Odoo Experience, le 3 octobre 2018

Posté par . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud, Xavier Teyssier, Nÿco et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa.
15
4
sept.
2018
Communauté

Le mercredi 3 octobre 2018 débute l’événement Odoo Experience à Louvain‐la‐Neuve en Belgique. L’année passée, environ 5 000 personnes ont participé à l’événement. La nouvelle version 12 du logiciel de gestion Odoo y sera présentée.

Vous y trouverez plus de 150 conférences sur trois jours, ateliers et formations gratuites à destination des développeurs et chefs d’entreprise. Environ 50 % des présentations sont orientées développement (Python, Odoo, JavaScript) et 50 % pour la gestion d’entreprise.

En plus des nombreuses conférences, Odoo Experience est l’occasion de rencontrer la communauté Odoo et de faire la fête entre passionnés. Au menu : trois concerts, un service traiteur midi et soir, et bières à volonté pour les fêtes du soir.

Odoo est un logiciel libre de gestion qui couvre tous les besoins de la gestion d’entreprise : gestion de la relation client, site Web, boutique en ligne, marketing, ventes, achats, gestion des stocks, fabrication, facturation, etc.

Avec plus de 16 000 apps dans la communauté, Odoo est devenu le plus gros logiciel de gestion au monde. Pour découvrir les applications principales d’Odoo, je recommande de voir les vidéos.

L’agenda détaillé de l’événement sera publié avant le 7 septembre. Regardez l’agenda de l’année passée pour avoir une idée sur les conférences présentées.

Il y a déjà 1 500 personnes inscrites.

  • # Vidéo d'introduction et agenda

    Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

    Voici une vidéo d'introduction sur base des images de l'année passée. Cela donne une bonne idée de l'ambiance de l'événement.

    Les premiers talks ont étés publiés, l'agenda des 150 talks sera complet avant fin de la semaine

  • # BI

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

    Il y a maintenant de vrais outils de BI intégrés à Odoo ?
    La gestion de production est-elle réellement efficace ? (gestion des nomenclatures multi-niveaux, des ordres de fabrication, des non-conformités, du débit de matière et des chutes, des lots…).

    • [^] # Re: BI

      Posté par . Évalué à 1 (+3/-2).

      En tout cas en 11 ce n'est clairement pas le cas.
      J'en arrive à la conclusion suivante : Odoo ça fait tout mais de manière très très light.

      • [^] # Re: BI

        Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 06/09/18 à 23:35.

        Par curiosité, que manque-t-il a v11? Light par rapport a quel logiciel?

        • [^] # Re: BI

          Posté par . Évalué à -3 (+0/-3).

          Par rapport à tous les ERP 'propriétaire' du marché.
          Il a certes des avantages, mais force est de constater qu'il est loin loin derrière.
          La couverture fonctionnelle est là, mais la profondeur de chaque domaine est très limité.
          En tout cas, telle quelle. En développant autour, ça doit être très bien.

          Je n'imagine même pas comment Odoo Enterprise peut avoir des clients.

          • [^] # Re: BI

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

            Et les arguments, les faits, les références ? Ils sont passés où ?

            "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

            • [^] # Re: BI

              Posté par . Évalué à 1 (+2/-1).

              en effet. Pas là. Mes propos n'engagent que moi.
              Le mieux est de le tester pour se faire son idée.
              C'est très facile à mettre en œuvre et à prendre en main. Clairement un gros plus.
              Beaucoup pourrait y trouver un intéret dans leurs activités personnelles.

              Je bosse en ce moment même avec un développeur à qui je soustraite tous les aménagements nécessaires pour faire tourner une petite production. On arrive à ce qu'on veut mais cela a un coût.

              Pour faire du service, c'est très bien.
              Mais pour de la prod ou du négoce un peu poussé. Il ne faut pas mettre en avant l'argument "ca coute pas cher face aux mastondons", car ce n'est clairement pas vrai.
              Sans parler de l'abonnement saas proposé, qui est clairement hors de prix vu l'outil.

