Après l'heure, ce n'est plus l'heure...

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
26
mar.
2003
Cinema
Avec ce titre, je veux parler du dernier film du réalisateur Spike Lee : "LA 25EME HEURE" !

C'est l'histoire de la dernière journée d'un ex-dealer avant d'aller en prison pour 7 ans. Un ex-dealer (Edward Norton) qui voulait "raccrocher", s'est fait prendre en possession de drogue et va écoper de 7 ans de prison.

Le film est construit comme un journal de la dernière journée de liberté. Cela fait un peu penser à l'enterrement de la vie de jeune garçon ou de jeune fille, avant de prendre perpet' (par le mariage :) )

Le scénario est d'une étonnante (et géniale) sobriété, en dépit de l'univers plutôt sombre, de gros bras de la drogue, de caractère renfermé de l'acteur principal... C'est aussi une histoire d'amitié véritable et aussi d'amour.

Il y a également un aspect très intéressant du film, c'est de nous faire voir en images, ce que ressentent ou s'imaginent les acteurs. On assiste ainsi à un "magnifique" bras d'honneur de Monty Brogan (Edward Norton) à toute la société. Rien que pour ça, le film vaut la peine d'être vu. Mais il est riche en maints autres égards.

Quand on parle d'amitié, on peut aussi s'attendre à de la trahison... qu'en est-il vraiment ? Ca je ne peux vous le dire. Allez voir ce beau chef-d'oeuvre de Spike Lee.

La fin est d'une exquise ambiguité ! Elle nous laisse imaginer différentes options qui sont autant de choix possible de vie !

Je recommande vivement le film !

Aller plus loin

  • # Re: Après l'heure, ce n'est plus l'heure...

    Posté par . Évalué à 3.

    Pareil, je l'ai vu il y a une semaine et j'ai vraiment adoré. L'ambiance est assez surréaliste, vraiment prenante.
    Vivement conseillé, en VO de préférence.
  • # Re: Après l'heure, ce n'est plus l'heure...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    La 25ème heure est un très bon film, un de ceux qui change la vision du spectateur le temps d'une séance et même plus.

    Actuellement cette année 2003 m'a apporté deux bonheurs ciné : _Magdalene Sisters_ et _la 25ème heure_.

    La scène face au miroir où toutes les minoritées NYaises sont insultées est clairement d'anthologie... mais il n'y a pas qu'elle.

    Quant au fantasme final, il ne laisse pas d'ambiguïté : ce n'est qu'un fantasme. Dans le vrai monde du film, Monty finit en prison. Il n'y a pas que moi qui le dit : Spike Lee était tout aussi étonné de constater que certaines personnes trouvaient la fin ambiguë.
    • [^] # Re: Après l'heure, ce n'est plus l'heure...

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      > Quant au fantasme final, il ne laisse pas d'ambiguïté : ce n'est qu'un
      > fantasme. Dans le vrai monde du film, Monty finit en prison. Il n'y a
      > pas que moi qui le dit : Spike Lee était tout aussi étonné de
      > constater que certaines personnes trouvaient la fin ambiguë.

      Tout à fait, en sortant du ciné, mes copains pensaient aussi que le choix de la fin était hypothétique alors que je vois pas en quoi elle peut l'être.

      Je le recommande également, j'avoue avoir apprécié le côté "justice" -> ses meilleurs copains trouvent ça "normal" qu'il aille en prison pour ce qu'il a fait.
    • [^] # Re: Après l'heure, ce n'est plus l'heure...

      Posté par . Évalué à 2.

      >Quant au fantasme final, il ne laisse pas d'ambiguïté : ce n'est qu'un fantasme. Dans le > vrai monde du film, Monty finit en prison. Il n'y a pas que moi qui le dit : Spike Lee > était tout aussi étonné de constater que certaines personnes trouvaient la fin > ambiguë. Justement, c'est le propre du cinéma de nous emmener rêver, fantasmer ! Et cette fin, même si l'ambiguité n'est que très faible, elle est intéressante. J'apprécie énormément les réalisateurs qui laissent expressément des fins ouvertes, plutôt que ceux qui pensent pour vous et par là même inhibent l'imaginaire du spectateur Et question imaginaire, comme je le disais dans la news, Spike Lee s'en est pas mal servi (pour notre bonheur).
  • # Re: Plagiat de titre

    Posté par . Évalué à 3.

    La 25ème heure, c'est le titre d'un film de Henri Verneuil avec Anthony Quinn dans le rôle principal. Pourquoi le distributeur du film, dans la traduction française du titre original de ce film, se permet-il un tel plagiat, source de confusion (ce n'est pas un remake) ?
    • [^] # Re: Plagiat de titre

      Posté par . Évalué à 1.

      le titre anglais est "25th hour" ce qui, en français, signifie "la 25ème heure". Ce n'est pas du plagiat, c'est juste une traduction fidèle. Je ne vois pas de raison de faire un scandale. C'est une coincidence si un autre film porte déjà ce titre.

      et puis faudrait être bien con pour faire la confusion entre deux films à cause d'un titre commun.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.