Csound désormais en LGPL

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
24
mai
2003
Son
Csound est un logiciel (un langage de programmation en fait) de synthèse sonore et de composition musicale extrêmement puissant. Il était distribué sous une licence plutôt restrictive (voir lien ci-dessous). Il sera désormais distribué sous licence LGPL (GNU Lesser General Public License).

Aller plus loin

  • # Re: Csound désormais en LGPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Si vous voulez utiliser la "musique des sphères", c'est par là :

    http://www.csounds.com/compositions/(...)

    Certains trucs sont assez fumeux mais y'a des sons intéressants.

    Avantage pour les possesseurs de modem, vous téléchargez les .sco (partition) et .orc (définition des instruments) beaucoup plus petits que les mp3.

    Vous "compilez" le morceau avec csound qui s'utilise un peu comme gcc, il prend les sources en entrée et génère directement le morceau en sortie.

    Y'a des morceaux assez impressionnants genre "Electric Priest" ou on entend un mec qui chante mais les .sco et .orc ne contiennent pas de sample, tout est fait en synthèse analogique ! (les sources de définition des instruments occupent 9 Ko).

    Si vous aimez les premiers albums de Jarre, Oldfield, Vangelis, Tangerine Dream, etc..., les morceaux générés par CSound devraient vous plaire ! (bon, pour certain, faut avoir fumé je sais pas quoi pour les écouter :-)

    N'oubliez pas de lire les sources des morceaux, c'est assez marrant comme langage.
  • # Packages binaires pour Csound

    Posté par . Évalué à 10.

    Pour ceux les intéressés, on trouve des rpms de Csound en plus de nombreux autres chez les Thac's RPMs for Mandrake .

    url: http://rpm.nyvalls.se/(...)

    Sa description est:

    Csound is a software synthesis program.
    But more than that, Csound doesn't suffer the same kinds of limitations that other software & hardware synthesizers have.
    There are no limits to the amount of oscillators or filters one can use.
    Csound is also completely modular, so that any function in Csound can be used in an array of ways.


    j'essaye de suite :)
    • [^] # Re: Packages binaires pour Csound

      Posté par . Évalué à 6.

      Apparemment il vaut mieux passer par les packages binaires pour l'instant, parceque là j'essaye de compiler à partir des sources, et c'est galère... (en gros je corrige les typos du source au fur et a mesure des erreurs de compilation, sans parler des warnings)

      J'espere que le passage en GPL servira au moins à améliorer la qualité du code à ce niveau là...
  • # Re: Csound désormais en LGPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Le binaire c'est pareil , compilation dynamique , erreur de linkage à gogo, j'en passe et des meilleurs...

    Heureusement que ce soft passe sous LGPL.
  • # Re: Csound désormais en LGPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Dans un registre différent, mais tout de même assez proche puisque celui de la synthèse sonore, Festival.
    Festival est un produit cachère, comprenez libre qui permet de réaliser de la synthèse vocale, à partir de texte écrit par exemple.
    http://www.cstr.ed.ac.uk/projects/festival/(...)
    • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ouaip, Festival est plutôt sympa ... et il existe des petits projets qui l'utilisent, par exemple http://www.digital-bushido.org/opensource/files/SpeechService.tgz (tgz) , qui rajoute un "SpeechService" aux applications gnustep : sélectionnez un bout de texte dans une appli, cliquez sur "SpeechService" dans le menu Services, et ô miracle, ça parle ! :-)) Festival est pas mal rigolo... je me souviens de l'avoir branché en sortie d'un moteur de système expert que j'avais du faire pour l'école ;-) ça le faisait bien !
  • # Re: Csound désormais en LGPL

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    ça pour une nouvelle !!!!

    pour l'instant j'avais juste réussi à l'utiliser (presque fonctionnellement) sous Windows. c'est assez hallucinant, et le langage est un vrai délire mais il y a un bon tutorial.