              • [^] # Re: BI

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

                Ma femme s'en sert, des PME amies s'en servent. Je suis bien incapable de comparer avec d'autres ERP, mais pour leur prod et leur négoce ça convient parfaitement.
                Évidemment que de base il n'y a pas tout. Mais d'une part beaucoup peut-être mis en place par de la configuration, d'autre part il y a plein de modules tiers pour compléter la base. Si tout était inclus, ce serait un mastodonte, un serpent à mille pâte, un pirate à 36 yeux de verre : un truc dont la configuration prendrait des mois.
                Quand à l'abonnement je pense que tu ne sais pas compter : je gère nos serveurs, ça coûte du temps et de l'énergie et même des vacances puisque ça tourne 24h sur 24. La configuration de Postgres n'est pas encore tip-top parce que j'ai aussi d'autres choses à faire. Si je devais facturer ma femme, on changerait aussitôt pour l'offre Saas.

                "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: BI

                Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 12/09/18 à 12:09.

                Nous avons déployés ~900 industries dans le manufacturing, sans développement spécifique. Je suis donc curieux de voir ce qu'il vous manque comme fonctionnalité (pour quoi avez-vous dû faire des développements spécifiques)?

                Pour bien connaître la concurrence (NetSuite, Ms. Dynamics, SAP B1), je trouve qu'Odoo a beaucoup plus en standard. Très souvent, dans les appels d'offres que ous faisons, nous répondons avec un seul outil (Odoo), alors que les concurrents doivent faire des connecteurs avec différents outils car tout n'est pas de base chez eux (ex: maintenance, plm, configurateur produit, portail pour pièces détachées, workcenter control panel, reporting avancé…)

                Bien sûr, Odoo n'a pas tout, mais je doute qu'il ait moins que Dynamics, Netsuite ou SAP BO.

                • [^] # Re: BI

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 15/09/18 à 15:56.

                  Nous avons déployés ~900 industries dans le manufacturing, sans développement spécifique.

                  Les prestataires quant à eux, proposent souvent d'ajouter des modules. Comment faites-vous ? C'est un peu la marque de vos équipes de faire sans développement spécifique. Est-ce que ça vient d'une très bonne connaissance des possibilités de configuration d'Odoo, d'une meilleure compréhension de ce qu'il faut au client ou parce que vous proposez au client de s'adapter à la façon de faire avec Odoo plutôt que d'adapter Odoo à sa façon de faire ?

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                  • [^] # Re: BI

                    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 17/09/18 à 07:27.

                    Je dirais que c'est un état d'esprit que nous avons développé :
                    - notre priorité est de réussir le projet (dans les temps et budget), pas de satisfaire le client (en faisant tout ce qu'il veut).
                    - la majorité des demandes clients ne sont pas utiles: on peut faire tout aussi bien autrement. On a prit l'habitude de challenger la demande
                    - on sensibilise le client au coût de la dette technique en faisant payer la maintenance des le début, comprenant support illimité, correction de bogues, et migrations.
                    - il faut des chefs de projets qui ont une très grande connaissance du produit et du métier du client, et qui ne sont surtout pas developpeurs

                    Voici un blog qui explique comment limiter les développements.

                    • [^] # Re: BI

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

                      Merci pour la réponse, c'est très intéressant. Souvent, instinctivement, j'ai travaillé de cette façon avec des clients que je connaissais bien. Sans voir que c'était une bonne façon de faire. On concevait des bases de donnée avec une approche visuelle, partant de l'interface et des résultats pour arriver aux tables, aux requêtes, etc. Ça allait vite et on évacuait beaucoup de demandes inutiles.

                      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: BI

      Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 05/09/18 à 21:36.

      L'OCA (Odoo Community Association) a pas mal de modules pour la fabrication. C'est un peu difficile de s'y retrouver en ce moment parce que les dépôts sont réorganisés depuis Odoo 11. Tu peux te renseigner sur la liste de discussion des devs OCA où il y a 2-3 spécialistes du sujet.

      Tu peux aussi arpenter les modules tiers d'Odoo mais on y trouve à boire et à manger.

      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

    • [^] # Re: BI

      Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

      Je ne suis pas certain de comprendre votre commentaire. Déjà en v11, Odoo a les nomenclatures multi-niveaux, les non conformités, les lots, les chutes, la consommation progressive des matières. Vous semblez dire que ce n'est pas efficace, pouvez-vous préciser?

      Odoo a un moteur de rapport super puissants (cube, pivot, graphs) et la v12 apporte des dashboards ala Google Analytics. Mais Odoo n'a pas de vocation a faire du reporting sur différentes DB, comme le ferait un outil de BI.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.