Journal Mutualiser ses abonnements en logement collectif

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
14
9
déc.
2011

Bonjoir, premier Nal.

À l'heure où on nous rebat les oreilles avec les hausses des prix du gaz, je cherche à réduire l'autre part de mes factures énergétiques : celle de l'abonnement.

Par exemple, pour être fourni en électricité par EDF, il faut allonger 150€ chaque année pour une puissance apparente de 12 kVA. Pour un immeuble de 10 foyers, ça fait 1500€ de flanqués en l'air. C'est super intéressante de payer un abonnement par foyer, ça permet à ceux qu'ont pas suffisamment de thunes pour s'acquitter de cette taxe de devoir payer 90€ pour qu'on la leur coupe (l'électricité) et encore 90€ pour qu'on la leur recolle.

Je me demandais donc s'il était possible pour une coopérative d'habitants d'avoir accès à des tarifs plus intéressants ?

Avec le tarif bleu, je constate que les professionnels paient le kWH à 0,0829€ au lieu de 0,1209€. Serait-il possible selon toi, Nal, de déclarer un appartement comme local d'une association pour avoir le tarif pro ?

J'ai rien pané au tarif jaune. Supposons une coopérative d'habitants s'étant réparti une dizaine de foyers. Cette coopérative peut-elle prétendre au tarif jaune pour entreprises ? Ceci lui permettrait-il de réduire les dépenses globales d'abonnement ?

Bien sûr, en plus de l'énergie, on peut envisager mutualiser les accès à l'internet. J'ai cru comprendre que cela serait tout-à-fait possible, à condition de se constituer FAI. Est-ce une opération économiquement rentable ? Quelles solutions pour que chaque foyer dispose d'un numéro de téléphone fixe ? Que faut-il savoir pour réussir cette opération de mutualisation ?

Un autre truc qu'on peut partager avec ses voisins, c'est la bagnole. Étant donné le coût des assurances auto, se débarrasser d'une bagnole sur 4 c'est encore une centaine d'euros grappillée chaque année.

Et toi journal, que partages-tu ou voudrais-tu partager avec tes voisins pour gratter des thunes ?

  • # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le vendredi 09 décembre 2011 à 18:13 +0100, thamieu a écrit :
    >
    > Et toi journal, que partages-tu ou voudrais-tu partager avec tes
    > voisins pour
    > gratter des thunes ?

    J'aimerais bien avoir une buanderie en commun, je vois pas l'interet
    d'avoir dans chacun des appart une machine a laver + sechoir + fer
    etc...

    • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Les laveries communes par immeuble, c'est courant aux États-Unis. On peut en voir un exemple dans The Big Bang Theory. :-)

      • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

        Posté par . Évalué à 5.

        Ici à Munich c'est aussi courant. Et dans l'immeuble (ou c'est pas une population étudiante ni une résidence tout compris) il y a une machine à laver et un sèche-linge, payants bien sûr (4 € le lavage+sèchage).

      • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Le vendredi 09 décembre 2011 à 18:23 +0100, Tanguy Ortolo a écrit :
        > Les laveries communes par immeuble, c'est courant aux États-Unis.

        Quelqu'un sait si ça marche bien et pourquoi ça ne fonctionne pas en
        France ?

        • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

          Posté par . Évalué à 3.

          À condition d'avoir un voisinage honnête, les buanderies collectives, c'est pas un souci. Et si le syndic évite aux habitants de se faire pigeonner par le sous-traitant, la machine à laver collective, ça fonctionne.

          Sinon, c'est certes pratique quand on déménage souvent de ne pas trimbaler de machine à laver, mais je pense que c'est quand même moins cher d'en acheter une sur le long terme. 4*52*6 ça fait 1248. Ça fait une machine par semaine pendant 6 ans. Or ça vaut si on est seul, mais si on est plus, ça s'amortit plus vite.

        • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          A mon sens c'est une différence de culture: aux États-Unis quand tu es locataire tu ne possèdes généralement pas ton électroménager; du coup tous les appareils ménagers (frigo, four, micro ondes, machine à laver/sécher le linge...) viennent avec l'appartement que tu loues. En France généralement tu loues un appartement vide puis y mets ton électroménager. J'imagine qu'en France les loueurs ne veulent pas se donner le mal d'installer des machines à laver pour que finalement personne ne les utilise parce qu'ils ont déjà les leurs.

          • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            J'imagine qu'en France les loueurs ne veulent pas se donner le mal d'installer des machines à laver pour que finalement personne ne les utilise parce qu'ils ont déjà les leurs.

            Si c'est un appartement meublé.

            Born to Kill EndUser !

            • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

              Posté par . Évalué à 5.

              Nan, mais t'as pas compris.

              Un appart en location ici vient avec un frigo, un four, des plaques et un lave vaisselle. Les machines a laver/seche linge somt soit dans l'immeuble, soit dans l'appart (assez rare quand meme).
              Pense meme pas a louer qq chose si tu fournis pas ca.

              J'ai visite qq dizaines d'apparts en 4 ans ici, 3 demenagements, jamais vu un seul appart sans electromenager inclut, ca se fait juste pas.

              Si t'as ton propre matos, tu le dit au proprio, il degage son merdier et tu met le tien.

              J'ai generalement pas vu ca en france, t'es content si t'as un frigo fourni.

              If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

          Posté par . Évalué à 3.

          Quelqu'un sait si ça marche bien et pourquoi ça ne fonctionne pas en
          France ?

          J'avais ca dans ma résidence étudiante. C'était très pratique parce que j'étais dans un studio, donc un gain de place appréciable. Le jeton coutait 2€, la machine était bien grande. Je pouvais bien la blinder.

          En tant qu'étudiant, j'étais très content du concept.

          L'ennui, c'est que ca lave pas super bien le linge. C'est un peu comme une laverie, tu as intérêt a blinder en adoucissant et en lessive si tu veux que ca sente pas trop mauvais.

          Evidemment, c'est mieux que rien, mais aujourd'hui je ne regrette pas d'avoir ma machine chez moi.

          • [^] # Machines à laver...

            Posté par . Évalué à 7.

            la machine était bien grande. Je pouvais bien la blinder.
            [...]
            L'ennui, c'est que ca lave pas super bien le linge.

            Peut-être aussi parce qu’en « blindant » la machine, tu tassais trop le linge.

            C'est un peu comme une laverie, tu as intérêt a blinder en adoucissant et en lessive si tu veux que ca sente pas trop mauvais.

            Pour une grande machine, il faut probablement plus de produit à la base.

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

            • [^] # Re: Machines à laver...

              Posté par . Évalué à 5.

              C'est un peu comme une laverie, tu as intérêt a blinder en adoucissant et en lessive si tu veux que ca sente pas trop mauvais.

              Pour une grande machine, il faut probablement plus de produit à la base.

              Si ça sent mauvais c'est AMHA un truc quelque part qui s'est encrassé (un filtre pas nettoyé ?). Ajouter de la lessive c'est comme mettre de l'eau de Cologne quand on n'a pas pris de douche depuis une semaine.

              • [^] # Re: Machines à laver...

                Posté par . Évalué à 3.

                Je sais pas d'ou vient ce phénomène. Ce n'est pas spécialement qu'il y a trop de linge ou quoi, mais vraiment le linge ne sent pas bon.

                Tu as le meme phénomène dans les laveries: pour dépanner ca passe, mais quand tu t'en sers systématiquement, le résultat devient de plus en plus mauvais. Je pense pour autant que les machines sont entretenus correctement, c'était pas une phénomène temporaire, c'est constant. La seule solution est de mettre un paquet de lessive et d'adoucissant pour faire passer le truc, nettement plus que dans une machine classique, toutes proportions gardées.

                Alors peut être que du coup, dans les pays qui pratiquent la laverie commune, les lessives se sont adaptées et donne un meilleur résultat. En tous cas, moi c'est vraiment a l'usage que j'ai fini par apprécier ma machine perso.

        • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

          Posté par . Évalué à 3.

          Ya generalement pas assez de machines pour l'immeuble (chez moi 2 lave linges et 2 seche linges pour 16 apparts).

