Journal ICINGA : Un fork de Nagios

Posté par (page perso) .
Tags :
12
6
mai
2009
Le logiciel Nagios (qui est le logiciel libre de référence dans le domaine de la supervision de serveurs et d'équipements réseaux) vient d'être forké par des membres de son équipe de développement et par des membres du Community Advisory board.
Le fork se nomme ICINGA et la décision de se séparer a été prise afin de permettre une plus grande visibilité des décisions prises ainsi qu'une meilleure réactivité par rapport aux demandes des utilisateurs.
Selon le document Why a fork ? la société Nagios Enterprises LLC devient de moins en moins coopérative avec la communauté et il est temps de réagir.

La compatibilité avec Nagios reste un des objectifs de ICINGA qui propose aussi une toute nouvelle interface web basée sur PHP.
La roadmap d'ICINGA est disponible ici et permet de se rendre compte que les développeurs ont de grandes ambitions.

Au sujet du nom la FAQ indique ceci : "ICINGA is a Zulu word meaning 'it looks for', 'it browses', 'it examines'."
  • # Interface PHP

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Le choix de moderniser l'interface grâce à PHP est en soi une bonne chose (aujourd'hui, l'interface actuelle est un cgi il me semble). J'ai migré il y a longtemps (2-3 ans) de nagios vers zabbix pour cette raison.
    Mais puisqu'ils vont recréer l'interface from scratch, pourquoi ne pas carrément faire une interface AJAX, qui évite un rechargement toutes les X secondes de l'interface de contrôle, et permet de l'utiliser comme si l'on avait affaire à une interface client lourd ?
    • [^] # Re: Interface PHP

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      qu'est ce qui te fais croire qu'il n'y aura pas d'ajax ? PHP veut pas dire "pas d'ajax" hein...
    • [^] # Re: Interface PHP

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Plutôt que développer une énième interface PHP/Ajax, il faudrait sans doute réfléchir à ce qu'est la supervision aujourd'hui. Trop de projets d'interfaces se contentent d'être de simples éditeurs web des fichiers de configuration de Nagios et oublient le mode distribué lors de leur conception.
      Au risque d'utiliser d'autres buzzwords, il conviendrait mieux d'écrire une interface SOAP/XML-RPC/REST à Nagios et de séparer ainsi la présentation des données via un portail qui pourrait être alimenté par d'autres Nagios/ICINGA voire d'autres sources d'informations relatives à la supervision.
      Dans le monde du logiciel libre, la logithèque est trop importante pour faire des choix étriqués en terme d'interfaces et dans le monde de la supervision, nous avons besoin d'une vision globale, merci. Pas d'une énième interface PHP.
      • [^] # Re: Interface PHP

        Posté par . Évalué à -4.

        Dans le monde du logiciel libre, la logithèque est trop importante pour faire des choix étriqués en terme d'interfaces et dans le monde de la supervision, nous avons besoin d'une vision globale, merci.

        Tu connais le slogan: Just do it ;)
        • [^] # Re: Interface PHP

          Posté par . Évalué à 7.

          Just do it : il l'a fait.
          Je trouve sa réflexion tout à fait justifiée.
          Avant de grogner sur ajax/php/cgi/ruby/ansi-shell, se poser la question du besoin me semble bien plus justifié.
          • [^] # Re: Interface PHP

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            Just do it = faites-le
            ou encore: il suffit de le faire
            La traduction "officielle" de Nike est "Faites-le, simplement". Bof.
  • # Attendu... pour certains raisons

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Ce fork était attendu. J'en avais discuté pas mal autour de moi et de nombreuses personnes avaient la même impression: ceci devait arriver. Les raisons sont les suivantes:

    - il existe un bug très très gênant dans la version actuelle de Nagios: certains tests ne sont plus réalisés car programmés dans le futur (en 2010)! Gros point faible pour un scheduler.

    - ce bug est présent depuis 2008.

    - il n'y a aucune communication de la part du développeur principal. Les seuls messages qu'ils envoient sont: les nouvelles versions avec le changelog et (quand il le fait) «merci pour le patch. Je l'intègre bientôt au CVS. » Le problème? Il envoie ces prises en compte de patch 2 voire 3 mois après la réception du patch sur la mailing-list. Dommage non?

    - aucune autre personne ne peut prendre le relais du développeur principal. Nagios est un logiciel à code source Libre mais une seule personne ne peut commiter sur le code.

    Apparemment, ceux qui ont lancés ce fork ont tenté d'aider le développeur principal: test de patches, utilisation de GIT pour l'intégration de patches, ... Mais ils n'ont pas été écoutés.

    Bref il fallait s'y attendre. Cela ne m'étonne pas.
    • [^] # Re: Attendu... pour certains raisons

      Posté par . Évalué à 3.

      Les derniers points me semblent justifier ce fork, par contre je reste dubitatif quand au premier.

      Je ne vois pas de réel besoin de programmer un test à plusieurs mois d'avances. Nagios est fait pour programer des tests à intervalles régulier et courts et alerter en cas de problème en production, pas pour lancer des tests ponctuels à x mois d'intervalles...
      • [^] # Re: Attendu... pour certains raisons

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En fait je me suis mal exprimé peut être. Je vais essayer de détailler un peu plus. Ce bug est le suivant. Je vais prendre un exemple simpliste pour expliquer.

