Maui X-Stream aurait volé du code sous GPL et se serait approprié le copyright de PearPC

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
11
mar.
2005
Justice
PearPC est un logiciel libre permettant l'installation de Mac OS X, classiquement réservée aux architectures PPC, sur des architectures de type x86 (PC).

La société Maui X-Stream aurait repris l'intégralité du code de PearPC, ainsi qu'une partie du code du projet OpenVPN à son compte, pour sortir sa nouvelle version de CherryOS, sous licence propriétaire, et sous son propre copyright La première version de CherryOS avait déjà été repérée comme étant une copie conforme au code de PearPC, et Maui X-Stream aurait repris le code depuis zéro afin d'éviter tout problèmes.

les soupçons sont notamment dû à la vitesse incroyable de développement de leur nouvelle version : là où de nombreuses personnes ont passé beaucoup de temps sur PearPC, CherryOS n'aurait été bouclé qu'en quelques mois de développement.

Suite à la sortie toute récente de leur dernière version, l'équipe de développement de PearPC s'est donc empressé de vérifier le nouveau binaire.
Après un rapide aperçu, il s'avère que de nombreuses chaînes de caractères restent identiques entre PearPC et CherryOS. De plus, la table des symboles montre toujours des liens de parenté flagrants entre les deux logiciels. A croire qu'ils ont du mal à masquer un vol de code source.

Pour ceux qui ont des doutes, la licence de CherryOS est tout ce qu'il y a de plus propriétaire, avec toutes les limitations possibles que l'on puisse avoir sur un produit logiciel. Évidemment, le code source n'est pas disponible.
Le copyright est passé des développeurs de PearPC à la société Maui X-Stream.

De plus, ils auraient volé une partie du code du projet OpenVPN pour écrire leur pilote réseau.

Affaire à suivre...

Aller plus loin

  • # Bouh les vilains!

    Posté par . Évalué à -10.

    C'est vraiment pas gentil!
  • # Quels recours?

    Posté par . Évalué à 3.

    Quels sont les recours quand on découvre que notre code a été volé? S'adresser à la FSF? Si on porte plainte, quelles preuves peut-on apporter à part un "je crois qu'ils ont repris des bouts de codes qui étaient sous license GPL"?
    • [^] # Re: Quels recours?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Les détenteurs du copyright, et seulement eux, peuvent porter plainte.

      Si il n'y a pas eu de transfert de copyright a la FSF, alors la FSF peu les appuyer dans leurs démarches, mais ne peut pas porter plainte a leur place.
      • [^] # Re: Quels recours?

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est exactement le cas. Ils ont demandé conseil à la FSF, mais le copyright n'ayant pas été transféré, c'est aux développeurs de PearPC de s'en charger.

        Actuellement, ils sont bien remontés d'ailleurs, mais je pense qu'ils essayeront d'adopter une résolution à l'amiable, pour ne pas compliquer les choses.
        Malheureusement, Maui X-Stream semble être un peu... contre.
      • [^] # Re: Quels recours?

        Posté par . Évalué à 1.

        Juste pour mon info personnelle, quelqu'un pourrait-il me rappeler ce que c'est qu'une "partie civile"? C'est bien des gens non impliqués dans une affaire et qui s'y intègrent de force, non (je suis une bille dans ce domaine là). C'est quoi ladifférence avec ce cas là?
    • [^] # Il faudrait un proces qui serve d'exemple

      Posté par . Évalué à 10.

      Moi je n'attends qu'une seule chose, c'est que dans une situation comme celle-la la FSF se sorte les doigts et lance un appel a contributions afin d'attaquer en justice ; je suis pret a filer un peu de ble pour ca et je suis certainement pas le seul. Imaginez qu'il y ait pour ca une levee de fonds comparable a celle de Blender, de la pub pour Firefox ou de Wikipedia, la ca ferait reflechir plus d'un pilleur de LL.
      • [^] # Re: Il faudrait un proces qui serve d'exemple

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Oui, je suis entièrement d'accord, et suis prêt à débourser pour avoir un procès qui tienne la route pour montrer l'exemple aux autres entreprises que le logiciel libre est protégé et que contrairement à ce que beaucoup pensent, il n'est pas plagiable de par le fait que le code est libre.

