Journal [Humeur] Facebook isn't Evil

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
28
8
déc.
2010
Vous connaissez le web2.0, (je fais une coquille vide et vous travaillez sur le contenu gratuit, ok ?") voici le web3 (il faut l'écrire en binaire web'10) un salon où des mecs se tripotent l'ipad pendant des conférences dont le thème principale est "faire du dollar sur le dos des neunautes (du social mass market comme on dit)".

Bien sûr, les gratinés du marché sont là, Facebook, Twitter, Google, MySpace, TechCrunch ou encore Yahoo et rencontrent la crème du web mondiale (hum hum), et tout ce que la sphère blog compte comme élite. Beaucoup d'américains, mais c'est toujours sympa de venir dans les colonies pour les colloques, donc web'10 se passe à Paris.

Bref, ca se paluche et ca cause biz avec une coupette de Moët & Chandon.

L'intervention de Ethan Beard (directeur du développement de Facebook, un ex de google) est tout de même étonnante par sa franchise et l'ambition démoniaque qui guide Facebook.

Il réaffirme que "Facebook n'est pas le diable" et dans la même présentation il balance de façon décomplexée "Facebook confirme ainsi son ambition de devenir une porte d'entrée centrale du Web et même un Web parallèle où l'internaute trouverait tous les outils dont il a besoin..."

Alors là, j'explose de rire. Facebook bien confirme qu'il est un danger et ainsi sa volonté de servir de portail pour des internautes captifs (rôle aujourd'hui dévolu à Google, la guerre est en cours) dans l'objectif de fournir du cerveau disponible à des entreprises partenaires. (le seul intérêt de Facebook)

Donc, oui, Facebook est le diable et oui, des cohortes de lolcats se jettent dans leurs filets avec le sourire. La démocratisation du web a amené l'ensemble de la population mondiale connecté dans leurs filets (sauf RMS et un autre barbu). Qu'on se rassure, ce sont les mêmes qui sont déjà lobotomisé par TF1 ou par les séries américaines genre « Les femmes d'intérieures désespérées »

Et le logiciel libre dans tout ça ?

Et bien, les outils libres fournissent l'infrastructure technique de ces entreprises là (souvent). Des fois, elles envoient même des patchs (voir beaucoup plus) mais en général, elles profitent de la mutualisation. Bien sur, il n'est question de standard ouvert que lorsqu'on peut piquer le contenu du site voisin et pas question de libérer le code des plateformes ni des données. (j'aimerais bien m'installer une plateforme gmail sur mon serveur )

Bref, le discours du logiciel libre est ringardisé par ce genre d'événement et surtout par l'attitude et les ambitions de ces sociétés. Là ou RMS pense qu'il suffisait de partager la technique pour rendre sa liberté aux utilisateurs. Et bien non, ce n'est pas suffisant pour libérer le gros de la troupe, qui restent des esclaves numériques.

L'éducation des masses semblent impossible, en tout cas très difficile et il est aussi illusoire de croire que Linux va s'imposer sur le desktop que de penser que les utilisateurs vont quitter en masse Facebook ou Twitter.

Le technophile que je suis hésite entre 2 attitudes :

- Les laisser dans leur merde et donc progressivement être isolé dans la vie numérique (les ermites du courrier électronique en text/plain savent de quoi je parle. Les anachorètes jabber avec leur liste de contact vide aussi :) )

- Prendre le bâton de pèlerins et rejoindre la poignet d'illuminés numériques.

Je n'ai pas encore tout à fait choisi.

--
Ce journal est un condensé personnel de http://www.zdnet.fr/actualites/leweb-10-ethan-beard-facebook(...) http://www.amiando.com/leweb10.html http://info.france2.fr/medias/le-web-10-cest-parti--66274558(...) http://www.ecrans.fr/LeWeb-10-flocon-s-explique,11507.html il est possible qu'il se soit glissé un peu de subjectivité.
  • # correction

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    >>> rejoindre la poignet d'illuminés numériques.

    C'est parce qu'on peut les compter sur les doigts de la main
  • # ahem

    Posté par . Évalué à 10.

    voici le web3 (il faut l'écrire en binaire web'10)

    Ils sont balaises en binaire ceux-là! (où leurs outils sont en base3, et ça révolutionne l'informatique toussa...)
  • # Enfin un journal qui dénonce !

    Posté par . Évalué à 8.

    L'éducation des masses est possible mais beaucoup n'y ont pas d'intérêt (économique) : ces boites ne vont pas se tirer une balle dans le pied...

    La masse, elle, apprendra dans la douleur, via de nombreux "mini drames" que la vie privée, ça peut être parfois utile
    • [^] # Re: Enfin un journal qui dénonce !

      Posté par . Évalué à 10.

      L'éducation des masses est possible

      source?

      La masse, elle, apprendra dans la douleur, via de nombreux "mini drames" que la vie privée, ça peut être parfois utile

      Depuis 50 ans, la masse apprends dans la douleur, via de nombreux "mini drames" que les produits chimiques c'est pas forcement bon pour la santé, et ... il se passe quedalle!
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 8.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Enfin un journal qui dénonce !

