Journal Le designer Jon McCann parle de GNOME3

22
18
août
2011

Sommaire

Profitant du dernier Desktop Summit qui s'est tenu le 12 août à Berlin, Andreas Proschofsky à posé quelques questions à l'un des principaux designer de GNOME3, Jon McCann.

Différents sujets sont abordés tels les futurs développement en cours, les différentes critiques de GNOME3, le projet GNOME OS et enfin la collaboration avec d'autres acteurs du logiciel libre.

GNOME3

GNOME3 est sorti mais il reste encore beaucoup à faire. Un des objectifs qui se dessine est de rendre l'environnement GNOME plus cohérent en ayant des applications qui s'intègrent parfaitement avec l'environnement.

Une matérialisation de cette volonté est le concept « trouver et se rappeller ». La gestion des fichiers n'est pas une chose aisée ; il s'agit alors d'identifier les différents types de fichiers et de proposer pour chaque type une application qui permettra de présenter les fichiers de façon optimale. Ainsi, l'application Music permettra de retrouver sa musique, Photo ses photos, etc...

Chaque application faisant abstraction du fait que les données soient locales ou perdues dans le Cloud. On se prête même à rêver d'un Cloud GNOME permettant à l'utilisateur, quelque soit où il se trouve, de se connecter avec un identifiant unique et de retrouver ses bonnes vieilles habitudes. A la question : que fais-t-on s'il n'y a pas de connexion vers Internet ? La réponse de mise en place d'un système de cache intelligent est apportée.

En dehors de cela, la cohérence pourrait venir d'applications que l'on utilise au quotidien mais qui répondent aux contraintes de design de GNOME. Il s'agit alors d'écrire (ou d'adapter) spécifiquement pour GNOME, un calendrier, un client mail, etc., afin que l'utilisateur retrouve l'expérience utilisateur voulue par l'équipe dans chaque application qu'il utilise.

Avec GNOME3, le design reprend une place importante dans le processus de développement. Cependant, les designers n'ont aucune autorité et ne prodiguent que des conseils.

Concernant GNOME3, de nombreuses critiques ont été émises. Cependant, il faut faire la part des choses. Il y a ceux que l'on entend beaucoup mais aussi ceux qui ne parlent pas. Il faut donc équilibrer entre l'envie de répondre aux demandes mais aussi tenter de répondre aux attentes de ce qui ne disent rien.

De façon générale, tout changement entraîne des critiques, il ne faut pas oubliés que nombreux sont ceux ayant critiqués GNOME 2 à son arrivée et qui maintenant disent que s'était un bon gestionnaire de bureaux. Il faut donc faire confiance à l'équipe GNOME et laisser le temps au temps.

GNOME OS

Dans sa volonté de contrôler l'expérience utilisateur, l'équipe GNOME pense à livrer sont propre système d'exploitation. Les différentes distributions apportent de la fragmentation et l'expérience peut-être différente d'un système à l'autre. En fournissant sa propre distribution, l'équipe pourra dire ;: « GNOME, c'est ça ! »

On remarquera que le noyau Linux est juste un soucis d'implémentation. En effet, on commence tout d'abord par vouloir apporter une certaine expérience utilisateur et donc on construit un système autour de cette idée. Puis, on se dit qu'il faut un certain support du matériel et c'est là que le noyau intervient.

GNOME et les autres

GNOME et Canonical se séparent de plus en plus et cela est tout a fait normal. Chacun à sa propre idée de l'expérience utilisateur à apporter. Les buts étant différents, il n'est plus possible de construire le même produit.

De même avec KDE, beaucoup reprochent la duplication des efforts entre les deux projets plutôt que de travailler ensemble. Mais si l'on regarde bien, GNOME et KDE partagent déjà beaucoup de choses en commun : le noyau Linux, X.org, D-Bus, etc...

