Fêtez la fin des RMLL en ligne !

Posté par . Modéré par Pascal Terjan.
Tags :
0
9
juil.
2005
Audiovisuel
Les tanneries autogérées de Dijon organisent un concert de clôture des RMLL samedi soir.

Durant cette nocturne sont prévues des interventions audiovisuelles et sonores basées sur des logiciels libres présentés aux RMLL, des visuels et du son seront produits durant la soirée, et projetées en VJ-ing via PureData. Outre différentes sources d'images produites en local (ASCII-Art, cinéma d'animation, etc.), une session du Générateur Poïétique sera retransmise en direct sur place, vous pouvez y participer dès 22h depuis le site du Générateur Poïétique.

C'est une expérience de dessin collectif en temps-réel, chaque intervenant se voit attribuer une zone du canevas, et interagit visuellement avec ses acolytes sur le canevas principal.

Aller plus loin

  • # Générateur poïétique

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour participer, cliquer ici
    Autoriser Java, Javascript,
    et le port 11000 de votre Firewall


    1 mars et 100 balles aussi ?

    MacOS9. s'abstenir, désolé !

    [Je ne souhaite pas installer Sun JVM et accepter la licence de Sun, ou tout simplement Sun JVM n'est pas disponible pour ma plateforme], s'abstenir, désolé ! ?


    Désolé de plomber l'ambiance, mais moi ce qui me plombe, c'est Java-Oui-Mais-Ça-Marche-Qu-Avec-Le-Truc-De-Sun-Pas-Libre qui restreint l'accès à beaucoup de monde. Ça fait tâche. (Et non, j'aurais pas préféré un truc en Flash ;)


    Bonne beuverie quand même.
    • [^] # Re: Générateur poïétique

      Posté par . Évalué à 3.

      Je comprend, l'équipe du Générateur Poïétique en est consciente, si le Java à été choisi c'est pour des raisons historisque, une version en python est en préparation. Mais pour ce soir il faudrat se contenter de la version Java, désolé :-(

      Allé un petit effort ;-)

      Camille.
  • # Merci

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    En tous cas, merci beaucoup aux tanneries autogérées de Dijon, je pense que de l'avis de tout le monde qui était à Dijon, l'accueil était on ne peut plus sympathique, et le réseau nickel :) Merci, donc!
    • [^] # Re: Merci

      Posté par . Évalué à 3.

      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On pourrait même rajouter "Merci pour la session plénière du jeudi après midi".
        Bon, en même temps, l'ambiance fût sympathique comme d'hab', le "Off" a bien marché aux tanneries, il y avait plein de confs, des possibilités pour geeker, ...
      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Aucun rapport. Il parle des RMLL en elles même pas des soirées aux tanneries.
        Plutôt que d'aller écouter le maire ou rester à la fac sans réseau, on pouvait aller aux tanneries ou il y avait du wifi, de la bière, des canapés et des gens sympa :)
        • [^] # Re: Merci

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          D'ailleurs, on ne t'a pas beaucoup vu en dehors des tanneries, hein :P
          --
          Jerome, colporteur de ragots.
          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est que tu n'as été qu'aux tanneries... Moi qui suis resté sage, je l'ai beaucoup vu. :-P

            À propos du réseau, je confirme : c'était du grand n'importe quoi. Je comprends la nécessité d'authentifier les clients : il s'agit après tout d'une connexion Renater, et le GIP Renater a indiqué très clairement qu'il ne pouvait prendre la responsabilité d'accepter des réseaux non authentifiés (question de respect de la LCEN, la fameuse, vous savez). Mais je fais moi-même tourner un portail captif Talweg[1], et ça marche. Si vraiment on y arrivait pas, il y avait des ressources dans la salle pour trouver de l'aide...

            Ceci dit, je trouve la tendance des évènements (du Libre et autre) à ne fournir que du réseau sans fil est extrêmement désagréable et injustifiée : on se rend bien compte que ça n'est pas une solution fiable, et si c'est agréable d'en avoir un disponible, ça ne peut pas remplacer un réseau filaire. D'autant plus que c'est pas bien difficile à tirer...

            Je trouve aussi dommage qu'on n'ait pas eu la possibilité de rester le soir. Certes, il y a les tanneries, mais c'est pas pareil. À Bordeaux, on avait la possibilité de rester tard, jusqu'à la fermeture automatique, vers minuit je crois. Ca aurait donné la possibilité de se voir entre participants, de faire des trucs en commun.

            Enfin, on veut des dev rooms l'année prochaine !

            Sinon, c'était bien. Surtout la connex l'aprèm de la plénière 0:-)

            1: http://sourcesup.cru.fr/projects/talweg/(...)
      • [^] # Re: Merci

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Le réseau des RMLL a été vraiment décevant :
        - time-out trop court, il fallait se relogger à chaque instant
        - ftp bloqué
        - pop bloqué
        - smtp bloqué
        Ne fonctionnaient que http et ssh....
        Les salles n'étaient pas équipées de réseau.

        Bref, c'est une leçon à retenir pour les prochaines RMLL.
        Il est dommage de voir que l'Université de Bourgogne n'ait pas su offrir un réseau à la hauteur de celui des Tanneries.
        • [^] # Re: Merci

          Posté par . Évalué à 2.


          Le réseau des RMLL a été vraiment décevant


          Il est vrai. Mais à leur décharge, on pourra avancer qu'il est toujours difficile de fournir un accès complètement ouvert au quidam lambda et d'assumer les éventuels problème juridiques qui pourrait découler d'une utilisation malintentionnée de l'accès. Le système d'authentification permet d'introduire l'acceptation de la charte et un tout petit peu de traçabilité.

