Journal de l'utilisation Desktop de Linux

7
19
sept.
2011

Cher journal j'ai découvert Unix et notamment Irix en 1994 en regardant Jurassic Park. J'avais alors cherché un substitut à cet OS attirant, car il ne tournait pas sur PC, je suis alors tombé sur SCO Unix, mais celui-ci coûtait fort cher pour un collégien de l'époque.
Un an plus tard je suis tombé lors d'une visite au LAPP sur des utilisateurs d'un système appelé Linux et qui lui tournait sur un simple PC. J'ai donc récupéré cette version de Slackware 2.1, l'installation s'est effectuée plutôt facilement, malgré la pile de disquettes, mais j'ai bien dû mettre 1 mois à faire fonctionner ma Sound Blaster 16, et ma carte S3 Vision964, SuperProbe n'ayant pas été d'une grande aide sur ce coup-ci, et j'avais des problèmes d'IRQ partagées entre ma carte son et le port série ou parallèle.

Les logiciels que j'utilisais à l'époque :

  • Un lecteur audio pour les extraits de Wav/MID que je pouvais trouver.
  • Un Netscape navigator 2.x je crois
  • FVWM comme Window Manager
  • Et GCC

Ne connaissant pas Unix et encore moins le C, je suis allé sur quelques BBS chercher des infos mais je n'avais rien trouvé de bien probant. Je me suis donc tout naturellement tourné vers la bibliothèque municipale qui avait quelques ouvrages sur le C ainsi que sur Unix.

Les débuts ont donc été assez difficile, mais j'étais emballé par le fait de "découvrir" quelque chose de nouveau. Ma grande frustration venait du fait qu'il n'y avait pas de logiciel de bureautique pour faire mes devoirs, par de logiciel de dessins, pas de jeux, pas de calculette évoluée pour "jouer" avec, pas de compilateur pascal que l'on faisait alors en cours.

Les années ont passé les distributions de Linux se sont enchainées : Debian, Caldera, SuSE, Linspire, Gentoo, Redhat, Mandrake. Les OS aussi : OS/2 BeOS, FreeBSD, assez peu Windows en fait et maintenant je suis depuis 2005 sur MacOS X et Linux pour mon laptop du boulot.

Malheureusement j'éprouve toujours cette même frustration où sont les logiciels et pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?

J'ai l'impression d'une demie-réussite pour le libre. Les gros éditeurs n'éditent toujours pas pour Linux ou trop souvent sous forme de projets pilotes qui passent à la trappe.

Quelles sont les sociétés qui ont bien réussi en ne faisant quasi que du libre en dehors de Redhat et Mozilla ? Novell s'est plantée, Sun n'en parlons pas, les Ximian, Eazel, Linspire, Xandros, Mandrake idem. Les IBM, Intel, Apple, Microsoft font un peu de libre, mais tirent également assez peu leurs revenu du libre. Quant à Oracle, je ne sais pas trop quoi en penser, visiblement ils se désengagent peu à peu de tous les projets.
J'ai l'impression qu'il y a beaucoup plus de success story dans le monde du propriétaire que dans celui du libre.

En gros pensez vous que le libre et notamment Linux peuvent sortir de l'ornière dans laquelle ils sont ? Et si oui pensez vous à un revirement un peu comme à pu le faire Apple ces 10 dernières années ? Redhat ou Canonical en sont elles capables ?

Peut être que le marché du desktop tel qu'on le connait est amené à mourir et qu'on assistera à une inéluctable montée en puissance des "super tablettes" à tout faire desktop, tablette, etc.

Je fais volontairement abstraction de la réussite de Linux sur les serveurs, dans l'embarqué ou la mobilité (excepté pour les tablettes).
Quand je parle de Linux je fais référence à GNU/Linux donc X, GTK/Qt, etc.

  • # Re:

    Posté par . Évalué à 2.

    La finalité du libre est-elle la domination ?

    Dans le desktop Linux ne fait pas le poids tout simplement car les moyens sont sans rapport avec ce qui est mis en oeuvre pour Windows ou Apple.

    Red hat est un nain par rapport à Microsoft, et Canonical un nain par rapport à Red Hat. En des années Canonical n'a pratiquement rien apporté.

    • [^] # Re:

      Posté par . Évalué à 4.

      Apple à été un nain mourant et totalement has been il y a quelques années. Toutes les grosses sociétés ont justement été des nains. Pourquoi les utilisateurs sont ils prêt à payer pour du Windows, MacOS, même de l'Android : OS, ou applications, alors que pour Linux nada...
      Parce que c'est bien de cela dont on parle, il y a eu tellement de modèles différents : ventes de boites, souscription, .... et uniquement des échecs. Sur ce point même Redhat s'y est cassé les dents. Les seuls qui réussissent sont les modèles gratuit : Fedora, Debian, Ubuntu ...

      • [^] # Re:

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Parce que c'est bien de cela dont on parle, il y a eu tellement de modèles différents :
        ventes de boites, souscription, .... et uniquement des échecs. Sur ce point même Redhat s'y
        est cassé les dents. Les seuls qui réussissent sont les modèles gratuit : Fedora, Debian,
        Ubuntu ...

        Peut être aussi tout simplement parce que le modèle gratuit est aussi le comportement normal pour le logiciel proprio... Enlève la vente liée à Microsoft, tu vas voir si leurs revenus vont pas en prendre un sacré coup... (pour la partie grand public qui est majoritairement dans l'illégalité, je connais personne qui n' pas un logiciel piraté sur son PC WINDOWS).

        • [^] # Re:

          Posté par . Évalué à 3.

          Je parlais OS ou applications, sur IOS la majorité des gens achetent pourtant il y a du piratage, idem sur android.
          Adobe vends beaucoup de licences, Apple aussi, Microsoft sur sa branche Office aussi (et pas que des pro puisque tu en trouve en supermarché etc...).

          je connais personne qui n' pas un logiciel piraté sur son PC WINDOWS).

          A contrario je ne connais personne qui n'a pas un logiciel acheté sur son PC : jeux, utilitaire, truc à la con...
          Sur Linux je suis loin de pouvoir en dire autant ... mon dernier achat de soft sous Linux doit dater d'il y a 4 ans c'était Antidote.
          Alors que sur Mac OS c’était Lion il y a quelques semaines, et sur Android un truc à la con il y a quelques jours.
          Pourtant mon Linux est celui que j'utilise le plus.

          • [^] # Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            A contrario je ne connais personne qui n'a pas un logiciel acheté sur son PC : jeux,
            utilitaire, truc à la con...

            Perso, je ne connais personne ayant une seule licence valide, peut être un problème de génération ?

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 2.

              33 ans. Pourtant j'ai des amis qui sont de gros pirates compulsif, ils ont des 100ène de jeux, tous les photoshop etc... Pourtant ils ont toujours deux trois outils : un shareware pour télécharger les porno sur youp0rn, un nero, un antivirus, un soft de montage video à 15€...

          • [^] # Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Peut être qu'à contrario de la loi de Murphy, il faut ici voir une loi de l'emmerdement minimal.

            Des gens vont acheter des logiciels en boite au supermarché si cela leur paraît moins emmerdant que de se procurer une version (illégal ou non) ailleurs. On peut faire le parallèle avec la fameuse image on l'on vois tous les trucs chiants que doit se coltiner un utilisateur d'un film légalement acheté, que n'a pas à supporter l'utilisateur qui l'a obtenu illégalement.

            Sous une distro libre, en général tu utilises le gestionnaire de paquet pour te procurer les softs que tu veux. Hors, qui dit gestionnaire de paquet, dit (la majorité du temps), gestionnaire de dépendance. Hors là, on s'imagine bien comme il serait rapidement pète couille/ovaire de sortir sa carte bancaire à l'installation de chaque nouvelle dépendance. Et si on envoi chier la réutilisation du code on perd une bonne partie de l'intérêt du libre et de ses distros.

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 2.

              Je n'ai pas spécialement dit tout payant. Mais par exemple sur ubuntu tu as quelques softs payant dans le gestionnaire de packet qu'est ce qui empêche d'avoir de l'adobe qui se met la dessus ou même qui te fourni une source apt si tu as payé ? Un peu comme pour le rhn.

              Je vais te prendre l'exemple d'un logiciel, je n'en connais pas d'autre dans ce cas la : antidote ça s’achète au supermarché et dedans tu as une version Windows, une Linux et une MacOS et en plus une boite te donne accès à 3 licences, si une petite boite canadienne peut le faire, et le fait depuis un moment avec un support tiptop, pourquoi pas d'autres plus grosses comme Microsoft ou Adobe ?

              • [^] # Re:

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                pourquoi pas d'autres plus grosses comme Microsoft ou Adobe ?

                Dans le même genre, Opera le fait depuis toujours, et cela a tjs fonctionné au poil!

          • [^] # Re:

            Posté par . Évalué à 1.

            A contrario je ne connais personne qui n'a pas un logiciel acheté sur son PC : jeux, utilitaire, truc à la con...

            Sur l'unique Windaube (en vente liée) que j'ai je n'ai ni logiciel acheté ni logiciel piraté.

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 1.

              Ma question peut paraître un peu stupide mais pourquoi dans ce cas acheter un ordinateur avec Windows de liée ?
              C'est comme si tu achète un break en disant mais c'est nul il est trop long pourquoi c'est pas un coupé ?
              Sur les Apple (oui encore eux) MacOs se fait très facilement rembourser, de plus le matos est pas mauvais et fonctionne bien sous Linux. Je supporte qu'il y a d'autres constructeurs qui proposent des machines sans vente liée.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 3.

                mais pourquoi dans ce cas acheter un ordinateur avec Windows de liée ?

                ma réponse sera basique : à cause du prix.
                d'un côté un ordi avec windows, à 500 euros (core i3, 4go ram ecc, écran 17', gfx i915)
                d'un autre côté un ordi sans windows (moins bien même prix)

                voilà, désolé :-(
                et c'est le premier windows que j'achète. à contre coeur.
                mais les laptops sans windows, la différence de prix est bien trop importante.

                ps: par contre, contrairement à Freeb5d, je n'ai pas gardé le windows, sa licence m'a demandé "acceptez vous" sans aucun autre choix ... reboot sauvage, install linux, et formattage de la partition de ré-install windows.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 1.

                le matos est pas mauvais et fonctionne bien sous Linux

                http://www.phoronix.com/scan.php?page=article&item=intel_snb_apple&num=3

          • [^] # Re:

            Posté par . Évalué à 6.

            A contrario je ne connais personne qui n'a pas un logiciel acheté sur son PC

            effectivemennt, déjà l'OS (windows : vente liée etc)

            Sur Linux je suis loin de pouvoir en dire autant ... mon dernier achat de soft sous Linux doit dater d'il y a 4 ans c'était Antidote.

            moi c'était il y a quelques semaines, Humble Bundle. Et auparavant abcm2ps, debian, archlinux, kde... comme quoi on peut "acheter" des logiciels que l'on possède déjà. Et en plus d'Humble Bundle, j'achète parfois des jeux natifs sous Linux.

            Ton curriculum était intéressant, mais j'ai du mal à suivre ton cheminement actuel :

            où sont les logiciels

            DTD (dans ton dépôt)

            pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?

            je ne les trouve absolument pas moins bon.

            Chromium, Firefox ou OpenOffice (puisque c'est souvent ceux-ci qui sont comparés) démarrent très rapidement, je ne vois pas de différence par rapport à windows. Flash est peut-être plus poussif, tant pis.

            Généralement, le toolkit rajoute un peu de lourdeur par rapport à XP, mais vista ou seven ont un toolkit un peu poussif, sauf sur des machines récentes et rapides forcément. Sur ces dernières, on ne verra d'ailleurs de ce fait pas de ralentissement notable avec KDE ou autre bureau libre. Mac OS X est poussif également, même remarque par rapport aux bêtes de courses actuelles. Firefox, ou même Safari, sont poussifs sur mon ibook G4.

            J'ai l'impression qu'il y a beaucoup plus de success story dans le monde du propriétaire que dans celui du libre.

            si c'est pour avoir des success story style Nero ou Norton, merci leurs softs de m**** ils peuvent se les carrer où je pense. D'ailleurs je crois que Nero avait sorti une version Linux, à l'ère de la clé USB et de brasero ou k3b c'est quand même fort de café, mais je constate que les windowsiens installent toujours encore maintenant cette usine à gaz qui rajoute pleins de trucs inutiles sur la machine dont ils ne savent pas forcément se débarrasser rapidement (cf https://duckduckgo.com/?q=disable+nero+scout )

            Quand au succès, peut-on considérer un logiciel tel que Photoshop (Illustrator) comme un vrai succès ? Sans doute beaucoup de monde l'utilise, mais personne, à part le patron d'Adobe, ne le possède. Forcément, il est sans doute plus "réussi" que Gimp (Inkscape), avec une licence d'utilisation (restreinte, forcément, puisque le logiciel n'est pas libre) coûtant un nombre avec 2 zéros, et des milliers de graphistes l'utilisant, plus l'antériorité de création, le contraire aurait été étonnant.