L'objectif n'étant pas que chacun construise le même bureau, il vaut mieux s'entendre sur les couches basses du système. Ce qui rend par ailleurs le Desktop Summit obsolète.

Mon avis

L'interview montre un peu l'état d'esprit du (des ?) designer : « j'ai mon idée de ce qui est bon pour l'utilisateur et ça ne peut être autrement ». Je comprends que quand on monte un projet, on veut que celui-ci soit présenté de façon optimale à l'utilisateur. Il ne faut cependant pas oublié que l'on a pas forcément les mêmes attentes que l'utilisateur lui même. Il faut donc savoir remettre en question les choix faits.

Je trouve aussi dommage qu'il voit la collaboration avec KDE comme inutile. En clair, chacun fait son truc de son côté mais on reste bons amis. Ils ne sont pas seuls dans l'écosystème et de la même façon qu'il veut éviter la fragmentation avec GNOME OS, il est aussi possible de l'éviter en ayant des interfaces de communication communes.

GNOME-Designer Jon McCann about the future of GNOME3

  • # Le titre est obligatoire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    GNOME et KDE partagent déjà beaucoup de choses en commun : le noyau Linux, X.org, D-Bus, etc...

    Pourtant KDE tourne sur les *BSD (et Windows et Mac OS), et commence à tourner sur Wayland. Mais c'est du chipotage. Heureusement que c'est en commun, ça veut dire qu'il pense que Gnome pourrait développer son propre noyau, serveur X et système de communication entre les processus. Personnellement, ça m'inquiète.

    En clair, chacun fait son truc de son côté mais on reste bons amis.

    Et ça veut dire que les applications n'auront aucune intégration avec un autre bureau que Gnome, c'est dommage.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Le titre est obligatoire

      Posté par . Évalué à 5.

      Et ça veut dire que les applications n'auront aucune intégration avec un autre bureau que Gnome, c'est dommage.

      actuellement les applications gtk3 ne fonctionnent pas bien avec KDE4, on ne peut plus cliquer sur les boutons (souvent je valide avec le clavier pour contourner ça). C'est uniquement avec Archlinux ou ça le fait également avec les autres distributions ?

      Sinon par rapport au « trouver et se rappeller », je reproche souvent aux applications qui sont censées gérer cela, de mettre un peu trop la main sur les données des utilisateurs, dans le sens où une fois que l'on a organisé une collection avec un logiciel particulier, que ce passe-t-il si :
      - l'utilisateur change d'ordinateur ?
      - l'utilisateur plante son ordinateur ?
      - l'utilisateur veut sauvegarder ses données ?
      - l'utilisateur veut extraire tout ou partie de ces données pour les donner à une autre personne ?
      - l'utilisateur veut utiliser un autre OS / un autre WM / un autre DM / un autre logiciel de gestion ?

      La tendance actuelle est un peu à stocker les métadonnées, voire les données, dans une organisation un peu trop liée à un projet particulier (ex tags du bureau sémantique KDE)

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Le titre est obligatoire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        (ex tags du bureau sémantique KDE)

        Justement, ils se veulent indépendant de KDE. Le but c'est que justement toutes les applis puissent l'utiliser. Le problème, c'est qu'il n'y a que KDE qui y touche. (c'est la même chose avec akonadi).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Le titre est obligatoire

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        actuellement les applications gtk3 ne fonctionnent pas bien avec KDE4

        Ici ca marche sans aucun problème sous Archlinux

        • [^] # Re: Le titre est obligatoire

          Posté par . Évalué à 2.

          vu que chez moi ça pose problème sur 2 ordinateurs différents, j'imagine que tu as bidouillé dans les arcanes de gnome-shell, pour modifier le thème gtk3 par défaut peut-être ?

