Hors la loi numériques : des vidéos pour la défense de la vie privée

Posté par . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags : aucun
0
2
juil.
2005
Communauté
Suite à l’adoption de la Loi de Confiance sur l’Economie Numérique (LCEN) et la réforme de la Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) en 2004, l’été 2005 sera-t-il fatal aux libertés numériques en France et en Europe ?

Le collectif videobaseproject.net met à disposition différentes vidéos pour s’informer et réagir :
  • Un mur du son contre les lois liberticides : face à la LCEN en cours d’adoption, les acteurs français de l’informatique, de la création, de la diffusion, de l’information libres se mobilisent contre cette loi liberticide.
  • Absurdité des brevets logiciels : action de démonstration lors du dernier salon Linux Expo. Paris – 2005
  • Wikipedia : une encyclopédie collaborative libre et universelle reposant sur l’usage de programmes open source. Un tel projet sera-t-il encore possible dans la société techno-totalitaire privée en devenir ?
  • Creative Commons : quand les droits d’auteurs ne sont pas qu’un piège juridique destiné à enrichir les ayants droits d’artistes ou à réprimer leurs contrevenants
  • Cryptographie : un outil encore légal en France pour s’assurer de la confidentialité des ses échanges par courrier électronique et ainsi se garantir encore, un peu, de vie privée.
  • Ouvaton vs Metrobus : prémices de la LCEN et de ses conséquences sur la liberté d’expression.
  • Le pacte des gnous : introduction générale et im/pertinente sur le logiciel libre.

Aller plus loin

  • # Très bonnes vidéos mais gros fichiers

    Posté par . Évalué à 8.

    J'ai trouvé les vidéos très intéressantes, surtout "Un mur de son contre les lois liberticides", mais les fichiers sont vraiment gros. Pour le précedent cité c'est compréhensible vu la longeur du film mais pour celui sur Wikipedia, je vois pas vraiment l'intérêt d'une si grande qualité vidéo.

    J'ai entendu parler de dijjer ( http://www.dijjer.org/(...) ) pour remédier aux problèmes de bande passante. Je n'ai jamais essayé de diffuser avec mais certains en disent du bien et il est sous GPL.
    • [^] # Re: Très bonnes vidéos mais gros fichiers

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est clair que les 450 ko/s que m'autorisent ma Freebox ont été réquisionnés pendant une bonne demi-heure.

      Il serait peut-être pertinent de proposer une version plus compressée pour les ceusses qui n'ont pas le « haut débit ».
  • # Diffusion à la télé ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Ce genre de vidéos ne pourrait-il pas être diffusé à la télévision su teleplaisance.org par exemple ?

    Ca touchera pas grand monde mais ça sera déjà ça :)

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

  • # emails = correspondance public ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Dans la première vidéo, Un mur du son contre les lois liberticides, le deuxième intervenant qui est hébergeur parle du fait que les emails avec la LCEN tombe dans le domaine de la communication publique. Qu'est ce que ça signifie concrêtement ? Que tout le monde peut connaître le contenu d'un mail envoyé en France ? Ou seulement des personnes habilitées à le faire et dans ce cas qui sont-elles ?
    • [^] # Re: emails = correspondance public ?

      Posté par . Évalué à 2.

      LE mail c'est comme une carte postale. N'importe qui qui a acces a la carte peut lire son contenu.

      Si tu veux protéger ta correspondance, ta carte doit être insérée dans une enveloppe. Dans le cas de l'informatique, ca correspond à crypter le message ....
      • [^] # Re: emails = correspondance public ?

        Posté par . Évalué à 4.

        n'importe quoi ...
        Meme si il s'agit d'une carte postale ; le facteur est soumis au secret professionnel et ne dois normalmenet pas lire le contenu de al carte postale.
        La carte postale EST une correspondance privee.

        La on parle de legalement pas de techniquement.
        Le conseil constitutionnel a remis l'application de la correspondance privee ; par consequent que la justice peut autorise a lire un email.
        Par la meme un email privee recuperer par l'employeur sans le consentement de la justice , pour virer un employe a AUCUNE valeur.

        Ps de meme que la justice peut m'autorise a rouler a 190 sur autoroute (par exemple en cas de transport d'accident de decompression ou ...) . Meme si je peut techniquement les atteindre sans que la justice ne m'autorise ;)
        • [^] # Re: emails = correspondance public ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Meme si il s'agit d'une carte postale ; le facteur est soumis au secret professionnel et ne dois normalmenet pas lire le contenu de al carte postale.

