Journal Google keep : une occasion manquée pour le libre ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
13
17
sept.
2013

Soyons clair : j'utilise relativement peu les services google : par exemple un peu gmail (ce n'est pas mon email principal cela dit), l'agenda, les contacts… C'est à la fois beaucoup et pas beaucoup : je pourrais sans doute me passer de tous et les remplacer par autre chose, owncloud notamment, c'est d'ailleurs à l'étude. Évidemment ce sont des points sensibles, d'un autre côté je n'ai « rien à cacher », pour parler naïvement (pas d'activité politique par exemple etc), même si ce n'est pas une raison.

Pour le reste, en moteur de recherche j'utilise duckduckgo (sauf pour les images où je reste avec google ou bing images, pas le choix), en navigation openstreetmap, en partage de données sur le cloud owncloud.

Et google keep ?

Keep c'est simplement un service de prise de notes et de listes, mais cela fonctionne plutôt bien en hors-ligne.

Keep c'est surtout une interface réellement sexy (la kernelle de mon Android en frétille d'envie et de joie) et bien pensée, simple et sobre, qui donne quand même assez envie de travailler avec :

http://i2.wp.com/descary.com/wp-content/uploads/2009/2013/03/google-keep-android-descary.jpg?resize=599%2C358

Allez voir l'appli android color note en comparaison, qui présente une interface plus classique de prise de notes :

http://www.howto-connect.com/wp-content/uploads/ColorNote_inside.jpg

À côté de ça, la plupart de ce que proposent les outils libres, c'est une interface web pour un service auto-hébergé. C'est pas mal, mais je fais comment quand je suis perdu dans la campagne profonde ? De plus même en étant tout le temps connecté, avec un raccourci ça prendra plus longtemps à charger et à se connecter qu'une application native, qui synchronise au fil de l'eau.

Mais Google Keep est-il vraiment la bonne solution ?

Si la société google a ma liste de courses, et en avant-première mon super scénario pour un prochain jeu pas encore développé, est-ce que que ça pose un problème de confidentialité ?

De plus même en ayant « rien à cacher », si dans mes prises de notes je répertorie mes rêves de la nuit passée et que j'ai rêvé par exemple que j'entarte un président des États-Unis, ou que je projette d'acheter des 22 LR ou une cocotte-minute (http://www.theatlanticwire.com/national/2013/08/government-knocking-doors-because-google-searches/67864/), ça n'exclut pas que je risque d'avoir des problèmes en fin de compte.

C'est pour cela que je pense que le libre a, peut-être, manqué le coche à ce niveau, en ne proposant pas une belle solution pour la prise de notes et de listes, avec un service à installer sur un serveur, et un client dans une petit application mobile.

Pourtant des protocoles existent pour faciliter l'interfaçage avec un blog, un wiki, un espace de stockage quelconque : xml-rpc notamment, webdav, etc.

J'en entends déjà au fond qui ont des idées, des solutions. Non, vos solutions ne sont sans doute pas aussi sexy que celle proposée par Google Keep. C'est org-mode ? C'est un client mobile pour wordpress ? Pourquoi pas ? Vos idées ont aussi droit de cité quand même !

Pour tout dire, j'avais commencé ce journal il y a quelques semaines (du coup c'est plus un journal, c'est un mensuel, enfin bref…), et depuis, mon utilisation de Keep s'est espacée de plus en plus. Peut-être que je rêve toutes les nuits que j'entarte à la crème plein de personnalités et ne voulant pas avoir de problème avec leurs gardes du corps ou leurs gardes de la morale, du coup je ne publie plus rien sur Google Keep.

Plus sérieusement, il manque un gros truc à Keep, c'est un historique. Une possibilité de revenir en arrière. Peut-être que cette possibilité n'est ouverte qu'à la NSA ? En tout cas, si dans l'interface web vous effacez par mégarde une note, vous avez 15 secondes pour vous raviser, après, c'est perdu. Si votre téléphone est resté allumé et que vous avez barbouillé votre futur chef d'oeuvre littéraire de éefzz pzrfz erfàé"ezfsd avec le clavier virtuel, tant pis pour vous.

Bref, une nouvelle solution était rapidement à envisager. J'ai eu quelques idées, qui feront l'objet d'un prochain journal lorsqu'elles seront un peu mieux ordonnées, mais pour 90% de ce que fait Keep, des solutions sont possibles, et ainsi j'utilise mon système au quotidien avec une assez bonne satisfaction :)

Quelles sont éventuellement les vôtres, histoire que l'on compare ?

  • # ownCloud

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    bon là je deviens intégriste à force, à en rappeler certains (1), mais ownCloud est un service que l'on peut autant auto-héberger que payer (voire, profiter d'un hébergeur gratuit).
    Et plusieurs logiciels sont compatibles avec ça (1).

    (1) je ne donnerai pas de nom! enfin pas gratuitement

    • [^] # Re: ownCloud

      Posté par . Évalué à 10.

      Effectivement, ownCloud est une bonne brique de base. Le problème, ce sont les clients au-dessus : le client Android est ridicule (très limité et ne fonctionne pas).
      Ce que tout le monde souhaiterait : remplacer entièrement un backend Google pour son agenda, ses mails, ses sauvegardes, sa musique, ses adresses sur ownCloud. OwnCloud permet tout ça. Mais trouver des clients viables pour Android, c'est le parcours du combattant !
      Donc, je pense que le développement de ownCloud a atteint un palier : la moteur est prêt, il ne reste qu'à concevoir ce qui va autour.

      • [^] # Re: ownCloud

        Posté par . Évalué à 7.