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et les « réseaux/media sociaux » ne sont pas forcément mauvais non plus. Pour beaucoup de gens c'est un moyen bien pratique de rester en contact (même superficiel) avec des amis ou parents qu'il est difficile de voir régulièrement. Évidemment le problème c'est que ces plateformes sont fortement centralisées (d'un point de vue organisationnel, pas forcément technique) et qu'on voit donc une concentration de pouvoir sur des trucs pour lesquels ça aurait été difficile il y a quelques années.

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: Enfin un journal qui dénonce !

        Posté par . Évalué à 7.

        Oui, le monoxyde de dihydrogène est toujours aussi massivement utilisé. (@Houra : je te pique tes vannes sans vergogne :p)
      • [^] # Re: Enfin un journal qui dénonce !

        Posté par . Évalué à 5.

        On a bien réussi à réduire fortement l'analphabétisme durant le XXème siècle (bon maintenant, je suis plus très sur, surtout quand j'entends les jeunes désœuvrés de ma banlieue...)

        Toujours est il qu'il est faux de croire qu'on ne peux pas éduquer les masses : le problème aujourd'hui est surtout que nos "élites" n'y voient pas d'intérêt comme dans toute bonne "république démocratique" africaine.

        Quant aux produits chimiques contenus dans la nourriture, le problème se résume à une question de budget : par exemple, des aliments transformés sans matière grasse hydrogénée à carrouf j'en ai trouvé qu'au rayon bio et le prix, c'est 30 % en plus. Pas sur que le smicard va manger bio... Alors que quand on est riche et qu'on a le temps de cuisiner/l'argent pour aller au resto, c'est facile de bien manger. Mais bon l'État préfère payer une campagne de pub "manger bouger" que de légiférer. Avec des politiques comme les notre on n'a pas besoin d'ennemis.
  • # (sauf RMS et un autre barbu)

    Posté par . Évalué à 2.

    c'est qui "autre" ?
    ha.. un dénominatif commun ? :p
  • # Je le vis bien.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai un compte facebook, un compte twitter, je communique par mail en texte, j'ai un compte jabber, un téléphone portable (non rooté) connecté à tout ça et je le vis bien. Je dirais même qu'il est possible d'utiliser ces réseaux sociaux sans forcément se dénaturer. D'ailleurs quand j'écris une lettre, je la fait manuscrite, c'est tellement plus rapide que de le faire à l'ordinateur. Je téléphone au support au lieu d'envoyer un mail.

    Bref je vis bien avec un compte facebook et des mails signés GPG texte, interleaved posting.
    Finalement, grâce à facebook, je peux signaler à toutes mes connaissances les lieux où je picole, comme ça je picole moins seul sans dépenser des fortunes en SMS.

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Je le vis bien.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Quelle vie géniale tu as !
    • [^] # Re: Je le vis bien.

      Posté par . Évalué à 6.

      D'ailleurs quand j'écris une lettre, je la fait manuscrite, c'est tellement plus rapide que de le faire à l'ordinateur.

      troll detected.

      ou alors tu tapes super pas vite,
      ou t'écris super vite et super mal,
      ou tu fais des courriers très courts,
      ou alors ton ordinateur est dans un coffre dont la clef est au fond d'un puits !
      • [^] # Re: Je le vis bien.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je prends une feuille, j'écris ou j'allume l'ordinateur, j'allume l'imprimante, je m'authentifie, j'ouvre le traitement de texte et j'écris (et mon ordinateur est bien vieux, il prend donc le temps de démarrer).
        Pour les courriers, c'est soit une lettre "administrative", donc 3 phrases ("j'ai bien reçu votre courrier au sujet de ....", "je souhaiterais que ceci, cela", "Salut ma poule, à plus") ou une lettre personnelle qui peut atteindre beaucoup de pages, mais qu'on a envie de prendre le temps d'écrire à la main.
        Et comme généralement j'écris le matin en me levant les courriers administratifs, l'ordinateur est certainement éteint. Au travail par contre je le fais à l'ordinateur pour l'imprimer sur le papier à entête et garder le fichier avec le pdf du courrier reçu,

        "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

        • [^] # Re: Je le vis bien.

          Posté par . Évalué à 2.

          ah ! je pensais que tu comparais entre la lettre manuscrite et le courrier électronique, d'où mon incompréhension.
          Forcément, si tu envoies encore des courriers papier ;)
      • [^] # Re: Je le vis bien.

        Posté par . Évalué à 2.

        Il fait peut être aussi moins de fautes à l'écrit qu'à l'oral ?
    • [^] # Re: Je le vis bien.

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'abonde. Mes mails sont toujours en text/plain (Ça ne dérange pas, tout le monde peut me lire), mais j'étais tellement seul dans jabber que je me suis mis à FB.

