1,5% des internautes mondiaux (chiffre sorti de nulle part), c'est YouTube qui te rigolera au nez si tu essaies de le faire payer, et en plus tes abonnés partiront plus vite que si tu leur coupes Dailymotion.
  • # Un peu de lecture

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Sur le blog de FDN Benjamin Bayart a fait deux longs billets :
    - Le premier est le point de vue de free : http://blog.fdn.fr/post/2010/03/29/La-position-d-Alec-Archam(...)
    - le deuxième est la réponse de Benjamin : http://blog.fdn.fr/post/2010/03/29/En-réponse-à-Alec

    Il y a un point que j'ai trouvé particulièrement intéressant. Les deux points de vue déplorent — pour différentes raisons — la présence de géants du web qui monopolisent un trafic énorme.
    Alors free tu vas nous ouvrir un peu ta box et le débit montant pour que chacun puisse générer du trafic ?
    • [^] # Re: Un peu de lecture

      Posté par . Évalué à -2.

      Au risque de dire une ânerie, il me semble que le débit montant en ADSL est réglementé à un maximum de 1024Kbits/s (Je parle en K de 1980, ce qu'on appelle maintenant des des Kibi dans les milieux branchés).

      Sur ce point là au moins, on ne peut pas dire que Free ne fait pas le maximum.
      • [^] # Re: Un peu de lecture

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        que le débit montant en ADSL est réglementé

        Réglementé??? Standardisé, oui, mais pas réglementé, on ne réglemente pas une norme.
        C'est 1 Mbps pour ADSL, 3.5 Mbps en ADSL2.

        (Je parle en K de 1980, ce qu'on appelle maintenant des des Kibi dans les milieux branchés).

        Pour sortir une connerie comme ça, fait la au moins bien :
        - les débit Internet viennent du monde électronique, qui ont toujours compté en K=1000
        - le Ki sont pour le monde informatique, les volumes de donnée généralement.
        - K de 1980 = 1000, comme le K de 2010. C'est pas parce que des gens bizarres ont décidé dans leur coin que K=1024 que çà faisait le "K de 1980"

        Sur ce point là au moins, on ne peut pas dire que Free ne fait pas le maximum.

        Il peuvent déployer SDSL pour pas plus cher (même technologie)
        • [^] # Re: Un peu de lecture

          Posté par . Évalué à 3.

          - les débit Internet viennent du monde électronique, qui ont toujours compté en K=1000
          Pas tout a fait.
          Les débits en BITS par secondes ont des mulitplicateur en puissance de 10.
          les débits en OCTETS ont/avaient des multiplicateurs en puissance de 2.

          Et d'ailleurs, même en informatique, 1 Mhz c'est 1000 Hz, pas 1024Hz, même si c'est un cpu qui traitent des données informatiques.

          Il n'y a que lorsque l'on traite des octets que le doute peut exister!
        • [^] # Re: Un peu de lecture

          Posté par . Évalué à 2.

          - K de 1980 = 1000, comme le K de 2010. C'est pas parce que des gens bizarres ont décidé dans leur coin que K=1024 que çà faisait le "K de 1980"


          Bon, je te suis pas : 1k, ca fait combien au final ? 1000, 1024, 1980 ou 2010 ?
          • [^] # Re: Un peu de lecture

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ça dépend si tu es dans une pièce sans coin ou pas. Il y avait des coins quand tu as écrit ton commentaire ?
            • [^] # Re: Un peu de lecture

              Posté par . Évalué à 1.

              Ça dépend si tu es dans une pièce sans coin ou pas

              Je sais pas, En tout cas y avait pas de canards. D'ou le niveau de mes interventions (pas de quoi casser 3 pattes à un canard).
        • [^] # Re: Un peu de lecture

          Posté par . Évalué à 4.

          Ah mais pardon, K de 1980 ou K de 2010 ça n'existe pas c'est de la fiction.

          K2000, oui, d'accord.
        • [^] # Mea culpa

          Posté par . Évalué à -1.

          Désolé de tant d'imprécisions ! Conspuez-moi, je mérite ce moinssage...

          L'ARCEP réglemente les protocoles autorisés sur la boucle locale. Les protocoles asymétriques (ADSL) autorisés permettent un maximum théorique de 1024Kbits/s (ADSL et ADSL2+, d'après wikipedia en tout cas : ADSL ).

          Les 2 normes (ah oui, l'ADSL est normalisé, pas standardisé) permettant un débit supérieur sont le ITU G.992.3 Annex J (ADSL2) et ITU G.992.5 Annex M (ADSL2+ M). Aucun des 2 n'a été autorisé par l'arcep.

          Quant aux K, Kbits/s et compagnie, les FAI nous ont vendu des offres à 512Kbits/s, puis à "1Méga". Benoitement, je pensais qu'il s'agissait du double de 512Kbits/s (lesquelles offres faisaient donc en réalité 512 000 bits/s ATM).

          >Il peuvent déployer SDSL pour pas plus cher (même technologie)
          "Il" le "font" déjà, comme les autres FAI, mais pas à destination des particuliers (en tout cas, je n'ai pas vu d'offre purement tournée vers les particuliers, on parle toujours en HT et la ligne est toujours assortie d'une GTR).
  • # la solution ...

    Posté par (page perso) . Évalué à -7.

    un serveur openvpn sur le port 443 (option port-share possible)
    et http://sourceforge.net/projects/tunneldroid/files/
  • # Qui a dit...

    Posté par . Évalué à 6.

    ...Que Google ne participais pas au financement du réseau ?
    Nan parce qu'à mon avis la facture de Level 3 ou Hurricane Electric à la fin du mois elle dois être drôlement salée pour youtube !

    Google paye sa facture de son coté et les abonnes de free de l'autre chacun creuse un bout du tunnel !
  • # re le culot ou pas

    Posté par . Évalué à 2.

    c'est un sujet à la mode de vouloir faire payer google.
    Les journaux en ligne souhaiterais la même chose, alors pourquoi pas les fai.
    C'est une bonne idée qui est surement trop bonne ;)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.