          Ca coute relativement cher, 1.50 la machine, 1 a 1.50 dollar le seche linge.
          Faut se ballader avec ses calecon sales a travers l'immeuble, interrompre ce qu'on fait pour aller chercher, se rendre compte que c'est pas sec, relancer, revenir.
          Comme c'est un timer, si tu depasses le delai et que c'est pas sec, t'es reparti pour une heure de seche linge.
          Ya toujours de boulet pour lancer 2 machines, embarquer leur panier, et revenir le lendemain.
          Ca marche a piece, donc faut acheter des rouleaux de quarters au supermarche. Et evidemment, c'est quand t'en as le plus besoin qu'ils te manque 25c pour faire ta machine.
          Les machines sont assez pourries et niquent le linge.

          Les boites de management se font pas chier avec ca, essentiellement parce que les apparts se louent tout seuls, matos en etat ou pas, donc ils vont pas depenser du fric pour rien.

          En gros, c'est bien si t'es un pti jeune qui veut pas s'emboucanner avec de l'electromenager.
          Sinon, t'as plus vite fait d'acheter ta machine a toi.

          L'autre pb, c'est que comme c'est la norme ici, les appart sont pas equipe pour, donc meme si tu veux acheter ta machine, tu peux pas l'installer.

          If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re:Journal—Mutualiserses abonnements en logement collectif

          Posté par (page perso) . Évalué à -9.

          pourquoi ça ne fonctionne pas en France ?

          Parce que les français sont des gros cons de porcs.

      • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est également la norme dans les pays nordiques. Et ça marche très bien. Parfois même j'ai vu un petit tableau électronique où on pouvait réserver son créneau horaire, associé à sa clé RFID utilisée aussi pour ouvrir la porte d'entrée. Ça évite les abus, et c'était pas trop mal foutu.

    • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      arf, tu m'as grillé de 3 min pour le même commentaire ;). Comme quoi, c'est le genre d'idée qui pourrait être populaire.

    • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

      Posté par . Évalué à 2.

      j'en ai vu aussi en Suisse,

      machine à laver, seche linge, gratuits (enfin surement payer dans les charges)
      avec un emploi du temps par appart.
      7 jours dans la semaine, 1 jour par appart.

      faut pas se louper, mais ca marche.

      sechage dans l'appart si ca ne passe pas au seche linge.

      • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

        Posté par . Évalué à 1.

        Par contre en Suisse les apparts récents ont tendance à avoir une machine à laver dans l'appart plutot qu'une machine collective.

        • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

          Posté par . Évalué à 5.

          apres faut voir le coup de la lingerie par rapport à la machine individuelle.

          ma machine, je l'ai depuis 5 ans, elle a coutée 600euros, soit 10euros par mois
          dans le modele "collectif", à combien s'eleve les charges pour la machine, le seche linge, le local ?

          • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Comme dis plus haut, as-tu compté le coût de l'eau et de l'électricité?

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

              Posté par . Évalué à 5.

              parce que tu crois que tu ne les paies pas dans les charges de la copropriété ?

              ex :
              je suis seul je fais 1 machine ou 2 par semaine.
              ma voisine à 4 enfants, elle en fait donc plus que moi.

              donc sauf si les charges pour la buanderie sont en rapport avec le nombre de machine (ce qui n'etait pas le cas qu'en j'etais en suisse), je risque de payer une partie des lessives de ma voisine.

            • [^] # Re: Journal—Mutualiser ses abonnements en logement collectif

              Posté par . Évalué à 1.

              Coût en eau : entre 15 et 38 centimes par cycle (de 50 à 125 L en fonction de la classe du lave-linge).
              Coût en électricité : grosso merdo pareil (en gros 1kWh par cycle).

              La plupart des machines sont très économes sur l'échelle de l'étiquette européenne, même les moins chères. Grosso modo, ça fait environ 10 mètres cubes d'eau par an (30 €) et 190 kWh/an (entre 25 € en heure pleine et 15 € en heures creuses) pour 3 à 4 machines par semaine.

              Je vous laisse deviner par combien faut diviser pour une personne seule faisant de 1 à 2 machines par semaine.

              En veille, ça consomme environ 10 à 20 W, soit de 10 à 20€/an. Pensez à les débrancher !

              Sources : google, wikipedia, Darty, EDF.