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Le titre est obligatoire

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      ça veut dire qu'il pense que Gnome pourrait développer son propre noyau, serveur X et système de communication entre les processus

      Je vois déjà le truc :
      - pour le noyau : mono-tâche, mono-architecture avec gestion de la mémoire simplifiée (toute la RAM pour l'unique processus)
      - pour le serveur X : une résolution graphique unique pour tout le monde et un driver universel
      - pour la communication : vu que le noyau sera mono-tâche, tout sera redirigé vers /dev/null

      Ça ce serait dans un premier temps : l'OS garderait les aspects d'un OS traditionnel.
      Dans un second temps, ils casseraient tout pour faire quelque chose de, hum, « différent ».

      Dans la droite lignée philosophique du bureau Gnome \o/

      ----->[]

  • # Journal ou dépêche ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Ce journal aurait pu être passé en dépêche d'autant que c'est un sujet brûlant ces temps-ci et qu'une interview d'un Designer est vraiment intéressante de ce point de vue. (Mais je crois que ça va déchaîner quelques trolls…)

    C'est hors sujet mais je trouve que ces temps-ci on voit pas mal de journaux qui pourraient êtres des dépêches et qui parfois le deviennent. En même temps, le nombre de dépêches me semble diminuer. Alors, est-ce la faute aux vacances ? Peut-être, mais je crois également comprendre que faire un journal permet de publier facilement sans se prendre la tête car pas de modération a posteriori.

    • [^] # Re: Journal ou dépêche ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Justement, avec un journal il peut y avoir de la modération a posteriori ; en revanche, il n'y en a pas a priori comme c'est le cas pour une dépêche :-)

      • [^] # Re: Journal ou dépêche ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Justement, avec un journal il peut y avoir de la modération a posteriori ; en revanche, il n'y en a pas a priori comme c'est le cas pour une dépêche :-)
        Et en même temps, dans un journal, on utilise les apriori sans modération.

  • # Fragmentation

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Les différentes distributions apportent de la fragmentation

    Ha ! Et quelle solution est proposée ? Créer une nouvelle distribution !

    • [^] # Re: Fragmentation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Qui sera certainement mineure de par son nombre d'utilisateurs qui plus est (mais majeure par la réutilisation de son code).

      Source: mon petit doigt.

    • [^] # Re: Fragmentation

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Non, créer la seule distribution qui pourra être utilisée.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Fragmentation

      Posté par . Évalué à 10.

      Titre de l'image

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Fragmentation

        Posté par . Évalué à 4.

        Il y a tout de même USB en bon contre-exemple.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Fragmentation

          Posté par . Évalué à 7.

          USB ? Tu parles des prises micro (micro A <=> micro B) ou mini usb (mini A <=> mini B) ? Des prises plates (type A) ou carrées (type B). Du Low, Full ou High Speed ? De l'usb 1.1, 2.0 ou 3.0 (bon, je plaisante, mais à part pour le format des prises, il y a quand même heureusement une compatibilité ascendante pour les normes de vitesse)

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

        • [^] # Re: Fragmentation

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est marrant que tu cites USB, parce que sur la page d'origine de l'image, XKCD en parle... (et dis à peu près la même chose que Farvadin).

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Le(s) designer(s)...

    Posté par . Évalué à 3.

    j'ai mon idée de ce qui est bon pour l'utilisateur et ça ne peut être autrement

    Tout de même... Point de vue design je trouve que Nautilus fait grossier avec ses bandes larges, ses icônes playskool... Je pense personnellement que le contenu est plus important que le contenant, ça rend peut-être bien sur de gros écrans mais sur mon laptop (1280x800) non.

    De plus, est-ce qu'on peut espérer voir un moteur qui permette aux applications gtk3 d'utiliser un thème gtk2 ? C'est quand même bizarre qu'ils n'aient pas encore fait un truc dans ce genre, au moins qu'ils ne se concentraient sur les fonctionnalités qu'ils jugeaient importantes.

    • [^] # Re: Le(s) designer(s)...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      ... franchement, critiquer le thème ok, mais dire que tout est nul parce qu'il y a de gros boutons, faut pas abuser : ce n'est que le thème qui fait la perte place sur ton écran.

