Journal Mon imprimante et moi, c'est du bonheur

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
15
27
déc.
2009
Cher journal,

Papa Noël ayant été généreux en cartes cadeaux j'ai pu m'offrir une très belle imprimante laser multifonctions, la Samsung SCX-4600 qui fait imprimante et numériseur.

Je pensais devoir utiliser les pilotes splix mais après un petit tour chez Samsung, Ô bonheur ! Samsung livre tous les pilotes et outils pour Linux, et chose encore plus surprenante en 32 et 64 bits. Ils sont sur le site et sur le cd d'installation.

(D'ailleurs impossible de lire le contenu du cd sous Linux, alors que ça marche sous W$, j'ai le même problème avec le cd d'installation de mon WDTV, si quelqu'un sait pourquoi, testé sur plusieurs lecteurs et plusieurs machines...).

Les pilotes pour CUPS (ppds) et Sane sont fournis, ainsi que des outils de configuration et un "Smart Pannel" se plaçant dans la boite à miniatures. Bref tout fonctionne, et parfaitement, alors que openprinting laissait des doutes à ce sujet sur les imprimantes Samsung.

Alors évidemment les logiciels ne sont pas libres, mais ça marche, et c'est assez rare qu'un constructeur livre des pilotes Linux dans la boîte et en parle dans sa documentation.

Merci Samsung.

ps : et en plus le toner n'est pas trop cher...
  • # En gros..

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est une imprimante qui t'a fait une bonne impression ?

    *Se dirige vers la porte*
    • [^] # Re: En gros..

      Posté par . Évalué à 2.

      couvre toi, il fait pas chaud dehors
    • [^] # Re: En gros..

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est loin d'être la seule et heureusement, de plus en plus souvent.

      Peut-être que les lettres envoyées aux fabricants, disant, en substance : " J'aurais bien aimé acheté votre imprimante xyz, malheureusement, comme elle n'est pas supportée par Linux, j'ai acheté un produit de l'un de vos concurrents " ont fini par porter leurs fruits.

      Par exemple, Brother fournit, sur son site, les drivers Linux (32 et 64 bits) pour pratiquement tous leurs imprimantes et scanneur. Il suffit de télécharger et d'installer selon un mode opératoire décrit sur le site (en anglais), suffisamment détaillé pour qu'un utilisateur lambda puisse le faire sans trop de problème.

      Hewlett-Packard fait beaucoup mieux. Après une installation (SuSE, KDE4), tu te retrouves automatiquement (sans rien déclarer du tout, ni configurer d'imprimante) avec un plasmoïde HP dans le tableau de bord qui te permets d'appeler un programme de gestion de l'imprimante qui offre diverses possibilités :
      - changer les paramètres (format, qualité d'impression, etc ),
      - qui t'informe lorsqu'un encrier est prêt d'être vide,
      - qui t'informe lorsqu'une impression est terminée (pratique lorsque l'imprimante n'est pas dans le local où tu te trouve,
      - etc
      • [^] # Re: En gros..

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Non, non et non, les blob en guise de pilotes c'est de la merde en barre.

        Brother ils te fournissent des .rpm et .deb, et si t'as le malheur d'utiliser autre chose, va falloir trafiquoter plus que ce qui est soit-disant «suffisamment détaillé [en anglais] pour qu'un utilisateur lambda puisse le faire sans trop de problème».

        Sans parler du fait que si tu as pas un processeur x86(_64), tu l'as bien profond ton imprimante.

        HP ça fonctionne sans ce prendre le choux, parcequ'ils jouent le jeu et filent toutes les sources, pas juste un script GPL pour CUPS qui fait wrapper à un blob proprio lpr.
        • [^] # Re: En gros..

          Posté par . Évalué à -2.

          Brother ils te fournissent des .rpm et .deb, et si t'as le malheur d'utiliser autre chose, va falloir trafiquoter plus que ce qui est soit-disant «suffisamment détaillé [en anglais] pour qu'un utilisateur lambda puisse le faire sans trop de problème».

          Tu connais beaucoup d'users lambdas sous gentoo, slack, LFS ? :)

          (sur le fond je suis d'accord quand même mais bon, ta phrase m a bien fait rire)
          • [^] # Re: En gros..