            Mais si tous les graphistes qui avaient besoin d'un logiciel de dessin donnaient ne serait-ce que le 1/4 de ce que leur coûte photoshop (illustrator) en contribution pour améliorer gimp (inkscape), ce logiciel serait peut-être déjà supérieur à Photoshop en terme de "qualité" brute et de fonctionnalités (même si je fais perso tout ce dont j'ai besoin avec le couple gimp/inkscape)

            Ce "succès" du logiciel propriétaire, c'est plus celui d'un camelot de foire qui a réussi à refourger sa marchandise. Je trouve cela plutôt raté pour l'utilisateur au final, ou plutôt devrais-je dire "consommateur". Un outil qu'on ne peut pas prêter, donner, customiser librement, et dont on ne peut pas forcément s'assurer que la production sera toujours exploitable (formats fermés) ce n'est plus un outil, c'est un boulet au pied.

            C'est la base du logiciel libre que je répète ici, mais il me semblait nécessaire de le rappeler, par rapport à ta frustration.

            Ce sont les gros blockbuster qui cartonnent au cinéma, pas les petits films d'auteurs art et essai. C'est Lady Gaga qui règne sur la musique de variété, pas les petits groupes sincères qui répètent dans ton quartier.

            En gros pensez vous que le libre et notamment Linux peuvent sortir de l'ornière dans laquelle ils sont ?

            Si c'est pour lever du pognon, et maintenir une clientèle captive comme le font bcp de boîtes informatiques actuellement, je ne pense pas que cela soit vraiment à souhaiter, si on considère qu'il y a une ornière, ce que je ne crois pas tout à fait. Le tout est d'avoir une masse suffisante d'utilisateurs pour avoir un support matériel décent. Même avec 1 ou 2 %, c'est déjà pas mal.

            Et si oui pensez vous à un revirement un peu comme à pu le faire Apple ces 10 dernières années ?

            Android est déjà là. Avant de peut-être devenir à son tour méchant comme Apple, ou comme avant lui Microsoft.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 1.

              où sont les logiciels
              DTD (dans ton dépôt)
              J'ai utilisé Linux à mon petit niveau suffisamment longtemps pour savoir ce qu'était un dépôt et ce qu'on pouvait y trouver dedans.
              Ce que j'entendais par "où sont les logiciels" je te l'accorde ce n'était pas clair du tout, ni même exprimé. C'était où sont les logiciels qu'on nous avait promis il y a une dizaine d'année auparavant ? J'ai clairement l'impression que la réponse est plutôt DTC.

              Heu si pour toi une success story c'est norton ou néro, ou winzip... Tu vois je pensais plus a Oracle, Adobe, Microsoft, SAP, SAS, Salesforces,Google,FB,...

              Sans doute beaucoup de monde l'utilise, mais personne, à part le patron d'Adobe, ne le possède.
              Je me perçois plus comme un utilisateur que comme un posédent.

              Si c'est pour lever du pognon, et maintenir une clientèle captive comme le font bcp de boîtes informatiques actuellement, je ne >pense pas que cela soit vraiment à souhaiter, si on considère qu'il y a une ornière, ce que je ne crois pas tout à fait. Le tout est >d'avoir une masse suffisante d'utilisateurs pour avoir un support matériel décent. Même avec 1 ou 2 %, c'est déjà pas mal.

              Tu parles de matériel mais au risque de me répéter ou sont les softs ? Quel est le pourcentage critique pour que Linux passage de citoyen de seconde zone à citoyen de premier choix.
              Exemple : SAP gros éditeur qui développe des solutions "PRO" à un outil au hasard SAP Netweaver Developer Studio qui est basé sur Eclipse : chouette ! Il est disponible sous Linux : rechouette ! En fait c'est un installeur crossover qui package un JDK Windows, un IE, et un eclipse Windows autant dire la seule fois ou j'ai réussi à le lancer c'est pour qu'il plante !
              Cet exemple est loin d'être unique. Alors oui je suis frustré très frustré même car au fil des années j'ai développé un "lien affectif" envers cet OS si mystérieux. Et que j'ai la forte intuition que la plupart des éditeurs propriétaires de solutions sous Linux (Pas Opera, Antidote, par exemple), se foutent ouvertement et royalement de la geule de leurs clients support indigent, aucun suivi, produits abandonnés, pas stables, pas fini, et qu'on ne me sorte pas c'est le prix à payer pour des softs propriétaires, il n'y a ni ces problèmes sur MacOS, ni sur Windows.

              La clientèle tu es obligée de l'attirer et de la rendre captive, sinon elle va voir ailleurs et une fois rendu captive ailleurs elle ne reviens plus chez toi : Exemple : migration massives de DC d'Unix vers Windows Server, Autre exemple ceux qui migrent sur Linux/Windows/MacOS qui vont s'approprier des outils et leurs rester fidèle un bon moment.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 2.

                Heu si pour toi une success story c'est norton ou néro, ou winzip...

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Symantec : Chiffre d’affaires 2,582 milliards de USD
                Winzip a été racheté par Corel et Nero c'est 46 millions d'euro http://en.wikipedia.org/wiki/Nero_AG

                ou sont les softs ?

                des softs il y en a plein pourtant, pour éditer du texte, monter des vidéos (je viens de tester kdenlive, ça semble super), faire de la musique, faire de la 3D, faire du graphisme, gérer des photos... il manque quoi dans ce créneau ?

                S'il te manque les softs propriétaires des grosses usines à gaz que l'on trouve dans les entreprises du cac 40, il y a également des milliers de PME qui peuvent utiliser autre chose que ça. Et l'avenir est peut-être plutôt au développement WEB. Je connais un industriel dans ma région qui a changé son logiciel métier en le faisant développer par une SSII locale, tout tourne dans un navigateur et ils ont les sources de leur outil. Et sans doute de plus en plus de monde va aller dans ce sens.

                Tu remarqueras qu'à part les outils Adobe pour les graphistes, SAP, Lotus Notes et compagnie, ça ne tourne pas à ma connaissance sous Mac OS X. Les produits Oracle, que tu cites plus haut en success story, ça tourne sous Linux (base de données serveur)

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

              • [^] # Re:

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Quel est le pourcentage critique pour que Linux passage de citoyen de seconde zone à citoyen de premier choix.

                Ce n'est pas une question de taux d'utilisation, mais d'assurance pour les décaïdeurs que lorsqu'il y aura une couille, y aura une grosse transnationale sur laquelle rejeter la faute.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu vois je pensais plus a Oracle, Adobe, Microsoft, SAP, SAS, Salesforces,Google,FB,...

                Faut distinguer les marchés, peut être. Car si dans le lot certains font de tout, ce n'est pas du tout la même chose.

                Success Story pour les pros ?
                Redhat en ai une. Encore un "nain" par rapport à certains, mais un nain d'un fort beau gabarit quant même.

                Success Story pour le peuple ?
                Android en est un.

                Success Story du bureau libre pour le peuple ?
                ça me fait mal au cul de dire ça, mais la rolling release est intéressante, car elle est intéressante pour tous. N'importe quel utilisateur est gavé d'apprendre qu'il faut ré-installer le système tout les 6 mois. Si en plus, sans ça, il n'a pas le dernier firefox, c'est lui demander de beaucoup trop bousculer ses habitudes. C'est con, mais c'est comme ça. La rolling release est la seule solution contentant à la fois les utilisateurs finaux et les utilisateurs classiques. Dans un cadre "ordi perso".
                les drivers sont devenus un "faux problème" : vue les avancées réalisées ces dernières années. Il est rapide de savoir si ça va fonctionner ou pas (parceque c'est quant même le cas "mouton à 5 pates" qui se débrouille tout seul pour installer son système)
                L'approche un peu rude lors des premières explorations du disque système est amoindri : la plupart des gens ne savent pas comment ça fonctionne, et ceux ayant l'habitude de leur arbo windows ont souvent déjà vue celle d'un mac. Apple les a déjà habitués à autre chose.
                La qualité des logiciels ? mouhai je vois pas trop non plus, là. M'enfin j'vais pas radoter ici sur ça. Ils manquent certainement de visibilité et de marketting, qui donnerait envie de les tester ? Hum, peut être. Et l'arrivée des logiciels dans "le nuage" dégage l'horizon, en bien ou en mal c'est un pb d'étique : de nombreux logiciels se retrouvent dans le cloud. Et utiliser google docs aujourd'hui, ou un webmail, ou passer par un serveur central pour faire une visioconf familiale, n'effrait pas. Pour l'utilisation potentielle d'un bureau essentiellement libre, c'est une belle plus value.

                Il me semble qu'en fait le coeur du problème est la pré-installation.
                Mais les constructeurs qui se sont essayés à pré-installés du linux ont souvent fait n'importe quoi, en proposant "leur linux", figé et fermé (point de vue utilisateur). D'un autre côté ils n'ont pas trop le choix : ils veulent proposer du stable. Aucune distribution ne propose ZERO problème lors des mises à jour (zéro ou proche, et secondaire). Donc voilà. Ce qu'un constructeur économiserai sur les licences windows, il le reverserait, voir plus, en mettant une équipe travaillant en collaboration avec la validation de mises à jour de sa distribution partenaire. Et ça, ça serait déjà bien ... Mais voilà, c'est pas son métier, au constructeur...

                Y a un noeud du genre cercle vicieux, à défaire. Pas d'installation de linux sur le desktop du peuple sans une intervention tierce entre constructeur et utilisateur.

                • [^] # Re:

                  Posté par . Évalué à 4.

                  les rolling release c'est bien, mais c'est dommage de devoir mettre à jour le noyau, xorg (avec risque de casse), python, perl, coreutils, alsa, juste pour avoir une version à jour de Firefox, OpenOffice ou Gimp...

                  La voie ouverte par PC-BSD me semble intéressante à ce niveau, pour l'utilisateur de base.

                  Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                  • [^] # Re:

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Oui pour moi aussi
                    Mais en écoutant les gens, j'ai mis de l'eau dans mon vin.
                    D'où le "rolling release".
                    mais effectivement, un peu de /opt et de biblio en deus ne sera pas un mal, parès tout, pourquoi ne suivrions nous pas la confiance accordée aux projets de la même manière que la confiance accordée aux distribs ? Cela mulitplie potentiellement les problèmes, oui (j'écoute) mais bon, à un moment ou à un autre, il faudra revenir sur ce paradigme central, mais bloquant. Ou alors une rolling ...

            • [^] # Re:

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Firefox ou OpenOffice démarrent très rapidement

              Bon, comme tu as l'air d'être nouveau ici, il faut qu'on t'explique. Ce type de troll d'énormité est normalement réservé au trolldi vendredi.
              Allez, on passe pour cette fois, mais attention à ne pas recommencer ;-)

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 3.

              ton commentaire est libre ? on peut le ré-utiliser ?
              j'le demande sous la forme boutade provocatrice, mais il est tellement bien que je le ré-utiliserai tel quel de temps en temps.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 3.

                Merci :)

                et aucun problème pour la réutilisation, c'est fait pour : WTFPL (sauf si vous voulez le mettre en page avec InDesign, en ce cas il faut la licence logicielle : le contenu est plus libre que le contenant)

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re:

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              effectivemennt, déjà l'OS (windows : vente liée etc)

              Je connais pas mal de gens avec une version piratée de Windows sur leur ordinateur (parce qu'ils voulaient la version pro, parce qu'ils ont formatter et réinstallé…)

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re:

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      En des années Canonical n'a pratiquement rien apporté.

      C'est probablement la distribution la plus utilisée sur le bureau (et ailleurs). Ubuntu est en tête de DistroWatch depuis des années. Ubuntu-Fr est plus populaire que LinuxFr. Bref, Ubuntu a fait apparaitre des utilisateurs de GNU/Linux par paquets de mille, version après version. Sans Canonical et Ubuntu, il ne resterait une poignée de nerds utilisant Fedora/Debian/Slackware et se disputant.

      • [^] # Re:

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Ce n'est pas parce que beaucoup de nouveaux commencent par Ubuntu qu'ils n'auraient pas commencé par une autre si Ubuntu n'avait pas existé...

        • [^] # Re:

          Posté par . Évalué à 3.