  • # Reprendre les bonnes idées

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Et toi journal, que partages-tu ou voudrais-tu partager avec tes voisins pour gratter des thunes ?

    Un truc que j'ai vu dans plusieurs immeubles en Suisse, et que j'aimerais voir plus souvent: une machine à laver collective (pour l'immeuble, enfin par pour 25 étages non plus).
    Y'a les jardins collectifs qui se font aussi.

    Dans le même genre une excellente idée que j'ai vu chez quelqu'un qui m'a hébergé en Australie: avoir un seau sous la douche pour récupérer l'eau gaspillée quand on attend qu'elle chauffe. Le seau est ensuite utilisé dans les toilettes. D'ailleurs ça pourrait être généralisé à toute l'eau de la douche qui est à peine usée (et qui l'est avec du savon), et qui pourrait être réutilisée pour la chasse.

    C'est pas qu'une question d'économie, c'est une question d'écologie aussi (et ça peut même devenir social dans certains cas). Vive la collectivisation :)

    • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      avoir un seau sous la douche pour récupérer l'eau gaspillée quand on attend qu'elle chauffe

      Chez moi il faut attendre qu'elle refroidisse. :-)

    • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui mais ça marche en Suisse (et encore pas partout, c'est globalement moins rose dans certains quartiers popu ou la culture suisse du propre en ordre n'est pas assimilée par tout le monde) parce que les suisses ont un vague sens civique.

      En France ce serait totalement impossible.

      Et à ce que j'en vois même en Suisse sur les nouvelles constructions la buanderie collective est de plus en plus rare.

      • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

        Posté par . Évalué à 10.

        En France ce serait totalement impossible.
        
        

        Faut arrêter avec ça.

        Dans mon village j'ai quatre voisins, français, qui se partagent un seul petit étendoir municipal car ils n'ont pas de jardin et ça se passe très bien, les règles de partages sont aussi bien acceptés par "l’ancien" que les "nouveaux" venus.

        Les français n'ont pas le sens du travail des allemands, pas le sens civique des suisses, pas le sens de ceci, pas le sens de cela, j'entend souvent ce genre de rengaine, et c'est par des gens genre café du commerce, niveau 0 de la réflexion, on préfère mettre les différences de la balance commerciale sur le dos de supposés tares génétiques que de chercher les vraies raisons à nos problèmes.

        Et puis quand je voyage à l’étranger je me rend compte que le comportement des humains est universel à plus de 95%.

        • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

          Posté par . Évalué à 7.

          Sans compter qu'auparavant, et c'était il n'y a vraiment pas longtemps, les gens utilisaient des lavoirs communaux, les lavandières toussa.

        • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

          Posté par . Évalué à 8.

          on préfère mettre les différences de la balance commerciale sur le dos de supposés tares génétiques que de chercher les vraies raisons à nos problèmes.

          Tout-à-fait: c'est pas génétique, c'est culturel, on fout le bordel partout où on va...

          Plus sérieusement: le sens civique, c'est VRAIMENT culturel.
          Allez en Chine. Sens civique au 0 absolu (je mettrais une note négative si c'était possible!).
          Allez à Singapour (78% de Chinois, venus du continent 2/3 générations plus tôt seulement):
          Les rues sont propres, les gens sont beaucoup plus "civilisés" en général.

          Mais il faut l'admettre: le gouvernement en place joue énormément dans la différence!!

          • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

            Posté par . Évalué à 5.

            Faut-il en déduire que la dictature est une vraie dictature à Singapour tandis qu'en Chine c'est un sacré bordel où l'administration essaye de s'imposer par la force ?

            • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

              Posté par . Évalué à 5.

              Ben fastoche:

              La Chine, territoire gigantesque, rongé par la corruption, à la limite du gérable.
              Oui, c'est le bordel. On imagine rarement à quel point d'ailleurs. C'est ce qui fait aussi que les Chinois "normaux" ne se sentent pas tant que ça opprimé par une dictature qui semble bien lointaine (à Pékin).