            Posté par . Évalué à 7.

            Il y a des chances pour que les .deb et .rpm en question dépendent d'une version précise d'une glibc ou d'une autre lib, et qu'ils ne puissent être installés que sur une version précise d'une distrib précise : e.g. redhat stable et debian stable only (donc pas d'autres versions et pas de mandriva, ubuntu, ...).
            • [^] # Re: En gros..

              Posté par . Évalué à 6.

              J'ai essayer d'installer une Brother HL 6050 (grosse imprimante laser monochrome qui date de quelques années) sur une mandriva 2010, la semaine dernière.

              Au final, ca a marché à moitié. J'ai remarqué que sur l'impression d'un document pdf de plusieurs pages qui contenaient des captures d'écran, l'impression s'arrêtait à la deuxième page. La première page ne contenait que du texte. La seconde contenait une capture d'écran. L'imprimante affichait un message sur son écran LCD du genre 'données incompatibles'.
              Sous okular, il y a une option pour forcer la rastérisation (à verifier si c'est bien ca). Cela permet d'imprimer tout le document mais dans une qualité douteuse et à la vitesse d'environ 1 PPM.

              J'avais suivi pourtant les instructions sur le site de Brother, mais quand je vois que les RPM dataient de 2006...

              Je préfère largement les HP, tout fonctionne bien (même les multifonctions), et j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de suivi derrière.
          • [^] # Re: En gros..

            Posté par . Évalué à 8.

            Le problème tu le verras surtout dans quelques années : ton driver ne sera compatible avec plus rien du tout, vu que les distros auront bien changé d'ici là. La politique du matériel jetable, quoi.

            (et puis te connaissant, ça te fait pas chier pour les BSDistes ?)
            • [^] # Re: En gros..

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              La politique du matériel jetable, quoi.
              Non ca c'est la politique des ABI jetables :-p
          • [^] # Re: En gros..

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je suis sûr qu'il y a pas mal d'utilisateurs avancés sous slack, gentoo, arch, etc. à qui ça doit sérieusement démanger ce genre de choses.

            Et si demain j'ai envie de créer un nouveau système de gestion d'imprimantes révolutionnaire ? Avec un blob, je j'ai profond.

            Et si demain je veux passer à *BSD, haiku, isaac, etc. ou que sais-je, avec des specs/sources, «yaka» porter/réécrire, avec un blob, t'es bon pour du reverse autrement plus chronophage.

            Etpuis les blob en guise de pilote d'imprimante, c'est foutrement ironique quand on connais l'histoire du logiciel libre. http://www.april.org/articles/divers/intro_ll.html#ToC3
            • [^] # Re: En gros..

              Posté par . Évalué à -4.

              Je suis sûr qu'il y a pas mal d'utilisateurs avancés sous slack, gentoo, arch, etc. à qui ça doit sérieusement démanger ce genre de choses.

              Ils doivent etre capables de lire une page web et ne pas choisir cette imprimante la alors...

              Avec un blob, je j'ai profond.

              Ajouter des interfaces de compatibilite avec des anciennes API, ca se fait tous les jours, c'est pas d'une difficulte insurmontable si l'API est pas ecrite avec les pieds. En plus t'as le code source du systeme original, donc meme pas besoin de te faire chier a lire la doc / implementer les memes bugs que l'original, t'as juste a reprendre le code.

              Et si demain je veux passer à *BSD, haiku, isaac, etc. ou que sais-je, avec des specs/sources, «yaka» porter/réécrire, avec un blob, t'es bon pour du reverse autrement plus chronophage.

              «yaka», ouais. Et t'estimes a combien les chances de trouver quelqu'un pour le faire sur un systeme avec 100 utilisateurs max?

              Ca pue de pas avoir de drivers libres, c'est mieux avec et il faut choisir du matos qui tourne avec du LL, mais quitte a critiquer, autant le faire avec de vrais arguments, pas du gloubiglouba (on dirait un simple utilisateur qui se prend pour un expert technique).
              • [^] # Re: En gros..

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Ils doivent etre capables de lire une page web et ne pas choisir cette imprimante la alors...

                C'est vraiment vouloir se placer dans une situation de soumission des desiderata des constructeurs.

