L’envolée de Odoo, le logiciel de gestion open source

Posté par  . Édité par Nÿco, Florent Zara, palm123, Ysabeau, Benoît Sibaud et Xavier Teyssier. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
59
30
juil.
2021
Commercial

Summit Partners, un fond d’investissement américain, vient d’investir 180 M€ dans Odoo, la société qui développe des logiciels libres de gestion d’entreprise. Cette transaction valorise la startup belge à plus de deux milliards d’euros !

Les gros succès commerciaux autours des éditeurs de logiciels libres se sont souvent fait sur des produits à destination des développeurs (MySQL, Docker, Automattic) ou administrateurs systèmes (Red Hat). Cette nouvelle est un signal fort que les logiciels libres pour les utilisateurs finaux peuvent aussi être source de grandes créations de valeurs.

En effet, les utilisateurs de Odoo ne sont pas des développeurs, mais des comptables, des caissiers, des gestionnaires de stock, des chefs de projets, des responsables commerciaux ou marketing, etc.

Odoo est une suite d’applications qui couvrent tous les besoins d’une entreprise : la comptabilité, les points de ventes, la boutique en ligne, la gestion des stocks, fabrication, la gestion de projets, les ressources humaines, etc.

Le business modèle s’appuie sur deux logiciels :

  1. Odoo Community, sous licence libre, comprend 80% des applications : la gestion des ventes, les caisses, la facturation, la gestion de stock et production, la gestion de projet, les ressources humaines, le créateur de site web, etc.
  2. Odoo Enterprise, ajoute 20 % d'applications sous licence propriétaire, comme la comptabilité ou Odoo Studio, un outil qui permet de personnaliser les applications Odoo sans développements.

Ces deux produits bénéficient l’un de l’autre. Les revenus générés par Odoo Enterprise ont permis à Odoo d’embaucher des centaines de développeurs en R&D, dont 80 % travaillent pour améliorer Odoo Community, la version open source de Odoo.

Et Odoo Community a permis à Odoo d’atteindre sept millions d’utilisateurs (dont 90 % sont sur la version open source), ce qui lui confère une notoriété qu’il n’aurait pas pu atteindre avec seulement quelques dizaines de milliers de clients payants.

Il faut noter que cet investissement n’est pas une augmentation de capital, mais juste un rachat d’actions entre actionnaires. Odoo ne souhaite pas faire d’augmentation de capital pour deux raisons :

  1. la société n’en a pas besoin (elle est profitable, malgré le recrutement de 1 000 employés ces douze derniers mois), et
  2. le fondateur d’Odoo souhaite garder la majorité des actions pour garantir la pérennité du projet libre sur le long terme.

Aller plus loin

  • # Odoo

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

    Belle réussite et chapeau d'avoir su gérer une croissance si forte!

    • [^] # Re: Odoo

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+0/-0).

      Je ne connais rien aux ERP (mis à part le nom et ma lecture des dépêches Odoo quand il y en a afin de découvrir des choses qui ne sont pas de mon domaine), mais en touts les cas, bravo pour une telle aventure! Je suis aussi passé par la case startup, des amis et des membres de ma famille sont depuis plusieurs années impliqués dans leurs startups, donc je suis un peu les côtés aventureux de la chose. Et je me doute de tout ce qui s'est passé entre la naissance de l'idée de la startup et le passage du palier licorne (bon, ça je ne l'ai jamais vécu de l'intérieur!). Donc bravo pour une telle aventure et surtout pour avoir réussi à financer ce projet (et à trouver des partenaires fiables surtout au début)!

  • # testé mais...

    Posté par  . Évalué à 4 (+6/-2).

    je l'ai testé il y a 3 ans environ lors de la création de mon entreprise.
    Très beau logiciel mais je me suis senti trop vite bridé
    et trop incité à passer à la version premium
    et là les prix sont assez fous pour une TPE.

    • [^] # Re: testé mais...

      Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

      Pour m'en servir depuis longtemps (actuellement version 10 communautaire) je ne comprend pas ce que tu veux dire, il y a plein de modules pour l'étendre dans tous les sens. Peux-tu expliquer comment tu l'as testé (en installant ou sur l'adresse de démo) ? et quelle version ? C'était pour faire quoi ? qu'est-ce qui te bridait ?

