Forum Linux.debian/ubuntu Partition existante windows 7 vers QEMU/KVM

Posté par  . Licence CC By‑SA.
Étiquettes : aucune
2
20
mai
2020

Bonsoir à tous,

Aujourd'hui j'ai un OS windows 7 installé sur une partition.

Puis-je effectuer ceci ?

1 - Commande dd pour sortir une image win7

2 - Lancer kvm avec comme path l'image win7

De cette façon, je serais plus apte à effacer windows 7 pour le supprimer et étendre ma partition debian

Merci

  • # Absolument pas

    Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 20/05/20 à 22:11.

    Salut,

    Ton win7 va te détecter un changement de matériel, te redemander de valider la clef, tout ça.

    Enfin bon, rien n'empêche de tester, mais voilà. Si tu aime perdre ton temps, teste ;)

  • # Presque pareil

    Posté par  . Évalué à 3.

    J'ai quasiment fait la même chose mais avec clonezilla et virtualbox. Cela a presque marché du premier coup. La VM ne voulait pas démarrer après y avoir restaurer le windows. Il a fallu faire un changement du controleur de disque dans virtualbox (de mémoire) pour que ça se lance.

  • # virt-manager

    Posté par  . Évalué à 4.

    Si tu utilises virt-manager pour tes VM, il faut juste indiquer que c'est un Windows 7, il choisira les bon matériels virtuel et ça marche.

    • [^] # Re: virt-manager

      Posté par  . Évalué à 1.

      Tout compte fait, j'ai utilisé virtual-manager sous debian buster.

      Avec ça j'ai créé ma VM windows 7 avec qemu/kvm.

      Comme ça plus besoin de windows :) yeah

      • [^] # Re: virt-manager

        Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 22/05/20 à 16:43.

        Avec ça j'ai créé ma VM windows 7 avec qemu/kvm.

        Comme ça plus besoin de windows :) yeah

        Ben… si ?

      • [^] # Re: virt-manager

        Posté par  . Évalué à 3.

        Avec ça j'ai créé ma VM windows 7 avec qemu/kvm.

        tu as crées une VM, donc sans utiliser le precedent windows sur sa partition ?
        ou tu utilises la partition dans le KVM ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.