      Avec 43 amis, tous connus de moi avant FB, je refuse à peu près tout le monde. Mon CV et toutes mes infos persos sont du gros fake bien gras (voire bien senti :) Mais au moins, je peux chatter avec mes potes sans leur demander d'installer un truc chez eux ou de se faire un compte chez trucmuche. Enfin, j'utilise Chrome pour aller chez FB; j'utilise ce browser à peu près que pour ça vu que je surfe normalement avec firefox.. Donc pas de récup/utilisation de mes données FB quand je surfe. Quant au chat FB, j'utilise un client multi-protocole et donc pas la page web.

      Je pense que c'est un assez bon compromis, mais chacun voit midi à sa porte :)

      La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

      • [^] # Re: Je le vis bien.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tu envois tes courriers en text/plain, mais j'ai du mal à croire que tu ne reçois pas de mail html (entre nous, c'est pas trop un problème de nos jours ;-) ) ou alors, j'ai moins bien choisi mes amis que toi.

        >>> c'est un assez bon compromis

        Oui, il est aujourd'hui possible de vivre dans un milieu "hostile", le problème, c'est que tu es dépendant d'entités qui décident pour plusieurs centaines de millions de gens. Si demain, Fb change de système de messagerie, tu es marron.

        Ces entités ont déclaré vouloir contrôler le web des gens pas initiés.

        Ceux qui ne veulent pas de compte facebook sont de plus en plus emmerdés. (et je ne parles pas des liens genre bit.ly )

        Tu fais parti d'une élite numérique, mais 95% des autres tombent dans les panneaux.
        • [^] # Re: Je le vis bien.

          Posté par . Évalué à 6.


          Ceux qui ne veulent pas de compte facebook sont de plus en plus emmerdés. (et je ne parles pas des liens genre bit.ly )


          Je ne comprends pas. Je n'en ai pas (enfin il est désactivé après nettoyage complet, oui j'ai fauté) et je n'ai pas vu de changement dans ma vie sociale ni dans ma relation avec mes amis.
          • [^] # Re: Je le vis bien.

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            un exemple simple, mon fils a été invité à l'anniversaire d'un copain, le père a mis les photos sur facebook. Sans compte, tu n'as rien.

            Alors, oui, tu peux créer un faux compte, demander d'être ami avec le père du gamin et visualiser les photos, mais après le mariage de ta cousine, tu vas utiliser le même compte pour voir les autres photos, et voilà. l'engrenage de l'escalade.

            Ou alors, tu demande un envoi par mail (donc, tu passes pour un emmerdeur) ou tu ignore les photos, et tu "rates" ta vie social.
            • [^] # Re: Je le vis bien.

              Posté par . Évalué à 0.

              Euh faut pas déconner non plus. Quand mes amis me disent qu'ils ont passé des vacances sur l'Île trucmuche et que je leur demande s'ils ont fait des photos, et bien on trouve toujours quelqu'un qui a un smartphone ou un laptop à disposition et ils se connectent eux-même sur leur compte facebook pour me les montrer. Et je ne passe pas pour un emmerdeur ils sont ravis de le faire.
              • [^] # Re: Je le vis bien.

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                +1

                En 40 je cachais des juifs dans ma cave, et quand j'invitais des amis on recevait la visite des allemands, du coup j'ai dénoncés mes juifs, on n'était plus embêtés pour prendre l'apéro, je passais plus pour un emmerdeur et mes amis étaient ravis.




                http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Godwin
              • [^] # Re: Je le vis bien.

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                dans l'exemple que j'ai donné, le père du gamin n'est pas forcément un amis.

                >>> on trouve toujours quelqu'un

                O_o donc si je veux voir les photos, faut que j'invite le mec à une soirée diapo pour qu'il se connecte ?

                Techniquement, qu'est ce qui empêche FB d'avoir des accès invités aux galeries photo. C'est ce que je fais sur une galerie sur perso.free.fr. Donc ,techniquement, il n'y a pas de barrière mais le but de FB est de chopper un max de personne, donc ils ne le font pas.

                Après tu as ton avis, permet moi d'avoir le mien. Et non, je ne déconne pas.
                • [^] # Re: Je le vis bien.

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Tu as le droit d'avoir ton avis, maintenant dire que ta vie sociale se casse la gueule à cause de ça, c'est du délire complet. Il suffit de voir le succès des sites de partages de photos comme flickr, picasa ou photobucket. Facebook est loin d'avoir tout bouffé. Et si ça permet à ceux qui ne s'inscrivent pas de pouvoir ignorer sainement une horde de photos moches, mal cadrées et/ou sans intérêts, et bien tant mieux.

                  Le seul grand reproche que je fais dans facebook, c'est qu'il a déresponsabilisé les gens vis à vis du droit à l'image. En gros les gens ont tellement pris l'habitude de poster dessus des photos privées qu'ils se permettent de poster des photos de toi sans ton accord. Avant quand je me faisais prendre en photo pendant une fête, je me disais qu'au pire je finirais dans un album photo sur une étagère, et donc qu'elle ne serait ressortie qu'en petit comité, le cercle privé. Maintenant comme les gens ont dans leur contact toute une ribambelle de personnes, de la famille très proche à des anciens collègues perdus de vue ou parfois même de parfaits inconnus juste croisés une fois en soirée en état d'ébriété, tu te dis que quand tu es pris en photo, tu risques à chaque fois de finir sur facebook et d'être diffusé quasi au monde entier.
                  • [^] # Re: Je le vis bien.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    J'ai parlé de vie sociale qui se casse la gueule ? Je parle de gêne et c'est aussi le cas pour flickr, picasa. photobucket connait pas. Myspace diffuse de l'info ouverte et librement accessible lui.

