Migration de Paris vers le libre, enfin une réponse officielle

Posté par . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
29
déc.
2004
Linux
Durant les discussions autour de l'éventuelle migration informatique de la ville de Paris (qui a débouché sur une « réponse de normand » selon le JDN), le mouvement du logiciel libre avait tenté plusieurs fois d'établir le contact. On citera notamment les lettres ouvertes de diverses associations et Rosaire Amore, restées sans réponse.

Le « bulletin du groupe socialiste et radical de gauche au Conseil de Paris », la « Lettre aux Parisiennes et aux Parisiens » (n°24, novembre 2004) nous donne enfin une réponse officielle sur le sujet, que je vous laisse apprécier... La Mairie du 13ème semble bien plus engagée vers le libre en tout cas. (les mises en gras proviennent de l'original, le texte n'est pas signé, à la différence des autres articles)

Solutions libres pour Paris ?

Lors de la séance du Conseil de Paris du mois d'octobre, Patrick Bloche, au nom du groupe socialiste et radical de gauche, a interrogé l'exécutif municipal sur les enseignements apportés par l'étude d'"Unilog Management" sur les hypothèses de migration des systèmes d'information de la Ville de Paris vers des solutions libres.

François Dagnaud, adjoint au maire de Paris, a indiqué que cette étude venait confirmer les orientations stratégiques déterminées suite à l'audit de 2001. Face à la vétusté de son parc informatique et à la déficience de ses systèmes d'information, la Ville s'est en effet dotée d'un schéma directeur informatique ambitieux, aujourd'hui en cours de concrétisation. Aussi, dans ce contexte encore fragile, une migration massive vers les logiciels libres apparaît incompatible avec l'état du parc et, surtout, occasionnerait des surcoûts importants sans que l'amélioration du service rendu aux Parisiennes et aux Parisiens ne soit réelle.

François Dagnaud a en revanche affirmé la volonté de la Ville de se doter des moyens d'assurer la maîtrise de son développement et de tendre vers une indépendance toujours plus grande par rapport à ses fournisseurs, notamment ceux en situation de monopole de fait. Il s'agit donc d'accéder au meilleur service au meilleur prix et de renforcer la sécurité des systèmes d'information.

L'univers du libre n'est d'ailleurs pas étranger à la Ville et des efforts importants ont déjà été entrepris. Ainsi, au-delà du logiciel LUTECE développé pour les sites des mairies d'arrondissement et mis à disposition de nombreuses collectivités territoriales en France, des produits "open-source" sont utilisés pour de nombreuses applications, notamment pour la gestion de l'attribution du RMI, la coordination des travaux de voirie ou encore la gestion du dispositif "Prêt Paris Logement".

PS: on notera qu'en terme de migration, le site web de la ville semble plutôt avoir fait le trajet à rebours (et leur serveur de courriel mail.mairie-paris.fr est un serveur Exchange).
http://uptime.netcraft.com/up/graph/?host=www.paris.fr

Aller plus loin

  • # Ou sont les liens ? les textes ?

    Posté par . Évalué à 1.

    j'ai loupé quelque chose ?

    Le « bulletin du groupe socialiste et radical de gauche au Conseil de Paris », la « Lettre aux Parisiennes et aux Parisiens » (n°24, novembre 2004) nous donne enfin une réponse officielle sur le sujet, que je vous laisse apprécier... La Mairie du 13ème semble plus bien engagée vers le libre en tout cas.


    cela a l'air intéressant... mais ou peut on lire tout ça ?
    pas de lien, d'ou provient le texte en article prolongé ?
    c'est quoi ça ?

    /me déçu
    • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      C'est un ouvrage papier, qui n'existerait pas en version en ligne apparemment.
      • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        un scan est dispo qq part ?
      • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -6.

        Ce qui ai gênant, c'est qu'il n'est nullement fait référence à ces documents. On voit que DLFP grandit : on se rapproche des pratiques journalistiques.
        • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Je ne comprends pas bien où est le soucis...