        Un utilisateur de Nagios le configure pour faire une vérification de bon fonctionnement d'une base de données toutes les 5 minutes (connexion à la base de données avec un couple login/mot de passe et requête SQL). En fait ce test est un peu plus complexe: le test est configuré pour ne pas avoir lieu le 1er dimanche de chaque mois entre 3h et 5h car c'est la période de sauvegarde à froid de la base de données. La base de données étant indisponible et cela étant un comportement prévu il n'est pas nécessaire d'envoyer une alarme durant cette période.

        Il s'avère que le test s'arrête bien entre 3h et 5h le 1er dimanche du mois mais, sans que l'on comprenne pourquoi aujourd'hui, au lieu de redémarrer dès 5h il est programmé pour l'année 2010. Pour traduire: la base de données n'est plus supervisée! Et cela est (quasiment) invisible. Ce qui est très très gênant
  • # fork ... oui mais ....

    Posté par . Évalué à 4.

    Ce fork est annoncé sur la mailing list devel de nagios. L'intégralité des commentaires des différents partis y est référencé. Je pense qu'il est nécessaire de lire cela avant d'intervenir.

    Cela étant dit voici mes réflexions à chaud.

    Concernant l'interface en question, elle répond à un réel besoin qui est de faire évoluer l'interface actuelle anachronique (je ne parle même pas des problèmes de performance sur des périmètres de supervision larges). C'est le principal axe d'évolution de la prochaine version de nagios (la 4). Hélas il est vrai que éthan n'est guère actif sur cette version (cela peut s'expliquer par son projet de société Nagios Enterprise... faut bien manger non ?). Le but de la version 4 est de replacer nagios à sa place (un ordonnanceur en définitive). Afin de permettre de créer les interfaces nécessaires, il est prévu de mettre en place un certain nombre d'API. Cela ouvrira réellement des perspectives intéressantes pour la création d'interfaces graphiques enfin correctes.

    Le projet icinga à été annoncé par Gerhard Lausser sur la mailing list devel de manière assez agressive (Nagios is dead! Long live Icinga!). On s'aperçoit rapidement que le projet icinga est porté en fait par la société Netways (http://www.netways.de/). Netways est surtout connue comme étant un gros contributeur de plugins nagios, le sponsor du site nagiosexchange et l'organisateur de la nagconf en allemagne.

    Il apparait ensuite qu'un important conflit oppose Ethan (le créateur et mainteneur du projet nagios) et la société Netways, cette dernière mettant en avant le fait que Ethan n'est pas suffisamment disponible et présent sur les mailing list ainsi que sur l'intégration de leur différentes contributions (ce qui est vrai).

    Personnellement je trouve le fond assez justifié mais la forme totalement hors de proportions. De plus cela présente un énorme risque pour la communauté nagios. Ce risque est à terme de se diviser sur un nouveau projet de supervision (encore un ...) et de ne plus mutualiser les efforts.

    Je suis un utilisateur relativement récent de nagios, mais je ne tiens pas à ce que cet outil soit entaché par une stupide guerre de clochers. Ce projet existe maintenant depuis dix ans et a réussi à atteindre une maturité que je ne saurais accorder à aucun autre projet de supervision opensource (désolé si je blesse certaines personnes).

    Nagios commence à tailler de grosses croupières à Openview, SCOM et autres solutions propriétaires en entreprise (je ne parle pas de 100 ou 200 serveurs mais d'infrastructures de plus de 2500 serveurs). Si la communauté commence à se diviser, la crédibilité acquise depuis dix ans sera perdue et deviendra un argument pour la concurrence propriétaire. Espérons donc que ce problème se règle à l'amiable (et oui je suis naïf, idéaliste ....).
    • [^] # Re: fork ... oui mais ....

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Trois informations supplémentaires.

      1) Pour préciser, il s'avère que la société Netways a déposé la marque Nagios en Allemagne. Cette dommage car, en théorie, la marque Nagios est détenue par Ethan non par cette société. Bref, cela semble mal parti pour initier un rapprochement dans le futur.

      2) Le développement va être ouvert à d'autres. Des commit vont pouvoir être faits par plusieurs personnes, des patches vont être intégrés. Bref il devrait y avoir un meilleur temps de réponse. Ce qui est une très bonne chose et va dans le bon sens.

      3) Les patches réalisés par le projet Icinga vont être intégrés dans Nagios s'ils sont considérés comme étant de bonne qualité et s'ils apportent quelque chose de positif.


      Pour résumer, l'effet « coup de pied au cul » semble avoir fonctionné.
      • [^] # Re: fork ... oui mais ....

        Posté par . Évalué à 4.

        On en reviens à ce qui me gène le plus dans tout cela, le fait que netways "possède" le projet icinga. Vu leur position, vu le peu de cas qu'ils font de la marque nagios (il faut savoir que ethan à été pas mal échaudé par l'affaire netsaint à l'époque et qu'il entend bien se protéger de tout débordement ...) et vu que leur action ressemble bel et bien à un putsch, je m'inquiète toujours de l'évolution dans le futur du projet (par exemple le modèle zimbra ou les fonctionnalités entreprise sont soumises à licence) et de la division de la communauté. L'effet "coup de pied au cul" est nécessaire, mais il faut faire en sorte que cela ne reste qu'un "coup de pied au cul" et non une division claire de la communauté.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.