Journal Applications web vs applications classiques: quid du futur ?

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
3
20
août
2008
Les Gmail et autres Yahoo! Mail ont déjà phagocyté nos applications mails classiques.
Certes il y a toujours des irréductibles, mais dans l'ensemble la tendance est clairement là ! combien n'utilisent plus leurs application mail classique ?

La question qui se pose donc : quelles sont les prochaines applications "desktop" qui vont "disparaître" ?

Et la je pense aux lecteurs audio/vidéo, avec comme bon exemple Deezer [http://www.deezer.com/ un service légale gratuit et illimité d'écoute de musique en ligne]
Certes c'est pas encore ça mais d'ici quelques années, des Deezer like ne risquent t'ils pas de tout simplement engloutir nos collections de mp3 avec Amarok, ITunes et Winamp au passage ?
Pareil pour la vidéo, moyennant un coût réduit par rapport au vidéo club du coin, des sites webs nous proposeront en streaming tous les films possibles. Qu'elle sera alors l'intérêt de télécharger via P2P un Divx avec sous-titres puis d'utiliser VLC ou MPlayer ?
De même quelle sera l'avantage d'un IPod quand nos téléphones portables seront de toute façon en permanence connectés à Internet et donc à des Deezer like ?

Quels sont à votre avis les contre-arguments ?

Je développe moi même un lecteur musique/vidéo et je me pose sincèrement la question [http://code.google.com/p/phonon-vlc-mplayer/]
  • # deezer, bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'exemple de deezer est mal choisi car depuis quelques temps j'ai remarqué que beaucoup des nouveaux morceaux qu'ils proposent sont désormais limité aux premières secondes. Du coup je commence à délaisser leur site !

    De même quelle sera l'avantage d'un IPod quand nos téléphones portables seront de toute façon en permanence connectés à Internet et donc à des Deezer like ?

    Tu oublies une chose, le pouvoir du marketing. IPod c'est joli, c'est ergonomique, et c'est surtout fashion, du coup ça se vend. Si c'était pour leurs performances que l'ipod/iphone se vendaient bien ca se saurait depuis des lustres
    • [^] # Re: deezer, bof

      Posté par . Évalué à 8.

      Tu oublies une chose, le pouvoir du marketing. IPod c'est joli, c'est ergonomique, et c'est surtout fashion, du coup ça se vend. Si c'était pour leurs performances que l'ipod/iphone se vendaient bien ca se saurait depuis des lustres


      Bonjour,

      Juste pour faire un commentaire sur cette phrase parce que je lis ce genre d'idée régulièrement sur les forums.

      Tu places d'un côté "beauté, ergonomie, fashion attitude" et tu opposes ceci à "Performance". Tout en affirmant que le marketing s'appuie sur ces éléments pour améliorer les ventes.

      Mon avis extrêment personnel:
      - La performance pur n'est plus pour moi l'unique choix pour mes achats.
      - La performance est un aspect marketing comme un autre, à part le fait qu'il ne touche pas les mêmes cibles. Il est clair que cette aspect intéresse plus les personnes avertis dans un domaine particulier. Comme pour les ordinateurs, et cette course constante à la puissance pour vendre continuellement des microprocesseurs, des cartes mères, carte graphique, .... Est-ce que l'ergonomie des logiciels, la beauté des jeux qui peuvent tourner dessus ne sont pas un argument aussi important.
      - Pourquoi quand quelque chose est beau, agréable à regarder, je ne devrais pas choisir cette chose plutôt que le concurrent plus puissant, mais aussi plus compliquer?

      Le choix pour un achat quelconque est lié à plusieurs paramètres. Tout le monde n'a pas les mêmes envies dans la vie et penser que ceux qui achète des objets juste pour leurs beautés ou leurs ergonomies contre tout jugement de performances ne sont que des nigauds, qui se font avoir par le marketing, est je trouve une vision simpliste qui de plus place ses propres envies avant ceux des autres.

      Bonne journée
      • [^] # Re: deezer, bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Il n'a pas dit que l'iPod est beau et agréable à regarder. Il a dit qu'il est ergonomique et fashion :-)

        Pour ma part, je trouve l'iPod (et n'importe quel autre baladeur) particulièrement moche. De même que je trouve que les BMW, les Audit et je ne sais quelles autres automobiles de prestige (ou pas d'ailleurs) sont également particulièrement moches. Et ça n'empêche pas des millions de personnes de trouver les baladeurs et automobiles très bien.

        Le choix pour un achat quelconque est lié à plusieurs paramètres
        La pluparts de ces "choix" ne sont pas rationnels. Sinon on achèterait beaucoup moins de choses. J'ai acheté un iPod car ceci cela, c'est faux. Je l'ai acheté car j'en ai eu envie. Les raisons invoquées sont bidons. Et c'est là que le marketing montre effectivement sa puissance. Comme tu le dis, ça peu mettre en avant les performances, ou le design, ou n'importe quoi, et la réalité finale est que nous pensons acheter pour une raison, alors qu'en fait c'est juste parceque nous avons envie de l'acheter, point.
      • [^] # Re: deezer, bof

        Posté par . Évalué à 1.

        Des fois je rêve de pouvoir choisir un baladeur numérique, un casque etc. sur le seul vrai critère qui compte^W devrait compter : le son.

        Chaque fois c'est la roulette russe : faut essayer de deviner en fonction de la couleur du paquet, de l'argument marqueteux au dos de la boite (qui me promet généralement de devenir riche, célèbre et envié de tous), du sens du vent et autres indications foireuses pour savoir si le rendu est bon, si le souffle n'est pas trop présent, si ça va convenir à la musique qu'on a l'habitude d'écouter...

        Ca me rappelle un dialogue des Bidochons :
        "-(Robert, hypnotisé par le mannequin^W^W la vendeuse du stand Rono au salon de l'auto) ...J'ai acheté une Rono5...
        - (Raymonde) C'est bien, une Rono5 ?
        - ...T'as 70% d'acrylique et 30% de coton..."
        • [^] # Re: deezer, bof

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour le casque, je suis d'accord.

          Par contre pour le balladeur numérique, il n'y pas que le son. Il faut un truc qui permette de naviguer facilement et agréablement dans les différents morceaux, l'affichage des tags, etc.

          Quand tu as plusieurs centaines/milliers de chanson sur un balladeur, identifier les titres à coup de '78', '31', ou '904' et naviguer à coup de précédant/suivant, bof!
  • # Minitel 2.0

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    cf conférence de Benjamin Bayart :
    http://www.fdn.fr/internet-libre-ou-minitel-2.html

    En résumé : Dans l'univers ou tous les applications "desktop" auront disparues, on aura la même chose que le minitel, donc ou est la notion de liberté la dedans sachant que ces données / services sont louées gratuitement ?

    Perso, ca ne me rassure pas trop :

    - musique : je préfère la licence globale, et pouvoir emporter ma musique partout ou je veux, même ou Deezer ne le supporte pas (il faut un plugin Flash).

    - streaming de vidéo : je ne connais pas, mais est-ce qu'il y a bien plusieurs choix de langue, les bonus des DVD de la location du coin ?

    - google doc : perso, j'ai du mal comparé à une vrai application office. Le tableur de google est très lent sur les dernier test que j'avais fait.
    • [^] # Re: Minitel 2.0

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Ça devient rare que quelqu'un ne nous ressorte pas un lien vers cette conférence...

      La "webisation" des applications n'implique pas forcement la minitelisation que critique M Bayart. Par exemple j'utilise un webmail quand je suis en déplacement, mais sans pour autant être dépendant d'un fournisseur de service. (Je l'héberge moi-même)
      • [^] # Re: Minitel 2.0

        Posté par . Évalué à 2.

        voui voui voui, tu l'héberges chez toi chez toi, au boulot ou en squattant chez un copain ou une asso, ou encore sur du mutualisé ou un dédié ?