          Le corps de la dépêche recopie fidèlement l'article, disponible uniquement sur papier, et le source. Que faut-il de plus ?
          • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Que faut-il de plus ?


            - On ne sait pas ce qui vient du « bulletin du groupe socialiste et radical de gauche au Conseil de Paris », et ce qui vient de la « Lettre aux Parisiennes et aux Parisiens » (n°24, novembre 2004), on ne sait donc pas si l'ensemble est une synthèse des deux, une succession de deux synthèses, ou bien deux vraies citations l'une après l'autre, et dans ce cas on ne sait pas de laquelle on parle.

            - Si c'est une citation, on ne sait ni où ça commence, ni où ça finit... il faudrait que la citation soit bien délimitée, par exemple le "PS" n'en fait surement pas partie, et le paragraphe d'avant, on n'en sait rien du tout. Bref on ne sait pas où est la citation, et où est l'analyse
            • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Le bulletin et la lettre sont une seule et même chose, l'un étant le nom de l'autre. S'ils étaient différents, il y aurait un « et » entre les deux, pas une virgule, et le verbe serait au pluriel.

              Toute la deuxième partie est une citation, comme indiqué.

              Ça donne un peu le sentiment que tu tétracapillectomise.
    • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Voici un lien sur le seul communiqué que j'ai trouvé sur ce sujet :
      http://www.paris.fr/fr/la_mairie/executif/communiques/mandature_actuelle/comm_adjoints/com13102004_1.asp
    • [^] # Re: Ou sont les liens ? les textes ?

      Posté par . Évalué à 0.

      >> La Mairie du 13ème semble plus bien engagée vers le libre en tout cas

      Euh...ça veut dire quoi ?

      A priori, les perspectives ne me semblent pas très bonne, du moins d'après le texte fourni ici, comme dit autre part, ça ressemble à de la pure langue de bois. :-(

      --
      Jedaï
  • # Des doutes

    Posté par . Évalué à 8.

    Avec le dernier "PS" en fin de news, on remarque qu'en 2004, le site Web de Paris a été migré d'Apache vers IIS 5.
    Ce serait étrange de voir une vraie migration se passer sur des solutions libres alors que quelques mois auparavant, ça a été l'inverse.

    Quelqu'un aurait l'étude d'Unilog sur les couts des solutions libres/Microsoft ?
    • [^] # Re: Des doutes

      Posté par . Évalué à 7.

      Nos élus nous montre encore un bien bel exemple de langue de bois. D'un coté ils nous annoncent qu'ils sont pour le libre, contre les brevets, ... et de l'autre passe sur des logiciels propriétaires pour des serveurs alors que s'il y a bien un secteur ou Linux a largement sa place c'est bien celui des serveurs.

      On peut se demander réellement ce qu'il en serait du brevet en Europe si la gauche était au pouvoir...
      • [^] # Re: Des doutes

        Posté par . Évalué à 8.

        Je ne pense pas que les brevets aient été votés par la gauche.
        Je crois plutôt que les socialistes de Paris essayent de prendre à différents rateliers. Il y a nettement plus d'ingénieurs de solutions Microsoft que de solutions *NIX (et si je ne me trompe pas, un ingénieur Windows c'est moins cher qu'un Ingenieur de systèmes Unix/Linux). C'est une question de cout également.

        A Munich, quelques Munichois ont fait la tête de devoir payer quelques euros de plus pour que la ville bascule sous Linux (L'offre SuSE/IBM était plus de 20% plus cher que l'offre Microsoft/Siemens)

        A Paris, nombre de parisiens auraient la même réaction. Ce qui peut éventuellement bloquer la mairie de Paris, outre le manque de compétence, c'est aussi le manque de fonds et le blocage de certaines personnes (il suffit qu'un responsable infos se barrent dans le privé, que l'on le remplace par un responsable info Windows Only, et tu peux dire adieux à ta migration).

        Ce serait interessant de voir le rapport Unilog
        • [^] # Re: Des doutes

          Posté par . Évalué à 8.

          Cela s'appelle la "volonté politique".

