Forum Linux.général Monter une partition dans un fichier "x86 boot sector"

Posté par .
Tags : aucun
0
26
sept.
2006
Salut forum,

je sais on ne se parle pas souvent, mais c'est pas pour ça que je t'aime pas hein ! Allez, fais pas la tête, j'ai un tout petit problème de rien du tout qui me turlupine...

Alors voilà, j'ai un fichier qui est identifié comme étant un "x86 boot sector" avec des partitions, en d'autres termes c'est une image d'un disque dur, avec table des partitions, partitions dedans etc.
Typiquement un fichier qu'on a donné à un qemu pour installer un Linux virtuel sur un disque dur virtuel (ce fameux fichier qui lui est bien réel). Ce fichier/disque est tout partitionné dedans, avec un /, un /home et un swap, c'est la fête.

Mon problème c'est d'accéder aux données dans les partitions de ce fichier depuis le système hôte.
Mettons que le fichier s'appelle hda.img, il faudrait une sorte de :
mount -o loop hda.img [partition 1] /mnt/virtuel

Le truc c'est que je ne sais absolument pas comment faire cette chose là, et ma séance de RTFM n'a pas pu éclairer ma lanterne (qui n'est pas une vessie, j'ai vérifié).


Aussi je viens quérir ici tes lumières ô forum, merci de ton attention !


Yth.
  • # offset

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Tu trouves le debut de la partition avec fdisk -ul, en ensuite tu utilises l'option offset de mount.
    • [^] # Re: offset

      Posté par . Évalué à 2.

      Yeah, bonne réponse !
      Merci beaucoup, ça marche :)
      Je RTFMerai mieux la prochaine fois, en fait c'était écrit, comme d'hab...

      Yth.
  • # et avec qemu ?

    Posté par . Évalué à 1.

    je suppose que le but c'est de recupere des fichiers de configuration sur la machine qui a servit à faire un test.

    du coup, en lancant cette machine (avec qemu) tu peux acceder aux disques et de la, en passant par le reseau ou par la cle usb.
    • [^] # Re: et avec qemu ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Nope, c'est plus accéder à tout en fait.

      Par exemple installer un Linux, configurer et tester en émulation, pour en faire un liveCD, la création du liveCD est mieux vécue depuis le système hôte car c'est une opération lourde en RAM et CPU, et ça évite aussi de créer un liveCD à partir d'un système en cours d'utilisation.

      Ou alors en chrootant dans cette partition, tu peux reconfigurer de l'extérieur le système, pour relancer qemu ensuite, par exemple si tu testes des choses étranges et que ça plante à mort.

      Ou aussi simplement pour transférer facilement des fichiers d'un système émulé au système hôte. Ca va plus vite en pur accès disque plutôt qu'en accès réseau même sans passer par la moindre carte réseau, par contre c'est peut-être sale d'avoir deux accès réellement parallèles sur un même système de fichier :p

      Et puis ça me gonflait de pas pouvoir le faire, j'aime pas ne pas pouvoir faire ce que je veux faire, je suis pas sous Linux pour rien !


      Yth.
  • # kpartx

    Posté par . Évalué à 1.

    Ça devrait peut-être t'aider :
    http://linuxfr.org/comments/744161.html#744161

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.