Journal Un jeu pour enfants : Les Jeux d'églantine

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
17
15
fév.
2016

Après avoir essayé plusieurs jeux pour enfants sous linux, je n'ai pas forcement trouvé mon bonheur. J'ai donc décidé, aidé par ma fille de 5 ans, de créer une application de jeux éducatifs.
Je ne voulais pas d'une application avec des couleurs trop criardes, et je voulais quelque chose en plein écran pour éviter les clics intempestifs hors de l'appli. L'objectif était de les faire tourner sur un PC de bureau ou sur un EEEPC, donc ce n'est pas forcement adapté à une interface tactile.

Technologies

L'application est développée comme une application Chrome donc en HTML et Javascript. J'ai utilisé Angular JS comme framework JS.

Les jeux

Pour l'instant, il n'y a que 5 jeux :
- Addition : apprendre à faire des additions (avec retenues)
- 6 : un jeu pour comprendre comment jouer au "six qui prend", c'est un très bon jeu dans lequel il faut comprendre comment choisir le plus grand des nombres inférieurs à un nombre choisi.
- cursive : apprendre à reconnaître les lettres cursives
- minuscule : apprendre à reconnaître les lettres minuscules
- trier : apprendre à trier des nombres

L'application

L'application est disponible sur Github :

Les jeux d'Églantine

L'application est fournie avec une licence GPL.

L'avenir

Pour la suite, il y a plusieurs objectifs :
- Voir si on peut bloquer l'application en mode plein écran avec un mot de passe pour sortir (fonctionnalité que je n'ai pas trouvé notamment dans Childsplay)
- Pouvoir noter les scores
- Avoir des niveaux de difficultés
- Créer d'autres jeux

  • # Scores

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pouvoir noter les scores

    Je ne suis pas certain que le fait d'avoir des scores soit positif, même en cours de jeu.
    Par contre c'est facile à implémenter, contrairement à d'autres méthodes de « félicitation » telles que « Bravo, ce niveau a été passé avec brio ! ».

    • [^] # Re: Scores

      Posté par . Évalué à 4.

      La pédagogie… très compliqué… c'est vrai qu'à chaque fois je me demande ce qui est le mieux pour marquer une réussite ou une erreur.

      La maîtresse de ma fille s'est fait tapée sur les doigts parce qu'elle utilisait des smileys rouge jaune ou vert avec plus ou moins de sourire alors qu'il fallait utiliser des points de couleur.

      Dans le cas des jeux de l'application, ma fille retient ses scores quand elle y joue…

      • [^] # Re: Scores

        Posté par . Évalué à 1.

        La méthode du stylo vert ou du stylo rouge :
        http://www.pausecafein.fr/temoignage/methode-revolutionnaire-stylo-vert-valorise-reussite.html

        Choix difficile. Certain professeurs utilisent les deux simultanément (ce qui à mon avis annule les effets bénéfiques de l'un et l'autre).

        • [^] # Re: Scores

          Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 16/02/16 à 16:49.

          Ça a surtout ses limites très rapidement non ?

          Entourer les "belles" lettres quand on apprends à former les lettres, pourquoi pas, cela semble effectivement très positif et productif.

          Par contre comment faire la même chose sur des exercices à peine plus évolué ? Comme l'apprentissage des opérations mathématiques de base ou l'apprentissage de la grammaire ? On entoure toutes les additions et toutes les phrases juste en vert ?

          Ça risque de prendre du temps à un professeur de corriger les copies…

          • [^] # Re: Scores

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            L'idée est de signaler ce est en bon, pas de signaler tous les détails.
            Dans l'article indiqué, la petite apprend à tracer les lettres. Donc on lui signal quelle sont les bonnes.

            Pour des exercices il suffit de cocher ceux qui sont bons. Éventuellement d'indiquer de manière particulière ceux qui sont résolus de manière brillante, ou des parties astucieuses.

            Pour une dictée je sais qu'il y a des méthodes relativement satisfaisantes, mais je ne connais pas ce domaine donc aucune idée de comment on fait.

            Le principe est le « renforcement positif ».
            C'est efficace pour développer les aptitudes de chacun (paraît-il, je ne ressors ici que de la connaissance, pas de l'expérience).
            L'inconvénient est que les lacunes ont tendance à ne pas être améliorées, ou peu (par exemple une personne qui est peu douée pour les langues restera peu douée, ce n'est pas un truc magique). Mais les autres méthodes ne fonctionnent pas mieux. Donc on n'a pas vraiment d'inconvénients, alors que les avantages sont : meilleure progression sur les points positifs, plus grand confort intellectuel, meilleure « construction » de l'individu.

            • [^] # Re: Scores

              Posté par . Évalué à 5.

              Je ne comprends décidément vraiment rien à ces histoires de couleurs pour remplacer des notes.

              Moi, les mauvaises notes ou le stylo rouge ne m'ont jamais traumatisé. Ce qui était plus génant, c'était les profs qui, lorsque j'avais des difficultés dans leur matière, en déduisaient que j'étais définitivement un branleur ou un bon à rien.