          Ubuntu est quand même la distribution connue par le grand publique et c'est celle que le plus de gens non informaticiens ont essayé. Donc dire que sans ubuntu les gens auraient utilisé autre chose c'est faux.

          • [^] # Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Donc dire que sans ubuntu les gens auraient utilisé autre chose c'est faux.

            Pour une telle affirmation, il faudrait être capable de retourner dans le passé, modifier les évènements de telle sorte qu'Ubuntu n'existe pas et ensuite regarder les évènements se dérouler. Et encore, il y a de nombreuses façon d'empêcher l'existence d'Ubuntu, qui auraient pu avoir amené à des milliards de fourches possibles.

            On ne peut pas savoir ce qui « se serait passé » dans un univers alternatif, sans y vivre.

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 3.

              les gens utiliseraient PC-BSD

              Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Ton « donc » ne découle pas de l'assertion d'avant... qu'en sais-tu que les gens n'auraient pas essayé autre chose, qu'une autre distribution n'auraient pas été mise sur le devant de la scène ?

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 1.

              On peut répondre à la question comme suit : prenez un échantillon de distribution (par exemple les 10 plus populaires sur DistroWatch). Faites l'installation standard proposée par la distribution. Comparez la complexité, l'ergonomie, et les performances de chaque installeur de manière impartiale. Qui est-ce qui gagne ?

              Systemd, the bright side of linux, toward a better user experience and on the road to massive adoption of linux for the desktop.

              • [^] # Re:

                Posté par . Évalué à 4.

                Il n'y a pas que les installeurs dans la vie. Compare aussi "out of the box" le rendu des polices de caractères je pense que c'est pareil il n'y a pas photo.
                Alors certes ubuntu se foule peut être pas beaucoup mais visiblement au niveau desktop le peu de changements qu'ils effectuent la bas sont plutôt excellents et pragmatiques.

          • [^] # Re:

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Et l'informatique grand publique n'aurait pas existé sans Windows !

            • [^] # Re:

              Posté par . Évalué à 1.

              Sans IBM qui n'a pas breveté les premiers PC et permis involontairement l'apparition des compatibles PC.
              Sans cela il existerait peut être beaucoup de constructeurs avec leur système propriétaire. Seul Apple a réussit à survivre.

          • [^] # Re:

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne peux qu'être d'accord dans les personnes non informaticiennes, cadre, non cadre, mère seuls d'enfant en bas age (donc sans aide extérieur), qui on une connaissance en informatique qui se limite à meetic, facebook, msn, google. Une bonne partie sans que je ne leur en ai parlé connaissent Windows (c'est ce qu'elles utilisent pour la plupart), Apple (pas MacOS X), et Ubuntu (pas Linux ou autre).
            Alors je n'ai aucune idée de savoir comment elles en ont entendu parler, je pense le bouche à oreille un peu comme quand l'ipod à démarré. Mais il est clair que sur le Desktop Ubuntu se démarque significativement des autres. Et que la marque commence à bien se faire connaitre.

            • [^] # Re:

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je ne peux qu'approuver, Ubuntu est la seule distrib que j'ai vu installé sur des machines de non informaticiens (et c'est eux qui avaient fait l'installation).

      • [^] # Re:

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci de réduire les gens qui veulent promouvoir des systèmes libres à une poignée de nerds se disputant. Tu pourrais aussi parler de 5 gus dans un garage pendant que tu y es.

      • [^] # Re:

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ubuntu a fait apparaitre des utilisateurs de GNU/Linux par paquets de mille, version après version. Sans Canonical et Ubuntu, il ne resterait une poignée de nerds utilisant Fedora/Debian/Slackware et se disputant.

        On pourrait faire la même phrase avec Apple, iPod et lecteur MP3, tiens.

      • [^] # Re:

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oué bon distrowatch heu...
        Ca sert vraiment à quelque chose ? C'est pertinent d'une quelconque manière ?

        Ubuntu a fait apparaitre des utilisateurs de GNU/Linux par paquets de mille, version après version. Sans Canonical et Ubuntu, il ne resterait une poignée de nerds utilisant Fedora/Debian/Slackware et se disputant.

        Ha, oki
        Et donc entre temps on a donc vu la proportion de linuxiens augmenter de façon importante, non ?
        Non ?
        Ha
        Heu...

        Ok, Ubuntu a fait venir du monde. Tout comme mandrake précédemment par exemple.
        Maintenant de là à dire que Ubuntu c'est magique ça fait apparaître des paquets de milliers de nouveaux petits utilisateurs... mouai...

        • [^] # Re:

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je te pertinente et pourtant je suis pas d'accord avec toi.

          Y'a 11 ans, en IUT Informatique, j'était sous Mandrake, j'était le seul sur les 2 promos que j'ai connu (200 étudiants).

          Alors je sais que GNU/Linux s'est amélioré, qu'à l'époque, rien que lire un divx c'était pas évident (Pour ceux qui ont connu ça, bien avant mplayer)...

          Mais quand même, ou que j'aille, je ne vois que du Ubuntu chez les non informaticiens, plus une seule mandrake/driva !

          Je bosse dans un milieu universitaire, si je dis Ubuntu à un prof, il au moins déjà essayé, si je dis Debian je me prend un vent... Pour les chercheur, c'est un peu différent mais dans l'ordre c'est Ubuntu, openSUSE, Debian.

        • [^] # Re:

          Posté par . Évalué à 2.

          Mouhai aussi
          Parceque Ubuntu a fait apparaitre des utilisateurs par paquets de milles, ok.
          Ubuntu a aussi fait disparaitre des utilisateurs par paquets de milles. Avec beaucoup de "ouhai j'ai essayé linux, c'est nul" (au mieux, au pire, hypocrite : "ouhai c'est bien mais je m'en sert pas"). Qu'ils aient essayer n'est pas forcément une bonne chose, si c'est pour ensuite relayer une mauvaise expérience.

          Et ce n'est pas "de la faute" de gus qui se disputent, ça.

          Ceci dit, je rejoint ton propos sur la marque Ubuntu. Et, sous jacent, sur l'importance de la reconnaissance facile. Tout comme l'importance de la finition. On le voit avec Gnome3 : c'est vraiment très bien fini (dans ce qui est fini :p), et une superbe police par défaut. Bref une première expérience très agréable. On le voit aussi avec le Kde de la dernière Mandriva. Et même au delà, sur l'aspect "marketting", donner envie sans faire envie.

          Mais pour le moment, rester sur un bureau essentiellement libre c'est déjà avoir fait un choix pragmatique allant au delà du petit plaisir de l'utilisation d'un bureau informatique. Garder linux c'est déjà réfléchir.

          • [^] # Re:

            Posté par . Évalué à 2.

            sous entendu "et ça, ça marchera pas"

      • [^] # Re:

        Posté par . Évalué à 6.

        Sans Canonical et Ubuntu, il ne resterait une poignée de nerds utilisant Fedora/Debian/Slackware et se disputant.

        C'est une illusion d'optique, Canonical n'a pas fait progresser le taux de pénétration de GNU/Linux dans le marché du desktop, il est stable à 1% depuis le début des années 2000 quelle que soit la distribution dominante. La seule conclusion que l'on puisse tirer c'est qu'Ubuntu a totalement cannibalisé les autres distributions. Rien ne te permet d'affirmer que ces autres ditributions auraient périclité sans Canonical.

        • [^] # Re:

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Te fatigue pas, ils n'ont pas l'air de comprendre la logique...

        • [^] # Re:

          Posté par . Évalué à 3.

          il est stable à 1% depuis le début des années 2000

          oui, ou bien il est passé de 0,4% ou 0,6 % à 1% ou 1,1%...

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Les logiciels?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je me permets de recentrer sur ta question "Malheureusement j'éprouve toujours cette même frustration où sont les logiciels et pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?".
    Je suis un utilisateur desktop de Linux, il me sers dans mon utilisation quotidienne. Je ne code ni en C, ni en Ruby, ni en Ajax, rien. Et pourtant l'utilisation d'une distribution GNU/Linux au quotidien me satisfait pleinement.

    "où sont les logiciels ?" Dans les dépôts, et chez certaines distributions ça déborde!

    "et pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?" Firefox, Libre office, Thunderbird, VLC, etc... sont des logiciels de qualité pour un desktop, mais cela reste subjectif. Après si tu as pris goût à Safari, Office, Mail et Quicktime c'est ton choix.

    -d(o_O)b- Siick

    • [^] # Re: Les logiciels?

      Posté par . Évalué à 2.

      Typiquement parlons de Firefox, il est clairement plus lent au lancement, et à la navigation sous Linux que sous Windows, Thunderbird idem. Comme je l'ai indiqué plusieurs fois et je n'ai jamais eu de réponse sur le pourquoi du comment IE tourne significativement et se lance beaucoup plus vite via Wine que Firefox (je n'ai pas essayé la version Windows de Firefox sous Linux).
      Libre office est de la même manière mieux sous Windows que sous Linux excepté son look. Je ne parle pas de la version MacOS X qui pour le moment est une catastrophe plantogène (mais qui est assez jeune).
      Je t'accorde que VLC est similaire sur les deux.

      J'avais plutôt en tête des logiciels tout bête comme iMovie pour faire des films tout simple mais sympa. Lightroom pour gérer les photo (avec possibilité de connexion / deconnexion des bibliothèques, retouche des photos, gestion avancée des mots clés,multi ecran)

      Comme indiqué je "fréquente" Linux depuis 16 ans donc je connais bien l'offre de logiciel qu'on peut y trouver.

      • [^] # Re: Les logiciels?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'avais plutôt en tête des logiciels tout bête comme iMovie pour faire des films tout simple
        mais sympa

        Kdenlive ?

        Lightroom pour gérer les photo

        digikam ? Shotwell ?

        • [^] # Re: Les logiciels?

          Posté par . Évalué à 1.

          Sur digikam et shotwell le processeur de RAW est pas terrible, déjà celui de Apple est plus que médiocre.
          A ma connaissance aucun des deux ne gère les connexion / deconnexion à des bases d'albums.
          Il n'y a pas la correction des aberrations des objectifs

          Kdenlive jamais essayé mais quand j'avais regardé il ne me semblait pas très complet, le seul que j'avais vu à peu près a niveau c'était cinelerra. Mais il manque les banques de son, les banques de fonds, les thèmes ...

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            A ma connaissance aucun des deux ne gère les connexion / deconnexion à des bases d'albums.

            Et ca sert à quoi pour un utilisateur lambda ?

            Dans Digikam, tu pouvais ouvrir différentes bases digikam dans le temps.

            • [^] # Re: Les logiciels?

              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 19/09/11 à 23:20.

              Et ca sert à quoi pour un utilisateur lambda ?

              Je sais pas l'utilisateur de photos sous Linux à surement des besoins moins étendus que sous Windows/MacOS donc ça sert à rien.
              Plus sérieusement tu as toutes les photos de tes vacances sur un/plusieurs disque externe. Tu as ton laptop avec son petit disque ou son minuscule SSD. Mais tu veux montrer tes photos à ta mamie, bien par exemple avec lightroom tu deconnecte tes disques tu prends ton laptop sous le bras et tu montres tes photos plein écran à ta gentille mamie qui est ravie de voir ses petits enfants. :-)

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par . Évalué à 5.

            digikam peut utiliser lensfun pour corriger les objectifs.

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par . Évalué à 8.

            Kdenlive a drôlement bien évolué depuis quelques temps.
            Il se classe désormais dans les logiciels libres phares sur le desktop linux

            Ai demandé à un professionnel de la profession (), connaissant la totalité ou presque de l'offre en montage vidéo, un retour sur kdenlive. Son retour a été "ouhai, pas mal. il manque des fonctions basiques d'étalonnage, à part ça il est bien pour le montage familial, et je le préfère à l'équivalent (iMovie) de mac". Ouch \o/ Bon c'est qu'un avis, certes, mais ouch quant même.

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour le raw, il y a entre autres darktable. Par contre il n'est pas fait pour visualiser des photos et gérer des bibliothèques.

      • [^] # Re: Les logiciels?

        Posté par . Évalué à 4.

        Typiquement parlons de Firefox, il est clairement plus lent au lancement, et à la navigation sous Linux que sous Windows, Thunderbird idem.
        Libre office est de la même manière mieux sous Windows que sous Linux excepté son look.

