La bataille du Libre devient mondiale

28
2
sept.
2019
Audiovisuel

L’association Ploss Auvergne‐Rhône‐Alpes a lancé une campagne de financement participatif pour collecter la somme nécessaire au montage financier de la version internationale du documentaire de Philippe Borrel La bataille du Libre », et dont le titre sera : _Hacking For The Commons.

Affiche de la campagne de financement participatif de « La bataille du Libre »

Des documentaires sur le Libre, la vie privée, l’informatique ?

34
19
août
2019
Audiovisuel

Une petite sélection récapitulative, probablement non exhaustive, de documentaires sur les thématiques habituelles du site LinuxFr.org :

  • Les Nouveaux Loups du Web (Terms and Conditions May Apply) : sur les infos collectées en ligne par les entreprises et les gouvernements, 2013, 80 min, réalisé par Cullen Hoback [journal] ;
  • web‐documentaire No Es Una Crisis (Flash) : sur la situation politique et économique en Espagne dans le sillage du mouvement des Indignés, 2013, 3 h, réalisé par Fabien Benoit et Julien Malassigné, licence CC BY-SA [journal et Framablog] ;
  • Les Gardiens du nouveau monde : l’émergence d’une nouvelle génération de militants hacktivistes, 2014, 55 min, réalisé par Flo Laval, licence CC By-NC-SA [dépêche] ;
  • The Code Breakers : sur le logiciel libre et Open Source et la programmation, 37 min, réalisé par Robert Lamb, licence CC By SA depuis 2014 [dépêche] ;
  • la série documentaire Do Not Track : sur la vie privée et l’économie du Web, 2015, sept épisodes, réalisée par Brett Gaylor [journal] ;
  • Nothing to Hide : sur les formes modernes de surveillance, 2017, 86 min, réalisé par Marc Meillassoux, licence CC By NC ND [blog] ;
  • La bataille du Libre : sur le Libre vs la propriété intellectuelle, diffusé en version courte (56 min) rebaptisée Internet ou la révolution du partage par ARTE, 2018, 87 min, réalisé par Philippe Borrel [dépêche, version courte de La Bataille du Libre], [financement participatif pour s’internationaliser] ;
  • LoL — Logiciel libre, une affaire sérieuse : sur le logiciel libre, 2019, 57 min, de François Zaïdi, Thierry Bayoud et Léa Deneuville [interview et dépêche] ;
  • Disappear - cover your online tracks : sur la vie privée en ligne, le financement participatif en cours, même équipe que Nothing to Hide ;
  • Nom de code : Linux, un documentaire d’Arte de Hannu Puttonen datant de 2002 qui retrace l’histoire des mouvements GNU, Linux, open source et des logiciels libres et dans lequel plusieurs personnalités de l’informatique sont interviewées, comme Linus Torvalds, Alan Cox, Richard Stallman, Theodore Ts’o ou Eric S. Raymond.

Le dépôt GitHub Movies for hackers liste diverses ressources (dont des documentaires) susceptibles d’intéresser les lecteurs du site, mais pas forcément disponibles en français ou même seulement sous‐titrées en français.

L’enjeu de la bataille du Libre : la réappropriation des savoir‐faire

45
22
juin
2019
Audiovisuel

« Leur terre est morte et ils ne la possèdent même plus, ils sont endettés auprès de banques. Il faut des engrais sinon rien ne pousse. Les graines sont propriétaires, elles sont OGM. Le tracteur est conduit par une machine informatique, ils n’ont pas le droit de le réparer. Qu’est‐ce qu’il leur reste comme autonomie ? »

L’enjeu a dépassé l’ordinateur avec un écran et un clavier que nous utilisons tous.

Le documentaire La bataille du Libre rencontre, de l’Inde aux États‐Unis, celles et ceux qui expérimentent des outils d’émancipation pour apporter des solutions concrètes : dans l’alimentation, avec les semences libres, dans la santé, avec des médicaments open source, ou dans l’éducation, grâce au libre accès à la connaissance.

Affiche du documentaire « La bataille du Libre », version longue de « Internet ou la révolution du partage »
Vous pouvez voir ce documentaire de Philippe Borrel en replay sur Arte jusqu’au 4 août. En France, vous pouvez le diffuser dans les classes. Vous pouvez le découvrir en version longue dans les projections organisées en Europe. Et vous pouvez organiser des projections-débats avec son réalisateur !