                    Moi, l'un des gros reproches que je fais sur Facebook, c'est que c'est une société qui vise hégémonie sur un web ouvert et veulent devenir la porte d'accès du web pour les masses. Aujourd'hui, c'est le moteur de recherche Google qui tient se rôle, ce qui me gêne moins puisqu'il y a possibilité de d'en choisir un autre, on accède quand même à l'information.

                    Facebook est différent, puisqu'il recrée un web dans le web et sa popularité pose problème.

                    Après, c'est sur que si un web ouvert, libre et décentralisé ne t'intéresse pas, je comprends que ca te passe au dessus.

                    Pour terminé en effet, je suis d'accord avec toi, la gestion de la vie privée devient un enfer et impossible, et je ne suis pas loin de penser comme Eric Schmidt, il va falloir s'habituer aux gens qui changent de nom http://www.lepost.fr/article/2010/08/18/2187958_les-jeunes-d(...) mais c'est un autre débat.
                    • [^] # Re: Je le vis bien.

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Facebook est différent, puisqu'il recrée un web dans le web et sa popularité pose problème.

                      Après, c'est sur que si un web ouvert, libre et décentralisé ne t'intéresse pas, je comprends que ca te passe au dessus.


                      Tu n'as rien compris, si je te dis que je n'utilises pas facebook, c'est bien parce que je ne suis pas favorable à ce genre de sites.

                      Mais dire que vivre en ignorant délibérément facebook est de plus en plus difficile ou que ça fait rater énormément de choses dans la vie, c'est archi faux.
                • [^] # Re: Je le vis bien.

                  Posté par . Évalué à 2.


                  O_o donc si je veux voir les photos, faut que j'invite le mec à une soirée diapo pour qu'il se connecte ?


                  Ah et puis si j'ai parlé de smartphone c'est pas pour rien. Si ton gamin passe beaucoup de temps avec cet autre enfant, tu as de forte chance de croiser son père ou sa mère de temps en temps. Pas besoin d'organiser quoique ce soit pour voir 2-3 photos. Et ton argument comme quoi tu passerais pour un emmerdeur en demandant les photos par email est complètement out puisque justement tu précises que tu n'es pas forcément amis avec le père, tu n'as donc pas de raison d'être dans ses contacts facebook.
                  • [^] # Re: Je le vis bien.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Tu te focalise sur cet exemple particulier. Essaye de prendre un peu de hauteur.

                    L'accès à des données fermés est l'évènement déclencheur qui permet d'accumuler aujourd'hui une base d'utilisateur gigantesque (exemple parfait http://linuxfr.org/comments/1189550,1.html qui a un compte "à vide" qu'il se met à utiliser pour renouer contact)
                    • [^] # Re: Je le vis bien.

                      Posté par . Évalué à 4.

                      J'explique juste qu'on s'en passe très bien. Ceux qui ne s'en passent pas ne veulent pas le faire c'est tout et l'exemple que tu cites est du même tonneau.

                      Et après je trouve que facebook est un mal pour un bien car finalement ça permet de parquer tout le contenu inintéressant du web (les états d'âmes débiles qu'on trouvait sur des milliards de blogs, les kikoololages, la pollution marketing), et de garder le meilleur en dehors de facebook (les pédophiles, les terroristes, ah zut y'a une couille dans mon raisonnement...). ;-)
                      • [^] # Re: Je le vis bien.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Oui, individuellement, on s'en passe bien, cependant, le gros de la population d'internet s'agglutine tout les jours un peu plus dans ces réseaux. Ils fournissent une masse de données (nulles ou pas) qui attirent d'autres, c'est l'effet boule de neige.

                        On verra si Diaspora arrivera à rameuter les foules. Je ne crois pas que les arguments avancés soient suffisamment compréhensible par 90% des internautes

                        »»» facebook est un mal pour un bien car finalement ça permet de parquer tout le contenu inintéressant du web

                        Un bon outil de recherche a le même résultat sans pour autant verrouiller l'accès. :)
                • [^] # Re: Je le vis bien.

                  Posté par . Évalué à 4.

                  « O_o donc si je veux voir les photos, faut que j'invite le mec à une soirée diapo pour qu'il se connecte ? »

                  Corrigez moi si je me trompe, peut-être un historien pourra confirmer. Il y a fort longtemps, quand les gens n’avaient pas Internet, est-ce seulement imaginable ? Des temps reculés où les gens n’avaient pas de portables, mais comment faisaient-ils ? Je disais donc, en ces temps anciens où une recherche nécessitait de sortir l’encyclopédie en 35 volumes de grand-mère, quoi ? On peut pas crayonner l’encyclopédie de grand-mère ? Mais, heu !