        Sus au plagiat et aux brevets logiciels!!!!!
      • [^] # Re: Il faudrait un proces qui serve d'exemple

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce n'est pas forcément évident de lever les fonds nécessaires. Blender c'était 100k$ il me semble, et il a fallu un bon moment pour lever les fonds. Contre une petite boite ça peut suffire mais dans un procès contre une boite de taille moyenne (SCO par exemple), le procès peut durer des années et la boite peut jouer la montre comme le font la plupart des grosses boites : Je te presse jusqu'à ce que tu n'ais plus de fric et là tu es mort.

        Le plus efficace pour le moment me semble de propager la nouvelle. Il n'y a qu'à voir pour Sigma Design : Au début SD chiait sur les développeurs (qu'est-ce que ça peut fouttre que 2 ou 3 braillards se plaignent) mais la nouvelle du vol de code a fait le tour du net à une vitesse à laquelle il ne s'attendaient pas et a été reprise par des sites de decidors (01, etc). Les investisseurs ont pris peur et SD a dû publier le code source en urgence pour calmer le jeu. C'est une des force du net : Les nouvelles (vraies ou fausses) se propagent à une vitesse folle et il est quasiment impossible de les arrêter.
      • [^] # Re: Il faudrait un proces qui serve d'exemple

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        S'ils n'ont aucun droit sur les logiciels incrimintés tu veux qu'il fasse quoi de leur doigts sorti ? Tu peux avoir tout l'argent que tu veux, si tu n'as aucun droit sur un logiciel, la justice ne va pas te donné raison.

        Par contre cela peut etre intéressant de faire une levé de fond pour les différents contributeurs des différents logiciels.
  • # Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

    Posté par . Évalué à 5.

    En ajoutant encore des liens :

    - un récapitulatif des problèmes rencontrés : http://tinyurl.com/6aov4(...)
    - une news sur macobserver : http://macobserver.com/article/2005/03/09.13.shtml(...) très... creuse. Elle annonce la sortie de CherryOS, et contient un démenti de Maui X-Stream
    - Et parce que PearPC ce n'était pas suffisant : http://tinyurl.com/4k7cx(...) Ils auraient également volé du code à HFV Explorer, et utilisé une version non légale de Setup Factory (voir le message suivant : http://tinyurl.com/5fg52(...) )

    édifiant, ils rassemblent tout ce qu'il ne faut pas faire pour se faire aimer.
    • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

      Posté par . Évalué à 7.

      Merci de ne pas mettre de liens tinyurl. Le pourquoi a déjà été expliqué dix fois ici.
      • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

        Posté par . Évalué à 3.

        • [^] # Un excellent article de drunkenblog

          Posté par . Évalué à 3.

          Qui "résume" très bien l'affaire. Pour info, l'auteur est issu du monde Mac, et fan de FreeBSD, il est pas mal lu, et écrit en général des articles très complets.

          Il analyse l'ensemble des points avec une assez bonne justesse. La longueur de l'article correspond à peu près à ce que j'aurai souhaité rédiger sur DLFP, mais bon, un article de cette longueur ne passe pas la modération.

          http://www.drunkenblog.com/drunkenblog-archives/000501.html(...)

          Encore une fois, excellent travail de drunkenblog.
      • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

        Posté par . Évalué à 0.

        si je dis dix fois "la terre est plate", ça suffit à rendre cette phrase vraie ? terrifiant...
        • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

          Posté par . Évalué à 3.

          si je dis dix fois "la terre est plate", ça suffit à rendre cette phrase vraie ? terrifiant...