          Rien ne l'empêche de le faire, et tu ne peux pas te retourner contre le facteur parce qu'il a lu ta carte postale.

          Dans ce cas, il vaut mieux partir du principe qu'une carte postale est éventuellement lisible par toute personne qui y aurait accès.

          Pour un mail c'est plus ou moins la même chose. Il peut passer par n'importe quel routeur de courrier, sans que tu en aie la maitrise. N'importe qui pourrait intercepter une telle correspondance, sans que tu ne t'en apperçoive. Par contre en cryptant, tu t'assure que personne d'autre que le(s) destinataire(s) ne pourra lire ce message.

          Après il est vrai que je me suis un peu écarté du sujet initial qui était plus légal que technique. (j'ai lu le post d'origine un peu vite ...)
          • [^] # Re: emails = correspondance public ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Rien ne l'empêche de le faire, et tu ne peux pas te retourner contre le facteur parce qu'il a lu ta carte postale.
            Si le facteur a lu la carte postale et a divulge les information qu'il y avait dedans , et que tu peux prouver que c'est le facteur , tu peux tres bien te retourner contre le facteur pour rupture du secret professionnel.


            Dans ce cas, il vaut mieux partir du principe qu'une carte postale est éventuellement lisible par toute personne qui y aurait accès.
            Ben normal vu qu'elle est techniquement lisible par toute personne qui y aura acces , je vois pas le point la.


            Pour un mail c'est plus ou moins la même chose. Il peut passer par n'importe quel routeur de courrier, sans que tu en aie la maitrise. N'importe qui pourrait intercepter une telle correspondance, sans que tu ne t'en apperçoive. Par contre en cryptant, tu t'assure que personne d'autre que le(s) destinataire(s) ne pourra lire ce message.
            Et ?
            Sur un problème legal que le mail soit chiffrer ou pas si il est lu par une tierce personne dans le cadre normal du fonctionnement du service; cette personne ne peut en parler.
            Pour reprendre l'exemple avec le facteur ; si tu as une enveloppe , rien n'empeche non plus de decoller l'enveloppe de lire le courrier et de la recoller , sans que tu en sache rien (d'ailleurs comment crois tu que les rg/etc... font des surveillances de courier ?).


            Après il est vrai que je me suis un peu écarté du sujet initial qui était plus légal que technique. (j'ai lu le post d'origine un peu vite ...)
            tous le problème est la : on est d'accord que la crypto saisbonmangezen MAIS
            1°) tout le monde n'a pas de cles ...
            2°) le post parlait du regime juridique du mail (correspondance privee), et par consequent du droit des personnes de regarder dans un mail (ie si un employeur peut regarder les mails entrantd'un employee).
            Ensuite bien sur si on peut utiliser la crypto ; faut mieux le faire mais ce n'est pas forcement possible partout (exemple un employee sous outlook ...) et donc la il y a une protection legale sur le contenu des mails ;)
      • [^] # Re: emails = correspondance public ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu ne te rends peut-être pas compte que ce que tu dis est dangereux.

        Avant la LEN, les mails étaient assimilables à de la correspondance privée, donc à une lettre. Physiquement, tu peux toujours ouvrir une lettre, mais il faut déchirer l'enveloppe, et c'est un délit. Techniquement, tu peux toujours intercepter un mail, mais c'est aussi un délit.

        Après la LEN, n'importe qui pourra intercepter et lire tes mails sans être inquiété.

        Les naïfs répondent : y'a plus qu'à crypter. Oui, maisc'est oublié que la prochaine fois, le gouvernement pourrait très bien interdire le cryptage...
        • [^] # Re: emails = correspondance public ?

          Posté par . Évalué à 2.

          hola, padawan.

          Le mail reste une correspondance privée.

          Voici la LEN.
          http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=ECOX020017(...)

          pointe moi, s'il te plait, la restriction sur les emails à caractère privé.

          Faut pas non plus dire n'importe quoi, sous pretxte d'animosité envers en parlement sur d'autres projets de loi.

          La LEN est une loi qui encadre le commerce electronique (avec spams, contrats electronique, etc...) Rien de plus, rien de moins.
          • [^] # Re: emails = correspondance public ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            pour la directive européenne:
            message électronique = "tout message de correspondance privée, sous forme de texte, de voix, de son ou d'image, envoyé par un réseau public de communication, stocké sur un serveur du réseau ou dans l'équipement terminal du destinataire, jusqu'à ce que ce dernier le récupère."

            pour la LEN:
            message électronique = "tout message, sous forme de texte, de voix, de son ou d'image, envoyé par un réseau public de communication, stocké sur un serveur du réseau ou dans l'équipement terminal du destinataire, jusqu'à ce que ce dernier le récupère."