        (c'est une vraie question. on peut s'héberger de chez soi sur son ADSL mais y'a des conséquences genre avoir sa machine branchée en permanence, malgré les aléas de la vie quotidienne, genre les pannes de courant ou partir en vacances au loin)
    • [^] # Re: Minitel 2.0

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Minitel 2.0, c'est exactement ce que j'ai pensé en lisant ce journal. J'ai vu cette conférence il y a quelque jours en vidéo, elle est tout simplement énorme !

      En fait après avoir matté cette vidéo j'ai eu envie d'installer un ptit serveur web chez moi, ni plus ni moins.

      Du coups je me demande si vous connaissez des logiciels libres qui font client webmail à la gmail.
  • # Il y en a une qui restera sur nos bécanes

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Dans le genre d'application "desktop" qui ne disparaitra pas, je miserais sur le navigateur web...

    Pour répondre à ta première question je citerais entre autres les applications de bureautique qui tendent à se "webiser", le stockage des photos et même comme Wikipédia l'a démontré il y a un moment déjà, les contenus liés à la connaissance qu'on achetait avant pour chaque PC sous forme de CD (Encarta, Larousse etc...).

    Et pour ta la dernière question sur les contres-arguments, il faut tout de même noter le contrôle qui diminue sur les données. Un utilisateur utilisant Deezer comme source principale de musique n'est pas à l'abri que le titre ne soit plus disponible par exemple. Ou que si son webmail (et hébergeur) préféré décide de clôturer le service sans préavis, des mois à des années de correspondance seront perdus...

    Ce ne sont que des exemples, et pour ma part, je continuerais encore longtemps d'héberger mes données personnelles et les applis de tierces sociétés resteront des services bonus.
    • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

      Posté par . Évalué à 1.

      Un navigateur web "en lourd" est-il nécessaire ?
      Il faudra toujours sur le poste client un moteur de rendu HTML, JS et compagnie. Mais ce qui fait un navigateur, c'est la gestion de la navigation : précédent, suivant, page d'accueil, signets, etc.

      Quand je lance une Rich Internet Application, je me fiche bien des fonctionnalités de mon navigateur.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

        Posté par . Évalué à 2.

        Parce que dans un navigateur web, c'est la gestion de la navigation qui est lourde ?

        Dans le cas d'un navigateur comme Firefox, oui y'a un certain poids lié à l'interface en XUL autour de la page web, mais c'est pas ça qui pèse le plus. Ce qui pèse lourd, c'est bien le moteur HTML/JS.
    • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je rencontre de plus en plus d'entreprises qui utilisent IE via Citrix. Donc même le navigateur n'est plus une application locale.

      (j'ai du mal à piger l'intérêt vu qu'en général elles ont des postes de travail standardisés, mais bon)
    • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Dans le genre d'application "desktop" qui ne disparaitra pas, je miserais sur le navigateur web...

      Ah, je suis pas d'accord, des génies s'attellent à le remplacer par une version web :-)
      http://sheratsuki.weboserv.org/navigateur/index.php?mod=defa(...)

      Trouvé sur Yahoo Q/R:
      http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=AhPt6Bi3aiWY(...)
      • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        D'accord... et comment tu y accèdes?

        Je ne dis pas que ça n'existe pas... mais bon, jusqu'à présent, il faut un navigateur web pour accéder aux applications web visant à en remplacer d'autres nativement "desktop" et ça vaut pour ces "navigateurs web" en ligne.
        • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Et j'oubliais... la notion d'envoi de mes mots de passe dans ces applications m'effraye un peu. Si quelqu'un veut visiter le site de sa banque en se basant sur la navigation d'un tel navigateur, les possibilités de détournement de session/données/password sont vraiment trop élevées si on a pas une confiance absolue (et méritée) en l'hébergeur du service.
        • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J'aurais peut être du mettre 10 smileys plutôt qu'un seul ? Sortir les balises <ironie></ironie> ?
      • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

        Posté par . Évalué à 1.

        N'empêche que ce truc complètement étrange, on peut lui trouver un intéret :
        Ça fait un genre de proxy, complètement anonyme. Toutes les navigations que je fais via ce "navigateur", c'est le serveur qui héberge ce "navigateur" qui fait les requêtes !! (visitez whatismyip.com avec, vous verrez)

        Rien que pour des tests lors de l'installation d'un serveur, moi j'y vois potentiellement un intérêt :D Enfin bon, c'est quand même tiré par les cheveux :)
        • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Vachement anonyme... Quand j'y suis passé, une visite de linuxfr me loguait directement (il utilisait les cookies du navigateur local). Il est où l'anonymat ? En plus, c'est pas les proxys anonymes qui manquent, et le gars agit comme s'il avait inventé le fil à couper l'eau chaude...
          • [^] # Re: Il y en a une qui restera sur nos bécanes

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            il utilisait les cookies du navigateur local

            C'est possible ça ? je croyais que les cookies n'étaient valident que pour un site donné…

            Tu es sûr que ce n'est pas le proxy qui stocke les cookies sur le serveur en se basant sur un cookie à lui ?

            Genre la première fois que tu te connectes sur linuxfr par le proxy, le proxy stocke un cookie linuxfr.org sur son dur, et stocke dans ton navigateur un cookie proxy.com, et à la deuxième visite, il utilise le cookie proxy.com pour savoir qui tu es et réutiliser le cookie précédement stocké.
  • # Mais non...

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour ma part, j'étais en train d'abandonner progressivement les lecteurs de mail traditionnels (kmail en l'occurence) pour passer à gmail.
    Mais j'ai largement fait marche arrière pour plusieurs raisons :
    1- disponibilité hors ligne : ça peut encore arriver, plus souvent qu'on ne le croit. J'ai déjà été emmerdé par des mails que je pouvais pas aller lire car j'avais pas d'accès internet à cet instant précis.
    2- vie privée. Les données qui sont sur ma machines, je les contrôle. Et je ne passe plus mes boîtes mail par google mais par un compte chez un hébergeur mutualisé. Certes, y'a toujours une possibilité d'espionnage, mais plus par une grosse entreprise qui phagocyte tout.
    3- stabilité et performances. Gmail est devenu, au fil du temps, lourd, lent et parfois instable.

    Après, quand certains rêvent d'un environnement 100% web, avec un traitement de texte en ligne par exemple, ça me fait franchement marrer. Faudra me montrer un traitement de texte en ligne qui gère vraiment la mise en page par exemple (insertion du numéro de la page dans le texte, en-têtes...), sans passer par du Flash ou du Java... Encore que, en Flash ça serait étonnant si c'était fluide.

    Pour des applications comme Deezer, c'est plus compliqué. Deezer a l'avantage de proposer une collection complète. Pour ma part, je ne peux pas utiliser deezer parce que Flash et le 64 bits, ça fait pas copain-copain. Mais même si je pouvais, je ne le ferais pas parce que c'est pas complet (j'ai des morceaux qui ne sont pas sur deezer), c'est loin d'être aussi fluide qu'une appli locale (genre mpd + qmpdclient), et la qualité audio est loin d'être toujours au rendez-vous.
    Le remplacement des baladeurs par les téléphones portables est par contre possible, mais en utilisant une mémoire interne pour stocker les morceaux, pour plusieurs raisons :
    1- Tu vois une connec permanente à internet en france, sans limitation de bande passante, qui coûte pas la peau des fesses (merci le trio SFR/Bouighes/Orange) ?
    2- Ton téléphone marche nickel dans le métro en souterrain ?
    3- La conso globale en bande passante serait très élevée non ? Est-ce-que ça ne pourrait pas occasionner une saturation des serveurs ?

    Par contre, une prochaine application "desktop" qui pourrait disparaître, c'est la messagerie instantanée (si tu considères que les webmail ont déjà fait disparaître les lecteurs de mails classiques)
    • [^] # Re: Mais non...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      1- disponibilité hors ligne
      Cela signifie donc que t'es oblige de transporter ton ordinateur avec toi ce qui est aussi vachement contraignant. Moins que d'avoir une connexion internet ? actuellement peut etre mais dans 5 ans ou ne trouveront nous pas Internet ?
      Il est vrai que maintenant les ordinateurs sont de plus en plus petit aussi cf EeePC, ou meme IPhone, Android...