      • [^] # Re: testé mais...

        Posté par  . Évalué à 7 (+7/-0).

        Mes souvenirs sont vagues comme je suis passé à autre chose.
        c'était une installation sur mon serveur pour faire mes simulations.

        Je fais de la réparation et vente high tech.
        Je n'ai pas trouvé de logiciel métier pour ça donc j'ai testé plusieurs ERP qui pourraient s'adapter ou avoir un fonctionnement similaire.
        J'étais dans le flou aussi coté loi finance et Odoo ne communiquait pas vraiment là dessus si ce n'est pour leur version cloud.

        J'ai aussi testé Dolibarr mais pas assez rapide pour saisir les devis/commandes et coté loi finance l'asso laisse ça à des prestataires sans infos claires du moins à l'époque pour la certification si ce n'est le cloud (cher mais moins que Odoo).

        Mon choix s'est arrêté sur OpenConcerto certes assez peu souple techniquement et austère et que je trouve plutôt dans l'esprit opensource que libre mais très efficace pour la saisie des devis/commandes et surtout avec des tarifs raisonnables.

        pour la saisie ça devait être rapide et facile avec un lien fort vers la comptabilité, avec des lignes qui ne font pas forcément référence à des articles existants ou avec le moyen de créer l'article automatiquement lors de la saisie d'un devis/commande sans être une usine à cliques pour créer une nouvelle fiche client par exemple dans le process.

        • [^] # Re: testé mais...

          Posté par  . Évalué à 8 (+8/-0).

          Oh et détail important, je suis une EI assujetti à la TVA.

          Et autre point qui m'a séduit chez OpenConcerto c'est une entreprise française qui pratique le support technique au jeton plutôt que par abonnement et pas de limite d'édition communauté limitée et une premium.
          donc si tu te débrouille bien tu n'as pas à faire appel à eux mais si tu a une ou deux questions lors de l'installation par exemple tu n'as pas à payer un loyer.

          La certification LF coute 4 jetons de 25 euros.

        • [^] # Re: testé mais...

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+2/-0).

          C'est quoi le concept de "souplesse technique"?

          • [^] # Re: testé mais...

            Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

            une documentation technique (le manuel est insuffisant pour moi et le dépot SVN est totalement muet coté doc) (je ne pipe pas un mot de java aussi, à votre décharge)
            Une interface REST
            Et / ou une API documentée idéalement interfaçable avec d'autres langages

            Un concept de fonctionnement client/serveur d'application aurais été top et des choses comme le point de vente en interface web aurais été super pour pouvoir utiliser n'importe quel genre de terminal utilisateur.

            Tout ça sont des choses que j'ai évoquées sur le forum d'openconcerto mais la communauté d'utilisateurs est peu active et de développeurs est inexistante.

            Il n'y a que vous qui répondez avec une expertise mais par manque de temps probablement (ce que je comprends totalement) les réponses sont évasives ou inexistantes.
            Après j'aurais qu'a passer un coup de fil aussi si j'avais un vrai besoin.

            Tout ça n’empêche pas que j'ai choisis ce logiciel et continu de m'en servir parce que je n'ai pas trouvé d'autre solution aussi efficace.

            Axelor évoqué plus bas me fait de l’œil avec son module BPM j'essaierais de me pencher sur son cas quand ce sera possible.

            • [^] # Re: testé mais...

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

              La version web arrive prochainement.
              Avec elle, un tas de changement et aussi une API (json rpc).

              Il est vrai que le temps manque, nous avons un carnet de commande rempli à plus de 6 mois.

              • [^] # Re: testé mais...

                Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 04/08/21 à 11:00.

                Bonne nouvelle l'interface web et surtout une API !
                Puisqu'il vous manque du temps, pourquoi ne pas solliciter d'avantage l'aide communautaire ? Un dépôt git[lab|hub|…] par ex. (facile à dire je sais…)

                • [^] # Re: testé mais...

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-1). Dernière modification le 05/08/21 à 22:36.