                Ajouter des interfaces de compatibilite avec des anciennes API, ca se fait tous les jours, c'est pas d'une difficulte insurmontable si l'API est pas ecrite avec les pieds.

                Ajouter des couches dont on peu se passer, c'est ajouter inutilement des sources de bogues. Parce qu'évidemment il y a des bogues dans l'implémentation de l'API que tu reprends, mais il y en aura aussi dans ta couche de compatibilité. Sans parler du fait que le pilote lui même en contient certainement et que tu ne pourras jamais les corriger avec un blob.

                À accumuler les couches de compatibilité, au final tu te retrouves avec une usine à gaz troué de partout, et dont la maintenance n'est tout simplement plus possible tellement elle réclamerait de temps.

                «yaka», ouais. Et t'estimes a combien les chances de trouver quelqu'un pour le faire sur un systeme avec 100 utilisateurs max?

                Avec seulement 100 utilisateurs, t'es à peu prêt certain d'avoir un public de connaisseurs, et si l'un d'eux à le périphérique et la documentation/le code pour porter/ré-implémenter ça, t'as une forte probabilité que ce sera fait. Dans un tel cas je dirait donc que les chances sont de 80-90%, la question est surtout de savoir si l'utilisateur à le temps de le faire, les compétences il les a sûrement.
                • [^] # Re: En gros..

                  Posté par . Évalué à 4.

                  C'est vraiment vouloir se placer dans une situation de soumission des desiderata des constructeurs.

                  Et donc, ta solution c'est d'acheter et de pas pouvoir utiliser? Ou bien prendre un modele qui marche bien (et eventuellement le faire savoir pour pousser les autres constructeurs a faire mieux)?

                  À accumuler les couches de compatibilité, au final tu te retrouves avec une usine à gaz troué de partout

                  Ah ouais, comme le son sous Linux, ou bien toute la pile graphique (jusqu'a il a y pas longtemps).

                  Et en plus dans le cas des imprimantes, l'API est maintenue et documentee, pas comme ALSA et ses 3 tonnes de fonctions avec 1 ligne de documentation (si tu as de la chance).

                  Question: as tu deja eu a implementer une API et une couche de portabilite avec une ancienne API (meme un tout petit truc, ca permet deja de se faire une idee des avantages et inconvenients, et des choses qui peuvent poser probleme dans la conception d'une API)?

                  Avec seulement 100 utilisateurs, t'es à peu prêt certain d'avoir un public de connaisseurs, et si l'un d'eux à le périphérique et la documentation/le code pour porter/ré-implémenter ça, t'as une forte probabilité que ce sera fait. Dans un tel cas je dirait donc que les chances sont de 80-90%

                  Exemples? Parce que si on regarde les "petits" projet d'OS libres autres que Linux et BSDi, ils deja du mal a trouver assez de volontaires pour bosser sur le port des applis ou sur la base du systeme, alors des drivers d'un modele d'imprimante, meme avec la doc, c'est meme pas la peine d'y penser.

                  Juste 2/3 exemples pour donner une idee des priorites de dev:
                  - Haiku: pilotes wiki experimentaux avec support pour seulement Atheros (reprise de la pile WLAN FreeBSD) et sans chiffrement depuis seulement cet ete.
                  - ReactOS: support SATA depuis juillet 09. Pour reference, ReactOS c'est ~100 contributeurs au total (anciens ou presents).
                  - Hurd: ahaha, non je rigole

                  Dans ces conditions, ton estimation de 80-90% est rigolote. Trouver des devs pour faire/porter des drivers d'imprimantes alors que t'as pas le wifi ou le support du matos de base recent (HD, CG) et que ces projets manquent deja de developpeurs.
          • [^] # Re: En gros..

            Posté par . Évalué à 3.

            en gros,qu'est ce que c'est le panard d'avoir juste à brancher son imprimante HP sur FreeBSD 8.0 64 bits pour que ça marche !

            Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

        • [^] # Re: En gros..

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          HP ça fonctionne sans ce prendre le choux, parcequ'ils jouent le jeu et filent toutes les sources, pas juste un script GPL pour CUPS qui fait wrapper à un blob proprio lpr.

          Je ne sais pas où ils en sont pour les scanners mais il y a quelques années ce n'était pas génial. J'ai dû me débarrasser d'un scanner HP impossible à faire fonctionner sous Linux et me procurer un scanner Epson à la place.
          • [^] # Re: En gros..