      2- vie privée
      En entreprise clairement, mais pour une utilisation personnelle, 90% des gens s'en fichent

      3- stabilité et performances
      Au contraire, je trouve Gmail rapide et performant par rapport a un Thunderbird par exemple.

      Tu vois une connec permanente à internet en france, sans limitation de bande passante, qui coûte pas la peau des fesses (merci le trio SFR/Bouighes/Orange) ?
      Mouais, les prix ne vont certainement pas augmenter. L'ADSL coutait la peau des fesses a une epoque et tres peu de gens etaient equipes. Je pense que dans 5 ans on aura tous des connexions internet sur nos IPhone/Android/OpenMoko/...

      Ton téléphone marche nickel dans le métro en souterrain ?
      Avoir un relais dans le metro ca doit pas etre insurmontable.

      La conso globale en bande passante serait très élevée non ? Est-ce-que ça ne pourrait pas occasionner une saturation des serveurs ?
      La bande passante coute de moins en moins cher et les serveurs aussi. Gmail/YouTube/... en sont de bons exemples, si ca coutait trop cher ils n'existeraient tout simplement pas.


      Bref pour resumer, je ne suis pas du tout d'accord avec toi :p
      Je pense que dans le futur :
      - Internet sera encore plus present dans nos vies
      - La bande passante d'un site web aura un cout derisoire (par rapport a ce que le site web rapporte)
      - Les serveurs d'une site web auront aussi un cout derisoire
      - Les frameworks web dynamiques (genre AJAX) vont etre de plus en plus performants et fonctionnels
      Et donc logiquement il y aura potentiellement de plus en plus d'applications qui pourront migrer sur le web : les barrieres sautent les unes apres les autres.


      une prochaine application "desktop" qui pourrait disparaître, c'est la messagerie instantanée
      La en revanche je suis tout a fait d'accord.
      J'etais developpeur sur le défunt logiciel WengoPhone [http://dev.openwengo.org/trac/openwengo/trac.fcgi/], meme si le projet avait pleins de problemes, c'est surtout une appli flash qui a remplace WengoPhone. L'appli flash permet d'utiliser la webcam, son micro et de faire des conferences sans rien installer sur le PC (ou presque).
      • [^] # Re: Mais non...

        Posté par . Évalué à 6.

        Cela signifie donc que t'es oblige de transporter ton ordinateur avec toi ce qui est aussi vachement contraignant.
        Moins contraignant que de me faire arnaquer prendre un abonnement téléphonique et payer la peau des fesses...

        Au contraire, je trouve Gmail rapide et performant par rapport a un Thunderbird par exemple.
        Moi aussi je peux dire que notepad est rapide et performant par rapport à emacs, c'est pas pour autant que notepad est une bonne application.
        Plus sérieusement, sur ma machine kmail se lance plus vite et prend moins de mémoire que gmail. Et l'interface de kmail est tout simplement infiniment plus réactive. Je ne dois pas attendre 1 à 2 secondes pour envoyer un nouveau mail, pour changer de dossier, pour afficher une autre conversation...

        Mouais, les prix ne vont certainement pas augmenter. L'ADSL coutait la peau des fesses a une epoque et tres peu de gens etaient equipes. Je pense que dans 5 ans on aura tous des connexions internet sur nos IPhone/Android/OpenMoko/...
        Les prix ne vont pas augmenter, mais vont-ils baisser ? Vu la situation en france, ça a l'air mal barré, aucun des opérateurs mobiles ne voudra se séparer de la poule aux oeufs d'or (compare les tarifs en angleterre et en france par exemple, c'est pas vraiment la même chose)

        La bande passante coute de moins en moins cher et les serveurs aussi. Gmail/YouTube/... en sont de bons exemples, si ca coutait trop cher ils n'existeraient tout simplement pas.
        Je parle de la bande passante niveau téléphone. C'est pas parce que actuellement ils peuvent tenir x Mbits/s que dans 5 ans, si tout le monde fait en permanence du streaming video et audio je suis pas sûr que ça tiendra.

        - Les frameworks web dynamiques (genre AJAX) vont etre de plus en plus performants et fonctionnels
        Un point blabla.
        AJAX : comment mettre un nom "djeun" sur un truc vieux (le principe date d'avant 1999 quand même : implémentation dans IE 5.0 en mars 1999, dans mozilla en 2002...)
        De plus, pour faire "sauter les barrières", y'a pas mal de boulot. Par exemple le HTML et les navigateurs web ne sont pas du tout faits pour un traitement de texte ou un tableur en ligne. C'est pas du pipeau marketing "AJAX" qui va changer quoi que ce soit. La seule solution viable à ma connaissance pour un traitement de texte en ligne, c'est une applet Java...
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          kmail se lance plus vite et prend moins de mémoire que gmail. Et l'interface de kmail est tout simplement infiniment plus réactive.
          Peut être, es vraiment un argument essentiel ?
          Un sondage sur PC INpact (un repère de power users et de geek, donc j'imagine même pas le résultat pour le commun des mortels) donne les webmail "vainqueurs" :

          À quoi vous sert (surtout) une adresse webmail ? (5047 votants)
          - À tout, c'est devenu mon email principal 55.47% (2524)
          - À quasi tout, c'est ma 2e adresse après le boulot 13.96% (635)
          http://www.pcinpact.com/sondages/detail/116.htm?action=vote&(...)


          Les prix ne vont pas augmenter, mais vont-ils baisser ? Vu la situation en france, ça a l'air mal barré, aucun des opérateurs mobiles ne voudra se séparer de la poule aux oeufs d'or
          La politique influe sur l'évolution des technologies, c'est certain.
          Même si les prix ne baissent pas, les débits vont clairement augmenter.
          Toujours la comparaison avex l'ADSL : en 98 on avait une connexion 512 pour toute mon école (~1500 élèves), désormais pour 30euros/mois ca va jusqu'à 28 Méga pour une personne.
          Et on est qu'au début d'Internet, la plupart des gens ne l'utilisent que depuis une petite dizaine d'années et encore (et dire que l'on a des avions, des trains et des voitures depuis plus de 100 ans).
          Il y a deja du wifi dans tous les MacDo et dans plein d'autres endroits, ca va donner quoi dans 10 ans ?

          Un point blabla
          C'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures soupes.
          Tout le monde sait ici que AJAX blabla ça date pas d'hier, rien de nouveau a ça et la n'est pas le débat. Ca change en rien le fait que les technologies web s'améliorent, et c'est ce dont je parle. Elles ne seront peut être jamais adaptées pour des applications comme un tableur ou un traitement de texte mais elles sont de plus en plus adaptées pour d'autres types d'applications moins complexes.
          • [^] # Re: Mais non...

            Posté par . Évalué à 4.

            Peut être, es vraiment un argument essentiel ?
            Dans mon utilisation, oui.
            Les mails me bouffent déjà pas mal de temps, je peux pas en plus m'amuser à perdre 5 secondes quand je clique sur un mail ou quand je change de dossier (c'est pas de la mauvaise foi, j'ai mesuré)

            Un sondage sur PC INpact (un repère de power users et de geek, donc j'imagine même pas le résultat pour le commun des mortels)
            Ça tombe bien, je connais plus de "commun des mortels" utilisant des applis comme Outlook Express, Thunderbird et autres que de geek en utilisant.
            À croire que les geeks sont attirés par ce qui porte la mention "2.0" ou "Bêta".