              • [^] # Re: Scores

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Indiquer les erreurs ne traumatise pas :-)
                Sauf si l'enseignant est un crétin (étant issu d'une famille d'enseignant, et n'ayant presque fréquenté que cette rare durant mon enfance, je confirme qu'il y en a un paquet).

                Nous avons plus de facilités à progresser sur nos points positifs que sur nos points négatifs. Donc les méthodes de « correction d'erreur » sont moins efficaces que les méthodes « d'amplification de succès ». Schématiquement.

                Lorsque c'est bien fait, l'apprenant tente d'améliorer ses succès. Donc en gros il corrige ses erreurs qui ne sont pas signalées comme telles puisque par définition ce ne sont pas des erreurs, mais des apprentissages pas encore intégrés.

                Par exemple un développeur qui doit apprendre à mettre le code en forme correctement, avec des commentaires efficaces, utiliser un SVN, etc : on va lui indiquer que tel et tel points sont déjà presque bons. On ne lui explique pas tout ce qui ne colle pas. Il est en phase de prise en main il est normal qu'il y ait un paquet de choses de travers. Il est également normal qu'il ne comprenne pas pourquoi tel autre point est important, donc lui signaler que c'est mal fait ne fonctionne pas efficacement.
                Au fil du temps il va apprendre à réaliser les points suivants.
                Au final il saura tout faire correctement. Avec des affinités pour certaines choses (il sera très efficace dessus) et pas pour d'autres (il saura faire ce qu'il faut, sans plus).

    • [^] # Re: Scores

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne suis pas certain que le fait d'avoir des scores soit positif, même en cours de jeu.

      Ce n'est pas négatif d'avoir des scores et des notes. Être évalué n'est pas négatif ou anti-pédagogique en soi.

      • [^] # Re: Scores

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        C'est ton avis, ou c'est issu d'une recherche évoluée ?
        La connaissance qu'on en a depuis des années est que les évaluations faites par des tiers sont sous-optimales. Alors si tu quelque chose d'un peu étayé dans l'autre sens, n'hésites pas à publier : il y a des milliards d'apprenants actuels et futurs qui pourront potentiellement en bénéficier.

        • [^] # Re: Scores

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Les notes et les appréciations est la technique qui est utilisée à l'école en France depuis le XIXe siècle. Elle n'a jamais empêché nos grand-parents ni nos parents d'apprendre à écrire et à compter. C'est à l'instituteur d'expliquer la différence entre "ton devoir est mauvais car tu n'as pas assez travaillé" et "tu es un gros nul", les enfants ne sont pas idiots. L'école n'est pas une aire de jeux, elle doit être intéressante mais pas nécessairement amusante tout le temps.

          Aujourd'hui, on se réfugie derrière la pédagogie pour expliquer les problèmes de l'école, mais depuis qu'on a changé de méthode et transformé l'instituteur en "copain qui n'a pas le droit de punir " (encore moins de faire redoubler), l'école ne va pas mieux. La pédagogie est toujours améliorable, mais on a beaucoup d'autres problèmes à résoudre avant qui sont par exemple l'allégement des problèmes scolaires (pour des motifs de rentabilité), le nombre trop élevé d'élèves par classe et surtout le désengagement des parents etc.

          • [^] # Re: Scores

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le point important est : « La connaissance qu'on en a depuis des années est que les évaluations faites par des tiers sont sous-optimales ».

            Personne n'a dit que c'est mauvais de mettre des notes. Mais les constatations depuis des années (aka longtemps) sont que ce n'est pas la meilleure méthode, et de loin.

            • [^] # Re: Scores

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              As-tu des enfants ? Ou as-tu regardé ou vu un bilan de trimestre d'un élève de primaire ? Les lettres données aux élèves en remplacement des notes c'est juste incompréhensible et encore je baigne un peu dans le milieu enseignant si je puis dire. Je n'imagine même pas la tête des autres parents en découvrant les A, AR et autre NA (Acquis, A Renforcer, Non Acquis). En tant que parent on aimerait savoir si notre enfant travaille bien et s'il apprend des choses. En regardant les listes de case rouge, orange verte (oui oui pour que ce soit plus simple les lettres sont colorées) on se retrouve comme une poule devant un couteau ! :-)

              • [^] # Re: Scores

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Ces lettres n'ont rien à voir avec le système dont on vient de parler.
                C'est un compte-rendu de qualification d'apprentissage.

                Mon avis personnel est que fournir ce jargon aux parents est idiot. Mais bon, s'il n'y avait que cela d'idiot dans l'éducation nationale, on accepterais avec joie.

                • [^] # Re: Scores

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Je suis d'accord que ça n'a pas de rapport direct mais côté parent c'est la seule évaluation que l'on a. Il n'y a plus de note, plus de lettre (A,B,C,D,E).