        Le(s) client(s) existent. Ils ne se parlent pas beaucoup en revanche, et ne sont pas tous libres :

        • pour les fichiers, le client Android par défaut marche assez bien. Sur mon ancien téléphone, j'avais du passer par la version payante du Play Store, la version de F-Droid ne marchait pas. Maintenant, les deux marchent, je ne sais pas pourquoi.
        • pour les agendas/contacts, les (non-libres) CalDAV-Sync et CardDAV-Sync marchent très bien. Rien à redire.
        • pour juste les agendas, je n'ai pas testé, mais il y a un connecteur libre : https://github.com/gggard/AndroidCaldavSyncAdapater (limité, apparemment)
        • pour les tâches, il y a un truc gratuit (libre?) fourni par le même que *DAV-Sync, et ça fonctionne assez bien aussi.
        • pour les bookmarks, j'ai ça qui marche assez bien, mais qui est encore jeune : https://play.google.com/store/apps/details?id=cz.nethar.owncloudbookmarks&hl=fr
        • pour les flux RSS, il y a ça, mais je n'ai pas réussi à le faire marcher du coup je garde mon TinyTiny : https://github.com/owncloud/News-Android-App

        Le souci majeur de tout cela, hors non-liberté des *DAV-Sync et jeunesse de certains autres, c'est que chacune de ces applications demande à définir un compte sur le téléphone. Donc mot de passe et URL du serveur à retaper à chaque fois. C'est chiant. Si quelqu'un trouvait une astuce pour centraliser l'authentification d'Owncloud dans un seul compte (et en permettant ensuite aux applications qui le souhaitent de négocier avec l'appli qui gère ce compte), ce serait classe.

        • [^] # Re: ownCloud

          Posté par . Évalué à 2.

          pour les tâches, il y a un truc gratuit (libre?) fourni par le même que *DAV-Sync, et ça fonctionne assez bien aussi.

          J'utilise Taskwarrior, libre, peu connu et pourtant un must-have (comme ils disent).
          C'est avant tout une application console riche et un serveur sous linux mais il dispose d'une app android qui progresse assez bien et est plutôt jolie.

        • [^] # Re: ownCloud

          Posté par . Évalué à 0.

          Pour les news, je confirme, ça marche du tonnerre !!

        • [^] # Re: ownCloud

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          avec beaucoup de fichiers, le client android est une catastrophe, pour ce que j'en ai testé : non seulement il ne synchronise pas l'ensemble des fichiers sur l'appareil (on pourrait souhaiter l'avoir, si on a de la place par exemple), mais il synchronise seulement les références des noms de fichiers.

          Et quand on le démarre et qu'on veut naviguer dans l'arborescence, au lieu de faire comme font les autres clients webdav, c'est à dire d'explorer au fur et à mesure, non il va débuter sa synchronisation complète du référencement de tous les nom de fichiers, et si on veut absolument naviguer dans un sous dossier et que c'est pas fini de synchroniser (au bout d'1/2 heure), on ne voit pas les fichiers ajoutés en temps réel.

          Du coup j'utilise ES file explorer pour naviguer en webdav sur mon serveur owncloud, ça fonctionne très bien, c'est pas libre, c'est gratuit (visiblement sans pub), et ça nécessite une connexion internet permanente.

          Pour les autres points, je n'ai pas encore testé, les agendas et contacts ça m'intéresse bien, par contre j'avais essayé il y a quelques mois un connecteur owncloud / thunderbird, et c'était très lent et ça prenait trop de CPU sur mon ordinateur donc je n'avais pas trop cherché plus loin, restant encore sur les serveurs google.

          Par contre pas encore de système de notes + liste de courses sur owncloud. Les tâches ça pourrait presque le faire, mais c'est pas très souple, et juste pour lister des carottes et des patates, créer une tâche pour chaque article c'est un peu fastidieux.

          D'autre part, pour ma solution qui utilise des fichiers textes que l'on synchronise par webdav, avec owncloud j'ai eu quelques problème de non-détections de la modification de fichiers, si on le fait depuis une interface web extérieure à celle d'owncloud, je n'ai pas réussi à savoir pourquoi (j'y reviendrai dans un autre journal).

          Mais à part ces quelques points, j'ai une bonne espérance dans la capacité d'owncloud à devenir un logiciel incontournable d'ici quelques temps, bref, à suivre…

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: ownCloud

            Posté par . Évalué à 2.

            si on n'a besoin que des contacts et calendriers, y'a aussi baikal.
            du coté android, il suffit d'installer carddav sync free et caldav sync free, et ca marche.

            faut aussi noter que la version gratuite de caldav sync synchronise uniquement dans le sens serveur -> android.

            • [^] # Re: ownCloud

              Posté par . Évalué à 2.

              En même temps, Caldav Sync Free n'est PAS la version gratuite de CalDAV-Sync. C'est un soft à part, libre me semble-t-il (ça semble correspondre à ça : https://github.com/gggard/AndroidCaldavSyncAdapater). CardDAV-Sync a une version gratuite, mais pas son pendant CalDAV. Lequel gère très bien la synchro dans les deux sens.

              • [^] # Re: ownCloud

                Posté par . Évalué à 2.

                les 2 versions de caldav sync sont du même éditeur/développeur. ca ne me parait pas non délirant d'avoir une version gratuite avec moins de fonctionnalités que la version payante, pourquoi pas.
                en plus, ca m'arrange, ca m'a permis de commencer à jouer avec du caldav+carddav avant de pouvoir me décider pour une utilisation à petite échelle ( 2-5 utilisateurs) qui se fera vraisemblablement avec les versions payantes de ces softs.

                • [^] # Re: ownCloud

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pas la version free de CalDAV sync que tu donnes, non. Prends le temps de regarder tes liens.

