Les trophées des Casablanca Linux Days

Posté par  . Modéré par Mouns.
Étiquettes :
0
4
oct.
2003
Communauté
La fin du délai de dépôt des candidatures aux Trophés des CLD est fixée au 15 octobre 2003 à minuit GMT. Si vous êtes marocain, arabe ou africain installé au maroc ou non et si vous avez des contributions au profit de la communauté des logiciels libres dans le monde alors vous êtes éligible pour participer aux trophées des Casablanca Linux Days.

N'allez surtout pas croire que nous excluons les autres nationalités par xénophobie. Nos pays arabes et africains ont des problèmes similaires et par conséquent des solutions libres adaptées à notre contexte local sont hautement appréciées. Les trophées des CLD s'inscrivent dans cette logique de proximité et d'encouragement des initiatives libres dans notre région. La première édition des Casablanca Linux Days a eu lieu en mai 2002. La prochaine aura lieu les 5 et 6 décembre 2003. Pendant deux jours, se relaieront sur la salle de conférences des intervenants agissant dans le monde du logiciel libre traitant de thèmes d'ordre général ou technique. Les orateurs sont d'horizons divers. Il y a les marocains bien sûr mais il y a aussi des invités d'autres pays. L'année dernière la France était représentée en la personne de Thierry Stoehr secrétaire de l'AFUL. Cette année, la France, l'Allemagne et les États-Unis seront représentés.

En marge des conférences, l'année dernière a eu lieu d'une part un forum entreprise et d'autre par un concours de programmation auquel ont participé une quarantaine de jeunes. Cette année le concours de programmation a été transformé en "Trophées des CLD".

L'objet de ces trophées est d'encourager la participation des marocains aux projets de développement libre. Nous visons également faire connaître ces marocains qui, dans l'anonymat, participent à des projets importants de part le monde. L'ouverture des trophées CLD à des participants arabes et africains s'explique par nos ambitions de fédérer les initiatives libres dans notre région. En effet, nos pays ont des maux similaires et souffrent des mêmes problèmes de retard technologique que nous espérons combler, du moins en partie, en utilisant des technologies libres.

Trois types de distinctions sont prévues dans ces trophées des CLD. Le premier trophée est celui du "Meilleur hacker marocain". L'objectif est de faire découvrir et d'encourager le hacking noble à savoir construire et debuguer des logiciels libres. Les contributions peuvent être bien sûr du développement mais aussi du bêta test, de la documentation, des traductions, etc.

Le second trophée consacre le "Meilleur déploiement open source au Maroc". Ici on primera soit les sociétés de service soit les entreprises ou organismes ayant développé ou déployé des technologies open source d'une manière remarquable soit par l'originalité ou par l'ampleur de la solution. En effet, plusieurs sociétés ont des expériences exemplaires en matière de déploiement mais elles restent méconues et ne font pas profiter les autres de leur expérience. Notre but est de faire sortir ces pionniers de l'ombre.

Le troisième trophée prime le "Meilleur Projet libre en Afrique ou dans les pays arabes". Ce prix vise à consolider les relations sud-sud en matière de développement, configuration et déploiement de logiciels libres. Notre ambition est de tisser davantage de liens avec nos confrères arabes et africains.

Dans chaque catégorie on distinguera trois nominés qui seront connus dès le 5 novembre. Les vainqueurs de chaque catégorie seront déclaré lors de la cérémonie de clôture des CLD le 6 décembre 2003. Les 3 vainqueurs se verront discerner leur prix des mains de Richard M. Stallman qui nous fait cette année le plaisir d'être parmi nous en animant la conférence d'ouverture des CLD.

Tous les nominés recevront des prix et les vainqueurs se verront offrir des cadeaux de valeurs offerts par nos sponsors.

Pour concourir dans ces trophées rien n'est plus simple. D'abord il faut choisir l'un des trois trophées auquel le candidat veut concourir. On ne peut participer à plus d'un trophée à la fois. Ensuite il faut envoyer au secrétariat du concours par courriel à l'adresse trophe@linux-maroc.org un message explicitant les justificatifs des contributions open source du candidat. Ces justifications peuvent être des liens vers des sites web, des rapports, des programmes et tout ce qui peut étayer les prétentions du candidat. Le secrétariat accusera réception de la candidature immédiatement, par e-mail. Éventuellement on demandera des clarifications aux candidats.

Pour terminer je lance deux appels. Le premier à l'adresse des candidats : il faut que vous participiez à ce concours et ne pas sous-estimer le travail que vous faites dans le domaine du libre. Il suffit d'avoir écrit par exemple un howto d'un logiciel libre pour prétendre à la participation et pourquoi pas une nomination. Mon second appel s'adresse aux sponsors et autres organisateurs de concours similaires. Notre association est ouverte à toute suggestion ou aide de votre part pour améliorer la qualité de ce concours et servir notre communauté. Pour tout contact, une seule adresse : trophe@linux-maroc.org.

Aller plus loin

  • # Re: Les trophées des Casablanca Linux Days

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    Ce qu'il faudrait et qui deviens assez urgent, même si ce n'est pas à propremment parler du logiciel libre, ce serait d'inclure les caractères tifinagh dans unicode.

    L'enseignement marocain va deployer (ça a commencé déjà cette année) les cours de langue berbere en écriture tifinagh, mais il n'y a pas encore de support informatique, non pas à cause de problèmes techniques (l'écriture tifinagh ne pose aucun problème technique) mais parcequ'aucune proposition serieuse et officielle n'a été faite au consortium Unicode.

    C'est sans doute qu'au sein de l'institut de la langue Amazigh personne n'est conscient du problème et des enjeux; si les informaticiens marocains pouvaient faire prendre conscience aux responsables politiques/culturels du problème ce serait une bonne chose.
  • # Re: Les trophées des Casablanca Linux Days

    Posté par  . Évalué à 1.

    Le Logiciel Libre est un avantage pour les pays en voie de developpement. Pour une fois, on ne peux pas cracher sur la mondialisation et sur les méchants pays occidentaux, qui sont (pour l'instant) les plus gros contributeurs.

    En tout cas, c'est une très bonne initiative. Tous les pays qui "montent" comme la Chine, et certains pays du moyen orient (et le Maroc ?) sont des cibles importantes pour Micro$oft et compères, ce serait une erreur énorme de les négliger.

    Surtout qu'ils seront une part importante de la resource en informaticiens avec l'offshore qui se develoveloppe...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.