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            J'ai aucun soucis avec xsane et un scanner de multifonction HP. (C'est même plus rapide que la version Windows).

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: En gros..

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Hewlett-Packard fait beaucoup mieux. Après une installation (SuSE, KDE4), tu te retrouves automatiquement (sans rien déclarer du tout, ni configurer d'imprimante) avec un plasmoïde HP dans le tableau de bord qui te permets d'appeler un programme de gestion de l'imprimante

        C'est vraiment génial ça. C'est dispo avec toutes les HP ?
        • [^] # Re: En gros..

          Posté par . Évalué à 1.

          Non, quelques imprimantes HP ne sont pas supportées. Extrait du site du projet HPLIP :
          Note: HPLIP is an open source solution for most HP printers and all-in-ones. Some printers, however, are unsupported. The reasons for this may include issues with intellectual property, technical issues, or limited production numbers. Be advised that printers that appear on the unsupported list may never be supported by HPLIP.

          Liste des imprimantes HP NON supportées : http://hplipopensource.com/hplip-web/supported_devices/unsup(...) (la liste paraît importante, ce n'est rien en comparaison des imprimantes supportées).
  • # Très intéréssant...

    Posté par . Évalué à 1.

    Je prends bonne note car je dois m'acheter une imprimante prochainement.

    Ce qui m'étonnes un peut, c'est que Samsung face autant le grand écart, ils sont visiblement pas très coopératif quand il est question de vente lié, mais fournissent des pilotes pour leurs imprimantes / scanner
    • [^] # Re: Très intéréssant...

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est une grosse société, le département laptops et celui imprimantes n'ont rien à voir, et il suffit d'une personne pour changer une politique.
  • # Envoie-leur une carte de vœux

    Posté par . Évalué à 4.

    Il y a quelques années j'avais acheté du matériel Samsung et eu la même réaction que toi (ô joie, un support pour linux, et cups fonctionne au premier essai). Du coup j'avais envoyé une lettre de client CONTENT à leur siège en France, en espérant que ça les motive à continuer.
  • # Le père noël as eu la même idée chez moi...

    Posté par . Évalué à 10.

    ...sauf qu'il a pris celle-ci:
    HP LaserJet CP1515n

    Ah, évidemment, elle est un peu plus cher, et en plus elle est pas multifonction, mais par contre a le réseau d'origine. (et, petit détail, on y met quatre toners au lieu d'un :) )

    Bin c'est un connaisseur, le père noël: aucun pilote à télécharger, tout est d'origine dans cups... et comme en plus elle supporte le PostScript, on peut même bidouiller pour simplifier encore plus les filtres!

    J'suis content aussi! (même si j'ai pas fait un journal, mais bon je profites du tiens)
    • [^] # Re: Le père noël as eu la même idée chez moi...

      Posté par . Évalué à 6.

      j'ai pris ce modèle précis pour une asso qui voulait laser, couleur et réseau (enfin, surtout pas se battre à débrancher/rebrancher à chaque personne voulant imprimer. pour n raisons on ne pouvait pas avoir un PC qui aurait fait serveur d'impression)

      et bien, que du bonheur. le support du Postscript fait qu'on a rien eu à installer sous les Ubuntu qui trainaient (50% du parc), l'imprimante propose une interface web pour sa gestion... je l'ai mis derrière un router wifi et beaucoup y accèdent comme ça maintenant)

      sous Windows ça t'installe 30 millions de merdes inutiles (comme te proposer d'acheter tes consommables en ligne...) mais bon ça c'est classique.

      le cout des consommables (toners) est à surveiller, en fait il suffit de faire jouer la concurrence, les Darty FNAC et autres qui la proposaient croient qu'en vendant des imprimantes elles se créent un marché captif. détrompez-les :)
      • [^] # Re: Le père noël as eu la même idée chez moi...