                  Je disais donc, durant ce moyen-âge technologique, il paraîtrait que les gens invitaient d’autres gens chez eux (non, pas à la webcam, réellement et tout et tout).

                  En tout cas, merci pour ce petit moment de rigolade. ^^
                  • [^] # Re: Je le vis bien.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    Les temps changent ma pauvre dame. C'est la faute au réchauffement climatique à cause des pets de vaches.


                    Roger, tu reprends un muscadet ?
                  • [^] # Re: Je le vis bien.

                    Posté par . Évalué à 2.

                    « Tes arrière-arrière-grands-parents ils savaient comment fêter
                    Tes arrière-grands-parents ça swinguait fort dans les veillées
                    Pis tes grands-parents ont connu l'époque yé-yé
                    Tes parents c'tait les discos c'est là qu'ils se sont rencontrés

                    Et pis toi mon ami qu'est-ce que tu fais de ta soirée ?
                    Éteins donc ta TV faut pas rester encabané »

                    Mes Aïeux, Dégénération
                    http://www.youtube.com/watch?v=Q8U-XQYJwDY
      • [^] # Re: Je le vis bien.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Quant au chat FB, j'utilise un client multi-protocole et donc pas la page web.

        Je vois pas ce que ça change. Tes données de chat passent toujours par les serveurs de Facebook, non?
        • [^] # Re: Je le vis bien.

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ça change que je ne me tape pas la pub et leur interface de chat gruick.

          La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Je le vis bien.

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Les prisons peuvent être dorées :-)

      Blague à part, ce n'est pas une remise en cause technique mais le fait qu'ils veulent contrôler l'accès au web pour 99% qui est gênant. C'est pour moi un problème et je n'ai pas parlé de confidentialité.
  • # AGPL

    Posté par . Évalué à 5.

    Priver l'utilisateur d'un libre accès à ses données (facebook) ou à son matériel (imprimante), quelle différence ?

    La solution est peut-être dans la démocratisation de l'Affero GPL, qui étend la notion de distribution à un programme avec lequel on interagit par le réseau.
    • [^] # Re: AGPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Là il faut un compte, être accepté comme ami par la personne qui diffuse. C'est un problème d'authentification, d'accès aux données. En quoi l'AGPL règlerait le problème ?
      • [^] # Re: AGPL

        Posté par . Évalué à 3.

        Euh ça c'est dans la discussion plus haut. Par rapport au journal, ça répond au moins à la question "il n'est question de standard ouvert que lorsqu'on peut piquer le contenu du site voisin et pas question de libérer le code des plateformes ni des données."
        Est-ce qu'un particulier a la possibilité de récupérer les données qu'il met sur facebook ? Difficilement.
        Est-ce qu'un particulier a la possibilité de s'assurer de quelles informations sont récupérées ? absolument pas. Facebook est connu d'après certains anciens employés pour stocker absolument tout ce qui est fait dessu (ne serait-ce que retenir quels profils d'amis ont été visités, quelles photos ont été survolées par la souris...).

        Bref, l'utilisateur n'est absolument pas maître de ses données. En même temps c'est lui la marchandise vendue...
        • [^] # Re: AGPL

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Est-ce qu'un particulier a la possibilité de récupérer les données qu'il met sur facebook ? Difficilement.

          Faux. Ils ont fait un système assez simple pour ça, dans les options du compte tu mets télécharger mes données et quand le zip est prêt, te reçois un mail avec un lien pour télécharger le zip.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

  • # Facebook ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ben perso, j'avais un compte facebook vide depuis 2 ans...

    Ben, depuis 1 semaine, je m'en sers, j'ai découvert que y'avait un serveur jabber fermé (beurk) chez face2bouc, j'ai donc verrouillé au max mon compte et j'ai récupéré tout mes amis qui ont déserté MSN...

    Et au final, un serveur de chat fermé avec un protocole fermé ou un serveur de chat fermé avec un protocole ouvert, j'ai vite fait mon choix...

    Mais au final, j'ai une majorité de contact facebook dans Kopete, beaucoup de gtalk/jabber et presque plus de MSN...
    • [^] # Re: Facebook ?

      Posté par . Évalué à 5.

      j'ai donc verrouillé au max mon compte

      ... que tu crois.

      Tu n'es pas à l'abri d'un changement de conditions d'utilisations, ou d'une "évolution technologique" qui rendra à néant tout tes efforts pour sécuriser ton compte.
    • [^] # Re: Facebook ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu es l'exemple parfait du marketting viral. Un cas d'école.

      Tu as basculé sur Facebook parce que d'autres amis étaient coincés là-bas. Au départ, juste un compte anonyme ou presque, puis maintenant un compte actif.

      Et dans l'histoire, tu vas attirer d'autres gens qui feront comme toi, et bis repetita.

      Alors, tu va me dire, oui mais le protocole est ouvert. Le protocole oui, mais les données sont disponible pour les robots de Facebook.