          Dommage que mes camarades parisiens en manquent dans ce domaine.
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par . Évalué à -1.

            mes camarades parisiens

            Houlà ! tu vas faire peur à tout le monde si tes "camarades" se politisent ;)
        • [^] # Re: Des doutes

          Posté par . Évalué à 6.

          Je ne pense pas que les brevets aient été votés par la gauche.

          C'est bien ce que je dis. Tous les gros partis politiques ont donné leurs positions sur les brevets et/ou les logiciels libres:

          http://www.april.org/politique/election2002.html(...)

          Une fois au pouvoir, ils font ce qu'ils veulent (gauche comme droite).
        • [^] # Re: Des doutes

          Posté par . Évalué à 1.

          un ingénieur Windows c'est moins cher qu'un Ingenieur de systèmes Unix/Linux

          Il faudrait arrêter avec ça. Un ingénieur est une personne qui a reçue une formation technique de 4 à 5 ans voire plus. Cette formation est censée lui avoir appris à raisonner et apprendre vite, il n'y a aucune raison pour qu'un ingénieur windows coute moins cher !

          Après, si ces derniers sont plus nombreux par choix ou parce que leurs études ont ont privilégié le développement /administration sous windows est un autre problème
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Le truc c'est qu'on donne rapidement de "l'ingénieur".

            Les gens qui s'occupent d'administrer les machines et les réseaux d'une boite, je n'en ai pas croisé une majorité avec 5 ans d'études...
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Un ingénieur est une personne qui a reçue une formation technique de 4 à 5 ans voire plus.

            Technique ?
            Un ingénieur est tout, sauf un technicien.

            Cette formation est censée lui avoir appris à raisonner et apprendre vite,
            Là n'est pas le problème. En informatique, plus qu'ailleurs, c'est l'expérience qui compte, car c'est rempli de pièges.

            il n'y a aucune raison pour qu'un ingénieur windows coute moins cher !
            Par contre, il y a plein de raison pour qu'un ingénieur Linux soit plus chère : la rareté.

            si ces derniers sont plus nombreux par choix
            Surtout par obligation ou par ignorance.
            • [^] # Re: Des doutes

              Posté par . Évalué à 6.

              Surtout par obligation ou par ignorance.

              Par obligation ? Personne n'empeche un ingénieur informatique ou un technicien si c'est ce qu'on rencontre le plus d'installer linux et de lire de la doc ou acheter un bouquin.
              Je ne suis ni informaticien ni ingénieur et j'y arrive (en tant qu'utilisateur) donc ce doit être assez facile d'accès pour une personne spécialisée dans ce domaine.

              Ignorance ? Des admin système/réseaux qui ne sont pas curieux d'essayer linux n'ont rien à faire en informatique, la curiosité et la passion sont essentiels dans ce domaine.

              Enfin, je ne vois pas pourquoi ils seraient plus rares car j'imagine que tous les diplomés avant 1995 ont probablement étudié sur Unix et ceux qui le sont depuis 2 ans ont un accès facile à linux...
              • [^] # Re: Des doutes

                Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                Par obligation ? Personne n'empeche un ingénieur informatique ou un technicien si c'est ce qu'on rencontre le plus d'installer linux et de lire de la doc ou acheter un bouquin.
                Tu es conscient qu'on parle du monde professionnel ? Dans ce monde là, si tu ne veux pas faire de Microsoft (comme moi), la vie est dure, car Linux n'est pas encore perçu comme un environnement professionnel.

                Tout au plus un gadget pour informaticien.

                Je ne suis ni informaticien ni ingénieur
                Je m'en doutais. Je côtois des gugus pro-MS tous les jours, et ils n'en démorderont pas avant longtemps. Car ils croient que c'est pus facile.

                donc ce doit être assez facile d'accès pour une personne spécialisée dans ce domaine.
                Ben non. Il y en a qui ont une vie après leur travail, et ils n'ont pas tous le loisir de pouvoir faire de la veille technologique. Typiquement, tu as trois profils de postes : celui ou tu es superman, celui ou tu es exécutant et celui ou tu es considéré comme un informaticien normal. Le troisième est rare.