          Non, puisque l'affirmation est fausse.

          Alors que l'affirmation «Merci de ne pas mettre de liens tinyurl. Le pourquoi a déjà été expliqué dix fois ici.» est quand à elle vraie :-)

          La différence entre la terre plate et les liens tinyurl, c'est que le fait qu'utiliser les liens tinyurl soit mauvais a été démontré, tandis que le fait que la terre soit plate, jamais :-)
          • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

            Posté par . Évalué à -8.

            le fait qu'utiliser les liens tinyurl soit mauvais a été démontré

            la démonstration est fausse. biaisée, incomplète, ne couvrant pas tous les cas d'utilisation, et relevant d'un sévère cas de "je regarde le monde par le mauvais bout de la lorgnette".

            en clair, aussi valable que les multiples démonstrations scientifiques que la terre était plate. car oui, il y en a eu, et plus d'une.


            alors forcément, je m'assoie dessus et je ne me préoccupe pas des mort-nés mentaux qui ne peuvent pas comprendre quand et où ils ont tort, par manque de neurones. s'ils leur poussent un jour, tant mieux pour eux.
            • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Sur un site comme linuxfr, qui de toutes façons tronque les URL, tu peux me donner UN argument en faveur de tinyurl ?
              • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Les URL sont tronquées à l'affichage mais le lien est correct évidemment. Du coup les moteurs de recherche voient ce lien, on peut rechercher ce lien, il est pris en compte dans le GoogleRank, il est plus pérenne que le tinyurl (au pire au moins autant), Tinyurl.com ne peut pas faire des stats sur les visites, etc.
              • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

                Posté par . Évalué à 2.

                argument numéro 0 : on me donne une tinyurl ou autre minilien. si je vois qu'elle pointe vers du contenu valide (ie que ce n'est pas un goatse) et qu'il y a une raison valable pour qu'elle soit raccourcie (c'est par exemple une page de produit ou un résultat de recherche qui fait 6 lignes), je n'ai a priori pratiquement aucune raison de la reformater (la développer) si je transmets l'information à quelqu'un. dans certains cas, pourtant, je le ferais, ou bien je donnerais le lien aux deux formats, courts et longs, par exemple.


                ah, et les urls tronquées à la LinuxFR, il y a plus esthétique, sans compter les gens qui ont vraiment du mal avec et collent une virgule ou les (...) juste après, qui se retrouvent donc dans l'url de leur navigateur, qui du coup ne marche pas.


                bien utilisés (donc avec un cerveau aux commandes, comme pour le reste), les URLs raccourcies et autres miniliens peuvent être utiles et même rudement pratiques : un exemple parmi 200, pour les newsgroups, avec une longueur de ligne fixée à moins de 80 lignes, on prie soit que le lecteur en face a un client de news pas trop con, ou qu'il prendra la peine de recoller les 3 lignes d'URL à la main... ou s'il fait confiance dans le posteur, il cliquera sur le minilien donné en plus de l'URL à rallonge.


                après, il y a des gens qui refuseront de cliquer dessus et qui hurleront à sa seule vue, comme pour du Flash ou du Java. j'ai eu ma période aussi. qu'ils s'en passent, ils sont grands, ils assument leurs choix.
                • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  > si je vois qu'elle pointe vers du contenu valide (ie que ce n'est pas un goatse)

                  Ben si je te dis

                  http://tinyurl.com/6aov4(...)

                  Tu sais comment si c'est goatse ou pas ? Par contre, avec une URL non tinyurl-ifiée, je le vois en un coup d'oeil.

                  Par exemple, dans ce cas,

                  http://forums.h80571.serverkompetenz.net/viewtopic.php?p=16178#1617(...)

                  Je sais que ce n'est pas goatse sans cliquer sur le lien.

                  Ton argument est donc contre tinyurl.