      Ensuite, je comprends pas pourquoi utiliser un thème gtk2, alors que tu peux faire ton propre thème gtk3 en CSS (langage qui est prévu pour faire du design justement)... Par contre, il n'y a pas encore beaucoup de documentation pour faire des thèmes pour gtk3, mais il me semblait avoir vu des thèmes pour ArchLinux : http://gnome-look.org/content/show.php/Zukitwo?content=140562 et bien d'autres thèmes.

      • [^] # Re: Le(s) designer(s)...

        Posté par . Évalué à 8.

        Je suis sous Arch et j'ai donc essayé un thème qui me semblait s'accorder avec celui que j'ai ; voilà la différence entre Nautilus (qui s'est installé tout seul comme dépendance pour gnome) et PCManFM :
        Nautilus

        PCManFM

        Déjà je trouve que la barre qui affiche le chemin est justement grosse (et d'après les thèmes que j'ai vu ça ne semble pas être configurable), ensuite on peut noter que le thème des icônes n'est pas bien respecté (les boutons précédent/suivant, mais aussi NetworkManager qui a maintenant cette icône moche depuis son passage en gtk3), que j'affiche 50% d'éléments en plus avec PCManFM, mais aussi, le truc qui m'énerve pas mal, c'est la création automatique d'un dossier "Desktop" dont je n'ai pas l'utilité.

        Pour la création de thèmes en CSS, j'avoue ne pas avoir l'âme d'un artiste, et vu le nombre de fichiers et d'options à remplir, je pense passer dessus beaucoup trop de temps par rapport au besoin final.

  • # pédalage de semoule

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Il y a ceux que l'on entend beaucoup mais aussi ceux qui ne parlent pas.

    Ça me rappelle irrésistiblement l'immortel: "J'entends ceux qui manifestent, mais j'entends aussi ceux qui ne manifestent pas" (Dominique de Villepin quand il était premier ministre). Phrase grâce à laquelle on peut faire ce qu'on veut puisqu'on décrête que la "majorité silencieuse" nous approuve. On y était habitué avec les politiques, mais pas dans le logiciel libre. C'est ridicule.

    Ce qui rend par ailleurs le Desktop Summit obsolète.

    Eh ben ça, ça me rappelle quand Aaron Seigo a mit les pieds dans le plat a jeté de l'huile sur le feu:
    http://linuxfr.org/users/gnumdk/journaux/gnome-vs-canonical-lavis-de-aaron-seigo (en gros: "ce qui ne vient pas de Gnome n'est pas intégré par Gnome").
    Ce n'est pas la meilleure façon de faire qu'on s'entende de dire une chose pareille alors que se rencontrer entre développeur est quand même le meilleur moyen d'apaiser les tensions.

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # N'importe quoi

    Posté par . Évalué à 10.

    GNOME et Canonical se séparent de plus en plus et cela est tout a fait normal. Chacun à sa propre idée de l'expérience utilisateur à apporter. Les buts étant différents, il n'est plus possible de construire le même produit.

    Franchement je crache rarement sur Gnome, mais là il y a un vrai problème. On nous expliquait que le fait d'avoir créé Gnome Shell est donc de découpler l'affichage du reste du bureau c'était génial et maintenant lui ne conçoit pas Gnome sans Gnome Shell ???

    Leur prochaine idée ce seras d'expliquer que Gnome ça s'utilise pas avec autre chose qu'epiphany et d'envoyer bouler les contributions de ceux qui n'utilisent pas tout gnome ?

    Franchement, ce sont vraiment des nazis de l'interface graphique ! (Heureusement que Captain america est là pour nous sauver).

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: N'importe quoi

      Posté par . Évalué à 10.