Documentaire « Disparaître », suite de « Nothing to Hide », en crowdfunding (derniers jours)

Posté par . Édité par tankey, Davy Defaud, Benoît Sibaud et ZeroHeure. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa.
40
18
juin
2019
Audiovisuel

Après notre documentaire Nothing to Hide (CC By NC ND, 2017), souvent utilisé dans la scène du Libre pour animer des débats, nous travaillons à une suite, Disparaître, qui s’intéresse aux moyens de se protéger face aux différentes formes de surveillance sur Internet.

Le film et sa dramaturgie se structurent autour de l’histoire de plusieurs protagonistes, chacun ayant des profils et faisant face à des menaces en ligne différentes (modèles de menaces). D’un utilisateur occidental au risque faible, à des profils plus à risques (activistes, lanceurs d’alerte) en occident ou dans des pays autoritaires.

Pour poursuivre le tournage du film, nous avons lancé une campagne de financement participatif (comme pour Nothing to Hide). La campagne touche à sa fin (vendredi) et nous sommes proches de notre cible. Si vous voulez en savoir plus sur le projet, voir la bande‐annonce et éventuellement nous soutenir, vous trouverez toutes les infos ici : https://www.kickstarter.com/projects/1587081065/disappear-the-documentary.

Merci,

Marc Meillassoux, pour l’équipe de Disparaître

P.-S. — Je me permets de poster une dépêche ici, comme cela me l’a été suggéré par plusieurs de vos membres !

Disparaître — le documentaire

Sortie d’Airsonic 10.3.1

Posté par (page perso) . Édité par BAud, palm123, ZeroHeure, Davy Defaud, SpaceFox et Ysabeau. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
26
15
juin
2019
Audiovisuel

Airsonic est une divergence (fork) du célèbre Subsonic, qui n’est malheureusement plus libre et quasiment abandonné. En plus de bénéficier d’une communauté active, il ne se contente pas de simplement maintenir la base de code existante et de la moderniser, mais ajoute également quelques fonctionnalités bienvenues pour écouter sa musique.

Subsonic, écrit en Java par Sindre Mehus, est né en 2004, dans le but de fournir un jukebox convivial. Il suffit de lui fournir de la musique d’un côté, pour qu’en échange, il fournisse une belle interface Web, une API implémentée par des dizaines de projets, et la gestion du transcodage, permettant d’éviter de consommer l’intégralité de son forfait mobile tout en pouvant écouter sa musique au format FLAC sur une connexion Wi‐Fi.

dav1d is An AV1 Decoder

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, ZeroHeure, BAud, teoB, Davy Defaud, tankey, jcr83, Nÿco, palm123, ʭ ☯ et Ontologia. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa.
Tags :
46
11
mar.
2019
Audiovisuel

dav1d est une implémentation de décodeur d’AV1 destinée à un usage réel, en dehors du cadre du décodeur de référence libaom ; et un acronyme récursif. Destiné à être multi‐plates‐formes et open source, sa devise est « petit et rapide ». Ce projet est chapeauté par VideoLAN à l’instar des x264 et x265, pour les codecs H264 et HEVC. Ce projet est financé partiellement par l’_Alliance for Open Media (AOM).

Quatre programmes pour l’audio

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa.
20
24
fév.
2019
Audiovisuel

Voici quatre outils pour la création audio sous GNU/Linux :

  • spaceMeter64, pour visualiser un studio jusqu’à 64 canaux (permet de rendre compte visuellement de l’intensité relative des sons dans un espace 3D) Capture
  • Space3D64, pour spatialiser les sons en 3D ;
  • metaSurface64, pour créer des objets multicanaux ;
  • metaLoop9, pour créer et transformer des objets multicanaux avec un moteur multi‐effet.

VideoLAN Dev Days du 21 au 23 septembre 2018

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud, Nÿco et Pierre Jarillon. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa.
24
25
août
2018
Audiovisuel

Les VideoLAN Dev Days sont la conférence annuelle où l’ensemble de la communauté multimédia open source se retrouve. La dixième édition se déroulera au QG de Free (ouais !) les samedi et dimanche 22 et 23 septembre 2018.

Logo VideoLAN

Un jour communautaire, uniquement pour le fun, est aussi prévu le vendredi 21 dans la ville de Paris (ne soyez pas étonnés si vous apercevez une invasion de cônes dans les lieux touristiques).

Voyez le détail de ces journées dans la suite de l’article.