                  > sans compter les gens qui ont vraiment du mal avec et collent une virgule

                  Le rapport avec tinyurl ? Si je te dis d'aller voir http://tinyurl.com/6aov4,(...) est-ce que ça résous ton problème de virgule ?

                  > un exemple parmi 200, pour les newsgroups,

                  En réponse a "Sur un site comme linuxfr, qui de toutes façons tronque les URL, tu peux me donner UN argument en faveur de tinyurl ?", tu es a coté de la plaque.

                  J'attends toujours l'argument valide.
                  • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    ton histoire avec ton url en forum machin est parfaitement stupide : pour héberger une version en ascii art d'un goatse (vieux test d'une lib), je peux te dire que je fais des centaines de hits sur des forums type phpBB qui permettent d'inclure des images : et pourtant, il n'y a pas marqué "goatse" dans les liens (referer) !

                    sans parler des multiples blagues de centralien consistant à appeller l'image petitchaton.jpg ou à rediriger les visiteurs en provenance d'un site précis sur une page spécialement préparée.

                    là, par exemple, tu vois, il y a un goatse au bout : http://elrick.ethohost.com/forum/viewtopic.php?t=7(...)

                    donc ton "Je sais que ce n'est pas goatse sans cliquer sur le lien." on va vite l'oublier, c'est ce qu'il y a de mieux.

                    je reformule donc : si je suis viscéralement contre les tinyurl, je ne clique pas dessus quand j'en vois un. c'est pourtant pas dur. ou j'utilise un client web qui ne suivra pas automatiquement la redirection. ou j'utilise une bidouille quelconque style 127.0.0.1 dans /etc/hosts.


                    (pour l'argument valide, voir l'argument 0 du post précédent : ce site est un lieu d'information et d'échanges, les articles et les commentaires qui y sont postés contiennent parfois des URLs, qui tombent rarement du ciel.

                    si elles sont copiées de la barre du navigateur, elles seront "développées". si elles viennent d'un article et sont copiées sur forme de texte (avec du texte autour, donc, des commentaires, d'autres informations), elles sont copiées telles quelles. c'est comme ça.

                    il n'y a quasiment aucune raison de les transformer pour l'occasion. le fait que linuxfr PEUT afficher des urls tronquées, on s'en fout complet : c'est un détail technique de présentation.

                    c'est toi qui est à coté de la plaque ici. imagine le dialogue suivant :

                    "allo maman, j'ai une nouvelle copine (blablabla) elle est brune"

                    "QUOI ? donne moi UN argument en faveur des brunes !"

                    "euh maman, c'est ma copine, elle est née comme ça... (blablabla) ah, elle aime les chanteurs style Led Zepplin..."

                    "QUOI ? donne moi UN argument en faveur de Led Zepplin !"

                    "gni ! euh (test) euh elle aime aussi la nature, les nems et les petits chatons"

                    "QUOI ? donne moi UN argument en faveur de la nature, des nems ou des petits chatons !"

                    "uh bon ok, au revoir maman, et n'oublie pas de prendre tes pilules hein"

                    si tu ne vois pas que réclamer un argument en faveur des tinyurl sur linuxfr n'a guère de sens, tant pis, j'ai des gens plus importants à convaincre. ce type d'encodage d'URLs, c'est un outil, ça peut répondre à certains besoins, ça peut être utile, on peut certes aussi mal l'employer, pour faire des blagues par exemple. des gens ne les accepteront jamais ici bas pour des raisons finalement purement viscérales, tant pis pour eux. ça doit être dur dans la vie de haïr viscéralement les marteaux ou les perceuses. c'est que c'est dangereux, ces conneries, et ça fait un boucan du diable...)
    • [^] # Re: Et comme j'avais mis affaire à suivre, suivons...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      édifiant, ils rassemblent tout ce qu'il ne faut pas faire pour se faire aimer.
      On appelle ça la Méthode SCO(TM).
  • # Ils sont vraiment très nuls

    Posté par . Évalué à 10.