        Posté par . Évalué à 2.

        les bémols :

        *résolution de 600 x 600 (on a du vrai 1200 maintenant)
        *pas de recto-verso
        *bac à feuilles de 150 pages seulement, 250 ça serait mieux
        *pour le prix on aura facilement deux imprimantes spécialisées et complémentaires (genre jet d'encre couleur multifonction et laser monochrome recto-verso...)
        *grosse (mais plus petite que les multifonctions ou machines pro)

        bref, gamme un poil ancienne mais modèle éprouvé, du semi-pro respectable et sans emmerdes en vue pour ma part.
        • [^] # Re: Le père noël as eu la même idée chez moi...

          Posté par . Évalué à 1.

          Je confirmes tout tes points, avec quelques remarques:

          *résolution de 600 x 600

          De ce que j'ai imprimé jusqu'à maintenant, cela m'a paru largement suffisant, en tout cas pour des images, mais il est vrai que je n'ai pas imprimé de vrai texte dessus...

          *pas de recto-verso

          c'est vrai, par contre elle supporte au moins le recto-verso manuel. Je pense que pour cette taille, c'est difficile d'arriver à retourner la page dans la bête :)

          *bac à feuilles de 150 pages seulement

          C'est là sont plus gros reproche en général, d'autant plus qu'elle ne permet pas non plus d'avoir un bac supplémentaire... À savoir! comme tu le dis, c'est bon pour du semi-pro, je ne la conseillerais pas pour des volumes élevés d'impression.
          • [^] # Re: Le père noël as eu la même idée chez moi...

            Posté par . Évalué à 2.

            > > pas de recto-verso

            > c'est vrai, par contre elle supporte au moins le recto-verso manuel. Je pense que pour cette taille, c'est difficile d'arriver à retourner la page dans la bête :)

            oh ca se fait assez facilement, il suffit d'ajouter un tambour. bon évidement ça coute plus cher puisque ça fait des pièces en plus, mais ça reste très accessible pour du monochrome
  • # pour le CD

    Posté par . Évalué à 6.

    D'ailleurs impossible de lire le contenu du cd sous Linux, alors que ça marche sous W$

    essaye un mount avec l'option unhide (-o unhide je crois)
    • [^] # Re: pour le CD

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oh merci :) Je ne connaissais pas. Ça marche ! Reste à bidouiller udev pour le mettre par défaut.
    • [^] # Re: pour le CD

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Quelqu'un peut détaillé pourquoi il faut une option de montage particulière pour afficher les données? (en général quand on monte un lecteur, c'est pour le lire)

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: pour le CD

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne connaissais pas cette option, mais d'après ce que j'ai compris (man mount & google), le système de fichier iso9660 (pour les CDs, quoi) a la possibilité de "cacher" des fichiers ...
        • [^] # Re: pour le CD

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je me demande l'utilité de mettre tout les fichiers cachés dans un CD.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: pour le CD

            Posté par . Évalué à 2.

            Ici, j'imagine que c'est pour montrer que c'est Windows-only.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: pour le CD

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Pourquoi Windows affiche par défaut les fichiers cachés (s'ils sont cachés, c'est pour une bonne raison)?

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

              • [^] # Re: pour le CD

                Posté par . Évalué à 4.

                Justement, comme Windows semble par défaut les afficher tout de même, raison de plus pour dire que c'est un CD Windows-only.

                Après, c'est Microsoft : les normes, on les implémente comme ça nous arrange...

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Pas compatible Linux, mais certains Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    J'ai fais le même choix que toi (ou presque, dans le modèle), en connaissance de cause :

    Samsung livre tous les pilotes et outils pour Linux

    Presque : parce que si tu as un Linux qui n'est pas i386 ou x86_64, tu n'as pas de pilotes.
    Bon, heureusement, c'est 99.99% des gens, mais c'est la limite de leur système : la compatibilité Linux s'arrête au matériel qu'ils veulent bien supporter, et le jour où Linux change d'interface d'imprimante, tu es mort.

    Je crois que je ne comprendrais jamais pourquoi un fabriquant de matériel ne fait pas des pilotes libres... Faire des pilotes Linux fermés est déjà un pas en avant, il faut espérer que le prochain pas sera d'intégrer ça direct à Linux.

    (je n'ai pas pris la HP qui m'intéressait au départ car la différence de prix ne valait pas ce que je suis prêt à mettre pour un pilote libre, surtout que HP ne les maintient pas officiellement, donc 1 mauvais point pour HP aussi)
    • [^] # Re: Pas compatible Linux, mais certains Linux

      Posté par . Évalué à -1.