              Singapour: Imagine la moitié de Paris avec un gouvernement qui ne s'occupe que de ça. Ben voilà, c'est Singapour. Si tu jettes un papier par terre, ça va te coûter entre 500 et 600€. Et contrairement à la Chine, si un flic te chope, d'une part: si, il en a quelque chose à foutre, première différence ; d'autre part: non, lui filer un bifton sous la table n'est pas, mais alors pas du tout une bonne idée.

              Donc quelque part, oui, Singapour est bien plus strict que la Chine, et le côté démocratique est une assez bonne blague (le Président est bien élu par le peuple, mais pendant les débats, les candidats n'étaient pas tous d'accord: a-t-il le droit de ne pas être d'accord avec le gouvernement, qui lui a le pouvoir?).

        • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

          Posté par . Évalué à 1.

          qui a parlé de tares génétiques ?

          De 1. je suis français et j'ai vécu en France avant d'être en Suisse, donc je sais un minimum de quoi je parle.

          De 2. comme cela a été dit avant moi, c'est culturel.

          Petit exemple simple :

          Il y'a un énorme bouchon dans une rue/route A. et qu'il existe un petit détour par la rue/route B. qui n'est autorisé qu'aux riverains et transports publics.

          En Suisse, quasi personne ne va emprunter la route B. En France un bon paquet vont l'emprunter malgré l'interdiction.

          Alors après ça ne veut pas dire qu'un Suisse va avoir le même sens civique quand il va quitter sa frontière. Suffit de voir comment ça blinde à 150-180 sur l'autoroute dès la frontière passée (même si ça tend à se calmer à cause des accord bilatéraux).

          • [^] # Re: Reprendre les bonnes idées

            Posté par . Évalué à 1.

            Mouais, j'ai le même exemple que toi (une rue réservée aux transports en commun qui fait gagner 5 minutes en cas de bouchon) en France, et ça se passe très bien. C'est celle en pointillés rouge et blanc en bas de cette carte, si tu veux tout savoir.

            Comme pour ton exemple Suisse, "quasi personne" ne va emprunter ce raccourci. Il y aura toujours quelqu'un qui se croit plus important que les autres pour la prendre. Et d'ailleurs, j'ai déjà vu des Suisses prendre ce raccourci, comme quoi...

            • [^] # France ?

              Posté par . Évalué à 3.

              PsychoFox doit juste confondre Paris et la France... ;-)

              Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Coopératives d'habitants

    Posté par . Évalué à 4.

    Déjà, les coopératives d'habitants c'est malheureusement compliqué en France. En particulier parcequ'une coopérative est une entreprise (généralement SARL ou SAS) et qu'une entreprise n'a pas le droit de louer à des prix en dessous du marché. Du coup ça fait des problèmes de taxes etc. lorsque l'immeuble est remboursé.

    Sinon, pour l'électricité, je ne sais pas. Mais étant donné que l'on fait ça pour le chauffage ou l'eau, je pense que c'est possible. Par contre ça quitte le droit aux personnes de choisir leur fournisseur d'électricité.

    Pour mutualiser internet, je ne suis pas convaincu. En plus avec Hadopi, ça va être problématique. Donc il faut se déclarer FAI, et je ne sais pas trop comment ça se passe après.
    Pour le téléphone fixe, du SIP et c'est plié.

    Sinon il faudrait mutualiser une salle insonorisée pour des répèts de groupes de musique, des soirées, des réunions d'assoc etc.

    • [^] # Re: Coopératives d'habitants

      Posté par . Évalué à 1.

      La vraie technique serait plutôt de faire une association, étant donné que le but final est à but non lucratif.

      Vous faites payer l'adhésion renouvelable au mois/trimestre/année, et les services sont offerts (saufs frais exceptionnels).

      Il faut juste justifier que les membres du bureau ne profitent pas directement des services de l'association (s'ils cotisent comme les autres et en profitent comme les autres c'est bon). Niveau administratif, c'est globalement pareil que les entreprises.

      • [^] # Re: Coopératives d'habitants

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Vous faites payer l'adhésion renouvelable au mois/trimestre/année, et les services sont offerts (saufs frais exceptionnels).

        Cool. Je vote pour, comme ça je peux consommer autant que je veux, c'est une super incitation à la consommation à outrance. Une baie de serveurs à 20 A pour pas cher!

        (saufs frais exceptionnels).