            Toujours la comparaison avex l'ADSL
            Ok, à mon tour de faire une comparaison bidon : comparons avec le Wifi. À cause de la distance et des obstacles, j'ai toujours pas plus de 400 ko/s, peu importe la norme utilisée, et ce en 4 ans de wifi.
            Le marché de la téléphonie mobile n'a pas évolué dans le bon sens ces dernières années, et rien ne laisse présager une telle évolution.
            De plus, la 3G est supportée, selon la wikipedia et orange, sur 65% du territoire français. Insuffisant donc pour prétendre à un accès universel (et j'suis sûrement pas loin d'une zone non couverte, faudrait que j'aie un téléphone pour tester)

            Tout le monde sait ici que AJAX blabla ça date pas d'hier, rien de nouveau a ça et la n'est pas le débat.
            Rien que le terme AJAX c'est du blabla.
            Et non, je vois pas en quoi les technologies Web s'améliorent. On va dire sur ces trois dernières années, trouve moi une innovation technologique majeure qui soit présente sur la majorité des navigateurs du marché et donc qui soit utilisable sans se casser la tête sur la compatibilité.
            XmlHttpRequest, JS, DOM ? Vieux trucs.
            La balise canvas ? Pas supporté par plus de 30% du marché des navigateurs web.
            Les vidéos et musique en ligne ? C'est pas une nouveauté, c'était faisable avant, mais c'était pas fait, c'est tout.
      • [^] # Re: Mais non...

        Posté par . Évalué à 1.

        En entreprise clairement, mais pour une utilisation personnelle, 90% des gens s'en fichent
        donc pas 100%

        Avoir un relais dans le metro ca doit pas etre insurmontable.

        Il n'y a pas que Paris qui a un métro ...
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par . Évalué à 2.

          Puis ça serait un cauchemar d'avoir le téléphone dans le métro.
          Pour l'instant, le métro de Lille c'est un endroit encore assez "peinard" de ce point de vue, à l'exception des espaces découverts où plein de gens se précipitent sur leur téléphone pour passer un coup de fil et se faire couper quand on repasse en souterrain...
          • [^] # Re: Mais non...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Puis ça serait un cauchemar d'avoir le téléphone dans le métro.

            Pour info, le métro parisien est couvert au niveau GSM/GPRS de manière assez bonne, et ce en extérieur ou tunnel (les opérateurs ont installé des antennes spéciales dans les tunnels...)
            Des gens ont des coups de fil de plusieurs minutes sans trop de soucis (des fois, ça coupe quand même :) ).
            • [^] # Re: Mais non...

              Posté par . Évalué à 5.

              Je crois que justement c'est la possibilité d'avoir le voisin qui reçoit un appel (ou même soit-même, soyons fair-play) qui rendrait le métro infernal

              Un endroit sans téléphone, c'est aussi un endroit calme... Enfin je dis ça malheureusement, les chieurs qui mettent de la musique de merde à fond sur le portable ça passe toujours
              • [^] # Métro, calme?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Un endroit sans téléphone, c'est aussi un endroit calme...

                Euh... Si tu parles du métro parisien (sans téléphone, voire même sans personne dedans) pour désigner un endroit calme, euh... On ne doit pas connaitre le même métro.
                Le métro de Paris est le pire que je connaisse niveau bruit de l'infrastructure (pu*** de ligne 13 entre Saint-Lazare et Miromesnil pour les connaisseurs, c'est toujours aussi bon les grincements dans les virages? Content de ne plus le subir!)

                Le téléphone n'est alors qu'un bruit parmi d'autres dans le métro parisien, malheureusement...
                • [^] # Re: Métro, calme?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  J'avoue que je fais abstraction de ce genre de bruits ... je m'y attends dans un métro ou une gare, par contre une fois dans les rames (et les fenêtres fermées) je ne supporte pas les téléphones, ni même les conversations orales trop fortes (oui je sais, je peux me mettre un baladeur à fond pour couvrir, mais je tiens à mes oreilles)
              • [^] # Re: Mais non...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Un endroit sans téléphone, c'est aussi un endroit calme... Enfin je dis ça malheureusement, les chieurs qui mettent de la musique de merde à fond sur le portable ça passe toujours
                Justement : si le contenu musical est en ligne, ils seront coupés ;-)
              • [^] # Re: Mais non...

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Enfin je dis ça malheureusement, les chieurs qui mettent de la musique de merde à fond sur le portable ça passe toujours

                Peut-être qu'il y a quelque chose à faire à ce niveau là, avec la SACEM? Genre, faire sortir un rapport estimant le nombre de personne "profitant" ainsi de "musique" gratuite, sans que des droits de diffusions publiques n'aient étés payés.
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il n'y a pas que Paris qui a un métro
          Et surtout, il y a 80% de la population française qui ne fréquente jamais le métro ou presque. Il ne faut pas non plus se fixer sur un point. Sinon on peu ajouter que dans le tunnel du Mont-Blanc, ça passe mal également, ainsi qu'au font de la plupart des sites de spéléologie, lorsqu'on fait de la plongée, lorsqu'on est au large en mer, etc.
          • [^] # Re: Mais non...

            Posté par . Évalué à 6.

            Et puis ça serait dommage que le portable passe dans les tunnels et les métros, on ne pourrait plus sortir l'excuse « ça va couper, je vais passer sous un tunnel »...

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Mais non...

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Comme dit dans un sketch de Gad Elmaleh: c'est fou ce qu'il y a comme tunnels au Maroc !
          • [^] # Re: Mais non...

            Posté par . Évalué à -2.

            C'est vrai que consulter ses emails lorsqu'on fait une activité en pleine nature comme de la spéléo est vraiment primordial... c'est fou comme l'esprit de contradiction peut pousser les gens à dire des stupidités...
            • [^] # Re: Mais non...

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Tu as bien raison: seuls les spéléologues stupides voudraient rester en contact avec la surface. Seuls les marins idiots ont besoin de consulter leurs emails alors qu'ils sont en mer. Seuls les scientifiques crétins aimeraient accéder à leur intranet pendant qu'ils sont en pleine forêt de Tronçais. Seuls les connards d'ingénieurs voudraient mettre à jour une base de données depuis le fond d'une mine de sel.
              Rien que des gens qui ont l'esprit de contradiction.
      • [^] # Re: Mais non...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.


        2- vie privée
        En entreprise clairement, mais pour une utilisation personnelle, 90% des gens s'en fichent


        Ca me fait quand meme mal aux yeux de lire ca...

        Ce que je reproche le plus aux webmails ? De ne pas gerer GPG...
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Oui toi tu fais peut être partie des 10% restants...

          (Et je doute que 10% des utilisateurs de mails personnels utilisent GPG ou en font un critère de choix pour un webmail ou une application mail.)
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Certains le genre (au moins IMP), par contre il faut avoir confiance dans son fournisseur…
      • [^] # Re: Mais non...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        > En entreprise clairement, mais pour une utilisation personnelle, 90%
        > des gens s'en fichent

        Moi, je m'en fout pas. Et je suis ni le seul, ni le dernier.
        Et très franchement, le jour ou les majors du disques vont débarquer, les gens vont aussi arrêter de s'en foutre, AMHA.

        > Avoir un relais dans le métro ça doit pas être insurmontable.

        Et aussi un relais au fond des bars. J'ai par exemple le plus grand mal à capter au Hall's beer ( paris, les halles ), en grande parti grace aux murs épais comme un chateau fort. Et c'est pas le seul, je connait des bars à strasbourg ou c'est le même problème

        Et, à l'étranger, ça va pas devenir un bordel monstre ? J'ai reçu 4 minutes de coups de fil au japon, j'ai eu pour 25 euros sur la facture.

        Et la, c'est pas un problème technique qui va se régler du jour au lendemain, je pense.

        Moi, ce qui m'inquiète, c'est que plus on rajoute d'ajax, plus on rajoute d'interactions possibles, et plus ça risque de devenir la catastrophe en matière de sécurité.
        • [^] # Re: Mais non...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Moi, je m'en fout pas. Et je suis ni le seul, ni le dernier.

          On parle des tendances du futur.
          et pour parler de tendances, on regarde ce que pense la masse, pas 0.01% de la population (celle qui comme toi pense à ça. Note : 0.01% c'est pas mal, tu n'es pas le dernier. Mais juste que pour une tendance c'est fortement négligeable).

          Et, à l'étranger, ça va pas devenir un bordel monstre ? J'ai reçu 4 minutes de coups de fil au japon, j'ai eu pour 25 euros sur la facture.

