Journal Il sont pas mignons les concepteurs de GNOME 3 ?

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
7
22
sept.
2011

Et voilà encore une autre interview d'un gentil designer de GNOME 3 :

Donc, quelques perles (je n'ai pas pris des extraits de l'article en français, il y avait trop de contre-sens):

Touch enablement is something that we need to get to pretty soon.

Traduction franglish : La "capacité" tactile est quelque chose que nous devons avoir très bientôt

I think over time people will realize that we do have some pretty amazing talent in that group - and I'm not including myself in that. I mean the people I work with are fantastic, some of them are the best anywhere.

Traduction franglish : Je pense qu'avec le temps les gens réaliserons qu'on a quelques très impressionnant talent dans ce groupe - et je ne m'inclus pas dedans. Je veux dire que les gens avec qui je travaille sont fantastiques, certains d'entre eux sont les meilleurs.

But I still think if we value GNOME and we believe in GNOME we need to do the right thing by our own vision. And I think we can do almost anything with the talent we have in our community. Actually changing the world, being the best operating system on the planet - I think there shouldn't be anything able to stop us.

Traduction franglish : Mais je pense encore que si nous valorisons GNOME et que nous croyons en GNOME nous avons à faire la bonne chose par notre propre décision. Et je pense que nous pouvons faire à peu près n'importe quoi avec les talents que nous avons dans notre communauté. En fait changer le monde, être le meilleur système d'exploitation sur la planète - Je pense que rien ne devrait pouvoir nous arrêter.

But specifically for shutdown we do think that suspend should be encouraged. It is the easiest way to use your system.

Traduction franglish : Mais spécialement pour l’arrêt nous pensons que suspendre devrait être encouragé. C'est le moyen le plus simple d'utiliser votre système.

Bon, il envisage GTK+4, des APIs simplifiées, tout dans le cloud, gnome OS, toussa, toussa

  • # quel cloud ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bon, il envisage GTK+4, des APIs simplifiées, tout dans le cloud, gnome OS, toussa, toussa

    Quel cloud ? au choix du user sachant que michu aura du mal, ou ils vont enfin se sortir les doigts et monter des services en cloud ,

    • [^] # Re: quel cloud ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Non, il parle de google, facebook & co

      Du coté KDE, owncloud avance et j'espère que GNOME s'orientera vers ce projet et ne vont pas recoder leur truc dans leur coin.

      Sinon, dans mes grandes incompréhension, pour GNOME 3.2, certaine application peuvent choisir de ne pas utiliser le schéma de couleur standard (eog, totem, ...), je vois vraiment pas l'intêret, je suis le seul ?

      Titre de l'image

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Non, il parle de google, facebook & co
        Du coté KDE, owncloud avance et j'espère que GNOME s'orientera vers ce projet et ne vont pas recoder leur truc dans leur coin.

        J'ai bien fais de migrer vers KDE...

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par . Évalué à 8.

        Du coté KDE, owncloud avance et j'espère que GNOME s'orientera vers ce projet et ne vont pas recoder leur truc dans leur coin.

        Hum soyons serieux s'il te plait. Cela n'est pas possible. Ils vont forcement developpe un truc totalement incompatible. S'inspirant de ce que KDE a fait mais en moins bien. Comme d'hab quoi.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par . Évalué à -4.

          Hum soyons sérieux s'il te plait. Cela n'est pas possible. Ils vont forcement développe un truc totalement incompatible.

          T'aurai du arrêté là.

          quand t'a rajouté :

          S'inspirant de ce que KDE a fait mais en moins bien. Comme d'hab quoi.

          C'est devenu trop gros et ça passera pas!

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par . Évalué à 1.

          D'habitude, GNOME s'inspire de MacOSX, pas de KDE.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: quel cloud ?

            Posté par . Évalué à 10.

            Parceque les "activites" (ou je sais plus comment ils appellent cela sous gnome3) ca existe sous Mac? Mais je ne vais pas nier que en effet ils s'inspirent du pire de Mac et oublie les trucs biens. Je rigole encore de la navigation "spatiale" le truc qui devait, la aussi, revolutionner le monde et qui a fini a la poubelle (heureusement).