        Ben oui, mais comme j'ai cotisé, tu peux pas me forcer à payer plus que la cotisation... Ou alors tu mets des limites dans les status de l'asso, mais les gens taperont dans la limite, et les baisés seront ceux qui ne le font pas (ils payeront pour les autres) quand même.

        Bref, la première années, ça cotisera, et la deuxième année, devant le gouffre financier, l'asso fermera ses portes.

        Ce qui est bien avec les idées de ce type, c'est que ça ne marche pas, on a testé (d'après toi pourquoi on met des compteurs d'électricité et d'eau individuels? En Allemagne, c'est aussi pour le chauffage, et c'est très incitatif, j'ai vu une facture de chauffage de copropriété divisée par deux quand les gens se se mis à payer de leur poche chaque consommation plutôt que ce genre de mutualisation "sympa"), mais il y en a toujours pour croire que ça marchera, et on recommence le cycle.

        • [^] # Re: Coopératives d'habitants

          Posté par . Évalué à 2.

          o Ça dépend bien entendu des personnes concernées et de la confiance qu'on a en eux.

          Ceci dit tu as bien raison de préciser, parce qu'en plus j'ai dit ce que je ne pensais pas: je ne suis pas pour ce système dans le cas de répartition énergétique.

          Pour tout ce qui touche à l'énergie, je suis pour un système exponentiel et un plancher bas en dessous duquel il n'y a rien à payer. Ça peut marcher, dans certaines conditions.
          Comme toute activité associative, il faut voir avec les gens qui y sont.

        • [^] # Re: Coopératives d'habitants

          Posté par . Évalué à 2.

          Ce qui est bien avec les idées de ce type, c'est que ça ne marche pas, on a testé (d'après toi pourquoi on met des compteurs d'électricité et d'eau individuels? En Allemagne, c'est aussi pour le chauffage, et c'est très incitatif, j'ai vu une facture de chauffage de copropriété divisée par deux quand les gens se se mis à payer de leur poche chaque consommation plutôt que ce genre de mutualisation "sympa"), mais il y en a toujours pour croire que ça marchera, et on recommence le cycle.

          Clairement. Mon idée était de prendre un abonnement commun à tout l'immeuble pour chaque réseau (électricité, eau, télécoms) de manière à réduire pour chaque foyer la part de l'abonnement dans la facture. L'association paye donc chaque mois, mais chacun des foyers cotise à hauteur de sa consommation mesurée grâce à des compteurs individuels. On a vu plus bas que c'était pas une si bonne idée pour l'électricité, mais ça peut avoir un intérêt pour d'autres trucs. Reste à s'assurer que chacun paye son dû. Ou bien faire reposer cela sur la confiance.

          • [^] # Re: Coopératives d'habitants

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mon idée était de prendre un abonnement commun à tout l'immeuble pour chaque réseau

            Je n'ai pas réagi à cette idée, c'est qu'il n'y avait pas ce délire de laisser les gens consommer un max.

            On a vu plus bas que c'était pas une si bonne idée pour l'électricité, mais ça peut avoir un intérêt pour d'autres trucs.

            En pratique, ce n'est pas si rentable, car ce que tu gagnes en abo, tu le perds en gestion pour redistribuer. Ce n'est pas pour rien que les prix "fixes" sont ce qu'ils ont. En pratique, tu peux toujours essayer, mais ça ne marche que rarement (c'est rarement plus rentable que l'abo individuel dont les coûts sont optimisés par l'entreprise)

            Ou bien faire reposer cela sur la confiance.

            On a vu que ça ne marche jamais quand tu passes à l'échelle (plus que quelques uns, ou que les gens peuvent changer dans le temps)

  • # Machine à laver le linge

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    C'est en général superflu d'avoir une machine à laver par foyer. Dans certaines habitations civilisées, les machines à laver sont à la cave, sont en nombre un peu inférieur au nombre de foyers et leur utilisation est organisée par un planning.

  • # Tarif «Jaune» ou C4

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Bonjour.
    Déjà une petite précision. Les tarif «Bleu» et «Jaunes» n'existent plus véritablement depuis l'ouverture du marché de l'électricité. Ce sont maintenant des tarif C5 et C4 (suivis des autres «C»).

