GNU/Linux Magazine France n° 43

Posté par  . Modéré par Amaury.
Étiquettes :
0
3
oct.
2002
Presse
Aujourd'hui dans les kiosques, le nouveau GLMF 43. Au sommaire :

Dossier de ce numéro : Administrez facilement votre réseau SNMP

Rubrique Système :
- Floppy Linux From Scratch

Rubrique Apprentissage :
- Rippons avec le bash
- Initiation au routage, 2ème partie, présentation de xinetd

Rubrique développement, pas moins de 8 articles :
- briques de bases en C, 9ème partie
- Comprendre et programmer le protocole HTTP
- Anjuta, votre future EDI
- La librairie (on devrait dire bibliothèque) Qt, 7ème partie
- Étendre et embarquer l'interpréteur Python , 2ème partie
- Programmation en Perl, 3ème partie
- Le concept modèle/vues et la gestion des listes et des arbres avec GTK+-2.0, 2ème partie
- Découvrez Objectif Caml

Rubrique Graphisme
- Ombre et Lumières avec Moonlight

Et toujours des news sur le monde du libre, le courrier et un CD-ROM contenant entre autres Cool Linux 1.34a et Login.app 2.1.0.

À noter que la police des titres utilisée pour le dernier numéro et tant décriée a changé, elle est désormais plus lisible. Par contre, le titre des rubriques en marge garde cette police. Bonne lecture !

Aller plus loin

  • # De belles choses, mais bon...

    Posté par  . Évalué à 7.

    Je suis content que Linux Magazine France existe. C'est un des rares magazines français à parler de Linux (mais également des autres systèmes Open Source).

    Cependant la ligne éditoriale laisse parfois à désirer. Rien que dans le sommaire (je ne sais pas si c'est le sommaire officiel), il y a plusieurs erreurs:
    - C'est Objective Caml (mais j'apprecie beaucoup que l'on parle un peu de ce language formidable)
    - Anjuta, votre future EDI (j'aurais dit IDE pour ne pas confondre avec la pseudo-norme)
    • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

      Posté par  . Évalué à 8.

      Effectivement, je voulais mettre "objective" à la place de "objectif", mais j'ai recopié bêtement le sommaire. Par contre, l'article est bien titré "Objective Caml". Mea culpa.
      Et pour le coup de EDI, c'est vrai que ça fait bizarre, mais encore une fois, c'est ce qui est marqué dans le sommaire et dans l'article (avec une définition d'ailleurs).
      Voilà.
    • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Je ne connais pas de norme EDI mais IDE ça me dis bien qque chose. Y'a peut-être des choses à critiquer sur LMF mais là, franchement, je pense que c'était un peu inutile...

      Ma remarque étant tout aussi inutile -> -1
      • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

        EDI: Echange de Données Informatisées
        C'est une norme fourre-tout qui sert à l'échange de données entre les entreprises ou entre les entreprises et l'administration par liaison spécialisée. Exemple: la TéléTVA.
        • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

          Posté par  . Évalué à 7.

          une petite précision:

          EDI --> Échange de Données Informatisé s

          pas de (s) à informatisé car c'est l'échange qui est informatisé et non que les données.
    • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -2.

      EDI(Environnement de Développement Intégré) est tout à fait compréhensibleen français... et le magasine étant adressé à un public francophone, il utilise le plus possible le français... et donc il faut traduire les termes anglais...

      En général celui qui d'habitude y comprend qqch n'y comprend plus rien... Tout ça pour lancer un gros troll: pour ou contre la traduction des termes anglais en français ?
      • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Lorsqu'il s'agit d'acronymes, la pertinence de la traduction se discute.

        Les gens comprennent les acronymes parce qu'ils connaissent chaque mot réprésenté par chaque lettre ?
        J'en doute.

        CDROM, par exemple, hormis les habitués de l'informatique, qui peut dire quels sont les mots qui sont derrières ?
        • [^] # Re: De belles choses, mais bon...

          Posté par  . Évalué à -5.

          Sauf qu'en France on ne parle pas de CDROM mais de cédérom, nuance. Et hop! Plus d'acronyme, plus de problèmes de traductions! Merci Larousse!

          Je sais, -1 ;)
  • # Il faut insister sur plf et urpmi !!