    Non seulement ils ne sont pas foutus de coder par eux-mêmes, mais en plus ils mettent plusieurs mois à très mal dissimuler un code source volé. Ils méritent un procès pour nullité accomplie.
  • # Jurisprudence en Allemagne

    Posté par . Évalué à 8.

    Il y a déjà eu un précédent en Allemagne l'année dernière, dans une affaire similaire ou les auteurs du logiciel libre avaient gagnés le procès.

    La GPL est considéré comme légale en Allemagne depuis 2004 : http://linuxfr.org/2004/07/24/16896.html(...)
    Le jugement en quesion : http://linuxfr.org/2004/04/27/16111.html(...)

    Aurélien
    • [^] # Re: Jurisprudence en Allemagne

      Posté par . Évalué à 3.

      Harald Welte a présenté au FOSDEM 2005 la façon dont il a fait respecté la license GLP en Allemagne.
      http://www.fosdem.org/2005/index/speakers/speakers_welte(...)

      Il a d'ailleurs créer un site pour recenser les violations.
      http://www.gpl-violations.org/(...)
    • [^] # Re: Jurisprudence en Allemagne

      Posté par . Évalué à 2.

      je pense que c'est la meilleur solution, en fait c'est la société qui produit netfilter qui a attaqué une autre société.

      et la cela passe mieux, cela fait plus pression sur les juges et sur l'autre société. Je pense helas que c'est plus credible que un quidam qui arrive pour expliquer que la société untel avec tant d'emploi m'a voler mon travail

      avoir une société avec une raison sociale c'est deja un bon depart pour un procés. Pour PEAR je conseillerais a PEAR de fondé une société a 1 dollars puis d'attaquer. pour vole de copyright et piraterie
      • [^] # Re: Jurisprudence en Allemagne

        Posté par . Évalué à 2.

        Non, c'est l'auteur du code lui-même a attaqué.
        Sans grand moyen ni beaucoup de compétences juridiques.
      • [^] # Re: Jurisprudence en Allemagne

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        > pour vole de copyright et piraterie

        Ça n'existe pas le « vol de copyright ». Cela s'appelle de la contrefaçon (le vol s'applique à des biens matériels). Et la piraterie ce n'est pas vraiment ça. Arrêtons de gober le baratin terminologique...

        « Projet de loi modifiant la loi n° 94-589 du 15 juillet 1994 relative aux modalités de l'exercice par l'Etat de ses pouvoirs de contrôle en mer »
        http://www.legifrance.gouv.fr/html/actualite/actualite_legislative/(...)
        « L’Etat ne peut exercer ses prérogatives à l’égard de navires étrangers que s’ils entrent dans ses eaux territoriales ou si, naviguant en haute mer, ils peuvent être soupçonnés de se livrer à la piraterie, au transport d’esclaves ou à des émissions radios non autorisées. »
  • # Le projet PearPC...

    Posté par . Évalué à 2.

    Le projet PearPC déjà lui-même est limite niveau légal. Car si on prend le temps de lire la licence d'utilisation d'OS X, il est expréssement interdit d'installer Mac OS X sur autre chose qu'une machine estampillée de la Pomme. Et non, coller un sticker sur son PC ne suffit pas pour contourner le problème.

    Je suppose que si l'équipe de PearPC remonte jusqu'aux tribunaux, Apple pourrait s'inviter à la fête en faisant elle aussi valoir ses droits.