                  Tu as d'un côté Marten Gajda (j'espère ne pas écorcher son nom) de dmfs.org qui a produit (entre autres) :

                  • CardDAV-Sync, en deux versions (une gratuite et une payante)
                  • CalDAV-Sync, juste en version payante
                  • Contact Editor Pro (qui remplace l'appli de contacts de Google en permettant d'utiliser à fond les champs synchronisés par CardDAV-Sync, payant)
                  • Tasks, qui permet d'utiliser les tâches synchronisées par CalDAV-Sync. Lui est gratuit et libre.

                  Ses packages sur le Play Store ont le préfixe org.dmfs.*

                  De l'autre côté, il y a Caldav Sync Free Beta, qui a l'air libre mais qui est très en dessous en termes de fonctionnalités. Je suppose que le mec a voulu palier l'absence de version "free" pour CalDAV-Sync, mais il y a encore du boulot. Et c'est un peu limite de choisir un nom d'application aussi proche, c'est trompeur (mais pas au point de me soutenir que j'ai tort sans vérifier, non plus).

                  Ses packages à lui ont le préfixe org.gege.*

                  Sinon tu peux aussi vérifier sur la page du premier développeur qu'il n'y a pas de version Free de CalDAV-Sync : https://play.google.com/store/apps/developer?id=Marten+Gajda

                  Ou que le second développeur n'a rien commis d'autre que Caldav Sync Free Beta : https://play.google.com/store/apps/developer?id=gege
                  Bref, tu maintiens?

                  • [^] # Re: ownCloud

                    Posté par . Évalué à 2.

                    je nie en bloc! :)
                    avec leurs noms proches et les différentes tabs ouvertes, me suis mélangé les pinceaux.

    • [^] # Re: ownCloud

      Posté par . Évalué à 8.

      un outil avec des problèmes de licences, une intégration LDAP non fonctionnelle et un chan de support IRC niveau maternelle …
      Ce n'est pas une alternative pour moi

      • [^] # Re: ownCloud

        Posté par . Évalué à 1.

        Il te manque quoi dans l'intégration LDAP?

        • [^] # Re: ownCloud

          Posté par . Évalué à 2.

          Qu'elle fonctionne … sur les dernières versions, rien ne marche chez moi et les groupes n'ont jamais été géré correctement

          • [^] # Re: ownCloud

            Posté par . Évalué à 3.

            Si "rien ne marche", ce n'est pas étonnant que les groupes ne soient pas "géré[s] correctement", si?

            En d'autres termes, peux-tu détailler "rien ne marche"?

            • [^] # Re: ownCloud

              Posté par . Évalué à 3.

              Groupes LDAP standards non gérés (groupes dynamiques)
              Erreur systématique de connexion au LDAP pour les versions > 5.0.3

              Pour un logiciel qui se veut professionnel, c'est clairement une catastrophe

              • [^] # Re: ownCloud

                Posté par . Évalué à 1.

                Groupes LDAP standards non gérés (groupes dynamiques)

                Même avec ce que proposent les onglets "Advanced" et "Expert" de la conf' LDAP? C'est une vraie question, je n'utilise pas les groupes LDAP dans ce contexte.

                Erreur systématique de connexion au LDAP pour les versions > 5.0.3

                Chez moi ça marche (bien), comme dirait l'autre, sur une version 5.0.10. Certaines mises à jour ont eu tendance à casser (temporairement) la conf' LDAP, et à demander de la refaire. Ce n'est pas arrivé depuis un bout de temps (genre limite depuis la 5, mais je n'ai pas testé toutes les versions intermédiaires).

  • # Google Keep is good enough.... but great just isn't good enough :-D

    Posté par . Évalué à -4.

    Sujet intéressant, dommage que je sois dans le filtre anti-spam de linuxfr, je pense que j'aurais pas mal de choses à dire.

    Je vais essayer de le dire rapidement ici en attendant mieux plus tard.

    Keep c'est simplement un service de prise de notes et de listes, mais cela fonctionne plutôt bien en hors-ligne.

    Oui c’est bien d’avoir un truc qui fonctionne dans les cas simples.

    Mais ce dont on a réellement besoin en réalité, c’est d’un outil qui a compris qu’il faut rendre facile les choses simples et possible les choses compliquées

    Keep c'est surtout une interface réellement sexy

    Bonne nouvelle, mais il faut 42 fois mieux être utile tout le temps que sexy.

    Unix is Sexy

    bien pensée, simple et sobre, qui donne quand même assez envie de travailler avec

    pour les choses simples uniquement…
    donc Keep ne sert à rien puisque le jour viendra où tu auras des besoins plus compliqués et tu passeras à autre chose que Keep.

    Mais Google Keep est-il vraiment la bonne solution ?
    Si la société google a ma liste de courses, et en avant-première mon super scénario pour un prochain jeu pas encore développé, est-ce que que ça pose un problème de confidentialité ?

    Euh, tu sais, Google est devenu tellement grand qu’il se focalise maintenant sur les services qui ont le potentiel d’avoir des centaines de millions d’utilisateurs. C’est cela la raison profonde qui fait qu’ils ont fermé d’aussi beaux services que Google Reader.

    Alors je sais pas si ton prochain jeu pas encore développé a ce potentiel là.
    - s’il ne l’a pas, aucun danger
    - s’il l’a super, mais je ne crois pas que les algorithmes de Google soient encore suffisaments au point pour le détecter. Je crois que tu courres plutôt le risque de te voir des business angels de chez Google venir chez toi dans 6 mois parce que les données publiques sur ton outil ayant énormément de potentiel les ont convaincus que ce serait bien pour eux de te rajouter à la cette liste http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_mergers_and_acquisitions_by_Google

    De plus même en ayant « rien à cacher » (spip)

    Pas la peine d’être aussi pudique.