                  • [^] # Re: Scores

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Alors que 18/20, 12/20 ou 3/20 ça parle à tout le monde…

  • # gcompris ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    gcompris ne te convenait pas ? trop compliqué ?

    • [^] # Re: gcompris ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Oui j'avais utilisé Gcompris, il y a des jeux très adaptés selon les âges. C'est un bon logiciel mais Python et C ne font pas partis de mes compétences.

      Dans mon cas, j'ai surtout crée des jeux par rapport à des envies spécifiques de ma fille. Elle s'éclate à faire des additions mais ce n'est pas forcement le cas de tous les enfants.

      • [^] # Re: gcompris ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Dans sa dernière version, GCompris est en Qt Quick et donc les activités sont développées en Javascript. Je connais pas trop cette techno, désolé si ce n'est pas tout à fait exact.

        Voir Documentation of the Qt Quick Version (Under development)

        • [^] # Re: gcompris ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Bonne info, en effet, j'étais resté sur les précédentes version de GCompris. On devrait maintenant l'appeler QtCompris mais on y perd le jeu de mots …

          En effet, Qt Quick est permet de coder en Javascrit.

          • [^] # Re: gcompris ?

            Posté par . Évalué à 2.

            "Cul, t'est compris", ça fait un bon jeu de mot également.

          • [^] # Re: gcompris ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Beau projet. Et maintenant que tu sais que GCompris c'est du javascript tu en penses quoi ?

            • [^] # Re: gcompris ?

              Posté par . Évalué à 1.

              En soit la technologie utilisée par un logiciel ne me fait pas changer d'avis sur ce logiciel (Avis qui est déjà positif).

              D'un pur point de vue technique, je n'ai pas un grosse expérience avec QT Quick mais j'ai pu apprécier l'idée de base lors de petits développements utilisant cette technologie. L'élément important dans ce projet, c'était la rapidité de développement (je développe avec ma fille à coté de moi et à 5 ans, les enfants ne sont pas forcement patients). Avec cette objectif en tête et mon passif de développeur web, je ne connais aucune technologie qui soit aussi rapide à développer et débugger.

              • [^] # Re: gcompris ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Je comprends, ça fait 15 ans que je fais GCompris et j'ai vu passer moulte projets qui se sont lancé dans le même esprit (je préfère le langage X donc je refais au lieu d'apprendre autre chose et contribuer). La plupart de ces projets ont disparus dès lors que les enfants de l'auteur on passés l'age d'y jouer.

                Pour ce qui est de mon expérience, entre HTML5 et Qt Quick il n'y a pas photo en ce qui concerne les temps de développement. J'ai fait une activité en HTML5 pour évaluer la techno, puis j'ai testé Qt Quick et le choix a été vite fait. Tout ce qui est positionnement des objets graphiques en Qt Quick est bien plus simple et cohérent que du HTML. Coté javascript le fait de ne pas avoir à gérer la latence réseau rend le code bien plus propre, pas besoin de callback dans tous les sens pour gérer l'asynchronisme du chargement.

                Après au delà des points techniques la communauté est importante, il faut des équipes de traduction pour permettre à tous les enfants d'accéder au logiciel et surtout c'est plein de petites mains qui corrigent les petits problèmes voir les plus gros et remotivent quand on se sent un peu seul au monde.

                Après 2 ans de développement on a pratiquement fini le portage de la version Gtk+ soit 120 activités. Le soft est distribué sur Android, MacOSX, iOS et bientôt Windows. Nous attendons avec impatience les packageurs GNU/Linux pour intégrer cette nouvelle version à coté de la version Gtk+.

  • # Lancement

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour ceux qui sont plutôt Python et C comme moi: après avoir téléchargé les sources, il faut ouvrir Chrom(e/ium) et aller dans "More tools > Extensions". Ensuite, cocher le "Developper mode"; cliquer sur le bouton "Load unpacked extension" et sélectionner le répertoire racine. Apparait enfin le bouton "launch" :-)

    • [^] # Re: Lancement

      Posté par . Évalué à 3.

      Il ne suffit pas d'ouvrir le fichier index.html avec Firefox, et puis c'est tout ?

      • [^] # Re: Lancement

        Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 16/02/16 à 10:23.

        Non, c'est une application chrome spécifique.

        Ca pourrait se lancer dans firefox mais on y perdrait quelques éléments intéressants.
        - Gestion des droits de l'application (un peu comme quand on installe une appli android)
        - Système de mise à jour automatique : que je n'ai pas encore mis en place
        - Tâches de fond
        - Visibilité dans le système comme une application classique

        En plus, chrome a des capacités beaucoup plus étendus en terme d'API que firefox, même si pour le moment je ne m'en suis pas servi. On peut noter qu'il est possible d’accéder à un port série en JS …

        Merci d'avoir précisé comment l'installer, je n'ai pas pris le temps de fabriquer le xpi pour une installation simplifiée, encore un truc à faire

  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Merci, ça a l'air très chouette, je vais tester ça avec ma fille!

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.