    Posté par  . Évalué à -10.

    Avec urpmi, c'est tres facile d'avoir les DVD cryptes et tout le stuff qui ne peut pas etre dans la distribution
    urpmi.addmedia plf ftp://plf.zarb.org/9.0(...) with hdlist.cz
    et hop urpmi xine-d5d et c'est pret !!
    Pareil avec edonkey, etc...
    Tu devrais insister la-dessus dans ton test.

    Je trouve que c'est un tres gros plus pour la mandrake, ce duo site officiel/plf officieux pour avoir une distro libre complete et non limitee par la RIAA !
  • # Patch du sommaire : LaTeX

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Il y a aussi la suite de la série "Apprivoiser LaTeX" qui était absente le mois dernier.
    Au menu, les références et notes (bas de page entre autres).
  • # ca compile pô

    Posté par  . Évalué à -2.

    Hum, premiere compilation, déjà des complications !
    wdm present sur le CD dans la section X ne compile pas suite à l'absence de patchs.
    C'est pas la première fois qu'il faudra allez chercher les tarballs directement sur internet, dites monsieur LMF, vous les avez testés vos archives ?
    • [^] # Re: ca compile pô

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

      « wdm present sur le CD dans la section X ne compile pas suite à l'absence de patchs.
      C'est pas la première fois qu'il faudra allez chercher les tarballs directement sur internet, dites monsieur LMF, vous les avez testés vos archives ? »

      Ca compile pas ? Il peu y avoir toutes sortes de raisons à cela... Il est rare que des logiciels sortent des versions que personne n'arrive à compiler... Il est donc impossible de prévoir tout les cas de figure.
      On pourrait imaginer que GLMF teste ces archives sur l'ensemble distributions très diffusées... Mais combien de temps cela prendrait ?
  • # Trop de développement

    Posté par  . Évalué à 0.

    La partie Développement prend de plus en plus d'ampleur, ou je me trompe ?

    Utilisation : passé à la trappe
    Admin : bof, des miettes de temps en temps
    Il reste qu'un peut de graphisme pour sortir du code.

    Eh, le rédac'chef, faudrait peut-être un faire un mag pour les lecteurs !

    Si c'est des idées d'articles qui vous manquent, on peut certainement en trouver !

    Ho, hé, ras-le-bol. Plus ça va, moins je le lis. Bientôt je l'achèterais plus.
    • [^] # Re: Trop de développement

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

      La partie Développement prend de plus en plus d'ampleur, ou je me trompe ?
      C'est juste que ce mois-ci il y avait plus de contributions dans ce domaine.
      Les articles ne sont pas "commandés" aux rédacteurs externes, ce sont ces derniers qui les écrivent pas envie.
      C'est marrant, mais les mois où il y a moins de dev il y a aussi des gens pour râler qu'il n'y en a pas assez.
      A croire que tu trolles pour le plaisir...

      Utilisation : passé à la trappe
      Non, simplement renommé sous des noms plus évocateurs/précis comme "graphisme" par exemple.

      Eh, le rédac'chef, faudrait peut-être un faire un mag pour les lecteurs !
      Il répondra sans doute lui-même mais cet avis n'engage que toi.

      Si c'est des idées d'articles qui vous manquent, on peut certainement en trouver !
      Et tu sais quoi, tu peux même en écrire...
      • [^] # Re: Trop de développement

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        Heu... c'est pas l'anarchie non plus hein :)

        Pour avoir un bon article, il faut qu'il soit écrit avec une envis au départ. Voilà le truc. Je trouve personnelement que beaucoups trop de magazine sont écrit par obligation plus que par envis et c'est bien dommage, on ecrit pourtant beaucoups mieux quand on aime ce qu'on raconte.

        Je pense que c'est ce que BDC à voulu dire (enfin j'espère :)
    • [^] # Re: Trop de développement

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

      La partie Développement prend de plus en plus d'ampleur, ou je me trompe ?

      Pour ce numéro, il y a effectivement un peu plus de devel que dans le précedent. D'un autre coté, il est probable que dans le prochain, il y en ait moins. LM comme tout les mags est quelque chose de vivant fait par des personnes vivant qui écrivent au gré de leur envis. Un mag c'est un peu comme une recette de cuisine, le plat est le plat, même si parfois il y a un peu plus de tel ou tel ingrédient et parfois moins.