          • [^] # Re: quel cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour l'aspect graphique, pas pour le reste.

          • [^] # Re: quel cloud ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Comme le clavier ce n'est pas ergonomique (trop de touches) maintenant ils s'inspirent de iOS : tout par le tactile :D. Le peu de fonctionnalités qui sont encore accessibles le sont par des icones 800x600.

            Dommage pour ceux qui aimaient gnome sur leur ordi.

            • [^] # Re: quel cloud ?

              Posté par . Évalué à 8.

              Dommage pour ceux qui aimaient gnome sur leur ordi.

              ou pas ... personnellement je suis repassé sur xfce et j'ai eu le plaisir de redécouvrir un bureau rapide qui fonctionne comme je souhaite sans reconfigurer les 3/4 des fonctionnalités de base ...

              c'est agréable!

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par . Évalué à 3.

        certaine application peuvent choisir de ne pas utiliser le schéma de couleur standard (eog, totem, ...), je vois vraiment pas l'intêret, je suis le seul ?

        C'est pour augmenter l’expérience utilisateur par exemple pour des photos / vidéo un fond sombre fait ressortir le contraste et rends les couleurs plus "vibrantes". C'est pour cela que souvent le cadre des téléviseurs est sombre.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Si c'était pour ça le cadre serait effectivement sombre et pas noir. Un cadre noir ca te donne l'impression que les noirs de ta télé sont gris.

          C'est comme les cadres pour photo avec un passe partout blanc que tu trouves partout. C'est clairement fait pour la déco de la pièce et pas pour le bien de la photo qui va paraitre bien fade dans les tons clairs...

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ça vient peut être de l'intégration en standard du nouveau système de gestion des profiles de couleur (colord...) en standard dans Gnome 3.2 ?

        Une interview toute fraîche de Richard Hughes (le monsieur derrière tout ça) à ce sujet :
        http://libregraphicsworld.org/articles.php?article_id=42

        Après lecture de cette entrevue, je dirais que c'est pour que les designers, photographes... puissent avoir une chaîne de production calibrée (ce qui inclut les logiciels) pour leur travail.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Après lecture du commentaire précédent j'ai peut être mal compris le soucis. En fait il ne s'agit pas de l'affichage des images et autres qui est modifié, mais plutôt de la couleur des fenêtres, barres de défilement... Rien à voir avec la gestion des couleurs donc !

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par . Évalué à -2.

          je dirais que c'est pour que les designers, photographes... puissent avoir une chaîne de production calibrée (ce qui inclut les logiciels) pour leur travail

          super
          Reste plus qu'à faire en sorte que les designers et photographes utilisent gnome
          Reste aussi à convaincre les 100% d'utilisateurs restants qu'il faudra faire avec un filechooserdialog tout pourri faut de temps à y consacrer

          • [^] # Re: quel cloud ?

            Posté par . Évalué à 8.

            Le boulot effectué par Richard Hughes autours de la gestion de la colorimétrie est remarquable. On finira peut être enfin par pouvoir avoir une chaine colorimétrique correcte et humainement utilisable sous linux. Le boulot déjà abattu est déjà notable.

            Ton commentaire est assez méprisable. Avec gnome-color-manager il s'est bougé le cul pour permettre aux utilisateurs de calibrer simplement leurs différents périphériques. Avec colord il essaye enfin de proposer de répondre à un gros manque sous linux: pouvoir associer un profile avec un périphérique. Ce qui est ultra relou puisque ca force à devoir spécifier le profile du périphérique dans chaque application et de devoir changer ce paramètre à chaque fois que tu changes ta fenêtre d'écran (sympa en dual screen...). Pour ca il propose un démon, une API dbus et un binding pour gtk/gnome. Tu peux te retaper un binding si tu as envie.

            Dans tout les cas, c'est le seul à s'être bouger depuis 20 ans pour faire progresser ce domaine. Et il essaie de le faire proprement. Ne va pas lui reprocher de coder en gtk et de faire le boulot d'intégration dans gnome. Quand c'est faisable à un niveau plus haut, il le fait.

            • [^] # Re: quel cloud ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Et question stupide, ca sert à quoi ?