VDR 2.4.0 Box TV et multimédia à tout faire

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, tankey et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa.
20
23
avr.
2018
Audiovisuel

Rarement évoqué dans les colonnes de LinuxFr.org, le projet VDR est pourtant une perle du monde libre : Video Disk Recorder est initialement une application qui permet de recevoir toute sorte de signaux TV, DVB-S,C,T. Mais au‐delà de cette fonction de démodulateur TV, les nombreux greffons (plus de 200) permettent de transformer VDR en une solution multimédia complète. Bien évidemment, l’intégration avec Kodi (ex‐XBMC) est parfaite et des modules comme TVHEADEND seront appréciés pour le transcodage des flux. Le tout se pilote par un menu sur l’écran du téléviseur (OSD). N’importe quelle plate‐forme PC équipée d’une carte TV sur connecteur PCI ou sur port USB fera l’affaire.

Depuis quelques jours, le version stable 2.4 est sortie avec plus de seize années de développement. Bonne réalisation !

N. D. M. : En page d’accueil de VDR, on profitera d’un paragraphe délectable sur les canaux de télévision en « HD+ ».

PeerTube, une plate‐forme Web de vidéos fédérée utilisant le P2P

65
28
mar.
2018
Audiovisuel

PeerTube est sorti en version bêta le 20 mars 2018. Il s’agit d’une plate‐forme Web de diffusion vidéo (streaming) développée par Framasoft se voulant être une alternative à YouTube.

C’est dans le cadre de sa feuille de route Contributopia que Framasoft a décidé de financer et d’accompagner un tel développement. PeerTube fonctionne via NodeJS, PostgreSQL, Redis, et fait usage de technologies émergentes comme WebTorrent et ActivityPub pour résoudre des problèmes rencontrés par d’autres projets similaires. En outre, le projet se compose d’une partie serveur exposant une API et propose un client Web consommant celle‐ci ; tous deux étant distribués sous licence libre AGPL 3.0.

Freeteuse, une télécommande pour Freebox

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et tankey. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
47
25
jan.
2018
Audiovisuel

Je m’apprête une nouvelle fois à retourner ma télécommande Freebox au SAV. En attendant d’en recevoir une nouvelle, plutôt que d’installer, comme je le faisais habituellement, une application Android récupérée sur le Play Store, j’ai préféré en développer une directement.

D’abord parce que c’est assez rapide et plutôt marrant à faire, mais aussi parce que j’avais été déçu par toutes celles que j’avais pu essayer jusqu’ici. Plusieurs choses me déplaisent chez elles (voir en deuxième partie).

My name is looker…

18
20
nov.
2017
Audiovisuel

« My name is looker, I live on the second floor… » Non ça c’est les paroles de la chanson Luka de Suzanne Vega.

Icône

looker est un lecteur vidéo minimaliste comme les autres, c’est‐à‐dire qu’il lui est possible de lire, mettre en pause, passer au chapitre suivant ou précédent, etc. Vous pourrez aussi ajuster le volume, faire une capture d’écran et la fonction ce qui le rend spécial est :

La fonctionnalité spéciale de looker, c’est la capacité de celui‐ci, qui est le comportement par défaut mais configurable, d’enregistrer le moment où vous arrêtez la lecture de votre vidéo. looker est donc capable de relancer la vidéo là où vous l’avez arrêtée ! En fait, looker recule le moment d’une minute (techniquement).

[Faust] Coder de l’audio en sifflotant

Posté par . Édité par tankey, Nÿco, Davy Defaud, audionuma, yannorlarey, Xavier Claude, palm123, jerX, Nicolas Boulay et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags :
39
20
nov.
2017
Audiovisuel

FAUST (Functional Audio Stream) est un langage de haut niveau (c’est‐à‐dire loin du métal) qui permet d’écrire des applications audio complexes en manipulant des abstractions (relativement) simples. Ce langage fait partie de la distribution FAUST, initialement développée et portée par le GRAME (centre national de création musicale, à Lyon) bénéfice aujourd’hui d’une communauté mondiale, le projet éponyme réunit ce langage fonctionnel de haut niveau, son compilateur et de nombreux outils.

Une spécification de traitement du signal écrite en FAUST peut être compilée pour une grande variété de langages cibles (C++, C, Java, JavaScript, ASM JavaScript, LLVM IR, WebAssembly etc.). La même spécification écrite en FAUST peut être intégrée et utilisée dans un grand nombre de logiciels, greffons et bibliothèques (CSOUND, LADSPA, MAX/MSP, PureData, Q, SuperCollider, VST, AU, LV2, etc.).