      Moi ce qui me choque, c'est ça :

      «Il s'agit alors d'écrire (ou d'adapter) spécifiquement pour GNOME, un calendrier, un client mail, etc., afin que l'utilisateur retrouve l'expérience utilisateur voulue par l'équipe dans chaque application qu'il utilise.» (l'emphase est de moi)

      Ça sonne vraiment comme «nous seuls savons ce qui est bon pour vous». Soit ils prennent leurs utilisateurs pour des cons, soit ils se sentent investis d'une mission divine. Dans les deux cas, ça ne donne pas envie de leur faire confiance. Moi utilisateur, j'ai envie de retrouver mon expérience utilisateur, pas celle d'un autre.

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par . Évalué à 10.

        Leur modele c'est Apple alors cela te surprend vraiment?

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par . Évalué à 0.

        Ou est le problème ? Si tu veux ton UX, développe ton desktop toi-même ou choisis-en un en kit.

        Le but du projet GNOME est de proposer quelquechose de fini et de léché. Pour y arriver, il faut faire des choix. Libre à chacun de ne pas accepter leur proposition et d'aller voir ailleurs.

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: N'importe quoi

          Posté par . Évalué à 3.

          Libre à chacun de ne pas accepter leur proposition et d'aller voir ailleurs.

          Sauf que ce n'est pas le cas ici. Canonical est entrain de réutiliser les bases de Gnome 3 pour unity. C'est ce qui semblait être prévu par le projet gnome lui même. Et lui les envoie bouler.

          D'ailleurs en principe Même en restant dans gnome shell on est censé pouvoir hautement le personnaliser, c'est même pour ça qu'ils l'ont écris en grande parti en javascript.

          Donc permettre des choses puis se désolidariser de quiconque commence à vouloir y toucher c'est vraiment du n'importe quoi.

          Imagine le projet GNU qui se met à dire que quand on commence à utiliser un fichier ~/.emacs.el, c'est plus emacs qui est utilisé (c'est presque considéré comme un fork). Ça ferais quant au support de cette personnalisation.

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par . Évalué à 3.

            en même temps c'est ça avec Firefox (et merde, on est déjà samedi...)

          • [^] # Re: N'importe quoi

            Posté par . Évalué à 2.

            D'ailleurs en principe Même en restant dans gnome shell on est censé pouvoir hautement le personnaliser, c'est même pour ça qu'ils l'ont écris en grande parti en javascript.

            C'est quoi le rapport entre javascript et personnalisable. Il doit me manquer des billes la.

            • [^] # Re: N'importe quoi

              Posté par . Évalué à 4.

              Javascript en lui même n'est pas important ça aurait pu être n'importe quel langage. C'est juste que Gnome Shell est conçu pour pouvoir être « redesigné » ou « themé » de manière très poussée grâce à l'utilisation d'un langage de programmation (ça signifie que tu peut modifier le comportement de l'interface et pas seulement des aspects cosmétiques).

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu veux sûrement dire "un langage de script", parce que j'espère bien que Gnome est toujours réalisé avec un (ou même plusieurs) langage de programmation.

                • [^] # Re: N'importe quoi

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Non je veux dire que c'est découplé. Le fait que le langage soit compilé en natif, compilé vers du byte code, interprété ou autre n'est pas aussi important que le découplage. Bien sûr le fait de l'implémenter dans un langage autre que pour le reste aide ce découplage et le fait que ce soit un langage interprété fait moins peur à l'utilisateur moyen.

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: N'importe quoi

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                ça signifie que tu peut modifier le comportement de l'interface et pas seulement des aspects cosmétiques

                On arrête pas le progrès, sous E16, on changeait le look&feel a la souris, maintenant faut maîtriser javascript et CSS pour ça :)
                Il va falloir que l'utilisateur enlarge son l'expérience pour qu'il puisse personaliser son UI :)

    • [^] # Re: N'importe quoi

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Surtout que la prochaine version de Unity se base sur GNOME3 donc c'est vraiment un tissu de mauvaise foi...