              • [^] # Re: quel cloud ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Pour un graphiste ou un photographe, ça sert à travailler avec des couleurs authentiques, conformes à des chartes colorimétriques. L'objectif est de pouvoir imprimer exactement ce que l'on voit à l'écran, et de voir à l'écran exactement ce que l'on a numérisé. La colorimétrie est une discipline assez rigoureuse du métier de créatif, mais elle est indispensable pour produire des images de qualité. Pour ma part, je suis vraiment content de voir que ça bouge sur linux à ce niveau là, même si pour le moment, on ne peut apparemment calibrer que le scanner. En attendant, c'est la seule tache qui me fait encore revenir sur windows (sur virtualbox, faut pas déconner non plus!).

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour une appli photo ou video ça a du sens, parce qu'une interface sombre fait ressortir le media en lui même et permet à l'œil de se focaliser dessus.

        D'ailleurs il me semblait que côté KDE digiKam avait une interface sombre par défaut.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Tout comme Lightroom sous MacOS.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il y a ça aussi dans shotwell (et c'est paramètrable)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          parce qu'une interface sombre fait ressortir le media

          Ok, mais t'as pas besoin de colorer toute l'interface, seulement le fond ou se trouve l'image comme dans gwenview!

      • [^] # Re: quel cloud ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Sinon, dans mes grandes incompréhension, pour GNOME 3.2, certaine application peuvent choisir de ne pas utiliser le schéma de couleur standard (eog, totem, ...),

        Sur le coup, ça m'a fait peur, mais en fait ce n'est pas si grave que ça : il ne s'agit que de la couleur de fond de l'espace de travail du logiciel, et il y a une option pour utiliser la couleur standard.

        Bref, en aucun cas ces logiciels ne s'amusent à changer les couleurs des composants comme les boutons ou les ascenseurs.

        • [^] # Re: quel cloud ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Euh, t'as testé ?

          Ca change totalement l'interface de l'application, des préférences à la barre de titre!

          Le fond sombre, c'est ce que fait gwenview.

  • # Déjà trollé

    Posté par . Évalué à 5.

    • [^] # Re: Déjà trollé

      Posté par . Évalué à 0.

      Zut, pourtant j'essaye de suivre par ici, en plus il fait une vrai analyse et tout et tout.

      Bon, on va dire que c'est une annonce de la traduction de l'article...

  • # Traduction franglish

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Tu es dur avec toi-même, ta traduction n'est pas mauvaise !

    Deux remarques tout de même pour la phrase :

    "But I still think if we value GNOME and we believe in GNOME we need to do the right thing by our own vision"

    • Valoriser = donner une valeur (quantifiée), "to value sth" = lui reconnaître une valeur (c'est juste quantitatif)

    • La bonne chose par notre propre décision : là oui c'est approximatif, voire mot à mot comme trad' :) Pas taper, hein ?!

    Je te propose la traduction suivante (sous WTFPL) : "Mais je pense toujours que si nous accordons du crédit à GNOME et que nous croyons en GNOME, nous devrions faire les choses selon notre propre idée". (je change volontairement vision par idée car ça sonne très mal en français)

    • [^] # Re: Traduction franglish

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Valoriser = donner une valeur (quantifiée), "to value sth" = lui reconnaître une valeur (c'est juste quantitatif)

      Je ne comprends pas trop : valoriser, ça veut dire « mettre en valeur ». « Donner une valeur », c'est évaluer. J'imagine aussi que tu voulais dire « c'est juste qualitatif » plutôt que quantitatif.

      Dans cette phrase précise, j'ai du mal à voir ce que veut dire l'auteur, mais peut-être est-ce « si nous apprécions GNOME... ».

      • [^] # Re: Traduction franglish

        Posté par . Évalué à -1.

        J'imagine aussi que tu voulais dire « c'est juste qualitatif » plutôt que quantitatif.

        Pourquoi tu imagines ça ? Donner une valeur c'est quantifier, c'est quantitatif.
        Le fait que ce soit quantifiable c'est oui ou non, c'est qualitatif.

        Je retourne à coté j'ai une espèce rare de drosophile à aller satisfaire.

