OpenChange: Communiquez avec Exchange depuis Linux

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
1
8
fév.
2007
Microsoft
OpenChange est une alternative Open Source à Microsoft Exchange Server pour les plateformes UNIX. Le projet est développé sous la forme d'un greffon pour Samba4 et permet déjà à des clients Outlook de configurer des comptes Exchange en utilisant le serveur openchange et l'Active Directory de Samba4.

Le développement a pris un nouveau tournant avec l'implémentation, pour l'instant expérimentale mais fonctionnelle, d'une bibliothèque de développement MAPI qui permet d'envoyer, de recevoir et de supprimer des mails sous Linux en utilisant les protocoles Exchange natifs (NSPI pour l'address book, EMSMDB pour la couche de transport et d'encapsulation MAPI)

La bibliothèque devrait rapidement évoluer et offrir une version taggée MAILOOK, au plus tard le 23 Avril 2007 pour la conférence SambaXP 2007 avec une documentation développeur et du code d'exemple.
  • # le nom ?

    Posté par . Évalué à 4.

    Quand j'ai commencé à lire le titre du journal, je me suis dit qu'il manquait un X dans le nom du produit. Mais en lisant le journal, j'ai vite compris qu'il s'agissait d'un autre projet. Openchange, OpenXchange, Openchange... Ca risque de porter à confusion, surtout que les 2 projets sont dans le même domaine (messagerie exchange).
  • # Je vois pas pourquoi

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ça me semble du temps perdu ce genre de projets. IMAP, LDAP, Ical/webdav, on peut faire la même chose avec des standards documentés et ouverts.

    A quoi ça sert? A laisser Outlook aux "décideurs pressés"? Ce n'est même pas nécessaire. Les gens qui utilisent Outlook dans ma société l'utilisent avec LDAP et ical.
    • [^] # Re: Je vois pas pourquoi

      Posté par . Évalué à 7.

      Pouvoir faire croire qu'un serveur *nix est un serveur exchange peut se justifier dans un contexte de migration progressive. Certains composants déployés peuvent ne pas savoir communiquer avec des standards (je pense par exemple à des clients mail2fax/fax2mail).

      Et l'autre partie de la dépêche sur la bibliothèque MAPI, je la comprend plutot comme la possibilité de se connecter à un serveur exchange depuis des clients *nix via MAPI, ce qui serait une bonne nouvelle pour permettre de migrer des postes de travail avant les serveurs, à commencer par tous les geeks scotchés à Outlook/Windows pour pouvoir accèder à l'agenda d'entreprise.
    • [^] # Re: Je vois pas pourquoi

      Posté par . Évalué à 5.

      Pas si perdu que ça. Au boulot (une grande école publique), la messagerie est basée sur Exchange et POP/IMAP/SMTP est désactivé pour ne laisser que Outlook sur RPC. Comme la politique de la maison est d'utiliser les outils microsoft, tu ne peux utiliser que Outlook. Alors les standards ouverts c'est bien quand ils sont utilisés, et ils devraient l'être systématiquement, mais parfois tu arrives dans un endroit où ce n'est pas possible et avoir une solution pour palier à ce manque ne peut être qu'intéressant.
  • # Pour migrer, ok, mais après ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Tiens, encore un nième projet de "exchange-killer-libre"
    Attention je critique pas l'initiative, y'a encore énormément de boulot dans ce domaine pour les LL. Mais justement il y a 6 mois au boulot nous nous sommes posés la question : peut-on remplacer notre système de messagerie/agenda par des outils libres ?

    J'étais plein d'espoir au début, mais après un tour d'horizon, j'ai dû me rendre à l'évidence : il n'existe pas d'ensemble serveur+client libre qui soit apte à remplacer les solutions commerciales en place (pourtant chez nous c'était Lotus Notes, donc loin d'être la meilleure messagerie du monde).

    On a des serveurs plus ou moins complets (hula...), plus ou moins "usine à gaz" (opengroupware.org...). Et en clients, soit des clients "messagerie seulement" (thunderbird...), soit alors qui n'existent pas pour windows (ou pas encore stables) (evolution, kontact). Les serveurs fonctionnant uniquement avec un client web sont également assez pauvres, lents, ou les 2 !

    Et même si on était en environnement 100% linux (ce qui n'était de toutes façons pas mon cas, comme la majorité des boites), le seul couple client/serveur qui tienne la route (de ce que j'en ai vu, hein) c'est kontact/kolab. Evolution, par exemple, ne peut actuellement pas être exploité à 100% avec un serveur libre !

    Et je vous épargne les considérations sur les questions de "nomadisme", de délégations, d'accès par client léger, de synchro PDA, etc.

