L'UNESCO récompense Claroline

Posté par  . Modéré par Nÿco.
Étiquettes :
0
3
oct.
2007
Éducation
Le projet Claroline (plate-forme libre d'apprentissage à distance) va être récompensé par le prix UNESCO - Roi Hamad Bin Isa Al-Khalifa 2007 pour l'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans l'éducation (TICE). Il est lauréat avec le projet américain Curriki.

Le Directeur général de l'UNESCO remettra leurs prix aux deux lauréats – un diplôme et un chèque de 25 000 USD pour chacun d'eux – au cours d'une cérémonie qui aura lieu au siège de l'organisation, le 19 décembre prochain. Les lauréats ont été choisis parmi 68 projets menés dans 51 pays et une organisation non gouvernementale internationale active dans le domaine de l'accès libre à l'éducation.

Le Prix est placé sous le haut patronage de Sa majesté le Roi Hamad Bin Isa Al-Khalifa du royaume de Bahreïn. Des mentions d'honneur seront également décernées au projet Sésamath de l'Association Sésamath (France) et au projet Enciclomedia de l'Instituto Latinoamericano de la Comunicación Educativa (Mexique). Le projet Claroline

Claroline est une plate-forme d'apprentissage à distance (PHP/MySQL) initialisée par l'Université de Louvain (Belgique) et distribuée sous une licence libre (GPL) depuis 2001. Elle permet à un professeur de créer des espaces de cours à destination de ses étudiants pour :
  • Mettre à disposition des documents
  • Composer des exercices
  • Construire des parcours d'apprentissage
  • Structurer un agenda avec des tâches et des échéances
  • Ouvrir des forums de discussion
  • Soumettre des travaux
  • Publier des annonces
  • Travailler en groupe
  • Rédiger des documents collaboratifs à l'aide d'un wiki
  • ...

La liste est longue et s'allonge encore avec l'arrivée d'un système de modules qui facilite le développement de nouveaux outils (sondages, FAQ, blogs, vidéo-webconférence...)

Consortium Claroline

Le Consortium a vu le jour le 23 mai 2007, lors de la deuxième conférence annuelle des utilisateurs de Claroline qui s'est tenue à l'Université de Vigo, en Espagne. Cette association internationale sans but lucratif a pour objectifs principaux de fédérer la communauté Claroline, de coordonner les développements de la plate-forme et d'en promouvoir l'usage.

Aller plus loin

  • # Plei@d et le CNAM à coté ... lol

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Quand on voit les débats qu'il y avait au sein du projet AVICENNE de l'UNESCO (http://pleiad.unesco.org/) au moment où je participais aux débats entre le CNAM et l'organisation... Ça bataillait dur là dedans. Et ça jouait sur les mots "libre", "open source", avec tous les pbs de traduction qui vont avec...

    Je me souviens des arguments du CNAM quand il s'agissait de qualifier leur outil "plei@d" (http://www.pleiad.net/) par rapport au libre. Pour eux Pleiad en était ! pourtant, autant il était "open source", autant rien à voir avec le libre : son code était la propriété sine qua non du CNAM avec interdiction d'une quelconque modification, publication, etc... sans l'accord de ces derniers. seule la possibilité d'observer le code source était "donnée" aux "partenaires" du projet.

    Alors que des débats houleux avaient lieu au sein du projet, avec l'opposition au CNAM qui souhaitait un véritable logiciel libre au coeur du projet, il existait déjà des logiciels comme Claroline ou Moodle.

    bref, bravo l'UNESCO pour ce prix !
    • [^] # Re: Plei@d et le CNAM à coté ... lol

      Posté par  . Évalué à 5.

      Salut,

      Je suis personnellement une victim... Euh, pardon, un utilisateur de pleiad et je rejoint ton avis :
      C'est une TRES mauvaise plate-forme d'enseignement à distance !
      Maintenant, si une petite dénonciation bien placée peut faire avancer le schmilblik, nombre d'utilisateurs (au moins dans les uv informatiques, dont moi-même) seraient près à donner de leurs personnes !
    • [^] # Re: Plei@d et le CNAM à coté ... lol

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

      Suite à la demande du CNAM de modification du commentaire précédent, faite avec l'accord de l'auteur, quelques précisions :
      - le CNAM indique que Plei@d v8.0 « répond aux grands principes des logiciels dits "libres" », que c'est un « logiciel gratuit (seuls les services, type installations et formations peuvent être payants) » et que le « code source de l'application est à disposition des utilisateurs et la modification de celui-ci est évidemment possible. »
      - l'équipe du site LinuxFr.org a demandé à consulter la licence et les sources du logiciel Plei@d pour clarifier la situation (nous n'avons pas trouvé ces informations en ligne pour l'instant).
  • # par rapport à moodle ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    il me semble que moodle (http://moodle.org/) ressemble pas mal à claroline , est-ce que ce dernier permet d'aller plus loin ?
  • # Merci Claroline

    Posté par  . Évalué à 1.

    Juste un grand merci à ce projet que nous utilisons tous les jours ici au Cameroun, dans le cadre de l'installation des nouvelles formes d'enseignement.

    Nous sommes ici au c½ur de tous les problèmes liés aux multiples fractures de ce pays: en effet, il n'y a pas que la fracture numérique, il manque aussi beaucoup d'infrastructure (routières par exemple) et nous en sommes arrivés au point où il est plus facile d'aller installer une connexion VSAT en brousse dans une salle de classe et faire étudier les étudiants à distance...c'est dire !

    Bref, merci.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.