            Déduisez-en ce que vous voulez! ;-)
    • [^] # Re: emails = correspondance public ?

      Posté par . Évalué à 1.


      les emails avec la LCEN tombe dans le domaine de la communication publique.


      Argggg contre sens.

      LEN : http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=ECOX020017(...)

      La LEN donne une existance juridique à e-mail à destination du public (spam, mailing list....). Je ne fait que lire la loi, et RIEN n'entrave ma liberté, vu que la correspondance privée n'entre pas dans le cadre des principales dispositions de la LEN.

      j'ai pas vu la video, mais apparement soit tu n'as pas bien retranscrit, soit l'hébergeur en question mythonne.

      Ou bien tu m'expliques, texte de loi à l'appui, où la LCEN est liberticide (à part pour le spammer qui fait de l'envoi de masse).

      Au plaisir de lire ta réponse.
      • [^] # Re: emails = correspondance public ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Et bien je réponds avec plaisir :)

        Regarde et écoute la vidéo en question tu auras ta réponse. Si tu n'as pas envie, la réponse est l'hébergeur en question mythonne puisqu'il dit qu'il n'y a plus de correspondance privée, que tout est public.

        C'est bien pour ça que j'ai posé la question au demeurant, ça me semblait pour le moins abusif.
        • [^] # Re: emails = correspondance public ?

          Posté par . Évalué à 3.

          désolé, j'avais lu ton thread en diagonale, en fait. j'ai approfondi le sujet, visité les liens, et j'ai sursauté sur ta phrase et directement embrayé :)

          Je m'interroge et j'ai vérifié le texte de loi, mais ca m'énerve tout le ramassis de conneries qu'on peut lire à droite et à gauche.

          Une manif dit que la LCEN est liberticide : tout le monde fonce tete baissée, dans lire le texte. On raconte n'imp, on accuse le monde d'etre méchant, etc... Bref, on brode autour d'un thème, pour le plaisir d'harranguer les foules et être contre le système.
          Si on prend le texte, ben on se rend compte que les députés ne font pas (completement) n'importe quoi.

          C'est comme toutes les polémiques autour du TCE. le rapport signal(texte argumenté)/bruit (polémique et extractions de bouts de phrase) est proche de 0.

          Morceaux choisis :
          Ouvaton vs Metrobus : prémices de la LCEN et de ses conséquences sur la liberté d’expression.
          Gniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii? ouestlerapport ?

          l’été 2005 sera-t-il fatal aux libertés numériques en France et en Europe ?
          se garantir encore, un peu, de vie privée.
          Un tel projet sera-t-il encore possible dans la société techno-totalitaire privée en devenir ?

          Comment une dépeche comme ca peut passer la modération ? Entre pipo et mauvaise foi, la qualité journalistique de Linuxfr a été plonkée par cet article.

          Il eut fallu mettre des phrases permettant de relativiser, plutôt que de faire la publi-information d'un site on va dire de polemistes de tous poils (j'ai nommé samizdar.net).
          Parce que, l'air de rien, une dépêche de Linuxfr, ca fait "sérieux", ca fait "fruit d'une reflexion", ca fait "argument d'autorité".
          Alors que là....
          • [^] # Re: emails = correspondance public ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Bon la len etaient tellement pas liberticide sur la question du mail que le conseil constitutionnel ; excuse moi du peu ; a decide que les article de la len correspondant au changement de regime du mail etait nulle et non avenue.
            Mais non tu dosi avoir raison le conseil constitionnel a fait ca pour haranguer les foules ...
          • [^] # Re: emails = correspondance public ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce qui est inquiétant également, c'est qu'aucun des autres participants à cette manifestation ne l'est repris sur le sujet. C'est quand même une grosse bourde AMHA de la part de l'hébergeur et même si on a de bonnes raisons d'être contre la LCEN, ça n'empêche pas de raconter n'importe quoi. Dès que j'ai entendu la phrase, ça m'a fait sursauter cette histoire.
            Faire front commun certes mais éviter de balancer des anneries comme celle-là sinon on risque de décridibiliser le discours anti-LCEN.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.