      Utilisation : passé à la trappe
      Non, pas passé à la trappe, simplement non utilisé pour ce numéro.

      Admin : bof, des miettes de temps en temps
      Dont une grosse miette énorme sur SNMP ce mois-ci...

      Eh, le rédac'chef, faudrait peut-être un faire un mag pour les lecteurs !
      Bin, on dirait bien que c'est le cas... Il faut juste remarquer que les lecteurs ne sont pas tous pareils, qu'ils ne lisent pas tous les même articles, dans le même ordre et pour les même raison. Bref, t'es pas tout seul :)

      Si c'est des idées d'articles qui vous manquent, on peut certainement en trouver !
      Si ce que tu sous-entends c'est de définir une liste d'article et de "coller" les auteurs dessus, on va pas être d'accord. Les auteurs écrivent sur des sujets qu'ils connaissent et qui les intéressent. Mais des idées on en a...
      Maintenant, considérer les auteurs de LM comme des journalistes à qui on commande des articles, c'est pas le genre de la maison.
      • [^] # Re: Trop de développement

        Posté par  . Évalué à -4.

        LM comme tout les mags est quelque chose de vivant fait par des personnes vivant qui écrivent au gré de leur envis.
        Tiens, moi je croyais plutôt que c'était l'inverse : un mag essaye de faire des articles susceptibles d'intéresser ses lecteurs, et pas comme tu le dis, des rédacteurs qui écrivent des articles, et avec un peu de bol ça plaît aux lecteurs.

        Il faut juste remarquer que les lecteurs ne sont pas tous pareils, qu'ils ne lisent pas tous les même articles
        Fort bien, mais lorsque la majorité des articles est centrée autour d'un même sujet, cela veut dire que les lecteurs sont en majorité intéressés par le sujet (le développement). Quand je regarde autour de moi parmi les gens du secteur, j'ai quand même des doutes.

        considérer les auteurs de LM comme des journalistes à qui on commande des articles, c'est pas le genre de la maison
        Pourquoi ? quelle honte il y a à rédiger des articles demandés par les lecteurs, tant qu'on a la compétence ? J'imagine que si j'écrivais des articles, ça me ferait plaisir de savoir qu'il y a de nombreuses personnes intéressées. C'est moins nul que d'écrire un article "pour se faire plaisir", sans savoir si ça intéresse ou pas.

        Je ne comprends pas bin l'obstination de la rédaction de tourner le dos à tout ce qui pourrait plaire "au plus grand nombre". Il me semble que des articles sur l'admin de systèmes, le dépannage, les trucs & astuces et pourquoi pas "configurer votre linux pour jouer avec les derniers succès du moment" trouveraient leur place à côté d'articles "de fond" toujours intéressants mais pas toujours applicables de suite. Bref, des questions qui sont souvent abordées sur les forums mais avec des réponses aléatoires.

        Je me trompe peut-être, j'en sais rien.

        En passant, bravo pour la nouvelle maquette, nettement plus agréable.
        • [^] # Re: Trop de développement

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Je ne vois pas à quel moment Lefinnois à dit vouloir « tourner le dos à tout ce qui pourrait plaire "au plus grand nombre" ». Il me semble qu'il a juste expliqué pourquoi certains articles arrivaient à tel moment et pourquoi certains sujet étaient choisis.

          Il me semble que le but est de publier aussi des articles pouvant interesser qu'un nombre limité de personnes.

          Et c'est peut-être pour ça qu'il s'agit d'un magazine dédié aux logiciels libres, qui après tout n'interessent qu'un nombre relativement limité de personnes.
        • [^] # Re: Trop de développement