    Le C5 est le tarif pour les particulier et les petits professionnels. Plusieurs types de tarification existent, jusque au plus simple : Le même prix tout le temps.

    Le C4 ou Tarif Jaune est effectivement plus compliqué avec des tarifs différents suivant les heures de la journée et la période de l'année. Ce sont des tarif réservé pour des puissance plus forte que le C4.

    Et pour ceux qui voudrais aller encore plus loin, il y as les Tarif Vert (C3 C2 C1), avec un poste de transformation HTA/BT


    Pour avoir un contrat unique il faut une personne morale pour prendre le contrat.
    Mais il faut aussi avoir conscience que la liaison entre le comptage et les logements particuliers sera de la responsabilité de cette personne morale.
    C'est donc peu être une bonne idée, mais c'est aussi une certaine responsabilité sur un domaine qui sous des air de rien est plutôt complexe.

  • # C'est possible mais...

    Posté par . Évalué à 10.

    Tout d'abord, sur le tarif "entreprise" vs tarif particulier :

    Clairement le tarif jaune, pour les consommations élevées est plus intéressant que le tarif bleu, mais pour un particulier ça se discute vraiment. Un tarif bleu arrive chez toi, dans un joli tableau électrique derrière un beau compteur le tout ayant été validé au moins une fois (des fois il y a longtemps, d'accord) par un organisme dit "le consuel".
    Le tarif jaune arrive dans un local réservé de ton fournisseur, et tout le reste du raccord c'est ton problème. C'est donc à toi de tirer les cables, d'équilibrer les phases (j'y reviens), de séparer les consommations et de payer la facture. Tu es également légalement responsable de ta partie de l'installation, ce qui implique une assurance et une maintenance de l'existant.
    Bref tu te poses en fournisseur de service, et sur l'électricité il y a pas mal de responsabilité qui viennent avec.
    De plus les tarifs jaunes coûtent souvent beaucoup plus cher en terme d'abonnement, et une partie des frais nécessaire au passage d'un tarif à l'autre sont imputables au client. Par exemple si il faut remplacer deux ou trois cables existant par un seul gros cable pour le tarif jaune, ça peut faire mal.

    Grosso-modo quand on installe un tarif jaune, il faut :
    a) dédier un local d'alimentation à la répartition de l'électricité. Sauf cas particulier ce local doit être distinct du point d'arrivé de ton fournisseur. Dans ce local il faut mettre :

    • Le disjoncteur de puissance général
    • Pour les systèmes à fort changement (genre des apparts ou tout le monde rentre chez lui à la même heure, et allume lumière/télé/four/chauffage) un système d'équilibrage des phases
    • Un tableau de départ pour chaque appart

    Équilibrer les phases ça veut dire s'arranger pour que le disjoncteur général ne claque pas quand on arrive à un tiers de la puissance. En effet le tarif jaune va arriver en triphasé, et à moins que tu ne passes dans tous les apparts pour vérifier tous les appareils électriques, il va falloir garder ce triphasé. Ca implique tout d'abord de générer un neutre, puis de se lancer dans une installation électrique complexe et couteuse pour que madame Michu qui déciderait de lancer la machine à laver, le séche linge et le chauffage en même temps
    - ne disjoncte pas si elle est dans sa tranche de puissance
    - ne fasse pas disjoncter le général si madame michmoch et madame michdule ont eu la même idée
    - ne parasite pas madame michtruc qui veut juste regarder la télé.

    En d'autres termes s'arranger pour que tous les habitants de l'immeuble reçoivent un courant sinusoïdal propre avec 3 phases capable de fournir la puissance demandée à chaque instant. Et l'air de rien c'est pas si évident que çà.

    b) Le câblage devenant ta responsabilité légale, il va falloir t'assurer qu'il convient bien à la nouvelle installation. Généralement ca implique un électricien compétant, un passage du consuel, plusieurs coupures voire la mise en place d'une électricité de chantier avec dérivation et tout le toutim.

    c) Il va également falloir que tu t'occupes de mettre en place les boîtiers de consommation, qui doivent obligatoirement être aux normes francaise d'une part, et accessibles à tout moment par l'usager final d'autre part.