        • [^] # Re: Traduction franglish

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui ok si c'est "accorder de la valeur" c'est qualitatif effectivement. Mais quantifiable secondairement.

          "Valoriser" encore un mot à la con qui peut avoir 10 sens.

          • [^] # Re: Traduction franglish

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui ok si c'est "accorder de la valeur" c'est qualitatif effectivement.

            Oui, surtout qu'il avait l'air d'opposer le quantitatif au quantitatif...

      • [^] # Re: Traduction franglish

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        value dans le context est avoir de l'estime pour gnome.

        http://www.theatre-eibel.fr http://www.isc2chapter-yorkshire.co.uk

        • [^] # Re: Traduction franglish

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Effectivement une bourde pour moi. Je voulais bien dire "c'est juste qualitatif", au sens, une tendance est donnée mais sans chiffres.

          ~lilliput résume bien mieux les choses que moi : to value = avoir de l'estime. Mais sans estimer :)

  • # Pour les KDEistes

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Juste un message pour dire que j'utilise GNOME 3 depuis 2 semaines sous Arch Linux, et que j'adore.

    C'est une interface qui reste-en-dehors-de-mon-chemin (TM) et qui m'aide à me concentrer sur la tâche en cours. Elle est particulièrement nickel pour les netbooks et les ordinateurs portables, et très légère. Sur mon netbook, je suis à 120 Mo d'occupation mémoire et c'est très fluide. Sur mon portable dual core, les applis GNOME se lancent instantanément, et même le navigateur web! (suivez mon regard) Le lancement d'applications est très rapide grâce à la touche windows.

    Je n'ai pas eu grand chose à configurer, en tous cas beaucoup moins que les fois où j'ai voulu utiliser KDE, dont les applis par défaut ont une interface beaucoup trop chargée.

    Le jour ou toutes les applis KDE seront aussi propres que la dernière version de Dolphin, j'y passerais. Mais en attendant, les usines à gaz pour nostalgiques de Windows 95, non merci.

    Il est vrai que la rupture avec GNOME 2 a été brutale, mais de toute façon tous les environnements de bureau évoluent et les utilisateurs sont largués dans tous les cas. Souvenez-vous de la rupture aux débuts de KDE4, et voyez aujourd'hui Windows 8 et Unity. J'aurais bien aimé que GNOME échappe à cette règle mais bon, tant pis.

    Tout ça pour dire : chacun trouve l'environnement qui lui sied. Il y a des gens qui aiment avoir toutes les possibilités sous la main, il y en a qui préfèrent les interfaces sobres et mûrement réfléchies qui donnent accès à chaque fonctionnalité au bon moment, et il y en a qui préfèrent les tiling wm de la mort qui bute et qui ont remplacé la souris par les raccourcis de vi.

    Il est inutile de dire que tel ou tel bureau se tire une balle dans le pied, car chaque bureau répond à un besoin, et l'avenir seul fera le tri.

    • [^] # Re: Pour les KDEistes

      Posté par . Évalué à 2.

      Elle est particulièrement nickel pour les netbooks
      Tu ne trouve pas la barre de titre et la barre de défilement trop grosse ?

      Je sais que cela se configure mais je trouve cette taille par défaut "de trop".

      • [^] # Re: Pour les KDEistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, c'est gros! J'ai d'ailleurs réduit la taille de toutes les polices de l'interface, ce qui a du coup réduit la taille générale des différentes barres, ce que j'ai toujours fait dans GNOME. Je n'ai d'ailleurs jamais compris pourquoi ça prend toujours autant de place, même pour mes grand parents je baisse la taille des polices.

        Ce n'est pas si grave que ça en même temps, et même sur les netbooks parcequ'il n'y a pas beaucoup de barres d'outils dans les applis GNOME, donc on ne perd pas tant que ça.

        Si je dis que c'est nickel pour les netbooks, c'est parce que c'est léger et beau (le compositing marche out of the box sur les chips intel des netbooks), et qu'on sent à l'utilisation que ça a été pensé pour le touchpad et le clavier plus que la souris et le clavier.

