• # J'ai ça

    Posté par  . Évalué à 1. Dernière modification le 02/10/20 à 09:03.

    dans mes bookmarks depuis un moment. Ça à l'air complet mais je n'ai pas encore pris le temps de vraiment me plonger dedans.

    https://sysreseau.net/kvm-hyperviseur/

  • # pourquoi sans gui ?

    Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 02/10/20 à 09:13.

    si c'est pour compiler, c'est plutot sur la machine de dev, non ?
    ou alors tu veux faire un serveur de compilation ?

    tu as plusieurs solutions :

    • la cross-compilation, souvent utilisée pour compiler pour une autre plateforme, ex machine en x86 avec une compilation faite pour un ARM, ca doit aussi le faire pour une compilation debian -> ubuntu/centos/autre

    • la containerisation, chroot voire lxc, qui permet de faire tourner une arborescence complete d'un système qui partagera le meme kernel que ton OS principal, mais qui pourra faire tourner d'autres bibliothèques ou d'autres versions de programme

    • la virtualisation, KVM ou qemu-KVM en ligne de commande, mais sinon VirtualBox fait ca pas mal avec une GUI, pour virtualiser une machine isolée, qui peut alors etre totalement différente de l'OS principal (BSD, windows voire OSX sur ta machine linux)

    si c'est pour compiler sur une machine virtuelle, mais sur serveur distant (puisque tu dis sans GUI), tu peux aussi te tourner vers proxmox (installable depuis une ISO, ou depuis des packages Debian si ton serveur est deja installé), qui transforme ton serveur en machine accueillant des elements virtuels (VM ou Container), et qui te propose une interface WEB pour gérer ces machines.

    • [^] # Re: pourquoi sans gui ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      En fait, je souhaite compiler l'OS android remanié par la fondation du créateur de mandrake linux.

      Scripts ici,
      https://ecloud.global/s/2aRNqcK9FoSHdMN

      Minimal build ici,
      https://community.e.foundation/t/howto-build-minimal-eos-pie/15701

      Mon serveur en fait me sert à bien d'autres services mais il possède un nouveau processeur AMD Ryzen.

      Ma tour ne possède qu'un AMD ancienne génération et me pose des problèmes à la compilation.

      Voila pourquoi je souhaite "compiler sur une machine virtuelle, mais sur serveur distant (puisque tu dis sans GUI)".

      Du coup, je ne souhaite pas complètement transformer ma machine avec "proxmox" pour garder les services dont je me sers actuellement.

      Donc j'imagine qu'il faut paramétrer et installer kvm ou qemu-kvm ! et tous les paquets qui vont avec ?

      • [^] # Re: pourquoi sans gui ?

        Posté par  . Évalué à 1.

        C'est en partie pour les paquets open-jdk et python ou ils sont plus à jour sous ubuntu.

        Donc l'idée ça serait d'installer un OS ubuntu sous ma debian.

        Ca va forcement donner une image ou on peut virtualiser l'OS sous forme de fichier ?

      • [^] # Re: pourquoi sans gui ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        Pour compiler peinard je me suis mis il y a quelques temps à docker.

        Tu peux te faire par exemple un environnement "Ubuntu 18.04" (avec la version de gcc et libs qui vont bien etc.) et du coup compiler dans les bonnes conditions, quel que soit ton environnement (souvent plus moderne).

        Docker c'est un peu un chroot de luxe, c'est à dire que tu ne virtualises pas ton noyau, tout tourne en natif.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Raté !

          Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 03/10/20 à 10:08.

          Ça y est, c’est raté !

          electro575 espérait y arriver sans toi, il l’a bien écrit dans son titre. ;‐)

          Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

  • # QEMU/KVM sur serveur distant

    Posté par  . Évalué à 4.

    Hello,

    J'ai un nas "headless" sur lequel je fais tourner des machines virtuelles. Je pilote ces machines virtuelles depuis mon PC perso. Ces machines virtuelles ont des interfaces graphiques ou non, selon les besoins.

    Pour cela, j'ai installé qemu/kvm sur mon NAS et Virt-manager sur mon PC.

    Depuis virt-manager sur mon PC, j'ai choisis "Ajouter une connexion" puis j'ai coché "Se connecter à l'hôte distant avec ssh" puis dans "Nom d'utilisateur" j'ai renseigne mon utilisateur ssh et dans "Nom d'hôte" l'ip et le port (192.168.0.10:222 - pas nécessaire de spécifier le port si le port par défaut n'est pas modifié sur le serveur distant)
    Je créé ainsi toutes mes machines virtuelles grâce à l'interface graphique de Virt-Manager

    Satisfaction garantie :-)

    Julien_c'est_bien (y'a pas que Seb)

  • # Virt-manager

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6. Dernière modification le 02/10/20 à 13:33.

    Salut,

    Je ne suis pas sûr de comprendre : est-ce l'invité (Ubuntu) qui ne doit pas avoir de GUI ou l'hôte (Debian) ?

    Si c'est l'invité, tu peux utiliser la solution de virtualisation que tu veux : au moment de l'installation, tu désactives l'environnement de bureau (installation serveur), ou tu utilises directement ubuntu server, qui n'installe pas d'environnement graphique par défaut.

    Si c'est l'hôte (Debian), tu peux installer libvirt-daemon puis gérer en ligne de commande avec virsh ou à distance, depuis un autre ordinateur, avec virt-manager (fichier > ajouter une connexion > cocher Connect to remote host over SSH).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.