        Il y a plusieurs facteurs pour les differences de performance entre Windows et Linux:

        • Pour Firefox, la version Windows est compilee avec MSVC avec du profiling, pendant longtemps la version Linux n'etait pas compile avec PGO (c'est dispo dans moz-central depuis FF6, mais je sais pas si c'est active par defaut dans les builds officiels).
        • le linker sous Linux est (etait?) moins optimise pour certaines operations (en particulier l'ouverture de libs avec dlopen). Heureusement Ulrich Drepper bosse dessus (nan, je rigole, le prelinking ca suffit bien, si t'ouvres plein de libs avec dlopen c'est que t'es un idiot, donc rien a battre de ton use case).
        • De facon plus anecdotique, MSVC va mieux optimiser certaines choses que GCC, d'autres moins (et si tu vas pas regarder de pres le code genere, tu vas pas forcement aller tuner ton code pour que le compilateur genere le code le plus efficient possible). J'imagine que pour le composant javascript, c'est etudie de pres, mais si leur plateformes principales c'est Windows avec MSVC et le GCC de MacOSX, c'est pas forcement toujours top pour la version Linux.
      • [^] # Re: Les logiciels?

        Posté par . Évalué à 1.

        parlons de Firefox, il est clairement plus lent au lancement, et à la navigation sous Linux que sous Windows

        source ? Moi je pourrais dire que j'ai l'effet inverse, mais pour être plus honnête je ne vois pas de différence entre les 2 (firefox 6 ici). Je clique dans le menu, le menu s'affiche instantanément, je clique sur un de mes 567 onglets, il s'affiche instantanément, je tape "blabla machin" dans un moteur de recherche, ça s'affiche instantanément, je navigue sur un site (linuxfr, paypal ou autre), il n'y a aucune latence, vraiment à part que ça clique avant que j'ai la volonté de le faire, je ne vois pas comment ça pourrait être plus rapide que ça sous windows.

        Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Les logiciels?

          Posté par . Évalué à 3.

          Source Ressentie personnel confirmé par http://glandium.org/blog/?p=1975 plus quelques Benchmark ou la version Windows de Firefox est plus rapide sous Linux que la version Linux.

          J’achète de suite ! J'ai des latences au défilement, à la génération des pages, à l'affichage des menus qui doivent être due a GTK alors certes pas des grosses mais perceptibles sous Windows et plus prononcés sous Linux

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par . Évalué à 1.

            des benchmarks datant de quelques années ou réalisé par phoronix sur leur super ubuntu datant de 6 mois gavés de je ne sais pas quoi qui le rend mystérieusement toujours moins bon que les autres OS testés ?
            Chez moi firefox c'est 3-5 secondes pour démarrer, et je n'ai aucune latence lors de la génération des pages ou de l'affichage des menus.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Les logiciels?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            due a GTK alors certes pas des grosses mais perceptibles sous Windows

            Ca tombe bien, c'est pas GTK sous Windows...

            De plus, c'est le fonctionnement interne de firefox qui est pourri, il utilise GTK pour dessiner dans des zones de la fenêtre, il n'y pas vraiment de "widget" GTK dans firefox, ce sont des rectangles coloriés avec GTK. Donc niveau perf c'est vraiment pas terrible.

            Après, à priori, c'est pareil sous Windows mais il est vrai que ca me semble plus réactif...

  • # Mobiles et serveurs

    Posté par . Évalué à 7.

    Je fais volontairement abstraction de la réussite de Linux sur les serveurs, dans l'embarqué ou la mobilité (excepté pour les tablettes).

    Et pourtant, il me semble que ce sont les deux secteurs qui me semblent incontournables dans un avenir proche, pendant que le bureau classique va régresser.

    On a essayé d'adapter les interfaces de bureau au appareils mobiles, bientôt on fera le contraire: l'écran devra être tactile, etc. Une station de travail sera en fait une grosse tablette avec un clavier et une souris.

    Il ne restera donc que les OS pour serveurs (nuage, serveur perso, autre?) et les OS "mobiles". C'est bien pour ça que Windows8 mise beaucoup sur le tactile, et que les "gros" bureaux (KDE, Gnome) vont taper par là-bas aussi.

    C'est une formidable opportunité pour bouleverser le paysage informatique, et on le voit déjà: Androïd, iOS se taillent des parts de lions sur les téléphones, et les téléphones sont les nouveaux appareils pour aller sur internet. Exit la combinaison MS Windows-IE-Flash. Il faut compter avec ces nouveaux navigants.
    Le plus gros frein à l'abandon de Windows, c'est la force d'inertie. Quand on voit les utilisateurs sur iPad, on se dit qu'ils n'ont plus le besoin d'avoir une machine sous Windows disponible!

    Alors il faut se dépêcher, Linux devra prendre le train en marche, ou rester sur le quai du bureau et regarder tous les autres partir!

    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai malheureusement l'impression que même sur ce marché la le GNU/Linux/X/GTK/QT... a totalement merdé il y avais Qtopia, Meego, et pas un n'a percé... Seul la partie non X de Linux est utilisée dans Android, WebOS.

      Pour la migration du desktop sur les tablettes, je pense qu'effectivement depuis des années Microsoft à ouvert la voie à ce concepts.
      Ce qui m’inquiète c'est que je ne vois pas grand chose de viable émergé coté libre alors que cela aurait été l'occasion de ne pas avoir 10 ans de retard.

      Je ne sais pas si c'est une bonne chose que tout le monde migre de Microsoft à Apple. Apple à toujours eu un comportement détestable, ne fait et n'a jamais fait aucun effort pour ses clients (dont je fais parti). Après si le marché temps à être multi polaire c'est effectivement une bonne nouvelle, mais l'histoire à montré que les clients n'aimes pas trop ça et préfère un monde simple avec peu de choix.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 4.

        Ce qui m’inquiète c'est que je ne vois pas grand chose de viable émergé coté libre alors que cela aurait été l'occasion de ne pas avoir 10 ans de retard.

        C'est surtout que quand le libre essaie d'innover, il se fait taper sur les doigts. Voyez les exemples de KDE 4 et GNOME 3 qui tentent de faire converger interface desktop et interfaces tactiles : leurs utilisateurs trouvent que c'est pourri, les devs sont obligés de reprendre les paradigmes précédents, et ça n'avance plus.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 4.

          Voyez les exemples de KDE 4 et GNOME 3 qui tentent de faire converger interface desktop et interfaces tactiles

          Sauf que KDE4 a une interface par défaut raisonnable et assez proche de KDE3/Fenêtres XP/etc. (bon OK, à un clic près afin d'enlever Kickoff)

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            bon OK, à un clic près afin d'enlever Kickoff

            Ah je suis curieux, tu as essayé de l'utiliser au moins ?

            Parce que j'étais retissant au début aussi mais je me suis forcé à l'utilisé.

            Résultat, quand je repasse au menu classique (j'ai fait le test dernierement), je suis bien incapable de naviguer correctement dans ce bordel de sous menus.

            • [^] # Re: Mobiles et serveurs

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est Kickoff que j'utilise (et je n'ai personnellement rien contre, même si là je me sers plus de ma barre de lancement rapide), j'ai parlé de l'enlever car c'est le style de menu classique qui ressemble le plus au menu de XP/KDE3.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'ai malheureusement l'impression que même sur ce marché la le GNU/Linux/X/GTK/QT... a totalement merdé il y avais Qtopia, Meego, et pas un n'a percé... Seul la partie non X de Linux est utilisée dans Android, WebOS.

        Tu parles que de technique, mais tu n'as pas compris que derrière le succès d'android, et la tentative de webOS il y a d'énorme entreprises qui sont derrière pour financer la R&D, la production et le support. La seule entreprise de taille qui a tenté d'utiliser une techno libre existante, c'était Nokia avec Gtk/maemo puis Qt/meego, avec les échecs que l'on connait pour le premier et le 2ème est mort né depuis que Nokia est devenue une filiale de Microsoft.

        Sans l'implication d'un fabricant de taille prêt à investir sur du long terme dans une alternative à Android et iOS, une alternative libre n'a aucune chance. Or pourquoi un fabricant serait prêt à se ruiner, alors qu'il lui suffit de vendre des devices sous Android et iOS pour faire fortune ? Samsung a certes développé Bada, mais c'est plus une sécurité pour ne pas être entièrement entre les mains de google et apple qu'autre chose.

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 1.

          Je ne sais pas comme gros éditeurs d'OS tu as Microsoft OS Serveur Desktop Mobile, Apple OS Serveur Desktop Mobile, Redhat OS Serveur.

          Il a bien fallut investir pour du desktop sur Linux. Si Redhat veut se développer et pas rester cantonné à la niche du marché des serveurs il va bien falloir qu'ils proposent une solution. Android c'est environ 200 personnes. Le problème est que sur ce coup Redhat à pas le moindre brevet sur la mobilité.

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et en quoi RedHat devrait se lancer dans le mobile ? Visiblement leur stratégie orientée sur les serveurs leur réussie très bien.

            Mais si tu tiens à avoir du libre qt/gtk dans ton mobile, libre à toi de prendre un openmoko :)

            • [^] # Re: Mobiles et serveurs

              Posté par . Évalué à -3.

              Parce que c'est une société coté et que leurs investisseurs leurs demanderons ?
              Pourquoi êtes vous passer a coté d'un marché émergent de X milliards ?
              Le CEO sautera ils rachèteront à la va vite une startup lancé par des transfuges de HP/Nokia/Apple/Google/Microsoft et vogue la galère, comme ça ils seront sur la mobilité mais 10 ans après les autres.

              • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Pourquoi êtes vous passer a coté d'un marché émergent de X milliards ?

                Parce que ce n'est pas leur métier ?

                • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est le métier de Google ou de Apple de faire un OS mobile ?

                  • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Non, ce n'était pas leur métier. Mais eux quand il leur manque quelque chose, ils peuvent l'acheter à coups de centaines de millions et devenir compétitif presque de suite.

                    RedHat n'a pas cette puissance de feu financière.

                  • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Apple: oui, ils font déjà du "Desktop"
                    Google: oui, pour rendre leurs services web indispensable

                    Pour Redhat, qui vent du serveurs à des entreprises, non, je vois pas très bien leur intérết.

                    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      qui vend du serveur

                      La, fallait que j'intervienne même si j'aurais pu me rattraper avec un troll sur le fait que Redhat vend du vent...

                      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                        Posté par . Évalué à 2.

                        c'est un troll et dont feed the troll, mais...

                        redhat ne vend pas du vent, il vend de l'expertise et du code.
                        derrière le code il y a le codeur.
                        penser qu'un système peut s'imposer pour le grand public en étant juste communautaire c'est se fourrer le doigt dans l'oeil.

                        c'est l'échec du modèle gratuit auquel nous assistons. en avant première, comme souvent dans le libre. regarde canonical : ils ne se font toujours pas de sous. résultat ? ils ne codent pas assez, ne participent pas assez, se font parfois mal voir des autres communautés, et se prennent les pieds dans le tapis comme tout les autres lors des mises à jour, par manque de moyens, de tests. Et sans mise à jour quasi-parfaite, pas de desktop linux Enfin ils n'arrivent pas a retenir leur dev. un exemple en vogue ? Matthew Garrett était chez canonical avant de passer chez redhat. lui aussi.

                        Le problème est qu'ils ont canibaliser les autres tentatives de distributions grand public ayant un modèle pas 100% gratuit. Maintenant c'est trop tard. Le seul salut serait avec des accords oem, pour se faire du bénéf' avec le desktop linux Autrement dit, une impasse.

                    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Mobilité pour entreprise ? Apple la dessus c'est au mieux naze. Android pour le moment il n'y a rien de bien serieux et RIM c'est mort et has been.

                      Pour répondre très simplement un éco système quelle que soit ta philosophie ça se verrouille pour que ta clientèle soit captive, sinon tu n'as rapidement plus que tes yeux pour pleurer.

                      Alors tu as différents moyens de verrous : la licence GPL, les DRM, l'in-interopérabilité, les réduction de tarif importantes si tu va pas prendre un des produits chez le concurrent.

                      Chez redhat il n'y a pas d'ERP, CRM, SRM, BI, pas de bases de données ... Juste un OS, une solution middleware, et une solution de virtualisation.

                      La ça va être la petite pique bien blessante : Mais ils feraient mieux de développer le marché de la mobilité plutôt qu'un énième système de démarrage....

                      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        T'as raison, à mon avis, il devrait faire comme tu le penses, comme ca dans 3 ans plus de Redhat...

                        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                          Posté par . Évalué à -1.

                          Tu sais les concurrents de redhat savent très bien faire monter, descendre les prix comme ça les arranges et de manière quasi outrancière, j'ai été réellement choqué la première fois que j'ai vu les rabais qui pouvaient être accordé. Ca redhat ne peux pas le faire.
                          Sur le materiel, les os, les db, le middleware, les services ils ont des solutions totalement vérouillés.
                          Donc les clients peuvent en avoir marre principalement de ces trois boites (I/O/M) ils peuvent aller chez l'un ou chez l'autre, mais ils seront tout autant verrouillé. Surtout que souvent les DSI viennent de ces boites...

              • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Pourquoi êtes vous passer a coté d'un marché émergent de X milliards ?

                Ils ont déjà sortis des études qui montraient qu'il n'y avait pas de marché pour le desktop Linux.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Parce que vous connaissez vraiment des gens qui utilise une tablette chez eux ? A part une grosse mode de merde parce que ca fait cool/branché, vous pensez vraiment que ca va remplacer les laptops ?

      Perso j'ai un gros doute quand même, le marché de la tablette à mon taf, c'est uniquement pour la direction histoire de se la péter en réunion mais personne n'aurait l'idée de bosser avec ce genre de matos...

      Puis franchement, bosser sur un écran bourré de traces de doigts, faut en vouloir quand même...

      Après sur un téléphone, pourquoi pas, même si à l'usage, je vois plus de gens pester contre leur écran tactil que de gens satisfaits.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 3.

        Parce que vous connaissez vraiment des gens qui utilise une tablette chez eux ?

        Oui, moi.

        J'aime bien, ça me permet d'accéder à mes mails, d'écouter ma musique, de voir mes films se trouvant sur mon DD externe sur ma TV, voire même de naviguer rapidement sur internet quand j'ai besoin d'une info (typiquement Wikipédia), tout ça sans devoir allumer un PC, qui prend deux minutes à démarrer, qui consomme plus, est plus bruyant, et que je ne peux pas manipuler aussi librement.

        Bien sûr, pas question de travailler avec ça, et ça ne remplace pas un PC. Mais pour un usage de base, c'est parfait.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Mwai, enfin quand je disais gens, ca voulait pas dire "technophile"...

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 1.

            Parce qu'il faut être technophile pour lire ses mails, voir des films, écouter de la musique ou aller sur Facebook ?

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Mobiles et serveurs

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Non, mais pour acheter une tablette actuellement, un peu quand même, je ne connais personne qui en possède une...

              • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                Posté par . Évalué à 5.

                un peu quand même, je ne connais personne qui en possède une...

                Si ce que tu as ecris sur un autre thread n'est pas une grosse exageration, c'est pas etonnant:

                Perso, je ne connais personne ayant une seule licence valide, peut être un problème de génération ?

                Je dirais que le public qui achete des tablettes, c'est principalement des gens qui ont un boulot avec des revenus assez importants pour claquer des centaines d'euros dans un truc accessoire (c'est certes pratique mais quand tu rames pour payer ton loyer, tu peux t'en passer).

                A partir du moment ou les gens que tu frequentes n'ont meme pas les moyens de payer la moindre licence (s'ils ont des revenus importants et un boulot CSP+, mais qu'ils preferent passer leur temps de loisir a se faire chier a pirater tout ce qui passe, t'as vraiment des frequentations bizarres), ils vont pas acheter une tablette ou tout est fait pour faire sortir le portefeuille en achetant du logiciel/media/etc. dessus...

            • [^] # Re: Mobiles et serveurs

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              pour lire ses mails

              De ce que je vois autour de moi, oui. Les messages Facebook ont remplacé les mails.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Parce que vous connaissez vraiment des gens qui utilise une tablette chez eux ? A part une grosse mode de merde parce que ca fait cool/branché, vous pensez vraiment que ca va remplacer les laptops ?

        Oui moi. J'ai une tablette webOS et je n'utilise quasiment jamais le netbook. Parce que pour un usage de consultation, ce qui est 90% de l'usage pour 90% des gens, une tablette est 1000 fois plus agréable et pratique à utiliser qu'un laptop/netbook. Pour le reste le laptop s'en occupe.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 3.

        Les tablettes sont des objets transitoires, ou de consommation finale : consultation (web, journaux, vidéos). Plus ça va et plus se trouve renforcée ma vieille impression que tout va se jouer autour du téléphone : il deviendra l'ordinateur. Dans la plupart l'ordinateur unique. Dans quelques cas l'ordinateur principal et autonome. Et pour la plupart des cas sera épaulé par une mémoire déportée (le cloud).

        Tiens, encore un essai autour du "centré sur le mobile", avec plein de bonnes idées réalisées : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=JNw26_A7EDE
        Plus simple et bien moins cher que le dock complet pour Atrix (...) et au délà encore du "transformer"

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 1.

        "A part une grosse mode de merde parce que ca fait cool/branché"

        Défoule-toi, ça fait du bien. Libère tes frustrations.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Frustration de ?

          Tu vas me faire croire que les gens achètent ça parce que cela répond à un réel besoin ?

          Laisse moi rire!

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 1.

            Perso, ça me permet de jouer a Angry Bird HD dans les WC. Avec le laptop ça devenait invivable !

            • [^] # Re: Mobiles et serveurs

              Posté par . Évalué à 1.

              Oh j'ai vu des gens (enfin une personne) jouer à WOW dans les WC et aussi dans les WC de la boite (JM si tu m'entends ;) ), alors angry bird ca doit pas être si terrible que ça.

              • [^] # Re: Mobiles et serveurs

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                En même temps c'est tout à fait normal !
                Personne n'a remarqué l'axe de symétrie passant verticalement dans le O de WOW ?
                W(|)W

                Normal, il fallait bien des goûts de chiotte pour y jouer ;-)

    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

      Posté par . Évalué à 10.

      Le plus gros frein à l'abandon de Windows, c'est la force d'inertie. Quand on voit les utilisateurs sur iPad, on se dit qu'ils n'ont plus le besoin d'avoir une machine sous Windows disponible!

      Ah bon, il ne faut pas iTunes (pour Windows et Mac OS) afin de connecter un iPad à un PC?

      Alors il faut se dépêcher, Linux devra prendre le train en marche, ou rester sur le quai du bureau et regarder tous les autres partir!

      Regarder le train des autres partir où? Partir dans le cloud, partir dans le "tout Web" qui prive l'utilisateur final de tout contrôle sur ce que fait l'application, partir dans l'exploitation commerciale des données personnelles, partir dans la tablette qui facilite la consommation de contenu mais pas du tout leur production?

      Moi je reste sur le quai, et je les regarde foncer dans le mur :)

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 5.

        Si le libre prenait le train des données au lieu de se cantonner à la couche logicielle, moi, je trouverais ca bien.

        Savoir que mes bookmarks, mes mails sont accessibles partout, auto-hebergés si je le décide ou encodés dans cloud qui ne serait ni plus ni moins qu'une hashtable distribuée parce que je m'en tape de monter mon infra.

        Savoir que mes recherches ne seront pas filtrées, analysées, qu'un noeud serveur mutualisé y répond ou peut-être un pc qui fait tourner une partie de ma recherche en tâche de fond pendant un cycle inutilisé.

        Savoir que les tags que j'applique sur une url sont partagés par d'autres qui l'on fait sciemment et anonymement ... ou pas et non à "l'insu de leur plein gré", ces petits tags proposés par défaut qui me facilitent tant la vie, savoir que je pourrai faire une recherche sur OSM et rajouter une petite note personnelle ou publique sur le dernier resto où je suis allé ... et tout ça avec un seul et unique compte comme avec Google.

        I had a Dream

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Si le libre prenait le train des données au lieu de se cantonner à la couche logicielle, moi, je trouverais ca bien.

          Oui le train du service et si en plus tu veux que cela soit basé sur une techno en P2P, ca va être du boulot à coder, sachant que les tables DHT que tu cites ne sont que des annuaires distribués, ils ne servent pas à stocker de l'information mais à retrouver une information. Dans un logiciel d'échange de fichier ça permet au logiciel de savoir où est stocké tel fichier ou tel bout de fichier sans interroger de serveur central.
          Les services libres en P2P sont clairement le domaine qu'il faut creuser, car c'est bien gentil d'utiliser des logiciels libres mais si nos données ne nous appartiennent plus ont y perd l'intérêt. Une solution serait de continuer à vivre comme en 1990 en ayant tout sur sa machine, mais c'est pénalisant quand on a de plus en plus de devices, et l'auto-hébergement est plutôt élitiste...

          Perso je réfléchi à une techno de backend qui utiliserait DHT pour retrouver des instances de mon service (nodes) et XMPP pour la communication entre les nodes.

    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

      Posté par . Évalué à 2.

      Une station de travail sera en fait une grosse tablette avec un clavier et une souris.

      une tablette avec un clavier et une souris, ça se nomme un ordinateur ... ce sur quoi nous travaillons actuellement ... on peut appeler ça tablette pour faire IN, mais ce que tu décrit n'est pas une tablette...

      pour faire mumuse et aller sur le web passer son temps à regarder quelque chose pourquoi pas une tablette, c'est léger mais de mon point de vue c'est terriblement petit, enfin qu'il y ait des gens intéressé par cet usage c'est compréhensible...

      par contre pour réellement travailler (pas de la réunionnite aigüe, du vrai travail), je ne vois franchement pas l'intérêt à la chose ... en terme d'usage c'est une régression certaine ... personnellement je n'arrive plus à travailler sans double écran tant ça permet de gagner un temps indéniable que ce soit pour du dev, du test, de la doc, de la carto, de la CAO ...

      alors le double écran sur tablette ? la double tablette ?

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 4.

        Perso je vois plus la tablette ou le téléphone de demain, comme un petit ordinateur à tout faire, sur lequel tu pourrais avoir ton clavier ta souris bluetooth, ceci banché sur un écran. Pour les usages effectivement quelques personnes utilisent des doubles écran.
        Mais je ne peux pas te dire le confort gagné si pendant mes déplacements quotidien je ne me transformais pas en tortue avec mes 3kg sur le dos.
        Je "rêve" que mon téléphone/tablette se transforme en ordinateur au travail pour la bureautique, SAP, le groupware, et le navigateur.
        Qu'en balade je puisse avoir accès au groupware et au navigateur, que je branche ca sur ma télé pour regarder un film, après je le met dans ma chambre avec enceinte bluetooth pour écouter de la musique ...
        Ca arrive petit à petit par exemple avec le Motorola Altrix, les tablettes Windows 8.

        alors le double écran sur tablette ? la double tablette ?

        Boite à outils intelligente branché sur tes écrans ?

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 4.

        une tablette avec un clavier et une souris, ça se nomme un ordinateur

        Je crois que tu m'as mal compris. Je sais ça. Mais tu rates l'essentiel.
        Aujourd'hui, les tablettes ne sont pas de simples ordinateurs sans clavier ni souris avec interface tactile.

        Les OS sont créés (ou largement modifiés) pour les tablettes, les applis sont pensées pour les tablettes.
        Les tablettes proposées sur le marché passent par une refonte de la perception de la machine, et c'est ce qui explique une partie de leur succès: l'ordinateur est perçu comme une machine compliquée, la tablette comme un outil simple, plus proche du téléphone. Cet écart est d'autant plus ressenti que la tablette est un objet "uniforme": pas de fil, pas de clavier plein de boutons, etc.

        Demain, au lieu de proposer un "ordinateur" qui fera fuir une partie de la clientèle, le clavier sera proposé comme un accessoire permettant d'écrire plus facilement.
        Idem pour la souris, qui sera plus pratique pour certains usages, mais le marketing prendra grand soin d'éviter le mot "ordinateur" pour parler du résultat.
        Et les OS devront suivre ou disparaitre, parce que les ordinateurs "classiques", qui sont déjà en perte de vitesse, vont devenir un marché de niche!

        Je ne sais pas quel format ça adoptera, mais ça viendra: accessoires sans-fil, à brancher, station d'accueil (clavier et souris prêt sur place, on pose la tablette sur un support devant soi), voire même système complet sauf U.C., avec un écran plus grand, et te voilà avec tes deux écrans.

        Je rejoins également le commentaire sur les téléphones: les tablettes et les téléphones vont inévitablement converger. C'est déjà presque la même chose!
        Pourquoi pas un système de mini-téléphone détachable de la tablette? Assemblés, c'est une tablette, mais le téléphone peut être désolidarisé pour un usage plus conventionnel.

        C'est sûr, ce sera moins pratique pour développer, mais en même temps, la grande majorité des acheteurs ne développent pas...

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 1.

          C'est sûr, ce sera moins pratique pour développer, mais en même temps, la grande majorité des acheteurs ne développent pas...

          tu reviens à ce que je dis ... si bosser c'est réunionite et utilisation de groupware ou mail ou web et présentation (powerpoint, libreoffice, pdf, html5 ... ) pas besoin d'avoir ni puissance ni espace ... maintenant on ne va pas me faire croire que pour la majorité des gens travailler c'est ça !