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

          Les rédacteurs sont avant tout des lecteurs, et comme tant d'autres lecteurs ils ont une babasse qui leur sert à diverses activités. Aussi quand un rédacteur écrit un article (parce qu'il en a envie) sur un sujet de la vie courante (la vie d'un geek), qui plus est si cet article est écrit avec passion il ne peut que plaire. Bien sûr il ne plaira pas à tout le monde mais qui peut prétendre plaire à tout le monde. Mais il y aura toujours quelqu'un pour le lire et l'apprécier.
          Dans un numéro de Linuxmag il y a des choses qui m'intéressent et d'autres dont je n'ai rien à faire (pour l'instant, je peux y revenir dans plusieurs années).
          Alors il ne s'agit pas de "plaire au plus grand nombre" comme le sous-entendrait une stratégie marketeuse, il s'agit de faire un journal avec passion. Or on ne peut écrire avec passion sur commande. Le rédacteur ne peut charger un module "inspiration" et pisser du texte. La compétence n'est rien sans l'inspiration et la passion (la passion induit l'inspiration).
          Aussi, si d'autres rédactions préfèrent adopter une autre stratégie c'est leur choix (je n'ai jamais bossé pour une autre rédac donc je ne fais que supposer).
          Par contre, il semble que la voie empruntée par Linuxmag porte ses fruits : 43 numéros et toutes ses dents.
        • [^] # Re: Trop de développement

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          Je me suis sans doute mal exprimé. Il ne s'agit pas non plus d'écrire des articles coup-de-coeur-de-geek sur des sujets, de préférences élitiste et plus c'est incompréhenssible plus c'est drole... non....

          C'est dans ce sens que j'ai commenté le commentaire de BDC pour signaler que ce n'était pas non plus l'anarchie dans le sens où les auteurs sont une joyeuse bande de geeks qui font le mag juste pour leur propre plaisir.

          Les idées de sujets sont appréciées avant la mise en route de la grosse machinerie. Je dis simplement qu'il faut un intéret pour l'auteur dans la rédaction de l'article mais pas uniquement ca. Je dis juste qu'un article écrit avec du coeur éveillera forcement plus d'intérêt chez le lecteur.

          IL n'y a pas de honte à écrire des articles demandé par les lecteurs, nous ne voulons simplement pas que cette demande oblige un auteur à se pencher sur un sujet qui ne l'intéresse pas. Le résultat ne sera pas bon, c'est sûr.

          En gros, je préfère des articles bien écrit qui sont susceptibles d'intéresser les lecteurs que des articles dont le sujet intéressera à coup sûr certains lecteurs mais qui seront traité à la légère par manque d'intéret de la part de l'auteur.

          Pour ce qui est de l'utilisation de base, des trucs et astuces, du dépannage et de l'introduction à l'utilisation du système, nous travaillons dessus avec comme base, justement les intérogations des utilisateurs dans les forums et autres.

          C'est en marche chez nous et cela qui conduira à quelque chose de concret prochainement.
  • # GLMF

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

    Je note juste ce changement que je juge un peu triste dans l'appellation du magazine. S'il est vrai que le « Hurd » du titre semblait être là plutôt parce que Denis Bodor a été intéressé à un moment par le Hurd, le supprimer purement et simplement n'était pas à mon avis très importun.

    J'avais d'ailleurs proposé à Denis d'écrire quelques articles (lui proposant même le plan, qui a changé beaucoup (dans ma tête) depuis, mais qui était celui de http://news.hurdfr.org/gen.php3/2002/05/18/19,0,0,0,0.php3(...)), mais n'ayant pas eu de réponses (je ne critique ni n'accuse personne, Lefinnois sait que j'ai beaucoup d'estime pour lui), j'ai laissé tombé l'affaire (et a priori je n'aurai pas le temps cette année, pour le coup).

    Par ailleurs, j'ai trouvé les 9(?) pages sur Solaris du dernier magazine assez peu à propos, d'autant plus que ce numéro était le premier à ne contenir plus que le nom d'un seul OS; sans compter que Solaris, en plus de ne présenter que très peu d'intérêt technique (c'est le passionné d'OSDev qui parle ici), il est tout ce qu'il y'a de plus propriétaire (et là, c'est le militant des LL qui parle) (et n'a même pas l'argument (un peu vaseux) d'aider le libre en faisant passer les gens à des systèmes libres). [et pour laisser parler l'intaigriste du français (faites ce que je dis, pas ce que je fais) lui aussi, c'est extrêmement désagréable les Librairies au lieu de Bibliothèques]

    Enfin, à titre personnel, je trouve la nouvelle maquette assez illisible et peu pratique. Un peu déçu, donc, même si je reste fidèle à ce que je continuerai d'appeler, à tort, GLHMF. :-)
    • [^] # Re: GLMF

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Le hurd est toujours un sujet qui m'intéresse. Lors de la révision de la manquette du magazine et du logo, la mention "Hurd" a disparut en raison de l'absence de rédactionne consacré au sujet. Bref, ca faisait un peu naze dans la denomination du magazine et non justifié.