                Ignorance ?
                Oui. Depuis que je travail, j'ai constaté avec étonnement que tous les informaticiens ne sont pas des possionnés. Ce sont souvent des personnes qui ne savaient pas quoi faire, et qui ont trouvé une planque. Car, contrairement à ce qu'on croit, l'informatique est un domaine qui a beaucoup d'inertie et qui est très peu innovant. À moins que le recyclage ne soit un concept innovant ;)
                Des admin système/réseaux qui ne sont pas curieux d'essayer linux n'ont rien à faire en informatique, la curiosité et la passion sont essentiels dans ce domaine.

                Des admin système/réseaux qui ne sont pas curieux d'essayer linux n'ont rien à faire en informatique, la curiosité et la passion sont essentiels dans ce domaine.
                J'aimerais bien, ça en ferait des emplois vacants. Beaucoup !

                car j'imagine que tous les diplomés avant 1995 ont probablement étudié sur Unix
                Imagine alors. Les gros systèmes ne tournent pas sous un Unix, mais sous des OS maison de chez IBM (cf machines AS/400, etc.), et l'ère du PC, qui est venu accompagné de MS-DOS, a commencé au début des années 80.

                ceux qui le sont depuis 2 ans ont un accès facile à linux...
                Faux, ça dépend du dogme du responsable de l'enseignement informatique. N'oublie pas que beaucoup de diplômé en informatique ne proviennent pas de l'éducation nationnale, mais de centres de formation privés.

                J'espère que tu comprends mieux comment ça se fait que Linux ne soit pas plus présent.
                • [^] # Re: Des doutes

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Juste un petit post pour dire que j'ai étudié dans une école privée, après 1990 mais il y a plus de deux ans.
                  J'ai quand même découvert Linux pendant ces études :)
              • [^] # Re: Des doutes

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                >>Des admin système/réseaux qui ne sont pas curieux d'essayer linux n'ont rien à faire en informatique, la curiosité et la passion sont essentiels dans ce domaine.

                C'est émouvant, mais...

                Si tu savais le nombre de ces gars qui n'en ont rien à foutre ... Y'en a, c'est tout juste si ils ont un ordinateur chez eux...

                Je suis sur que pas mal de gars avec au moins 15 ans de bouteille pourraient écrire des bouquins entiers sur les incompétents/dégoutés/néo-cyniques qu'ils ont croisés au cours de leur carrière.

                Curiosité et passion ? Sur linuxfr et ./, ouais, et encore ...

                C'est pas que les "motivés" n'existent pas, puisque le logiciel libre existe. Mais enfin j'ai l'impression (il faudrait une étude statistique pour le confirmer, bien sur) que les deux ensemble (celui des passionnés et celui des professionnels) ont une intersection plus fine que la plupart des gens le croient...

                Est-ce etonnant, d'ailleurs ? Je veux dire, prenez un gars qui travaille dans une banque. Une fois rentré chez lui, mais qu'est-ce qu'il peut en avoir à faire de la banque ? Du moment qu'il est payé...

                (enfin, je le répête, mes constatations perso n'ont pas valeur de vérité eternelle !)
                • [^] # Re: Des doutes

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Je suis d'accord, je bosse dans l'informatique (dev temps reels, système embarqués). J'aime l'informatique j'en fait depui mes 12 ans, mais aujourd'hui, j'en ai 30... Et j'ai aussi une vie, je n'ai plus le temps de passer autant de temps a faire de essais. Chez moi, j'ai quand meme installe linux, je l'utilise tous les jours (une gentoo), mais néanmoins, je me rends compte que je n'ai pas le temps pour tout :-(. Alors il faut faire des choix.
                  J'aurai aimé, lorsque je suis arrivé à Bordeaux, faire de l'administration système, mai sans expérience, les boites non meme pas répondue. :-( Du coup, quand on m'a proposé un boulo interressant dans la branche ou j'avais 4 ans d'expériences (sans compter les 3 ans d'IUP avec 9h de TP par semaine), et en plus, un boulo interressant, ben j'ai pris.