    Alors, quid de la suite ?
    • [^] # Re: Le projet PearPC...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Une ch'tite question (je connais mal le projet en question) : mais PearPC n'est-il pas tout simplement un émulateur PowerPC?
      Dans ce cas, quel est le rapport avec Apple? Ils livrent des BIOS/Eproms logicielles Apple?
    • [^] # Re: Le projet PearPC...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      PearPC te permet d'installer aussi Darwin, ou n'importe quel distribution linux pour ppc, pas seulement MacOSX.
      Donc c'est à la charge de l'utilisateur de respecter les licences pas aux développeurs de PearPC. Le seul reproche qui peut être fait, c'est que sur le site de PearPC, on trouve la documentation pour installer MacOSX sur PearPC, ça peut être assimilé à de l'incitation. c'est le seul reproche qu'Apple puisse leur faire.
      • [^] # Re: Le projet PearPC...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne suis pas certain que les tribunaux et les avocats de la pomme l'entendent de cette façon. Il y a déjà eu quelques exemples du genre, comme la responsabilité de Napster. Bien sûr, avec Napster on pouvait télécharger des trucs légaux, mais le but principal n'était pas celui-ci. Et là le but même est avoué comme permettant l'installation d'OS X sur PC, l'aspect émulateur PPC pour Darwin ou autre est un peu "mis en arrière plan" pour les geeks qui sauront quoi en faire.

        Bref, je suis curieux de voir ce que tout ceci va donner. J'ai le sentiment que jusqu'à présent la pomme se disait que cet émulateur était une aubaine : lent (émulation G4 encore très hasardeuse, ça tournait comme un G3 jusqu'à maintenant), mais pouvant donner un avant goût aux utilisateurs PC du monde Mac, et donc, potentiellement inciter à switcher.

        Mais maintenant qu'une société se fait du blé sur le dos du LL, que ça risque d'aller plus loin et qu'en plus le développement de l'émulation G4 commence à avoir une certaine avance, je ne suis plus certain qu'ils vont longtemps continuer à ne rien faire ni rien dire.

        Et puis, n'oublions pas qu'Apple est en train de se spécialiser dans les procès. Leurs méthodes de marketing ont largement évoluées sur les dernières années, je ne serais pas étonné que ça ne fasse pas partie de leurs nouvelles "visions" du marché.
        • [^] # Re: Le projet PearPC...

          Posté par . Évalué à 5.

          L'émulation G4 n'est même pas hasardeuse, elle est aléatoire, de l'aveu même du développeur principal.

          Cela dit je suis complètement d'accord avec le commentaire plus haut : on émule ici l'architecture PPC. Donc Mac OS X n'est qu'une goutte d'eau on va dire. C'est à l'utilisateur de respecter sa propre licence.

          Mais rien ne t'empêche de faire fonctionner Darwin seul sur x86, on a tout à fait le droit. C'est justement parce que PearPC n'est pas seulement là "pour installer Mac OS X" sur x86, qu'ils peuvent le faire.
          De plus, on peut rappeler que pour des raisons d'interopérabilité, j'ai a priori tout à fait le droit d'enfreindre le point de l'EULA apple qui m'interdit d'installer Mac OS sur du non certifié Apple. Mais là, c'est un terrain glissant, je ne m'aventurerai pas sur ce genre de pente-là.

          Je préfère admettre que PearPC n'est pas là QUE pour installer mac os X, mais émuler l'architecture PPC en tant que telle, qui n'est pas exclusif à Apple.

          En revanche, CherryOS est là QUE pour mac os X : Experience Mac OS X on your PC
          • [^] # Re: Le projet PearPC...

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis d'accord avec toi sur l'ensemble de ce que tu dis. Ce n'est pas ça que je remets en cause, d'ailleurs.

            Ce que j'ai avancé était une supposition au vu d'autres cas comme l'affaire Napster où il y a eu responsabilité des auteurs malgré le fait que ce soient effectivement les utilisateurs qui aient téléchargés illégalement. Tout comme il fallait le mettre en correlation avec la politique agressive d'Apple. Je ne me suis jamais aventuré à dire que PearPC était blanc ou noir, juste à envisager les faits comme ils pourraient être perçus du point de vue de la Pomme.

            Mais ce que tu dis là sur l'interopérabilité est intéressant, je n'y avais pas pensé. Je me demande si l'argument de l'interopérabilité peut monter "si haut" jusqu'à l'OS complet ?