      En dehors de ca, des articles sur le hurd sont toujours intéressant pour linuxmag, mais... des articles pointus car ce qui est intéressant dans le hurd c'est les concepts qui y sont implémentés. Donc des articles sur le développement de translator, de pilotes, de programmes utilisant les fonctions qui sont différentes de celles de Linux, etc...

      Tu ne peux pas comparer des articles du Hurd avec celui sur Solaris. Le but de l'article Solaris (qui entre nous, est écrit par l'une des grande pointure française des systèmes de type Unix) est de présenter ce qui se fait ailleurs, le but d'articles sur le Hurd aussi, mais en rentrant dans les arcanes du système.

      Je le dis et je le répète, Linuxmag est tout à fait pret pour des articles techniques sur le hurd... vala.
      • [^] # Re: GLMF

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        Bien, ce qui me gêne un peu c'est qu'il y'a finalement à peu près aussi peu d'articles sur Linux que sur le Hurd. Si je prends le numéro 42, voyons: seul l'article sur les drivers PCI est spécifique à Linux. À part peut-être l'article sur le sniffer qui utilise parfois des fichiers de /proc spécifiques à Linux (c'est pour ça que Sniffer sur Unix me parait assez .. strange), le reste concerne des applications tournant aussi bien sous GNU/Hurd que sous GNU/Linux (OK, avouons: Qt n'était pas porté au moment du 42. Ça l'est.). Aussi est-ce vrai que je vois mal ce qui motive plus le GNU/Linux que le reste. (ce qui nous est présenté du numéro 43 que je n'ai malheureusement pas encore reçu est encore plus édifiant: à part peut-être l'article sur la floppy LFS, rien ne semble spécifique à Linux).

        Ceci dit, vous me direz que ça concerne aussi BSD. C'est vrai pour pas mal d'articles, cependant je pense que les articles spécifiques aux variantes du système GNU sont plus nombreux que ceux spécifiques à GNU/Linux. Donc la disparition du « Hurd » ne me semblait pas forcément justifiée.
        Ceci dit, j'ai toujours pensé qu'il aurait été préférable de prendre une appellation un peu plus générale, et en bon saint de l'église d'Emacs j'aurais choisi un truc à base de LL. (oui, celà existe, maintenant, en anglais).

        Bien entendu, ce sont des articles pointus que je voulais t'envoyer. Mes remords auraient été justement qu'une partie du lectorat n'eut pas forcément été à même de comprendre, et mon problème de savoir jusqu'à quel point on devait expliquer. Je ne vois pas ce qu'on peut expliquer du Hurd sans rentrer dans les arcanes et sans faire du technique.
        • [^] # Re: GLMF

          Posté par  . Évalué à 2.

          Pour parler du 1er paragraphe, je suis assez d'accord avec toi mais GNU/Hurd est tellement peu connu que personne ou presque (AMA) ne sait peut-être que la plupart des progs qui fonctionne sous nunux, fonctionne (à peu près) aussi bien sous nunurd. Donc pour la majorité (dont moi à une époque), ce magazine traite de LL et de GNU/Linux poin-barre.

          Ceci dit, j'ai toujours pensé qu'il aurait été préférable de prendre une appellation un peu plus générale, et en bon saint de l'église d'Emacs j'aurais choisi un truc à base de LL. (oui, celà existe, maintenant, en anglais).

          genre ??

          En ce qui concerne le 3eme point voir un post plus bas. Je ne pense pas que parler directement de sujet très pointu ne soit très glorifiant. En effet le GNU/Hurd est deja largement perçu comme étant réservé à une certaine élite (comme Linux à une époque mais en pire)et de nombreuses boutades sont chaque jour lancées sur ce sujet. Attaquer la technique sans même présenter de quoi on parle ne me paraît guère enrichissant et ne permettra AMA pas de faire sortir le Hurd de son isolement. GNU/Hurd est vraiment un système qui mérite d'être connu de tous et pour cela il faut se donner les moyens d'y parvenir. Le meilleur moyen (AMHA) c'est de présenter le projet de façon claire et précise. Pourquoi entrer directement dans les arcanes si personne ne sait de quoi on parle ?