                  Le dépôt, nous l'avons déjà : https://code.openconcerto.org

                  Le temps qui nous manque est passé à s'occuper de nos clients, on a juste besoin de plus d'utilisateurs qui passent le pas du cloud ou prennent un contrat de maintenance afin de nous donner de l'air financièrement.

                  • [^] # Re: testé mais...

                    Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

                    Tu devrais peut-être faire un miroir sur sourceforge et github ou gitlab (avec git-svn) pour donner plus de visibilité. Je trouve beaucoup de projets en les explorant.

                    Sur le dépôt https://code.openconcerto.org il manque un lien vers le site et un lien vers la doc. C'est utile quand on farfouille dans le code.

                    • [^] # Re: testé mais...

                      Posté par  . Évalué à 3 (+1/-0).

                      Plus de visibilité mais aussi une manière plus courante de soumettre des issues, des pull requests (en particulier des petites choses qui permettent de mettre le pied à l'étrier) etc.

  • # totomatic

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+5/-1).

    C'est quoi 'Automatic' ??? Je n'en ai jamais entendu parler, wikipedia non plus… C'est mis à coté de Docker et MySql, c'est censé être un truc hyper important qui a été un gros succès du logiciel Libre.. mais … ??

    https://en.wikipedia.org/wiki/Automatic
    https://www.google.com/search?q=open+souce+automatic+developer

  • # Alternatives à Odoo

    Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

    • [^] # Re: Alternatives à Odoo

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 31/07/21 à 11:22.

      J'ai aussi entendu parler d'Axelor (https://www.axelor.com/fr/), qui est en AGPL (https://www.axelor.com/fr/licence/).

    • [^] # Re: Alternatives à Odoo

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

      Et Dolibarr : https://www.dolibarr.org/

      Pourquoi bloquer la publicité et les traqueurs : https://greboca.com/Pourquoi-bloquer-la-publicite-et-les-traqueurs.html

      • [^] # Re: Alternatives à Odoo

        Posté par  . Évalué à 6 (+8/-3). Dernière modification le 31/07/21 à 18:45.

        J'approuve Dolibarr. Dans l'association où je travaille qui emploie environ 25 salarié-e-s, le choix devait se faire entre Dolibarr et Odoo. Nous nous sommes orienté-e-s vers Dolibarr, en partie parce que Odoo ne nous a pas inspiré confiance.

        Je m'explique. Odoo possède une version libre, mais pour l'utilisateur-trice l'impression est que le site décourage fortement l'accès à cette version. Par exemple, il faut s'inscrire et donner tout un tas d’informations personnelles afin de juste télécharger le logiciel ! Je comprends cette collecte pour une demande de devis, mais pas pour essayer un logiciel en local avant une éventuelle mise en production. On devine derrière un démarchage commercial agressif qui m'énerve tout autant comme particulier que comme professionnel. C'est pour moi une raison suffisante pour ne pas poursuivre.

        Je n'irais pas jusqu'à affirmer qu'Odoo pratique l'Open Source Washing à des fins marketing. Cependant, le modèle économique semble avoir le derrière entre deux chaises. Comme si l'entreprise n'avait aucun intérêt à promouvoir la version libre autrement que pour bénéficier d'une image, alors qu'elle vend une version privatrice.

        Au contraire, l'équipe derrière Dolibarr est beaucoup plus transparente : tout est libre et des modules payants sont disponibles sur une plateforme séparée bien identifiée (le Dolistore). Le site donne un lien de téléchargement et la documentation est très bien faite pour qui veut déployer l'erp sur son serveur. Le tout inspire la confiance car le discours est cohérent.

        • [^] # Re: Alternatives à Odoo

          Posté par  . Évalué à 5 (+5/-2).

          Par exemple, il faut s'inscrire et donner tout un tas d’informations personnelles afin de juste télécharger le logiciel !

          Tu exagères, le formulaire demande téléphone et adresse courriel, rien de personnel pour une entreprise (c'est un logiciel de gestion, pas un jouet). Et puis en bas de page le lien de téléchargement de toutes les versions est accessible sans remplir aucun formulaire, avec le lien vers les dépôts du code source (You can find other (and older) versions on our nightly builds server. You can also check out our GitHub repository).