                  Pour conclure, je dirais que meme en etant pasionne, avec l'age, les enfants (pour bientot), ... On a moins de temps, alors on laisse un peu filer les choses, et on se retrouve vite largué. Heureusement qu'il y a des HowTo, des FAQ, ...
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > Après, si ces derniers sont plus nombreux par choix

            Ben ... justement il y a plus d'ingénieur Windows que d'ingénieur Unix. Ca justifie parfaitement le "un ingénieur Windows est moins cher" (l'offre, la demande, tout ça ...)

            Sinon globalement j'ai l'impression tout de même que l'ingénieur Unix a beaucoup plus de choses à savoir et d'expérience à avoir (pas forcément que ce soit plus compliqué mais parce qu'on a la main sur plus de choses). Ce qui expliquerait peut être aussi un peu la différence.
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par . Évalué à 7.

            Erreur un adminstrateur windows, est un technicien qui a passé les certifications microsoft et qui se nargue d'avoir un soit disant niveau d'ingenieur en informatique.

            Donc oui un "ingénieur" windows coute moins chers, parce qu'il y a beaucoup de pseudo ingénieur windows mais que ceux-ci sont rarement des ingénieurs.
        • [^] # Re: Des doutes

          Posté par . Évalué à 0.

          A Munich, quelques Munichois ont fait la tête de devoir payer quelques euros de plus pour que la ville bascule sous Linux (L'offre SuSE/IBM était plus de 20% plus cher que l'offre Microsoft/Siemens)

          http://www.weblmi.com/sections/rss/technologies/open_source/linux_m(...)
          • [^] # Re: Des doutes

            Posté par . Évalué à 2.

            le monsieur te parle de munich, pas de l'avis d'un cabinet de kangaroos
      • [^] # De mauvaise augure ?

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est vrai qu'on peut prendre les propos - rapportés - de M. Dagnaud dans un sens comme dans l'autre.
        Voilà ce que je comprends : « projet ambitieux » ne rime pas avec « migration massive » vers des Logiciels Libres pour M. Dagnaud.
        C'est vraiment une bonne nouvelle, ça ?

        D'ici à ce qu'ils renouvellent leur parc avec des PC flambants neufs avec MSWindows pré-installé ; puis, que dans un deuxième temps, ils encouragent les utilisateurs à utiliser firefox comme à Munich...
        • [^] # Re: De mauvaise augure ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          > D'ici à ce qu'ils renouvellent leur parc avec des PC flambants neufs avec MSWindows pré-installé ;

          Des PC sous Windows achetés avec des licences XP pour être reformatés et réinstallés en Windows 98 comme actuellement tu veux dire ?
      • [^] # Re: Des doutes

        Posté par . Évalué à 1.

        On peut se demander réellement ce qu'il en serait du brevet en Europe si la gauche était au pouvoir...


        Trop gros, passera pas :
        http://linuxfr.org/2004/11/10/17645.html(...)

        Tant que t'y est, tu pourras peut-être nous expliquer le rapport entre la migration de la ville de Paris et le problème des brevets logiciels, j'ai du mal à saisir...

        Avoue pwet, on t'as grillé !
        • [^] # Re: Des doutes

          Posté par . Évalué à -1.

          Tant que t'y est, tu pourras peut-être nous expliquer le rapport entre la migration de la ville de Paris et le problème des brevets logiciels...

          Linux et les brevets sont 2 sujets qui intéressent, je pense, la plupart des visiteurs de LinuxFr (et j'en fais parti). Il est intéressant de voir que des politiques une fois au pouvoir ne suivent que rarement ce qu'ils avaient annoncé lors de leur campagne.
    • [^] # Re: Des doutes

      Posté par . Évalué à 3.

      Le site de la mairie de Paris a beau être passé sous ISS, il est à noter que celui de la mairie du 13ème (encore elle) utilise Apache et des technologies libres (notament le portail web).
    • [^] # Re: Des doutes

      Posté par . Évalué à 7.

      on remarque qu'en 2004, le site Web de Paris a été migré d'Apache vers IIS 5.


      moi je lis sur http://uptime.netcraft.com/up/graph/?host=www.paris.fr(...) :

      NT4/Windows 98 Microsoft-IIS/4.0 28-Jan-2002 194.153.110.129 FR-MAIRIE-PARIS.