    C’est clairement un problème énorme que Google ait des clients dans le monde entier mais des locaux aux Etats-Unis.

    Et que donc l’essentiel des clients de Google se trouve à leur corps défendants soumis à des lois scélérates telles que http://en.wikipedia.org/wiki/Usa_patriot_act

    Après Patriot Act, c’est pas que Google on est d’accord ? Certains comme Julien Assange disent qu’ils collaborent plus que ce qui est strictement nécessaire. Eux font du lobbying pour qu’au moins les crasses que la loi américaine exige d’eux soit documentée publiquement. Je suis pour l’instant incapable de déméler le vrai du faux dans cette affaire. Les arguments d’Assange ont l’air valable. Mais sous-jacent à la pétition de Google, je retrouve l’idée pertinente exprimé par Susan George à l’époque de l’Accord Multilatéral sur l’investissement « l’AMI (ou PRISM) est comme Dracula : il meurt à être exposé en plein jour ».

    En tout cas, ce qui est évident, c’est que Patriot Act, ça concerne toutes les sociétés basées aux USA. Et même davantage puisque la NSA ne se gêne pas pour profiter du désordre politique mondial (inexistance de l’union européenne et des nations unies) pour espionner le reste du monde également.

    En tout cas, effectivement le libre a une carte à jouer du coup :-D

    Pourtant des protocoles existent pour faciliter l'interfaçage avec un blog, un wiki, un espace de stockage quelconque : xml-rpc notamment, webdav, etc.

    Mmmh, comme beaucoup de gens, tu mets la charrue avant les boeufs.

    Tu gagnerais énormément à mieux cerner les besoins que de proposer des solutions :-)

    Focus on the user and all else will follow.

    Plus sérieusement, il manque un gros truc à Keep, c'est un historique. Une possibilité de revenir en arrière. Peut-être que cette possibilité n'est ouverte qu'à la NSA ? En tout cas, si dans l'interface web vous effacez par mégarde une note, vous avez 15 secondes pour vous raviser, après, c'est perdu. Si votre téléphone est resté allumé et que vous avez barbouillé votre futur chef d'oeuvre littéraire de éefzz pzrfz erfàé"ezfsd avec le clavier virtuel, tant pis pour vous.
    Bref, une nouvelle solution était rapidement à envisager. J'ai eu quelques idées, qui feront l'objet d'un prochain journal lorsqu'elles seront un peu mieux ordonnées, mais pour 90% de ce que fait Keep, des solutions sont possibles, et ainsi j'utilise mon système au quotidien avec une assez bonne satisfaction :)
    Quelles sont éventuellement les vôtres, histoire que l'on compare ?

    Alors moi je veux bien donner des indications sur ce que j’utilise et la vision que j’en tire. J’espère qu’on ne m’assassinera pas en disant que ce que tu proposes n’est pas libre (tm)

    Ce qui sera parfaitement exact. Car personellement, en matière d’idées je mange à tous les rateliers du moment que je puisse en tirer une réelle inspiration. Ensuite on peux copier sans vergogne les meilleures idées dans un projet libre. Mais si on s’interdit par principe de voir ce qui se fait dans le non-libre d’intelligent, on prive le libre de leurs idées….

    • tout en markdown parce que markdown c’est une révolution. Complétement méconnue y compris de ceux qui la connaissent mais c’est une révolution. Il va falloir que je m’en explique dans une prochaine dépêche. En attendant, vous pouvez faire une recherche google…. euh duckduckgo sur des trucs comme ByWord, WriteBox ou Draft pour Android.
    • faire une solution basée sur git. Parce qu’en lançant git, Linus Torvalds a IMHO changé la planète informatique et donc la planète tout couurt (« IT matters ») une deuxième fois. Là aussi il faudra que je m’en explique. Mais par exemple, ton histoire d’historique tu y auras le droit gratuitement avec git ;-)
    • pour la prise de notes qui sont en fait des tâches, il est indispensable d’utiliser Trello. J’ai bien dit Trello et pas une TODO-list médiocre :

    Have you ever noticed that a huge percentage of Lifehacker-like productivity porn site content is a breathless description of the details of Yet Another To-Do Application? There are dozens upon dozens of the things to choose from, on any platform you can name. At this point it's getting a little ridiculous; per Lifehacker's Law, you'd need a to-do app just to keep track of all the freaking to-do apps.
    TODON’T - Jeff Atwood

    • ensuite il y a les notes que faute de mieux j’appelerais les snippets. Là j’ai une idée assez précise de ce qu’il faudrait faire. Très inspirée en gros de la fabuleuse application macosx (vade retro satanas je sais - n’empêche que je suis prêt à parier que bon nombre d’entre vous rêvent depuis logntemps d’un truc comme Dash.app) Dash.app et plus précisément de son snippet manager
    • pour les ébauches d’articles, billets de blog, … ce qui est encore autre chose, un fichier markdown pur avec les méta-données frontmatter de jekyll fait exactement ce dont on a besoin. Ensuite on publie ça avec Jekyll, le truc qui permet à GitHub de faire les pages github. Ce qui en soi est déjà pas mal, mais jekyll est encore mieux que ça.
    • enfin comme malheureusement les données seront réparties dans « des clouds » différents (on ne le dit rarement, mais il n’y a pas qu’un seul cloud mais plein de clouds, ce qui pose un énorme problème), il nous faudra utiliser le fabuleux service http://mover.io/ pour mettre nos données où on veut
    • last but not least il faudra rappeler aux lecteurs que cette technologie appelée « papier » est très loin d’êter obsolète bien qu’elle remonte à la nuit des temps (historiques). Et que ça vaut vraiment le coup d’acheter par exemple un Rhodia Exabook Cahier d'organisation A5 avec reliure intégrale 5 x 5 160 pages

    J’ai du oublier des choses importantes, mais je suis fatigué donc je retourne dormir.