    Voilà pour le coté chantier à proprement parlé.

    Ensuite il faut gérer les consommations, les facturations, les paiements, les demandes d'augmentation de puissance d'untel ou unetel, faire le relevés quand il y a changement d'utilisateur final etc. Amusant

    Et enfin il faut payer les factures tarif jaune. Parce que le tarif jaune il peut être coupé beaucoup plus facilement que le bleu (même si dans la pratique les fournisseurs sont coulants pour les grosses factures qui ne leur demande pas autant de boulot que les particuliers). Ceci dit si un de tes habitants se retrouve dans une sale situation (genre monsieur est partie avec une danseuse, laissant madame et ses deux enfants derrière lui) ça peut vite poser un problème, surtout si le chauffage est électrique. Monsieur le juge ou les services sociaux t'interdiront de couper l'abonnement, et avec ton tarif jaune tu vas être bien mari pour le réduire en amont et ainsi diminuer tes coûts. Si dans l'immeuble il y a 6 occupants dont toi, tu vas te retrouver à avoir le choix entre payer un tiers de la facture tout seul de ta poche, ou priver l'ensemble de l'immeuble d'électricité avec les conséquences légales que ça peut avoir.

    Bref pour 150€ par an et par abonnement et 0,036€ ça va être dur de gérer tout çà...

    • [^] # Re: C'est possible mais...

      Posté par . Évalué à 5.

      Hé bien merci pour cette excellente réponse ! Gérer l'électricité a l'air de demander beaucoup trop d'énergie (ha ha) pour compenser les malheureuses économies qui elles-mêmes ne sont que hypothétiques.

      Concernant le risque d'impayés et l'augmentation des charges pour les autres habitants, c'est un effet recherché. Je suis membre d'un groupe de personnes qui se sont réunies pour que leurs prochains logements ne se fassent pas sans une intrusion des habitants dans le processus de construction. Nous avons notamment la volonté d'encourager la solidarité entre habitants. Se prémunir contre les coupures d'électricité dans les foyers en difficulté, ça leur évitera d'allumer des bougies. Non pas que les pauvres pourraient mourrir (c'est un bon moyen pour lutter contre la pauvreté), mais ça pourrait crâmer l'immeuble (ce serait dommage d'emporter les autres).

      http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/12/02/un-chomeur-prive-d-electricite-meurt-dans-l-incendie-de-son-appartement_1612917_3224.html

  • # Tarifs et questions

    Posté par . Évalué à 7.

    Avec le tarif bleu, je constate que les professionnels paient le kWH à 0,0829€ au lieu de 0,1209€. Serait-il possible selon toi, Nal, de déclarer un appartement comme local d'une association pour avoir le tarif pro ?

    tu as quoi dans ta maison pour avoir un abonnement de 12kVA,
    j'ai tout electrique (F2, 53m2), chauffage, plaque de cuisson, chauffeau-eau 150L, four, microonde, ecran plat, 2 PCs, 2 frigos, 1 lave linge.

    J'ai un abonnement de 6kVA
    mon abonnement annuel me coute 76euros
    et sur un an j'ai eu acces à un tarif entre 0.0519 et 0.0916 euros /kWh

    sur la tranche la plus recente (le mois dernier)
    j'ai 0.0567 euros/kWh en heure creuse et 0.0916 en heure pleine

    • [^] # Re: Tarifs et questions

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour le moment je suis en appartement avec chauffage au gaz. Ton message m'a interloqué et j'ai regardé sur mes factures, j'ai aussi un abonnement pour 6 kVA pour 0,8030€.kWh.

      J'avais pris naïvement l'exemple d'un abonnement 12 kVA car c'était le minimum recommandé par les fournisseurs d'électricité pour les habitations avec chauffage électrique.

      • [^] # Re: Tarifs et questions

        Posté par . Évalué à 2.

        j'ai aussi un abonnement pour 6 kVA pour 0,8030€.kWh.

        Rassure-moi, c'est une erreur de frappe ?

        • [^] # Re: Tarifs et questions

          Posté par . Évalué à 2.

          Je te rassure, il manque bien un 0 après la virgule.
          Les prix grimpent, mais quand même !

          :o)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.