      Au final, Facebook est un mastodonte qui est valorisé plusieurs milliards de dollars parce que les annonceurs connaissent le potentiel d'avoir des utilisateurs bien triés et classés par affinité.
      • [^] # Re: Facebook ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le marketing viral c'est lorsque tu fais une vidéos avec des lolcats pour que tout le monde en parle. Facebook c'est deux choses :
        - un effet de réseau
        - une grande machine à envoyer des emails pour que les gens n'oublient pas qu'ils ont un compte.
        • [^] # Re: Facebook ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          C'est une définition bien trop réductrice. C'est une forme de marketing dans lequel le consommateur est le vecteur de diffusion (bouche à oreille numérique), et clairement, on rentre dans ce cas là.

          J'avais un copain qui disait : " Tu connais une fille, tu connais 10 de ses copines" Pour FB, ils choppent un gars, ils se récupéreront une partie de sa famille, ses amis. Si ce n'est pas la définition de viral...
      • [^] # Re: Facebook ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Le marketing viral, c'est un peu comme la clope en fait

        Au début, t'aimes pas ça et tu commences à fumer pour faire comme les autres et après t'es accro et tu toises de haut ceux qui sont pas comme toi et qui voudraient aller aussi dans les bars pour draguer sans que les autre t'enfument.
        Il z'ont qu'à fumer comme tout le monde ou rester dehors.

        s/fumer/s'inscrire/
        s/bar/FB/
        s/draguer/mater/

        http://linuxfr.org//~grid/29085.html ;)
        • [^] # Analogie foireuse

          Posté par . Évalué à 1.

          commencer a fumer est débile car l'acte de fumer est néfaste pour la santé, donc pour que ton analogie tienne la route, il faut que tu démontre que FB soit néfaste pour la santé..

          Donc ton analogie est toute pourrie.

          Les coté néfaste de FBs sont:
          1) dévoiler sa vie privée sur FB/critiquer son boulot sur FB, la c'est stupide car par définition tout ce que tu mets en ligne est potentiellement publique,
          2) quelqu'un te prend en photo dans une situation spécieuse, t'attaque dans un texte.

          Pour le (1), il suffit de réfléchir dans ce qu'on met en ligne.
          Pour le (2), ce n'est pas limité a FB ,un blog ça marche pareil et ça marchait même déjà avec le courrier postal avant!
          • [^] # Re: Analogie foireuse

            Posté par . Évalué à 4.


            faut que tu démontre que FB soit néfaste pour la santé..

            Facile !
            FB est néfaste pour la santé mentale, il suffit d'aller y faire un tour pour se rendre compte qu'il a impact sur le QI de tous ses users :O)
    • [^] # Re: Facebook ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu t'es juste rendu compte que t'étais qu'une merde sans personnalité ni volonté, c'est tout. C'est comme un fumeur qui te dit qu'il n'arrive pas à arrêter de fumer. ^_ ^
  • # Bof...

    Posté par . Évalué à 4.

    "Il réaffirme que "Facebook n'est pas le diable" et dans la même présentation il balance de façon décomplexée "Facebook confirme ainsi son ambition de devenir une porte d'entrée centrale du Web et même un Web parallèle où l'internaute trouverait tous les outils dont il a besoin..."

    Alors là, j'explose de rire. Facebook bien confirme qu'il est un danger et ainsi sa volonté de servir de portail pour des internautes captifs"

    Bof... je ne vois pas en quoi l'internaute est captif de facebook, meme dans le cas ou facebook recrée un internet-dans-internet. Le jour où ca ne lui plait plus, il retourne sur le vrai nainternet. Donc où est la captivité ?

    Je me rappelle au tout début d'internet, j'etais sur AOL, j'etais un ado à la con, et j'ai passé des mois sans sortir du réseau d'AOL (qui etait pour l'epoque super bien foutu) sans me rendre compte que, contrairement à ce que je disais, je n'allais pas "sur internet". Puis j'ai découvert le reste. J'ai vite compris l'interet qu'il y avait à sortir du monde prédéfini et prémaché d'AOL pour découvrir l'exterieur. Et ensuite, AOL ne me servait plus que de fournisseur d'accès, et non plus de fournisseur de contenus (rôle qu'ils n'auraient jamais du avoir). J'ai alors découvert les autres outils d'internet (ICQ, IRC, le "vrai" web, etc).
    Pourquoi je parle de ca ? Parce qu'a l'epoque, pour moi comme pour beaucoup de monde, AOL etait ce que facebook espère devenir : un internet-dans-internet. Bah ca ne m'a pas non plus empéché de découvrir le reste. Bien sûr il a fallu attendre que je sache que j'etais jusqu'ici limité au réseau d'AOL, que je ressente le besoin de découvrir l'exterieur, et que je m'y essaye (c'etait pas bien dur).
    Le jour où Facebook aura son internet-dans-internet, et qu'il ne contente plus les utilisateurs, alors les utilisateurs feront la démarche pour en sortir, et recommenceront à utiliser Internet.