    J'ai essayé surtout de voir comment "émuler" le son "Hammond" et il y a des excellentes démos que je n'ai pas encore pu faire fonctionner. pourvu que ça marche vite !!!

    Au fait, si je me souviens bien, il y a une version "temps réel" mais elle n'a peut-être pas changé de licence elle aussi. à voir !

    YG
  • # Re: Csound désormais en LGPL

    Posté par . Évalué à 1.

    Je suis le seul a trouver que ca sonne moin bien que la plus part des MOD et autre XM S3M IT, de nos bon vieux Tracker AMIGA ?

    Parce que je veux pas étre mechant, mais bon il existe un catalogue de musique basés sur les different format de tracker assez allucinent et de trés bonne facture ainci que bon nombre de tracker libre, quel est l'interet de CSound par rapport a eux ?
    • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

      Posté par . Évalué à 3.

      Bien que je n'ai pas réellement essayé Csound pour l'instant, je crois que la grosse différence avec les trackers : c'est que le premier, csound, est à ranger dans la catégorie des synthétiseurs (et séquenceur) et que les suivant sont des expandeurs (et séquenceurs) donc à partir de samples.

      NB: Pour ceux qui ont des pbs de compile j'ai fait un petit journal d'installation sur http://linuxfr.org/~FReEDoM92/2983.html(...)
      • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

        Posté par . Évalué à 2.

        Les deux systèmes incluent en effet un séquenceur pour décrire la partition de musique, ce n'est pas là la principale différence. Là où csound explose les trackeurs, en effet, c'est que les trackeurs se basent sur des échantillons (son échantilloné ou création d'échantillons de manière très basique) alors que dans csound on décrit les sons par leurs propriétés physiques (formes des ondes, synthèses additives, synthèses soustractives). Par exemple, pour un son de "gong" de 20 secondes, un trackeur aura besoin de 1760 ko pour décrire le son en bonne qualité, alors qu'en csound la description des 5 harmoniques et des enveloppes suffisent (quelques cacahuettes d'octets). De plus, csound permet une meilleure restitution lors des changements de fréquences (pour changer la note) qu'un trackeur (extrapolations = pertes d'information) puisqu'à chaque "compilation" l'échantillon final est recalculé. Maintenant, je crois que csound manque de moyens en terme de convivialité, car je ne connais comme interface que vi ou emacs ... si quelqu'un en connait des vrais (en gtk ou qt par exemple), je suis preneur !!
        • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

          Posté par . Évalué à 1.

          Va voir sur http://linux-sound.org/ Dans le menu "Csound & Cmix Helpers" y'a des gui que je n'est pas encore tester je l'avoue...
        • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui enfint les sample des tracker permete des effets et donne un resultat bien plus simpatique ce que donne Csound qui n'est qu'un super synthetiseur.

          Apres perso je n'ai pas vraiment besoin de musique sur moin de 50Ko.
          • [^] # Re: Csound désormais en LGPL

            Posté par . Évalué à 2.

            De toute façon, csound n'a pas le même but que des trackeurs, ça ne sert à rien de les comparer sur le plan du plus simple ou du plus "simpatique", c'est comme comparer KWord et vi si je puis me permettre :o)

            csound permet simplement une autre approche de la production de son et en particulier la production musicale, puisqu'il permet de maîtriser réellement la synthèse sonore (autant pour la reproduction de sons existant que pour la création de nouveaux sons).

            Le fait que les morceaux prennent moins de 50ko n'est pas le but initial, ce n'est juste qu'une conséquence. Celle-ci se montre toutefois d'un intérêt notable, et la norme Mpeg-7 (si je ne m'abuse) l'intègre ou compte l'intégrer pour décrire l'environnement musical du film ou du reportage encodé.

            Enfin, pour les effets offerts par les trackeurs, rien ne t'empèche à partir d'un programme csound d'ajouter un post-traitement avant diffusion de l'oeuvre finale.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.