    PS : pour ceux qui n'auraient pas compris la subtilité de mon titre modeste et génial, je les renvoie au manifeste Ten Things de Google

    • [^] # Re: Google Keep is good enough.... but great just isn't good enough :-D

      Posté par . Évalué à 10.

      Mais ce dont on a réellement besoin en réalité, c’est d’un outil qui a compris qu’il faut rendre facile les choses simples et possible les choses compliquées

      Quelle est cette manie de croire que tu sais mieux que l'auteur du journal ce que lui il veut ?

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

        Posté par . Évalué à -2.

        En réalité, ce que je voulais dire, c'est au contraire qu'il devait se demander vraiment bien quel étaient ses réels besoins.

        Ce que j'appelle "mettre la charue avant les boeufs", c'est de se dire en gros "xml-rpc et webdav sont la réponse" avant de se demander au juste quelle était la question.
        Après, en me relisant, je m'aperçois que mon message rapidement rédigé donne l'impression que j'ai fait exactement même chose (markdown est la réponse mais quelle est la question ?)

        Néanmoins tu soulèves un point très intéressant

        Quelle est cette manie de croire que tu sais mieux que l'auteur du journal ce que lui il veut ?

        C'est assez simple en fait :

        • il se trouve que je me suis intéressé au même problème que lui, mais un peu avant lui
        • j'ai essayé pas mal de trucs qui n'ont pas marché
        • j'ai essayé de tirer des leçons de mes erreurs et trouvé, en m'inspirant de gens plus intelligents que moi, des principes plus simples mais qui marchent nettement mieux
        • comme j'ai vu qu'il avait l'intuition (tout à fait correcte à mon avis) que des solutions sont possibles et qu'il demandait si nous lecteurs en avions d'autres éventuellement, j'ai essayé de faire un résumé rapide de ce que j'avais compris

        Après il y a une question à la fois simple et compliqué : l'expérience des uns peut-elle servir aux autres ?

        • on est tenté de se dire NON tant on voit que la majeure partie des humains fait encore et encore les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs, bien que certain d'entre eux aient expliqué brillament comment éviter de tomber dans ce piège
        • on peut se dire que c'est logique finalement vu que nous sommes tous différents, et que donc aucune solution clé en main ne fonctionnera jamais pour tout le monde
        • néanmoins nous sommes largement plus similaires que différents, et si on oublie les détails de l'implémentation propre à chacun, il y a des principes évidents et intemporels qui peuvent servir à tous (style: connais toi toi-même, aime ton prochain comme toi même, ose penser, aide toi le ciel t'aidera, keep it simple stupid, software is like sex it's better when it's free, Simple things should be simple, complex things should be possible., …)

        Quand j'étais jeune, ma grande soeur s'amusait à m'agacer en me répétant que "L'expérience, c'est comme une brosse à dents, après vous, personne ne s'en sert !"

        La vie s'est chargé de me montrer qu'elle avait raison la plupart du temps. Mais pas tout le temps, donc je persiste de temps quand je vois une opportunité.

        • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

          Posté par . Évalué à 8.

          j'ai essayé de tirer des leçons de mes erreurs et trouvé, en m'inspirant de gens plus intelligents que moi, des principes plus simples mais qui marchent nettement mieux

          Simple ?

          • markdown
          • git
          • trello
          • Dash.app
          • un bout de jekyll (pourquoi pas pandoc qui se marie mieux avec git (gitit) ?)
          • mover.io
          • du papier

          Tu parle de technologies existantes, mais tu ne parle pas de leur intégration et encore moins de leurs utilisabilités sur smartphone (puisque c'est l'un des gros points du journal). Au final ce dont tu parle on ne sait même pas si ça existe où s'il faut se coder Dash.app et un bout de code pour s'interfacer à mover.io ?

          Et au final, tu n'a rien pour parler de l'un des principaux points du journal : avoir une interface sexy (un truc qui donne envie d'être utilisé quoi).

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

            Posté par . Évalué à -5.

            Simples dans le sens "minimalistes"

            Je suis en train de lancer un site pour expliquer pourquoi markdown, donc je préfère rester dans le teasing le plus éculé ;-)

            Pandoc et gitit je ne connais pas mais je vais tester.

            L'intégration est bien sûr un problème important. Mover.io permet de contourner pas mal de stupidités, mais le mieux serait de ne pas à avoir recours à ses services.
            Au final effectivement, le projet libre qui intégrera tout cela reste à construire, mais il me semblait que c'était dans ses ambitions de faire cela.
            Car on peut faire en libre nettement mieux que ce qui existe déjà, ça j'en suis persuadé.

          • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

            Posté par . Évalué à -3.

            un bout de jekyll (pourquoi pas pandoc qui se marie mieux avec git (gitit) ?)

            bon je viens de voir http://johnmacfarlane.net/pandoc/
            et c'est effectivement très impressionant
            mais en fait beaucoup trop justement

            If you need to convert files from one markup format into another, pandoc is your *swiss-army knife.** *

            Pandoc

            Et bien je pense que la plupart des gens ont besoin non pas d'un couteau suisse à 123 lames inutilisables mais d'un laguiole extrêmement tranchant qui fait qu'une seule chose (convertir du markdown en tous les autres formats) mais qui le fait extrêment bien

            Keep It Simple Stupid

            En gros, il faudrait forker Pandoc, le simplifier et sur cette base, l'améliorer.

        • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tu t'es pris des notes assez mauvaises de façon un peu injuste, parce que même si je ne suis pas d'accord avec toi et que c'est un peu confus, il y a de bonnes idées.

          Au sujet de Markdown, je n'aime vraiment pas cette syntaxe, et encore plus l'engouement qu'elle suscite. Néanmoins de très bons outils sont développés pour, ce qui oblige à les adapter à autre chose, mais c'est mieux que rien.

          J'apprécie en revanche l'idée d'un langage de balisage léger, et de stocker la plupart des données au format texte et de s'y tenir.

          Ce que j'appelle "mettre la charue avant les boeufs", c'est de se dire en gros "xml-rpc et webdav sont la réponse" avant de se demander au juste quelle était la question.

          et pourtant la question est simple : comment s'interfacer avec un site web, un moteur de blog ou de wiki depuis un périphérique mobile. Taper du texte dans un formulaire web c'est un peu la misère, entre la petite taille d'écran et la taille du formulaire. Xml-rpc est une bonne solution, à condition que ça fonctionne. Je n'ai rien trouvé pour par exemple pmwiki que j'utilise, car le module http://www.pmwiki.org/wiki/Cookbook/XMLRPC n'a pas eu d'adaptation pour android. En revanche le client android pour wordpress fonctionne bien.

          il se trouve que je me suis intéressé au même problème que lui, mais un peu avant lui

          Possible. Ça fait en tout cas environ 7 ans que j'utilise le format txt2tags, et 5 ans que j'y contribue régulièrement, alors la question de la publication sur papier ou internet dans ce type de syntaxe légère, je l'ai retournée pas mal de fois dans ma tête depuis le temps.

          En tout cas je ne regrette pas un instant ce choix, puisque j'ai toujours pu récupérer mes formatages pour les passer d'un système à un autre au cours du temps (wiki, impression papier, moteur de blog, site statique, site dynamique), en utilisant toujours la même base au format texte.

          « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            txt2tags, ça a tout simplement l'air génial ce truc! Vous pensez que ça serais bien sur Linuxfr? Parce que le Markdown a certaines limitations (ici on ne peut pas mettre en gras à l'intérieur d'un mot et les ^ ne passent pas) et j'ai l'impression que txt2tags résout ces problèmes.

            Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

            • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Les « ^^ » passent très bien ! \^\^

              Pour les mots avec un intérieur gras, je connais pas de parade, par contre. En utilisant le caractère unicode « U+2060 (word joiner) », ça pourrait passer, mais le markdown de LinuxFR ne reconnaît pas ce caractère comme un espace. Ou juste en échappant un espace, « in\ \ rieur », comme en reStructuredText… Dans tout les cas, ça ne marche pas pour le moment.

              • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je sais pour ^^, je suis un des premiers à le dire m'enfin c'est pas du tout intuitif…

                Pour la limitation du milieu de mot, j'avais pensé à utiliser une espace fine que l'on peut trouver dans l'aide mais ça ne fonctionne pas.

                Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

            • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              txt2tags, ça a tout simplement l'air génial ce truc! Vous pensez que ça serais bien sur Linuxfr?

              À qui le dis-tu…
              C'est dommage parce que pendant un moment linuxfr hésitait entre les 2 syntaxes, et finalement c'est markdown qui a été plébicité (peut-être aussi parce qu'il existait un convertisseur ruby déjà prêt pour mettre sur le site)

              Parce que le Markdown a certaines limitations

              oui, c'est rien de le dire.

              ici on ne peut pas mettre en gras à l'intérieur d'un mot

              Ce n'est pas si étonnant que markdown ait des limitations à cause de ça car en encourageant à utiliser du marquage avec des symboles simples et non pas double (juste une *), ça risque de provoquer des effets de bords à de nombreux endroits.

              Tu peux tester en txt2tags : http://wiki.txt2tags.org/demos/lionwiki-t2t/index.php?page=sandbox

              « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

              • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Parce que le Markdown a certaines limitations

                oui, c'est rien de le dire.

                Les deux grosses limitations de t2t (la dernière fois que j'ai regardé), c'est le fait que le marquage se fait ligne à ligne (on ne peut pas avec du gras sur plus d'une ligne) et le fait qu'il n'existe qu'une ou deux implémentations et pas sous forme embarquable dans une bibliothèque.

                Sinon je préfère largement sa syntaxe.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  le marquage se fait ligne à ligne (on ne peut pas avec du gras sur plus d'une ligne)

                  Il y a possibilité de créer ces règles si on souhaite pouvoir faire ça sur plusieurs lignes (et ça supporte le saut de ligne, contrairement à markdown ça fonctionnera sur plusieurs paragraphes) :

                  J'utilise ainsi { ** } pour débuter une zone de gras, et {/** } pour la clore.

                  %!preproc: '\{ \*\* \}'   'CONVERTboldBEGIN'
                  %!preproc: '\{\/\*\* \}'  'CONVERTboldEND'
                  
                  %!postproc(xhtml): 'CONVERTboldBEGIN'    '<div class="bold"><b>'
                  %!postproc(xhtml): 'CONVERTboldEND'      '</b></div>'
                  

                  On peut même le rajouter pour avoir la même chose en LaTeX :

                  %!postproc(tex): 'CONVERTboldBEGIN'    '\\begin{bfseries}'
                  %!postproc(tex): 'CONVERTboldEND'      '\\end{bfseries}'
                  

                  Si on veut quelques chose de plus direct, avec

                  %!preproc: '\/\*\*'  'CONVERTboldEND'
                  %!preproc: '\*\*'   'CONVERTboldBEGIN'
                  

                  ça permettra de faire la même chose avec ** et /**

                  il n'existe qu'une ou deux implémentations et pas sous forme embarquable dans une bibliothèque.

                  txt2tags-php permet de s'intégrer dans n'importe quoi en php (j'ai pu le rajouter sans trop de problème dans dokuwiki, wordpress, dotclear, drupal…)

                  Pour la version python, j'imagine que ça doit être possible également, vu que c'est ce qu'utilise rednotebook qui importe la classe python txt2tags.