    "Et bien, les outils libres fournissent l'infrastructure technique de ces entreprises là (souvent). Des fois, elles envoient même des patchs (voir beaucoup plus) mais en général, elles profitent de la mutualisation. Bien sur, il n'est question de standard ouvert que lorsqu'on peut piquer le contenu du site voisin et pas question de libérer le code des plateformes ni des données. (j'aimerais bien m'installer une plateforme gmail sur mon serveur )"

    Tu reproches aux entreprise d'utiliser les logiciels libres dans les conditions pour lesquels ils ont été prévu ? (OUI, les différentes licences libres prévoient qu'on puisse utiliser sans contribuer). Où est le problème ?

    "Bref, le discours du logiciel libre est ringardisé par ce genre d'événement et surtout par l'attitude et les ambitions de ces sociétés."

    Je ne vois pas en quoi le LL est ringardisé parce que certaines entreprise en profite sans y contribuer. Tu peux expliquer ?
    • [^] # Re: Bof...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      »»» Donc où est la captivité ?

      Je l'ai déjà expliqué, la captivité provient du fait que si quelqu'un décide de quitter Facebook, il laisse son réseau social là-bas. Chacun est libre d'apprécier si c'est une lourde perte ou pas.

      Maintenant, AOL était de la bouse, tout comme IE6 a fragmenté le web, c'est une période qu'on espère tous résolu.

      »»» Tu reproches aux entreprise d'utiliser les logiciels libres dans les conditions pour lesquels ils ont été prévu, Où est le problème ?

      Plus intéressant déjà ;-). On sait qu'il y a au moins 2 courants de pensée sur le LL, le courant technophile qui voit l'avantage technique des logiciels ouverts, et le courant "logiciel libre" de la FSF qui a des ambitions plus politiques, en très gros, "utiliser les licences pour avoir des logiciels libres qui permettent aux utilisateurs d'être libre aussi".

      Ce qui est ringardisé, c'est le discours de la FSF, en gros, la libération des drivers d'imprimantes n'apportent pas de libertés pour l'ensemble des masses.

      Donc, j'ai un gène éthique quand les LL sont utilisés comme arme de conquête pour emprisonner les utilisateurs, je sais très bien que la licence le permet.

      J'espère avoir été clair.
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par . Évalué à 2.

        "Je l'ai déjà expliqué, la captivité provient du fait que si quelqu'un décide de quitter Facebook, il laisse son réseau social là-bas. Chacun est libre d'apprécier si c'est une lourde perte ou pas."

        Donc la captivité vient du coté "réseau social", pas du coté "web dans le web". Le coté "web dans le web" est tout à fait assimilable à AOL, et comme tu l'as dit c'etait de la merde, ca a quasiment disparu, et les gens en sont sorti facilement. Je ne vois pas pourquoi il ne serait pas de meme avec facebook (toujours pour le coté web-dans-le-web, je ne parle pas du coté "réseau social").

        Pour le coté "réseau social", si tes amis cessent tout contact avec toi simplement parce que tu n'utilise plus leur réseau social préféré, c'est finalement pas une si grande perte que ca (ce ne sont peut etre pas vraiment des amis). S'il s'agit de perdre le contact avec le gars avec qui tu avais déja perdu contact, que tu avais retrouvé via facebook mais avec qui tu n'avais pas repris de réelle relation... Bof. Finalement ce gars ne t'apporte rien, laisse le dans son réseau fermé.

        "Ce qui est ringardisé, c'est le discours de la FSF, en gros, la libération des drivers d'imprimantes n'apportent pas de libertés pour l'ensemble des masses."

        Bah la libération du driver d'imprimante apporte de la liberté a l'ensemble des masses en ce qui concerne son imprimante, pas en ce qui concerne les autres applis non-libres qu'elle utilise, ca parait logique. En gros le logiciel libre apporte de la liberté dans le domaine qu'il touche, mais dans le domaine qui reste non-libre, il n'apporte rien (logique puisqu'il n'y est pas). Bref, pour moi le discours de la FSF ne perd rien de sa crédibilité.
        Dans le cas d'une entreprise qui utilise les LL pour son infrastructure, c'est cette meme entreprise qui gagne en liberté (puisqu'elle est l'utilisateur). L'utilisateur des produits de cette entreprise, si ces produits ne sont pas libres, ne gagne rien en liberté, et c'est normal : il n'utilise pas de logiciels libre.
    • [^] # Re: Bof...

      Posté par . Évalué à 2.

      Un petite différence avec AOL.

      A l'époque, un recruteur ne venait pas te dire : "Vous êtes pas sur FB, vous avez sûrement des trucs à cacher"

      Le rapport à la vie privée était différent

      Ensuite coté philosophique, le fond du pb n'est pas les LLs mais la liberté ou plutôt les données libres.
      AOL se contentait de vendre des abonnements.