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 1.

            Manque le client SAP, Siebel etc... et si je pense que tu as fait le tour de la question pour beaucoup de monde en entreprises.

            Ca tombe bien c'est ce que tu trouve sous chez Redhat, chez Microsoft, et chez IBM comme solutions : suite bureautique, groupeware, et browser web. Et je peux t'assurer que je connais une quantité non nulle de "collaborateurs" qui n'utilisent pas tout ce que tu cite.

            Oui ça laisse rêveur.

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 2.

            Un truc que tu réalises pas forcément: pour beaucoup, beaucoup d'activités, y compris industrielle, tu n'as pas besoin de plus, ou de beaucoup plus!

            Alors une ou deux stations de travail pour les "grosses" activités là où c'est nécessaire.
            Pour le reste, applis métiers sur le truc-tablette-téléphone-autre qui se connectent à grosse machine. Charge légère sur grosse machine, parce que les applis légères sont en local.

            Tout le monde n'est pas développeur, ou concepteur de pièces 3D super compliquées, ou concepteur d'un truc qui nécessite une simulation pendant 20h sur une machine à 80coeurs et 2To de RAM!

            Après, si le boulot est tellement centré sur l'ordinateur et les logiciels, c'est peut-être là qu'est le problème!

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          I have always wished for my computer to be as easy to use as my telephone; my wish has come true because I can no longer figure out how to use my telephone. — Bjarne Stroustrup

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 6.

            En même temps, quand on se permet d'inventer un langage aussi imbitable que le C++, qui a traumatisé tant de générations d'étudiants, on vient pas faire la leçon aux autres.

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 2.

          clique sur le lien youtube, c'est ce qu'ils ont fait :

          tu "boites" le téléphone sur le couple clavier-écran, et l'ordi c'est le téléphone. Son écran s'éteint et il sert en mode tactile comme le touchpad de "l'ordi"
          tu "boites" de la même manière le même téléphone au dos d'une "tablette". Et hop.
          ils se sont même amusés à faire un joystick : tu "boites" le téléphone dedans.

    • [^] # Re: Mobiles et serveurs

      Posté par . Évalué à 1.

      On a essayé d'adapter les interfaces de bureau au appareils mobiles, bientôt on fera le contraire: l'écran devra être tactile, etc. Une station de travail sera en fait une grosse tablette avec un clavier et une souris.

      C’est fou ce que ça ressort comme idée depuis quelques semaines sur Linuxfr. Bien que les tablettes puissent avoir du succès (ah bon?), bien qu’on matraque à longueur de journée combien c’est trop génial, je vois mal comment une tablette peut remplacer un ordinateur de bureau. Les deux n’ont pas à être exclusifs, ils couvrent d’ailleurs des usages complémentaires et il est fort probables que dans quelques temps les deux cohabitent dans les ménages (A-t-on vu disparaître la télévision à l’arrivée de l’ordinateur et d’Internet? Même à l’heure des DVD/720p de 4 Go accessibles en quasi-streaming ?). De plus ce serait se tirer une balle dans le pied pour les principaux acteurs commerciaux de se faire se chevaucher les usages (quels intérêts auraient Microsoft ou Apple de vendre une licence là où ils peuvent en vendre deux fois plus ?).

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 1.

        Bon, je viens de voir que d’autres ont répondu dans le même sens que moi (il n’y avait pas eu de réaction les fois précédente, c’est pour ça que je me suis permis de poster sans vérifier). Pour compléter je trouve que l’unification des interfaces classiques et pour tablettes est une fausse bonne idée. C’est surtout une bonne idée pour les développeurs, feignants qu’ils sont :p. Mais pour l’utilisateur ça s’apparentera inévitablement à une regression dans le cas d’usage bureautique ou une ergonomie non optimale du côté des tablettes. Parce que qui dit tactile dit gros bouton, qui dit souris dit pointeur précis, qui dit mobile dit petit écran et applications en plein écran, qui dit fixe dit mode fenêtré (ou en pavage;) et du multi-tâche (pas dans le sens-informatique, mais utilisateur, c’est-à-dire garder une doc. sous les yeux,…), etc.

      • [^] # Re: Mobiles et serveurs

        Posté par . Évalué à 3.

        De plus ce serait se tirer une balle dans le pied pour les principaux acteurs commerciaux de se faire se chevaucher les usages (quels intérêts auraient Microsoft ou Apple de vendre une licence là où ils peuvent en vendre deux fois plus ?).
        Ce n'est pas eux qui décident c'est le marché. Il commence à y avoir suffisamment de projets à droite à gauche, chez Lenovo, Motorola, Asus pour que cet usage se démocratise. J'utilise comme maintenant la majorité des gens un laptop... si on a un outil plus léger et plus versatile le choix sera vite fait.
        A part pour les jeux le besoin de puissances démesuré n'a quasi plus d’intérêt pour monsieur tout le monde donc d'ici quelques années quand laptop et tablettes aurons fusionné je ne vois pas trop le souçis.

        Il y a 15 ans je voyais mal comment je pourrais bosser sur un laptop...

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 2.

          Ben parlons-en du laptop, j’ai vu certains bosser à longueur de journée sur un portable (et pas un transportable, l’écran était pas bien gros), à 20 cm de l’écran pour y voir quelque chose… dans un bureau ! J’ai trouvé ça assez dingue. Après libre à vous de vous esquinter les yeux… Dans 20 ans vous utiliserez tous des écrans normaux faute de pouvoir lire sur un écran plus petit :/. Et là on parle d’un matériel excessivement proche d’un ordinateur de bureau, et utilisé comme tel. J’ai pendant longtemps utilisé mon portable, puis un jour j’en ai eu marre, j’ai acheté un écran potable. C’est le jour et la nuit. Ceci dit, mis à part cas particulier, ceux qui utilisent un portable utilisent aussi un ordinateur de bureau.

          Maintenant je dis pas… une tablette avec une station d’accueil pour retrouver écran, clavier et souris… je doute que ça suive niveau connectique, mais pourquoi pas. Mais je n’appelle plus ça une tablette, ça devient une station de travail. Entendons-nous bien, tout le monde a l’air de spécifier un ordinateur de bureau au vu de la puissance de son processeur uniquement. Là je suis totalement d’accord, il y a eu à une époque une course démesurée et futile, de ce côté là je suis d’accord que l’esprit n’y est plus. Mais je définis uniquement le « bureau » à ses fonctionnalités et à l’usage auquel il correspond. Celui-là n’est pas prêt de disparaître et la tablette n’y répond pas (contrairement au portable qui a toujours prétendu à cet usage, avec le côté mobile).

          • [^] # Re: Mobiles et serveurs

            Posté par . Évalué à 2.

            A la maison pour les photos j'ai un 27" effectivement c'est confortable. Mais le travail sur laptop ne me dérange pas je m'y suis bien habitué, j'avais des fatigues oculaires mais sur les CRT (les vendredi après le boulot je voyais bleu), depuis le passage même aux tout premiers LCD à matrice passive, je n'ai plus jamais eu une de ces fatigues oculaires même après des nuits blanches devant l'écran. Je dirais que le problème est plus au niveau du dos ou tu as le syndrome "laptop" en étant voûté, car quand les bras sont à la bonne hauteur l'écran est trop bas.

            Clavier bluetooth, souris bluetooth, ca même sur les téléphone android ca fonctionne, même les manettes ps3, pour l'écran tu as des sortie micro hdmi. Tu as le motorola altrix qui a mon sens est révolutionnaire sur ce domaine mais qui a fait un bide comme tous les téléphone qui mélange deux utilisation un linux avec un vrai firefox et une partie android, qui permet de s’insérer dans une sorte de laptop pour le transformer en laptop. Alors pour le moment c'est un peu baclé et assez brouillon, mais d'ici quelques années il est quasi certains que tout les téléphones fonctionnerons ainsi. Sinon quoi faire des futures 4 core avec 2go de RAM et 64Go de SSD des téléphones de 2012, en 2020 on aura style des téléphones avec 1To de RAM 64 CPU, et 1TO de SSD. Tu peux même imaginer d'avoir un Windows 8 qui tourne dans ton VMWare mobile de ton android (pour le taff) et le reste pour toi.

            Une tablette c'est juste un écran avec un clavier virtuel, ça fait en gros et de manière assez schématique tout ce que tu lui demande de faire. Tu lui limite les usages à la Apple effectivement, tu l'ouvre plus à la Microsoft ça devient déjà beaucoup plus intéressant. Après avec ce bout de bidule débarrasser de charnière fragile tu pourras faire ce qu'il te semble bon de faire ni plus, ni moins mais c'est déjà pas mal.

        • [^] # Re: Mobiles et serveurs

          Posté par . Évalué à 5.

          Il y a 15 ans je voyais mal comment je pourrais bosser sur un laptop...

          maintenant tu vois mal ET tu bosses sur un laptop ?

  • # à propos des success story

    Posté par . Évalué à 10.

    Il n'y a pas que les entreprises dans la vie. Une partie de « la communauté du libre » a des valeurs assez… non commerciales, voire non capitaliste. Du coup il vaux peut-être mieux regarder d'autres facteurs que la réussite commerciale non ?

    Par exemple toutes les initiatives libres qu'on peut trouver à travers le monde. Pour une si petite communauté (moins de 5% des internautes qu'ils disaient…) arriver à monter tant d'association c'est pas mal.

    Ensuite on peut regarder certains logiciels comme firefox ou LibreOffice qui perce pas mal. Même des distributions comme Debian sont remarquables : depuis 10 ans le projet tourne, vit sa vie tranquillement… N'est-ce pas ça la vraie réussite du libre, en établissant une alternative viable aux systèmes existants ?

    Bien sûr, le libre a beaucoup d'ennemis qui ont beaucoup de moyen… et pour qui la philosophie première est de gagner de l'argent. Pour moi c'est normal que dans ces conditions tout ne soit pas rose.

    • [^] # Re: à propos des success story

      Posté par . Évalué à 2.

      Seulement si le libre en est ou il en est aujourd'hui c'est uniquement et seulement grâce aux entreprises les BSD : merci ATT.
      Les compilateurs,libc, : merci cygnus, les universités US
      X Gnome etc ... Merci Ximian Eazel Qt SuSE Novell Redhat
      Firefox : Merci Mozilla
      LibreOffice : Merci Stardivision, Sun, Oracle
      Kernel : Merci un peu tout le monde

      Alors effectivement tu as beaucoup de contributeurs non payés.
      Mais si aux contributeurs tu enlève ceux des entreprises, ceux des universités (qui sont payé pour).

      Il te reste les étudiants, 2-3 pelés et c'est à peu près tout.

      Donc non seulement les entreprises sont importantes, mais critique à cette réussite.

      • [^] # Re: à propos des success story

        Posté par . Évalué à 10.

        Seulement si le libre en est ou il en est aujourd'hui c'est uniquement et seulement grâce aux entreprises

        Ouch, ça fait mal. Non si le libre en est là où il est c'est du à pleins de facteur comme (m'en fout de l'ordre des trois points) :

        • un illuminé qui ne pouvant faire ce qu'il voulait d'une imprimante s'est rendu compte qu'il ne possédait pas vraiment l'imprimante, mais juste un service. Il en est venu à écrire la GPL.
        • un étudiant qui bossant sur des unix, à voulu faire son propre mico noyau, le faisant évoluer petit à petit.
        • une communauté autour de l'illuminé, qui finit par produire les outils GNU

        Les entreprises sont venu bien après, constatant le potentiel, mais si la graine n'avait pas été là, le libre n'existerait quasiment pas. Sans les entreprises le libre serait aussi très loin de ce qu'il est aujourd'hui, mais il existerait quand même.

        Il te reste les étudiants, 2-3 pelés et c'est à peu près tout.

        Oui enfin les étudiants ils t'ont fait vlc, ce qui n'est pas rien
        Rosegarden je ne sais pas qui est derrière, mais c'est du bon.
        Blender s'est fait libérer par la communauté

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: à propos des success story

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne dit pas que les entreprises sont inexistantes, mais qu'il y a une grosse composante non-commerciale dans le libre qui est au moins aussi importante que la contribution des entreprises.

        À partir de là, il est biaisé de ne s'intéresser qu'au résultat des entreprise gravitant dans le monde du libre, il faut aussi prendre en compte le côté non-commercial.

        Et comme le dit si bien le commentaire plus haut, sans les étudiants et les 5 gus dans leur garage, qu'aurait été le monde logiciel libre ?

        • [^] # Re: à propos des success story

          Posté par . Évalué à -1.