Enfin, le compilateur FAUST ne demande que les bibliothèques standards C++ et aucune autre dépendance.

N. D. M. : Le compilateur est sous licence GPL v2.

Conférence GStreamer 2017 : Oxydation de GStreamer

Posté par (page perso) . Édité par tankey, Davy Defaud, Nÿco, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa.
Tags :
35
7
nov.
2017
Audiovisuel

Rustifiez votre multimédia !
Voici une traduction de la présentation Oxidising GStreamer — Rust out your multimedia!, qui a eu lieu le 22 octobre 2017 à Prague dans le cadre de la Conférence GStreamer 2017.

Merci à Sebastian Dröge pour cette présentation et pour son autorisation de traduction.

 Logo de GStreamer Logo de Rust

LinuxMAO — Éditorial d’octobre 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par ZeroHeure.
29
11
oct.
2017
Audiovisuel

Après un an de non‐publication des éditos mensuels de linuxmao.org, une petite équipe de maotivés a repris le travail depuis mars 2017.

Voici une version épurée de l’éditorial de ce mois d’octobre.

Introduction

Que dire d’octobre ?
Pour les uns, ce mois annonce déjà les rigueurs de l’hiver et pour les autres, il clôt l’été en douceur.

Que dire d’un verre à moitié vide ?
Pour les uns, c’est l’angoisse de la soif qui se profile et pour d’autres, c’est la promesse d’un bon demi‐verre de plaisir supplémentaire.

Que dire de la MAO sous GNU/Linux ?
Pour les uns, ce sont d’effrayantes rumeurs qui dissuadent ne serait‐ce qu’une tentative et, pour les autres, pour nous autres ici, c’est la liberté de choisir nos outils et nos méthodes en toute indépendance.

Durant ce mois écoulé, une refonte du portail des logiciels a été menée par l’équipe. Ceux qui y ont participé sont restés étonnés de la somme des richesses répertoriées à cette occasion. Il suffit également de faire un saut au chapitre des nouveautés pour constater que, de mises à jour en nouvelles versions de logiciels, notre microcosme est bien vivant, plutôt alerte même.

Agent 327: Operation Barbershop

63
23
mai
2017
Audiovisuel

La Fondation Blender a publié le 15 mai 2017 sa dernière animation : Agent 327: Operation Barbershop. C’est une bande‐annonce mettant en scène l’agent 327, un célèbre héros de bande dessinée venu des Pays‐Bas et dessiné par Martin Lodewijk. Cette bande annonce appelle un long‐métrage, qui sera réalisé si la Fondation Blender réussit à lever les fonds nécessaires.

Expiration des brevets du Fraunhofer Institute sur le format MP3

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Florent Zara et Benoît Sibaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa.
58
3
mai
2017
Audiovisuel

Le Fraunhofer Institute est à l’origine de la création du format de compression audio MP3. Il détient les brevets majeurs sur cette technologie et en a tiré profit pendant de longues années :

« MP3 license revenues from Technicolor’s administration generated about €100 million for the Fraunhofer Society in 2005. »

Logo MP3

Mais, ça, c’était avant. Un communiqué laconique sur le site du Fraunhofer Institute nous apprend que le dernier brevet vient d’expirer officiellement :

« On April 23rd, 2017, Technicolor’s mp3 licensing program for certain mp3 related patents and software of Technicolor and Fraunhofer IIS has been terminated.
We thank all of our licensees for their great support in making mp3 the defacto audio codec in the world, during the past two decades.
 »

Le format MP3 est maintenant complètement libéré des risques juridiques qu’entraînaient son utilisation dans des pays reconnaissant les brevets logiciels. On va donc sans doute voir enfin arriver des encodeurs MP3 dans Fedora, par exemple.

Pour avoir plus de détails sur les derniers brevets arrivés à expiration en 2017, voir la partie brevets de la page Wikipédia sur le MP3.

L’expression musicale sous GNU/Linux

31
12
mar.
2017
Audiovisuel

Dans la même veine que la dépêche L’expression graphique sous GNU/Linux, voici un petit panorama des logiciels libres les plus connus dans le domaine musical. Cette liste ne prend en compte que des logiciels avec interface graphique. Des liens et des captures d’écran sont proposés pour chacun, parfois des avis sont donnés.

NdM. : cette dépêche a été rédigée initialement en 2015 depuis l’espace de rédaction collaboratif et n’a pas été actualisée, seulement réécrite pour plus de clarté.

