L'Association Francophone pour le développement d'Open-Xchange à Solutions Linux 2006

Posté par  (site Web personnel) . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
0
31
jan.
2006
Communauté
L'AFOX, Association Francophone pour le développement d'Open-Xchange, créée le 29 novembre 2005 pour rassembler la communauté des contributeurs et utilisateurs de ce logiciel de travail collaboratif, sera présente sur le stand des associations lors du salon Solutions Linux 2006.

Venez discuter avec nous sur le stand et assister à une présentation d'OX avec des clients Linux et Windows (Outlook). Des live-CDs et plaquettes de présentations du produit seront disponibles et les personnes intéressées pourront s'inscrire à l'association.

Régis Adam, Nicolas Barcet et moi-même présentons également une conférence sur OX, mardi 31 janvier 2006, lors de la table ronde Outils de gestion de contenu et de travail collaboratif. Les diapos de la présentation sont téléchargeables au format OpenOffice.org 2 sur le site de l'AFOX. Open-Xchange est un environnement de collaboration et de messagerie permettant l'enregistrement de contacts, de rendez-vous, de tâches, d'emails, de signets, de documents et bien d'autres choses encore que les utilisateurs pourront partager avec les autres.

Cet environnement peut être utilisé par un navigateur Web ou par de multiples clients lourds comme KDE Contact, Apple iCal, Konqueror, Mozilla Calendar et bien d'autre basés sur des standards ouverts.

Il supporte également Microsoft Outlook via l'Outlook OXtender, un greffon pour le client Outlook qui lui permet d'interagir avec le serveur Open-Xchange comme s'il s'agissait d'un Microsoft Exchange Server--permettant ainsi l'utilisation de dossiers publics et autres fonctions de collaboration normalement seulement accessibles aux utilisateurs de produits Microsoft.

D'autres extensions permettent des synchronisations avec le serveur en utilisant des protocoles Internet standards, incluant WebDAV (XML), LDAP, iCal, HTTP(S), SMTP, IMAP, POP3, et SyncML.

Aller plus loin

  • # C'est officiel pour évolution ???

    Posté par  . Évalué à 2.

    Dans le slide, on indique que le groupware est compatible avec Evolution, pourtant ça n'est toujours pas le cas...
    Cette compatibilité future est annoncée depuis presque un an et toujours rien en vu..
    J'espère que cette compatibilité annoncée officiellement semble-t-il lors de Solution Linux n'est pas qu'un effet d'annonce.
    Moi, ça commence à me gonfler de plus en plus ces produit libre compatible avec des produits propriétaires au points qu'on ne puisse les utiliser qu'avec ces derniers....
    • [^] # Re: C'est officiel pour évolution ???

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

      >Moi, ça commence à me gonfler de plus en plus ces produit libre
      >compatible avec des produits propriétaires au points qu'on ne puisse
      > les utiliser qu'avec ces derniers....

      De plus le connecteur Outlook semble propriétaire ....

      L'aspect communautaire me semble en plus assez "fictive", il n'y a on dirait que des boîtes ( souvent concurrentes ) dans cette association.
      • [^] # Re: C'est officiel pour évolution ???

        Posté par  . Évalué à 4.

        Et en plus l'article 4 du réglement interieur est croustilliant :

        Article 4 – Election du conseil d'administration

        Le droit de vote est réservé aux membres actifs, à jour de cotisation.
        Est éligible tout membre actif (personne physique, ou représentant officiel d'une personne morale), à jour de ses cotisations et faisant partie de l'association depuis au moins 6 mois.
        Le Conseil d'Administration se réserve cependant le droit de réduire cette durée à titre exceptionnel. Cette décision devra être dûment motivée lors de l'Assemblée Générale.
        Aucune condition de nationalité n'est requise, ni pour l'adhésion, ni pour l'élection au Conseil d'Administration.
        Les candidatures au Conseil d'Administration doivent être adressées au bureau au moins 8 jours avant la date de l'Assemblée Générale. Celles-ci devront être accompagnées d'une présentation du candidat et de ses motivations.
        Les membres fondateurs ont un droit de veto sur la candidature des membres : si au moins 75% des membres fondateurs encore membres actifs de l'association s'opposent à la candidature d'un membre de l'association, celui-ci ne pourra pas être élu.
        Cette clause est une clause de responsabilité des membres fondateurs, qui sont les garants du respect de l'objet et des objectifs de l'association et de son bon fonctionnement.

        C'est quand même pas mal, dans un même chapitre on explique que le Conseil d'Administration (et par conséquant le Bureau) a 2 outils pour se maintenir en place, en donnant le droit de vote à de nouveaux adhérants et en refusant l'entrée d'autres au conseil d'administration.
        ....
      • [^] # Re: C'est officiel pour évolution ???

        Posté par  . Évalué à 2.

        > il n'y a on dirait que des boîtes ( souvent concurrentes ) dans cette association

        Je trouve ça plutôt rassurant que les boîtes qui s'y rassemblent soient concurrentes : au moins ce projet les rassemble et elles devront trouver un autre terrain pour tirer la couverture à elles !
      • [^] # Re: C'est officiel pour évolution ???

        Posté par  . Évalué à 4.

        Que des boite ? Euh... pas vraiment sur... Je compte au moins 3 personnes physiques dans l'asso (sur une dizaine de membres).

        Cela dit, pour une asso autour d'un produit de groupware qui veut regrouper les utilisateurs et les société de services, ca me parait un peu normal non ? Je ne connais pas beaucoup d'individus qui font du groupware avec eux même...
    • [^] # Re: C'est officiel pour évolution ???

      Posté par  . Évalué à 0.

      La compatibilité offerte se limite en effet à l'utilisation d'ical et vcard (+évidement POP3/IMAP/SMTP) mais je crois qu'en plus il y a une offre de sponsoring pour ceux qui voudraient aller plus loin...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.