          Rien tout comme la plupart des inventions n'auraient rien été sans leurs inventeurs (logique). Mais l'exploitation de ces inventions, est effectué par les sociétés pour les mettre à la disposition des clients.

          Ces personnes ont effectivement révolutionné l'informatique et elles ont lancé le mouvement, mais ce mouvement à été repris, marketé par des grosses sociétés de très très nombreuses même avec des campagnes pub TV, ou des articles dans 20minutes/métro. C'est plus ce lobbying constant qui porte ses fruits, que le compagnonnage que chacun de nous à pu effectué a la FAC ou dans les LUG, ça touche du monde certes mais pas suffisamment.

  • # C'est mathématique

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai l'impression qu'il y a beaucoup plus de success story dans le monde du propriétaire que dans celui du libre.

    Parce qu'il y a beaucoup plus de sociétés qui font du proprio que du libre.

    C'est culturel. Les gens n'ont globalement pas encore conscience qu'il est possible de faire assez d'argent avec du libre pour vivre. Du coup, peu de sociétés qui font du libre et peu de success story.

    Malheureusement j'éprouve toujours cette même frustration où sont les logiciels et pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?

    Les logiciels "grand public" sont peut-être moins bon. La raison est toute simple : les développeurs font des logiciels pour répondre à leurs besoins avant tout. Et ces besoins ne correspondent pas à ceux d'un utilisateur lambda.

    J'ai l'impression d'une demie-réussite pour le libre. Les gros éditeurs n'éditent toujours pas pour Linux ou trop souvent sous forme de projets pilotes qui passent à la trappe.

    La majorité des sociétés préfèrent avoir des projets qui rapportent énormément que des projets qui rapportent, mais peu. Quand tu peux placer ton argent à 15%, tu ne vas pas le placer à 3% généralement. A moins d'avoir certaines considérations éthiques.

    Il y a de l'investissement pour du dev sur Linux/BSD/autreOSLibre, mais là où ça rapporte. Pour le moment, ça manque d'utilisateurs moutons sur Linux/BSD/autreOSLibre pour être intéressant niveau desktop.

    Oui, ça peut changer, si on impose le changement à l'utilisateur (fin de la vente liée Windows, fin du monopole Microsoft dans l'éducation) ou si on vend ça sans se préoccuper du côté libre (android). Mais c'est difficile de prévoir des plans sur la comète et de prédire le succès de Redhat ou Canonical dans 10 ans.

    • [^] # Re: C'est mathématique

      Posté par . Évalué à 0.

      Le monopole de Microsoft ça avait un sens il y a quelques années plus trop maintenant. Les gens ne sont plus attiré irrémédiablement vers Microsoft, Apple à prouvé qu'il fallait aussi compter sur eux. Si une société y est arrivée avec un OS tout jeune buggué jusqu'a la moelle, sans aucun soft à par émulé, et d'une lenteur à faire pâlir un Vista sur un 486. Je pense sérieusement qu'une Redhat ou une Ubuntu devrait pouvoir faire quelque chose. Si la demande est pas la c'est pas un soucis de demande, c'est un soucis d'offre.

      • [^] # Re: C'est mathématique

        Posté par . Évalué à 5.

        Apple bénéficiait d'une forte image auprès du monde entier comme étant une entreprise IT top qualité. Si demain Apple propose ubuntu comme os alternatif, dans un mois Ubuntu est un sujet de conversation le dimanche à la maison avec tata Janine

        Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

        • [^] # Re: C'est mathématique

          Posté par . Évalué à 1.

          On doit pas parler de la même Apple alors... L'image que j'en avait c'est que c'était trop cher, que rien ne fonctionnait avec les Mac et que les Mac ne fonctionnaient avec rien. Que l'OS 9 était une daube infâme tout juste digne technologiquement de Windows 3.1 alors que dire de la comparaison face à un Windows 2000. La boite allait totalement couler, comme amstrad,comme commodore, comme atari qui avaient elles aussi une très bonne image auprès du grand publique.

          Alors se santant creuver Apple à racheté une boite innovante avec un os terrible, Apple étant apple ils ont transformé ça en OS pourri jusqu'a la moelle ils ont du sortir Puma en catastrophe car rien ne fonctionnait. Et l'os s'est mis petit à petit à fonctionner mais ça à été long et douloureux.

          Alors actuellement effectivement ils ont des laptop super, mais je pense que peu de boites ont fait autant de bide qu'Apple : ils ont quasi inventé le pda : bide, console de jeu : bide, 1er appareil photo numerique : bide, il y a une ribambelle de produits qui ont foirés. D'un autre coté tu en as trois qui fonctionnent : ipod, ipad, iphone, et un peu les mac maintenant.

          • [^] # Re: C'est mathématique

            Posté par . Évalué à 4.

            Alors actuellement effectivement ils ont des laptop super, mais je pense que peu de boites ont fait autant de bide qu'Apple : ils ont quasi inventé le pda : bide, console de jeu : bide, 1er appareil photo numerique : bide, il y a une ribambelle de produits qui ont foirés. D'un autre coté tu en as trois qui fonctionnent : ipod, ipad, iphone, et un peu les mac maintenant.

            Merci beaucoup, grâce à toi dès que j'aurais affaire à un macqueux, je pourrais le traiter de looser :-)

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: C'est mathématique

              Posté par . Évalué à 3.

              D'un autre coté devenir la première entreprise coté avec trois produits : dont une ardoise, un téléphone, et un baladeur faut le faire :-)

              • [^] # Re: C'est mathématique

                Posté par . Évalué à 3.

                Bof. Suffit d'une armée de fanboys.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: C'est mathématique

                Posté par . Évalué à 2.

                En fait Microsoft a fait bien mieux, en ne partant que d'un seul produit racheté à un concurrent : MS-DOS.

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: C'est mathématique

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Quand ils ont acheté c'était pas MS-DOS mais "Quick and Dirty Operating System"

                  On-t-il vraiment fait une affaire ?

                  • [^] # Re: C'est mathématique

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Vu ce qu'ils sont devenus, clairement oui.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                  • [^] # Re: C'est mathématique

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Acheter de la merde pas chère et la revendre à prix d'or tout en faisant croire que c'est de l'or, règle N°1 du commerce.

            • [^] # Re: C'est mathématique

              Posté par . Évalué à -4.

              Note que tous ces produits datent de l'epoque noire d'apple, celle ou ils n'innovaient plus, ne cherchaient plus a faire de la qualite etc.
              En gros quand jobs etait occupe ailleurs.
              A son retour, sa premiere mesure a ete de faire le menage et revenir a une gamme simple.

              Bon, ok, le newton etait innovant, a cree le marche du pda, apple a juste ete trop long a comprendre qu'il etait trop complexe, s'est fait grille la politesse par palm, impossible de remonter la pente apres.

              Bon, cela dit, ils ont reprit leur revanche 10 ans plus tard, quand palm faisait des pieds et des mains pour faire reconnaitre leur telephone par itunes et tentait de marcher sur les plate bandes de l'iphone.

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

      • [^] # Re: C'est mathématique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le monopole de Microsoft ça avait un sens il y a quelques années plus trop maintenant. Les gens ne sont plus attiré irrémédiablement vers Microsoft, Apple à prouvé qu'il fallait aussi compter sur eux.

        Je ne comprends pas trop ce que tu veux dire … il y a quelques années il y avait BeOS et OS/2 et plus tôt encore Dr DOS et d'autres OS pour les PCs: le monopole de Micorsoft n'a jamais été le résultat d'une absence d'offre concurrente mais celui d'une politique plutôt agressive. (L'idée qu'ils vendent les meilleurs logiciels peut ne pas nous effleurer l'esprit.)

  • # Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

    Posté par . Évalué à 1.

    Si vous utilisez Firefox / OpenOffice / Outils IBM (Lotus Symphony, Lotus Notes, Eclipse), Google Chrome, Spotify vous avez certainement remarqué qu'ils sont plus lent à se lancer sous Linux que sous Windows, qu'ils sont moins réactifs à l'affichage comme à l'utilisation, il y a une raison particulière ? libc, gcc, X, toolkit ?
    A noter qu'il y a exactement le même problème sous MacOS X lenteur d'affichage de Firefox, lancement anémique.

    • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bah il faut déjà utiliser windonws pour s'en rendre compte, mais ta remarque à déjà été le sujet de journaux,
      par exemple https://linuxfr.org/users/aurelieng/journaux/performance-des-navigateur-web-linux-parent-pauvre

      J'ai encore une installe de XP cela dit, mais il est bien rare que je la lance. La différence majeure qui me saute aux yeux quand je lance firefox, ce n'est pas la vitesse d’exécution, mais l’infâme gueule des caractères. Certes ce n'est pas le dernier windows, mais enfin, si l'OS proposait une mise à jour gratuite et pas trop fastidieuse comme elles sont de règle sous les OS libres, peut être que je la tenterais. Mais bon, comme dit, il est rare que je l'utilise.

      J'ai tout de même l'occasion de voir tourner des versions plus récentes ci et là. Souvent des machines sans doute vérolés jusqu'au MBR, qui mettent 5 minutes à démarrer, deux minutes de plus pour lancer firefox.

      Alors bon, c'est peut être mon entourage non-geek qui est particulièrement pas doué ; mais je constate que dans cette catégorie de personne, l'ordinateur devient inutilisable aux bout de 2 ou 3 ans d'utilisation. Pour des raisons uniquement logiciels ! Peut être que ça fait partie de l'obsolescence planifiée.

      Je ne sais pas ce qu'il en est coté mac, j'ai juste un bof graphiste qui ne jure que part ça, donc difficile de juger la qualité d'utilisation par un béotien.

      • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

        Posté par . Évalué à 0.

        Autre grande question devant l'éternel à laquelle personne n'a trop répondu depuis que je pose la question. Pourquoi diable IE est il plus rapide en terme de rendu et de vitesse de lancement via Wine qui Firefox natif ?

        Je vais te faire une réponse à la PbPg nos postes du boulot sont configurés et locké pour ne pas qu'on fasse n'importe quoi et je n'ai jamais noté la moindre dégradation de performances. Quand à Firefox il se lance largement en moins d'une seconde, tes collègues doivent donc avoir souçis quelque part.

        Windows à tout un tas de défaut mais si c'était si calamiteux que cela les utilisateurs passeraient à autre chose...

        Concernant tes polices de caractères Microsoft propose cet outil (gratuit) qui devrait t'aider.

        De mon coté depuis que j'ai découvert la gestion de polices sous MacOS je trouve que les autres sont un peu dégeulasse, à l'exception peut être de ce qu'on trouve par défaut sous Ubuntu

        • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Windows à tout un tas de défaut mais si c'était si calamiteux que cela les utilisateurs passeraient à autre chose...

          lol ! Si les êtres humains agissaient globalement de façon raisonnable, ça se saurait. Mais nous ne sommes pas comme ça, nous sommes là avec tous nos putains de biais cognitifs…

        • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

          Posté par . Évalué à 1.

          Windows à tout un tas de défaut mais si c'était si calamiteux que cela les utilisateurs passeraient à autre chose...

          Ou pas. La vente liée fait des miracles.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

            Posté par . Évalué à 4.

            La vente liée fait surtout le miracle de nier la valeur du logiciel pré-installé.
            Avec la vente liée, un acheteur ne perd rien à poubelliser son Windows au profit d'un autre OS.

            BeOS le faisait il y a 15 ans !

          • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

            Posté par . Évalué à 2.

            Tu sais la vente liée, comme je l'ai mis dans une autre news dans ma boite on est 400 000. notre boite est à fond dans Linux. Presque tous nos produits sortent sous Linux. On fait pas mal de dev notamment sur le kernel. On a beaucoup supporté SuSe et maintenant Redhat.
            La stratégie de la boite pour les postes utilisateurs est clairment de passer sur du Linux. On peut choisir du Linux / du Windows XP ou du Windows 7. La grande majorité des gens est sous XP, un peu sous 7, et environ 8000 sous Linux. Alors la vente liée à certainement un impact mais pas au niveau qu'on souhaiterais nous le faire croire. Les gens aiment sauf quelques un intrinsèquement être comme les autres, ils avait Windows, parce que leurs amis, leur famille avait Windows, idem pour l'iphone... Tous des moutons qu'il disait !
            Et c'est vrai même sur Linux tu n'as pas une réparation moyenne sur l'ensemble des distributions tu as quelques "stars" et tout un tas de "déchets".

            • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

              Posté par . Évalué à 2.

              Je ne vois en quoi tout ça ne serait pas dû à la vente liée.

              Les gens ont Windows quand ils achètent un PC chez eux. Donc s'ils ont le choix, ils prendront Windows pour avoir la même chose que chez eux.