                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

          • [^] # Re: Peut-on apprendre quelque-chose des erreurs des autres ?

            Posté par . Évalué à -2.

            Tu t'es pris des notes assez mauvaises de façon un peu injuste, parce que même si je ne suis pas d'accord avec toi et que c'est un peu confus, il y a de bonnes idées.

            Hello, non, je ne me suis pas pris des mauvaises notes, c'est juste que je suis dans le filtre anti-spam de linuxfr

            donc j'ai des mauvaises notes par défaut dont il est en pratique illusoire d'espérer décoller pour l'instant :-)

            Ce que j'appelle "mettre la charue avant les boeufs", c'est de se dire en gros "xml-rpc et webdav sont la réponse" avant de se demander au juste quelle était la question.

            et pourtant la question est simple : comment s'interfacer avec un site web, un moteur de blog ou de wiki depuis un périphérique mobile. Taper du texte dans un formulaire web c'est un peu la misère, entre la petite taille d'écran et la taille du formulaire. Xml-rpc est une bonne solution, à condition que ça fonctionne. Je n'ai rien trouvé pour par exemple pmwiki que j'utilise, car le module http://www.pmwiki.org/wiki/Cookbook/XMLRPC n'a pas eu d'adaptation pour android. En revanche le client android pour wordpress fonctionne bien.

            alors écoute, je suis allé voir l'article XML-RPC sur Wikipedia.

            Et je pense franchement que c'est nul.

            Pour une raison simple, c'est que c'est trop compliqué pour les besoins simples qu'on lui demande.

            Can't understand it ? Don't worry !—Joel On Software

            il se trouve que je me suis intéressé au même problème que lui, mais un peu avant lui

            Possible. Ça fait en tout cas environ 7 ans que j'utilise le format txt2tags, et 5 ans que j'y contribue régulièrement, alors la question de la publication sur papier ou internet dans ce type de syntaxe légère, je l'ai retournée pas mal de fois dans ma tête depuis le temps.

            Ok, pas de problème, ça fait donc autant de temps que moi voire un peu plus.

            Par contre j'aimerais bien savoir ce que tu n'aimes pas dans markdown, mais j'ouvre un nouveau commentaire pour cela.

          • [^] # Quels défauts précisément vois-tu à Markdown ?

            Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 20/09/13 à 10:10.

            Au sujet de Markdown, je n'aime vraiment pas cette syntaxe, et encore plus l'engouement qu'elle suscite. Néanmoins de très bons outils sont développés pour, ce qui oblige à les adapter à autre chose, mais c'est mieux que rien.

            Ça fait en tout cas environ 7 ans que j'utilise le format txt2tags, et 5 ans que j'y contribue régulièrement, alors la question de la publication sur papier ou internet dans ce type de syntaxe légère, je l'ai retournée pas mal de fois dans ma tête depuis le temps.

            En tout cas je ne regrette pas un instant ce choix, puisque j'ai toujours pu récupérer mes formatages pour les passer d'un système à un autre au cours du temps (wiki, impression papier, moteur de blog, site statique, site dynamique), en utilisant toujours la même base au format texte.

            J'apprécie en revanche l'idée d'un langage de balisage léger, et de stocker la plupart des données au format texte et de s'y tenir.

            Hello,

            étant donné que je m'apprête à ouvrir un site pour faire la propagande de markdown, je trouverai ça très intéressant, vu que tu t'intéresses de près à un truc très similaire, si tu pouvais m'expliquer précisément ce que tu n'aimes pas dans Markdown.

            En distinguant bien :

            • les défauts de la syntaxe elle-même
            • les défauts des outils basés sur la syntaxe.
            • les défauts dans la pédagogie de markdown (ça c'est le point que je vais essayer d'améliorer)

              Jean-Michel

            • [^] # Re: Quels défauts précisément vois-tu à Markdown ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              La syntaxe a des exceptions, ici pour afficher ^^ il faut écrire \^\^, la mise en forme en milieu de mot qui est fonction des implantations et des options (soit c'est impossible, soit to_awesome_str() ne produit pas le résultat escompté).

              • Peu d'exceptions mais chiantes
              • Norme pas forcément claire donc implantations qui divergent (voire même fork, cf. Markdown Github)
              • Ne produit que du HTML

              Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

              • [^] # Re: Quels défauts précisément vois-tu à Markdown ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Ne produit que du HTML

                Ça c'est l'un des outils. pandoc utilise md pour produire un peu n'importe quoi.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Quels défauts précisément vois-tu à Markdown ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  J'ai utilisé un raccourci: la majorité des implantations produisent du HTML, je savais que Pandoc permettaient la conversion vers autant de formats.

                  Rust utilise Pandoc pour la documentation et les développeurs réfléchissent sérieusement à passer à autre chose.

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Quels défauts précisément vois-tu à Markdown ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Pour les défauts que je vois dans markdown :

                  • syntaxe peu logique : une fois c'est 1 *, une fois 2 * (oui je sais c'est censé représenter le niveau d'emphase, parce que dire "gras" ou "italique" c'est syntaxiquement mal selon certains)

                  • le soulignement pour les titres, c'est la misère à parser. En plus ça propose des alternatives (avec les #), pas toujours supportées dans toutes les implémentations.