      • [^] # Re: N'importe quoi

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est exact, moi je trouvais beau de pouvoir avoir Gnome3 avec soit Gnome Shell soit Unity soit l'interface Gnome2 (dite fallback) et potentiellement d'autres.

        J'espère qu'il ne reflète pas la philosophie du projet.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: N'importe quoi

      Posté par . Évalué à 7.

      à la fin les nazis perdent.
      toujours.

  • # Il y a un nouveau fork de Gnome 2

    Posté par . Évalué à 3.

  • # Le Desktop Summit est obsolète.

    Posté par . Évalué à 4.

    L'objectif n'étant pas que chacun construise le même bureau, il vaut mieux s'entendre sur les couches basses du système. Ce qui rend par ailleurs le Desktop Summit obsolète.

    À en croire les posts sur planetkde.org, cet avis n'est pas du tout partagé par tout le monde. On trouve ainsi sur le blog de Lydia Pintscher :

    I’ve spend quite a lot of time talking to people in GNOME about mentoring programs and community management. Very useful and not really possible to that extend outside the Desktop Summit unfortunately. The lower software stack isn’t the only place we can and should collaborate. The social stuff is just as important and maybe even easier to collaborate on sometimes.

    Dans un billet intitulé Impressions of a usability guy on the Berlin Desktop Summit 2011, Björn Balazs nous informe qu'il cherche des solutions pour rapprocher les utilisateurs des développeurs.

    Dans ces deux billets, on remarque une vision différente de celle de Jon McCann : on cherche à connaitre les attentes des utilisateurs plutôt que d'imposer sa vision.

    • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

      Posté par . Évalué à 9.

      En gros si cela se trouve gnome-shell finira au meme endroit que le super "mode spatial" que les devs Gnome avait voulu faire manger aux utilisateurs.

      • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

        Posté par . Évalué à 7.

        le truc c'est que "release early, release often" n'est pas une fin en soi. la fin en soi, c'est "sell" au sens large, c'est à dire que ça soit reconnu et adopté par le public désiré

        et "sell" ou "recommend" ça passe par "use". si le truc n'est pas utilisable ou alors avec une main ou les deux dans le dos, il y aura un problème. donc à un moment il faut un "ship" qui sera celui d'une release utilisable pour de vrai.

        c'est pour ça que les notions de versions beta d'une part, et de versions n.0 d'autre part, sont foutrement importantes : il y a des attentes, des promesses derrière. et on peut truander les utilisateurs à ce niveau, mais il ne faut pas s'étonner si ça râle ensuite.

        • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

          Posté par . Évalué à 4.

          Un truc tout bête dans gnome3 : l'accélération par défaut du pointeur de souris.
          Le besoin d'une souris se fait sentir très vite : seule la souris permet d'avoir un confort de navigation pour une aisance et une rapidité d'utilisation d'un bureau. Avec une souris c'est plaisant. Sans souris, heu... où est ma souris ? C'est trop "lent" avec un touchpad ou un trackpad (les mouvements gauche droite, typique de gnome3, sur l'écran deviennent pénibles. Alors que c'est plus rapide avec le mouvement physique d'une souris, et devient agréable du coup)

          C'est vraiment tout bête, et un tout petit détail, mais qui gâche en ôtant du plaisir d'usage de gnome3, dès lors qu'il est utilisé sur un laptop/netbook. #fail pour un si petit détail :(

          • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Sur mon touchpad pas de problème pour ballader mon pointeur dans GNOME Shell. Bon, faut dire, c'est un Macbook Pro, donc avec un touchpad de grande taille et qualité, pas un timbre-poste tout pourrave.

            Voilà j'ai dit du bien de la finition Apple, vous pouvez moinsser.

            • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

              Posté par . Évalué à 2.

              sur le netbook, c'est un tout petit touchpad timbre-poste tout pourrave.
              sur le laptop, c'est un touchpad de grande taille et qualité, cela n'empêche pas ce mouvement gauche droite typique gnome3 d'être lassant, et fatiguant pour le poignet certainement.
              Avec une accélération suffisante, cela ne demanderait pas de touchpad de grande taille, justement... Et éviterai pour ceux de grande taille de le parcourir presque totalement, cet ample mouvement de poignet, permanent...
              Pour la qualitay du matos apple c'est clair. Perso je suis croque de leur "touchpad" externe usb (...)

              • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

                Posté par . Évalué à 3.

                sur le laptop, c'est un touchpad de grande taille et qualité, cela n'empêche pas ce mouvement gauche droite typique gnome3 d'être lassant, et fatiguant pour le poignet certainement.

                Ou tu appuies simplement sur la touche Windows...

            • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Bon, faut dire, c'est un Macbook Pro, donc avec un touchpad de grande taille et qualité, pas un timbre-poste tout pourrave.

              Niveau taille ok, pour ce qui est du glissement ok aussi, par contre je déteste ce clique soi-disant révolutionnaire. Vive le tapotement !

              Il existe deux catégories de gens : ceux qui divisent les gens en deux catégories et les autres.

    • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et dans X années, quand Bjorn va proposer un truc, il va y avoir quelqu'un qui va dire qu'il écoute pas les utilisateurs, parce que tel truc a changé. J'ai fait des études en ergonomie, et savoir que de toute façon, tout le monde remettrais en cause mon taf à longueur de temps a fait que j'ai même pas eu envie de continuer dans le domaine, à plus forte raison dans le logiciel libre. Et au vue de ce que j'ai lu sur certains bug-reports ou j'ai participé, je me dit que j'ai bien fait.

      • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est normal qu'un utilisateur râle. (enfin, disons "si la majorité est la norme")
        C'est pas normal qu'un développeur soit obligé de se coltiner ces râlantes là.

        La politique du "tout bugzilla" a ses limites. Le "tout bugzilla" a aussi (en plus des rapports incohérents / incomplets / non suivis) comme défaut un truc majeur : votre usure à cause de ça. Surtout dans les petites équipes de distributions, où le bugzilla est encore plus fourre tout.

        Le bugzilla devrait être réservé à des rapports au moins factuels, parfaitement. Si en plus ce sont en majorité des rapports complets et suivis, bonheur. Le reste, les râlantes utilisateurs, pourrait être traité et découpé afin d'extraire l'intéressant factuel. On avait essayé ça sur un forum, mais là encore c'est pas facile lorsque le suivi n'est pas nickel chrome :(

        Bref le "si pas de rapport bugzilla alors pas de bug" revient forcément à avoir un bugzilla rempli de demandes usantes, nerveusement peut être autant que temporellement (?). Dès lors que le grand public est sollicité à remonter des informations, il faudrait un "garde fou" entre ces remontées et les développeurs.

        ?

    • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

      Posté par . Évalué à 0.

      Björn Balazs nous informe qu'il cherche des solutions pour rapprocher les utilisateurs des développeurs

      il risque de s'user, d'être déçu et de décevoir :(

      mettons un site web :

      • qui présente les limitations, le cadre
      • qui propose trois grandes possibilités, axes, d'ergo
      • qui laisse la possibilité de faire des commentaires, des questions

      Beaucoup de choses, pour au final procéder par vote. Il en sort quelque chose qui ne plait peut être pas parfaitement au développeur. Et sans plaisir c'est dommage, le Libre. Enfin une minorité qui râlera, persuadée d'avoir raison sur tel ou tel point n'ayant pas été choisi.

      Le mieux, dans ce contexte ici, est (peut être ?) de laisser faire complètement les dev : ils font ce qu'ils veulent puis ce qu'ils pensent bien. Point. Le plaisir c'est quant même primordial ici. En écoutant un entourage restreint d'utilisateurs finaux (il y en partout autour de nous), nul doute qu'ils auront aussi une bonne vision de ça. Et feront plaisir à leur entourage. Ce qui est sympathique, de faire plaisir à son entourage.