          Euh... Pour chaque coup de fil, par deux fois tu a indiqué à ton opérateur que tu voulais le coup de fil (la première fois en ayant ton mobile allumé au japon, la deuxième fois en appuyant dur le bouton "vert" lors du coup de fil), au prix qui est dans ton contrat (que tu as signé).
          Je ne vois donc pas où est le problème, puisque tu as eu la prestation que tu as demandé (cher, ça c'est clair... Etant à l'étranger, je connais :), et je réponds toujours le plus rapidement, inférieur à la minute de préférence)

          et plus ça risque de devenir la catastrophe en matière de sécurité.

          Ajax n'est qu'une surcouche visuelle, et ne change pas grand chose à la sécurité (couche inférieure), qui a toujours été mauvaise.
          • [^] # Re: Mais non...

            Posté par (page perso) . Évalué à -3.

            > Ajax n'est qu'une surcouche visuelle, et ne change pas grand chose
            > à la sécurité (couche inférieure), qui a toujours été mauvaise.

            Ajax, c'est un peu comme faire revenir les activeX de leur tombe, ou c'est comme dire aux gens "c'est bon, maintenant, c'est ok d'executer automatiquement tout les exes qu'on vous envoie par mail".

            C'est clairement rien de nouveau dans le fond, et ç'est ça qui fait peur, c'est un retour en arriére.
            • [^] # Re: Mais non...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Ajax, c'est "juste" du Javascript, avec toute la sécurité qui va avec.
              Ca n'a rien à voir avec activeX (qui peut prendre le controle complet de ta machine, pas Javascript donc pas Ajax).

              Ajax, c'est juste de la mise ne forme (dynamique, mais il ne peut pas faire autre chose que des interrogations HTTP comme n'importe quelle URL) d'éléments normés (HTML), pas plus.

              Je ne vois vraiment pas le rapport avec ActiveX qui est une case laissée libre par le navigateur pour l'OS avec les droits d'exécution sur l'OS.
  • # Les deux existeront toujours...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Effet de mode, tout ça...
    Il y a 30 ans, la mode était au terminal "vide" connecté à un très gros serveur Unix (c'est encore ce qu'il y avait dans mon école fin des années 90...)
    Il y a 10 ans, on parlait que des micro-ordinateurs : un par personne, c'est pas cher et très puissant
    Aujourd'hui, on ne parle que de virtualisation, poste déporté... euh... La même idée qu'il y a 30 ans donc (un gros cerveau central et des terminaux)
    --> La mode change, mais aucun ne disparait complètement.

    Pour les applis, je pense que ce sera pareil, on navigue entre les deux, en ce moment la grosse mode c'est l'appli téléchargée en direct et qui affiche un flux (ben oui, la vidéo à la mode Youtube c'est un bout de code qu'on charge, qu'on exécute chez nous, la seule différence est l'automatisation du téléchargement et le fait que l'appli est une appli "virtuelle" à base de Java ou Flash), mais à un moment il y aura une limite à ce mode de fonctionnement et des applis reviendront sur le desktop par installation (sans doute facilité, juste un clic dans le navigateur par exemple comme les .xpi de Firefox)

    Par contre, je pense qu'une tendance qui ne disparaitra pas est que les données seront en ligne, pour êtres disponibles partout.

    Quelques remarques en vrac par rapport à quelques uns de tes mots :
    - Les lecteurs audio : en quoi ils disparaissent? plutôt qu'un site web (avec ses limites), Amarok / Winamp et compagnie feront la même chose. J'utilise personnellement mon lecteur audio pour écouter des flux web et ça me convient très bien. Les lecteurs Flash sur le web c'est sympa en déplacement, mais ils ne sont pas très conviviaux.
    - Les mails : j'utilise toujours un lecteur installé, car c'est... Plus rapide. Les webmails c'est sympa, mais ça a quand même des limites (vitesse, ergonomie...). L'association des deux (soft quand à la maison, web ailleurs) est le futur pour les geeks (par contre, Mr tout le monde utilisera certes que le webmail)
    - On pourra sans doute avoir une partie web d'un service pour le découvrir, et ensuite pour l'utiliser pleinement on utilisera une appli.
    - Le futur sera donc un mélange des deux. Moi je continue de développer mon appli offline, tout en préparant un site web pour l'accompagner.
    - Téléphone portables qui liront tout en streaming? JAMAIS. on peux multiplier les cables pour la maison, mais le spectre de fréquence n'est lui pas infini, et on en a qu'un seul. L'Internet mobile ne sera jamais illimité car la ressource est rare (alors que une fibre optique, suffit d'en rajouter une)
  • # Mon avis

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est qu'on aura de plus en plus de plug-ins pour lier nos applications "Desktop" aux services webs.

    L'example que tu donnes presque toi même est Amarok + Deezer. Amarok 2 a été conçu de façon à ce que n'importe quel personne qui à plus de 0 notions de programation soit capable de creer son service deezer pour Amarok ( Avec un peut de javascript et hop c'est fait )

    Je n'ai jamais supporté les applications WEB pour une raison : c'est LENT. Pour les mails, je les laisse sur le serveur ( Quand on supprime un fichier local, il est aussi supprimé du serveur :) ce qui me permet de les lire depuis un webmail quand je ne suis pas sur mon PC à moi.

    Pour en revenir aux cas plus généraux des contenus multimédia/documents, un contre argument aux applications web, c'est la bande passante. C'est une denrée rare, et quand _tout_le_monde_ voudra utiliser un réseau super saturé, qu'il faudra attendre plusieurs secondes entre chaque action qu'on fait sur son appli WEB, on sera bien content d'avoir une appli dédiée en local pour travailler. Ou un disque dur pour stocker la chanson qui serait toute saturée via le réseau.



    En ce qui concerne VLC/Mplayer pour phonon, à mon avis, ce n'est pas concrené par le problème. Quand tu va sur un site web 2.5 ( apres la mort du Flash ^^ ) et que tu écoute ta musique en streeming dans Arora, c'est phonon qui est utilisé pour jouer le son, de même que c'est phonon qui est utilisé pour afficher la vidéo ( en ogg vorbis/theora ); phonon qui utilise bientot VLC ou Mplayer ;)
    • [^] # Re: Mon avis

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      En ce qui concerne VLC/Mplayer pour phonon, à mon avis, ce n'est pas concrené par le problème.
      C'est sur. Mais en fait je développe aussi un lecteur multimédia qui utilise Phonon...
      Et comme je développe un lecteur multimédia, j'ai fait beaucoup de recherche et les concepts de Amarok + Deezer sont dans la même tendance que Songbird, Miro... => intégrer le web dans des applications clients, on essaye ainsi d'obtenir le meilleur des 2 mondes.
      Mais au final n'est ce pas illusoire, n'est ce pas une étape de transition, un dernier sursaut d'une technologie avant que le web ne bouffe tout ? (cf la fameuse courbe de substitution technologique, ou les bateaux a voiles par exemple ont été remplacés par les bateaux a moteurs, les chevaux par les voitures...)

      Songbird [http://getsongbird.com/]
      Miro [http://www.getmiro.com/] (voir la video de demo en flash)

      un contre argument aux applications web, c'est la bande passante. C'est une denrée rare
      Si c'etait *si* important que ca, il n'y aura probablement pas de YouTube (ca doit en bouffer un paquet de BP ce truc...)
      Et c'est quoi l'argument pour dire que d'ici 10 ans ça sera encore une denrée rare ? J'ai plutôt tendance a dire que la BP est de moins en moins problématique avec le temps.
      • [^] # Re: Mon avis

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        la fameuse courbe de substitution technologique, ou les bateaux a voiles par exemple ont été remplacés par les bateaux a moteurs, les chevaux par les voitures...

        Au passage, je n'arrive plus a mettre la main dessus, ca devait etre sur un site web de news genre pcincpact, clubic, presencepc...
        Il y a quelques années (genre 2000/2001), une étude était sortie expliquant que les PC portables se vendraient plus que les PC de bureaux.