          Quand au démarchage commercial si tu n'as pas testé comment peux-tu affirmer des trucs pareils ? il n'est nullement agressif : ils envoient éventuellement un courriel et appellent les PME sans insister. C'est d'ailleurs plutôt utile puisqu'ils conseillent des partenaires. Mettre en place un ERP coûte beaucoup de temps.

          Idem pour la suspicion d'Open Source Washing : faut vraiment avoir l'oeil inquisiteur, alors que tout comme Dolibarr, Odoo a des modules libres et des modules proprios : la version entreprise c'est la version libre plus des modules payants non-libres (et une installation et un paramétrage par un pro, parce que ces modules sont complexes). La documentation est bien fournie, les livres écrits par Fabien Pinkaerts sont libres (bien que presque obsolètes), les guides d'installation sont indiqués sur la page de téléchargement, le forum très ouvert. Enfin, la majorité des applications mises en avant sur le site sont libres (et les autres ont un équivalent libre), la page des téléchargements présente la version libre en premier, le développement est ouvert, …

          Enfin je ne trouve rien qui ressemble à du faux libre : il y a un énorme écosystème d'entreprises et de développeurs autour d'Odoo, des modules gratuits qui remplace les modules proprios d'Odoo sont présents sans discrimination sur le magasin d'application, beaucoup de développements profitent aux modules libres (comme la récente accélération d'Odoo), le développement est ouvert

          Je me fait l'avocat d'Odoo parce que ça m'énerve cette façon de critiquer sans connaître (alors que Fabien Pinkaers a très souvent présenté ici même la raison des modules propriétaires), d'être suspicieux face à une entreprise qui grandit et a besoin d'argent pour financer les évolutions, or il y en a un paquet entre chaque version (suffit de tester), par exemple la gestion et la conception de sites web ont été complètement revues et augmentées dant la version 14 — et c'est libre.

          • [^] # Re: Alternatives à Odoo

            Posté par  . Évalué à -4 (+1/-5).

            Je me fait l'avocat d'Odoo parce que ça m'énerve cette façon de critiquer sans connaître (alors que Fabien Pinkaers a très souvent présenté ici même la raison des modules propriétaires), d'être suspicieux face à une entreprise qui grandit et a besoin d'argent pour financer les évolutions,…

            Et bien non justement, il ne s'agit pas du tout de cela comme le précise l'annonce originale d'Odoo :

            This is a lot of money. It's great for our ego… but it won't impact the company, or the community, as there will be no cash injected in the company.
            Why didn't we do a capital increase? Mostly because we don't need to: Odoo is profitable, and our cash flow allows us to sustain a growth of 60% per year.

            Encore un avocat qui n'a pas lu le dossier de son client. ;-)

            • [^] # Re: Alternatives à Odoo

              Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

              Encore un avocat qui n'a pas lu le dossier de son client.

              Oh si. C'est justement depuis les modules propriétaires qu'Odoo a de la trésorerie. Confer les explications de Fabien Pinkaers dans ses dépêches précédentes.

              • [^] # Re: Alternatives à Odoo

                Posté par  . Évalué à -7 (+1/-8).

                Ah, quand mon boucher me demande des euros en échange de quelques côtelettes, c'est parce qu'il a "besoin d'argent" pour changer sa vitrine.
                Cela ne m'était jamais venu à l'esprit…
                D’où mon erreur de contextualisation; désolé

          • [^] # Re: Alternatives à Odoo

            Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

            Il vaut mieux prendre ces deux liens-ci pour les docs:
            - eLearning: https://odoo.com/slides
            - Documentation: https://www.odoo.com/documentation

            Le lien pré-cité concerne les vieilles versions d'Odoo et devrait être déprécié d'ici qq mois.

            • [^] # Re: Alternatives à Odoo

              Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 02/08/21 à 20:23.

              C'est vrai mais cet ancien lien donne le texte de ton ancien livre, et c'est ce dont je parlais.

        • [^] # Re: Alternatives à Odoo

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+4/-0).