            Je crois surtout que cela démontre une fois de plus le malaise du droit vis-à-vis des logiciels. On nage encore trop souvent dans le flou artistique malheureusement.
        • [^] # Re: Le projet PearPC...

          Posté par . Évalué à 5.

          l'analogie avec Napster n'est pas très bonne : en effet le serveur étant centralisé, quand un utilisateur demandait un fichier musical d'une oeuvre protégée par un copyright, napster le mettait en relation avec un utilisateur possédant le fichier. Napster n'était donc pas uniquement l'éditeur du logiciel. Il était aussi l'intermédiaire actif de chaque transfert illégal, sciemment (Napster reçoit le nom du fichier demandé avant de satisfaire la requête). Napster était donc bien plus illégal qu'un émulateur PPC, qui lui n'est pour moi pas plus illégal qu'un marchand d'ustensiles de cuisine chez qui on peut acheter un couteau pour buter son voisin.
      • [^] # Re: Le projet PearPC...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sur PearPC, on peut aussi installer Windows... avec le kit de développement de la XBOX2...
        http://www.macreators.com/actu/all/00515.html(...)

        En même temps, j'ai pas essayé.
    • [^] # Re: Le projet PearPC...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      PearPC émule le hardware atour d'un PowerPC, tout comme bochs le fait pour les x86. Dans ce cas, je ne vois pas en quoi PearPC serait coupable de violation de license Apple car il permet à un utilisateur d'installer MacOSX sur du x86.

      Dans ces conditions, les coupables ne sont pas les auteurs de PearPC, mais bien l'utilisateur qui installe MacOSX sur PearPC en ne respectant pas la license MacOSX qui lui est concédé. Je te rappelle que l'utilisateur *accepte* la license lors de l'installation de l'OS, pas l'auteur de PearPC.
    • [^] # Re: Le projet PearPC...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je pense qu'il y a moyen de faire passer ça pour une clause abusive, vu qu'elle vise à empécher l'interoperabilité, qui est un droit reconnu par la loi, du moins en france, et un motif d'autorisation de RE.
  • # La honte

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Imaginez s'il trouve le meme bug dans PearPC et Maui X-Stream... Ce serait le comble du comique.

    Société Maui X-Stream:"Eh oui on a les memes bugs, les memes comportements de notre application mais le code source est différent."
    Enfin c'est vraiment navrant de voir ca ! Il mérite juste de prendre une claque énorme par la justice et que PearPC recupere des sous dans l'affaire.
    • [^] # Re: La honte

      Posté par . Évalué à 6.

      C'est le cas, c'est ça le pire : le comportement des fenêtres a un problème, qui se résoud avec un mouvement de la souris. Le même problème a été constaté sur CherryOS :)
    • [^] # Re: La honte

      Posté par . Évalué à 1.

      La reproduction des bugs n'est pas une preuve (hasard?...) mais appuie souvent la procédure.
      Pour dire ça, je m'appuie sur un cas, que je connais assez bien, de vol de codes sources d'un logiciel propriétaire où même les bugs dûs à la dispersion numérique des algorithmes mathématiques étaient reproduits. C'est terriblement flagrant mais cela ne représente pas grand chose du point de vue juridique. Seul importe la comparaison des sources.
  • # Mais au fait comment proteger?

    Posté par . Évalué à 2.

    Kkun connait un "tutoriel" pour apprendre à bien proteger son oeuvre libre?
    Où et quoi indiquer? Où et comment l'officialiser? etc..?
    • [^] # Re: Mais au fait comment proteger?

      Posté par . Évalué à 1.

      Le meilleur moyen c'est de faire du code fermé ;-)

      Bon ok, --->[ ]
    • [^] # Re: Mais au fait comment proteger?

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah la mettre sous license libre me semble le plus évident.

