Forum Linux.débutant Desinstallation Linux (Fedora) d'un dualboot sur SSD

Posté par  . Licence CC By‑SA.
0
27
jan.
2017

Bonjour à tous,

J'ai Fedora en dualboot avec Windows 10 sur mon SSD, je voudrais savoir comment le virer proprement car je voudrais en changer, et je voudrais agencer l'espace différemment pour ma prochaine distribution.

J'ai fais quelques recherches et n'ai trouvé que des explications pour disques HDD, disant qu'une partie du GRUB est directement mise dans la partie MBR du disque et qu'il faut donc la restaurer en + de supprimer les partitions linux. Effectivement, sur mon disque SSD j'ai du GTP à la place du MBR, je voulais savoir comment ça se passe dans ce cas-là ?

J'ai préféré ne rien toucher car je ne sais pas si c'est une très bonne idée de convertir GPT en MBR comme me le propose le programme de partitionnement "EaseUS Partition Manager".


Et enfin, j'ai pu découvrir que c'est un joli bordel les partitions sur mon nouveau PC, sur mes anciens PC il me semble que c'était quand même plus simple ! lol

Mes partitions

Je voudrais y voir un peu plus clair, lesquelles sont importantes, lesquelles sont inutiles ? Lesquelles appartiennent à Windows et lesquelles appartiennent à Linux ?


Merci d'avance !

PS: Je ne savais pas dans quelle section poster ma demande une fois de plus, donc en tant que débutant je suis resté fidèle à moi-même en postant dans débutant ! lol

  • # des pistes

    Posté par  . Évalué à 3.

    Je voudrais y voir un peu plus clair, lesquelles sont importantes, lesquelles sont inutiles ? Lesquelles appartiennent à Windows et lesquelles appartiennent à Linux ?

    ca c'est facile, les FAT et NTFS sont à windows, au constructeur Lenovo pour les outils de restauration de ta machine, etc

    le linux il s'installe sur ext3, et peut-etre dans le other de 128GB qui est juste apres
    genre /boot en ext3 et / dans le LVM non detecté par windows.

    si tu veux supprimer ton linux "proprement", je penses que le mieux c'est de demander à windows de restaurer la table de demarrage (google est ton ami la dessus)

    ca va deja degagé le grub du demarrage et restaurer le boot directement sur windows.

    ensuite avec un liveCD, tu demarres dessus, tu ouvres l'outil "gparted" et tu supprimes les partitions de ton ancien linux.

    maintenant tu peux aussi demarrer sur ton linux, pour voir quelles partitions il utilise, noter ca dans un coin, ca permettra de savoir lesquelles enlever ensuite avec le liveCD.

    • [^] # Re: des pistes

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      Comme dit Neox, le plus simple est peut être de regarder les partoches depuis ta distri, Fedora. Au moins ce sera plus clair, car ici on ne voit que des unused, partitions non montées car Windows ne sais pas quoi en faire.
      D'après ce que j'ai compris de ton post, tu désires installer une autre distribution Linux. Si tel est vraiment le cas, no problem : normalement cette nouvelle distro, enfin son installateur, reconnaitra les partitions et te proposera soit de prendre cette place, soit de redimensionner, ou encore de repartionner.
      Ce qui m'étonnes c'est la partoche de 1Gb pour le boot ; il me semble que Fedora propose une taille de 512Mo, à confirmer. Mais c'est vrai que l'installateur de Fedo, en ce qui concerne le partitionnement n'est pas très clair : il propose par défaut LVM, et, il me semble, que ce n'est pas newbee-compliant. Avant toute chose, sauvegarde les données importantes sur un disque externe, au cas ou. Ensuite tu pourra installer n'importe quelle distro.
      Si ton désire est juste de désinstaller Fedora, alors ce n'est pas la place ici pour savoir comment restaurer le MBR, dsl.

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

  • # UEFI

    Posté par  . Évalué à 2.

    Ton BIOS est configuré en mode UEFI ou CSM (= legacy) ?

  • # SSD = HDD sans partie mecanique

    Posté par  . Évalué à 2.

    J'ai fais quelques recherches et n'ai trouvé que des explications pour disques HDD,

    pas d'affollement, un SSD ce n'est rien d'autres qu'un HDD sans partie mobile,
    sinon c'est exactement pareil.

    ce qui te surprend c'est le MBR ou le GPT
    ca c'est plutot lié à la generation du disque et à un choix de formatage au depart.

    historiquement MSDOS/MBR avec des limites genre 4 partitions primaires maxi
    desormais, avec l'EFI et les OS modernes on passe en GPT avec moins voire aucune limite

  • # Desinstallation incontrolée.

    Posté par  . Évalué à 1.

    Bonjour,

    Tout d'abord je vous remercie pour vos réponses ! Malheureusement, faute à pas de chance (ou faute à moi je n'en sais plus trop rien lol), j'ai voulu simplement redimensionner la partition Windows en l'agrandissant ! Donc pour ça j'ai déplacé la partition qui était juste après celle-ci pour récupérer de l'espace, et j'ai donc pu agrandir la partition Windows, seulement une fois la modification appliquée, la partition Windows a tout simplement sauté et s'est transformée en une partition "Non allouée", la haine !! J'ai donc installé linux mint sur tout l'espace libre avec lequel je me suis retrouvé pour pouvoir au moins réutiliser l'ordi…

    Je reste assez pessimiste quant à l'idée de récupérer la partition Windows, ou tout simplement le réinstaller sans racheter une license.
    Et j'imagine que si je retourne l'ordi, ils détermineront vite après une rapide autopsie que je ne mérite pas le remboursement. (j'ai 15 jours à partir de réception du pc pour le retourner à Darty, et je suis encore dans ces 15 jours…)

    Je vous poste une capture des partitions (par l'éditeur de partition qu'il y a d'office sur linux mint, je ne sais pas si c'est Gparted) même si je ne suis pas sûr que ça serve à grand chose vu la tournure des évènements :

    Mes partitions

    Bref qu'en disent les linuxiens qui ont bien plus de cambouis que moi sur les mains ?

    Merci d'avance même si je ne rêve pas trop !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.