          Pour le démarchage agressif je m'inscrit en faux et je rejoins le commentaire d'orfenor là dessus.
          Je l'ai installé et donnée mes coordonnées à l’inscription. J'ai eu quelques jours plus tard l'appel d'un commercial.

          Cela a été l'occasion de discuter de nos besoins et de nous donner quelques partenaires géographiquement proche sur lesquels on pourrai s'appuyer si nécessaire.
          Depuis un petit mail il me semble pour demander si nous avions donner suite et pas plus.

          Pour une entreprise j'ai vu pire comme démarchage agressif !

          Jérôme.

    • [^] # Re: Alternatives à Odoo

      Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

      Et OpenConcerto

      Je l'utilise principalement pour de la compta (française). Tout n'est pas parfait, il y a je trouve des problèmes de finition et surtout un manque d'informations sur certaines fonctionnalités et comment les utiliser.

      • [^] # Re: Alternatives à Odoo

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        On fait ce qu'on peut avec nos petits moyens (par rapport à Odoo).

        Si vous voulez nous aider, profitez du forum d'OpenConcerto pour faire vos retours pour atteindre "la perfection".
        On ne vous en voudra pas non plus si plus dépensez quelques euros dans l'histoire ;)

        • [^] # Re: Alternatives à Odoo

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 02/08/21 à 08:26.

          J'ai oublié de préciser que je faisais tout cela aussi. Mais bon, je voulais surtout parler du logiciel, pas de moi. ;-)

    • [^] # Re: Alternatives à Odoo

      Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0).

      Et aussi le discret Laurux écrit avec Gambas par un français sympa.

    • [^] # Re: Alternatives à Odoo

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Pour la comptabilité et le suivi , NOALYSS, vraiment très complet et libre à 100%

  • # Faux semblants

    Posté par  . Évalué à 5 (+14/-9).

    De l'art de présenter une mauvaise nouvelle comme une bonne :

    Un certain Cyrl, membre du conseil d'administration et probablement actionnaire depuis l'origine d'Odoo, se fait la malle en la remplissant de 180 millions d'euros aimablement livrés par un fond d'investissement originaire comme d'habitude du pays qui possède la monnaie dominante au niveau mondial, le dollar US, pays qui en créé à volonté pour piller les autres économies par le biais financier (ou quand ce n'est pas possible ou rapide en usant de sa puissance militaire également gracieusement financée par le dieu $).

    Conséquences

    1. À court terme

    Le(s) dirigeant(s) historique(s) d'Odoo restant s'en trouve(nt) affaibli(s) avec un contrôle moindre sur le capital et avec un nouvel actionnaire susceptible d'avoir l'appétit du loup qui vient d'entrer dans la bergerie.

    L'opération n'apporte aucun argent frais à l'entreprise et n'a donc aucun intérêt pour le quotidien opérationnel de l'entreprise.
    Devant cette mauvaise nouvelle, il s'agit donc comme souvent de faire bonne figure, de trouver matière à se réjouir et de générer un peu de bruit médiatique : le couplet classique est sur l'air fameux "rien ne change" mais ne permet pas de cacher que l'agneau comme d'habitude est en train de se faire croquer par le loup, voila qui est propre à rassurer les "milieux économiques" et à attirer de nouvelles entreprises comme clients ne doutant plus de la viabilité d'Odoo en tant qu'elle est devenue une entreprise identifiée comme proie par les forces dominantes du système économique.

    1. À moyen/long terme

    Une entreprise belge dont le capital sera détenu par des intérêts états-uniens / mondialisés qui décideront à leurs guises de son avenir et éventuellement de sa fusion/absorption avec une autre marque et un autre modèle économique, d'autres localisations des emplois,… et le tout possiblement toujours plus éloigné de l'éthique du logiciel libre.

    Bref "business as usual" dans ce monde de concentration effrénée du capital dans la main des sociétés par actions et d'obligation de croître de ces dernières pour repousser un peu l'échéance de l'effondrement systémique, quitte, bien sûr, à détruire l’écosystème au niveau planétaire.

    Y a t-il lieu de célébrer cette nouvelle sur LinuxFr ?