    • [^] # Re: Pour les KDEistes

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le jour ou toutes les applis KDE seront aussi propres que la dernière
      version de Dolphin, j'y passerais. Mais en attendant, les usines à gaz
      pour nostalgiques de Windows 95, non merci.

      Tu parles de quelles applications ? Evolution ? :)

      Nan, parce que à part konqueror, je vois pas...

    • [^] # Re: Pour les KDEistes

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est une interface qui reste-en-dehors-de-mon-chemin (TM) et qui m'aide à me concentrer sur la tâche en cours. Elle est particulièrement nickel pour les netbooks et les ordinateurs portables, et très légère. Sur mon netbook, je suis à 120 Mo d'occupation mémoire et c'est très fluide. Sur mon portable dual core, les applis GNOME se lancent instantanément, et même le navigateur web! (suivez mon regard) Le lancement d'applications est très rapide grâce à la touche windows.

      Ouais, enfin fluxbox, e17, windows maker, xfce c'est pareil.

      Je n'ai pas eu grand chose à configurer

      Tu n'as pas eu ou pas pu ?

      Souvenez-vous de la rupture aux débuts de KDE4

      Ce n'était pas vraiment la même chose. KDE4 était bugé donc les gens ont râlé (et c'est normal). Par contre, gnome 3 change complètement les habitudes des gens.

      Tout ça pour dire : chacun trouve l'environnement qui lui sied.

      Tout à fait d'accord. Je rajouterai juste un point pour les gnomistes, il y en a qui aiment avoir un bureau qui innove avec par exemple le bureau sémantique, telepathy (qui a bien plus de possibilité que le tchat), owncloud etc. Tout en laissant le choix aux utilisateurs.

      • [^] # Re: Pour les KDEistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ouais, enfin fluxbox, e17, windows maker, xfce c'est pareil.

        Je comparais à KDE, cf le titre du message.

        • Je n'ai pas eu grand chose à configurer
        • Tu n'as pas eu ou pas pu ?

        Troll. J'ai pu configurer en 3 minutes le peu qui me dérangerait.

        Ce n'était pas vraiment la même chose. KDE4 était bugé donc les gens ont râlé (et c'est normal). Par contre, gnome 3 change complètement les habitudes des gens.

        À l'époque ou KDE 4.0 est sorti j'utilisais KDE 3.5 que je trouvais plutôt bien malgré la surcharge des applis et quelques trucs qui manquaient de finition. La 4.0 était non seulement buggée mais était aussi moins complète au niveau des fonctionnalités que KDE 3. C'est même pour ça que je suis retourné sous GNOME.

        GNOME 3 change totalement l'habitude des gens, c'est vrai, et je pense qu'ils ont mal accompagné les utilisateurs dans ce changement. Tout comme KDE ont mal communiqué sur leurs intentions à l'époque de la sortie de la 4.0. Ce qu'ils n'ont pas su expliquer correctement, c'est que KDE 4.0 était une fondation pour la branche 4, et non la suite de KDE 3.5, et qu'il ne fallait pas l'intégrer tout de suite dans les distros grand public. Donc à chacun son foirage.

        C'est bien un bureau qui innove, mais encore faut-il que ces innovations soient correctement intégrées.

        Quand je lance KDE, je suis paumé parce qu'il y a trois mille applis dans les menus alors qu'elles pourraient être rassemblées, des notifications incompréhensibles tout le temps (quand je lance kmail je veux pas savoir qu'il y a un «serveur akonadi» qui se lance!), des logiciels avec des réglages par défaut pas top qu'il faut configurer dans des menus interminables. J'ai parfois l'impression qu'il faut avoir un doctorat pour envoyer un mail sous KDE.

        Mais bon une fois de plus, chacun trouve un bureau à son goût.

        • [^] # Re: Pour les KDEistes

          Posté par . Évalué à 3.