        Évidemment 90% des commentaires expliquaient
        "c'est n'importe quoi, un PC portable n'arriverait jamais a la puissance d'un PC classique"
        "on peut pas jouer sur un PC portable"
        "ca coute beaucoup trop cher"
        ect...

        C'est pourtant les PC portables qui désormais se vendent mieux que les PC desktop...
  • # RIA vs Desktop application

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Tu oublies un point important, le fait que les RIA ont tendance à ce desktopifier (oula), et l'intérêt est loin d'être négligeable. L'essentiel pour une application c'est quelle puisse être fonctionnelle peut importe l'environnement dans lequel elle est hébergé. Les navigateurs sont une solution, parce qu'ils facilite la connexion avec un service distant, et que les "modernes" fonctionnent sous pratiquement tous les systèmes avec un environnement graphique. Mais la dépendance que cela engendre crée un réelle problème. Donc pour y remédier les applications ont tendances se desktopifier (oups) .

    Donc de mon point de vue, nous allons avoir de plus en plus d'applications à base de javascript, flash, silverlight (non pas lui :) ), qui tourneront indifféremment en mode connecté ou non sur plusieurs plateformes.

    Et enfin, une application sans services centralisées n'aura plus sa place, parce que perdre ces données, ça craint, et que c'est pas facile pour monsieur tout le monde de penser à faire des backups régulièrement, cf (MobileMe ha ha ha) et que qd tu pourras accéder à tes données depuis, ton smartphone, ton netbook, ton portable perso/du boulot, t'aura pas envie de te faire chier à synchroniser tes données sous prétexte que tu ne les maitrises plus, parce que finalement, ton cv est déjà en ligne, tes photos, tu t'es fait avoir une fois, tu les copie sur un disque dur externe, et le reste n'a finalement pas tant d'importance...
  • # Manque étude ergonomie et marketing?

    Posté par . Évalué à 2.

    > combien n'utilisent plus leurs application mail classique ?
    Ce qui est annoncé :
    Yahoo 260 millions
    Live 260 millions
    Google 100 millions
    AOL 50 millions
    http://www.email-marketing-reports.com/metrics/email-statist(...)
    Sur 1 milliard à 1,5 milliards d'utilisateurs estimé.

    (retirer les bots, comptes factices, ne pas oublier que yahoo mail et google mail peuvent être utilisé avec des comptes classique, qu'il y a un client lourd windows pour hotmail/live (live mail ou outlook express) ou AOL (voir client très lourd dans ce cas).

    > La question qui se pose donc : quelles sont les prochaines applications "desktop" qui vont "disparaître" ?

    Qui auront une alternative utilisé par un fort pourcentage plutôt ^_^
    Je vote pour les clients FTP (les calendriers peut être?)
    Les clients NTP c'est plus ou moins déjà le cas.
    Idem pour les SGBD.

    > Certes c'est pas encore ça mais d'ici quelques années, des Deezer like ne risquent t'ils pas de tout simplement engloutir nos collections de mp3 avec Amarok, ITunes et Winamp au passage ?

    Si on peut s'y connecter dans le métro/bus/train/voiture avec un baladeur oui, sinon non (c'est quand même un facteur énorme).

    A savoir que bien que les appareils photo, navigateur, cafetière, GPS (et vaguement téléphone) existent. Les appareils simples continuent d'exister (pour pouvoir répondre au téléphone et prendre une photo en même temps, il reste des usages où la séparation est nécessaire).

    > Pareil pour la vidéo, moyennant un coût réduit par rapport au vidéo club du coin, des sites webs nous proposeront en streaming tous les films possibles. Qu'elle sera alors l'intérêt de télécharger via P2P un Divx avec sous-titres puis d'utiliser VLC ou MPlayer ?

    L'intérêt sera là pour les fournisseurs (du broadcast ou du pair à pair est moins couteux à servir).

    > De même quelle sera l'avantage d'un IPod quand nos téléphones portables seront de toute façon en permanence connectés à Internet et donc à des Deezer like ?

    voir plus haut :P (séparation, et zone où les ondes sont restreintes (et quoi qu'il arrive, il restera les hôpitaux)).

    > Quels sont à votre avis les contre-arguments ?

    Accessibilité standardisé pour le système en client lourd, alors qu'en client léger c'est commun à tous les systèmes. (télécommande, commande vocale, lecteur d'écran, raccourci clavier)

    Gain de volume avec un format de compression plus léger (une frame peut utiliser des bouts d'une frame qui n'est pas encore passé).

    Mais c'est vrai qu'en supposant une bande passante infini et une connexion permanent, les gains sont moyens ;)

    De façon plus réaliste, il y a notamment un problème d'échelle suivant la qualité, il me semble que la qualité "acceptable" pour un film dépasse toujours la bande passante "courante". Et les problèmes d'indisponibilité supérieur aujourd'hui au crash matériel ou système en local.

    Reste que c'est un gain quand même, et j'imagine plus des choses comme iTunes avec une meilleur interface au catalogue qu'avec un navigateur classique. Donc je pense que les clients lourds resteront quoi qu'il arrive, même si la part du stockage externalisé peut augmenter. (style music player daemon).

    C'est un peu ce qui se fait avec VLC ou d'autres lecteurs et les FAI en France (multiposte free, regarder les films stocké sur l'espace 9giga, etc..).

    Il manque peut être quelques réflexions sur l'ergonomie et/ou étude marketing, mais d'un point de vue technique en video VLC se place bien (différents mode de fonctionnement client/serveur, sur streaming ou fichier complet)
  • # Le model de picasa

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Moi, j'aime bien le concept de Picasa / PicasaWeb:

    Si on omet les considérations de liberté, je trouve que ce couple

    Une appli desktop pour une utilisation confortable à la maison
    Un pendant web à cette appli pour l'utiliser en mode nomade avec des fonctionnalités allégées.
    Le tout fonctionnant sur les même données.

    So on imagine ça pour une suite office, on a OpenOffice sur son desktop à la maison et en voyage / chez des amis, on a accès aux mêmes documents via une interface web à la Google Docs, donc avec des fonctionnalités d'édition limitées.

    Reste à voir comment le libre peut trouver sa place là dedans. Car pour même si des gens développement des applis web libres il faut que quelqu'un fournisse la bande passante.

    Ou alors imaginer un stocage P2P de ces données: chaque utilisateur d'un picasaweb-like libre télécharge un petit soft de p2p (un serveur web en fait) destiné à ça et alloue une partie de son disque à cet appli pour stoquer les données provenant des autres utilisateurs. Les données uploadées par les utilisateurs sont supliquées sur une centaines de ces serveurs P2P. Lorsque quelqu'un consulte picasaweb-like.org pour voir des photos, tout ce qu'a a faire le site, c'est trouver quels serveurs P2P stoquent les photos et de balancer
    http://81.23.45.123/picasaweb-like-share/JS8H775S.jpg en tant que lien à télécharger.

    Bon je suis pas sur d'être clair :)
  • # L'ère des serveur, oui, mais des serveurs perso !!

    Posté par . Évalué à 10.

    Il est de plus en plus simple pour un lanba de mettre en place des serveurs pour divers usages, et de plus en plus d'application utilisent une structure client-serveur.

    Par exemple, mpd a une architecture client serveur, qui permet d'avoir une interface classique, ou alors une interface web, ou alors une interface mobile simplifié par exemple. Inutile de passer par deezer, je peux accéder à ma discothèque de n'importe où sur internet. Et si j'ajoute à mpd des fonctionnalités pour lire des flux radio-web, des podcast ou autre..... et bien je ne vois pas ce que je pourrais envier à deezer.

    On peut envisager exactement la même chose pour la vidéo. Un serveur qui se charge de gérer la bibliothèque, et de diffuser vers moi le flux vidéo adapté. Et derrière j'utilise un client adapté à la machine que j'utilise: interface web si je suis sur une borne web, client simplifié sur je suis sur mon portable, client complet si je suis en local sur mon pc. Rien n'empêche mon serveur vidéo d'être connecté à des streaming ou des podcasts (enfin faut du débit là :D).
    On peut même très bien imaginer que le serveur réencode le flux vidéo à la volée pour l'adapter aux conditions de lecture (connexion faible, et petit écran... inutile d'envoyer la vidéo en HD).