    • [^] # Re: Faux semblants

      Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

      Un certain Cyrl, membre du conseil d'administration et probablement actionnaire depuis l'origine d'Odoo, se fait la malle en la remplissant de 180 millions d'euros aimablement

      D'après l'annonce, Cyril était le représentant de XAnge, une boite d'investissement, spécalisée dans l'investissement dans les startup pour revendre quand ça vaut beaucoup plus. C'était donc tout à fait normal qu'il finisse par partir.

      Une entreprise belge dont le capital sera détenu par des intérêts états-uniens / mondialisés qui décideront à leurs guises de son avenir et éventuellement de sa fusion/absorption avec une autre marque et un autre modèle économique, d'autres localisations des emplois,… et le tout possiblement toujours plus éloigné de l'éthique du logiciel libre.

      Je cite la dépêche

      le fondateur d’Odoo souhaite garder la majorité des actions pour garantir la pérennité du projet libre sur le long terme.

      Et avoir un investisseur qui met beaucoup d'argent, ça apporte de la crédibilité, ce qui peut amener de gros clients ou partenaire.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Faux semblants

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+8/-0).

        Voir aussi l'article de XAnge Odoo – the true meaning of Ambition

        Ils ont donné 3 millions en 2014 quand y avait 50 personnes, ils revendent pour 180 millions.
        Belle bascule

        Et merci Pinky de continuer a donner des news d'odoo ici

      • [^] # Re: Faux semblants

        Posté par  . Évalué à 1 (+5/-4).

        D'après l'annonce, Cyril était le représentant de XAnge, une boite d'investissement, spécalisée dans l'investissement dans les startup pour revendre quand ça vaut beaucoup plus. C'était donc tout à fait normal qu'il finisse par partir.

        Oui, oui, c'est bien la normalité du business as usual et de la "naïveté" européenne. De l'autre côté de l'atlantique, les actifs qui peuvent être cédés à des capitaux européens sont ceux à problèmes comme Monsanto, Lucent,…

        Et cela ne change rien à mon propos, le remplacement d'un investisseur historique européen par un fond d'investissement états-unien n'a rien d'une bonne nouvelle pour qui au contraire pense que l'Europe doit tout faire pour se soustraire à la mainmise malheureusement croissante des USA sur ses systèmes numériques.

        le fondateur d’Odoo souhaite garder la majorité des actions pour garantir la pérennité du projet libre sur le long terme.

        C'est un simple souhait, déjà bien moins qu'une ferme volonté qui même si elle avait été affichée m'aurait laissé dubitatif.

        • [^] # Re: Faux semblants

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0). Dernière modification le 01/08/21 à 22:02.

          XAnge est là pour investir sur maximum 10 ans.

          Ils ont mis de l'argent, il faut bien le récupérer à un moment.
          Ils sont là pour aider les "start-up" et gagner de l'argent. Pas pour faire un investissement stratégique.

          C'est pas la BPI hein

          T'as d'autres investisseurs qui visent le plus long terme (fond de pensions etc) et qui sont plus là pour aider l'entreprise a voir très loin.

          • [^] # Re: Faux semblants

            Posté par  . Évalué à -3 (+2/-5).

            La dépêche est centrée sur Odoo pas sur XAnge.
            Ce qui est normal ou bon pour XAnge n'est pas le sujet…

  • # C'était prévisible ...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+8/-1). Dernière modification le 05/08/21 à 09:43.

    Bonjour,

    Je me permets d'intervenir car Odoo, en tant qu'ERP open source, tape directement dans mon coeur de métier, cela fait plus de 30 ans que je mets en oeuvre des ERP dans des PME.

    Autant vous dire que les évolutions technologiques, j'en ai vécues quelques unes :)

    Mais attention dans le monde de l'ERP, les évolutions arrivent mais pas à la même vitesse, mettre en place un ERP cela prend beaucoup de temps et d'argent. C'est LE logiciel qui permet à l'entreprise de tourner.

    Odoo, que je suis depuis longtemps, alors qu'il s'appellait encore Tiny ERP, n'échappera pas à cette règle, le problème n'est pas technique mais humain.

    Et mettre en place Odoo sur des sites avec 200 utilisateurs, même avec les fabuleux outils du monde open source, ne se fera pas en 2 jours.