              Et comme tu le dis, les gens aiment avoir la même chose que les autres, or c'est pareil, les autres ont aussi Windows sur leur PC neuf.

              Il y a un effet de masse dont la vente liée est à la base.

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

                Posté par . Évalué à -1.

                Je ne connais pas précisément toutes les branche de ma boite mais beaucoup on juste le laptop du boulot à la maison. C'est pour ça que tu y trouve les jeux Abidou pour les petits, les photos des bambins, les photos de mada... oops.

                Certes mais si ce que tu as choisi est si nul, la fois suivante tu ne prends pas la même chose. J’achète une jolie Mercedes elle me plait bien quand vient le moment de changer je regarde un peu la concurrence mais je resterais probablement chez mercedes. Par contre si elle tombe en panne tout le temps, que c'est la galère pour la maintenance je peux t'assurer que je vais directement voir la voiture suivante chez BMW, sans même regarder ce que peut proposer mercedes...

                Les gens sont cons certes, mais il y a des limites quand même.

            • [^] # Re: Je pense que j'ai mal expliqué le coté moins bon sous Linux

              Posté par . Évalué à 3.

              le potentiel est là.
              il manque une équipe d'intégration (vous embauchez ? lol)

              le mois dernier j'ai eu à faire avec une boite avec 100% de postes avec linux.
              mon contact avait un laptop de dotation elle. j'ai vu son bureau et fear
              mon dieu que c'est moche : un vieux gnome par défaut, les couleurs affreuses et sombres, les polices trop grosses par rappor à l'écran 14'. Et ça affiche les miniatures des documents posés sur le bureau, résultat des miniatures de pdf, illisibles, qui prennent chacune 10% de l'espace bureau.
              Cette charmante personne ne disait écoeurée par son laptop. Et chez elle, elle est bien contente d'avoir un joli windows.

  • # LSB..

    Posté par . Évalué à 4.

    Malheureusement j'éprouve toujours cette même frustration où sont les logiciels et pourquoi sont-ils moins bons sous Linux ?

    Et bien si tu parles du desktop, avoir 1% de part de marchés ça représente un bon début de réponse.
    En plus, le peu d'intérêts apparent des distributions au standard LSB qui doit (entre autre) simplifier la distribution de logiciels propriétaire pour Linux ne doit pas aider les éditeurs a s'engager..

    En gros pensez vous que le libre et notamment Linux peuvent sortir de l'ornière dans laquelle ils sont ?

    Peu probable: si tu regardes l'historiques des desktop Gnome&KDE a chaque fois qu'ils commençaient a avoir un desktop stable, ils ont tout cassé, ça ne me rend pas très optimiste pour l'avenir.

    Redhat ou Canonical en sont elles capables ?

    RedHat ne s'intéresse pas au desktop donc ils ne comptent pas pour le moment et Canonical ne gagne toujours pas d'argent je crois.

    Peut être que le marché du desktop tel qu'on le connait est amené à mourir et qu'on assistera à une inéluctable montée en puissance des "super tablettes"

    Peut-être, mais je ne vois pas pourquoi les distributions (à part Android) seraient mieux positionné sur ce marché que sur le desktop classique.

    • [^] # Re: LSB..

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      si tu parles du desktop, avoir 1% de part de marchés ça représente un bon début de réponse.

      Ah non! faut pas confondre le pourcentage et le volume. C'est le volume qui intéresse les éditeurs. Or 1% du marché en 2011, c'est beaucoup beaucoup plus gros en volume qu'en 2001.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: LSB..

        Posté par . Évalué à -1.

        Le pourcentage est aussi important, si ce n'est plus.
        A effort egal, t'as le choix entre un marche, et un autre 95 fois plus gros, dans quelle direction tu vas aller?

        Il faut investir, tu vas mettre ou tes billes? Dans le 1% qui au mieux te rembourse? Ou dans les 90% qui vont te rendre riche?

        Tu peux tourner le pb comme tu veux, si t'as 1 dollar dispo sur le marche linux, yen a 90 sur le marche windows.
        Je suis une petite boite, j'ai des moyens limites, le choix est vite faite.
        Je suis une grosse boite, j'ai au mieux 0.5% de chiffre d'affaire en plus, avec des risques considerables, le choix est vite fait aussi.

        Tu veux sortir un soft, quelle plateforme tu vas choisir?
        Celle sur laquelle historiquement, tout est gratuit, les utilisateurs sont connus pour etre des etudiants fauches ou des connards insultant copieusement la moindre operation commerciale, ou l'autre, ou les utilisateurs sont reputes beaucoup plus enclins a mettre la main au portfeuille?

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: LSB..

          Posté par . Évalué à 2.

          Il faut investir, tu vas mettre ou tes billes? Dans le 1% qui au mieux te rembourse? Ou dans les 90% qui vont te rendre riche?

          S'il y a une concurrence forte dans les 90% et aucune concurrence dans les 1%, ça peut valoir le coup. Pour certains produits, il vaut mieux être seul dans son créneau qu'au milieu d'une lutte acharnée où l'on pousse les prix et donc la marge vers le bas.

          De plus, le fait d'être seul dans un marché de niche donne une visibilité qu'on n'aurait pas sinon.

    • [^] # Re: LSB..

      Posté par . Évalué à 1.

      a chaque fois qu'ils commençaient a avoir un desktop stable, ils ont tout cassé, ça ne me rend pas très optimiste pour l'avenir.

      +1

      on revient là sur le "bureau linux" chez le particulier.
      la totalité des pc linux que j'avais installés chez des gens ont finis en /dev/null après des années d'utilisation sans problème majeur, et avec la satisfation de tout les utilisateurs.
      les seuls pc linux qu'il me reste, ce sont les pc de mes parents. avec tout le côté affectif qui rends la chose moins objectives.
      Et eux aussi ont énormément souffert de ça : un kde 3 qui fonctionnait, auquel ils s'étaient habitués, avec kmail et tout. Tout a roulé pendant longtemps, il ne s'agit d'une expérience de quelques semaines d'un gros kéké qui te sort "c'est une distrib très pro" en 3 tours de mains.
      Et paf kde 4.
      Plus de support kde 3 dans la distrib. Obligé de passer à kde 4.
      ça merdait de partout, les applets plantait, la barre plantait, le bureau plantait. Et impossible de faire fonctionne correctement kmail. Quant à konqueror, on oublie il était devenu trop lent.

      Résultat ?
      kmail remplacé par gmail
      konqueror remplacé par google-chrome
      kde remplacé par gnome. grosses ralantes, ce n'est plus pareil.
      résultat concret ? une défiance vis à vis de l'ordinateur. Non ce n'est pas tout le monde qui peut ou veut ré-apprendre des choses basiques comme "où se trouvent truc dans le menu" ou encore "pourquoi le copier coller fonctionne pas, là"

      C'est la rançon de l'obligation de porosité entre versions stables et de dev, nécessaire pour faire venir des gens au dev, mais un grand mal pour les utiisateurs.

      • [^] # Re: LSB..

        Posté par . Évalué à 2.

        ils peuvent tout casser.
        tant qu'ils ne changent pas les paradigmes des utilisateurs. C'est à dire : le changement invisible. Le changement que l'on laisse découvrir "ha tiens une nouvelle option". Bref laisser les fonctions et les icones à leur place.

        "C'est en changeant d'objet qu'on accepte de changer d'habitudes."

        tiens là j'en ai une avec kde4, en version stable :
        ils ont décidés de virer les bureaux virtuels pour les rempalcer par le concept "d'activités" : énorme bullshit. Du coup paf ça commence à rempalcer les bureaux virtuels. Et ça apporte quoi ? Rien, absolument rien, que dalle en vrai IRL, que du "concept". Kde me permet déjà de configurer chaque bureau comme je veux, kde me permet déjà de lancer telle appli sur tel bureau, kde me permet déjà de définir des noms au bureau. Bref, encore un truc "on se demande à quoi ça sert de changer"

        • [^] # Re: LSB..

          Posté par . Évalué à -1.

          Les concepts d'activités et de bureaux virtuels sont différents (même si pour l'instant les fonctionnalités sont très proches) : les bureaux virtuels permettent d'organiser les fenêtres tandis que les activités sont aussi liées aux applications.
          Les préférences d'une application peuvent dépendre de l'activité, ainsi que la liste de contacts dans Kopete, les marque-pages, le répertoire lors de l'ouverture/sauvegarde d'un fichier, etc. Aaron Seigo parlait d'une intégration avec Nepomuk, ce qui offre pas mal de possibilités, mais il faut du temps pour les mettre en place.

          Je ne crois pas que les bureaux virtuels seront supprimés parce que les deux peuvent être complémentaires.

        • [^] # Re: LSB..

          Posté par . Évalué à 2.

          ils ont décidés de virer les bureaux virtuels pour les rempalcer par le concept "d'activités" : énorme bullshit.

          Quand ça ? Sur mon KDE 4.4 et mon KDE 4.5 j'ai des bureaux virtuels qui se comportent exactement comme ceux de KDE3 et Xfce (en tout cas pour ce que j'en fais).

          • [^] # Re: LSB..

            Posté par . Évalué à 2.

            kde 4.7.1 : L'icone d'accès aux "activités" remplace par défaut celui d'accès aux "bureaux", à côté du bouton menu. Et pas d'accès direct aux "bureaux" par défaut. Après une coup de configuration tout fonctionne avec les bureaux, et sans les activités, mais par défaut cela change : décision prise de mettre en avant le concept d'activités.

            Ce qui, au passage, interfère avec les raccourcis clavier habituels pour changer d'espace (quelque soit le nom et les fonctionnalités par défaut de cet espace). Et ce qui ne permet pas de coller un effet pour le changement (par exemple un zoom/dezoom de l'ensemble au changement d'espace). Bref, c'est un exemple : vu ce que ça "casse" (en terme d'habitudes) et ce que ça apporte maintenant (en terme d'intégration avec le bureau, dans le sens plus global) je ne vois l'intérêt de le mettre en avant maintenant. Mais bon, au final, et de toutes façons, les utilisateurs se sont barrés depuis longtemps, donc il ne reste que des gens comme moi dans les utilisateurs finaux, qui ne sont pas vraiment dérangés par ces changements, et qui au contraire aiment voir les nouveaux chemins pris par les équipes. Donc au final c'est certainement du bullshit, car ce type de dérangement ne dérange plus personne, en fait.

  • # Restriction mentale et biologie

    Posté par . Évalué à 0.

    J'ai l'impression d'une demie-réussite pour le libre. Les gros éditeurs n'éditent toujours pas pour Linux ou trop souvent sous forme de projets pilotes qui passent à la trappe.

    Ils vendent du logiciel sous scellé pour OS boite noir depuis trop longtemps. Pour le moment leur mentalité est bien trop éloigné pour espérer une rémission. Ce que tu attends, une autre génération le fera. La biologie œuvre...

    Toutefois lorsque ces éditeurs auront envahi le joli monde des logiciels libres que restera-t-il de l'innocence et des attendrissements de ses premiers jours ? Je redoute ce jour car si leur moyen est le logiciel libre leur but restera toujours l'argent.

  • # install pilote d'époque

    Posté par . Évalué à 1.

    mais j'ai bien dû mettre 1 mois à faire fonctionner ma Sound Blaster 16, et ma carte

    Oui, je te rassure msdos c'était pareil !
    Concernant la fameuse mémoire conventionnelle, est-ce qu'il y avait les mêmes problèmes sur Linux à l'époque ?

    • [^] # Re: install pilote d'époque

      Posté par . Évalué à 1.

      Concernant la fameuse mémoire conventionnelle, est-ce qu'il y avait les mêmes problèmes sur Linux à l'époque ?
      Oui je crois qu'au début lilo démarrait en mode réel et switchait sur le noyau en mode protégé. De ce fait que crois me souvenir qu'on ne pouvait pas faire booter des noyaux trop gros. Par contre une fois le noyau démarré on était en mode protégé et la plus de soucis.

    • [^] # Re: install pilote d'époque

      Posté par . Évalué à 3.

      Le plaisir de libérer 2 ko de mémoire afin de pouvoir jouer à un jeu, tout ça en organisant dans un ordre différent le chargement des pilotes dans le config.sys. Puis changer totalement la configuration parce qu'un autre programme nécessitait plus d'EMS, d'XMS ou une autre diablerie.

      Les menus permettant d'avoir différentes configurations au démarrage ont vraiment été une grande révolution dans le monde MS-DOS.

      À l'époque GNU/Linux était plus simple : je fais quoi maintenant avec cette console et ma Matrox qui n'est pas reconnu ?

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.