          Tout comme KDE ont mal communiqué sur leurs intentions à l'époque

          yep… mais je me souviens aussi de distrib comme Debian qui ont attendu avant de le proposer. Je suis passé sous KDE quand c'est arrivé dans Debian, pour le tester. Depuis je ne l'ai plus quitter… adieux XFCE.

          il y a trois mille applis dans les menus alors qu'elles pourraient être rassemblées

          euh ici elles sont triés…

          notifications incompréhensibles

          Ça c'est sérieusement calmé depuis quelques versions…

          des logiciels avec des réglages par défaut pas top qu'il faut configurer dans des menus interminables

          Attends je jette un œil dans mes menus interminables… Configuration -> configurer machin… hop et voila. J'avoue c'est dur.

          J'ai parfois l'impression qu'il faut avoir un doctorat pour envoyer un mail sous KDE.

          Perso c'est l'inverse : au boulot la nouvelle interface de Gnome fait des ravages… et je galère bien pour trouver où sont les choses, c'est pas vraiment intuitif à mon goût. Quand on sait ça va, mais quand on utilise très occasionellement c'est pas facile quand même.

          • [^] # Re: Pour les KDEistes

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            il y a trois mille applis dans les menus alors qu'elles pourraient être rassemblées
            euh ici elles sont triés…

            Elles sont triées mais il y en a toujours trop. Quand je vais dans Applications/Internet je vois de tout et n'importe quoi. Par exemple toutes les applis qui sont rassemblées dans kontact ont une entrée de ce menu.

            Attends je jette un œil dans mes menus interminables… Configuration -> configurer machin… hop et voila. J'avoue c'est dur.

            Je parle de ce que tu as dans la plupart des applis KDE une fois que tu as cliqué sur 'configurer machin..', à savoir un dialogue de configurations avec 6 onglets minimum, dans lesquels tu as 15 options à cocher avec des descriptions longues et pas toujours bien traduites.

            • [^] # Re: Pour les KDEistes

              Posté par . Évalué à 3.

              Elles sont triées mais il y en a toujours trop

              Ici j'en ai en gros une par besoin : un client bittorrent, un navigateur web, etc. Je ne vois pas trop comment faire moins, à moins de zapper des applications ce qui serait nul… Mais de toute façon si c'est trop long d'aller dans les menu : alt+F2 et le nom de l'appli et voila…

              Je parle de ce que tu as dans la plupart des applis KDE une fois que tu as cliqué sur 'configurer machin.

              Non non j'ai bien lu ton post, tu parlais du _menu_… Dur d'être précis quand on veut troller. Quand à la boite de dialogue, dans la plupart des applications, les options sont expliquées ET traduites. Et oui il y a plein d'option : comment faire autrement pour paramétrer aux petits oignons les applications s'il n'y a pas d'option de configuration ??

              • [^] # Re: Pour les KDEistes

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                C'est là que je veux en venir. Le principe de GNOME, c'est que les applications soient déjà configurées aux petits oignons, donc pas besoin d'options.

                Je ne suis pas précis, c'est vrai, je ne fais pas forcément les plus gros efforts parce que ce n'est pas une discussion cruciale. Tout ce que je cherche à dire depuis le début c'est que chacun utilise le bureau qu'il aime.

                Je suis sincèrement désolé pour avoir utilisé le terme menu de façon vague.

                Quand je dis qu'il y a trop d'applications, c'est le ressenti que j'ai eu à chaque fois que j'ai installé une Kubuntu. J'avais remarqué que pour avoir les mêmes fonctions que Ubuntu/GNOME, Kubuntu/KDE avait beaucoup plus d'entrées dans le menu. Et comme je n'en ai pas sous la main là tout de suite, je ne peux pas être plus précis que ça.

                C'est ce trop plein général (dialogues de configuration, notifications, applications, ..) que moi je n'aime pas. Je n'ai pas dit que c'était mal.

                Et puis quel est l'intérêt de me répondre si tu penses que je trolles? ;)

      • [^] # Re: Pour les KDEistes

        Posté par . Évalué à 10.

        bureau sémantique

        À propos, Nepomuk est une tuerie, j’ai passé quelques minutes à faire un petit script python pour pouvoir mettre des tag depuis le shell.