    Bref, la mort dans l'âme, j'ai dû préconiser de continuer sur du soft propriétaire. Tout ça pour dire que le monde du libre a du boulot pour devenir un acteur convaincant dans ce domaine. Et c'est dommage que les nombreux efforts dans ce secteur ne soient pas coordonnés...
    • [^] # Re: Pour migrer, ok, mais après ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Tout pareil !

      J'ai voulu chercher un remplacant dans ma boite et je vais finir oblige d'installer un serveur exchange et de payer un admin windows. C'est quand meme triste mais vraiment, les alternatives libres ne tiennent pas la route.
      • [^] # Re: Pour migrer, ok, mais après ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Que les alternatives libres ne tiennent pas la route est une chose (que je partage), que la seule solution propriétaire qui fonctionne soit exchange en est une autre (que je ne partage pas). Il faut bien étudier les besoins, car installer un exchange ça veut dire mettre la main dans la grosse machinerie Microsoft (AD, client windows quasi obligé, etc...).
    • [^] # Re: Pour migrer, ok, mais après ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      le seul couple client/serveur qui tienne la route (de ce que j'en ai vu, hein) c'est kontact/kolab

      Et pourquoi alors ne pas utiliser kolab avec kontact et/ou un connecteur pour outlook ?
      (Je sais qu'il en existe mais je ne sais pas si ça permet de tout faire...)

      Dans ce cas ce serait une bonne solution, non ?

      Personnellement j'utilise un serveur kolab avec kontact et j'en suis très satisfait (pour une utilisation personnelle, avec un volume de mail total, tous comptes confondus, de l'ordre de 120 00 - 150 000 mails)
      • [^] # Re: Pour migrer, ok, mais après ?

        Posté par . Évalué à 4.

        je peux vous recommander le serveur scalix

        http://www.scalix.com/

        le plugin outlook est 100% compatible (tourne en prod dans ma société avec 150 users)

        il y a également un plugin pour evolution

        et le client web full ajax est vraiment terrible.


        le serveur est gratuit jusque 25 clients outlook (et illimité en client web)



        SPiRiT
        ---------
      • [^] # Re: Pour migrer, ok, mais après ?

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est bien ce que je dis : soit par bonheur tu fais partie des rares boites à pouvoir mettre du linux sur les postes utilisateurs, soit tu dois accompagner ton super serveur libre de ... Outlook, et le plus souvent un connecteur propriétaire pour lier les 2.

        En sachant que dans ce dernier cas on se retrouve avec une solution hétérogène, dont la fiabilité n'est pas garantie.

        Et dans le cas qui était le mien, on aurait dû acheter des clients Outlook et re-former les utilisateurs...
  • # Mauvais procès

    Posté par . Évalué à 5.

    Je trouve que ces critiques sont un peu dure... Je cherche depuis pas mal de temps à proposer à mes clients une vraie alternative en poste de travail, le gros point qui empêche une migration est l'absence de solution réellement compatible avec Outlook. Les différents produits que j'ai testé sont soit lent, soit lourd, soit incomplet et les connecteurs Outlook payant !!!
    Si pour les Linuxiens que nous sommes, il existe d'autre solution, vu coté entreprise il n'en n'existe aucune. Les utilisateurs ont pris l'habitude d'Outlook et bien malin celui qui réussit à les convaincre. La finalité de l'informatique n'est pas de se faire plaisir mais bien de répondre à un besoin (ce que ne comprend pas M$). Aujourd'hui, force est de constater qu'Outlook (l'usine à gaz...) répond aux besoins (et plus) des utilisateurs.
    Pour moi Openchange va permettre de disposer des fonctions (Messagerie, agenda partagé, carnet d'adresse) sous Outlook, et permettra de remplacer les serveurs Exchange / Active directory (Samba4). On pourra enfin retirer complètement les serveurs Windows de production.
    J'ai 20 ans d'expérience dans le monde de l'informatique d'entreprise, et j'attend avec impatience le couple Samba4 / Openchange, car je suis persuadé que c'est la seule vraie voie à suivre..
    Alors longue vie à Openchange et beaucoup de succés..

    Serge
    • [^] # Re: Mauvais procès

      Posté par . Évalué à 6.

      Salut,

      J'ai lu les commentaires et le tiens est de loin le plus proche
      de ce qu'on essaie de faire avec le projet. C'est pour ca que
      dans un premier temps on implemente une lib cote client, avant
      toute reflexion sur tel ou tel feature. On veut vraiment ouvrir les
      protocoles de Exchange, pas faire un Nieme Exchange Killer
      comme sus mentionne par certaines personnes, a qui je conseille
      d aller voir le site un peu plus en details.

      Cordialement,

      Fabien.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.