    Un client est quasiment un client captif pour plusieurs années, les éditeurs et les distributeurs le savent et même jouent sur ce fait.

    Leurs méthodes (de dev, de marketing, de mise en oeuvre etc … ) n'ont quasiment pas évoluées depuis trés trés longtemps.

    Maintenant ils constituent la "vieille informatique" face au bouillonnement du Web, du cloud, des containers, de l'IOT par exemple.

    Alors qu'il y a 25 ans, un ERP c'était le top pour une entreprise :) et la vieille informatique se codait en COBOL ou GAP :) … Grandeur et décadence …

    Aujourd'hui voir Odoo dépasser en nombre d'utilisateurs l'éditeur Sage et surtout se retrouver presque au même niveau en terme de capitalisation boursière impressionne sur le chemin parcouru.

    J'aimerais que cela booste un peu le marché de l'ERP, en terme de qualité et de fiabilité un peu comme Linux et l'open source a bousculé les OS et le Web.

    Mais il ne faut pas se leurrer, le futur ne sera pas totalement opensource, libre et gratuit, tout comme il ne sera pas totalement propriétaire (maintenant on le sait :) )
    Mais certainement un peu des 2.

    • [^] # Re: C'était prévisible ...

      Posté par  . Évalué à 5 (+3/-0).

      Et mettre en place Odoo sur des sites avec 200 utilisateurs, même avec les fabuleux outils du monde open source, ne se fera pas en 2 jours.

      Et même pour des sites avec 2 utilisateurs ! Un ERP ça se paramètre, ça s'adapte, … d'où les prix élevés d'ailleurs.
      Par contre l'avantage des solutions modulaires (comme Odoo et les autres citées) c'est de pouvoir limiter l'ERP à une ou deux "fonctions" comme la compta, la gestion du site web, la facturation, …

      • [^] # Re: C'était prévisible ...

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0).

        C'est ce qui m'impressionne le plus avec Odoo, sa modularité.

        • [^] # Re: C'était prévisible ...

          Posté par  . Évalué à 4 (+2/-0).

          Oui moi aussi, surtout à l'époque de TinyERP quand Fabien était tout seul.

          • [^] # Re: C'était prévisible ...

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+5/-0).

            En réalité l'auteur de la modularité d'Odoo (TinyERP) n'est pas Fabien mais Gaëtan de Menten.

            J'en sais quelque chose : on partageait le même bureau à l'époque. Mais c'est même plus flou que ça, en réalité lui et moi on discutait souvent et on voulait arriver à avoir un ORM à la SQLObject (pour le vieux qui ont fait du python, ça rappellera des souvenirs) mais avec en plus ce concept de modularité qui redéfini le schéma de la base de données en fonction des modules activés. Avant ça il y avait un autre type d'héritage par extension (une table à côté était utilisée pour stocker les nouveaux champs).

            Vu qu'il avait un temps limité pour faire cette feature, à un moment Fabien a repris la main, viré le côté ORM et conservé uniquement le côté modularité.

            Évidemment toute cette histoire a disparu quand pour la xième fois le serveur subversion a planté et qu'ils sont repartis d'un backup.

            • [^] # Re: C'était prévisible ...

              Posté par  . Évalué à 2 (+4/-4). Dernière modification le 14/08/21 à 11:55.

              On ne sait pas de quelle époque ni de quelle modularité tu parles. J'ai du installer TinyERP en version 3 ou 4 et c'était déjà modulaire, c'est à dire qu'on installait seulement les modules fonctionnels dont on avait besoin.

              Tu racontes vos travaux sur le code comme s'ils étaient de votre initiative alors que vous étiez employés d'Odoo. Et Gaetan de Menterm a travaillé sous la direction de Fabien Pinkaers il me semble. Et puis tu as l'air de te plaindre. Mais le gestionnaire d'entreprise choisit de privilégier tel ou tel aspect, c'est pas choquant, de même il a préféré un serveur Subversion peu fiable à un sysadmin dédié. Si on regarde ce qu'est devenu Odoo, je crois qu'il sait gérer une entreprise…

              (Par ailleurs, ce serait bien que chez Tryton vous arrêtiez de dire du mal de votre ex-employeur.)