          Pourquoi ne pas faire un HS spécial GNU/Hurd pour voir si ça prend ?? et ensuite entammer une série d'articles plus pointus comme sur l'écriture de translator un peu à la "brique de base en C".

          Enfin bref il y a pas mal de pistes à explorer.
          • [^] # Re: GLMF

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Pourquoi ne pas faire un HS spécial GNU/Hurd pour voir si ça prend ?? et ensuite entammer une série d'articles plus pointus comme sur l'écriture de translator un peu à la "brique de base en C".

            Heu... Ouais, bien sûr. Et puis je vais aussi jouer mon salaire au loto pour voir si je gagne ;)
            • [^] # Re: GLMF

              Posté par  . Évalué à 0.

              Bon d'accord le "si ça prend" est de trop mais si il y a des gens motivés et passionés sur le sujet pourquoi ne pas tenter l'expérience ? Après tout vous (tu??) as toi-même dit qu'il suffisait que le sujet passionne son auteur pour que ça marche alors ça change quand on parle du Hurd ? C'est ça ? :)
              • [^] # Re: GLMF

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                Ce que je veux dire c'est qu'il y a une différence entre des articles ponctuels dans un magazine et un HS entièrement consacré à un sujet. Avec un HS si le sujet n'intéresse pas assez de lecteurs, c'est la gamelle.

                Dans le mag normal ca comporte moins de risque car les autres articles ont aussi leurs propres lecteurs.

                Vala :)
        • [^] # Re: GLMF

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

          Je pense qu'actuellement pour vendre une revue qui parle de LL, il faut avoir linux dans le nom, ça simplifie l'affaire.
          Choisir GNU/linux, comme c'est le cas, lorsqu'on prend en considération l'aspect commercial, c'est parfait non ? Moi ça me va.
      • [^] # Re: GLMF

        Posté par  . Évalué à 2.

        En ce qui concerne le premier point force est de constater qu'effectivement "Hurd" n'avait pas trop de raison de figurer dans le titre. C'est vrai qu'avec 0 articles sur le sujet, il est difficile de pouvoir dire quoique ce soit :(

        En dehors de ca, des articles sur le hurd sont toujours intéressant pour linuxmag, mais... des articles pointus car ce qui est intéressant dans le hurd c'est les concepts qui y sont implémentés. Donc des articles sur le développement de translator, de pilotes, de programmes utilisant les fonctions qui sont différentes de celles de Linux, etc...
        Pas d'accord. En effet parler directement de sujet pointu sur le GNU/Hurd n'est à mon sens pas interessant pour que le lecteur s'y interesse. Moi je verrais plus une série d'article présentant tout d'abord le Hurd au public. Un truc du genre, historique, philosophie etc... Présenter les choses de façons brutales n'interessera pas vraiment de monde. Par contre expliquer pourquoi le GNU/Hurd, comment, par qui, différences par rapport à GNU/Linux,etc permettra de mieux apréhender des sujets beaucoup plus techniques.

        Je me souviens des conférences faites durant les LSM2002, je pense qu'il faudrait faire la même chose au niveau de la ligned rédactrice.

        Bref je pense qu'il y a *ENORMEMENT* à dire et à écrire au sujet de GNU/Hurd, il ne reste qu'à le mettre sur papier.

        Bon courage à celles/ceux qui se dévoueront à cette tâche.
        • [^] # Re: GLMF

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          0 articles sur le sujet depuis quelque temps. Il y a eu des article sur le Hurd, c'est même moi qui les aient écrit...

          Personnellement, je ne vois pas l'intéret de faire un articles sur tel ou tel programme qui fonctionne aussi sous Hurd, ou encore que tel ou tel fonctionnalité est implémentée de la même manière. Il y a eu des articles de présentation du Hurd avec ses spécificité et en particulier sur les translator, etc...

          Maintenant ce qui est intéressant c'est de faire mumuse avec ce qui est le plus intéressant avec Hurd, faire mumuse avec le système lui même. Le problème c'est que des articles de ce type (y compris la philosophie du Hurd) demande un niveau de connaissance en système et en noyau très important et je ne parle même pas du temps qu'il faut pour faire comprendre des concepts comme celui de micro-noyau multi-serveur et les avantages qui existes...