    Concernant les mail, je vois tout à fait la même chose : J'ai mon serveur mail perso. Comme ça je gère mes mail comme je veux, j'ai mes données perso chez moi. Et pour lire mes mails, je peux utiliser soit une interface web, soit un client lourd, si je préfère. Ou alors j'ai aussi une interface légère sur mon portable. Je peux même avoir une interface audio via SIP pour pouvoir appeler ma boite mail :D

    Pour des outils de bureautique, on peut tout à fait imaginer par exemple qu'open-office implémente une interface web simplifiée qui permette d'accéder à distance à son logiciel bureautique, avec ses documents sur son pc.
    Comme ça on peut toujours utiliser la version complète quand on est en local, mais si on est a distance, on peut toujours utiliser ses outils de bureautique et ses documents.

    Un autre gros intérêt d'un tel serveur serait le partage de configurations. Typiquement, ce serait génial que je puisse dire à Firefox : L'adresse de mon serveur perso de config c'est config://mon.chez.moi.fr/firefox
    Et hop, il synchronise ce que je lui demande avec le serveur. J'installe une extension à mon boulot, et quand je rentre chez moi il me propose de l'installer sur mon pc perso. Et si je trouve que cet extension devrait être aussi utilisé par d'autres personnes qui utilise ce serveur de config, je peux la leur suggérer, et quand il utiliseront leur firefox l'extension leur sera proposée, avec un petit message de ma part.

    Il y a aussi la notion d'accès aux fichiers.
    Avec un serveur perso, on peut tout a fait mettre en place divers modes d'accès aux fichiers :
    Une interface web pour quand on a pas moyen de faire mieux, un accès samba quand on est en local, un accès sftp ou un truc du genre quand on est à distance....





    La meilleur solution d'avenir serait donc, à mon avis, plutôt de multiplier les interfaces des applications et de penser l'utilisation des applications à distance via un serveur perso.

    Cette solution permet de conserver la confidentialité des ressources, tout en les rendant toutes accessible (par le propriétaire) de n'importe où.
    Ça permet aussi de pouvoir partager un certain nombre de choses. Il faut juste une gestion des droit bien foutue.
    On peut imaginer de rendre publique l'accès à certains albums photos. Ou alors en autoriser l'accès uniquement à certains amis.
    On peut aussi imaginer rendre public l'édition d'un document avec open-office (en interface web, ou en mode accès à distance). Ou interdire l'accès d'un document à tout le monde.



    Reste le problème du serveur : On peut mettre ça sur son pc local, mais le mieux est d'avoir un serveur dédié, avec système de sauvegarde et installation adaptée.
    La location d'un serveur dédié peut alors être intéressante.
    On peut très bien imaginer avoir un serveur familial par exemple. Dans la maison ou l'appart une "salle" serveur avec tout ce qu'il faut, et c'est gagné.

    Ralala.... ça me fait rêver tout ça.... j'ai trop hâte d'y être :D
    Ça m'a donné plein d'idées tout ça, y va falloir que je mette ça par écrit quelque-part :)
  • # un peu vite en besogne...

    Posté par . Évalué à 1.

    Tu vas un peu vite en besogne! Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de gens sérieux qui aient laché leur client -et leur compte- mail classiques pour le remplacer complètement par Gmail!
    Et pour les appli, c'est encore plus de méfiance, par rapport à la sécurité, la convivialité et le souhait de ne pas abdiquer toute indépendance; Maintenant c'est vrai qu'il y a toujours des fous!
    • [^] # Re: un peu vite en besogne...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu vas un peu vite en besogne! Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de gens sérieux qui aient laché leur client -et leur compte- mail classiques pour le remplacer complètement par Gmail!

      Tu dois être en version 1999, il serait temps de passer en mise à jour (2008 de préférence).
      Beaucoup de gens (la majorité, la masse silencieuse) utilisent Gmail/MSN/Yahoo comme seule et unique adresse, et ce uniquement en webmail (un client POP3? Hein?)

      Et pour les appli, c'est encore plus de méfiance, par rapport à la sécurité, la convivialité et le souhait de ne pas abdiquer toute indépendance; Maintenant c'est vrai qu'il y a toujours des fous!

      Alors la, je ne sais pas en quelle version tu es, car ça n'a jamais été le cas : en très grosse majorité, les gens se foutent complet de la sécurité et de l'indépendance, le tout c'est que ça marche. Ca n'a pas changé entre 1990 (rappel : en FTP ou en POP3, le password circule en clair...), 1999, ou 2008
    • [^] # Re: un peu vite en besogne...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Sans doute que je ne fais pas parti de ces gens sérieux mais une appli telle que gmail répond mieux à mes besoins qu'un client lourd.

      Thunderbird c'est très bien quand tu n'utilises qu'un seul ordinateur mais moi entre mon laptop, les ordis de mon école, l'ordi de mes parents etc. Je ne peux pas installer et configurer un client lourd partout où je passe.
      Ajouté à ça le fait que pour mon adresse d'étudiant, je suis obligé de me connecter à un VPN pour accéder au serveur IMAP...
      Alors ouais, je redirige la plupart de mes adresses mails vers mon compte gmail et j'utilise leur interface que je trouve très intuitive et qui gère même les tags.

      Je sais qu'en cette période de l'année c'est un peu confus mais attend quand même le vendredi pour troller sur le sérieux des gens qui utilisent gmail...
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 0.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: un peu vite en besogne...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Un client lourd ce n'est pas un client qui prend beaucoup de ressource... C'est pas non plus péjoratif...
          À moins que ce ne soit du second degrés ta remarque ?

          Et sinon, pour ta solution :
          - J'avais fais ça lorsque j'étais au lycée mais les webmails disponibles ne sont pas aussi bons que gmail.
          - Ma connexion internet n'était pas super fiable.
          - C'est un truc de geek (je dis pas que c'est compliqué, je l'avais fait quand j'étais en seconde avec des trucs supplémentaires)
  • # Les applications webs, c'est l'enfer.

    Posté par . Évalué à 9.

    Avoir de plus en plus d'applications webs, non merci.

    Il s'avèrent que certaines sont utiles et relativement pratique. Mais moins j'en utilise, mieux je me porte.

    En plus des défauts déjà mentionné, elles en ont un défaut de taille pour moi: l'hétérogénéité des interfaces.

    Chaque site utilise son toolkit, fait de widget plus ou moins fonctionnel, et avec chacune sont apparence… Sans parler de la gestion des raccourcis claviers ou de l'intégration au bureau en général. Non vraiment, c'est pas pratique. Je ne fais pas le choix d'utiliser des applications uniquement en Gtk (j'aurais choisi Qt, ça aurait été pareil) pour me retrouver avec 15 applications avec 15 interfaces conçues différenement. C'est déjà assez le bazar avec un toolkit commun.

    En outre, c'est pas avec la légèreté légendaire des navigateurs libres, couplé à la fulgurance du JavaScript, qu'on peut encore appeler ça des clients léger.

    Et pour les autres solution, c'est pas avec mon Arch64 que je vais profiter des joyeusetés comme Flash, SilverLight ou Air. (Et combien même je pourrais, je n'en voudrais pas.)

    Déjà, si on pouvait avoir un Web et des navigateurs qui respectent les normes, comme ce serait chouette.
  • # Je ne sais pas...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    A part lorsque j'était étudiant (avant 2000), je n'ai toujours utilisé que du webmail. Mon adresse ne change jamais, je suis indépendant du fournisseur d'accès, pas de problème de sauvegarde, de mails perdus... Utiliser une application locale ? Non, je ne suis pas tenté, Comme ça, ça me va très bien...
    Pour le reste, je vois au cas par cas, la question étant "ai-je besoin d'y avoir accès de n'importe où ?" ou "faut-il rendre l'info disponible aux autres ?"
    Sinon, il y en a qui parle de serveur perso. Niveau souplesse, c'est super. Mais je n'ai pas envie de perdre du temps à administrer,et pour la planète, c'est pas terrible...
    Par contre, je surveille les applis comme conduit pour gnome, qui permettent de travailler en local, et de synchroniser les données avec des services en ligne.
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Je ne sais pas...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        cela s'est résumé quasi à : Apt-get install exim4 dovecot phpicalendar fetchmail apache2

        Cela m'a pris à tout casser une demi-journée.