              • [^] # Re: C'était prévisible ...

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+4/-1). Dernière modification le 19/08/21 à 11:37.

                Je n'essaye pas de taper du sucre sur Odoo, juste de rétablir un fait historique.

                Tu parles dans ton commentaire d'une époque où Fabien était tout seul, vu que je fus le troisième employé (époque version 1.0 ou 1.2), je t'explique comment ce que tu as connu en version 3.0 est arrivé.

                Et qu'on se comprenne bien : je ne reproche pas à Fabien d'avoir fait ce qu'il voulait avec le code que ged a écrit à l'époque. Il était totalement dans son droit. Par contre je trouve dommage de ne pas avoir saisi l'opportunité qui était offerte à l'époque (pour quand même le faire des années après en plus) même si je comprends aussi qu'il avait des impératifs de survie de l'entreprise qui l'ont poussé à reprendre la main (je crois aussi qu'il n'a pas compris où on voulait en venir, il ne croyait pas aux ORM à l'époque et on a pas su le convaincre).

                Quant à la perte du serveur subversion, c'est pas de chance, ça arrivait souvent à l'époque ; je trouve juste dommage que ça oblitère toute une partie de l'histoire du code (c'est un des trucs génial avec le libre de pouvoir remonter dans le temps et de voir le code se faire, comprendre son évolution, etc).

                Et pour finir, oui je suis dans le projet Tryton, c'est vrai. Mais ça n'a aucun rapport avec ce dont je parle ; d'ailleurs Gaëtan n'a même jamais bossé sur Tryton. Ceci dit Fabien n'a pas hésité à faire une conférence pour dire qu'on était nuls donc ça va niveau bashing je trouve qu'on est encore gentils (d'autant plus quand on connait l'histoire technique).

                • [^] # Re: C'était prévisible ...

                  Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

                  Je ne connais les premières versions d'Odoo que par les dépêches de Fabien et le site de l'époque. Mais en tout cas, en annonçant la Béta de la première version il parlait déjà de l'ORM et de modules. Les modules n'avaient pas tout à fait la même définition que maintenant (et je n'ai pas trouvé le source pour comparer).

                  Pour revenir sur Tryton / Odoo, je me souviens très bien de vos premières dépêches, qui était assez triomphalistes sur le thème «regardez comme on a fait mieux avec de meilleurs choix que Fabien». Alors quand tu rappelles sur un ton que j'ai trouvé ambigu vos contributiont passées à Odoo et les problèmes de serveur, j'avoue que ça m'agace.

                  Cela étant dit, j'apprécie le sérieux avec lequel vous faites vivre Tryton. Mes remarques ne sont que du bruit peu utile au fond. Oublie-mon ton agacé, et ne garde que la bienveillance :-)

  • # Pas si opensource que cela

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

    Nous utilisons Openerp depuis des années mais c'est un peu du "faux opensource" : il est quasi impossible d'upgrader aux nouvelles versions sans payer les licences. Si quelqu'un a réussi : je suis preneur ! est ce que quelqu'un a réussi avec çà https://github.com/OCA/OpenUpgrade ?

    • [^] # Re: Pas si opensource que cela

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-0). Dernière modification le 05/09/21 à 22:47.

      Je confirme que les montées de versions sur Odoo on premise sont très compliquées voir économiquement non possible, surtout si vous avez mis des modules personnalisés. J'aime l'approche de Dolibarr (https://www.dolibarr.org) où la montée de version est assurée "by design" et meme dans la CTI. On peut donc passer en derniere version, même depuis une version d'il y a 10 ans.

      Expert ERP CRM Open Source (Dolibarr ERP CRM, Odoo, SAP, Siebel...)

      • [^] # Re: Pas si opensource que cela

        Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

        Oui exactement comme NOALYSS, la version 9.0 qui vient de sortir , elle accepte encore les mises à jour depuis la version de 2003.

        NOALYSS est beaucoup plus orienté comptabilité et heureusement, il y a un module pour importer depuis Dolibarr.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.