        # licence: WTFPL
        
        from PyQt4 import QtCore
        from PyKDE4 import kdecore
        from PyKDE4.nepomuk import Nepomuk
        from sys import argv, exit
        
        if 'add' in argv[1:]:
          action = 'add'
        elif 'remove' in argv[1:]:
          action = 'remove'
        sep = argv.index(action)
        files = argv[1:sep]
        tags_name = argv[sep+1:]
        if len(files) == 0 or len(tags_name) == 0:
          exit(2)
        if Nepomuk.ResourceManager.instance().init() != 0:
          exit(1)
        tags = []
        for name in tags_name:
            tags.append(Nepomuk.Tag(name))
            tags[-1].setLabel(name)
        for filename in files:
          file_info = QtCore.QFileInfo(filename)
          absolute_path = file_info.absoluteFilePath()
          resource = Nepomuk.Resource(kdecore.KUrl(absolute_path))
          for tag in tags:
            if action == 'add':
              resource.addTag(tag)
            if action == 'remove':
              resource.removeProperty(tag.tagUri())
        
        

        nepomuk-tag fichier "autre fichier" add tag autre
        nepomuk-tag fichier remove tag
        
        

        La recherche ne prendrait pas plus de temps à implémenter.

        Ensuite on peut l’intégrer dans n’importe quel script : je télé-charge une vidéo (j’ai un script pour les télé-chargements) hop le tag "Pas vu" est ajouté. Krunner>"Pas vu", hop il me propose de lancer les vidéos pas encore vues, je la regarde, hop ça enlève le tag "Pas vu" pour mettre le tag "Vu". Autre exemple possible, je télé-charge un pdf, hop ça me rajoute automatiquement l’url du site web d’origine, le tag "À lire", etc. J’ai pu aussi tagguer toute ma biblio comme ça avec les mots clefs des papiers (provenant d’un moteur de recherche).

    • [^] # Re: Pour les KDEistes

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bah, on est deux !

      C'est déjà pas mal, hein ! Ça représente quoi ? 10% des utilisateurs de Linux ? :D

      Bon, plus sérieusement, oui moi aussi j'aime Gnome 3.

      J'aime Gnome 3 car il fait exactement ce que faisait Gnome 2 et en mieux : M'IMPOSER UN CADRE !

      Non, non je ne rigole pas !

      Mon problème avec les systèmes libres c'est qu'il y a trop de choix et que je finis par passer des heures à configurer mon environnement, changer la couleur des icones, modifier le fonctionnement des fenêtres et ce genre de c****, alors qu'au fond, ça n'est rien d'autre pour moi que de la perte de temps.

      Gnome 3 ils fonctionne de base comme je veux qu'un système fonctionne (globalement, rien n'est parfait), mais en plus il m'oblige (presque) à ne pas changer !

      C'est parfait. Ça me permet de faire ce que j'ai toujours fait : utiliser les outils GNOME pour les tâches courantes, et la ligne de commande pour les trucs plus complexes.

      Et voilà !

    • [^] # Re: Pour les KDEistes

      Posté par . Évalué à 2.

      Je n'aime pas le Gnome 3 actuel, la preuve je ne l'utilise pas. Mais, définitivement, Gnome 3 a plus d'avenir que Gnome 2 pour l'ergonomie. Je n'utilise pas actuellement Gnome 3 (quelques bugs trop pénibles) mais ses développeurs ont mes plus vifs encouragements.
      On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs, j'accepte d'être parfois mis sur le côté si c'est nécessaire. Dans quelques mois j'utiliserai Gnome 3.
      Si à chaque fois il faut faire la satisfaction de tout le monde, ne pas avoir la moindre régression sinon c'est un scandale, on n'avance pas.

      • [^] # Re: Pour les KDEistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Je n'aime pas le Gnome 3 actuel, la preuve je ne l'utilise pas.

        C'est peut-être justement parce que tu ne l'utilises pas que tu ne l'aimes pas :p

      • [^] # Re: Pour les KDEistes

        Posté par . Évalué à 0.

        Hum...