      Rappelez-moi, elles datent de quand les dernières municipales ? ah décembre 2001...

      (sans commentaires)
  • # 13ème

    Posté par . Évalué à 3.

    En effet, ca fait déja un moment que la mairie du 13ème arrondissement fait des efforts du côté du Logiciel Libre, notament grace à la présence dans ses rangs de M. Relinger (responsable NTIC du 13è, iirc), qu'on peut croiser régulièrement dans les tables rondes des RMLL.
    Dans la partie consacrée à Internet[1] du site de la mairie du 13è[2], on y voit déja apparaitre la notion de Logiciel Libre[3].
    Le premier espace public numérique[4] de l'arrondissement (le seul actuellement en service) privilégie l'utilisation des logiciels libres.
    On notera aussi qu'une rencontre avec RMS avait été organisé à la mairie du 13ème il y a peu.

    Il est clair que Paris veut bouger de ce côté là, et on ne peut que saluer ces initiatives. Mêmes si elles parraissent isolées à un arrondissement, elles peuvent néanmoins montrer à la ville toute entière que ces solutions sont viables.

    [1] http://www.mairie13.paris.fr/(...)
    [2] http://www.mairie13.paris.fr/mairie13/jsp/Portail.jsp?id_page=119(...)
    [3] http://www.mairie13.paris.fr/mairie13/jsp/Portail.jsp?id_page=167(...)
    [4] http://www.mairie13.paris.fr/mairie13/jsp/Portail.jsp?id_article=84(...)
    • [^] # Re: 13ème

      Posté par . Évalué à 2.

      Il faut également noter que l'EPN 13 (Espace Public Numérique) est entièrement en double boot Windows/GNU Linux. Il a été installé avec la participation de Parinux.
      Il y'a une volonté certaine de la mairie du 13eme de mettre en valeur le libre.

      http://www.espaces-libres.net/SPIP/(...)
      http://www.parinux.org(...)
      • [^] # Re: 13ème

        Posté par . Évalué à 2.

        arf, il était déjà question de l'EPN... Sinon ce n'est pas le seul EPN en fonction à l'heure actuelle, et ce n'est pas le seul interessé (en tout cas les gens en ayant la gestion) par les logiciels libres.
  • # Et les autres sites ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je viens de tomber sur le site concernant la candidature de la ville de Paris pour les JO de 2012 et ... « Server: Apache ». Donc même si l'on peut regretter amèrement, le passage à IIS, on peut se réjouir que ça n'est pas une généralité en ce qui concerne le matériel utilisé par la ville de Paris !!
    (nb. lien : http://www.parisjo2012.fr/(...) )
    • [^] # Re: Et les autres sites ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      oui, enfin je doute qu'il y ai franchement de quoi se réjouir simplement à partir du serveur Apache. C'est tout de même de loin le plus répandu et ça n'annonce certainement rien sur une volonté politique de mettre du libre.
      • [^] # Re: Et les autres sites ?

        Posté par . Évalué à 2.

        faudrait arrêter, la migration sous IIS, elle sent des pieds maintenant... elle commence à date un peu (3 ans à en croire netcraft).

        Y a pas de quoi faire tout un fromage d'un non évènement...
      • [^] # Re: Et les autres sites ?

        Posté par . Évalué à 1.

        l'inverse vaut aussi alors ?
        il ne faut pas voir en ce serveur IIS une volonté de basculer vers le tout-propriétaire, si ?
  • # C'est plus mieux bien comme ça :

    Posté par . Évalué à 2.

    La Mairie du 13ème semble plus bien engagée vers le libre en tout cas.

    Je remplacerais bien le "plus bien" par un "mieux". Pour dire, sur wap.linux.fr où il n'y a pas la suite de l'article, on n'arrive même pas à comprendre la direction que va prendre la Mairie du 13ème :/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.