      Ensuite, y'a tous les petits à côté du genre s'envoyer une version du programme tous les X temps et garder l'enveloppe fermée (cachet de la poste faisant foi), placer du code inutilisé/caché identifiant clairement que tu en es l'auteur, ...

      Tout ça te permet de prouver que t'es bien l'auteur. Seulement (et malheureusement) cela n'empêche pas quelqu'un de malhonnête de reprendre ton code et d'en faire ce qu'il veut ...
    • [^] # Re: Mais au fait comment proteger?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Avoir un bon avocat :)
      Non, plus sérieusement, il ne devrait rien avoir à faire.
      Le logiciel est soumis au droit d'auteur, pour l'instant (? :^)), et est donc protégé d'office à partir du moment ou il est créé (cf. convention de Berne il me semble).
      Ensuite, si tu veux vraiment démontrer l'antériorité (que c'est bien toi qui avait le code avant tout le monde), tu peux toujours déposer un plis avec les sources sur un cd chez ton notaire, t'auto-envoyer (non pas la tête) une enveloppe (le cachet de la poste fait foi), ou déposer une enveloppe Soleau à l'INPI (pas donné).
      • [^] # Re: Mais au fait comment proteger?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je pense que le mieux est de déposer régulièrement une enveloppe chez un notaire.... ou au moins l'idée de base sur papier ou format électronique.... voire meme chez plusieurs notaires si tu es vraiment parano :p
  • # Action

    Posté par . Évalué à 2.

    Si après avoir lu les différents échanges et telechargé les différents logiciels en question vous avez vous aussi un doute, vous pouvez sans doute l'exprimer à Maui X-Stream : info@mxsinc.com.
  • # Symboles

    Posté par . Évalué à 2.

    Y a pas mal de symboles standard dans ceux équivalents... pour une démonstration plus flagrante ils auraient du se concentrer sur ceux originaux et virer les autres.
  • # Classique

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai l'impression que c'est un grand classique, j'ai déjà vu un paquet de boîtiers appliances qui contiennent une distrib linux modifiée et des softs Open-Source (netfilter, squid, apache ...) eux aussi modifiés, et je n'ai pas l'impression que les sources soient disponibles (j'en suis même certain dans certains cas) .

    Ont-ils le droit ? si non, le risque me semble vraiment minime vu le nombre de sociétés qui pratiquent.

    Le plus terrible c'est que les commerciaux les vendent en argumentant "du linux amélioré" (Filtrage applicatif, Stateful Inspection, Vpn très poussé, gestion de bande passante par compte utilisateur, etc ...)
    • [^] # Re: Classique

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai vu une copie de la GPL dans la carte mémoire d'un Tom Tom (un petit appareil GPS).

      J'ai été agréablement surpris :-)

      Malheureusement je n'ai pas eu l'appareil longtemps entre les mains et je n'ai pas vu exactement quelle(s) partie(s) du logiciel étai(en)t libres.

      Certes, il n'y a pas (encore ?) de gros sticker flashy "Made with FREE SOFTWARE" sur la boîte, mais bon, ça fait plaisir de voir que certains industriels restent honnêtent et commencent à utiliser du code libre dans les règles (la GPL est quand même l'une des licences libres les moins "permissives").

      Non, non, le monde n'est pas encore entièrement pourri ;-)
  • # Une opération intéressante!

    Posté par . Évalué à 1.

    Le soutient financier pour un éventuel procès de la FSF pourrait se faire ainsi :
    - mettre au pot pour engager les procédures
    - la FSF s'engagerait à demander le remboursement des frais engagés au titre de ces procédures
    - les indemnités pour dommage seraient partagés par les participants au pro rata de leur participation !

    Cette "méthode" permettrait d'impliquer plus de personnes, et donc de rendre "plus proche" (de la philosophie personnelle ou du portefeuille !) de chacun les actions de cette institution!

    Qu'en pensez-vous ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.