          Je le dit et je le répète, les articles sur le hurd sont les bienvenue. Je ne peux simplement pas investir plus de temps juste là dedans. mmenal le sais bien, ca n'est pas par manque d'intéret que j'ai laissé tomber le site que j'avais commencer à mettre en place et les doc traduites etc... C'est faute de temps, ces papiers sont d'ailleurs sur le site hurdfr...
  • # 43 ? Pas possible :)

    Posté par  . Évalué à 2.

    Ben oui je croyais qu'après 42 y avait plus rien (?)

    L'edito me casse une vérité :
    (eh oui, il y a bien quelque chose après 42... ;)

    Pas possible !!! Je peux pas y croire je demande l'avis d'experts d'urgence !
    • [^] # Re: 43 ? Pas possible :)

      Posté par  . Évalué à 5.

      Tout dépend de l'angle d'observation du GMMG (Grand Mic-Mac Général). En effet, sous certains angles, on peut observer que 42 se projette sur la bissectrice de l'angle créé par le regard du lecteur, l'objet observé et la queue de la petite ourse (ou de la grande casserole, ça dépend) selon un rapport de 1 pour 29,7 cm parcourus en 1 mois sur la dite bissectrice -29,7 centimètres étant justement la longueur d'un exemplaire du GLHMF, mais n'y voyez là qu'une coincidence, vous devriez avoir l'habitude. Et cette projection donne donc : 42,43,44,...,n.
      mais il ne s'agit que de projections (même pas en image numérique, pas de quoi casser 3 pattes à un guide version 2) ; et donc on peut dire qu'il n'y a pas grand chose après quarante-deux, si ce n'est ces projections.

      On pourrait rentrer un peu plus dans les détails, mais je propose au lecteur intéressé la lecture du tome 5 de la trilogie a Hitchiker's guide to the Galaxy V : Mostly harmless, excellement traduite en français sous le titre le guide galactique V : Globalement inoffensive.

      ça te va comme explication ?
      • [^] # Re: 43 ? Pas possible :)

        Posté par  . Évalué à 1.

        ça te va comme explication ?

        Euh faut vraiment donner une réponse ? :) Je trouve que ta démonstration est un peu trop tiré par les cheveux. C'est pas des vrais-maths ça ou je me trompe ? :)

        Bon à-priori, GHLMF me tromperait à l'insu de mon plein grés (pour résumer) ? C'est ça ?

        Comment continuer à faire confiance dans ces cas là ? Serait-ce un complot pour discréditer les LLs ? Y-t-il un éditorialiste pro-windows chez LMF ?

        Bref il reste beaucoup de questions en suspent.

        A part ça tu prends quoi comme drogue ? Ca à l'air assez puissant : Fait tourner ;)

        Bref toujours pas moyen d'être sûr qu'après 42, y a plus rien :(
    • [^] # Re: 43: l'explication par Douglas Adams

      Posté par  . Évalué à 2.

      Pour info, 42 n'est rien d'autre que la reponse que le Grand Compute Un a donne apres d'innombrables calculs sur la Question de la Vie, de l'Univers et du Reste...
      Ceux qui croient qu'il n'y a rien apres 42 confondent avec un autre passage de la meme trilogie (en 5 volumes :) de Douglas Adams, le restaurant de la fin du monde. Mais 42 et ce restaurant n'ont pas grand chose a voir.

      De plus, sans devoiler trop de l'histoire, oui, il y a bien quelque chose apres 42 puisque, les savants et philosophes se sont rendu compte que si 42 etait la reponse et qu'ils ne la comprenaient pas, c'est qu'ils avaient en fait mal formule la question. Donc dans cet apres 42, ils ont concu un nouvel ordinateur, le Grand Compute Deux, pour calculer la question dont la reponse est 42.

      Mais je ne vous en dit pas plus: lisez le Guide du routard intergalactique (c'est quoi le nom actuel au fait? Celui que je viens de donner a ete change pour raison de conflit avec la boite qui edite le guide du routard). L'auteur: Douglas Adams. Et c'est une trilogie qui compte 5 volumes. Non, on ne se fout pas de votre gueule.

      Le bonjour chez vous,
      Yves

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.