                  • pas de commentaires dans la source

                  • pas de texte barré (dans la version originale, linuxfr propose ~ je crois)

                  • pas de soulignement.

                  • pour les (trop nombreuses) possibilités d'expression manquantes, ça passe en balise html

                  • pas de sous-liste (dans la version originale, par contre wikipedia indique que c'est possible, sans doute dans un des fork existant)

                  • pas de tables

                  • pas de syntaxe additionnelle sans hacker ou forker le code d'origine

                  • beaucoup d'implémentations incompatibles et bidouillées (multimarkdown, markdown extra, github flavored markdown, linuxfr markdown)

                  • plus de développement actif (à part pour les fork)

                  On a vraiment l'impression que ça a été conçu sur le coin d'une table puis laissé en plan depuis 2005, j'ai du mal à comprendre l'engouement que ça provoque, on voit ça partout sur les sites de développement hype comme github ou stackoverflow. Quel éditeur de texte pour mac os x n'a pas son rendu markdown ?

                  « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

  • # Schoses

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ça ne coûte rien d'aller regarder cette petite application web, simplissime : Schoses.
    Les sources sur Github.
    Et un tout petit texte de l'auteur, lors de la mise à disposition sur le Marketplace de Firefox OS

    Une citation :

    À noter enfin qu’elle peut se mettre totalement en cache, pour pouvoir être complètement utilisable sans connexion internet.

    • [^] # Re: Schoses

      Posté par . Évalué à 3.

      Ça marche hors ligne mais est-ce que je peux accéder à mes notes entre plusieurs machines ?

      • [^] # Re: Schoses

        Posté par . Évalué à 3.

        Je n'ai pas l'impression, mais ça serait un boulot pour remoteStorage (si ça existe encore). Pour mémoire, ça se voulait capable de remplacer sans effort (genre s/local/remote/, pour ainsi dire) localStorage par un stockage déporté. Les premières version d'Owncloud essayaient beaucoup de mettre en avant cette compatibilité, mais ça a disparu des radars. Je vais voir si c'est encore d'actualité…

  • # difference avec une gestion de taches ?

    Posté par . Évalué à 2.

    avec owncloud tu as la gestion de taches
    sous android tu as des gestionnaires de taches qui peuvent se synchroniser avec un serveur.

    une note, ca pourrait etre une simple tache sans date de peremption.
    tu as alors un ecosysteme libre.

  • # Simplenote

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 17/09/13 à 08:09.

    Salut,

    L'application Simplenote est sortie récemment (Android, iOS et Kindle):
    1. Interface sexy
    2. Pas de synchronisation / inscription obligatoire
    3. Basée sur Simperium pour la synchro, qui est libre
    4. Versionnement des notes pour revenir en arrière si besoin
    5. Support des tags
    6. Sûrement d'autres !

    Et pour les conditions d'utilisation, c'est assez concis: Terms of Service

    Voilou, à approfondir de ton côté !

    • [^] # Re: Simplenote

      Posté par . Évalué à 5.

      Je n'ai pas bien vu l'info comme quoi Simperium était libre. Il paraît que c'est prévu, ce qui n'est déjà pas si mal, mais ne vendons pas l'ours :

      Can I host my own Simperium service?

      You can mirror all your data to your own backend, but it's not yet possible to host Simperium yourself. We're open sourcing our client libraries, protocol, and a reference service implementation that will allow you to host your own service in the future.

      • [^] # Re: Simplenote

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement, ce n'est pas libre.
        Au temps pour moi, voici le lien vers la licence: Licence Simperium

        Les sources sont disponibles cependant, c'est déjà ça !

        • [^] # Re: Simplenote

          Posté par . Évalué à 5.

          Les sources du client Android, seulement. La partie intéressante (i.e. le serveur) n'est pas libre du tout, ni publiée, ni rien.

  • # « le libre », c'est qui ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Tu parles du libre qui aurait loupé le coche. Mais le libre, c'est nous tous, c'est toi.

    Si le truc que tu cherches n'existent pas, c'est probablement que personne n'a été assez intéressé pour le développer… Est-tu assez motivé pour le faire, ou payer suffisamment pour que quelqu'un le fasse ? Là est toute la question.

  • # git-annex

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il existe aussi git-annex qui n'est pas tout à fait la même chose mais dont les fonctionnalités offrent une solution alternative à "foofle keep".

    Mais bon, en allant plus loin encore, un simple éditeur de texte et un bon client git rendent déjà "foofle keep" obsolète pour le nerd de base. Bon ok, keep ne s'adresse pas forcement à ce public…

  • # Org-mode

    Posté par . Évalué à 3.

    Je me suis mis à org-mode récemment. C'est très puissant, un peu trop même. Je patauge un peu et j'ai l'impression de tuer des mouches au lance-roquette.

    Il y a un client android pas top, MobileOrg mais je réussi à synchroniser entre mes machines.

    C'est un peu lourd mais je n'ai pas vu d'alternative libre plus agréable et fonctionnelle. Donc en attendant, je muscle mes doigts.

  • # Keep c'est bien

    Posté par . Évalué à 4.

    Mais non vraiment le libre peut faire mieux. Il manque le partage des notes, ou encore l'édition collaborative, voire un versionning qui permette de se ramener a un bon vieux répo git, un peu ce que propose sparkleshare.

    En plus, c'est typiquement le genre d'applis qui peuvent être bien sympa a faire en html5, bref l'occasion qu'on peut faire de belles choses dans une techno que tout le monde décrit comme lourde et inutile.

    Ya de bonnes choses dans keep, mais il ne faut simplement constater et regretter que ca n'existe pas en libre, il faut regarder tout ce qu'il manque et se motiver a faire mieux. Et c'est pareil pour les autres bons softs propriétaires.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.