Sortie de Goodvibes 0.1, lecteur de radios Internet

40
16
jan.
2017
Audiovisuel

Goodvibes est un lecteur de radios Internet pour GNU/Linux, sous licence GPL v3+. Il permet de garder ses radios préférées à portée de main.

Logo de Goodvibes

Fonctionnalités

Goodvibes est un lecteur de radios Internet « old‐school » qui s’adresse avant tout aux personnes qui écoutent des radios Internet quotidiennement. Les objectifs sont :

  • légèreté, pour un usage quotidien sans encombrement ;
  • accessibilité, l’objectif étant de pouvoir changer de radio en un minimum de clics.

ZeMarmot : compte‐rendu de fin 2016 et appels aux dons

53
30
déc.
2016
Audiovisuel

Pour les nouveaux venus, un rappel : ZeMarmot est un film d’animation racontant l’histoire d’une marmotte empreinte de liberté qui voyage à travers le monde.
Le film sera diffusé sous double licence Creative Commons paternité — partage à l’identique et Art Libre.

Techniquement ce film est dans la lignée du dessin animé traditionnel, dessiné et en 2D, utilisant néanmoins les techniques modernes de dessin sur ordinateur plutôt que sur support physique. Ce qui le distingue vraiment d’autres productions est qu’il est entièrement réalisé avec des logiciels libres, du système d’exploitation GNU/Linux au logiciel de dessin GIMP, mais aussi avec de l’édition vidéo (Blender VSE) et audio (Ardour).

Non seulement nous utilisons du logiciel libre, en outre, en tant que développeur core sur GIMP, ce projet me sert aussi comme base pour une contribution de code intense et continue, rendant le logiciel plus fiable de jour en jour.

Il s’agit donc d’un projet profondément entaché d’un esprit libre sous de multiples aspects. Alors que 2016 touche à sa fin, il est de rigueur de vous tenir au courant de l’avancée de ZeMarmot, comme nous le faisons régulièrement sur LinuxFr.org.
Et, qui sait, peut‐être pourrais‐je aussi vous intéresser à contribuer financièrement au projet ?

Sortie de libebur128 v1.2.0

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Benoît Sibaud et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa.
Tags :
21
13
nov.
2016
Audiovisuel

La bibliothèque libebur128 est une bibliothèque de mesure des niveaux d’intensité sonore (loudness) de programmes audio en mode fichier. Elle a déjà été présentée sur LinuxFr.org lors de la sortie de la version 1.1.0, en février 2016. Elle est désormais disponible en version 1.2.0.

Sortie de la bibliothèque d’analyse musicale Bliss 1.0

43
22
oct.
2016
Audiovisuel

Bliss a été présenté à la Student DemoCup 2015, sous la forme de leleleplayer, qui servait à en illustrer les possibilités. En effet, Bliss est une bibliothèque d’analyse de morceaux musicaux pouvant s’intégrer facilement à divers lecteurs audio et permettant, entre autres, la génération automatique de listes de lecture.

logo de Bliss

Développée et utilisable en C à l’aide de ffmpeg, fftw et disposant de bibliothèques de liaison (bindings) Python, Bliss permet la création de listes de lecture « intelligentes » (comprendre : les morceaux s’enchaînant naturellement) après une phase d’analyse de l’audiothèque.
Pour les utilisateurs de MPD, une première implémentation de Bliss, Blissify, permet de générer automatiquement une liste de lecture en partant du dernier morceau joué, un peu comme les radios de Grooveshark.

Changement de version et améliorations du Micro Music Player (mmp-2.1)

18
22
août
2016
Audiovisuel

Micro Music Player (mmp) est un lecteur musical minimaliste, sous licence GPLv3. La nouvelle version 2.1 n’implique pas beaucoup de changements majeurs au niveau du cœur du programme, mais pas mal d’améliorations ont été faites sur la présentation des données et l’ergonomie du programme. Et il faut aussi noter qu’une version Windows (⩾7) 64 bits est désormais disponible (qui fonctionne légèrement différemment de la version GNU/Linux).

Fwomaj 0.3 : Vidéos à la coupe au rayon frais

37
14
juil.
2016
Audiovisuel

Fwomaj est un lecteur multimédia qui permet la sélection rapide de fichiers vidéo au retour d'une séance de tournage (on dit « dérusher ») pour un montage ultérieur. Fwomaj est sous licence GPL 2.