          Par contre, ce qui me déçoit un peu, c'est que les RMLLs n'aillent pas aller vers des techniques plus avancées pour gérer les accès Internet, comme utiliser du 802.1x pour le filaire et du WPA/WPA2 pour le sans fil. Tant qu'à obliger les gens à s'authentifier, autant le faire comme il faut, avec des méthodes solides, agrémentées de deux ou trois features supplémentaires, qui en outre permettront de mettre les clients WiFi à l'abri de pas mal de saloperies qui trainent sur ces réseaux (écoute, rogue AP, injection de trafic, ARP/DNS poisoning, etc.).

          On me dira que tout le monde ne peut pas l'utiliser... Bon soit, même si c'est supporté par MacOX X, Win2KSP4/XP, que wpa_supplicant (http://hostap.epitest.fi/wpa_supplicant/(...) ) tourne sur pas mal de carte sous Linux, BSD et même Win32, et qu'on peut monter un AP sous Linux ou BSD avec hostapd (http://hostap.epitest.fi/hostapd/(...) ) sur driver hostap, Prism54 ou madwifi, on peut toujours laisser un accès normal avec un portail captif à deux balles pour ceux qui n'ont pas (ou ne veulent pas installer) le support adéquat.

          De même, ça pourrait être drôle de monter un mesh network avec des WRT54G flashés sous OpenWRT (http://openwrt.org/(...) ) et configuré en ad-hoc avec OSLR. Histoire de changer. Surtout que vu la surface concernée et le nombre d'utilisateurs (et donc leur densité), je pense que ça marcherait nettement mieux qu'une couverture en miode infrastructure.

          Tout ça pour dire que les RMLLs devrait aussi, amha, servir de vitrine technologique du libre dans les services qu'ils proposent. Je sais que ça demande du travail, et donc du temps et du manpower, mais bon voilà. Ce sont mes 0,02¤ de pensée de la journée...
          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Comme je t'ai croisé aux RMLL, tu as donc pu te faire une opinion fondée et tes suggestions sont excellentes.
            Pour l'an prochain je ne vois qu'une possibilité , c'est que tu t'occupes du réseau !
            • [^] # Re: Merci

              Posté par . Évalué à 1.


              Pour l'an prochain je ne vois qu'une possibilité , c'est que tu t'occupes du réseau !


              Je ne sais pas pourquoi, mais je la sentais venir celle-là :)))

              Warum nicht, ce serait même un vrai plaisir, mais le problème, c'est que j'ai un vrai travail, à 600km de Bordeaux. Donc à part le yakafokon de loin :/
              • [^] # Re: Merci

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                > Warum nicht, ce serait même un vrai plaisir, mais le problème, c'est que j'ai un vrai travail, à 600km de Bordeaux. Donc à part le yakafokon de loin :/

                En même temps c'est à Vandoeuvre-lès-Nancy l'année prochaine, qui doit pas être loin des 600km de Bordeaux justement :).
          • [^] # Re: Merci

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je suis tout a fait pour utiliser des technos sympas, modernes tout ca, mais pour ce qui est du WPA, c'est loin de tourner de base sur pas mal de cartes. Sur du ipw2200 sous linux, cad chez une bonne partie de nos laptops, il faut soit des patches kernel, soit la toute derniere version de wpa_supplicant, soit la toute derniere version du driver, soit les 3 a la fois... Maintenant, si on met a coté une solution de repli avec un portail captif (tant qu'a faire a base de libre aussi :), pourquoi pas.

            Sinon effectivement plusieurs points en ad_hoc ca aurait pu etre sympa. Je sais que dans la salle jeux libres tout ca, on avait parfois du mal a chopper le wifi, je sais pas ou était situé l'AP, mais ca devait pas etre tout pret...
            • [^] # Re: Merci

              Posté par . Évalué à 1.


              Sur du ipw2200 sous linux


              Recette :
              1. Récupérer le driver sur le site, make make install, sinon il est en package sur pratiquement toutes les distribs. À noter que cette étape est nécessaire pour faire marcher la carte tout court, et que le support WPA est inclus de base, sans patch, depuis 5 mois (version 1.0.1). Sur la Debian, toutes les versions disponibles supportent le WPA, même en stable.
              2. Récupérer la version stable de wpa_supplicant, make, make install, sinon, là encore, c'est inclus dans les distributions. Sur une Knoppix "Out of the box", ça marche. Sur la Debian, toutes les versions disponibles supportent l'ipw2200, même en stable.

              So what ?

              Pour les drivers chiants, j'aurais plutôt voté ndiswrapper pour les pauvres possesseurs de Broadcom qui équipe également pas mal de laptops. Mais là encore, c'est du make, make install plus une phase de configuration à la con, mais ça supporte aussi WPA de base. Sinon, le gros manquant, c'est prism54, amha... C'est en particulier pour cela que le solution de repli ne doit pas être exclue.
              • [^] # Re: Merci

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Evidemment, on peut faire du make && make install tout ca. Mais bon, je parle de base, genre ubuntu, genre mandrake, genre suse ou redhat, Bah c'est pas les derniere versions, et ca marche donc pas terrible. (Je parle bien uniquement du support wpa et uniquement pour le ipw2200, je n'ai aucune idée du reste du monde. Par ailleurs, ce n'est pas forcement vrai pour toutes les distros précités, mais au moins ubuntu :). On peut toujours compiler nous meme, mais j'ai autre chose a faire de mon temps, surtout que je ne peux pas tester ici.

                Maintenant avec un peu de chance dans un an ca sera bon :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.