        Pour ma part je suis plutôt passé à KDE pour 3 choses :

        1) Gnome 3 n'est pas un produit fini. Comprendre : en l'état actuel il n'est pas configurable, de nombreux bugs subsistent et de nombreux utilitaires manquent ou sont incomplets.
        2) Gnome 3 n'est pas fait pour le power user. Gnome 3 a été fait avec Mme Michu en tête : son but est de fournir une interface conviviale, d'apparence minimaliste permettant de donner de bons réflexes à Mme Michu. En gros, si Mme Michu veut regarder un film, naviguer sur internet ou parler à ses petits enfants sur MSN ou gmail, alors des choix par défaut comme "ouvrir qu'une seule et unique instance d'un programme" sont bien trouvées. De plus, quand Mme Michu regarde un film, elle ne navigue pas sur internet, donc encore une fois, ces choix se justifient.

        Pour ma part, je dois surveiller 2 serveurs perso, travailler sur des clusters, écrire des programmes, lire de la doc, etc. Typiquement, j'ai un dizaine de terminaux toujours ouverts, un éditeur de texte, une instance gvim, plusieurs PDFs ouverts et une instance de firefox lancée. C'est typiquement le genre d'usage dispersé que les concepteurs de Gnome 3 veulent éliminer. Expliquez-moi comment écrire un programme sans doc et internet pour utiliser les API/library dont j'ai besoin.

        C'est comme ça, ça fait parti de mon job et rien dans Gnome 3 ne facilite mon type d'usage.

        3) Flexibilité inexistante : je ne vais pas faire aussi long que précédemment... Je couine parce que Gnome 3 n'est, en standard, pas adapté à mon usage... Je dis ici simplement, que les développeurs de Gnome 3 font tout leur possible pour que l'usage "standard" soit le seul et unique usage de Gnome 3. La configuration est soit hautement fastidieuse, soit impossible pour celui qui ne sait pas/ n'a pas de temps à perdre à se plonger dans les entrailles de Gnome 3 pour coder une application ad hoc.

        Conclusion : Gnome 3 sur un PC de salon, vraiment pourquoi pas ! Gnome 3 sur un PC de prod pour autre chose que OpenOffice/LibreOffice, c'est frustrer ses utilisateurs et détruire leur motivation ainsi que leur productivité. Gnome 3 se veut plus "professionnel",mais dans les faits, non. J'ai donc switché à KDE/XFCE que j'utilise selon mon envie, sans regret.

        Lien avec le fil : ça ne sert à rien de dire qu'on doit aimer ou détester Gnome 3. Gnome 3 n'est simplement pas un DE multiusage : il a été créé et verrouillé pour un seul profil d'utilisateur. Soit vous "tombez" dedans, et dans ce cas, pour vous Gnome 3 ne fera certainement que s'améliorer/se compléter au fil du temps. Soit le profil ne vous correspond pas et dans ce cas le mieux serait peut-être de passer à autre chose.

        • [^] # Re: Pour les KDEistes

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je plussoie sur la plupart des points!

          Par contre je pense que ni Madame Michu ni le power user ne sont les cibles de GNOME. Je pense que c'est plus pour l'utilisateur qui s'y connaît en informatique mais qui veut prendre de meilleures habitudes de travail, et éviter les distractions. C'est pour ça que je recommanderais pas forcément ça pour Madame Michu dans l'état actuel des choses.

          Moi par contre, j'aime bien pouvoir scinder mes activités de la sorte. Ça m'aide à me concentrer sur ce que je fais. Si j'écris un mail, j'écris un mail. Si je dois utiliser une appli en prenant des notes, je me fais en trois clics un espace de travail avec les deux fenêtres côte à côte, et rien ne peut me distraire! Au pire, si quelqu'un me parle sur jabber, je peux lui répondre sans changer de fenêtre et sans que ça interrompe mon workflow. Pour certaines utilisations, je ne trouve pas encore GNOME 3 optimal mais j'ai vu que c'étaient des choses que les devs étaient en train de régler.

          Pour Madame Michu, il faudrait une interface en plein écran seulement à base d'onglets.

          Pour le power user, je pense que le must, c'est un tiling window manager.

          D'ailleurs je fais quelques maquettes pour le projet Webian Shell en ce moment, et ça m'a emmené vers une interface qui marierait les deux, mélangeant onglets et tiling, où les applis et les pages web auraient la même importance. Je pense que ça pourrait faire un bon desktop pour madame michu comme pour le power user.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.