      Les gens ne comprennent pas qu'en livrant leur vie privée en échange d'un service, ils "payent" pour ce service alors qu'ils ne pourront jamais réutiliser ces données à leur guise. En général, lorsque tu passes un contrat avec un fournisseur de service payant tu sais clairement quel service sera rendu et en échange de ton argent le fournisseur s'engage à ne pas utliser tes données à d'autres fins que celle qui sont définies (les revendre par exemple. La RATP ne revend pas les stats des déplacements mais les utilisent pour améliorer la QoS).
      Ici en échange de la gratuité, tu les autorise à faire ce qu'ils veulent avec
      ET a les faire fructifier. Ils ont un blanc seing pour aller aussi loin qu'ils le veulent et avec le coté social et le croisement des données, elles ont une valeur qui croit exponentiellement. (1+1=3) (mon tag + ton tag = mon tag + ton tag + 1 tag fiable) (+ le SSO + l'interconnexion des dbs après acquisition + ...) et les met à l'abri de la concurrence (1er arrivé, mieux servi)


      Le combat de la liberté est donc bien vivant mais il s'est déplacé sur le terrain des données. Vive les OSM, Wikipédia, Diaspora et autre libre.fm
      Ils laissent la liberté à chacun de contrôler l'usage de ses propres données (libre ou privées avec Diaspora) mais aussi à chacun la possibilité d'exploiter les données "libres" et communes (Wikipedia, OSM, ...)
      Seulement, le retard est énorme car en face ces différents services sont interconnectés depuis longtemps.
      L'interconnexion, c'est le challenge des LLs pour reprendre l'avantage en étant plus attractif et enfin libérer les données. (OpenID, protocoles d'échanges, ...)
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par . Évalué à 3.

        > A l'époque, un recruteur ne venait pas te dire : "Vous êtes pas sur FB, vous avez sûrement des trucs à cacher"

        Ça existe vraiment ??
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par . Évalué à 4.

        Il est clair que l'analogie avec AOL ne valait que pour le coté "web dans le web", pas pour le coté "réseau social". Ce sont deux problématiques différentes (qui ne s'accumulent pas simplement mais peuvent intéragir).

        Sinon, meme réaction que daimrod :
        "A l'époque, un recruteur ne venait pas te dire : "Vous êtes pas sur FB, vous avez sûrement des trucs à cacher"" => T'as déja eu un recruteur qui te disait ca ? Perso, le recruteur me sort un truc comme ca, c'est MOI qui met fin à l'entretien. Pas moyen que je bosse pour ce con là !
        • [^] # Re: Bof...

          Posté par . Évalué à 2.


          Perso, le recruteur me sort un truc comme ca, c'est MOI qui met fin à l'entretien. Pas moyen que je bosse pour ce con là !

          La vie privée passant au second plan, ca devient de plus en plus courant.
          Claquer la porte a 1 ca va mais à 90% ca limite tes chances.
          Bien sûr j'exagère, je décris une tendance.
          • [^] # Re: Bof...

            Posté par . Évalué à 2.

            Ta tendance est documentée par des faits réels ? (je veux dire pas forcément significatifs statistiquement, mais réels, quoi)
        • [^] # Re: Bof...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'ai vu une DRH qui depuis peu vérifie systématiquement les comptes fessebouc. Sachant qu'elle mettait à la poubelle les CVs sans photo, il ne va pas falloir très longtemps avant qu'elle fasse pareil avec les CVs sans fessebouc...

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: Bof...

            Posté par . Évalué à 2.

            Si elle veut faire couler sa boite, c'est son problème!
      • [^] # Re: Bof...

        Posté par . Évalué à 2.

        > A l'époque, un recruteur ne venait pas te dire : "Vous êtes pas sur FB, vous avez sûrement des trucs à cacher"

        Bôf, "Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait." je ne vois pas en quoi c'est une spécialité FB.

        Tu lui réponds que tu préfère parler à tes ami(e)s en direct et puis c'est tout.

        > Le rapport à la vie privée était différent

        "vie privée" hum, si tu prends le comportement (raisonnable) que tout ce que tu mets sur FB est publique, ça limite déjà beaucoup le problème.

        • [^] # Re: Bof...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Tu lui réponds que tu préfère parler à tes ami(e)s en direct et puis c'est tout.

          Tu lui réponds que tu es sur DLFP!

          http://devnewton.bci.im

  • # "Le web. Un point c'est tout ?"

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    il balance de façon décomplexée "Facebook confirme ainsi son ambition de devenir une porte d'entrée centrale du Web et même un Web parallèle où l'internaute trouverait tous les outils dont il a besoin..."

    Voilà bien le triste chemin que prend le Web aujourd'hui. Un peu de lecture à ce sujet : [http://affordance.typepad.com/mon_weblog/2010/12/le-web-un-p(...)], par Olivier Ertzscheid, maître de conférences en sciences de l'information.

    Morceaux choisis :
    - Tous ont en commun de tendre vers l'abolition du fractal, c'est à dire d'une certaine forme d'inépuisable. De faire du web un simple noeud. Un seul noeud. L'isolement du graphe. L'avènement du point.
    - Facebook génère donc désormais une page vue sur quatre aux Etats-Unis.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.