      ", et le jour où Linux change d'interface d'imprimante, tu es mort. "

      Le B-A, BA de la conception en couches, c'est qu'une couche présente toujours aux couches supérieures, au minimum, le même interface. Cet interface peut s'agrandir, mais il contient toujours le même sous-ensemble que l'interface d'origine, et ainsi de suite au cours de l'évolution du produit.

      Dès lors, l'interface peut changer, il y aura toujours une compatibilité avec des versions antérieures. Par contre, comme l'interface peut grandir, la compatibilité avec des versions ultérieures n'est pas garantie, mais cela ne pose aucun problème pour un pilote.
      • [^] # Re: Pas compatible Linux, mais certains Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Le B-A, BA de la conception en couches, c'est qu'une couche présente toujours aux couches supérieures, au minimum, le même interface

        Il va falloir que tu ailles botter le cul à Linus Torvalds, parce que de ce que j'ai compris il n'en a rien à faire de la compatibilité par couche, et quand il a un soucis avec une interface, il adapte tous les pilotes à la nouvelles interface et abandonne l'ancienne.

        Plus sérieusement, le problème de ta théorie est la maintenabilité : ce que tu décris est pure théorie, en pratique il est dur et épuisant de tester les régressions avec les anciennes interfaces, et sans personne pour se coltiner le travail, l'ancienne interface est abandonnée.
        • [^] # Re: Pas compatible Linux, mais certains Linux

          Posté par . Évalué à 4.

          Il va falloir que tu ailles botter le cul à Linus Torvalds, parce que de ce que j'ai compris il n'en a rien à faire de la compatibilité par couche, et quand il a un soucis avec une interface, il adapte tous les pilotes à la nouvelles interface et abandonne l'ancienne.

          Presque...
          Quand Linus a un problème avec une interface, il la change. Ensuite les personnes en charge des pilotes de ceci ou celà essayent d'adapter. Avec plus ou moins de succès.
          Pour les trucs vraiment compliqués, comme la gestions des périphériques IDE, des périphs SATA, des ports COM virtuels ou réel ca reste un beau bordel pendant des mois voire des années. Au bout d'un moment Alan COX prend le problème sous son aile et commence à faire le ménage.
          Généralement il y a au moins une altercation entre Linus et Alan pendant ce ménage. A la suite de quoi Alan COX décide de prendre un temps de pause pour étudier le Gaellique.

          De manière générale une ABI dure moins de deux mois, une API moins de six...

          Malheureusement pour nous et pour Linux en général, Alan Cox en a rien à foutre du tout d'Alsa ou de V4L

          Plus sérieusement, le problème de ta théorie est la maintenabilité : ce que tu décris est pure théorie, en pratique il est dur et épuisant de tester les régressions avec les anciennes interfaces, et sans personne pour se coltiner le travail, l'ancienne interface est abandonnée.

          Ce qu'il décrit existe depuis des années sous BSD. Notamment FreeBSD. J'ai un module de carte réseau Realtek qui a été compilé pour une 4 et qui tourne très bien en 6.2. Près de 5 ans d'ABI sur un module.

          Et pourtant les devs FreeBSD sont nettement moins nombreux que les devs Linux.
      • [^] # Re: Pas compatible Linux, mais certains Linux

        Posté par . Évalué à -3.

        lol
  • # Et sinon, le PostScript…

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Sinon, il y a aussi les imprimantes PostScript. Le PostScript a été fait pour tirer parti des capacités des imprimantes laser, je crois, capables aussi bien de remplir des textures que de tracer des lignes.

    Une imprimantes PostScript, ça ne pas besoin de saloperies de pilotes binaires, mais juste d'une description de ses options, un PPD, et rien d'autre.
    • [^] # Re: Et sinon, le PostScript…

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui, enfin, presque :)
      Parceque je me souviens avoir galérer comme un mort pour faire fonctionner une Epson Stylus DX4050, soit disant full-postscript. Voui, postscript ok, mais comme cette imprimante n'est pas un modèle à part entière, il a d'abord fallu trouver comment configurer l'imprimante elle même, puis comment corriger l'intégration de la partie scanneur dans 'mon' système.