        En prenant une demi-journée de 12 heures (note que j'aurais pû prendre la demi-journée au bar) , ça nous fait une moyenne de 5 caractères par heure... pas mal \o/ champion \o/
  • # Fusion

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'ai blogué sur ce sujet qui m'intéresse pas mal : http://frederic.logier.org/2008/06/06/le-libre-et-les-servic(...)

    Pour moi il est clair qu'on se dirige vers une fusion des 2 mondes, Internet et desktop. Autant le poste avec des applications isolés disparait à vu d'oeil autant l'excitation qu'il y a autour du web est une vaste blague. Combien de personnes n'utilisent vraiment QUE Google doc, un webmail ou un service web genre Twitter via un browser ?

    La réalité montre que Adobe fonce sur le desktop via Air [http://www.adobe.com/fr/products/air/] que Google propose des widgets à installer sur le desktop [http://desktop.google.com/linux/], Apple le fait depuis un moment et Microsoft depuis Vista.

    Pourquoi, car une application desktop est évidement largement mieux intégré au bureau qu'un onglet vers une page web et que cette application tourne en permanence contrairement à un browser ou un onglet perdu parmi d'autres.

    De plus coté dev, on se gausse d'AJAX est compagnie mais c'est une vaste fumisterie et un effort monumental par rapport au développement desktop via une bibliothèque comme GTK+ ou Qt. Sans parler que le web fonctionne en mode stateless et ce depuis presque 20 ans, il n'y a aucune évolution !! Côté IHM il faut bricoler avec des lib JS en se cassant la tête pour concevoir des interfaces évoluées, choses triviales à faire avec une lib type GTK+ ou Qt.
    Et si l'on veut pouvoir modifier directement le DOM d'un navigateur en particulier, il faut gruger en utilisant un serveur PUSH et Flash coté client afin de maintenir une socket ouverte. Bref le Web2 c'est bien pour les marketeux mais coté technique c'est tout juste du 1.5 ....

    Comme certains l'ont dit plus haut, l'avenir est à mon avis vers des applications desktop connectées à des services web qui permettent de synchroniser ses données. Et la version web lorsqu'on est en déplacement ... J'imagine même que des site web ne fourniront qu'une API sans interface web (clients desktop Air ou Java)...

    Enfin SUN avait développé l'énormissime Java web Start [http://fr.wikipedia.org/wiki/Java_Web_Start] et la libération complète de Java risque à mon avis de le relancer.

    D'ailleurs il me semble que l'iPhone possède des applications développées spécialement pour, par exemple pour utiliser Google Maps, et il ne s'agit pas d'un navigateur. Avec l'explosion des netbooks, iPhone, et autres openMoko concept, je ne vois de toute façon pas possible l'usage unique d'un navigateur pour accéder à des services, simplement pour une question de ressource machine, de résolution d'écran et de confort ergonomique. Le développement de clients natifs spécifiques à ces machines est de fait nécessaire. Et même si les versions de sites web adaptés à l'iPhone se développent, on est encore loin d'une connexion permanente à Internet quelque soit l'endroit, sans parler des tarifs mafieux pratiqués par les opérateurs téléphonique.

    Le prochain défi du Libre sera à mon avis la capacité à proposer des services de type ceux de Google voir installable sur son propre serveur, ce qui résoudrait des problèmes de tenues en charge. Car seul une batterie d'experts ingénieurs dans divers domaines et des datacenters permettent d'y répondre, et il faut s'appeller Google ou Amazon pour se les payer. La preuve, Facebook rame, l'API lasfm rame, MugShot rame, etc etc.

    Quant à la messagerie instantanée contrairement à certains commentaires plus haut, c'est à mon avis la clé de voute. Elle intègre depuis longtemps (ICQ) le fameux réseau social que le web2 semble découvrir depuis peu et contrairement à un navigateur, elle tourne constamment. Les kikoololeurs voir même certains geeks l'utilisent plus que le web, que ce soit par MSN, Jabber ou Skype. Et utilisé intelligemment elle peut servir à s'authentifier [http://www.xmppid.net/], à lire des flux RSS, à s'interfacer avec des services web [http://wiki.jabberfr.org/Portail:Utilisateur/ServicesWeb], à signaler sa présence et son humeur à ses contacts et à des sites web, à faire des visio conférence et des tableaux blancs, elle peut être intégré dans des outils desktop pour collaborer sur l'édition à plusieurs (voir abiword qui est en train d'intégrer XMPP), etc etc.

    Jabber, clients desktop et services web décentralisés, c'est à mon avis l'avenir à moyen/long terme en tout cas pour le Libre. Pour les autres ca vire vers l'usage des backend Google (Google App Engine) et Amazon (SimpleDB, SQS, EC2, ...).
    • [^] # Re: Fusion

      Posté par . Évalué à 3.

      Comme certains l'ont dit plus haut, l'avenir est à mon avis vers des applications desktop connectées à des services web qui permettent de synchroniser ses données. Et la version web lorsqu'on est en déplacement ... J'imagine même que des site web ne fourniront qu'une API sans interface web (clients desktop Air ou Java)...

      La plupart des sites web "serieux" commecent à offrir des webservices de type REST vraiment bien foutu. Le meilleur exemple est Google Data. Tu peux attaquer l'API soit directement soit via leur lib cliente. En général y'a pas trop d'interet a recoder le client.

      Une bonne présentation de GData est disponible ici: http://www.slideshare.net/deimos/frank-mantek-google-g-data

      De ce coté ca évolue plutot dans le bon sens. On developpe des clients lourds de plus en plus facilement et on peut de plus en plus combiner les services (cf Yahoo pipe).

      Pour aller dans ton sens le lancement cette semaine de http://wua.la/ . L'interet du site repose entièrement sur les services fournis. Quand est ce que les rabacheurs du Minitel 2.0 nous pondent un service équivalent libre ?

      Enfin SUN avait développé l'énormissime Java web Start [http://fr.wikipedia.org/wiki/Java_Web_Start] et la libération complète de Java risque à mon avis de le relancer.

      A noter aussi que Java 6u7 a introduit la modularisation du JRE/JDK (download des fonctionalités à la volée) et les applets v2 (maintenant une applet tourne dans une JVM séparée).


      Le prochain défi du Libre sera à mon avis la capacité à proposer des services de type ceux de Google voir installable sur son propre serveur, ce qui résoudrait des problèmes de tenues en charge. Car seul une batterie d'experts ingénieurs dans divers domaines et des datacenters permettent d'y répondre, et il faut s'appeller Google ou Amazon pour se les payer. La preuve, Facebook rame, l'API lasfm rame, MugShot rame, etc etc.


      T'as tout compris. Des mecs capables de faire des archis bien foutues et scalables c'est rare. En plus de la conception il te faut l'infrastructure et l'équipe opérationelle pour l'exploiter. De mémoire le cout d'exploitation de google/yahoo/amazon est entre 50 et 100 inférieur á celui d'une entreprise plus classique.

      Bonne chance à ceux qui voudrait jouer :-)

      Pour ceux qui veulent découvrir un peu le domaine, http://highscalability.com/ est un bon point d'entrée. Il y a aussi de bonne présentations la http://qconlondon.com:80/london-2008/tracks/show_track.jsp?t(...) et http://qconsf.com/sf2007/tracks/show_track.jsp?trackOID=70
  • # Les deux, mon général !

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Les interfaces Web ne permettent pas de faire ce que proposent les applications de bureau en terme de performances et de traitement.

    Les API permettent de faire cohabiter très avantageusement les deux mondes et surtout de garantir la "permanence" des données au niveau de l'utilisateur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.