      Le produit livré est 'comme ça' et point barre.

      La différence entre moi et un utilisateur final ? Une plus grande tolérance aux bugs, certainement. Donc livrer quelque chose de "basique" mais qui "ne bugge pas" vaut mieux que tout. Donc un peu de Gnome pour l'aspect "c'est comme ça", et un peu de Kde pour l'aspect "on implémente toutes les options de configuration au fur et à mesure".

      Bref, cessez de se prendre la tête à savoir comment être proche des utilisateurs finaux, leur demander leur avis, et toussa. Livrer une solution fonctionnelle. Puis évolutive. Et les pas contents, qu'ils aillent se faire f*****.

      Mes deux cents d'utilisateur avec mémoire, et d'observateur d'utilisateurs (si ça marche, c'est ok).

      Bisous

      • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

        Posté par . Évalué à -1.

        Plutôt que de regarder "comment se rapprocher des users" avant : le faire après.
        c'est à dire penser un système permettant deux choses :
        - une remontée facile d'infos
        - que les utilisateurs ne se focalisent pas sur ce qu'il ne leur plait pas

        Par exemple un sondage précis sur un ensemble de points, ceux dont on sait qu'ils seront forcément sujets à plein de +1, et ceux dont on sait qu'ils seront sujets à critiques. En glissant parmi ceux là ceux dont on sait qu'ils ont besoin d'amélioration, pour prendre réellement le pouls des users.

        Comme les sondages n'ont pas un succès parfait, avoir une page web d'accueil présentant les résultats au fur et à mesure des évolutions des réponses. Ainsi même ceux ne participants pas au sondage liront le minimum. Leur permettant de garder en tête que tout ça c'est génial, avant tout, et que les points positifs existent. Qui leur évite de se focaliser sur les points qui les ont énervés.

        mes deux cents.

    • [^] # Re: Le Desktop Summit est obsolète.

      Posté par . Évalué à 5.

      Björn Balazs nous informe qu'il cherche des solutions pour rapprocher les utilisateurs des développeurs.

      J'en ai une toute bête : une bonne bière.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Mwai

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    à rêver d'un Cloud GNOME

    Moi je rêve de voir le projet GNOME utiliser Owncloud mais bon, connaissant le mode de fonctionnement de ce dernier, ils vont encore réinventer la roue...

    Alors l'utilisation de Akonadi dans Gnome-pim, laisse tomber gros!

  • # La gestion des fichiers EST une chose aisée

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    A condition que de "super" logiciels arrêtent de vouloir la masquer. A cause des gestionnaires de collections avec des metadatas à la noix et des supers interfaces qui masquent les barres d'adresse, les utilisateurs sont complètement perdus: je ne compte plus le nombre de fois où j'entends "mais il est où mon fichier", "ah mais je croyais l'avoir mis sur l'ordi", "j'ai enlevé ma clé usb et je ne peux plus lire mon document", etc...

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: La gestion des fichiers EST une chose aisée

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis tout à fait d'accord. J'ai vu la génération précédent la mienne utiliser, et j'ai également débuter l'informatique sous, DOS (je sais il y a toute une histoire avant DOS). Oui il fallait apprendre à faire un "cd" un "mkdir" etc... Mais au moins les utilisateurs (nous quoi...) avions forcement besoin de connaître cette simple notion d'arborescence afin d'utiliser l'ordinateur. Et on ne devait pas entendre des "Je sais pas" à la question "Où avez vous enregistré votre fichier ?"

      Cacher la barre d'adresse et cacher un maximum d'information ça peut s'envisager, surtout sur un écran tactile ou même bêtement sur un vieux moniteur. Mais sur un moniteur récent "de bureau" ça ne devrait avoir lieu que sur demande expresse de l'utilisateur.

      Je me pose une question : est-ce qu'emacs est prêt pour la tablette ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.