      Une fois le tuto écrit, cette imprimante est passé de "work mostly" en "work perfectly" sur linuxprinting (devenu openprinting depuis). Ce modèle était un hybride entre une DX3850 pour la partie imprimante et un CX4000 pour la partie scanneur.

      Bon, donc le postscript... ça dépend aussi comment l'imprimante "se déclare"... Tiens d'ailleurs, maitenant que la distro que j'utilisais est passé à system-config-printer, on re-voit fleurir des problèmes avec ce modèle... Sous Fedora et sous Mandriva : paf ça ne marche plus. Hal fait chier à ouvrir un dx4000 comme modèle, et il est moins facile de lui forcer la main ...
      C'est le progrès mon bon monsieur ...

      Du coup, ben voilà : 2010 ne sait plus faire fonctionner ni cette Epson Stylus DX4050, ni une Lexmark... cette dernière c'est toujours a s'arracher les cheveux pour obtenir un scanneur qui fonctionne avec une vraie résolution (et pas un espèce de zoom étrange) plus la couleur... du bonheur... Et l'Epson soit disant full postscript, ben retour à la case départ.

      Alors ok system-config-printer c'est super bien... quant ça marche... parceque si ça marche pas il est beaucoup plus difficile de modifier le système pour faire fonctionner le bousin.

      Malheureusement, le "full postscript" n'est pas une réponse complète "IRL" :(
    • [^] # Re: Et sinon, le PostScript…

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est pas le postscript qui te permet de connaître le niveau de toner restant par exemple.
      • [^] # Re: Et sinon, le PostScript…

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        >> C'est pas le postscript qui te permet de connaître le niveau de toner restant par exemple.

        Sisi.
        J'ai un fichier postscript qui décrit une page de longueur infinie, avec quatre bandes (rouge, jaune, bleu, noir).
        J'imprime le fichier, et en fonction de la longueur imprimée de chaque bande, je retrouve la quantité d'encre qu'il restait !
  • # Ecriture trop grasse

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai testé deux modèles de multifonctions laser couleur Samsung il y a quelques mois. Elles étaient presque parfaites (pilotes pas chiants à conditions de virer les cochonneries, consommables pas chers, fonctionnalités ok).

    Un gros défaut que j'ai cependant constaté: l'impression des caractères est bien plus grasse qu'avec une autre imprimante. Linux ou Windows ne change rien. Google m'indiquait à l'époque que tout le monde était confronté au même problème. Les Windowsiens installaient parfois un logiciel spécifique pour contourner le problème.
    A note que les Samsung laser monochrome n'ont pas ce soucis.

    Est-ce toujours d'actualité avec ce modèle ?
    • [^] # Re: Ecriture trop grasse

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je passe d'une Laserjet 2100TN (qui a fini par me faire craquer par son encombrement malgré ses qualités et le fait qu'elle soit increvable) à la Samsung, et je ne constate pas ce problème.
  • # Proprio... mais ça tourne

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je suis aussi passé sur une Laser il y a deux ans, après un coup de ras le bol de problèmes avec les têtes d'impression et les cartouches sur une jet d'encre. Passage de la couleur au N&B, mais ça correspond au principal de mon usage - courriers & Co.

    Dans mon cas j'ai pris une Samsung SCX-4521F, qui a l'avantage de faire aussi fax... et d'avoir un système de passeur de documents dans le scanner. Ça permet de lancer des photocopies de plusieurs pages quand elle est en autonomoe, ou encore dans XSane de demander la numérisation de N pages et de sortir un joli pdf au final.

    A part le fait qu'elle perd la date régulièrement et qu'il faut que je la resaisisse, j'en suis très content.

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # CLP 350N

    Posté par . Évalué à 1.

    Pareil, j'ai acheté une Samsung laser couleur CLP350N, livrée avec les drivers linux, aucun problème sous ubuntu.

    Apparamment, ça dialogue en snmp, donc ça doit être possible de réécrire les outils.
  • # CLP 660ND

    Posté par . Évalué à 1.

    Noël a profité d'une erreur sur un site marchand et m'a choisi la CLP660ND (réseau + recto-verso) pour le prix de la CP660N (pas de recto-verso). Facile, rapide, toners séparés, impressions de qualité.
    Merci Samsung, merci Père Noël

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.